Les LBD, extincteurs d’incendies imaginaires

Les LBD, extincteurs d’incendies imaginaires

Par Miles.

Habituellement sur nos ateliers, le goûter est le moment durant lequel on est le plus nombreux, certains enfants arrivent à peine et se posent avec nous, d’autres qui auraient été distraits de nos activités sont remotivés à l’idée d’un chocolat chaud et d’une tartine. Mais ce mardi sur un bidonville tous les enfants partent en courant quand nous sortons le goûter. Nous n’avions pas ramené des sandwichs d’araignées, du jus de chaussettes ni même des épinards, non ce mouvement de foule est causé par un appel venu d’une cabane 20 mètres plus loin.

L’agitation s’amplifie alors que les enfants font des allers retour en courant pour aller prévenir des adultes d’une situation que nous n’arrivons pas à déchiffrer. Je me rends alors à la cabane qui est entouré d’une vingtaine d’habitants du platz (nom roumain donné aux bidonvilles) et grâce à une collègue bilingue en roumain je comprends qu’une habitante à fait un malaise. On me dit « elle ne respire plus, appelez l’ambulance ».

Après un échange compliqué avec l’opératrice du standard dû à la barrière de la langue nous parvenons à établir que la dame d’environ 40 ans n’a finalement jamais cessé de respirer, que son malaise n’était probablement pas très grave, et même si après un verre d’eau elle dit ne pas avoir besoin des pompiers, que ces derniers sont déjà en route et qu’ils passeront vérifier son état. J’attends leur arrivée, leur indique la cabane, demande s’ils ont besoin de ma collègue pour traduire puis je les laisse. En repartant, plusieurs habitants m’interpellent et me demandent si la police vient. Je réponds naïvement que la police n’a aucune raison de venir pour une intervention médicale. Dès que je rejoins mon équipe, on m’apprend qu’en effet un pompier à prévenu que la police arrivait. Je retourne alors voir les pompiers, qui sont déjà en sureffectif au vu de l’intervention. L’un d’entre eux m’explique que c’est la procédure d’appeler la police pour les interventions en bidonville, au cas où il y aurait des « agitations ». Il avait l’air de comprendre que c’était une procédure insensée et problématique, et m’a même dit qu’ils avaient appelé la police en arrivant pour leur dire que ce n’était pas la peine de venir, mais qu’ils n’ont pas écouté.

En ressortant je croise l’escouade de trois policiers en formation triangulaire, vêtus de gilets pare-balles et deux d’entre eux portant des LBD et l’autre la main sur son arme de fonction. Ils me demandent « Alors, il est où l’incendie ? », je leur répond qu’il n’a jamais été question d’incendie, une policière me sourit en pointant son nez et me dit « on le sent ». Avant que je ne puisse déterminer la source de cette hallucination olfactive, le pompier avec lequel j’avais échangé nous rejoint et dit que tout est sous contrôle. Le policier meneur lui répond « C’était pour vous hein » avant de quitter le platz, me semblant légèrement vexé et déçu.

En racontant cette histoire à mes collègues j’apprends que depuis un moment la police accompagne les pompiers dans les quartiers suite à des agressions, et qu’ainsi les deux corps se rapprochent. Mais je n’arrive pas à me défaire du mauvais goût que m’a laissé cette expérience. Je fais alors des recherches, et je ne trouve aucun cas de violence physique envers les pompiers dans des bidonvilles, ni en Essonne ni dans le reste de la France, pas même sur des sites dont la bannière met en avant des devises à base de « identité » et « sécurité » à qui je regrette d’avoir donné un clic.

Je me retrouve aujourd’hui avec un tas de questions : pourquoi cette procédure est-elle en place si ce n’est un mélange de tsiganophobie et de regroupement dans un même panier de tous les groupes précaires ? Pourquoi ces policiers semblaient-ils si décontractés, pour ne pas dire heureux, à l’idée d’un incendie ? A quoi auraient servi les LBD quand bien même il y aurait eu un incendie ?

En réalité cette histoire montre l’amalgame Javertien qui est fait par les institutions entre logement illégal et délinquance.

Miles

MARDI 28 FÉVRIER 2023

Sortie à la patinoire, Viry-Châtillon

Nous avons emmené 21 enfants/ados à la patinoire dont 2 du haut de Chilly et 19 du quartier de Saint Eloi. Il y avait un groupe de 11 enfants de moins de 12 ans et un groupe de 10 ados entre 12 et 14 ans. Nous avons découvert les talents de patinage de beaucoup d’entre eux.

Atelier au bidonville, Antony Pôle

Atelier agité par un vent froid, les plus grands ont toujours du mal à trouver leur place entre intérêt pour l’activité et envie de montrer qu’ils ne sont pas des “petits”… Malgré tout, il y a une petite enfance organisée autour d’un jeu de mikado, moment très calme et agréable. Un pôle sportif et animé par le défi de se surpasser au parcours & tir à l’arc. Et un pôle artistique où l’on écrit les prénoms des gens qu’on aime, on s’inspire du livre de la Sirène et de l’Océan en y mélangeant toutes les couleurs.

Le goûter est perturbé par un moment de semi panique sur le camp : y a-t-il le feu ? quelqu’un s’étouffe ? Miles appelle les pompiers… suivis de 3 policiers sur-armés. Pourquoi ? La procédure implique qu’à chaque fois que les pompiers interviennent sur un platz, ils ont l’obligation de prévenir la police… Et elle repare très vite car sa présence ne sert à rien ! En fait, c’était un malaise d’une habitante. Quand on repart, tout est apaisé.

MERCREDI 1er MARS 2023

Sortie à la Cinémathèque, Paris

Ce matin, direction la cinémathèque pour découvrir le musée Georges Méliès ! Avant d’entrer, Arnaud nous fait un topo sur les débuts du ciné, sur Méliès et sur les pellicules. Une fois à l’intérieur, on comprend les trucages, le découpages, la création de costumes, de masques et maquillages… Un plaisir magique, l’essence du cinéma quoi !

Atelier au quartier de Saint-Eloi, Chilly-Mazarin

Nous avons proposer un atelier créatif pour créer un jeu de société nommé “Les Capitales”, le but du jeu sera de deviner les capitales des différents pays, nous avons donc créer des cartes que l’on va plastifier pour pouvoir jouer avec par la suite. Nous avons également continuer l’atelier boxe qui permet d’atténuer le climat de violences en proposant une autre image des “coups” et de décompresser. A la petite enfance ils ont construit une énorme tour. Nous avons finit par se rassembler pour faire un jeu collectif avant le goûter.

Atelier au bidonville d’Action, Saulx-les-Chartreux

Aujourd’hui nous avons profité de la belle ambiance et du soleil au bidonville de Saulx, où nous avons été accueilli dans le son de tambours et une atmosphère festive. Nous nous sommes rendu.es sur place avec des activités diverses dans le but de laisser à chacun.e la possibilité de choisir selon ses propres envies. Beaucoup de monde – jeunes femmes, mamans, petits enfants et aussi des jeunes garçons – s’est rassemblé autour d’un atelier de façonnement de bracelets blancs et rouges, selon la tradition roumaine du 1er mars. Incontournable activité pour les jeunes garçons : une jeu de billard en bois. Les gens se rassemblent autour de ça et ça devient une bonne occasion de discuter. Nous avons aussi assuré une activité de tir-a-l’arc et une petite enfance. Pour ce qui concerne la première, les garçons se sont amusés à se lancer des défis. Tout au long de l’atelier, ils ont pu perfectionner leurs techniques. Des adultes se sont joints aussi à cette activité. L’atelier petite-enfance a de son côté érigé des énormes tours de pailles, tout en laissant de l’espace à la lecture et à du travail sur les couleurs. Nous nous sommes dits au-revoir autour d’un goûter très gourmand de baguettes tartinés à la confiture et chocolat chaud…car il fait beau, mais il fait toujours froid.

Atelier à l’hôtel social Astoria, Massy

Une super ambiance aujourd’hui, dehors un beau soleil nous permet de mettre en place des activités collectives et sportives, avec Sofiane et Miruna. A l’intérieur, on fait des magnifiques aquarelles et du collage d’étoiles brillantes. La petite enfance permet aux plus petits de jouer à des jeux d’imitations, des jeux de constructions et de compter avec Fatoumata ! Le goûter est très apprécié, Adama s’est resservi trois ou quatre fois ! A mercredi prochain les jeunes.

JEUDI 2 MARS 2023

Sortie au jardin des plantes, Paris

Super sortie avec les différentes familles que nous côtoyons régulièrement ! “Ca nous fait du bien” dit Malika. Enfants des quartiers et des hôtels nous rejoignent et peuvent admirer les orchidées dans une serre du jardin des plantes. On se perd entre elles, on admire plantes & poissons. Goûter et jeux dans le parc quand les mamans discutent dans le kiosque.

Atelier au parc de la Corneille, Massy

Un superbe atelier s’est déroulé aujourd’hui, et comme il fait beau on est de retour dans le parc ! Les enfants nous attendent de pied ferme et sont même en avance pour jouer avec nous. Il y a également beaucoup de mamans présentes. Après le tir à l’arc et le badmington, on fait de belles cartes en collages avec des cotillons, des étoiles brillantes et des poscas avec Jennah, Maëlys, Mohammed et Mohammed, Naïla et Penda. Avant le goûter, on lance un grand “Éperviers, sortez !” qui fait le bonheur des petits et des grandes (Marie et Zinora), et des chaises musicales qui nous font bien rigoler tous ensemble. Pour le goûter, c’est pain à la confiture de fraise et tous les enfants en redemandent ! A jeudi prochain todos !

Atelier au Welcom’hôtel, Chilly-Mazarin

Très très beau soleil aujourd’hui !!! Les enfants du Welcom’hotel ont passé une après midi sportive, manuelle et instructive avec Momo comme DJ 😉 . Miles, Selin et Pierre se sont occupés de la petite enfance en jouant à des jeux de construction et de partage avec les enfants (Ils ont beaucoup appréciés). Sylvie à fait une activité manuelle avec du papier mâché. Les enfants se sont investi pour avoir une belle boule de papier mâché qui est la base du résultat. (car c’est une activité sur le long terme). Manar, Loic et Moi (Sofiane) avons proposé plusieurs activités sportive qui ce sont très bien passé. Il y avait du tir à l’arc, du badminton et un jeux de parcours . Les enfants se sont bien dépensés. Un nouveau vient d’arriver à l’hôtel, il s’appelle Abdel. Il ne parle pas très bien français mais se débrouille à merveille pour un enfant de 10 ans qui vient d’Espagne. Miles nous a fait pratiquer un peu de yoga juste avant de prendre le gouter afin de tranquilliser l’esprit des enfants pour un gouter dans de bonnes conditions !

VENDREDI 3 MARS 2023

Atelier à l’hôtel social Parthénon, Chilly-Mazarin

Un atelier vivant et plein d’énergie. Les enfants ont pu s’amuser avec un atelier dessin à la craie grasse, un atelier mosaïque, un atelier théâtre et plein de jeux à l’extérieur. Cette superbe après midi s’est terminée par un délicieux gouter qui nous a régalés.

Cours de FLE

Mashallah ! Très beau cours de français intergénérationnel ! En alpha on bosse le vocabulaire des nombres, des fruits & légumes. D’un autre côté on fait des mises en scène entre patients et docteurs. Et sur le pôle écrit on lit un extrait de Sabyl Ghoussoub, Beyrouth-sur-Seine et on fait comme ses parents, on répond à l’oral puis à l’écrit si oui ou non nous nous sentons française. Je vous partage les extraits de Fatima, Leïla et Safa très bientôt.

Atelier au jardin de Bel-Air, Longjumeau

Après le cours de français, Fatima nous rejoint au jardin de Bel-Air pour l’atelier. Nous sommes attendus par quelques jeunes dans le jardin : gros programme aujourd’hui car nous faisons 200 semis de courges, potirons, courgettes et autres joyeuseté qu’on récoltera l’hiver prochain ! Nous arrosons également le jardin qui en a tant besoin puis Simon nous propose une expérience à propos de la richesse des sols ! Un sol riche absorbera l’eau pour la stocker tandis qu’un sol appauvri ne la laissera pas s’infiltrer…

Atelier au bidonville de la N20, Massy

Encore un très bel atelier à la N20! Nous arrivons et installons nos ateliers: des coloriages magiques, une petite enfance avec un coin bien être et les enfants ont aussi l’opportunité de se dépenser sur l’atelier boxe.

Au goûter on manque de gobelets mais heureusement des mamans vont chercher des verres pour que les enfants puissent profiter du chocolat chaud.

SAMEDI 4 MARS 2023

Atelier au quartier de la Rocade, Longjumeau

[Cet après midi nous étions à l’atelier du quartier de la Rocade. A notre arrivée, il n’y avait pas beaucoup de monde, mais la mise en place des ateliers a attiré des jeunes. Nous avions un atelier petite-enfance : on a construit des maisons avec des pailles, et joué avec la dînette. Des jeux collectifs ont été animé pour le grand enthousiasme de la plus grande partie des enfants, pendant que d’autres se dédiaient à des collages et dessins. Nous avons terminé notre après midi avec un goûter gourmand … baguettes fraîches avec du NUTELLA et chocolat chaud pour se réchauffer dans cette journée très froide. A la prochaine !]

Atelier au quartier de la Villa-Saint-Martin, Longjumeau

Belle aprem à la Villa ! On démarre doucement les ateliers philo / collage malgré le froid. Je garde précieusement ces oeuvres que nous travaillerons par la suite. Un atelier henné et petite enfance est en place. Malika nous rejoint et passe un temps sur l’atelier henné. D’un autre côté on fait du sport, on commence par du rugby pour finir avec un foot !! Et un bon goûter nutellaté pour nous réchauffer. Désolé je n’ai plus de batterie pour les photos…