La Pédagogie sociale est une pédagogie du corps quand celui-ci a disparu de la sphère de l’éducation. Ce que nous rencontrons dans les rues, les espaces publics, les bidonvilles ou les hôtels sociaux , sont des corps rejetés et renvoyés des institutions.

Le pauvre et le précaire sont marqués au corps comme jadis l’esclave par des marquesqui le signifient comme tel dans l’espace public.

IMG_5170

Mais ces corps lui même qui ne trouvent plus de place , débordent de la leur. Voici que les “corps-fantômes” se font revenants. Ils sortent de tout contrôle et voici les enfants que leurs parents attachent et qui se conduisent dès qu’ils se sont libérés comme des diables hors des boîtes.

Voici ces corps adultes, douloureux ou boiteux qui enflent et qui débordent des vêtements, ou qui au contraire se recroquevillent.

Voici les corps pour qui on n’a pas eu de temps, de reconnaissance ou de lien qui occupent tout le temps et qui enchaînent symptômes et maladies sans fin et qui rendent impossible toute envie , toute initiative.

Un des principaux apports de S. Tomkiewicz pour la Pédagogie sociale est bien son concept de “Festival narcissique”. Avec ce “grand mot”, dont il aimait à se moquer , il propose la mise en valeur d’un individu en situation de marginalisation, à ses propres yeux et à ceux des autres. Il n’y a donc aucune surprise à ce que dans nos pratiques nous remettions ces corps au centre de nos observations, de nos relations, de nos actions.

En Pédagogie sociale, nous ne dissocions pas le Soin et l’Emancipation, le Care et l’Empowerment. C’est la rencontre des deux influences qui provoque le changement et l’évolution. Il ne peut y avoir de progrès qu’à la fois affectif et politique.

Parce que nous sommes professionnels , nous recourons à l’attachement,  à l’attention volontaire, au geste soignant et inaugural, de manière organisée, pensée et portée par le collectif lui même.

C’est dans un tel contexte que, en nous concertant, nous choisissons régulièrement de créer des événements et des temps d’exception pour untel et tel autre.

Nous organisons alors pour la personne concernée, un contexte spécial, un temps différent.: un événement pour lui, un avènement.

Nous le mettons au centre de notre attention et de notre groupe.

“Choc narcissique”

C’est une pédagogie du “Choc” , destinée à réveiller l’intérêt de la personne pour elle même , à constituer une rupture positive, à provoquer une rencontre , à attiser les consciences.

C’est choc contre choc. Un choc salutaire face à trop de chocs de la vie, à trop de blessures, de fêlures, d’abandons. C’est un anti-choc, qui ne répare rien, mais qui donne de l’énergie, réveille intérêt et attente de la vie.

Ainsi il peut arriver du bien.

Toutes choses ne sont pas toujours condamnées à empirer et demain, comme aujourd’hui peuvent réserver encore des surprises, de la vie et ce qu’il faut de hasard pour vouloir connaître la suite de nos histoires.

C’est ce que les tziganes appellent la Baxt, le fait que le quotidien si enfermant soit-il, si limité, si conditionné, si prédit ;.. réservera toujours une once de chance.

Il ne s’agit pas d’une chance illusoire comme celle qu’on jour à la loterie, mais d’une liberté de l’existence. C’est une chance à guetter et à saisir; une chance d’habileté à vivre. Apprendre à voir, à sentir, à prendre ce qui  passe.

On peut transformer une aliénation en jubilation

La véritable joie réside dans la transmutation du regard que nous portons sur les situations. Faire d’un accident, une chance, d’un acte manqué, une rencontre.

La plus importante joie arrive quand nous pouvons retourner un trauma, un choc, une carence , … en liberté.

On n’ a rien à perdre ; le pire n’était -il pas déjà promis ? Alors nous n’avons pas peur.

Ceux qui ont “la Baxt”, ont perdu la peur.

Etre libres parce qu’on est plus léger. Etre moins alourdi par les soutiens qu’on n’a pas reçus.

Ne pas être limités par ceux qui ne nous ont pas soutenus. Etre libres , car à tout prendre , et tout compter , il ne reste que nous. Moins paralysés par la préparation de l’avenir, nous occupons alors le présent. Débarrassés des projets, nous nous occupons des problèmes.

Le soin apporté dans une nouvelle proximité apporte un contexte collectif et familier ; il bâtit un milieu, bien au delà de celui qui en profite. La conscience du collectif et du milieu se construit toujours par ce que l’on donne collectivement. Le soin donné à un des membres par les autres membres, construit en réalité le collectif.

Elle est là l’identité , la cohérence, dans cette organisation, dans cette économie possible de produire du soin et de la restauration.

“Dans mon coeur, il y avait un volcan; il y avait de quoi pulvériser le Monde ou chauffer la galaxie; qu’en avez vous fait?

SAMEDI

Villa Saint Martin

Aujourd’hui nous sommes allés à la Villa Saint Martin,

A notre arrivé les enfants présents nous ont aidé à installer les ateliers. Une bonne ambiance s’est vite installée permettant à Marion de faire l’atelier peinture et Larry d’installer le jeu de puissance quatre, où plusieurs enfants ont joué pendant presque la totalité de l’atelier.

Avec Dusko nous sommes allés chercher des enfants au niveau du skate parc et de la rocade, mais personne n’était au rendez-vous.

Les filles présentes ont beaucoup apprécié l’atelier peinture et se sont éclatées à repeindre la feuille de toutes les couleurs.

Le mauvais temps nous a amené à faire le goûter plus tôt mais tout le monde à apprécier le goûter sous la pluie.

Atelier hôtel F1

Nous sommes allés chercher des enfants à l’hôtel du Parthénon. Nous avons trouvés 8 enfants pour participer à l’atelier. Une fois arrivée les enfants des hôtels F1 ont été heureux de (ré)trouver les enfants du Parthénon.IMG_5168

Nous avons commencé par un jeu collectif tomate-ketchup. Puis un jeu Roumain de chaîne humaine en deux groupes, on doit dire « Pays, pays tu veux de la moutarde ».

IMG_5170

L’autre équipe doit répondre « oui » et choisir une personne pour casser la chaîne. Si, la personne casse la chaine il récupère quelqu’un de l’équipe adverse dans son équipe.  Si la personne ne casse pas la chaîne il devient membre de l’équipe adverse. Les enfants ont beaucoup aimés ce jeu. Ils aimeraient le refaire.

IMG_5163

Sur l’atelier petite enfance tout s’est bien passé.

IMG_5171

Nous avons fini par un jeu collectif, « Killer ». Puis nous sommes passé au goûter. Enfin nous avons ramenés les enfants du Parthénon.

Atelier Epinay

                Nous sommes arrivés à Epinay vers 15h. Les enfants étaient nombreux et contents de nous retrouver. Ils ont commencé par faire des coloriages puis certains se sont amusés avec la dinette de la petite enfance.

 

 

WP_20170204_15_26_06_Pro

Ensuite, nous avons rassemblé tous les enfants pour faire des jeux collectifs (tic-tac boum et un jeu roumain : les soldats) et des chansons de groupe. Nous avons pu alterner entre chants en français et en roumain. L’ambiance était très conviviale.

WP_20170204_15_26_24_ProWP_20170204_16_01_57_Pro

Pour le goûter les enfants voulaient tous participer pour le distribuer. Il s’est passé dans le calme. Pour ramener les ateliers au camion nous avons également pu compter sur l’aide de quelques garçons.

ATELIER BEAUTÉ

Aujourd’hui j’ai donné rendez vous à Najamie au local à 14h00 pour un atelier beauté .

20170204_143453

On est parti faire des petites courses au carrefour pour cette après-midi ,nous avons acheté des crèmes ,du shampoing ,du mascara ,des vernis et des soins pour les cheveux.

20170204_161022

Nous sommes arrivées au local et avons commencé l’atelier.

Najamie a fait un relooking complet. Moi pendant ce temps, j’ai préparé la couleur pour mes cheveux.

 

20170204_15450620170204_161417

Najamie m’a fait ma couleur, puis je l’ai maquillé et je lui ai mis du vernis sur les ongles. Pendant ce moment merveilleux nous avons pu parler de choses qui ne regarde que nous. L’atelier s’est très bien déroulé, nous avons beaucoup aimé ce moment partagé ensemble. J’espère que nous allons recommencer.

VENDREDI

 

Atelier de la Rocade

Arrivés sur la Rocade, nous avons installé deux tentes ainsi que les activités.
Sous la première tente, nous avons construit et décoré le bâton de parole ainsi que le sablier avec les enfants que nous utiliserons lors des conseils de quartier. Les enfants étaient impliqués et ont beaucoup aimés.

WP_20170203_16_17_42_Pro
Sous la deuxième tente, une activité coloriage et origami a été mis en place, où les enfants ont pu apprendre à faire des grues en papier.

WP_20170203_16_44_59_ProWP_20170203_16_18_00_Pro
A l’extérieur nous avons mis la musique, et les enfants pouvaient jouer au puissance 4 ainsi qu’à des jeux collectifs.

WP_20170203_17_17_13_Pro
Nous nous sommes réuni sous une même tente à la fin prendre le gouter tous ensemble.

Atelier Champlain

Départ pour Champlain 15h45, nous avions préparé nos ateliers habituels, peinture, petite enfance et jeux collectifs mais avec la pluies et le vent nous avons décidé de faire que des jeux collectifs comme les enfants avaient beaucoup besoin de bouger.

IMG_5028

Nous avons  fait plusieurs jeux en terminant par de la musique et tout le monde à danser. Les enfants étaient très excité c’était un peu compliqué de concentré tout le monde mais l’ambiance restaient bonne.

IMG_5036

IMG_5031IMG_5032

Nous avons ressenti que ils étaient content que nous soyons la, à la fin Iasmina a fait un point avec les enfants pour parler des bagarres des insultes etc .. les enfants ont étaient très attentif et ce sont tous excusé envers l’équipes

JEUDI

Atelier Massy :

Iasmina, Kévin, Mélissa, Pierre-Louis, Valérie, Lary, et Marion

Aujourd’hui nous sommes arrivés sous la pluie, mais ça  ne nous a pas empêché de faire l’atelier de Massy bien au contraire.

IMG_5015

Bien qu’au début les enfants n’étaient pas au rendez-vous, ils sont tous arrivés d’un coup.

Entre une activité sportive comme du foot ou un chat, et des jeux de société sur les tapis.

Les enfants étaient contents d’être avec nous.

IMG_5016IMG_5021

Le conseil de quartier a alors commencé, puis suivi le moment du goûter.

IMG_5026

Il était alors tant pour nous de partir et de ranger le matériel avec l’aide des enfants.

Jardin Robinson :

Aujourd’hui nous devrons rendre visite à l’hôpital voir Eric, notre ami , qui se fait opérer, mais finalement et heureusement il est sortis plutôt de l’ hôpital car son intervention a été couronnée de succès.WP_20170202_15_18_28_Pro

Tout à l’heure on lui enverra une lettre avec nos meilleurs vœux.

Nous on arrive au jardin, Jessica, Laura, Franck, Mecles, Dusko et Nicolae, et on refera les allées avec le bref  et délimiter les parcelles.

WP_20170202_15_27_00_Prox

Il pleut, et il ne s’arrêtera pas de pleuvoir  bientôt, et du coup on continue de travailler et de rigoler, et de bien s’amuser.

WP_20170202_15_29_32_Pro

WP_20170202_15_32_12_Pro

Mais c’est l’heure du goûter, et un bon chocolat chaud nous attend de déguster.

A plus.

 

Atelier skate-park

Aujourd’hui a l’atelier du skate c’est une foule d’enfant qui se presse autour du tapis !

20170202_164504

On est tellement qu’on décide de faire des jeux collectifs sur le tapis ( comme le téléphone arabe et le chef d’orchestre) tandis que sur le stade on fait un “Tour du monde.

20170202_171204

C’est un jeu ou il faut faire le tour de la raquette en marquant des paniers! Le temps file a toute vitesse et on se retrouve tous sur les tapis pour prendre le gouter !

MERCREDI

Atelier Saint-Eloi

Comme chaque mercredi après-midi, nous sommes allés à Saint-Eloi pour faire l’atelier avec les enfants du quartier. Ils étaient une quarantaine ce qui a permis de créer une belle dynamique et ainsi mettre en place de nombreuses activités.

Nous avons commencé par plusieurs ateliers : « petite enfance »,  atelier danse et karaoké, un atelier grands jeux en bois, un atelier créatif et un match de foot. Comme les enfants étaient nombreux, toutes ces activités ont connu un certain succès, et en particulier le karaoké et la danse ainsi que le foot.

Dans un deuxième temps, nous avons continué l’atelier petite enfance, et avons proposé un grand jeu collectif qui allie jeu en équipes, course et mémoire. Le but étant de remplir la grille proposée à chaque équipe par des symboles. L’atelier créatif a permis de créer le bâton de parole et un grand sablier utilisés lors du conseil de quartier de Saint-Éloi.

            Nous avons ensuite partagé un goûter tous ensemble autour d’un chocolat chaud, un gâteau au chocolat et une banane, dans le joie et la bonne humeur