Pass, passera pas…

Pass, passera pas

Qu’on ne se méprenne pas sur le titre de cette KroniK; il ne s’agit pas de prendre position dans le débat sur le pass, sanitaire, même si…

La crise, vécue par les précaires

Il s’agit plutôt d’en explorer le sens; d’analyser les conséquences d’un filtrage, d’un point de vue particulier, dont nous sommes spécialistes: du point de vue de la Précarité, et au regard de l’évolution historique de la situation sociale des publics précaires.

Imaginons une famille précaire qui a un été de vide,devant soi; un entre soi insupportable, s’installe dans la famille avec un torrent de crises, et de risques de violences. Les frustrations des uns et des autres se font écho et s’entrechoquent.

Voici que pour celle – ci le peu de possibilités qui subsistaient de se rendre sur une aire de jeu, une éphémère opération de plage estivale, demande à présent une préparation hors de possible. “Pass vaccinal”, tests de moins de 48h00, dispense (provisoire) pour les enfants, obligations pour les adultes.

La moindre impulsion, l’énergie du moment où on se décide enfin décide à “sortir”, voici que cela ne suffit plus; il faudra encore se confronter, en famille, à l’humiliation de voir tout plan spontané butter contre une interdiction, une barrière, un filtrage.

Obstacle à l’impulsion

Cette impulsion de sortir, cette aspiration collective pour tenter de vivre une joie collective, voilà ce qui faisait la force des familles précaires.

Or, c’est ce genre de situation qui aujourd’hui , par de multiples règlementations, sécuritaires ou sanitaires, est dorénavant voué à la déception et à la frustration.

Cette frustration est sociale; d’une part parce qu’elle cible les familles les plus fragiles et déjà les plus violentées économiquement, socialement, et culturellement; et d’autre part parce qu’elle contribue à les mettre encore plus à l’écart et à entretenir un découragement et un isolement savamment ciblé.

Il ne peut plus y avoir de loisir que planifié, que préparé; cela fait déjà longtemps qu’il est impossible de rentrer sur un site culturel, sans réservation préalable sur Internet. Difficile aussi de se procurer un moindre billet , directement à l’entré de tout événement. Tout est fait pour ne réserver les places qu’à ceux qui anticipent, et qui ont les moyens de la distance , à la fois dans l’espace et dans le temps.

C’est l’immédiateté , l’impulsion , l’expression d’un désir soudain et spontané qui est devenue aujourd’hui de l’ordre de l’impossible.

Exiler le “populaire”

C’est un mode de vivre populaire , qui est mis hors jeu; et ce , d’autant plus efficacement que le motif est toujours le même : la Sécurité.

Nous le répétons depuis plus de 20 ans, le Sécuritarisme comme idéologie d’anéantissement social a deux visages: l’un est policier, en lien avec Vigipirate, avec l’imposition de toutes parts de barrières, sas, filtrages, portes closes et interdictions de toute manifestation de vie publique; l’autre est sanitaire, avec une pluie de règlements qui empêchent toute activité conviviale, sociale et à présent, culturelle.

Mais l’idéologie reste la même; la méthode , comme la finalité entretiennent les acteurs sociaux dans l’impuissance, les confortent dans des postures de retrait ou d’enfermement vis à vis d’un environnement, de publics et de groupes de plus en plus identifiés à des sources de dangers, …ou comme des ennemis, du fait même de leur précarité.

Dans les centres sociaux, il s’agit de plus en plus de n’accueillir que des publics déjà acceptés, pressentis, sollicités par avance, ayant réservé, et confirmé, que l’on briefe par téléphone. Pour eux , les portes closes depuis l’extérieur, s’entrouvriront l’espace d’un instant.

Juste ce qu’il faut pour faire un alibi, pour feindre un fonctionnement, pour donner l’illusion d’une institution qui fonctionne.

Ceux qui sont à la porte sont toujours les mêmes; dès lors , ils vérifient les craintes et les appréhensions qu’on avait forgées pour justifier leur mise à l’écart: attitudes revendicatrices, ou de réclamations, quelques rares tentatives de pression; puis bientôt, plus rien.

Les institutions du Social, de l’Éducation, de la Culture, et des Loisirs sont en passe de parachever le fantasme absolu : celui de sélectionner et filtrer leur public, sans prendre garde qu’il s’agit d’un poison professionnel qui ronge le sens même de leur travail et leur propre statut image sociale.

Le filtrage tue deux fois

Le filtrage tue deux fois, socialement; d’une part ceux qui sont à l’extérieur et qui voient leur champ du possible rétrécir et leur propre vie, devenir une cage; une autre fois, ceux qui sont à l’intérieur , et qui une fois coupés du monde reproduisent des comportements ridicules, se croient élus et nantis, choisis pour une hypothétique distinction symbolique, alors qu’on ne les a choisis que pour leur passivité et docilité.

La Pédagogie sociale est la pédagogie des portes ouvertes, des barrières abattues, du décloisonnement et du mélange. Elle porte tout à l’inverse de cette tendance institutionnelle , pilotée depuis le Haut, à sortir des rôles et des postures qui sont imposées par notre condition, notre naissance, notre localisation et notre histoire.

Elle s’enracine facilement dans tous les espaces sociaux abandonnés, invisibilisés et se joue des impossibilités et des casse -têtes qui absorbent l’énergie de tant de lieu professionnels.

Cet été , nous emmenons des paquets de familles en vacances; nous réalisons des concerts, des spectacles, des expositions; nous accueillons tout un peuple d’enfants sans solutions et sans recours.

Le climat d’impossibilité sociale qui règne, pousse à l’inverse les pédagogues sociaux , à se lancer dans de nouveaux projets, à initier de nouvelles actions.

Concevoir et réaliser des actions “intégrales”

La contrainte est qu’il nous faut tout organiser de A jusqu’à Z, et créer par nous mêmes les événements qui vont nous voir paraître.

Si nous écrivons, il nous faut nous mêmes publier; si nous réalisons un film , un court métrage , ou documentaire, nous devrons aussi devenir réalisateurs, et diffuseurs. Si nous prenons des photos, ou des œuvres graphiques, nous organiserons nous mêmes l’exposition. Car c’est toute la chaîne de production culturelle qui est en panne et qui s’enferme dans la répétition de l’ancien et du même.

Nous devenons ainsi producteurs de ce qui nous est indispensable, renouant ainsi avec l’intuition même des grands pédagogues sociaux, dont l’œuvre nous guide.

MARDI: Atelier OPEL

Aujourd’hui nous avons pris un atelier petite enfance qui a beaucoup plu aux enfants. Il y avait également un atelier soutien scolaire avec Jeanne, les enfants ont été plutôt volontaire. Il y avait également un atelier pour préparer le goûter, ils ont demandé si c’était possible de faire un atelier crêpes la prochaine fois. Les enfants étaient également intéressés par la lecture avec Maïté. Ilyanna et Emma ont appris à un enfants les fruits et les légumes en français et l’enfant leurs apprenais en roumain ! 

 

Atelier Parc du Château 

Aujourd’hui nous sommes partis au parc du château avec un atelier petite enfance. Un atelier dessin, un atelier badminton avec Jeanne qui a beaucoup plu. Il y avait également un atelier tir à l’arc et un atelier foot. Nous avons rentré des jeunes qui ont été intéressé par les activités proposées et ils seront ravis de revenir la semaine prochaine. Nous avons a un moment perché le volant de badminton, nous avons essayé de le récupérer mais nous avons perché encore plus de chose. Les enfants et nous, avons coopéré pour tout récupérer, un vrai moment de fou rire ! Le goûter s’est très bien déroulé. 

ATELIER BEL-AIR

Aujourd’hui avec Laura, Sira, Fatoumata, Anita, Senad et Modou au Bel-Air nous accueillons une dizaine d’enfants.

D’abord avec Laura on a fait un jeu de de course avec chamboule, l’équipe gagnant remporte une barbe à papa. Ensuite avec Anita, elle se charge de faire la barbe à papa pour les enfants. Par la suite avec Sira, elle animait la petite enfance. Enfin avec Modou et Senad ils ont animé une partie de Football.

Une belle journée passé avec les enfant de Bel-Air.

Atelier St Eloi :

Aujourd’hui nous sommes partis à St Eloi. Plusieurs ateliers ont été proposer, un atelier petite enfance où les mamans ainsi que les enfants ont pu jouer. Un atelier bien -être qui consiste à faire des massages, de la manucure; cet atelier a beaucoup plu. Un atelier cuisine a été mit en place où l’ont a pu faire des crêpes avec les enfants pour le goûter. Le goûter s’est bien déroulé et s’est passé dans le calme et la bonne humeur.

Atelier à l’Astoria

Dès que nous sommes arrivés à l’hôtel, des enfants ont courus vers nous.

Nous avons installés plusieurs ateliers, un atelier peinture/dessin, un atelier petite enfance, un atelier cerceaux musicales… Les enfants étaient très réactifs. A la fin de l’atelier, nous avons pris un gouter préparé par Senad.

Atelier Skate Park

Aujourd’hui nous avons pu profiter du beau temps pour installer nos ateliers autour du skate park de Longjumeau. Les enfants, accompagnés par quelques parents, nous ont rejoint dans nos activités. Najamie, qui nous connaissons depuis longtemps, est arrivée pour nous voir depuis le début de l’atelier avec son bébé Enzo. Pendant qu’il jouait sur la magnifique petite enfance mis en place par Laura, j’ai pu faire une belle manucure à Najamie, qui en était très contente. Le coin thé et café spécialement concoctés pour les parents qui nous accompagnent sur nos ateliers aide à créer une ambiance conviviale qui était aujourd’hui couronnée par la préparation des beignets sur place par notre collègue Fatoumata. Mohammed a entrainé quelques garçons au foot. Nous terminons avec un délicieux goûter.

A la prochaine

Chiara

Atelier Massy : 

Aujourd’hui nous sommes aller à Massy. Différents ateliers étaient proposés comme un atelier cuisine où nous avons fait des crêpes. Un atelier bien-être où nous avons fait de la manucure ainsi que des massages et de la coiffure. Un atelier petite enfance était aussi présent. Un atelier jeux de société  à beaucoup plu. L’atelier sport à été apprécier, beaucoup d’enfant ont participé. Les ateliers ont globalement plu et les enfants étaient nombreux. Le goûter s’est dérouler dans le calme, c’était un moment agréable.

[gallery] shortcode not found inside [smart-grid][/smart-grid] shortcode

Atelier Balladins :

Aujourd’hui nous sommes partit en Atelier à Balladins. Différents ateliers étaient proposés comme l’atelier petite enfance où beaucoup d’enfants sont venus jouer. Un atelier bien-être à été proposer et à énormément plu surtout aux mamans. Un atelier dessin à eu lieu et a beaucoup plu aux enfants. Un atelier sportif à été mis en place où les enfants ont pu faire du tir à l’arc. Avant le goûter nous avons fait un jeu tous ensembles, un facteur n’est pas passé. Le goûter s’est dérouler dans le calme et ont a pu passer un moment agréable avec les enfants ainsi que les mamans.

[gallery] shortcode not found inside [smart-grid][/smart-grid] shortcode

 

Atelier Antony Pôle

Aujourd’hui nous sommes allés à Antony Pôle avec un atelier petite enfance avec Jeanne. Un atelier jeux de société avec Miruna, un atelier dessin avec Senad, un atelier origami avec Emma. Les enfants ont appris à faire des avions en papier, ils étaient super content. Il y avait également un atelier tennis de table pour les plus grands avec Chiara. Cet atelier leur a vraiment plu, une maman est venue jouer aussi au ping pong ! Jeanne a également lancé une partie de 123 soleil avec les enfants petits et grands, un vrai moment de rigolade ! Le goûter s’est bien déroulé.

Atelier La Rocade

Aujourd’hui nous avons fait un atelier bien être, l’occasion de discuter avec les mamans et les enfants, nous avons fait des perles avec une jeune maman Najami et son fils Mauri. Nous avons fait des jeux de société et des jeux plus physiques comme le tir à l’arc. Les enfants ont dégusté de délicieuses crêpes faites par Fatoumata! Et nous nous sommes dit à vendredi!

SAMEDI 31 JUILLET

Atelier Le Parthénon

Nous avons rencontré de nouveaux enfants arrivés il y a quelques jours. Nous avons joué en petite enfance avec Aïcha âgée de 3 ans que nous aimons beaucoup et avec qui nous travaillons l’apprentissage des règles de la vie collective. Nous avons aussi joué avec Ange âgée de 2 ans et Douga, un petit garçon qui a vraiment besoin de beaucoup d’attention!

Sira a proposé un atelier perles, dessins et jeux de société les enfants étaient enchantés!

Nous avons pris un super goûter convivial, l’occasion de nous retrouver pour nous donner des nouvelles!

Atelier à Bel-Air

Nous avons passé l’après midi au jardin de Bel-Air. Nous sommes parti-es avec une belle équipe : les permanent-es de l’association (Fatoumata, Modou, Laura, Jeanne), un bénévole (Basile), Eddy, un jeune qui fréquente l’association depuis qu’il est tout petit, et Kenza et Jugurta, deux enfants frère et soeur qui sont très souvent au local, et avaient envie de passer une après midi dehors. Ensemble nous sommes parti-es à la rencontre des enfants du quartier de Bel-Air, autour de différentes activités : jouets pour les plus petits, cuisine, soins de manucure, dessin et jardinage. En effet à Bel-Air nous avons notre potager et les enfants ont pu découvrir comme les courges et les potirons avaient grossi ! Ils ont aussi pu goûter des tomates ou couper de la menthe, comme Kenza qui voulait en rapporter pour sa maman. Nous avons travaillé la terre pour désherber mais un enfant s’est plaint : “j’ai l’impression de travailler en prison !” Alors nous l’entraînons vers des jeux : après avoir dessiné des dinosaures, joué à ni oui ni  non, construit des tours de Kapla, verni nos ongles et coiffé nos cheveux, nous nous sommes rassemblé-es pour déguster des aiguillettes de poulet panées et des gateaux au chocolat. Une belle après midi dans la douceur du soleil de Juillet 🙂

Inscription à la newsletter

Réseaux sociaux

Prochains événements

  1. Spectacle AVEN SAVORE au Gala du Resto du Coeur du 77 à l’espace Lino Ventura de Torcy

    novembre 6 @ 8:00 - 5:00
  2. Formation de base à la Pédagogie sociale – Cycle 2

    novembre 16 @ 9:30 - novembre 18 @ 4:30
  3. Formation en Pédagogie sociale – Niveau 2

    novembre 16 @ 9:30 - novembre 18 @ 4:30
  4. AVEN SAVORE au FESTISOL d’Anthony (92)

    novembre 20 @ 8:00 - 5:00
  5. Formation de formateurs en Pédagogie sociale – Première rencontre

    1 février 2022 @ 9:30 - 4:30

RSS Youtube

Nos principaux partenaires financiers

Nos principaux partenaires de terrain Banque Alimentaire Paris Ile de France