Il a ce besoin de dire qu’il est chez lui…

Essais d’empathie IV

Plus de 12 ans que nous connaissons Samy; nous l’avons rencontré sur nos ateliers de rue , au quartier Sud, avec la précédente association quand il avait six ans à peine et que commençait à se voir sa différence et son handicap psychique.

Samy a traversé les institutions sans jamais avoir l’expérience d’y être à sa place. Quelques prises en charge; des débuts d’accompagnement souvent interrompus jusqu’à l’adolescence.

Nomade institutionnel cherche racines

Et d’un coup, un grand vide. Samy était livré à lui même et au quartier. Du coup, il était toujours disponible pour embarquer dans un camion , et il a passé un temps énorme dans notre grand jardin de Saulx

Nous l’avons connu dans toutes les difficultés de l’adolescence; avec des phases de confusion et d’agressivité.

Mais toujours Samy revenait nous voir et nous apportait son désœuvrement absolu . Qu’avait il en effet dans sa vie hormis quelques rares ateliers thérapeutiques et un traitement chimique pour contrôler son comportement et ses débordements?

Appartenir à un collectif pour devenir soi

Alors il a investi l’équipe, retenant le nom du moindre stagiaire qui passe , au point de nous reparler de celui ci des années après.

Contrairement au désert de sa vie, le déroulement régulier de l’association, avec ses repères , ses rendez vous fixes, lui a permis d’investir l’équipe.

Reconnaissant dans chaque membre de notre structure , un allié, un “Robinson”, il apprenait dès lors à se définir lui même comme appartenant à notre groupe, notre communauté.

D’abord en les volant, puis en les obtenant à force de demandes, Samy est le plus souvent vêtu avec des Tee shirts à nos couleurs et à notre nom.

Il vient toujours pour se faire reconnaître.

Depuis quatre ans, grâce à sa rencontre avec un bénévole de notre équipe, psychologue reichien , il est devenu autonome dans les transports, prenant le bus pour nous retrouver dans notre local de Chilly.

Dès lors, notre local devenait sa maison. Pas possible de l’en chasser. Si nous le mettions dehors par une porte, il revenait automatiquement par une autre.

Le premier des Robinsons

Sa revendication perpétuelle qu’il se dit à lui même comme pour s’en convaincre “c’est qu’il est chez lui ” ici. Nous l’avons entendu nous dire qu’il venait nous aider, qu’il faisait partie de l’équipe , qu’il était toujours un “Robinson” . Le premier d’entre eux, apparemment.

Entre les périodes de confinement et alors que les institutions et les structures sont toujours absentes de sa vie, notre local est une île, une étape dans les périples qui occupent ses journées. Une destination indispensable, faute de destin.

L’inconditionnalité , seule véritable inclusion

Samy est typique de nombreux jeunes et adultes, porteurs de handicaps divers et variés qui trouvent dans notre principe d’accueil inconditionnel, un second foyer.

Il est plus facile de s’intégrer dans un lieu qui reste informel, mais qui s’applique rigoureusement la mission d’offrir asile.

Nous avons observé il y a longtemps qu’il y a plus de tolérance aux différences, quasi spontanément dans les ambiances que nous créons; dans la multiplicité et la diversité de ceux qui passent, … qu’il n’y en a dans les lieux qui se spécialisent vers un public, ou dans une simple fonction.

On peut être autre quand on est “nôtre”

Ici chacun est là pour soi. Les institutions accueillent des individus, mettant en lumière leurs défaillances; les lieux alternatifs accueillent des personnes mettant en valeur leurs compétences .

Quant à nous nous accueillons des personnages en quête d’histoires…

AVIS: INTERMEDES-ROBINSON

RECOLTE ET DISTRIBUE EN MASSE!

Livraisons, récoltes et distributions. en très gros.

Attention, qu’on se le dise!

intermedes Robinson MJC et Centre Social , collecte et a collecté tout le week-end dans trois grands magasins du secteur.

Ces dons, obtenus viennent s’ajouter à nos propres achats et à ce que nous récupérons de la banque alimentaire.

Tout cela alimente tout notre système de distribution dans nos locaux mais aussi directement sur les lieux de vie des familles les plus démunies : Foyers, hôtels sociaux, quartiers, bidonvilles et squats En réalité, ce sont des tonnes que nous récupérons, obtenant, et redistribuons. Les besoins sont énormes, la précarité gagne un peu partout nos territoires.

MARDI 24 NOVEMBRE 2020

Distribution au bidonville de Chilly Mazarin “le rond point”

Très belle distribution alimentaire et de produits d’hygiène notamment des couches pour bébé. Pendant ce temps là nous avons avons organisé un copieux goûter avec du fromage et des fruits. Nous en avons profité pour rigoler ensemble grâce à de petits exercices physiques et d’apprentissage de la langue française. Nous sommes aussi allé au bidonville du “cimetière” de Chilly Mazarin. Jeanne a pu discuter avec les enfants revenant de l’école et aussi avec ceux qui n’avaient pas pu y aller pour diverses raisons: manque d’habits, accouchement imminent de la mère, rage de dents….autant-de réalités que nous devons prendre en compte dans notre accompagnement. Demain nous distribuerons des vêtements à la famille concernée!

Maite

MERCREDI 25 NOVEMBRE 2020

Goûter solidaire à Saint-Eloi

Une bonne équipée part cet après-midi au quartier de Saint-Eloi. Nous accueillons Laura, ancienne professeure des écoles, qui participe à la formation de pédagogie sociale.

Cette semaine on a ramené une grosse marmite pour y faire fondre du chocolat avec les enfants. Lisa, nouvelle stagiaire lycée chez nous, coupe les kiwis, bananes et poires avec les enfants volontaires : Panathy, Lassana, Wassim… Les autres, attirés par la délicieuse odeur de soupe au chocolat, commencent à s’amasser autour du tapis, et discutent avec Maïté.

On organise l’anniv d’Ibrahima, qui est le prochain, en décembre, il est question d’une chasse au trésor…!

Penda et Marie continuent à décorer les arbres. Plusieurs passants, dont notre Eddy national, nous félicitent du travail accompli. Merci, et à la semaine prochaine tutti !

Goûter solidaire à Bel-Air

Aujourd’hui nous avons fait un super goûter au quartier de Bel-Air.

Nous avons installé nos tapis juste à côté du jardin, préparé deux tables avec une belle nappe rose, des verres et des serviettes colorées!

Les enfants nous attendaient depuis un moment, ils nous ont même reproché les quelques minutes de retard que nous avions…

Nous avons commencé en faisant un beau cercle, et nous avons échangé sur nos journées. Puis, Leïla nous a posé des questions sur nos prénoms, l’origine et la signification. Nous avons alors commencé à jouer, en créant des nouveaux prénoms pour tout le monde.

Ensuite Aya a commencé à chanter, et nous l’avons tous suivi. Chaque enfant a proposé une chanson différente, parfois en anglais, parfois en français… et même en arabe!

Dès qu’il a commencé à faire un peu trop froid, les enfants ont proposé des jeux comme par exemple “policiers et voleurs” ou alors “un deux trois soleil”.

Mariama nous a préparé des bonnes crêpes au chocolat et nous avons partagé du jus et des clémentines.

Nous avons passé une très belle journée!

A la semaine prochaine!

Francesca.

JEUDI 26 NOVEMBRE 2020

Distribution et goûter solidaire au bidonville d’Antony Pôle

Aujourd’hui nous sommes allés au bidonville d’Antony Pôle pour faire une distribution alimentaire, ainsi que des produits d’hygiène et des couches pour les bébés. Nous en avons profité pour partager un goûter avec les enfants.

Comme la semaine dernière, la distribution s’est faite sur un parking en face du platz, pour ne pas gêner les travailleurs.

Nous avons commencé par la distribution, elle s’est très bien déroulée, et tout le monde était heureux de recevoir de la nourriture ainsi que des savons et des couches.

Ensuite, nous avons pris nos tapis ainsi que le goûter et nous nous sommes installé dans le bidonville.

Les enfants se sont assis avec nous pour partager un bon moment avec des clémentines, du kiri, du jus de fruit et les beignets de courgettes fait par Nicolae! Tout le monde à trouvé ça délicieux aussi bien les enfants que les parents! Nous avons tous passé une excellente après-midi.

Pour finir, nous nous sommes dit “Au revoir” et “à la semaine prochaine”!

Laura.

Distribution à l’hôtel social Astoria et au bidonville de l’Opel

Nous distribuons à une quarantaine de familles des denrées de première nécessité, ainsi qu’aux famille du bidonville proche de l’hôtel de Massy. Les garçons s’occupent des enfants dans le hall de l’hôtel en leur distribuant un bon goûter équilibré.

A la semaine prochaine !

VENDREDI 27 NOVEMBRE 2020

Goûter solidaire et distribution alimentaire à l’hôtel social Welcome de Chilly- Mazarin

Aujourd’hui super après-midi à l’hôtel social Welcome!

Nous avons installé les tapis pour les enfants, et en même temps, accompagnés par la musique, nous avons préparé la distribution: des pâtes, du lait, des soupes et des produits d’hygiène.

Les enfants étaient très contents de pouvoir danser et profiter du bon goûter: des crêpes, des clémentines et du jus de fruit. Une fois terminée la distribution, les mamans ont rejoint leurs enfants, et elles ont partagé le goûter avec nous.

Nous avons terminé la journée comme nous l’avions commencée : en dansant. Rendez-vous la semaine prochaine!

Francesca.

Goûter solidaire au quartier La Rocade de Longjumeau

Aujourd’hui nous avons fait un goûter avec les enfants du quartier de La Rocade de Longjumeau. Les enfants étaient très contents de nous voir. Ils ont hâte de pouvoir recommencer les ateliers de rue…

Une fois installés les tapis, nous avons préparé le goûter : des clémentines, des crêpes au chocolat, des fromages et du jus de fruit. L’après-midi s’est très bien déroulé, les enfants, et quelques parents, ont profité du moment partagé ensemble.

A la semaine prochaine.

SAMEDI 28 NOVEMBRE 2020

CLAS bidonville au local

Aujourd’hui nous allons chercher Noris-Ionut, Laurentiu, Florin et Madalin au bidonville du rond-point pour notre CLAS bidonville hedbo, cette semaine accompagnées de Laura, ancienne professeure des école en formation pédagogie sociale cette semaine. Gratiela ramène Ana pour Aven Savore, à qui décidément la danse et le chant plait beaucoup.

Nous abordons en demi-groupe l’expression orale à l’aide d’un jeu de Mémory. Cela nous permet de réciter les mots en français mais aussi de créer des histoires, comme “le château est en feu, le pompier l’arrose avec de l’eau” ou encore “l’escargot dessine avec des crayons de couleur”.

On enchaîne sur de l’addition et de la soustraction simple avec un jeu de kapla. On termine avec des chiffres et des nombres, armés de nos ardoises ; on classe ensuite tous nos nombres par ordre croissant.

Laura propose ensuite aux enfants un “dessin tournant” : il s’agit de commencer à dessiner sur sa feuille pendant 1 minute, puis de passer sa feuille à son voisin de gauche, et rebelote. On continue ce petit manège deux tours de suite, et on regarde nos dessins en rigolant bien.

Pendant ce temps, Florin et Ionut copie des lettres, puis des mots, puis des phrases. On passe de “b” à “bleu”, de “c” à “ciel” et pour finir on lit et écrit “le ciel bleu”.

Pour finir, tous les enfants se rassemblent et Marie leur propose de confectionner une étoile géométrique en papier cristal. Madalin, qui est très sensible à la géométrie, fait la sienne avec beaucoup de facilité. Chacun repart fièrement avec son objet, à mettre à la maison.

Lorenzo a faim, nous dit-il : c’est donc l’heure de goûter ! On mange des bons biscuits avec du jus d’orange, Ana remonte de la répétition. C’est maintenant le moment de rentrer à la maison. A la semaine prochaine !

Distribution et atelier à l’hôtel social le Parthénon

Pendant que les parents étaient conviés à la distribution, nous avons pu réaliser des ateliers éducatifs avec les enfants. Nous avons joué aux jeux de société, nous nous sommes aidés les uns les autres et nous avons appris ensemble les règles.

Nous avons dessiné par terre, laissant exprimé son imagination, nous avons lu des histoires, fait des dessins, des puzzles et du domino géant. Autant d’activités qui nous permettent de prendre des nouvelles des enfants, de discuter de l’école, de la maison, des désirs et des envies des enfants. Les parents étaient très contents de la distribution avec beaucoup de variété.