Dés-intégrer les roms

Dés-intégrer les roms

(réflexions sur la pratique de la faciliation éducative, par Marie Maudua)

Peur d’intégrer

 

Depuis la rentrée, nous rencontrons beaucoup de difficultés pour inscrire, scolariser, faire entrer dans l’école les jeunes et les enfants habitants en bidonville.

En effet, un même discours revient, de la bouche d’une directrice pourtant bien avisée, de professeures d’UPE2A qui semblent bienveillantes au demeurant. Ces personnels issus d’institutions bien verrouillées considèrent a priori que les enfants et jeunes roms seraient un public inassidu et inapte à s’adapter à l’école. De toute façon, puisqu’ils ne viennent jamais, ce serait du gâchis que de les y faire entrer.

Il convient mieux de les chasser, de nos classes comme de nos pensées (comme les enfants des hôtels, avant eux !). Après tout, ils ne viendront jamais s’en plaindre !

“Ils vont prendre la place des autres.”

 

Ces idées sont bien réelles. Elles nous sont lancées au milieu d’une conversation dans le bureau d’une directrice, dans la classe d’une professeure de lycée ou d’élémentaire UPE2A. Ce discours est normalisé. Il ne pose visiblement aucun problème de refuser la scolarisation d’un élève sous prétexte qu’il soit rom. Ces refus sont bien évidemment dissimulés, rarement explicites.

A la vue d’un cortège d’enfants roms, certaines institutions se rétractent sur elles-même, peut-être de peur d’échouer ? Dans certaines écoles, on prétexte un manque de place, un vaccin non-effectué, un manque de qualification de son personnel déjà submergé. Comme si les enfants de cette communauté, à l’image nombre de fois ternie par les médias, représentaient un défi impossible à relever !

 

De plus, selon ces institutions, les roms prendraient la place d’autres élèves, considérés plus dignes, plus méritants. Cette logique méritocratique permet de délaisser les plus en difficultés, ceux dont personne ne veut. Nous constatons ainsi que les places se font de plus en plus rares et de plus en plus chères.

Nous avons entendu qu’ils prendraient la place “des américains qui arriveront le mois prochain” ou “des Mineurs Étrangers Isolés”. Il est pourtant assez clair que les classes d’UPE2A-NSA ne sont pas exclusivement adressées à ces publics.

C’est ainsi que nous nous retrouvons dépendants du bon vouloir d’une directrice ou d’une professeure. Ce sont eux qui décideront si l’enfant, le jeune, mérite de sortir du bidonville et d’aller chaque jour à l’école.

Cette violence, nous la recevons chaque semaine, et chaque semaine nous nous battons pour que les enfants accèdent à l’école. Chaque semaine nous sommes en colère.

 

Nous avons affaire à des discours ouvertement racistes provenant des institutions, et lorsque nous en relevons le caractère discriminant, nous nous retrouvons face à des murs.

Comme si la crise que nous avions vécue nous avait fait reculer, avait permis un retour en arrière. Comme s’il n’y avait plus aucun garde-fou, nous pouvions tout nous permettre avec ceux qui sont déjà les plus discriminés, les plus avilis par la société.

A l’association, nous pensons au contraire que c’est avec ce public qu’il convient de fournir le plus d’effort, puisque c’est le plus fragilisé. Et comme pour les enfants des hôtels avant lui, nous parvenons à la conclusion que ces efforts ne sont pas vains. En effet, aujourd’hui, nous scolarisons des enfants roms au collège pour qui cela fonctionne, grâce à la bonne volonté et au courage d’une professeure. Il y a 5 ou 10 ans nous n’aurions pu imaginer cela possible !

En bref, c’est avec les roms qu’il est important de prendre du temps, puisque c’est ceux à qui on en accorde le moins.

 

 

MARDI 16 NOVEMBRE 2021

Atelier couture

Aujourd’hui, Sophie et Mame ont animé un atelier couture au local. Les mamans sont venues pour confectionner des trousses d’écoles pour les enfants de la médiation scolaire. Dans une bonne ambiance, nous avons appris ensemble à assembler les trousses, utiliser la machine à coudre et nous avons réalisé 3 trousses tout en papotant !

Merci pour cette après-midi et à la semaine prochaine pour la prochaine séance !

Atelier au bidonville de la N20

Aujourd’hui c’est un atelier un peu spécial puisque nous sommes accompagné.es d’une équipe de tournage qui travaille pour la fondation MACIF, qui est actuellement un des financeurs de notre association. L’équipe souhaite réaliser un court film sur nos activités. Nous partons donc à une dizaine, pédagogues sociaux et équipe de tournage, pour un bidonville de Massy que nous surnommons “N20” puisqu’il est au bord de cette voie rapide, et de deux autres, dans un endroit difficile d’accès.

Là-bas, nous proposons plusieurs activités : badminton, jeux de petite enfance, jeux de société, perles… Nous n’avons pas envie de nous mettre à table alors presque tout le monde s’installe sur les tapis aux côtés des plus petit.es pour construire des bâtiments en Kapla, faire des puzzles, fabriquer des colliers et des bracelets… L’équipe de tournage prend des images des interactions entre pédagogues sociaux et enfants, joue au badminton avec eux et elle et interviewe même des parents. Fernando, Giovanni et Ana-Maria-Giulia qui étaient parti.es en Roumanie pendant un mois sont très excité.es de retrouver l’équipe d’Intermèdes et n’arrêtent pas de demander des câlins ! Lors du goûter, Mathias lance des percussions improvisées, et tout se finit en danse et en rires. Bref, un bel atelier…

MERCREDI 17 NOVEMBRE 2021

Atelier de Saint-Eloi

Bel atelier street-art, popcorn et beauté ce mercredi. Les enfants sont nombreux, et s’amusent beaucoup au tapis de petite enfance avec Dimas ! Des petits et des plus grands investissent aussi l’atelier street-art/pompon, avec Marie et Zinora. Quant aux deux Laura, elles accueillent beaucoup d’ados de Saint-Eloi autour des tables de… manucures ! L’atelier remporte un succès fou ! De plus, Laura a fait des popcorn avec certains d’entre eux, pour le plaisir de tous pendant le goûter. A la semaine prochaine todos !

jeudi, 18 novembre 2021

Atelier SKATE PARC.

Aujourd’hui, notre équipe s’est composée de Sara à l’atelier tire à l’arc, de Fatoumata à l’atelier créa, de Mathias à la petite enfance, et de Safietou à l’atelier crayon papier. 

Malgré le temps humide, nous avons eu plus d’une trentaine de personnes.

Voici pour vous quelque petite images vous donnant une une idée, en Espérant vous revoir très bien tôt parmi nous.

 

Atelier de Bel Air

De nombreux enfants étaient présents à Bel Air cet après-midi pour travailler à la construction de la terrasse pour l’extension du jardin. Nous avons fait de la menuiserie : découpe, assemblage et vissage de la structure. Sans oublier les ateliers sportifs avec badminton et foot, l’atelier de dessin et l’atelier petite enfance. Quelques enfants et leurs mamans ont aidé Fatoumata à cuisiner des crêpes que nous avons dégustées tous ensemble à l’heure du gouter !

à la prochaine !

Atelier Balladin

Aujourd’hui nous sommes allés au Balladin en musique ! Il y avait un atelier petite enfance et un atelier jeux de société qui ont beaucoup plu. Il y avait également un atelier sportif avec du tir à l’arc du badminton et du foot. Nous avons fait un concours de jongle c’était très sympa. Et pour finir, il y avait un atelier cuisine dans lequel les enfants ont préparé le goûter : du pain perdu au nutella banane ! Un atelier très sympa !

Atelier Massy :

Aujourd’hui nous nous sommes rendus à Massy. Plusieurs activités ont été de la partie. Des ateliers créatifs comme un atelier pompon et un atelier aquarelle qui ont été adoré. Un atelier sportif avec du badminton qui a fait son effet et enfin un atelier jeux de société. Les ateliers ont été beaucoup apprécié. Chocolat chaud et croissant à la confiture pour le goûter a plu aux enfants .

Un superbe atelier ! A la semaine prochaine !

VENDREDI 19 NOVEMBRE

Inauguration de la recyclerie gratuite

A 18h nous avons prévu un petit évènement pour célébrer l’ouverture, effective depuis la rentrée, de notre “recyclerie gratuite” : un espace dédié à la récupération, au tri, à la réparation et au don de vêtements, chaussures, affaires pour bébés, linge de maison. Cet espace nous permet de répondre aux besoins de notre public qui manque souvent de tout ce matériel nécessaire, et il est ouvert 3 fois par semaine.

Nous avions préparé des petits toasts, des apéritifs et une soupe à la citrouille, dont tout le monde a demandé la recette ! Nous avions décoré la recyclerie gratuite et bien nettoyé l’espace pour qu’il soit accueillant et chaleureux. A partir de 18h nous avons reçu des bénévoles, des bénéficiaires et leur famille, des membres de la mairie ou d’autres associations intéressées par le travail que nous faisons. Laurent, Laura, Jeanne et Maria ont fait un petit discours pour présenter l’activité, remercier les partenaires CAF et Agir sa vie, et les gens ont pu se promener dans la recyclerie et la salle de couture pour découvrir l’activité. Puis nous avons pu boire, manger, papoter et écouter de la musique tous et toutes ensemble. Un moment de convivialité autour de cette inauguration, qui nous permet de valoriser le travail de l’association, la présence des bénéficiaires et leur implication.

CLAS Primaire

Le mercredi 17 novembre, les enfants du CLAS ont été réparti en 3 groupes. Le premier groupe est allé avec Catherine chez l’opticienne pour voir la fabrication des lunettes. Ils ont beaucoup aimé et ils étaient très intéressés. Le deuxième groupe a été à la médiathèque, les enfants étaient ravis d’y aller. Ils ont emprunté chacun un livre et ont envie d’y retourner. Le troisième groupe a rédiger une lettre pour le père noël, ils étaient très enthousiaste. Un CLAS agréable !

[gallery] shortcode not found inside [smart-grid][/smart-grid] shortcode

 

Atelier Astoria

Aujourd’hui beaucoup d’enfants étaient présents. Le projet autour des super-héros a été un succès puisque les enfants étaient relativement concentré malgré la fin de semaine. Plusieurs conversations ont été explorés autour des addictions, de la violence dans l’hôtel et ils ont ainsi pu s’exprimer à travers leur créativité et leur parole.

Les enfants de la petite enfance ont construit des petites structures en bois, et certains ont pu nous faire de la cuisine factice. Ils ont développer leur imaginaire et l’atelier leur a permis de se libérer de leur émotions et de se sentir entouré et captivé par l’équipe malgré les disputes entre résidents de l’hôtel.

Anaëlle

 

SAMEDI 20 NOVEMBRE :

Atelier Parthénon :

Aujourd’hui nous sommes parties à l’Hotel social du Parthénon. Plusieurs ateliers étaient présent comme un atelier petite enfance, un atelier sportif avec du badminton et une course en sac qui a énormément plu. Il y avait également un atelier cuisine avec les mamans, un moment d’échange incroyable. Le goûter s’est bien déroulé.

Un superbe atelier !

Atelier Bel Air

Malgré le froid qu’il y a avait dehors, des enfants étaient quand même présents avec nous et ont pu se réchauffer dans des activités sportives tel que du badminton et du tir à l’arc..

Et pour les enfants plus expressif, ils ont fait de jolis formes en aquarelle. Le thème d’aujourd’hui était l’hiver et Noël, qui arrive maintenant dans 1 mois. Ils se préparent ainsi aux fêtes, qui arrivent vite.

D’autres ont préféré se remémorer les beaux jours en dessinant des fleurs ou des paysages très colorés.

Après ces moments d’échange à travers la peinture, nous avons pu nous rassembler ensemble dans le local et se réchauffer autour d’un chocolat chaud et d’un petit bol de lentille et de poulet. Le repas et la nourriture est également un temps d’échange puisque tous les enfants n’ont pas les mêmes cultures cullinaires.

Anaëlle

Inscription à la newsletter

Réseaux sociaux

Prochains événements

  1. Formation Pédagogie sociale Cycle 1

    29 mars 2022 - 31 mars 2022
  2. Formation Pédagogie Sociale niveau 3

    5 avril 2022 @ 9:30 - 7 avril 2022 @ 4:30

RSS Youtube

Nos principaux partenaires financiers

Nos principaux partenaires de terrain Banque Alimentaire Paris Ile de France