Le “commerce” des enfants

Le “commerce” des enfants

Du point de vue d’un pédagogue social, ou d’un travailleur social, tel que nous sommes, la question de “la biffe”, de la revente, de la récupération et de l’économie alternative n’est pas un objet d’étude pour nous en tant que tel.

Nous ne sommes en rien spécialistes des questions économiques, ou des circuits alternatifs. Nous n’avons ni l’outillage théorique, ni pratique pour aborder d’une manière concrète de telles notions.

Pour autant, nous sommes en première ligne pour observer l’implication des publics, des familles et tout particulièrement des enfants, dans les actions économiques liées à la revente.

Les enfants que nous connaissons, ceux que nous côtoyons au quotidien, qu’ils vivent dans des hôtels sociaux , des bidonvilles, ou des quartiers dits sensibles, ont pour beaucoup en commun, une affinité extraordinaire avec les activités économiques.

Nous pourrions même affirmer qu’il s’agit pour eux d’un véritable point commun, entre tous les enfants connaissant avec leurs parents des situations de grande précarité.

Nous l’observons; ce sont les enfants qui sont toujours lespremiers et les plus enthousiastes pour tenir un stand, ou un coin de biffe ; pour revendre à la sauvette des objets collectés.

Nombre d’entre eux ont également contracté la passion de la ramasse, de la collecte et de la récupération d’objets que ce soit das les encombrants ou sur la voie publique.

C’est ce point particulier, cette passion enfantine du commerce qui motive notre intérêt. Il semble que pour les enfants que nous connaissons, la vie partagée avec leurs parents qui subissent des situations de grande précarité et de dénuement régulier , ait provoqué chez eux une forme d’alliance économique avec eux, dans la lutte pour la survie quotidienne.

Voici ces enfants qui se démènent , qui montrent un enthousiasme paryiculier vis à vois de toute tentative, de s’en sortir, de gagner un peu plus, d’améliorer le quotidien.

C’est un terrain d’entente , de coopération entre enfants et parents, dont nos observons la force, la vitalité et l’énergie.

A contre -courant de leurs camarades et de leurs pairs vivant dans des conditions plus aisées et secures, les enfants de parents précaires ont triomphé de tout complexe vis à vis d’activités que beaucoup d’autres enfants jugeraient peu reluisantes, voire même indignes.

Au contraire, ils sont souvent fiers de leurs activités marchandes; ils vantent souvent leur sens du commerce, leur habileté , leur débrouillardise, tant pour récupérer que pour vendre.

A les écouter, vendre est une action valorisante, qui les hisse au dessus du statut convenu de l’enfance, dans le monde des grands. C’est leur passeport pour la vie adulte; c’est ce qu’ils ont de mieux à montrer et à mettre en avant , qui est lié à leur connaissance de la vie et des réalités sociales et économiques, aussi dures soient-elles.

Les enfants de familles précaires, aiment le commerce; mais encore faut -il s’entendre sur le mot.

Ce qui plaît aux enfants, dans l’activité commerçante, est lié au sens profond et ancien, du mot “commerce”; comme on pouvait qualifier l’amour, autrefois de “commerce amoureux”, le sens profond de ce terme va bien au delà de la question de la recherche du profit et s’apparente fondamentalement à la relation sociale, et à la question de la place que l’on peut prendre dans la Cité.

Revendre, gagner quelques sous, pour un enfant, c’est avant tout se montrer aux yeux des autres, aux yeux de ceux que l’on se représente comme des étrangers; c’est prendre une place ferme , assurée , socialement exposée. C’est sortir de l’ombre, et aussi de l’invisibilité.

C’est prendre place au sein d’une société dont on se sent ou on sent ses parents, exclus.

Par leur activité commerçante, les enfants s’achètent ainsi une forme de dignité qui les affirme autant comme individus, que comme membres d’une famille.

En Pédagogie sociale, nous abordons conjointement toutes les dimensions de la vie , que celle ci soit personnelle, ou collective, familiale, ou sociale, affective ou cognitive, politique ou économique.

La question de l’argent, du pouvoir de gagner quelques sous, de la part des enfants, comme d’adultes empêchés socialement ou administrativement de prendre part au travail régulier est toujours au centre des préoccupations dont nous sommes les témoins.

“La débrouille”, la “survie”, cette capacité à faire feu de tout bois, font partie de la vie réelle, concrète et quotidienne des bénéficiaires de nos actions. C’est à l’intérieur de ces activités que nous apprenons à les connaître au mieux.

C’est également en intervenant directement sur l’amélioration de leur situation économique et quotidienne, que nous sommes le plus en mesure d’établir une relation authentique et juste.

SAMEDI 12 JUIN 2021

Vernissage de l’exposition “Un autre regard sur Chilly-Mazarin” au Parc du Château

L’association Intermèdes-Robinson a organisé une exposition au Conservatoire du Parc de la mairie, qui rassemblait les oeuvres de la sculptrice et peintre Rosy Lamb, du photographe Thomas Bérard et du dessinateur Senad Adi Hasaj.
Tou-tes bénévoles, ces trois artistes accompagnent l’association Intermèdes-Robinson dans ses ateliers socio-éducatifs en bidonville, en hôtel social ou dans le quartier de Saint Eloi, depuis des mois voire des années. Leurs oeuvres réalisées au fil du temps passé avec nous montraient des portraits des enfants, des vues de leurs lieux de vie, des instantanés de moments partagés. L’exposition présentait aussi un clip de la troupe Aven Savore et une robe d’une des danseuses. Au fil de la journée, l’exposition avait déjà reçu la visite de la mairesse et de deux élus.
 
Pour le vernissage, nous avions prévu de nous rassembler vers 18h et d’organiser un spectacle de la troupe Aven Savore. Il faisait très beau et beaucoup de familles profitaient déjà du parc. Nous avions invité les enfants du quartier de Saint-Eloi pour découvrir les oeuvres qu’ils ont inspirées en posant pour des sculptures ou des peintures de Rosy Lamb, et beaucoup d’autres habitué-es de notre centre social. D’autres enfants avaient été portraituré-es par Senad Hasaj.
 
Vers 18h30 le public s’est rassemblé, et nous avons pu reconnaître des enfants qui assistent à l’atelier au parc le mercredi. L’adjoint au maire à la culture, Rosy Lamb et Senad Hasaj ont prononcé des discours. Puis Aven Savore a présenté son spectacle, lancé par la voix d’Hafsatou chantant “Zolda Zeurdo”. Puis toute la troupe est entrée sur scène, avec ses robes multicolores et fleuries. Les chorégraphies et les arrangements, inspirés de la musique traditionnelle tsigane, rencontrent beaucoup de succès : le public tape dans ses mains, filme, encourage, de jeunes enfants ont même voulu monter sur scène !
 
Après le concert, nous invitons tout le monde à partager un petit buffet convivial à l’extérieur. Nous dégustons le pain fabriqué par Eric et Isabelle, des boissons et des apéritifs salés, nous écoutons Anita et Hafsatou qui remettent de la musique, nous échangeons avec les ami-es et partenaires venu-es nous voir. Nous nous quittons vers 20h et le lendemain, Francesca, Senad, Isabelle et Yaëlle reviennent pour tenir l’exposition ouverte et recevoir de nouvelles visites des chiroquois-es. Une belle expérience, nouvelle pour nous, à recommencer !
 

MARDI 15 JUIN 2021

Atelier Bidonville OPEL

Nous arrivons tous-tes plein d’énergie sur le nouveau platz : les enfants ont bien compris que nous venions toutes les semaines, ils s’installent très rapidement sur la petite enfance, sur l’atelier créatif et l’atelier sportif ! Les jeunes enfants font des puzzles et apprennent l’alphabet, d’autres colorent les carnets et écrivent leur prénom enfin, d’autres se lancent des défis au tir à l’arc ! Avant de prendre le goûter, nous avons pu faire un peu de corde à sauter avec quelques adultes ! Au goûter : compotes et gâteau aux pépites de chocolat ! A la semaine prochaine !! 

 

Atelier bidonville du rond-point, Chilly-Mazarin

Aujourd’hui nous mettons en place de la peinture pour les tout-petits, petite enfance, jeu de tir à l’arc et palets et aquarelle pour les petits et plus grands. L’atelier est réussi, les enfants sont apaisés et le goûter se passe très bien. A samedi prochain pour le soutien scolaire !

 

MERCREDI 16 JUIN 2021

Atelier de Saint-Eloi, Chilly-Mazarin

A Saint-Eloi, nous faisons de l’aquarelle avec les enfants aujourd’hui ! Ils sont une quinzaine à se relayer autour de la table, et à vouloir discuter avec Mirona et Marie. “Qu’est-ce que c’est, la danse tzigane ?”, demande Christmael à Mirona, qui est elle-même tzigane. “C’est de la danse traditionnelle de chez moi”, puis nous parlons du concert d’Aven Savore qui se tiendra à la fête de la musique lundi prochain. Tous les enfants sont motivés pour venir, mis à part que le spectacle commence tard et que nous ne soyons pas sûrs qu’ils puissent effectivement convaincre leurs parents. Mathias de son côté propose une partie de pétanque dans le “trou aux fleurs”, nouvellement rebaptisé par les enfants. On se quitte non sans peine après le goûter, après avoir distribué les œuvres de chacun !

Atelier au jardin de Bel-Air

Aujourd’hui belle journée au jardin de Bel-Air! Objectif du jour : cueillir la rhubarbe pour permettre à Mamie Mimad de faire un gâteau pour le repas partagé du vendredi! Les enfants ont adoré jardiner, s’occuper des salades et des blettes, arroser…. et s’arroser entre-eux aussi, pour se soulager un peu! Le soleil était très fort, ce qui nous a un peu obligé à chercher de l’ombre et à déplacer nos pôles d’activité tous le temps. Cependant, nous n’avons pas cédé! Les enfants se sont amusés à fabriquer des tricots et des bijoux, les plus petits ont joué sur les tapis et un groupe très téméraire a même joué au foot! Nous avons terminé en partageant un bon gouter, en se disant “à la semaine prochaine!”

Atelier du Parc du Château:

Sous ce beau soleil bien chaud , nous allons a la rencontre des enfants et des familles de Chilly-Mazarin, dans le parc du Château.

Cette après-midi au menu : Slack-line pour petits et grands proposé par Sophie, des carnets personnalisées avec Nora et Dala , et tout un groupe d’enfants sur une logeur de deux tables et qui ont l’air de bien s’amuser en créant des beau carnets pour leur plus grands plaisir. A côté de leur table, Nicolae propose des jeux de société a plusieurs ados, qui finiront après avec les carnets personnalisées.

Quelques mètres encore plus loin les jeux collectifs et le ping-pong proposé par Alex et Kevin, accompagnées par Rayane marche de merveille et plusieurs tournois ont démarré et les paris sont finis! Bonne chance au gagnants.

On finit l’aprés midi avec un bon goûter et une promesse bien fraîche( des glaces), pour la prochaine fois.

A bientôt!

 

Vendredi 18 juin 2021

Atelier La Rocade,

Nous avons passé une belle après midi avec les enfants et les familles de la Rocade. Julie et Dieynaba ont fait de l’origami et des perles. Une des enfant est repartie avec un pingouin en origami qu’elle offrira dimanche pour la fête des pères! De leur côté Cassandre et Maite ont fait un super “Quoi de neuf?” avec du collage et du découpage. Les thèmes abordés ont été très profonds: le sentiment ou non d’être français, la couleur de peau, l’injustice de ne pas partir en vacances…La petite enfance a eu beaucoup de succès avec des jeux de réflexion comme le puzzle et des jeux de société!

Atelier à l’hôtel social Welcome

Belle journée à l’hôtel Welcome ! Les enfants étaient très contents de nous retrouver en rentrant de l’école. Nous nous sommes super amusés, en réalisant des belles œuvres avec la peinture, mais aussi des bagues et bracelets avec des perles. Les plus petits ont joué avec la dînette, les voitures et les bricks, et ils ont lu aussi des beaux livres. Autour d’une table à côté, un autre groupe a joué avec plein de jeux de société différents. Nous avons terminé l’atelier avec un super goûter, sous la pluie, mais toujours joyeux!

Atelier Antony-pôle

Un très bel après-midi à Antony. Les enfants nous ont rejoint nombreux pour participer aux activités que nous proposons toutes les semaines. Un atelier sportif a été mis en place par Jeanne et Lucille qui ont installé une table ping-pong autour duquel les bidonvillois de différentes générations se sont rassemblés pour passer un moment convivial. En outre, un atelier peinture réalisé par moi et Nora a attiré beaucoup de monde et a été la source de grande excitation. Enfin, Fatoumata et Miruna ont mis en place un atelier petite enfance très dynamique autour duquel enfants et parents se sont bien alusés ensemble.

Comme d’habitude, on a terminé par un goûter avec les jeunes et leurs parents;

A la prochaine !

Chiara

Samedi 19 juin 2021

Atelier soutien scolaire au bidonville du rond-point

Nous sommes accueillis par les enfants pour leur proposer de travailler les maths, la lecture et l’écriture, comme chaque samedi ! Finalement nous parlons des parties du corps : les enfants montrent et disent en roumain, puis Chiara leur dit le mot en français. Puis de l’autre côté, les enfants écrivent les lettres de l’alphabet sur les ardoises. Nous jouons également aux dominos. Puis vient l’heure du goûter, de délicieuses tartines à la confiture de fraise ! A la semaine prochaine les enfants !

Atelier du Parthénon

Nous avons fait des cerfs volants en laine, les enfants ont bien compris la technique! c’était super de se concentrer un long moment. Nous avons pris beaucoup de plaisir à lire des histoires et à jouer. Nous avons joué aux jeux de société et au billard hollandais et les plus petits avaient pour eux des jeux spécialement adaptés.

Nous avons pris pour finir un bon goûter en chantant!

Brocante à Chilly-Mazarin

Ce samedi 19 juin, nous avions décidé de participer à la brocante mensuelle de Chilly-Mazarin, qui a lieu sur le parking de l’hôtel Parthénon où nous animons aussi un atelier socio-éducatif. Jeanne et Jean-Paul, un bénévole chauffeur, partent à 6h du matin pour réserver une place et décharger le camion. Il y a déjà beaucoup de monde qui déballe, fait la queue, achète : c’est l’heure des profesionnels de la brocante, en quête des trésors cachés. Vers 7h30, nous sortons toutes les marchandises et installons notre stand. Tandis que Jean-Paul repart avec le camion, Senad, bénévole très engagé de 22 ans, rejoint Jeanne pour aménager le stand et faire les premières ventes. Nous croisons de nombreuses familles que nous connaissons du fait de nos activités : des habitant-es des bidonvilles du rond-point, d’Opel et d’Antonypôle, où nous animons des ateliers, sont là pour vendre ou acheter. Madalin, Sorinel, Dardi viennent dire bonjour passer du temps sous notre barnum. En face de notre stand, Anita et Greta, jeunes filles de la troupe Aven Savore et membres de l’équipe d’Intermèdes, sont venues vendre avec leur famille. Partout autour de nous, des familles de l’hôtel Parthénon ou de Chilly-Mazarin, habituées de notre local ou de nos ateliers, sont là pour profiter des bonnes affaires. C’est un plaisir de se voir et de participer à un même évènement. 

Il y a déjà beaucoup d’activités, heureusement nous sommes rejoints par Mohammed, 20 ans, bénévole et bénéficiaire des ateliers de l’association. Puis c’est Estera et son mari Denis qui arrivent : ce couple vit au bidonville du rond-point et recherche des occasions de travailler. La brocante, selon nous, répond à ce besoin, c’est pourquoi nous les avions invité-es. En fin de matinée, Rayane, 15 ans, habitué de toutes les activités de l’association, vient compléter l’équipe, et nous renflouer en marchandises.

Les ventes vont bon train, le soleil et les nuages jouent à cache-cache, ce qui n’est pas désagréable étant données les températures caniculaires de ces dernières semaines. Nous sympathisons avec nos voisins, un couple roumain venu vendre des vêtements et des bijoux. Nous pique-niquons et leur offrons des glaces. Grâce aux ventes, Estera peut s’acheter un téléphone, le sien étant cassé depuis quelques temps. Rayane avec ses talents d’orateurs fait des prouesses en vente. Nous remballons vers 15h et rejoignons l’équipe de l’atelier du Parthénon pour rentrer au local et tout ranger…

[gallery] shortcode not found inside [smart-grid][/smart-grid] shortcode

Inscription à la newsletter

Réseaux sociaux

Prochains événements

  1. Spectacle AVEN SAVORE au Gala du Resto du Coeur du 77 à l’espace Lino Ventura de Torcy

    novembre 6 @ 8:00 - 5:00
  2. Formation de base à la Pédagogie sociale – Cycle 2

    novembre 16 @ 9:30 - novembre 18 @ 4:30
  3. Formation en Pédagogie sociale – Niveau 2

    novembre 16 @ 9:30 - novembre 18 @ 4:30
  4. AVEN SAVORE au FESTISOL d’Anthony (92)

    novembre 20 @ 8:00 - 5:00
  5. Formation de formateurs en Pédagogie sociale – Première rencontre

    1 février 2022 @ 9:30 - 4:30

RSS Youtube

Nos principaux partenaires financiers

Nos principaux partenaires de terrain Banque Alimentaire Paris Ile de France