Identités et métissage, en Pédagogie sociale

L’identité sociale, celle que nous développons au cours de notre vie et à son contact, a au moins trois caractéristiques majeures , que nous identifions bien depuis les pratiques en Pédagogie sociale.

D’abord, toute identité est plurielle; aucune n’est univoque, sinon elle devient réductrice et totalitaire et elle finirait par absorber , effacer et détruire celui là même qui souhaitait en être caractérisé.

Nous sommes le résultat du premier métissage que nous avons connu, celui tout simple, et si difficile qui fut tenté d’abord par nos parents. Puis nous devenons ce que nous pouvons capter de ce qui nous entoure.

Qu’importent les précautions parentales, les préjugés du milieu, les tendances destructrices à l’autoenfermement ou à l’entre soi, un enfant reste d’abord l’enfant du Pays dans lequel il grandit. Il est tout aussi sensible et marqué par ce qui lui paraît plus éloigné (la rue, le quartier , les institutions) que par le foyer qui l’entoure.

Ainsi, nous somme plusieurs, ou plutôt , nous sommes “Multitude”, tellement ce “plusieurs” reste indéfini , et indéterminé.

Alors nous sommes à la fois, la somme, la moyenne et la différence et le reste de tout ce que nous avons capté , de tous ceux qui nous ont bousculé et qui sont rentrés dans nos vies.

Et c’est ce qui détermine la seconde caractéristique de l’identité au sens social du terme: elle est non finie, interminable, toujours provisoire et en mouvement.

Aucune identité n’est complète, encore moins définitive. Le processus de construction identitaire est un processus constant et consubstantiel de la vie et du sentiment de l’existence lui même. Il ne s’achèvera qu’au terme de notre existence.

C’est pour cela que l’expression de l’identité, sa construction, aussi nécessaire qu’elle soit, ne peut se faire qu’au nom d’une identité en mouvement, en progrès, en développement et jamais sur une identité acquise.

Cette identité collective, indéfinie, en cours, est une identité au travail; c’est dire que la dernière caractéristique de l’identité sociale, du point de vue de la Pédagogie sociale, est sa matérialité.

L’identité n’est pas affaire de concept , d’essence ou d’étiquettes ; elle est affaire d’influences , mais surtout de confrontation au travail et à la réalité. C’est par le travail, par le “faire ensemble”, que nous faisons communauté.

Et c’est par la communauté que nous parvenons à composer par moments, que nous construisons notre identité.

Cette identité du “faire ensemble” pourrait paraître plus fragile et plus faible qu’une identité qui proviendrait de la nature ou de l’essence. Il n’en est rien.

Elle s’avère au contraire , bien plus efficace et surtout bien moins porteuse d’illusions, ou d’erreurs.

C’est ensemble que nous éprouvons nos identités, leur éventuelle compatibilité . C’est ensemble que nous les érodons, que nous les polissons, et surtout que nous les enrichissons d’apports inconnus et nouveaux.

La Pédagogie sociale construit de l’identité parce qu’elle construit de la communauté . Cette identité est toujours d’abord collective , avant d’être individuelle; de sorte qu’il y a comme de habitudes d’être ensemble qui se créent.

Chez nous, dans nos locaux, au cours de nos activités, l’observateur est d’abord saisi par l’ambiance apaisée de la co-vivance et de la convivialité d’une diversité humaine étonnante , en âges, en langues, en cultures, et en personnalités.

Il y a de l’habitus, du savoir vivre et travailler ensemble qui règle permet aux identités de s’exprimer dans une forme de reconnaissance absolue et inconditionnelle.

Les visiteurs institutionnels ou individuels sont saisis bien au delà de la diversité que nous incarnons et mettons en œuvre, par cette “ambiance” si particulière de l’identité collective des Robinsons qui abrite et favorise toutes les autres.

VENDREDI: SOIREE CONVIVIALE DES ROBINSONS

C’était le retour de notre grande soirée conviviale. La dernière soirée de l’Hiver !

Nous avions prévu une fête complète avec un grand repas (merci aux vermicelles et poulets de Mame et Mariama, mais aussi aux beignets et aux Pastels); mais aussi des animations ; des ateliers créatifs parents/ enfats; un coin petite enfance.

Et des animations sonores:

  • Un karaoké qui a enchanté tout le monde
  • Une fête avec “DJ – Hafsatou” (:-))

Et surtout nous avons regardé tous ensemble les Actualités de Intermèdes , ces deux derniers mois.

Martin a projeté les derniers “clips-reportages” sur les événements marquants de notre asso; des petites vidéos d’atelier; le concert du Bazar ; notre voyage à Liévin, etc…

Samedi 29 mars

Répétition Aven Savoré

Aujourd’hui nous avons retrouvé les enfants d’aven savore au complet.

Nous avons commencé a discuter avec les enfants des prochaines dates et puis immédiatement, nous commençons à travailler les vocalises pour chanter juste. Après ça, nous avons travaillé la chanson “nane tcocha” et “zelda zerdo” pour la préparation de notre nouvel album que nous allons enregistrer au mois d’avril.

Nous terminons la journée par un visionnage des chansons que nous avons travailler pendants la repetition. A bientôt…

dusko

Atelier du Parthénon

Nous sommes arrivés au Parthénon vers 14h. Nous avons fait deux groupes. Maïté et Axeline se sont occupées de la petite enfance. Elles ont pris des jouets et ont fait un atelier créatif. Elles ont pris de la peinture et des assiettes en carton pour fabriquer des masques. Cela a beaucoup plu aux enfants qui était très nombreux. Certains parents ont même participé. Pendant ce temps, Alizée et Emma ont joué au foot avec les enfants à l’extérieur et ont sorti des craies de sol pour les enfants qui ne voulaient pas jouer au foot. Les enfants étaient contents car ils avaient tous besoin de se dépenser.

Vers 15h30, les enfants ont fini les activités en chanson pour la petite enfance prendre le goûter dans le calme. Les enfants qui étaient à l’extérieur ont pris le goûter dehors pour profiter du beau temps.

Axeline, Alizée, Emma

Atelier de la Villa Saint Martin

On a fait deux jeux de société, plus un épervier et du football.

Les enfants étaient contents puisque c’est eux même qui ont proposés l’épervier et le football.

Moi et Mariama étions nous deux sur les activités.

Ensuite on a fait le goûter en mangeant des pains au chocolat et du chocolat chaud.

Manon

Atelier de l’Astoria

Un après-midi très dynamique à l’hôtel Astoria aujourd’hui. Les enfants nous attendaient un peu moins nombreux que d’habitude, mais ils étaient très excités de nous voir. Nous n’avions pas organisé d’activité dehors parce-que les conditions météo ne nous ont pas permis de les mettre en place. Cependant, dans la salle mise à notre disposition, trois différents ateliers : un petit bac avec les plus grands qui ne connaissaient pas trop le jeu mais qui se sont bien amusés et on dû faire des efforts quand ils sont tombés sur la lettre « Q » . Juste à côté, un atelier dessin avec les crayons de couleurs et une petite table pour les enfants. Enfin, une petite enfance avec plusieurs jeux de construction. Claire a aussi mis en place un très dynamique jeu des ninjas que les enfants ont beaucoup aimé.

Le goûter s’est passé dans la calme avec du chocolat chaud et des gâteaux. Les enfants nous disent qu’ils ont bien aimé les activité et nous proposent de faire du maquillage pour la prochaine fois.

Chiara

Vendredi 28 février

Atelier de la Rocade

Aujourd’hui, nous sommes allés à la rocade dans le quartier sud de Longjumeau. Nous avons proposé plusieurs ateliers. Les jeux collectifs ont super bien marchés, les enfants ont adoré. Dans le coin peinture, les enfants ont pu montrer leurs talents de créativité et l’atelier tir à l’arc a très bien marché. Nous avons terminé la journée avec un gros goûter collectif.

à bientôt

Dusko

Atelier d’Antony Pôle

Aujourd’hui à Antony pôle, c’était un atelier manuel !

Tous abrités sous un barnum, nous avons fait du maquillage, de la peinture, et des perles, avant de passer tous ensemble à un goûter . Nous avons partagé un chocolat et un gâteau avec des enfants maquillés en spider man, batman, reine des neiges …

Claire

Jeudi 27 février

Atelier de Massy

Aujourd’hui, nous sommes allés à Massy.

Le froid et le vent nous y attendaient. Nous avons quand même réussi à mettre en place un atelier boxe animé par Elisa. Les conditions climatiques et le nombre d’enfants ne nous ont pas permis de faire d’autres activités.  Mais l’ambiance chaleureuse était au rendez-vous et a perduré jusqu’au goûter qui était très attendu.

Elisa

Atelier du Skate Park

Atelier venteux au Skate Park aujourd’hui !

Nous n’avons pu faire qu’une petite enfance avant un super goûter qui nous a réchauffé !

Nous avons vite rangé lorsque les tapis se sont envolés avec les légos. Nous avons quand même pu partager un chocolat chaud qui a fait du bien et un gâteau.

Atelier des Balladins

A notre arrivée, nous avions du mal à recruter les quelques enfants sur l’atelier et c’est timidement que les tout-petits ont quitté leurs mamans, puis les adolescents sont arrivés, se sont mêlés les uns au jeu de foot de Dusko, les autres au jeu de tir à l’arc de Lionel.

Grazziela après quelques démonstration de tête avec le ballon, a invité les petits à y jouer. Le vent était intense et malgré les tapis qui s’envolaient les tout-petits ressentaient un plaisir non-dissimulé à envoyer la boule de plastique sur les quilles. Les mêmes s’étant inscrits sur le tir à l’arc voulaient monopoliser coûte que coûte les deux jeux. La musique était bonne, bonne, bonne et les tout-petits devenaient de plus en plus nombreux. Il y a ceux qui sont solidaires, ceux qui veulent jouer tout seul, ceux qui pleurent parce que personne joue avec eux et toujours le même grand triste à mourir qui veut jouer avec les tout-petits et qui se plaint que personne ne l’aime !

Les deux tapis jetés sur la pelouse ont permis aux enfants de plonger dessus, tous le monde s’étant regroupé. Dusko a lancé la parole à un jeune, chargé de distribuer les verres. Au moment du grand moment solennel, tout le monde s’est retrouvé les uns serrés contre les autres… quand les paroles se retrouvent dans les actes !!

Mercredi 26 février

Atelier CLAS du matin

Et voilà, les vacances sont finies, c’est le grand retour du CLAS.
Comme l’hiver demeure nous gardons notre fil avec la saison.
Après avoir vécu le lien avec monde minéral lors de nos récentes vacances familles (sortie à Lardy dans des grottes/ toucher le soufre et le calcaire, visite du musée national de la céramique, travail de l’argile), aujourd’hui nous avons exploré le minéral en nous à travers le toucher du squelette dont les enfants ont fait l’expérience.
Chacun s’est massé les mains, les pieds et a pris conscience de ses os.
Puis, nous nous sommes exercé à l’accrogym avec des exercices de pyramides humaines.
Nous allons poursuivre, affaire à suivre…

Atelier de St Eloi

Aujourd’hui à Saint Eloi, entre deux averses, nous arrivons à poser nos caisses sur le terrains de jeux !

On installe Le barnum pour l’atelier philo, la question du jour : « Est-ce que l’on a vraiment besoin de l’école ? ».

Un peu plus loin, on fait du tir à l’arc. Sur les tables, les enfants s’activent autour de l’atelier peinture sur soie. Sur les tapis, on lit des histoire, et sur le terrain de foot… bah on joue au foot !

Une averse ravageuse nous presse tous sous le barnum pour un gouter un peu prématuré. Mais finalement le soleil revient pour illuminer nos au revoir !

Atelier de Bel-Air

Aujourd’hui à Bel air, nous avons proposé plusieurs ateliers aux enfants présents. Il y avait un atelier collectif avec plusieurs parcours proposé par Oumar et Faraj, un atelier dessin proposé par Mariama. Quant à Denys et Nicolae, ils se sont occupés du jardin ( peinture)

Les enfants étaient peux nombreux avec le vent et la pluie mais cela n’a pas empêcher de profiter d’un bon moment tous ensemble qui c’est terminé par un goûter.

Atelier d’Antony Pôle 2

Une ambiance chaleureuse nous attendait à Antony pôle 2.

 Les averses aussi, mais nous avons quand même réussi à mettre en place un atelier peinture. Les enfants ont pu créer leurs propres cahiers de dessin avec l’aide de Cham , Maïté et Elisa.

Ils ont aussi pu se divertir avec des maquillages de visages proposés par Claire et Grazzy. 

Étant donnée la pluie , nous avons préféré finir par des jeux collectifs. Et notamment un “un deux trois soleil “. Tout le monde était très motivé et nous avons pu pleinement participer avec les enfants. 

Pour terminer, nous nous sommes mis autour du goûter qui nous a bien réchauffé.

Elisa.