La relation au cœur de notre métier

La relation au cœur de notre métier

[/smart-grid] 

Au Centre Social nous accueillons ceux que notre société ne veut pas voir, ne veut pas aider.

Celles et ceux qui ne sont pas les premiers de cordée, ceux qui supposément n’ont pas les bons papiers, pas assez d’argent, pas de travail, pas de quoi se nourrir, pas de quoi s’habiller, qui n’ont pas de logement, qui n’ont pas la santé…Ceux à qui ont dit qu’ils fraudent, qu’ils volent, qu’ils dérangent, qu’ils sentent mauvais, qu’ils sont en trop. Trop handicapés, trop précaires, trop sales, trop loin de l’apprentissage, trop dangereux, trop peu éduqués…

C’est ainsi qu’ils arrivent au Centre Social pour la plupart, sans aucune confiance en l’avenir et cela se comprend.

Le travail social, en Pédagogie sociale, s’efforce à transformer les relations en profondeur. Nous ne cherchons pas chez l’autre ce qui ferait que la relation serait impossible mais bien ce qui rend possible la relation. Et pour commencer le sourire, l’accueil chaleureux et inconditionnel, l’écoute véritable et l’intérêt que l’on porte à l’autre, sont des préalables essentiels à la rencontre. Et la rencontre c’est l’essence même de notre travail.

Nous, travailleuses sociales et pédagogues sociales regardons l’autre autrement, avec l’envie de le connaître, de discuter, de comprendre sa trajectoire. Nous prenons le temps à travers des moments partagés ensemble. Nous comprenons ses difficultés et nous connaissons bien les barrages qui entravent les sorties de la précarité.

Nous travaillons à faire du commun, à trouver ce qui nous unit, ce qui nous lie. On s’aperçoit alors qu’on a plaisir à être ensemble, qu’on a envie de partager ! Et c’est là qu’on transforme nos vies. Le travail social n’est pas à l’image de cette société du chacun pour soi, de la loi du plus fort, de celui qui écrase son voisin pour s’en sortir ou qui regarde ailleurs quand le problème est juste devant lui. En Pédagogie sociale on compte sur des pédagogues sociales qui n’ont pas une posture dominatrice, autoritaire mais bien une posture qui rend possible un échange horizontal et non vertical. Le/la travailleuse sociale ne peut pas respecter l’autre dans sa dignité en tant qu’être se formant, et dans son identité en construction, si on ne prend pas en compte ses conditions de vie et si on ne reconnaît pas ses connaissances, sa culture et ses savoirs. L’arrogance, est tout l’inverse de la relation de confiance et de sincérité que l’on s’attèle à mettre en place.

Par la relation créée avec l’autre, nous diminuons la distance entre nous et la dureté de la vie des enfants et des familles que nous accompagnons. Et cela aussi parce que nous adhérons réellement au rêve de justice sociale et que nous luttons pour le changement radical du monde. Notre travail social est un travail éthique. Comme le dit Joseph Rouzel, le travailleur social s’attèle à tenir une éthique de la responsabilité. Une éthique de conviction et de la morale sociale, celle qui exige de prendre parti, pour ou contre. Pour une société plus juste, plus humaine ; contre la machine infernale du capitalisme, machine à briser les collectifs, à détruire la subjectivité. Pour la dignité humaine et contre la transformation de tout ce qu’il y a sur cette terre en marchandise, l’humain y compris.

Par la relation que nous entretenons avec les enfants et les familles nous diminuons la distance qui nous sépare de leurs conditions négatives de vie dans la mesure où ensemble nous nous nourrissons, nous travaillons, nous élaborons, c’est ainsi que nous trouvons en chacune et chacun les forces et les talents qui nous permettront de nous épanouir.

En Pédagogie sociale nous pensons que les exploité.e.s, les dominé.e.s, les classes sociales défavorisées sont aussi héritières de  culture. Ainsi, sans la transformation des rapports sociaux rien ne pourra se solutionner. Il s’agit de prendre conscience de ce qui amène les inégalités, les injustices, les situations concrètes d’exploitation, de précarité…qui ne sont pas le fait du destin ou de la volonté divine et qu’elles ne sont pas le résultat de quelque chose qui ne peut être changé.

A nous de trouver les mots pour partager nos douleurs et nos espoirs !

Maite

MARDI 11 JANVIER 2022

Atelier au squat des huissiers, Palaiseau

Aujourd’hui nous arrivons vers 15h au squatt des huissiers à Palaiseau et les enfants se rassemblent très vite autour de nous et nous aident à déballer. Ils commencent à prendre l’habitude ! Nous sommes à nouveau accompagnées par Ibou et Olivier deux réalisateurs qui souhaitent faire un film dans un bidonville. Nous avons apporté plusieurs jeux pour tous les âges, un tir à l’arc, un billard à palets, de quoi dessiner et aussi du henné, car nous avons remarqué qu’il y a plusieurs adolescentes qui sont particulièrement appliquées et intéressées dans tout ce qui est artistique, et passent de longs moments à dessiner des motifs. Cette attention touche juste et les deux filles passent beaucoup de temps à étudier des modèles au henné sur un smartphone, puis se lancent sur la main de Jeanne. C’est un succès et beaucoup d’autres enfants veulent un tatouage. Le tir à l’arc attire beaucoup aussi, et Ilyanna doit compter les points pour départager les enfants. Pendant le goûter, à base de croissants et de mandarines, nous profitons du calme pour expliquer aux enfants que Marie, médiatrice scolaire, a réussi à inscrire les enfants à l’école et qu’elle viendra bientôt pour leur expliquer leur affectation ; cela intéresse les adultes qui posent des questions. Une dame plus âgée qui a passé tout l’atelier à nous observer nous fait une confidence nostalgique : l’atelier lui fait penser à son enfance en Roumanie, avant qu’il y ait des téléphones tous les enfants du village se rassemblaient sur la place centrale du village et jouaient ensemble.

 

Atelier au bidonville d’Antony Pôle

Nous nous sommes rendu a Antony pole à 14h30 on s’est installé et préparé le matériel pour les enfants. Plus tard nous sommes passé au gouter, les enfants était très heureux on a distribué des twix et des clémentines pour chaque enfants.

 

MERCREDI 12 JANVIER 2022

Atelier de Saint-Eloi, Chilly-Mazarin

Bel atelier aujourd’hui, au programme aquarelle, jeux de société, football (c’est la CAN !) et petite enfance géante ainsi que confection de photophores. Nous prenons le goûter tous ensemble après s’être bien amusés ! A mercredi prochain tout le monde !

 

Atelier au jardin de Bel-Air, Longjumeau

Nouvel atelier autour de l’extension du jardin cette semaine à Bel-Air ! Beaucoup d’enfants étaient présents et nous ont aidé à planter les derniers arbres, à mettre en place les clôtures et à enduire la terrasse d’huile de lin. Mais surtout, beaucoup d’enfants se sont amusés à faire du roller ! Pendant ce temps Fatou préparait ses délicieuses crêpes que nous avons partagées au goûter !

à la prochaine !

 

Atelier au Parc du Château, Chilly-Mazarin

Aujourd’hui nous sommes allés au Parc du château en petite équipe, au programme jeu de société badminton et animation musicale, il n’y avait pas beaucoup de monde au départ mais nous avons fini l’atelier en beauté avec des chaises musicales entres parents et enfants, une bonne ambiance !

 

JEUDI 13 JANVIER 2022

Atelier au Parc de la Corneille, Massy

Super atelier!

Pour nous rechauffer nous avons joué à la balle aux prisonniers et au Molkky tous ensemble! Nous avons vécu de très beaux moments de complicité, d’encouragements et de coopération! Nous avons aussi joué avec Sohan, un jeune enfant de 3 ans, fidèle de nos ateliers et nous avons fait de la mosaïque et de l’aquarelle! Les réalisations étaient superbes!

Le goûter était délicieux et nous avons hâte de nous retrouver!

 

Atelier à l’hôtel Balladins, Chilly-Mazarin

L’activité s’est débuté autour d’un grand tapis coloré pour la petite enfance. Des jeux de lancées billard en bois et badminton, tir à l’arc et frisbee, puis jeu de quilles, initiation à la musique Xylophone et aux jeux d’éveils ; à engager individuellement avec des plus petits. Chaque enfant de l’adolescent au jeune garçon et au plus petit, a été sollicité par un pédagogue, ce qui a permis de stimuler l’enfant individuellement en complément des actions d’animations engagées dans le cadre pédagogique de l’école, en répondant à son appel en particulier en lui offrant une grande proximité.

 

Atelier au Skate-Parc, Longjumeau

[ Au programme nous avons fait activité perles , jeux sportives et petite enfance , activités qui c’est bien passé les enfants été ravie après leurs sortie d’école de pouvoirs participé a des activités. Gouter qui c’est tres bien passé les enfants on appréciés le chocolat chaud et les croissants .]

 

VENDREDI 14 JANVIER 2022

Atelier au bidonville de la N20, Massy

Cet après midi nous avons la chance de voir le soleil réapparaître, après deux semaines de grisaille et de grand froid. Pour l’atelier au bidonville Maïté, Rayane et Stecy proposent des activités plutôt physiques pour affronter le froid : tir à l’arc et badminton. Zinora anime la petite enfance et nous avons le plaisir de voir Abel revenir à l’atelier pour y jouer ; il y avait longtemps qu’on ne l’y voyait plus ! Jeanne propose aux enfants et ados d’apprendre à se faire des tatouages au henné. Les petits et les grands, les filles et les garçons s’y essayent avec beaucoup de patience ! Mais pas facile de garder son tatouage intact quand on va ensuite jouer au badminton ou à la dînette… L’atelier se termine avec tous les enfants assis en cercle, pour boire un chocolat chaud préparé par Hassan, dans les derniers rayons de soleil…

[gallery] shortcode not found inside [smart-grid][/smart-grid] shortcode

 

Atelier à la Rocade, Longjumeau

[Atelier a la rocade , nous avons avec l’équipe du jour préparer des activités sportive ( Foot , badminton , billard ) plus particulièrement et une petite enfance afin de rechauffer et faire bouger les enfants. Ateliers bien appréciés les activités se sont bien déroulé et l’ensemble des enfants se sont bien amusée. Nous avons décider de faire le gouter sur place avec la préparation du chocolat chaud avec les enfants .]

 

Atelier à l’hôtel Astoria, Massy

Cette après midi à l’hotel Astoria nous avons mis en place plusieurs activités, l’atelier manucure organiser par Laura c’est très bien passé, les enfants était très content et ils se sont même entraider pour se mettre du vernis.

Erik a fait des jeux de société, les enfants ont beaucoup joué au Uno, il y a aussi un atelier coloriage mis en place par Senad, les enfants ont bien colorier en essayant de ne pas dépasser.

Anita et Léa se sont occupés de l’atelier petite enfance, les enfants ont joué avec les kaplas, les fruits et légumes et ont leurs as lu plusieurs livres, les enfants étaient content. Pendant ce temps Thomas a tourné sur différents atelier.

Nous avons passés une très bonne après midi.

 

SAMEDI 15 JANVIER 2022

Atelier au jardin de Bel-Air, Longjumeau

[texte]

[gallery] shortcode not found inside [smart-grid][/smart-grid] shortcode

 

Atelier à l’hôtel Parthénon, Chilly-Mazarin

[texte]

Superbe atelier avec une belle équipe dont Nora et Juliue ancienne stagiaire ! Nous avons pris beaucoup de plaisir à assembler des carrés de mosaïque et peindre à l’aquarelle. Nous avons proposé un grand atelier jeux de société et bien-sûr la petite enfance. Cette fois des parents sont restés avec nous et ce sont investis en jouant avec les petits. Le goûter était très agréable et nous nous sommes dit à samedi prochain!

Atelier à la Villa-Saint-Martin, Longjumeau

Aujourd’hui nous sommes partis à la villa-saint-martin, plusieurs ateliers comme un atelier de bracelet brésiliens, un atelier badminton, un atelier jeux de société. Au goûter pain au chocolat et chocolat chaud étaient de la partie.

Un bon atelier !

 

Inscription à la newsletter

Réseaux sociaux

Flux Youtube

Nos principaux partenaires financiers



Nos principaux partenaires de terrain Banque Alimentaire Paris Ile de France