Le temps contre soi: sortir de la dictature du temps prédit

Nous sommes dans une époque où nous n’avons plus le temps. ne dit-on pas sans arrêt qu’il est déjà trop tard?

Que les dés sont joués, que la catastrophe arrive? Qu’il n’est plus temps justement?

Il n’est plus le temps pour éduquer, quand justement il s’agit à la place de dépister , repérer et classifier les individus en fonction de leur dangerosité.

Ce temps dont nous manquons, semble être la clef de tous les moyens. Le manque de temps justifie donc tous les abandons et tous les renoncements, à commencer par les renoncements politiques et sociaux.

Il n’est plus le temps pour vivre ensemble, s’éduquer ensemble, grandir ensemble.

La vie est à peine commencé qu’il faut déjà agir; ou plutôt RE-agir. Comment pourrions nous éduquer alors qu’il faut commencer dorénavant à ré-éduquer tout individu supposé inadapté et dangereux , avant qu’il se révèle?

Nous avons le temps contre nous, dès lors qu’il n’est plus temps de laisser la vie et le hasard arriver.

Nous partons de la fin des choses ou ce que nous croyons en savoir pour rayer tout du long ce que nous pourrions avoir à vivre et à ressentir.

Sans le temps qu’il faut, les mots du social changent radicalement de sens.

Sans temps pour la faire, la Prévention, par exemple ne peut plus être que détection ou probation.

Sans temps pour les mettre en oeuvre, sans temps pour changer les choses, sans temps pour assumer les conflits, le droit des personnes, fût-ce celui des enfants , n’est plus que le temps du découragement.

On va s’évertuer faute de renvoyer chacun à sa place, à ses manques, à ses errances et à ses failles, de remplacer l’accès aux droits par une stratégie du découragement.

Les demandes ne vont elles pas heureusement s’épuiser d’elles mêmes? Les familles ne vont elles pas s’éloigner “par leurs propres moyens”? Tout un chacun ne va –il pas, faute de soutien, faute de support, faute de racines, s’égarer dans sa propre divagation?

Tout ce qui était dans un temps consécutif, un temps de la réponse, un temps du dialogue, se perd dorénavant dans un temps indéfini, cyclique et interminable , qui est celui de la Précarité.

Parce que nous avons perdu le sens du Temps (le Temps du conflit, le temps des progrès…) nous voici condamnés à perdre tous les temps, le nôtre te celui des autres, dans un déroulement devenu stérile.

Seuls ceux pour qui très tôt il était déjà trop tard, sont en mesure de sortir d’un tel enlisement. Seuls ceux là n’ont plus rien à perdre, c’est à dire plus de Temps à perdre. Seuls ces derniers trouvent le Temps de faire, qui ne soit pas un temps de défaire; un temps de dire, qui ne soit un temps du prédire; un temps pour agir , qui ne se perdre pas dans la réaction.

Seuls les résiliants , les rescapés , les survivants, les réchappés du désastre , ont retrouvé le sens du temps. Pour eux seuls le Temps reste un miracle; pour eux seuls, le temps est fécond.

Et c’est pourquoi nous nous tournons vers tous ces enfants, toutes ces familles , pour qui tout était déjà joué d’avance; c’est pourquoi nos locaux sont peuplés d’enfants grandis trop vite et d'”adultes qui n’ont plus le temps de vieillir!

RETOUR SUR LE FESTIVAL CHAP’N CO

Vendredi 21 septembre , Aven savore a fait un concert au cours du Festival Chap’n co à Boissy le Sec au sud de notre département.

Une dernière journée en plein air; une ambiance quasi estivale et ce fut une belle fête.

Après le spectacle, nos enfants ont entraîné tout le monde dans la danse!

Samedi 28 septembre

Notre atelier à l’Hôtel Parthénon de Chilly-Mazarin

Aujourd’hui, nous avons proposé différents jeux de sociétés en extérieur qui ont eu un fort succès auprès des enfants. Les jeux de ballons étaient également de la partie pour les plus énergiques.

A l’intérieur de l’hôtel, la petite enfance et l’atelier dessin qui ont été installés nous ont permis de mettre une ambiance plus calme et reposante.

Pour finir, nous avons pris le goûter tous ensemble dans une ambiance très conviviale.

Atelier de la Villa Saint Martin

Aujourd’hui, une petite enfance, un atelier de peinture, du henné, et du vernis étaient de la partie à la villa saint martin. Nous nous sommes amusés à développer nos âmes d’artistes. Malgré le peu d’enfants qui étaient présents à cause de la météo instable, une très bonne ambiance était au rendez-vous.

Nous avons finis les ateliers par un goûter tous ensemble : Pains au lait et jus de fruit pour régaler les troupes.

Vendredi 27 Septembre

Atelier de la Rocade

Au programme du jour sur l’atelier de la rocade : une petite enfance, des jeux collectifs et un atelier manucure. A la sortie de l’école, les enfants arrivent très enthousiastes pour se faire de beaux ongles et pour taper dans le ballon !

Bien que le soleil se soit caché, la bonne humeur des enfants est au rendez-vous !

Nous terminons les ateliers par un goûter tous ensemble : pains au lait et jus de fruit.

Atelier d’Antony Pôle

Comme tous les vendredis nous nous sommes rendus au camp d’Antony Pôle. Nous avons retrouvé les enfants, les ados et les parents. Maïté et Anita ont préparé une petite enfance avec un coin lecture, un coin construction et un coin puzzle. Les petits se sont bien amusés et ont aimé jouer ensemble et écouter des histoires. En parallèle Claire, Grazzi et moi nous avons préparer un coin pour les ados et les adultes. Nous avons fait des tournois de UNO. Nous nous sommes défiés dans une ambiance conviviale où nous avons pu profiter d’avoir des temps de discussions. Nous avons ensuite pris un goûter. J’ai profité du goûter pour dire au revoir aux enfants et aux ados puisque aujourd’hui c’était malheureusement mon dernier atelier à Antony Pôle…

C’était un plaisir,

Léïka

Jeudi 26 septembre

Atelier de l’Hôtel Balladins

Aujourd’hui nous avons dansé et chanté avec Dusko, Anita et Grazzi, membres de la troupe Aven Savore. Une ambiance joyeuse et festive a régné et cela nous a fait le plus grand bien !

Petits et grands se ont partagés un moment de joie et de complicité.

Maite

Mercredi 25 septembre

Le CLAS du mercredi matin

Aujourd’hui, les enfants étaient en nombre, 17 enfants présents !

Une petite collation garnie de fruits étaient au rendez-vous, les enfants étaient ravis.

Nous avons joué au roi du silence, avec la bonne humeur de chacun.  Ensuite, nous avons formé les groupes de travail. Les CP avec Mamie Blandine, les CM2 avec Isabelle, les CM1 et CE2 avec Sarah et les CE1 avec Isabelle et moi-même (Mélodie).

Avec les CE1, nous avons travaillé sur les mots et leurs orthographes. Nous avons joué au jeu du lynx, les enfants ont donc découvert de nouveaux mots. Nous avons ensuite fait un petit peu de mathématiques. La séance s’est terminée, les enfants sont rentrés.

Mélodie

Atelier de Saint Eloi

Aujourd’hui il y avait un atelier « Quoi de neuf » qui a permis aux enfants de s’exprimer sur le sujet de leur choix, il y avait un atelier danse ainsi qu’un atelier vidéo.

La musique de l’atelier danse a créé une superbe ambiance pour cette après-midi.

L’atelier vidéo a été une nouveauté pour les enfants. Martin a amené son appareil photo ainsi que du matériel permettant de pouvoir faire des enregistrements. Les enfants ont été très curieux et très intéressés. Ils ont pu faire des minis-reportages.

L’après-midi s’est finit avec le goûter composé de jus et de pain au lait.

Flora

Atelier de Bel-Air

Le mauvais temps ne nous a pas arrêté ! Nous avons continué l’atelier feutrage pour pouvoir décorer le jardin. Nous avons aussi ramené les grands “puissance 4” et les jeux collectifs (corde à sauter, pédalos, échasses). Comme il n’y avait pas grand monde, j’ai pris l’initiative de lancer un grand épervier. Ce qui a permis à d’autres enfants de se joindre à nous.

Nous avons fini cet atelier autour d’un grand goûter.

                                                                                                                      Joséphine

Atelier dans l’autre bidonville d’Antony Pôle

Nous commençons par faire une ronde pour nous présenter et pour faire connaissance avec les enfants. Un atelier de peinture ainsi qu’un atelier maquillage pour enfant sont mis en place. Les enfants sont très enthousiastes, certaines mamans participent même pour maquiller leurs enfants. Après cela nous accrochons tous les dessins des enfants sur une ficelle afin de les faire sécher, et de marquer un souvenir de cet atelier.

A la fin des ateliers nous prenons le goûter tous ensembles, avant de repartir : pain au lait et chocolat chaud pour régaler les enfants. Ce fut un moment très convivial.