La liberté en Pédagogie sociale

La liberté en Pédagogie sociale

La Liberté chez Freinet

Freinet a constitué sa pensée pédagogique à l’aune d’un impératif de liberté. Il souhaitait des esprits, des enfants, des parents, et un peuple libre!

Pour mieux marteler un tel idéal , les techniques Freinet, les pratiques qu’il a lui même initiées et désignées , assènent cet impératif. En Pédagogie Freinet (Sociale, donc), on parle volontiers de “texte libre”, “Dessin libre”, “Activité libre”, “Chant libre”, etc.

Il est curieux de constater au passage en quoi l’adjectif “libre”, quand il est utilisé par Freinet, diffère par sa place et par son sens , avec l’usage de ce même terme par les tenants capitalistes “du libéralisme”; tandis que l’idéologie “libérale” place l’adjectif “libre” devant les termes qu’elle affectionne ( “libre” entreprise, “libre” circulation, “libre” concurrence) , Freinet place toujours l’adjectif en second : Travail “libre” , etc.

Il indique en cela que la Liberté dont il parle n’est pas un confort, pas une opportunité à saisir , mais un détournement de ce à quoi elle s’applique.

Se libérer des murs, autant que des chaines

Mais de quelle liberté s’agit il et de quoi convient-il de se libérer? Pour Freinet, comme pour la pédagogie sociale, ce dont il faut se libérer avant tout c’est de “l’enfer des institutions”. Ce n’est pas pour rien que Freinet prônait cette expression devenue désuète d’école buissonnière; il s’agissait “de se faire la belle” et de s’évader d’une “école caserne”, ou prison.

Korczak ne fera pas autrement en transformant de sinistres institutions pour l’enfance abandonnée et coupable… en Républiques d’enfants!

Et Freire décrira des pratiques visant à développer l’émancipation à la fois personnelle et collective , que l’on pourrait tout autant désigner comme des “libérations”.

Nous savons donc de quoi nous libérer , ce sont des institutions; qu’il s’agisse de la famille , de l’école, de la caserne , de la prison, de la police ou de l’armée !

Mais il nous reste encore à savoir comment…

Et c’est ici que la conception de la Liberté en Pédagogie sociale prend une toute autre dimension.

Il n’y a pas de Liberté sans révolte

Pour Freinet, comme pour Korczak, la liberté ce n’est pas “la non directivité”. Il n’y a chez eux aucun idéal de l’enfant sans travail, sans mission et sans contraintes !

Au contraire et cela peut paraître paradoxal, pour les Pédagogues sociaux , la Liberté passe par l’instauration d’un Collectif et d’une Discipline!

Il n’y a pas de Liberté sans cap, sans horizon ou sans organisation. C’est même le contraire, c’est l’affirmation de ces lignes claires qui peuvent générer un peu de Liberté

Car , pour ces mêmes pédagogues sociaux, il n’y aura pas de liberté sans arrachement à l’ordre établi, sans lutte avec les pouvoirs, sans transformation radicale de tout ce qui est inacceptable dans notre vie et notre environnement.

C’est là le véritable objectif, la Liberté n’en est que le moyen, un simple outil, pourrait-on dire.

Choisir ne rend pas libre

Sartre nous renseigne également sur la Liberté en l’opposant à la notion de choix.

Pour Sartre , la liberté c’est le contraire du choix. Car le Choix, implique selon Sartre une relation désincarnée au Monde. Celui qui choisit reste passif; il ne s’implique pas dans ce qu’il vit; il s’érige en arbitre, en dilettante. En un mot, il ne vit pas sa vie, il la consomme;

Cette manière de concevoir la condition humaine moderne comme une suite ininterrompue de choix ( de “bons” choix, forcément) , une litanie interminable d’assentiments, de consentements est catastrophique; Elle ne peut déboucher que sur une société peuplée “d’individus” qui s’estiment éclairés et judicieux, alors qu’ils obtempèrent la plupart du temps aux valeurs imposées par les médias, les structures de pouvoirs et les institutions.

Pour Sartre , également, il ne peut y avoir de Liberté sans “Mains sales”, sans implication dans la matière des choses et de la vie. En un mot, il ne peut y avoir de Liberté sans engagement, puisque tout engagement est dégagement d’un Monde qu’on nous impose.

Mais au delà de la Révolte contre la violence de l’ordre social et de l’ordre des choses, au delà de l’engagement nécessaire à la cndition humaine, il y a, en Pédagogie sociale, une troisième condition à la Liberté .

Et cette condition , c’est l’Amour…

Car il faut de l’amour pour avoir envie de se révolter, il faut le courage de l’amour , pour accepter de s’engager.

C’est l’amour qui pousse à la mobilisation, à la révolte ; ce n’est que dans l’Amour que l’on peut puiser l’énergie nécessaire pour réparer le Monde et faire avancer le Vivant.

 

MARDI 4 MAI 2021

Atelier bidonville du rond-point

Nous avons passé une belle après-midi au rond point malgré la météo pluvieuse et nuageuse. Les photos prises la semaine dernière avec les enfants et parfois leurs parents ont été ramenées aujourd’hui pour le plaisir de toustes.Un atelier créatif a donc été effectué autour de ces photos. Les enfants et mamans ont pu coller leur photo et les décorer avec des gommettes et/ou de la mosaïque. Ces cadres vont alors pouvoir orner l’intérieur des cabanes et créer de beaux souvenirs pour l’avenir.

Jeanne anime une petite enfance : de nombreux puzzles ont été créés et une session lecture a été organisée avec les plus petits. D’un autre côté, Marie s’installe sur une table avec quelques jeunes afin de faire un travail scolaire (écriture, maths etc.). Les jeunes apprécient cet instant de révision qui ne peut se faire le samedi ce mois-ci au vu des nombreux jours fériés.

Nous terminons cette journée autour d’un goûter fruité, des attaques de câlins retardent chaleureusement notre départ !

Ne vous inquiétez pas, nous revenons mardi prochain, et ce, avec le reste des photos !

 

MERCREDI 5 MAI 2021 :

CLAS primaire

Aujourd’hui, nous accueillons les habitué.es du CLAS à 10h30. Depuis les nouvelles mesures sanitaires, nous ne prenons plus le petit-déjeuner ensemble, mais cela ne nous empêche plus de nous retrouver pour travailler et découvrir de nouvelles choses.

Un premier groupe d’enfants (niveaux mélangés) a travaillé avec Alvarine autour du droit des enfants. Des questions sont posées et les enfants y répondent grâce à leurs connaissances et leurs intuitions. Le groupe de jeunes peut alors découvrir leurs droits et se questionner par rapport à ce qu’ils apprennent.

Un autre groupe d’enfants (niveau CP) se met au travail avec Francesca. Les jeunes font leur travail de lecture, font un pendu et finissent par un coloriage pédagogique.

Isabelle fait de son côté des révisions avec Bilal à propos des chiffres romains. Et Elvio fait un travail de lecture aux côtés de Flora.

Enfin, trois autres enfants partent à la médiathèque avec Ine et Cassandre. C’est la première fois qu’ils visitent ce lieu. Ils prennent donc plaisir à se balader dans les rayons et à découvrir les livres qu’ils proposent. Nous nous réunissons un moment pour lire un petit roman : “L’anniversaire à l’envers”. Au final, nous repartons avec quelques livres empruntés que les jeunes ramèneront la prochaine semaine.

 

Atelier au quartier de Saint-Eloi, Chilly-Mazarin

Nous continuons notre cycle “laine”, en vue d’une reprise prochaine du tricot-tag mais cette fois-ci aux balcons des habitants. En parallèle, le quartier se transforme en terrain de baseball, activité propice aux rires mais aussi au dépassement de soi. Sur les tapis, se tient une jolie petite enfance axée lecture, où nous remarquons plusieurs choses : les enfants aiment les livres, les enfants n’ont pas les mêmes chances d’avoir accès à la lecture (parents analphabètes, ou en manque de moyens financiers), et enfin l’école n’offre pas forcément cette chance ou ces moments de lecture à ces enfants particulièrement. On mange le goûter sous la pluie, puis nous nous saluons !

 

Atelier à parc du Château de Chilly-Mazarin

Aujourd’hui super après-midi au parc du Château.

Les enfants nous attendaient impatients. Nous avons installé les activité et nous avons commencé à jouer tous ensemble. Les plus petits se sont régalés sur les tapis, en jouant avec des jeux de construction, de la dînette mais aussi en faisant des petits parcours de motricité.

A côté, un autre groupe a pu profiter du matériel de dessin et ils ont créé des belles œuvres, malgré la pluie qui a essayé à plusieurs reprises de l’empêcher. Ceux qui ne voulaient pas dessiner, ont pu se défier avec plein de jeux de société différents. D’autres encore ont choisi une activité plus classique : un match de foot.

Nous avons terminé l’atelier avec un bon gouter, à base de bananes, pêches et gâteaux. La pluie ne nous a pas empêché de profiter de la journée, et de terminer par une courte distributions de masques!

A la prochaine,

Francesca!

 

Atelier Bel Air

L’équipe était constituée de Fatoumata, Emerson, Senad, Ine, Mathias, Penda, son fils Mohamed et votre humble narrateur Piero. Après avoir récupéré des courgettes, du basilic et de la coriandre à mettre en terre auprès d’Hélène,
nous arrivons sur place vers 15h. Les différentes ateliers s’organisent rapidement, Emerson et Mathias au foot, Penda à la petite enfance, Senad à la peinture, Ine s’est lancée dans une activité découverte de la micro-faune, afin de familiariser les enfants aux insectes qui se trouvent dans le jardin, et enfin Fatoumata et moi même dans le potager. Rapidement nous subissons des averses qui ont probablement fait reculer pas mal d’enfants. Cependant Emerson, Senad, Ine, Mathias et Penda se replient dans le “local poubelle” avec une quinzaine de gamins et les activités continuent dans la bonne ambiance.

 

Au potager une alliée fidèle nous rejoint en la personne de Zora, motivée et blagueuse. Nous rencontrons également Stéphane, habitant du quartier qui s’annonce comme un conseiller précieux : il a étudié l’agriculture, il a la connaissance des plantes et des techniques. Tous ensemble, avec l’aide de Mohamed et de quelques jeunes filles, nous avons travaillé notamment trois parcelles, à la fourche, puis une des trois au râteaux afin de mettre en terre les pousses de salade !
Après un gouter qui comportait aussi des masques nous sommes partis de Bel Air avec le sentiment du devoir accompli.

Piero

 

JEUDI 6 MAI

Atelier au skatepark

Nous passons une merveilleuse après-midi au skatepark malgré cette météo pluvieuse ! Nous arrivons peu avant les sorties scolaires. Un premier pôle d’activités est organisé autours des tables : Penda joue au Uno avec petits et grands, Fatoumata continue la fabrication de la calebasse en la décorant avec des perles, et Francesca effectue un atelier plus scolaire en proposant des mots croisés sur fruits et légumes.

Un peu plus loin, Cassandre anime un atelier Philo et Quoi de neuf avec quelques jeunes. Les différences entre adultes et enfants sont abordés, nous parlons du quotidien dans le quartier, de la façon dont nous pouvons apprendre à nous protéger, nous défendre etc. Puis, nous finissons par discuter du pouvoir du langage et de la liberté d’expression.

Enfin, Mathias et Mohamed se plaisent à faire une belle partie de foot avec les plus énergiques qui ont besoin de se défouler en sortant de l’école. Malgré l’inéluctable côté sportif de Mathias, Mohamed parvient à marquer un but et nous nous en réjouissons !

Enfin, un agréable goûter est pris sur les tapis : les enfants discutent, Mathias chante avec nous, et un garçon raconte une histoire de loup-garou pendant que Mohamed distribue le goûter. A la fin, Penda et Fatoumata distribuent à chaque enfant un lot de masques et de savon pour les mains.

Toustes repartent heureux.ses et les mamans présentes nous souhaitent une bonne soirée avec un grand sourire !!

On se retrouve dans deux semaines au skatepark !!

Atelier à l’hôtel Astoria, Massy

Hé, chers lecteurs
Aujourd’hui, nous avons eu un après-midi amusant à l’Astoria. Nous étions à l’intérieur avec les enfants où différents ateliers se déroulaient.

Chez les tout-petits, nous avons joué avec des blocs et des voitures avec Anita et Nicolae.

Un atelier jeu de société était organisé avec Alexandru et Senad où les enfants ont joué au puissance 4, au uno, et quelques autres.

Et enfin, nous avons fait des fleurs en papier crépon avec Sophie et Alvarine. Les enfants ont fabriqué de magnifiques fleurs pour les donner à des amis, des parents, un frère ou une sœur.

Enfin, nous nous sommes assis ensemble pour le goûter sur le tapis, avons mangé des bananes, des pitches et bu un délicieux chocolat chaud.

A la semaine prochaine !

Atelier au parc de la Corneille, Massy

Grande partie de foot avec une équipe bien rôdée, tissage en laine pour ceux qui veulent rester au calme, et peinture avec normographes pour les plus petits aujourd’hui. Nous prenons le goûter debout et en cercle, avant de distribuer des masques pour les enfants. La semaine prochaine, c’est l’Ascension comme nous le rappelle Samuel. Comme je lui dis que nous ne serons pas là, il nous lance un “Vous n’avez qu’à faire du bénévolat !”, avant de nous saluer, l’air peiné.

 

VENDREDI 7 MAI 2021

 

Atelier Antony Pôle

Aujourd’hui nous sommes accueilli.es sur le platz par beaucoup d’enfants… et par le soleil!

Avec des photos qui nous avions imprimé des ateliers précédents, Jeanne et Cassandre se sont penchées sur un atelier créatif qui a engagé les enfants dans la réalisation d’un ouvrage collectif mixte photo, dessin et mosaique. Le résultat final est magnifique et les enfants sont contents de se voir au centre d’un oeuvre qui appartient à la communauté.

J’étais sur la petite enfance où les déguisements ont toujours eu un grand succès entre les jeunes qui jouent à faire le vampire, le pirate, ou bien la sorcière et spiderman. Des autres enfants se sont mis jouer avec les grands cubes en carton dans le but de réaliser un beau grand château, qui venait systématiquement détruit par des autres enfants, mais on n’a pas perdu l’envie de recommencer à chaque fois. Sinon, le grand matelas nous a permis de continuer travailler notre motricité comme la dernière fois, ce qui semble faire du bien aux enfants qui demandent être accompagnés dans leurs petites premières acrobaties.

Sophie a mis en place un atelier Slake en accrochant la bande élastique entre deux arbres. Si au début, les enfants ne semblaient pas oser s’y approcher, Ahem a ouvert les dances et après tout le monde a voulu en faire. Sophie accompagnait les enfants dans leurs mouvements de façon de sécuriser l’activité et les jeunes se soutenaient les uns les autres dans ce défi d’équilibre.

Kevin a mis en place des activités sportives: tir à l’arc et bowling, activités auxquelles les enfants sont de plus en plus habitués et performants.

Nos activités se sont terminés par un goûter avec de la grenadine et des fruits.

A la prochaine!

Atelier à l’hôtel social Welcome

Aujourd’hui bel atelier à l’hôtel social Welcome.

Nous avons passé un super moment de partage, un beau soleil nous a accompagné tout au long. Les enfants les plus petits se sont amusé sur les tapis, et ils ont profité des jeux et des livres.

Les plus grands se sont défoulé avec un super match de foot, mais aussi en faisant des dessins magnifiques et des beaux bijoux avec des perles.

Les mamans nous ont rejoint vers la fin, en partageant avec nous un beau moment convivial, qui s’est conclu avec un goûter.

À la semaine prochaine!

Francesca

 

Inscription à la newsletter

Réseaux sociaux

Prochains événements

  1. Spectacle AVEN SAVORE au Gala du Resto du Coeur du 77 à l’espace Lino Ventura de Torcy

    novembre 6 @ 8:00 - 5:00
  2. Formation de base à la Pédagogie sociale – Cycle 2

    novembre 16 @ 9:30 - novembre 18 @ 4:30
  3. Formation en Pédagogie sociale – Niveau 2

    novembre 16 @ 9:30 - novembre 18 @ 4:30
  4. AVEN SAVORE au FESTISOL d’Anthony (92)

    novembre 20 @ 8:00 - 5:00
  5. Formation de formateurs en Pédagogie sociale – Première rencontre

    1 février 2022 @ 9:30 - 4:30

RSS Youtube

Nos principaux partenaires financiers

Nos principaux partenaires de terrain Banque Alimentaire Paris Ile de France