Dans le secteur social , dans le secteur éducatif, dans celui de l’éducation populaire, tous les changements de pratiques, d’organisations n’ont qu’un seul et même aboutissement: rendre compte. Tout le travail de base, qu’il soit d’animation, d’enseignement, travail social ou d’accompagnement, ne mène plus qu’à cette seule issue, cet unique horizon: préparer le fait qu’on aura à rendre des comptes.

La législation elle même évolue en ce sens , instituant une inflation d’obligations de procédures, de plus en plus pressantes et variées et ce dans tous les domaines (sécurité, sanitaire, informatique, préventions, etc), qui n’ont d’autre logique que cette nouvelle culture unique: je dois rendre compte.

29258386_353460998490232_2197976881259610112_n

Doit rendre compte de tout ,  celui qui n’est a priori légitime de rien.  Si nous devons rendre compte de toutes choses et partout c’est d’abord parce qu’il n’y a  plus de confiance possible nulle part et pour rien. La culture du “rendre compte”, nous amène à banaliser ainsi un horizon de méfiance et de défiance vis à vis de tout le monde , à commencer par nous mêmes.

Nous devons rendre compte du plus petit temps  qui soit alors que “rendre compte” tend à occuper tout le temps qui nous manque  pour les autres; nous devons rendre compte de la plus petite ressource qui nous sert à améliorer la vie sociale, alors que les ressources manquent et disparaissent sous nos yeux et que celles qui restent sont destinées à faciliter le fait de “rendre compte”, ou communiquer nos actions.

Rendre compte, au delà de l’illusion de la communication, pour ceux qui privilégient l’action, qui s’investissent dans des actions fortes et durables, ce sera avant tout  une punition qu’on inflige à ceux qui travaillent pour nous tous; à ceux qui travaillent à ce qu’il y a  de plus en plus essentiel dans l’humanité.

Ainsi si nous ne parvenons pas à nos fins, si nous ne parvenons pas à faire reconnaître les tâches et les missions les plus importantes , ce serait d’abord parce que nous aurions  failli à rendre compte (ou à communiquer) d’une manière adéquate.

Telle est “la responsabilisation”, comme morale publique , une triste et étrange théorie qui vise à fragiliser, à mettre en cause quiconque se soucie ou s’engage dans des entreprises sociales ou éducatives, comme quiconque a besoin de solidarité sociale.

“La responsabilisation des acteurs sociaux” est un phénomène partagé avec celle de leurs usagers; c’est une démarche concomitante qui consiste à placer tout avenir sous condition, mais aussi à impressionner, à intimider quiconque souhaite s’engager dans la vie sociale et publique. “Attention à vos responsabilités ! Prenez garde”, votre responsabilité sera encore et encore engagée. Et voici comment les collectivités et institutions qui devraient soutenir, susciter , encourager ,déploient au contraire toute leur énergie à rendre toute initiative impossible et intenable.

Contre ce grand mouvement de responsabilisation, il n’existe qu’un seul remède: la véritable responsabilité. Autant la responsabilisation enfle comme phénomène sociétal, autant le fait d’affirmer sa responsabilité tend à disparaître.

Il ne s’agit pas de s’indigner une fois de plus ou une fois encore contre la tendance à la dilution des responsabilités dans la société libérale car ce phénomène est connu depuis le XIXème siècle; il s’agit davantage de faire ressortir, le lien et la relation entre ces deux tendances qui sont dans les faits inséparables; c’est par la multiplication des modalités de rendre compte, par cette même “morale de la responsabilisation”, que l’on cultive justement l’irresponsabilité “ambiante”, qu’on va dénoncer ensuite pour exiger toujours plus de responsabilisation.

Le couple “responsabilité/ responsabilisation” est alors de même nature et du même ressort que celui de “sécuritaire/sécurité”, où là encore, le déploiement du premier terme encourage à affirmer la faillite du second et à exiger , dans une boucle devenue infernale, son perpétuel renforcement.

L’invasion dans le secteur socioéducatif, de l’enseignement, de l’éducation populaire , du “Social” dans son ensemble, de l’appel à responsabiliser encore et encore les parents, les publics, les parents, les allocataires, les enfants, les ayant droits, et toutes les sortes de publics , ne peut nous assurer que d’une seule chose: nous n’avons pas fini d’entendre parler de la faillite de tous les responsables et de toutes les responsabilités, à tous les niveaux de la société depuis la vie familiale, à celle des institutions.

La Pédagogie sociale est une pédagogie de la responsabilité, qui se passe de tout recours à la responsabilisation. Dans nos groupes, au coeur de nos ateliers, de nos chantiers , chacun est amené à prendre librement de plus en plus de responsabilités, librement, sans menaces, sans chantages.

Chaque matin, chaque jour nous amène son lot de nouvelles responsabilités et nous les prenons les uns et les autres, et aussi ensemble, avec joie et sérénité.

Loin de constituer une menace , une litanie de catastrophes annoncées, la responsabilité prise depuis le plus jeune âge , au coeur de notre pédagogie conduit à construire et produire un environnement sécure et créatif.

Ce que nous apprend la Pédagogie sociale, c’est que la responsabilité ne s’impose, ni ne se détermine de l’extérieur. Elle ne peut être qu’un acte d’appropriation, un don, en provenance de l’auteur lui même. La Pédagogie sociale, pédagogie d’auteurs, est la seule voie possible pour que chaque personne s’engage librement et joyeusement dans des responsabilités.

Toute entreprise de “responsabilisation”, toute “éducation à” la responsabilité ne peut qu’égarer la personne sur le véritable sens, la véritable nature de la responsabilité, vécue dès lors comme un risque, un inconvénient dont il faudra perpétuellement se débarrasser.  Militer pour une éducation “à la responsabilisation”, c’est militer pour un monde sans responsables et irresponsable.

SAMEDI

CLAS de longjumeau

IMG_20180317_154226

Aujourd’hui à l’atelier CLAS de Longjumeau nous avons proposé un atelier « œufs de pâques en ficelle », qui vont une fois sécher servir pour faire une décoration, du local ou d’une soirée conviviale.

IMG_20180317_154238

En même temps nous avons proposé un atelier aide aux devoirs pour les enfants qui en avaient besoin.
A la fin l’atelier VSM nous a rejoint à l’abri pour prendre le goûter tous ensemble au sec.

IMG_20180317_154618

Atelier de la Villa Saint-Martin

IMG_8655

Aujourd’hui, à la VSM nous avons fait de nombreux ateliers collectif, béret, foot, pétanque et puissance 4.

IMG_8656

L’ambiance était super.

IMG_8660

Atelier de Vauhallan

WP_20180317_14_51_27_Pro

Nous nous sommes rendu aujourd’hui au camp de Vauhallan qui est menacé d’expulsion : il commence à se vider progressivement de ces habitants , l’atmosphère était très calme et triste , plusieurs maisons étaient déjà vide, les enfants n’étaient pas au rendez vous , juste absents , nous avons parlés avec quelque familles , et avons  pu savoir le lieux ou certaines vont être reloger et aussi avoir le numéro du frère du chef. On à jouer avec une seule enfant , qui était ravi, et ensuite nous avons partagé un gouter avec les familles.

WP_20180317_14_55_08_Pro

Atelier des hôtels

IMG_5858

Aujourd’hui nous étions à l’hôtel F1, nous sommes allez récupérer les enfants vivants dans l’hôtel Parthénon afin qu’ils puissent profitez des différentes activités que nous leurs avons proposés.

IMG_5862

Dès nôtres arrivée à l’hôtel F1 nous avons installé les matériaux et “ambiancer” le lieu à l’aide des instruments musicaux afin d’attirer la présence des enfants, à cause de la pluie nous avons eu au départ un peu de mal à amener du monde puis avec Yasmina, Amélie et moi (habby)nous avons continué nôtre méthode de faire de la musique en chantant et dansant pour attirer l’attention.

IMG_5864

Après avoir récolté un maximum d’enfants nous avons distribuer les tâches, Iasmina s’occupait des jeux collectifs, Amélie de la musique et de la petite enfance et Habby des jeux de société.

IMG_5867

Au Parthénon Djamba, Paulina, Farhana et Younes se sont occupé des enfants de cet hôtel pour le proposer des jeux de dinettes et des coloriages.

IMG_5873

AVEN SAVORE

 

Aujourd’hui à AVEN SAVORE, nous avons le plaisir de recevoir Yohan, qui vient nous faire une initiation au théâtre. On fait un échauffement, des exercices “de Gromelo”, et un concours de ni oui ni non qui se termine quasiment en match de boxe verbale !

On termine la séance par une petite répétition en vue du spectacle à venir.

PART_1521526973054_P_20180317_153349

 

VENDREDI

Atelier de la Rocade

IMG_7169

Aujourd’hui,à  à la Rocade nous profitons de des rayons de soleil printaniers pour nous installer au sol enfin sec et à peu près “tiède”.

IMG_7175

On sort les tapis pour l’atelier de petite enfance, et les jeux de société.

KQKA5033

Un peu plus loin on dresse les tables pour un atelier de peinture, où l’on apprend la technique du lavis pour faire des paysages façon aquarelle.

IMG_7172

Au centre on organise un match de foot.

Atelier de Bel-Air

20180316_174742

Aujourd’hui nous avons fais un atelier petite enfance qui à bien fonctionner est ou les enfants se sont bien amusé.

20180316_164723(0)

Nous nous sommes également occupés du jardin en montant les jardinières, en retournant, ratissant, et bêchant la terre avec les enfants. Après un gouter très sympathique nous avons délimité une première parcelle de terrain et planté les quelques fleurs pour l’égailler ainsi que dans les petites jardinière.

20180316_165016

Atelier de cuisine

 

Aujourd’hui avec aide des familles des bénévoles et des diffèrent stagiaires et permanent nous avons fait un atelier cuisine comme tous les vendredi. Le thème de ce vendredi était « repas turc », la joie et la convivialité était au rendez- vous.

Atelier de Champlan

IMG_5811

Aujourd’hui nous nous sommes rendus au Bidonville de Champlan sous une belle journée ensoleillée.

IMG_5814

Des ateliers ont été mis en place, comme un atelier petite enfance, un atelier de création d’assiette en carton décorer, un atelier jeux collectif, ainsi qu’un atelier musique.

IMG_5819

Nous avons conclu avec un gouter convivial tous réuni sous la chaleur humaine de ce soleil splendide de ce vendredi.

IMG_5844

JEUDI

Atelier de Massy

IMG_5720

Aujourd’hui nous nous sommes rendus à Massy. Nous avons organisé des jeux collectifs ainsi que plusieurs atelier (ex : atelier peinture, maquillage …)7

IMG_5733

En plus nous avons mis en place un grande atelier pâte sel toute le monde a bien participe et aussi les mamans.

IMG_5725

Nous avons conclu avec un petit gouter convivial sous la pluie chaleureuse de ce jour.

IMG_5796

Atelier du Skate-Park

29196817_317328842124202_4306217155378020352_n

Aujourd’hui, nous allés au Skate Parc et plusieurs ateliers ont été réalisé.

Il y avait un atelier petit enfance, un d’aquarelle, un de pâte à sel et un de jeux collectif avec du foot et du basket.

29249746_317329105457509_678416047480504320_n29258598_317329072124179_4785370084946214912_n

Nous avons été stoppés par la pluies alors, nous avons fait un grand tournois de foot.

 

CLAS du Chilly-Mazarin

 

Aujourd’hui au CLAS de Chilly on continue le travail sur les flocons qu’on avait commencé la semaine dernière. Cette fois les enfants ont bien compris comment se servir des cutters et presque tout le monde à le temps de finir son flocon ! Juste à coté on aide ceux qui ont finit avec leurs devoirs, et on prend même de l’avance sur le cours de math ! On est tellement absorbé par notre tache qu’on en oublie même de prendre des photos… Désolé on vous en rapporte de belles la semaine prochaine !

MERCREDI

Aven Savore

29258386_353460998490232_2197976881259610112_n

Aujourd’hui nous sommes parti avec Hafsatou, Kassandra, Yaelle, Mariam et Alexandru à Arcueil visité « la mine », la ressourcerie dans laquelle nous ferons notre prochain spectacle. Nous sommes y aller en transport. Nous avons été bien reçu meme si nous avons eu des problemes pour la mise en place de la scène mais nous avons pu trouver une solution.

Signé : Hafsatou, danseuse et chanteuse AVEN SAVORE

Atelier de Saint-Eloi

CLAS de Chilly-Mazarin

Sans titre1

Aujourd’hui il y avait 11 enfants. Moi, je suis arrivé en retard. J’ai bu un chocolat, c’était trop bon.

Après on a fait des jeux collectifs de rythme et des pas chassés.

Sans titre3

Après on a fait nos devoirs. J’avais de la lecture et une poésie sur la colère. J’ai aussi fait les photos et écouté Mohammed qui lisait un texte.

Famoussa.

Sans titre2

Atelier de Bondoufle

Snapchat-1504955361   Snapchat-1585893849

 

Aujourd’hui nous nous somme rendu au bidonville de Bondoufle ou la joie et la bonne humeur étaient au rendez-vous. Une activité cuisine (Beignet fourré) ainsi que des jeux collectif, jeux de petite enfance a été proposées.

Nous avons conclu avec un gouter collectif et convivial.

Snapchat-1920632412

MARDI

Atelier sociolinguistiques

IMG_5630

Aujourd’hui nous avons parlé du handicap, les parents nous ont rapporté comment ils faisaient face aux regards des autres et leur enfant handicapé.  Quel que parent ont peu parler, le sujet aillant susciter beaucoup d’échange le sujet sera présent la semaine prochaine.

IMG_5632