De quelques discours et problèmes essentiels en Pédagogie sociale (IV)

Le problème est connu; on peut faire deux sortes “d’ateliers de rue”. Le premier se suffira à lui même et s’épuisera tout seul. Il sera déroulé, comme si rien ne devait en découler, rien ne devait en être poursuivi.

Les relations engagées, les activités en cours, l’amélioration de l’occupation de l’espace et de la présence dans le quartier… Rien de tout cela ne serait perçu et les acteurs sociaux, quitteraient chaque fois le lieu de l’atelier “comme si c’était le dernier”.

Ce type d’Action de rue, est évidemment vide et vain; vide car il y a fort à parier qu’il n’y aura pas grand public, et vain, parce qu’il sera mené sans conviction par des personnes qui ne placent aucun sens dans ce qu’ils font.

Le travail sur la présence

Nous connaissons cet enjeu depuis le début de notre engagement en Pédagogie sociale ; nous avons appris à y remédier, même si bien entendu, de loin en loin, il nous faut reprendre conscience de cette vérité et réinvestir et ré-habiter les espaces et réinviter les personnes que nous avons pu progressivement délaisser .

C’est une entropie connue; c’est tout le travail que nous faisons au cours des briefings quotidiens que de remettre en perspective le sens et les enjeux de ce que nous faisons

C’est ce que nous pourrions appeler: le travail sur la Présence

Le travail sur l’absence

Mais dans l’établissement de la continuité nécessaire à la Pédagogie sociale, il existe également une seconde dimension. Celle qui se réfère à la manière dont chaque pédagogue social conçoit son absence.

En tant qu’acteur social et éducatif, nous devons inventer 1000 manières pour que notre absence ou nos absences ne soient ni rupture, ni abandon.

Même si nous ne somme pas présents, même si certaines actions ou temps de présence ont dû être remis, il nous appartient de trouver d’autres manières d’être présents à ceux qui comptent sur nous.

La sur-communication

Une “sur-communication” doit alors prendre la place de cette présence défectueuse et se déployer en amont , pendant et après la coupure. C’est cette “sur-communication” que nous pratiquons chaque jour; elle emprunte tous les canaux: affiches, SMS, téléphone, réseaux sociaux , visites .

Sa visée n’est pas tant de passer des informations que d’entretenir des liens, c’est à dire garder présente et actuelle la relation que nous bâtissons, et de l’éprouver au temps.

Travailler avec le Futur

A la manière de Makarenko, à l’occasion de nos actions, nous devons chercher à rendre bel et bien réels et tangibles, trois types de futurs distincts de nos actions et relations; un futur proche, avec une rencontre , une réalisation imminente; un futur à moyen terme avec un projet, un aboutissement plus ambitieux; et enfin, un futur lointain qui met en valeur l’impact que nous recherchons sur les évolutions, les destins et les transformations personnelles, comme collectives et sociales.

Travailler avec le futur c’est tout le contraire de remettre, d’étaler ou de programmer. Ce n’est pas le Présent qu’on renvoie au futur, c’est le Futur qu’on rend présent. On l’ouvre comme un livre sur la table et nous le regardons ensemble.

Le travail sur l’absence n’est pas un sur-travail

Il s’agit de bien comprendre et spécifier ce travail “sur” et dans l’absence; il ne signifie en aucune manière une mobilisation excessive, une sorte de sacerdoce déguisé.

C’est presque tout le contraire , en réalité. Ce travail pendant l’absence permettra au contraire de ne pas avoir constamment, tout à refaire, tout à reconstruire.

Il s’agit de respecter, préserver et d’économiser l’énergie que nous avons déjà mise dans une action.

Le “travail sur l’Absence” est une ouverture vers une nouvelle dimension de l’action, qui n’est que rarement connue et reconnue: apprendre à travailler entre deux temps de présence; faire un effort pour continuer à rendre réel et concret le sens de notre travail.

Ce qui nous encourage à investir cette dimension “de l’entre deux”, c’est la prise de conscience et la critique de ce que la plupart des pratiques sociales et éducatives, provoquent comme gâchis et comme annulation de tout ce qu’on s’était efforcé à mettre en œuvre.

Tout enseignant Freinet sait bien, par exemple, que l’organisation classique du système scolaire organise sa propre déperdition quand d’une année sur l’autre , on recommence une nouvelle classe en changeant à la fois les élèves et les profs. la perte est alors immense.

L’enfant recommence sinon de zéro, à tout le moins de presque rien. On multiplie les risque de tous les échecs. On remet tout en jeu au risque de tout perdre et de perdre l’enfant.

Or, tout enseignant en pédagogie Freinet, tout acteur social en Pédagogie sociale a pris conscience de cette débâcle. Il sait, a contrario, la valeur d’une autre organisation , qui est durable , qui mélange les âges et qui ouvre tous les avenirs.

Communément les institutions éducatives et sociales envoient ainsi des messages contradictoires; elles dramatisent et survalorisent des temps de plus en plus courts, et au même moment, elles pratiquent les abandons et les ruptures et renvoient les enfants et les familles vers l’inconnu et la fragilité.

Les collèges , par exemple, pénalisent chaque minute de retard de l’élève, mais ne se gênent pas pour annuler en cascade tous les cours d’une journée ou de la semaine. Ils n’hésiteront pas davantage à mettre en congé pour tout prétexte et avant les dates les enfants, sans se soucier de ce qu’ils feront.

Le véritable sens du travail sur l’absence est bien là; c’est un simple souci de cohérence. Nous ne pouvons pas à la fois affirmer l’importance de notre travail et le “laisser tomber” à la moindre occasion!

Samedi 18 janvier

AVEN SAVORE

Aujourd’hui était un jour particulier pour Aven Savore, nous avons eu le plaisir de recevoir Helena Recalde chanteuse et compositrice équatorienne qui a passé 3 heures à aider les enfants de la troupe à travailler sur leur voix. Moduler, changer d’intonation ou de tonalité, les jeunes ont pu découvrir de nouvelles façons d’interpréter leur répertoire. Helena a également pu travailler avec une partie des solistes en vue de préparer l’enregistrement du prochain CD de la troupe. Elle a notamment travaillé avec Yaëlle sur sa voix pour lui donner de nouvelles perspectives dans l’utilisation de sa voix, mais aussi de son corps pendant son solo.

Nous avons plus particulièrement travaillé sur Nane Tsora que nous ne maitrisions pas encore tout à fait, et le résultat fut plus de que satisfaisant !

Martin

conseil-d’helena_e

conseil-d'helena_e

Atelier du Parthénon

Aujourd’hui au Parthénon c’était jour de brocante. Malgré cela nous avons trouvé un petit coin à l’abris du passage pour nous installer. Nous avons joué au football et au badminton, de grands sportifs se sont révélés. Nous avons aussi maquillé les enfants, en super héros, en coccinelles ou en papillons. A l’intérieur de l’Hôtel, nous avons installé une petite enfance. Les enfants on pu faire plein de jeux différents, notamment un baccalauréat et un pendu. Nous avons beaucoup rigolé.

Nous avons terminé par un bon goûter avec du chocolat chaud pour nous réchauffer.

Marine

Atelier de la Villa Saint Martin

Bonjour à tous et toutes ! ?

Aujourd’hui à la villa Saint-Martin, nous avons mis en place un atelier maquillage ou les maquilleurs se sont fait maquiller, un puissance 4 où les esprits stratèges se sont affrontés, ainsi que des jeux collectifs qui ont permis aux enfants de se défouler dans la joie et la bonne humeur !

Nous avons clôturé cette journée par un goûter où une maman nous a gentiment offert des meringues, c’était très bon !

Bon weekend à vous !

Hillary ? ? ?

Vendredi 17 janvier

Atelier Massages

Aujourd’hui j’ai massé Rayan. Il etait très content car, étant en fauteuil roulant, le masser lui permet d’aérer ses pieds et de lui faire ressentir des petits fourmillements. Il a pu m’expliquer que ces fourmillements étaient plus ou moins intenses selon les endroits ou j’appuie. Un vrai moment de complicité et d’accompagnement social.

Sorhed, une femme adhérente de l’association m’a aidé comme à son habitude et a massé Hassan lui aussi vivant avec un handicap au niveau des bras. Sorhed ancienne infirmière sait bien comment le soulager. Un moment privilégié !

Maite

Atelier de la Rocade

Bonjour à tous et à toutes ! ?

Aujourd’hui à la rocade, nous avons proposé les activités suivantes :

Une petite enfance animée par Marie et Yasmina, suivie d’une activité statue musicale qui a beaucoup plu aux enfants; un atelier peinture mis en place par Grazzy et Daïseya qui a permis aux enfants d’exploiter leur créativité; un atelier jeux de société aimé par Martin puis un atelier jeux collectifs animé par Hillary et Dusko.

Les enfants étaient nombreux et semblaient ravis à la fin de cette journée.

Bye bye ! 

Hillary? ? ?

Atelier de Bel-Air

Aujourd’hui nous avons bravé le froid pour aller à Bel Air. Nous avons fait de la peinture, les enfants ont adoré joué avec les couleurs. Nous avons aussi joué au football pour nous réchauffer. Les enfants nous ont également aidé à faire des crêpes au Nutella pour le goûter.

Nos petits cuistos ont assuré et nous nous sommes tous régalés !

Marine

Atelier du bidonville d’Antony Pôle

Un bel après-midi à Antony. Aujourd’hui toute notre équipe s’est concentré sur une activité créative : la création de masques. Les enfants ont adoré cette activité car elle mélange peinture et bricolage. Tous sont arrivés à réaliser leur masque et nous avons terminé par un goûter « carnavalesque » avec du chocolat chaud et des gâteaux.

Chiara

Jeudi 16 janvier

Atelier de Massy

Aujourd’hui, nous sommes de retour pour un atelier du tonnerre à Massy ! On installe le barnum en dessous duquel on va installer l’atelier de “peinture sur soie” de Lionel. Juste a côté nous installons la cuisine où nous allons faire cuire des crêpes pour le goûter , tandis qu’un peu plus loin on installe les cages de foot et la pétanques ! malgré le froid les enfants sont nombreux et a la fin de l’atelier nous sommes une quinzaine à déguster les crêpes !

Atelier du Skate Park

Bonjour à tous !

Une très belle journée au Skate Park malgré le froid de l’hiver !

Beaucoup d’enfants sont présents… Aux jeux collectifs, c’est séquence foot avec petits et grands.

Les enfants ont joué aux jeux de constructions, de kappla ainsi qu’avec les peluches.

Ils ont fait également plein de dessins et des calculs avec des craies grasses, des crayons de couleurs, des craies de sols.

Le puissance 4 a cartonné, les enfants ne s’arrêtaient pas de jouer.  

Le goûter s’est déroulé dans une très bonne ambiance et de beaux sourires.

Cloé.

Atelier de l’Hôtel des Balladins

Comme tous les jeudis, nous sommes allés au Balladins. Le soleil était au rendez-vous et les enfants aussi.

Nous avons commencé par un temps musical où nous avons chanté avec les enfants. Nous avons fait un atelier peinture qui a révélé de nombreux artistes. Nous avons joué au football. Nous avions également préparé une grande petite enfance avec des légos, des livres, et un jeux avec des perles en bois.

Nous avons terminé cette belle journée par un joyeux goûter !

Marine

Mercredi 15 janvier

Atelier CLAS du mercredi matin

Une matinée un peu spéciale aujourd’hui au CLAS, nous avions 17 enfants avec nous et avons comme d’habitude commencé par un goûter a base de jus et de brioches des rois ! Seulement, aujourd’hui étaient avec nous deux étudiantes de l’Horizon qui venait poser quelques questions aux enfants à propos des droits de l’enfant, sujet que nous étudions en ce moment. Donc pendant que la majorité des enfants jouaient au roi du silence en bas, des petits groupes de 4 ou 5 enfants ont suivi les étudiantes Gwendoline et Amélie en haut pour répondre à leur questions. Nous avons parlé ensemble des différents droits des enfants, de ce qu’ils en pensaient et de leur expérience de ces droits. Finalement presque tous les enfants ont participé à cette petite discussion qui s’est poursuivie pendant que les groupes habituels se sont formés pour le travail scolaire.

Finalement, avec les quelques enfants qui ne pouvaient intégrer les groupes qui étaient déjà en cours de travail, nous avons joué au petit bac. Puis une fois l’atelier fini les enfants sont allés manger.

Atelier de St Eloi

Aujourd’hui à St Eloi, l’atelier s’est bien passé malgré la pluie. On avait divers ateliers comme le quoi de neuf /atelier philo les notions abordées étaient l’amitié et la liberté qui a permis aux enfants de se libérer.

Ensuite il y avait les jeux collectifs (football et basket). L’atelier henné a très bien fonctionné, les filles étaient très inspirées et voudraient d’autres modèles pour réaliser la semaine prochaine.

Pour le goûter, nous avons préparé des brochettes d’ananas avec quelques enfants. Ils étaient très contents de ce goûter mais surtout de l’avoir préparé.

Pour finir nous avons pris le goûter qui a été organisé par un groupe d’enfants et nous sommes dit à la semaine prochaine.

Daïseya et Marie

Atelier de Bel-Air

Bonjour à tous et à toutes ! ?

Aujourd’hui à Bel air, nous avons mis en place un atelier peinture, un atelier jeux collectifs et une petite enfance. Les enfants étaient plus intéressés par les activités sportives, nous avons donc fait un grand match de foot qui a duré toute l’après-midi.

Le goûter s’est plutôt bien passé, les enfants étaient contents de leur match.

Hillary ? ? ?

Atelier du deuxième bidonville d’Antony Pôle

Aujourd’hui pour l’atelier, nous nous retrouvons à Antony 2 avec la quinzaine d’enfants habituels. Nous faisons les désormais traditionnelles crêpes, ainsi que l’atelier de peinture, et aux jeux sportifs et collectifs, on fait de la corde a sauter, de la course en sac, et du tir à l’arc !

La pluie vient nous cueillir en fin d’atelier, et nous sommes obliger de prendre le goûter debout en cercle. On en profite pour distribuer les peintures des enfants, et on se dit à la semaine prochaine !

Sortie au Parc de Chilly

Nous sommes allés au parc de la Mairie, avec Claire, Marine et nous avons emmené avec nous Nassim et Aziz

Nous avons rencontré plein d’animaux pendant la sortie, des poissons, des cygnes, des colverts, des chèvres, des moutons, un âne, des poneys, des poules et un coq. Les enfants ont adoré et comme dirait Nassim « l’âne est trop rigolo ! ».

Nous avons ensuite profiter d’une grande étendue d’herbe pour jouer au ballon tous ensemble !

Axelline et Marine