Empathie et anesthésie socialeS

Il est toujours saisissant de vérifier que la vogue d’un concept (l’empathie par exemple) coïncide souvent avec sa crise sociale. Nous n’avons jamais entendu parler autant de bienveillance , d’attitude positive , de bientraitance , alors que le traitement social de nos contemporains , à commencer par les enfants, les migrants, les précaires, est marqué … par le développement de l’inverse!

Célébrer l’empathie dans l’indifférence pour tout autre que soi

Ainsi on est bien obligés de se demander si l’affichage d’une notion ne sert pas à camoufler la réalité envahissante de son contraire. Les concepts positifs semblent efficaces pour détourner notre réflexion, notre conscience et notre attention des réalités qui nous entourent. Il y a une fonction divertissante de la pensée positive.

Pour autant le défaut d’empathie sociale est partout. Nous avons vu se développer en 20 ans une indifférence fantastique vis à vis d’événements, d’histoires , de situations de violences sociales économiques, politiques, administratives et institutionnelles , qui auraient jadis révolté le peuple et jeté n’importe quel pouvoir à terre.

Nous sommes anesthésiés et amputés probablement de la capacité de nous indigner, de nous révolter, de nous insurger, en proportion égale des outrages que nous subissons.

Parmi les enfants et les jeunes précaires, que nous rejoignons dans leur situation de vie, nous observons les dégâts de cette anesthésie; ils manifestent une indifférence, ou même un intérêt décalé , déplacé vis à vis de la violence qui les entoure et dont ils sont témoins.

La violence est moindre des choses

De leur point de vue, la violence subie par les autres, devient donc une moindre des choses; un truc normal, logique et évident. Quelque chose de banal et de possiblement divertissant; la violence est un spectacle qu’ils recherchent et dont ils peuvent parler avec passion, alors qu’ils s’interdisent si souvent de parler de leurs ressentis, de leur vécu , et encore plus… de sentiments.

La banalisation du spectacle de la violence subie par les autres, alors qu’ils ne veulent pas forcément en devenir auteurs, semble coïncider chez eux avec la recherche d’une immunité vis à vis du ressenti de toutes les violences qu’ils ont eux mêmes subies et ressenties.

Regarder ce que l’on ne veut pas voir chez autrui, c’est un peu comme s’en débarrasser à bon compte, en assumant en plus une personnalité volontairement “dégagée” de tout cela, impassible, indifférente, “au dessus” de la violence de l’ordre des choses: ce qui leur semble être un signe de force.

Faites la guerre, pas l’amour!

En Pédagogie sociale, nous voyons chaque jour comment le ressentiment précède le sentiment.

Il ne peut y avoir d’empathie, du moins sociale, sans reconnaissance préalable de ce que nous avons, socialement, subi.

C’est “le Social” , c’est à dire la manière dont nous avons été socialement traités, accueillis; la place qu’on nous a laissé ou pas, notre capacité à nous sentir de ce monde, … qui déterminent au final notre empathie sociale, et nos compétences affectives.

On croit, à tort ,que ce serait dans le vécu des relations les plus familières et intimes que se déterminerait notre sensibilité au Monde; on a tort: c’est parmi tous les “petits” autres: nos pairs, nos voisins, nos rencontres et nos contemporains, que nous acquérons ou pas , le pouvoir de l’empathie , la capacité de se décentrer, de se projeter et d’habiter un peu de l’autre et de sa vie.

Imagination sociale

Les autres nous font vivre les vies que nous n’avons pas; nous nous “augmentons” à leurs côtés et démultiplions nos possibilités d’entrevoir et de comprendre ce que nous sommes tous ensemble et ce qui nous arrive. L’imagination n’est pas un retour en soi même, un renoncement, une introspection, mais au contraire un saut vers l’inconnu, vers l’autre et vers l’étrange.

A travers nos ateliers de rue, et tout ce que nous fabriquons de situations de vie collectives et communes, ce que nous cultivons chez les enfants et les jeunes, marqués par la violence, menacés d’abîmes et de dépressions, c’est ce courage résiduel, de se porter vers autrui,encore plus difficile pour eux.

Ils doivent apprendre le courage de se reconnaître dans les autres, de s’imaginer dans leur vie, d’oser être sensibles à leur singularité, alors même qu’ils cachent en eux mêmes un territoire interdit, des sanglots indicibles et des secrets qu’ils ont eux mêmes oubliés.

Face au “Risque anesthésique”, et au ravage quotidien de la désensibilisation de la vie sociale, nous n’avons que l’imaginaire comme pédagogie et comme arme.

Au cours de la vie sociale des plus précaires, nous ménageons des pauses, des moments d’exception, dans lesquels on n’est pas obligés de faire semblant d’être autre que soi, pour pouvoir justement imaginer et comprendre les autres.

Moments de vie // C’est ça , Robinson !!

La “cantine” – manger bien et vivre bien, ensemble- #UnQuotidienJoyeux

AVEN SAVORE

Samedi 8 février

Atelier du Parthénon

Aujourd’hui, au Parthénon, nous avons fait pour les plus grands une activité cache-cache, un atelier maquillage et un foot. Les enfants étaient super contents de ces activités proposées.

A la petite enfance, les enfants ont pu faire des jeux de construction qui leur ont beaucoup plu, des livres étaient à leur disposition. Ils ont pu les feuilleter en regardant les images. Nous avons également proposé des jeux de société tel que le Uno, le jeu des pirates et un baccalauréat.

Je leur ai demandé ce qu’ils voulaient faire la fois prochaine, ils m’ont demandé le jeu “le lynx” qu’ils avaient beaucoup aimé.

Atelier de la Villa Saint Martin

Aujourd’hui, à la villa St Martin, nous avons fait un atelier peinture avec 4 enfants, c’était un très bon moment, nous avons également mis un peu de musique avec l’enceinte.

Puis nous avons terminé l’atelier par un goûter.

Manon, Nicolae, Orlane

Atelier de l’Astoria

Aujourd’hui nous sommes allés à l’Hôtel Astoria de Massy.

Avec Alex, nous avons fait des jeux collectifs, notamment un tir à l’arc qui a très bien fonctionné avec les enfants, malgré leur grande impatience devant l’atelier.

Chiara s’est occupé des adhésions des familles du rez-de-chaussée et du premier étage, ce qui a prit beaucoup de temps, car chaque famille voulait discuter avec elle.

Zacharie a fait des puzzles, dominos, et a joué aux cartes avec les enfants.

Malgré quelques disputes entre enfants, l’après midi s’est bien passée et nous avons fini sur un bon goûter.

Axeline

Répétition Aven Savoré

La repet’ Aven Savore s’est très bien passée… Avant de commencer, nous avons parlé tous ensemble des prochaine dates de spectacle. Suite a ça nous avons commencé à travailler les vocalises ensemble, nous avons également retravaillé “nane tsocha“, “les tziganes montent au ciel” et la nouvelle chanson “zerda zeldo” en groupe.

Nous avons aussi réalisé un gros travail sur les choregraphies de “madar nane tsocha” et “bub bum“.

La répétition d’aujourd’hui s’est terminée pas un goûter collectif.

à bientôt….

Dusko gabor

Vendredi 7 février

Atelier de la Rocade

Aujourd’hui, à la Rocade nous avons fait plusieurs activités :

Pour la petite enfance, nous avons proposé des jeux de construction comme le kapla et nous avons apporté quelques peluches.

La petite enfance à été animée par Anita.

Nous avons proposé une activité maquillage animée par Grazi et Marie et des jeux collectifs (foot, rugby) animés par Diogo.

Dans l’ensemble, les activités ont plutôt bien fonctionné et étaient adaptées aux enfants mis à part le foot et le rugby qui n’ont pas fonctionné car les enfants n’étaient pas très réceptifs.

Nous avons conclu cette journée avec un goûter, les enfants sont restés relativement calmes.

                                                                                                                              Fatou

Atelier du bidonville d’Antony Pôle 1

Aujourd’hui on s’est rendus, comme d’habitude le vendredi, à Antony Pôle. Les enfants nous attendaient nombreux, contents de nous voir.

Nous nous sommes concentrés sur la création de cahiers en carton que les enfants ont fièrement gardés à la fin de l’atelier.

Le travail n’a pas été simple : Nous avons dû découpé du carton et des feuilles que nous avons reliés avec de la corde. Ensuite, chacun a décoré sa création en coupant des formes a coller sur la couverture. Finalement, chaque enfant a pu remplir son cahier, soit avec d’autres dessins, soit avec des auto-descriptions .Quelque-uns ont même pu écrire ce qu’ils aiment ou n’aiment pas, et ce dont ils ont peur.

Nous nous sommes rassemblés pour terminer l’atelier et nous avons chanté Bella Ciao. La chanson a suscité de la curiosité chez les enfants qui avaient du mal à suivre les paroles sur les feuilles qui nous avions apportées.

Cela ne leur a pas empêché de reprendre le refrain tous en choeur !

Le goûter s’est bien passé. Tout le monde était plutôt excité pour le rituel pain au chocolat et chocolat chaud et on a passé un beau et “dynamique” moment tous ensemble, avec les enfants et les familles.

Jeudi 6 février

Atelier de Massy

Aujourd’hui, avec cette belle journée qui s’annonce, on s’est beaucoup concentrés sur un atelier en extérieur et sur les activités sportives. Le tir à l’arc été un grand succès avec plusieurs enfants qui, après quelques tentatives, ont appris à centrer la cible.

Juste à côté, l’atelier badminton a très bien marché avec des enfants regroupés pour l’occasion en équipes de deux.

En plus, il y avait un coin “dessins” où les parents se sont installés avec les plus petits de façon de créer un bel espace convivial et animé. Il y avait des nouvelles familles attirées par les nombreux enfants qui aujourd’hui étaient avec nous.

Dulcis in fundo, un atelier crêpes ! maintenant les enfants sont presque indépendants dans la cuisine : ils ont bien appris la technique et se débrouillent tout seuls.

On a terminé par un délicieux goûter avec les crêpes à la confiture et du chocolat chaud qui a nous été servi par les enfants qui commencent à bien s’organiser entre eux pour le moment du goûter. Et cela commence dès le démarrage de l’atelier !

Chiara

Atelier du Skate Park

Aujourd’hui au skate Parc nous avons proposé plusieurs activités :

Un jeux collectif (foot) animé par Nicolae, Denis et Alex , l’activité c’est super bien passé il y avait beaucoup d’enfants le soleil était au rendez vous ce qui a apporté une énergie supplémentaire .

Une petite enfance divisée en plusieurs catégories : jeux de construction et d’habileté , coin lecture , et une partie ludique avec une calculatrice chinoise. Les enfant ont pris plaisir a passer cette après-midi en notre compagnie. Nous avons aussi proposé un jeux de société (le lynx) qui a attiré beaucoup d’enfants.

Quant à la petite enfance, elle était animée par Laura et Marie…

Atelier des balladins

Aujourd’hui, nous avons passé un agréable moment en compagnie des familles du Balladins, de Dusko, Annita, Grazzy, Fatou et Faraj. A notre arrivés nous avons fait un atelier musical tous ensemble. Puis, nous avons créé la surprise en indiquant aux enfants qu’après le gouter, nous allions regarder la reine des neiges 2. Les enfants ont tous manifesté leur joie par des cris. Ils étaient tous attentifs lors de la diffusion, et tout le monde a apprécié ce moment cinéma. Malheureusement un problème technique nous a contraint d’arrêter le film. Nous avons donc dit aux enfants qu’ils pourront voir la suite la semaine prochaine.

Mercredi 5 février

Dernier atelier CLAS avant les vacances de février !

Aujourd’hui nous avons eu un bon atelier au CLAS avec beaucoup d’enfants. Nous avons commencé par un goûter comme chaque semaine… céréales, fruits, jus et lait, les enfants ont pu manger avant de commencer l’activité du jour.

Aujourd’hui nous avons commencé par une assemblée des présents, idée lancée par Maïté ou chacun se présente : Nom, âge et classe. Une fois fait, Martin a présenté aux enfants le roman photo terminé construit par les enfants la semaine dernière, et les enfants ont lu l’un après l’autre les pages du roman pour que tout le monde puisse voir à quoi il a participé.

Puis nous avons joué au chef d’orchestre pendant un petit moment avant de nous lancer dans les groupes de classe, au CP nous avons fait un peu de lecture et d’écriture avant d’enchaîner sur un petit bac, puis tout le monde est rentré chez lui. Une bonne matinée en somme !

Martin

Atelier de St Eloi

Aujourd’hui à saint Eloi nous avons fait plusieurs activités :

Un “Poule – renard – vipères” qui a très bien fonctionné auprès des enfants et qui  était organisé par laura.

Un coin “Maquillage” qui s’est aussi très bien passé qui était mis en place par Marie et Grazzi.

Un Jeux de bois qui a été proposé par Nasser qui a super bien marché !

et une “Petite enfance” organisée par maité 

Le goûter a réjoui tout le monde

                                                                                                                                         Laura

Atelier de Bel-Air

Aujourd’hui nous sommes allés à bel air et nous avons eu beaucoup d’enfants.

Nicolae a fait un foot avec les enfants et avec Alexandru.

Fatou a fait de la peinture et je me suis occupé de mon côté maquillage.

Une dispute a éclaté parmi les enfants, Nicolae a pu réussir à les calmer avant le goûter. Celui-ci s’est passé sans problème.

Axeline

Atelier d’Antony Pôle 2

Aujourd’hui, sur le deuxième bidonville d’ Antony Pôle, nous nous réunissons comme à notre habitude au centre du camp pour nous présenter.

Ensuite, nous nous répartissons dans les différents ateliers : L’atelier sportif où est organisé un tir à l’arc, l’atelier créatif, avec confections de masques en carton en forme d’animaux, et l’atelier cuisine où l’on fait des crêpes ! Lorsque les crêpes sont en passe d’être garnies, nous nous rassemblons sur les tapis pour les manger. Pendant ce temps, nous apprenons la très mauvaise nouvelle : Une ordonnance du juge à été délivrée pour l’expulsion du bidonville. Les dizaines de familles sont en danger de se retrouver une nouvelle fois dans l’errance, et les enfants, de ne plus pouvoir aller à l’école. Nous restons en contact étroit avec les familles.