Fins de droits pour les enfants

La scène se passe à la sortie d’un collège. Appelée par la Principale du lieu, la police municipale, affirme sa présence et joue l’intimidation. Un collégien, un enfant de 14 ans vivant dans les hôtels sociaux, à leur vue, lance un: “Ils sont là le fils de p…”. Cela lui vaudra immédiatement un placage. Il sera maîtrisé, peut être menotté (aux dires de certains) et physiquement immobilisé et contraint.

La principale a demandé à la Police municipale d’amener devant elle et la CPE, dans la cour du Collège , le jeune “appréhendé” et hors d’état de réagir. Elle lui a servi une leçon de morale (aux dires de la victime) et a affirmé aux policiers que ce jeune aurait déjà insulté son prof de Français par le passé. Une raison de plus sans doute…

Le collégien s’est trouvé embarqué de force dans une voiture de police municipale et emmené au poste de police municipale où il a été détenu/retenu quelque heures.

Il en est sorti intimidé et fragilisé et surtout en ayant perdu définitivement confiance dans les adultes et les institutions. Bien que nous l’y ayons invité, il n’a pas voulu se plaindre officiellement du traitement qu’il a reçu. Lui et sa famille ont trop à perdre. A peine nous dira-t – il qu’il espère ainsi , en faisant profil bas , qu’on le laisse tranquille à l’avenir…

Nous en doutons.

Rien de ce qui s’est passé ici n’est légal. Et encore moins rationnel. La principale , sans doute inquiète a affirmé par la suite que la présence de la police municipale, à sa demande, était liée à ses craintes pour une jeune fille qui serait “harcelée”, mais par “d’autres”, ajouta-t-elle . Mais alors pourquoi les adultes du collège ne règlent pas les problèmes eux mêmes ? Et pourquoi appeler la police municipale qui n’est pas compétente? Tout est embrouillé.

Et oui tout est embrouillé autour de cette histoire des “Droits des enfants”. Nous qui travaillons chaque jour au contact d’enfants qui subissent des violences sociales, économiques, politiques, administratives, aberrantes, nous pouvons affirmer que ces droits sont bel et bien … nébuleux.

Nous tirons de cette expérience trois leçons particulières en ce qui concerne les droits de enfants pauvres et précaires.

  1. Il n’y a pas de droits pour des enfants sans droits. Ceux là sont priés d’être discrets, constants, irréprochables . Ils sont mal venus à réclamer quoi que ce soit. Cela pourrait être somme toute assez banal, mais le récit ci dessus l’exprime: il n’y aura pas de Défenseur des droits pour ces garçons et filles; il n’y aura pas de protection à l’enfance. Personne, absolument personne ne viendra rétablir une quelconque justice les concernant. Car tout le monde dès qu’il s’agit de ce enfants “particuliers” se déclare immédiatement incompétent. C’est comme si on se racontait complaisamment une bien étrange histoire; des droits il en existerait certes, pour des enfants en général; mais s’il s’agit d’enfants pauvres et précaires, alors on préfère ne pas se prononcer, ne pas s’impliquer. On se déclare incompétents. On regarde ailleurs. D’un seul coup, tout le monde absolument tout le monde est persuadé que le mieux, le plus simple, le plus positif à faire c’est de laisser faire. Et d’une manière assez cynique on ajoute que cet abandon, que cette désertion, pour le droit des enfants, on s’y résoudrait … dans le propre intérêt des victimes.
  2. Même si on augmente la Liberté théorique des enfants , on limite concrètement ce qu’ils peuvent réellement faire. Certes toutes les situations, d’injustice, et de dommages vécues par les enfants , ne sont pas aussi dramatiques que notre récit. Beaucoup d’enfants , même pauvres et précaires grandissent avec le souci de leur liberté et de leur dignité. Ils revendiquent assez facilement et même parfois bruyamment des droits “de choisir” de “décider” et de s’exprimer. par eux-mêmes Ils ont la parole assez facile et ont souvent des discours revendicatifs face aux institutions , en particulier. Mais si on analyse ce qui constitue leur vie et leur vécu dans ou en dehors de ces mêmes institutions, on découvre que cette apparente liberté de parole s’accorde avec une vie dénuée de toute possibilité d’agir dans la Cité et la collectivité. Les mêmes qui se croient libres sur les réseaux sociaux , quand ils ont de la Wi-fi ou du crédit, n’ont plus jamais droit à des loisirs. Ils ne partent jamais nulle part. Leur précarité, leur pauvreté ne sont jamais prises en compte. Ils échappent à toutes les études et à toutes les statistiques. L’enfance pour eux est une longue période à subir et à supporter en attendant de se projeter dans une vie adulte prématurée et problématique.

Le seul droit de l’enfant qui est aujourd’hui garanti aux enfants précaires, ressemble à celui que les policiers américains récitent à ceux qu’ils arrêtent dans les films et les séries TV.

Les enfants pauvres et précaires n’ont que le droit de se taire.

Et s’ils parlent, cependant, … tout ce qu’ils pourront dire, sera retenu contre eux!

Samedi 11 janvier

Atelier du Parthénon

Aujourd’hui nous avons passé une très belle après-midi au Parthénon.  Nous avons lu des histoires, fait des jeux de société avec petits et grands. Nous voyons évoluer les enfants de semaines en semaines, des parents restent avec nous et nous échangeons. Les enfants aussi nous disent plein de choses. Ana Maria a dit à Axelle qu’elle en avait marre d’être à l’hôtel par exemple, les enfants se livrent et nous racontent leur semaine. A l’extérieur les jeux collectifs ont permis de continuer la cohésion du groupe des ados et ont permis de créer une ambiance joyeuse et chaleureuse pour tous les enfants.

Maite

Atelier de la Villa Saint Martin

Aujourd’hui, nous sommes allés avec beaucoup d’enthousiasme reconquérir les enfants de la Villa St Martin en emmènant avec nous des activités qui plaisent, comme la peinture, le puissance 4 ou encore la pétanque. A notre étonnement, les enfants étaient là-bas en train de nous attendre avec les jeux.

Dés l’installation des ateliers, une masse d’enfants commence à s’approcher avec beaucoup d’envie et comme l’inspiration ne leur manque pas , les belles oeuvres de peinture défilent. Les jeux collectifs sont assurés par Denis et Orlane tandis que Nicolae et Sabri sont contents des dessins des enfants.

Une belle après-midi avec un bon goûter, clôturée avec une assemblée des présents, qui décident pour la semaine prochaine, un grand jeux , celui de “l’épervier”, et s’est Hamath qui fera le goûter.

A plus !

Répétition de la troupe Aven Savoré

La répétition d’aujourd’hui s’est très bien passée. Avant de commencer, nous avons parlé avec les enfants des prochains spectacles et évènements de la troupe. Suite à cela, nous avons travaillé la nouvelle chorégraphie sur la chanson Nane Tsocha, puis nous avons travaillé le chant de toutes les chansons pour préparer l’album que l’on enregistrera au mois d’Avril.

Nous nous sommes enregistrés et avons réécouté ensemble nos performances pour pouvoir revoir certains aspects de chacun des membres de la troupe !

Vendredi 10 janvier

Atelier massage

Aujourd’hui, j’ai massé Léa qui vient d’accoucher d’une petite Naomie. J’ai massé son dos et nous avons fait des exercices de respiration. J’ai aussi massé Naoraz et sa maman toujours ravie de participer à cet atelier, l’occasion de prendre des nouvelles et d’organiser les activités des enfants pour la semaine prochaine, et notamment Nassim et Aziz intéressés par notre atelier de mercredi prochain à Saint Eloï.

Maite

Atelier de la Rocade

Bonjour à tous et à toutes ! ?

Pour cet atelier de la rocade, nous avons proposé quelques ateliers :

Nous avons tout d’abord commencé avec un atelier peinture avec Marie et Hillary qui a beaucoup plu aux enfants. Nous avons ensuite proposé aux enfants des jeux de société avec Anita et Alexandra et des jeux collectifs avec Dusko et Martin.

Ces trois ateliers ont bien fonctionné, les enfants semblaient ravis !

Hillary ? ? ?

Atelier de Bel Air

Aujourd’hui à Bel air, l’atelier s’est bien déroulé. On a proposé deux activités, le football et la peinture. L’atelier football a ramené beaucoup plus d’enfants que la peinture. Mais on a quand même pu avoir des enfants pour la peinture qui ont fait de très beaux dessins. Ils étaient très contents ainsi que Ali qui nous a accompagné sur cet atelier. Et pour finir, nous avons pris le goûter.

Daïseya

Atelier d’Antony Pôle

Super atelier aujourd’hui à Antony ! Nous avons fait des crêpes, c’était la fête ! En plus elles étaient au Nutella ! Les préparer et les tartiner a été une aventure. Nous avons même écrit collectivement la recette.

En plus, aujourd’hui Camille, infirmière, est venue avec nous pour faire de la prévention autour du soin des plaies. Elle a expliqué comment les soigner les désinfecter. Camille a expliqué que nous avons un médecin bénévole à l’association en cas de besoin.

Une après-midi bien remplie !

Maite

Jeudi 9 janvier

Atelier de Massy

Aujourd’hui à Massy, les enfants sont arrivés un peu tard mais l’atelier s’est bien déroulé malgré la pluie. On a eu deux ateliers pour les bracelets, un avec de la laine et l’autre avec les élastiques qui a mieux fonctionné. Ils étaient très contents d’apprendre ces deux techniques. Nous avons ensuite continué avec un loup garou qui fonctionne bien mais qu’on a malheureusement dû arrêter puisque certains enfants ne respectaient pas les règles imposées. Les jeux collectifs n’ont pas marché à cause de la pluie. Il y avait un coin thé/café mais pas de parents ! Pour finir, nous avons pris un bon goûter et organisé les jeux pour la fois prochaine.

Daïseya

Atelier du Skate Park

Bonjour à tous et à toutes ! ?

L’atelier au skate park c’est bien passé aujourd’hui malgré la pluie. En effet à cause du mauvais temps, il n’y a pas eu beaucoup d’enfant sur l’atelier.

Nous avons proposé aux jeunes restants de faire un basket, ce qui a éveillé un esprit de compétition tant chez les enfants que chez les stagiaires.

Nous avons conclu l’atelier avec un chocolat bien chaud et des gâteaux !

Hillary ? ? ?

Atelier des Balladins

Comme tous les jeudis, nous sommes allés à l’hôtel du Balladins. Nous nous sommes installés dans la petite salle de l’accueil. Nous avons installé une petite enfance, avec beaucoup de livres. Les enfants ont été très curieux, les plus petits ont apprécié de pouvoir regarder les images colorés et les plus grands étaient heureux de pouvoir lire eux-mêmes des histoires aux autres. Les enfants ont également pu faire de la peinture. Ils ont produits beaucoup de belles œuvres d’arts. Enfin, malgré la pluie, les enfants ont joué au football dehors et se sont bien amusés. Nous avons terminés par un joyeux goûter tous ensemble !

Marine

Mercredi 8 janvier

Ateliers au local

Aujourd’hui nous sommes restés au local avec Daiseya, Axelle et Orlane, nous avons fait divers jeux de société avec 5 enfants.

Nous avons fais le jeu du mikado, puis à un jeu de carte : le but du jeu était de lancer un dé et en fonction du résultat, les joueurs avaient des “gages”.

Enfin nous avons finis par un goûter, nous avons mangé des crêpes. Les enfants semblaient ravis de l’après-midi passé dans notre local.

Atelier de St Eloi

Un très bel atelier à St Eloi, comme à notre habitude nous avons décidé qui allait organiser le goûter aujourd’hui c’est Habi qui en a pris la responsabilité. Nous avons fait un atelier philo, la question était « qu’est-ce que le travail ? » . Nous avons beaucoup discuté autour de ce sujet qui nous a amené a parlé du travail de l’école mais aussi celui de la maison des parents, des frères et sœurs et même des activités en dehors de l’école qui sont aussi parfois du travail. L’occasion de parler aussi de nous et de prendre des nouvelles de chacun et chacune.

Nous avons aussi réalisé des pommes d’ambres une belle activité qui a beaucoup plu ! Nous avons réalisé des crêpes. Elles étaient délicieuses.

Nous avons aussi décidé en Assemblée ce que nous voulions faire mercredi prochain et l’avons pris en note pour ne rien oublier.

Maite

Atelier de Bel-Air

Malgré la grisaille, nous avons installé notre atelier comme tous les mercredis. Nous avions prévu de la musique, mais malgré le son, les enfants ont mis du temps à arriver. Nous avons quand même fini avec un bon groupe.

Nous avons fait de la peinture, les dessins des enfants étaient très colorés ! Nous avons aussi fait un football tous ensemble. Nous avons fini par un goûter dans la joie et la bonne humeur !

Marine

Atelier au bideonville d’Antony Pôle

Nous voilà de retour à Antony Pôle pour le premier atelier de l’année ! Après s’être souhaités nos meilleurs vœux et s’être représentés, nous commençons les ateliers : autour du réchaud nous préparons les crêpes du goûter, tandis que sur les tables on fait le traditionnel atelier de peinture, et un peu plus loin, c’est match de foot !

Puis l’heure du goûter arrive et nous nous rassemblons sur les tapis pour déguster les produits de l’atelier cuisine !