Comment le COVID sert à détruire le Social

Comment le COVID sert à détruire le Social

Nous avons tous lu les analyses qui présentent les mesures de contrainte qui s’appliquent au secteur du spectacle, comme une attaque en règle de la Culture ou de l’Éducation.

Or, s’il est certain que la répétition des mesures de fermeture impacte durablement ce secteur et amène à une restructuration économique , et certainement à terme à une forme de liquidation, ce n’est pas la Culture en tant que telle qui est attaquée, mais sa diffusion. Le rôle de la Culture comme apanage social n’est et ne sera pas remis en cause; de même que l’École à distance ne portera aucune atteinte à l’excellence scolaire des “élites”.

C’est le Social qui est attaqué derrière la Culture et l’Éducation

A l’École, ce qui a été supprimé, durablement affaibli, ce ne sont pas les cours, c’est le support relationnel qui rend les cours possibles pour les enfants des classes populaires.

Partout, le Social , comme mode d’intervention, comme pratique de transformation et d’adaptation de la société est directement et systématiquement ciblé non seulement par les fermetures, les empêchements, les interdictions, mais surtout comme horizon possible, comme espace où on pourrait encore s’investir.

L’urgence sanitaire a placé la société sous enfance ; elle n’est plus en mesure de s’occuper d’elle même. L’idée même de collectivité a constitué une victime directe de la période de pandémie dont les deux mots d’ordre ont été distanciation sociale et repli sur soi.

Au delà des mesures provisoires, des attaques durables

On pourrait minimiser le phénomène, le relativiser, en réduisant la pluie des mesures et règlementations, telles les périodes de couvre feu ou confinement, à elles mêmes. En soi, il s’agit de mesures temporaires et limitées. Et on pourrait croire que tout ce qui est de l’ordre de l’initiative sociale et collective ne serait pas durablement empêché, mais seulement reporté.

Or, ce n’est là que la face visible du phénomène. Plus profondément, c’est l’idée du Social qui semble plus sûrement et plus durement battue en brèche. C’est l’empêchement de se mobiliser qui affecte les acteurs et les collectifs, et ces derniers ont été efficacement démembrés et littéralement démobilisés.

Que peut devenir par exemple une troupe d’enfants , acteurs de leur Cité, ou un collectif engagé dans un projet de développement social, communautaire ou éducatif… après un empêchement de faire quoi que ce soit de significatif depuis plus d’un an? Qu’est ce qu’il en reste , sinon que les acteurs ont été par force engagés sur d’autres voies? L’espoir même sur lequel repose le Social, à savoir que nous pouvons nous occuper de Demain, est ,depuis plus d’un an détruite, chaque jour dans les faits. Il s’avère qu’on s’occupe de Demain à notre place , plus encore qu’hier et pour longtemps, très probablement.

Pénalisation de l’organisation

Le Social a donc été attaqué par des pluies d’interdiction: interdictions de se regrouper, de se rassembler, dès lors qu’il y a un but, une organisation, un sens à ce rassemblement.

Par contre il n’y a aucun problème à la juxtaposition des promeneurs, au flux des voyageurs , à la présence en masse dans les rues et les parcs , justement parce que ces phénomènes sont sans dessein collectif.

On peut aujourd’hui largement circuler dans les espaces publics, s’y promener, mais on ne peut pas les occuper, ni les habiter, ni y prendre aucune initiative qui ferait de n’importe qui , un organisateur ou un contrevenant.

Ce n’est plus la prison, mais ça reste de la liberté conditionnelle, un régime de semi-liberté. C’est la Cour de la Prison; en somme une sorte de “prison hors les murs”, dans laquelle nous résidons tous.

La répression, d’une manière inconnue jusqu’alors, ne vise que l’organisation, et la capacité des acteurs sociaux d’organiser quoi que ce soit.

Bien entendu, il reste un “Social de guichet” , un “Social d’institutions fermées”, qui n’ont plus à s’inquiéter de leur impact ou de leur désertion . Les structures qui en ressortent, peuvent à l’envi, se dématérialiser, réduire leurs capacités, et renvoyer leurs bénéficiaires à la gestion de leurs problèmes, dans la mesure où ces derniers ne sont plus que des individus isolés, des indices, des chiffres , sans capacité de réagir.

Discréditer les acteurs sociaux

Le Social est ensuite massivement pénalisé, dans les mesures en cours, par l’impossibilité totale où sont les acteurs de se projeter. Ces derniers sont dans l’impossibilité d’annoncer quoi que ce soit à leurs publics. Ils sont sans ressources et sans voix.

Cette impossibilité de se projeter, ou de projeter un avenir, entame directement la crédibilité des acteurs eux mêmes. C’est la confiance que les publics pouvaient avoir à l’égard des acteurs sociaux, qui est ici attaquée .

Or, un acteur n’est social que lorsqu’il est autonome; et les acteurs sociaux , à ce jour, n’ont plus aucune autonomie possible. Ils sont rendus dépendants, affaiblis et ne représentent plus aucun recours.

On chercherait à couper les acteurs sociaux de leurs publics qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

S’en prendre aux actions innovantes en priorité

Et plus particulièrement, au cœur même de cette action sociale affaiblie, ce sont les structures innovantes, les pratiques nouvelles et émancipatrices qui sont le plus pénalisées. Car celles ci sont déjà privées d’infrastructures, de fonds de fonctionnement; et elles n’arrivaient à survivre qu’en recourant aux projets , qui sont aujourd’hui impossibles à établir dans un climat d’incertitude soigneusement organisé et maintenu, comme une chape.

Aujourd’hui le champ est entièrement libre pour les institutions et collectivité, pour tout fermer, pour refuser de s’investir de s’impliquer même dans ce qui ressort du domaine de leurs responsabilités les plus lourdes.

Le prétexte est tout trouvé; c’est en singeant un discours de responsabilité , d’urgence citoyenne, que ces mêmes institutions et collectivités peuvent déserter le front des urgences sociales , éducatives et même, au final… sanitaires.

Le même prétexte fonctionnera à répétition, car il permettra à ces mêmes institutions et collectivités de se présenter dans un second temps, si et lorsque la vague d’interdictions sanitaires trouve une fin, comme des victimes elles mêmes, sur un plan économique. Il sera tellement facile d’arguer d’autres urgences pour continuer de ne pas s’occuper du Social.

Les mêmes structures, institutions et collectivités, après avoir liquidé et démobilisé tous leurs moyens pourront se présenter comme étant dans l’incapacité de soutenir les actions urgentes et nécessaires, dont on dresse par ailleurs et complaisamment, la liste.

Une lueur…

Pour autant, les acteurs institutionnels, voire administratifs ne sont plus dupes des politiques qu’on leur fait mener. Ils s’en font encore les relais , mais ils ne peuvent s’empêcher de voir les désastres en cours et en préparation. Ils appliquent de mauvaise grâce , ou en tout cas avec mauvaise conscience , des consignes de plus en plus injustifiables face au Monde.

De sorte qu’une petite note positive reste encore possible: celle qu’après nous avoir mené au naufrage, on ne laissera peut être plus la barre à ceux qui nous ont mené là; celle qu’après l’avoir si durement attaqué, le Social apparaisse comme le seul avenir possible d’une société ravagée.

MARDI 6 AVRIL 2021

Atelier au bidonville du rond-point

Dès notre arrivée, les enfants sont nombreux pour nous aider à  installer le matériel. Une petite enfance est installée, avec Maïté et Penda, sur laquelle les enfants discutent autour de divers jeux. Un espace artistique est créé, avec Marie et Léa. Les jeunes laissent leurs talents s’exprimer sur la toile. D’un autre côté, il y a l’atelier boxe de Jeanne sur lequel les habitué.es se retrouvent pour se dépenser. Enfin, un parcours sportif est agencé avec Marie, Cassandre et Victor pour que petits et grands puissent s’affronter joyeusement. Même certains adultes ont participé !

Après un débarbouillage et un lavage de main, nous avons pu déguster un petit gouter fruité. A la semaine prochaine !

 

MERCREDI 7 AVRIL 2021

Atelier de Saint-Eloi

Super atelier à Saint-Eloi ! Nous faisons un quoi de neuf, un atelier philo et du mikado ! Aussi, Isabelle est là pour confectionner des herbiers avec les enfants intéressés ! Nous partons dans le petit bois de Saint-Eloi afin de cueillir une plante douce, une plante fragile, une plante qui pique, etc. Les enfants sont très amusés par cet atelier, qui mêle sensitif et observation. On termine sur un bon goûter ! A la semaine prochaine les enfants.

 

Atelier de Bel Air:

Quel beau soleil à Bel Air!

Une après-midi ensoleillé malgré les rafales de vents qui nous rafraichisse. Des enfants et jeunes très impatients de nous retrouver et de faire avec nous les activités promises. cette fois-ci, du soutien parascolaire et des activités autour des goûters sanitaires avec les mamans présentes.

Mais malgré tout cela les enfants nous demandent de faire des activités collectives, et en se partageant en petits groupes et en petits ilots, nous parvenons à faire des jeux qui redonnent le sourire et la joie sur leurs visage.

Nous arrivons enfin au moment du goûter et en partageant les enfants en deux groupes on arrivent a faire une bon distribution des gâteaux et à la fin des légumes et du cordon bleu a ceux qui le souhaitent car nous avons récupéré 150 repas a la cantine à distribuer. Les enfants sont contents , les familles sont ravies.

Un très bel atelier riche en émotion et en joie.

A bientôt!

 

Atelier au parc du château

Cette après-midi, nous partons avec Elvio et Evy (enfants participant habituellement au CLAS) qui nous donnent un coup de main pour charger et décharger le matériel.

Sur place, une petite enfance est installée : divers jeux d’éveil sont disposés, un coin kaplas, et un coin plus artistique où nous expérimentons la peinture avec un doigt. Le sac de boxe est aussi installé auprès d’un arbre, les enfants s’échauffent et s’entraînent. Plus loin, un atelier foot et ping-pong attire quelques enfants. Enfin, un atelier artistique comprenant des fils à manier est effectué. Cet atelier regroupe quelques parents qui peuvent donc se rencontrer et discuter.

Après avoir rangé le matériel, nous nous sommes divisés en deux groupes afin de prendre le gouter au soleil avec les enfants et leurs parents dans une ambiance conviviale. Au plaisir de vous retrouver la semaine prochaine !!

 

JEUDI 8 AVRIL 2021

Atelier à l’hôtel Astoria

Très belle après-midi à l’hôtel social Astoria, les enfants étaient enchantés de nous retrouver. Nous avons fait des œuvres collectives avec de la peinture et du collage. Petits, moyens et grands ont collaborés et cela nous a permis d’avoir un moment de concentration pour discuter tous ensemble. Anita a joué à des jeux de société avec les enfants, Penda a ravi les enfants avec l’espace petite enfance et Alex s’est bien dépensé avec les enfants.

Nous avons proposé un goûter à tous les enfants et nous nous sommes dit à jeudi prochain.

 

Atelier Skate Park

Aujourd’hui un atelier très agréable au skate park. On a mis en place des activités pour tous les goûts: du badminton, du foot, du tir à l’arc, mais aussi un atelier mosaïque pour réaliser des jolis cadres et une petite enfance. Les jeunes ont circulé entre les différentes activités proposés dans une ambiance très calme et joyeuse et ils ont pu profiter d’une équipe active et réactive à leurs propositions. Quelques parents est resté tout au long de l’atelier, ce qui nous a permis de faire leur connaissance.

Quand l’heure est arrivé pour le goûter, les enfants nous ont volontiers aidé à ranger le matériaux et après ils se sont assis avec nous en cercle sur le tapis. On a partagé un très beau moment avec eux, accompagné, ça va sans dire, par du chocolat chaud, des croissants et des clémentines. on s’est dit à la prochaine et on est repartis vers le local de l’association pour terminer notre journée.

Atelier au quartier de Massy

Aujourd’hui à Massy, nous venons plus tôt que d’habitude comme c’est les vacances. Nous accueillons des enfants que nous n’avions jamais vu avant, bien qu’ils habitent dans les tours juste en face ! Les vacances sont aussi une opportunité pour nous de connaitre ces enfants qui ne viennent d’ordinaire pas aux ateliers.

Mathias propose un jeu de motricité avec de petites balles avec lesquelles il fait jongler les enfants, tout en se faisant des passes. Djema propose une grande partie de foot, et Senad est à la petite enfance. Marie propose aux enfants un herbier à composer avec les plantes présentes dans le grand parc de la Corneille. Une plante douce, une plante qui pique, une plante claire, etc. Les enfants s’amusent beaucoup à ramener les plantes à Marie. On termine par un bon goûter sanitaire, où chacun est séparés en groupe. Nous mangeons des bananes et des croissants, trempés dans un bon chocolat chaud. A la semaine prochaine les enfants !

 

VENDREDI 10 AVRIL 2021

Antony Pôle

Atelier bien lumineux cette après-midi sur le bidonville d’Anthony ! Les enfants et ados étaient bien énergiques et heureux de pouvoir effectuer les différents ateliers présentés. Des ateliers sportifs et centrés autour de la motricité ont attirés de nombreuses personnes (badminton et parcours pour les plus jeunes). D’autres parts, certains jeunes ont pu se poser autour d’une table pour écrire différentes lettres de l’alphabet et ainsi poursuivre d’une certaine manière leur travail scolaire en cette semaine de fermeture d’école. Sur la petite enfance, des histoires sont lues, des questions sont posées (sur les couleurs, les animaux…) et on se plaît à écouter Laris raconter l’histoire du Vilain petit canard ! A la semaine prochaine !

 

Atelier à l’hôtel Balladins

Sous les rayons du soleil doux, nous étions à l’Atelier Baladin plus tôt que d’habitude.  Plusieurs ateliers étaient prévu mais le manque d’effectifs ne nous laisse d’autre choix que de réduire les ateliers prévu.  Afsatou et Annita responsabilisé la petite enfance bienveillante, tandis que Mathias et Senad occupaient l’atelier de footh.

Voici pour vous quelque petites images de nos activités d’aujourd’hui sans oublier le respect des distanciation sociale.

En espérant vous voir très prochainement avec nous.

 

 

Atelier de la Rocade:

Une très belle après-midi, bien ensoleillé et chaude car aujourd’hui aux activités, et en plus de ça , les enfants et les jeunes nous attendait très impatiemment pour commencer les activités avec eux. En espaçant bien les tables et les tapis et en créant des petits groupes mixtes nous démarrons les activités dans la joie et dans la bonne humeur.

Alvarine et Nicolae proposent une activité artistique autour de la création des cerf volant en laine, et les enfants sont ravis et très intéressé par l’activité. A côté les jeux de société fonctionnent bien et le tapis de la petite enfance et bien peuplé par des enfants en bas age et quelques mamans autour.

Avant de fini,r une petite partie de cache-drapeau en équipe pour calmer les esprit avant de faire le partage des goûter sanitaires par ages lors de la distribution du goûter.

Une belle ambiance et des enfants tous contents de nous retrouver.

A la prochaine!

Atelier au quartier de la Villa-Saint-Martin, Longjumeau

Aujourd’hui, nous étions à l’atelier du quartier VSM. Nous n’avons pas eu beaucoup de participant(e)s à cause du temps humide et quelques goutes de pluies sans cesse poursuivie pas le vent. Après quelque minutes d’installation passé sans les enfants, Nous avions finalement eu la chance de mettre en place quelque ateliers.  Les ateliers sont occupés et responsabilisés d’une part, par Senad et Léonnel au dessin, Nicolae à l’atelier de pétanque et Mathias à l’atelier du Foot.  Le temps sombre d’aujourd’hui ne nous a pas favorisé la prise des photos.

Atelier soutien scolaire au bidonville du rond-point

Aujourd’hui nous accueillons une bénévole sur notre atelier de soutien scolaire. Il s’agit de la sage-femme de la PMI de Longjumeau, qui vient bénévolement pour rencontrer les familles, et plus spécialement parler aux femmes du campement de leur contraception, et leur proposer des rendez-vous si elles en souhaitent un. La rencontre, facilitée par notre présence, se fait de manière bienveillante et les femmes nous parlent ouvertement de leur problème avec la contraception, mais aussi de leurs maux éventuels.

En parallèle, le soutien scolaire s’effectue sous la cabane qu’ont bien voulu nous prêter une famille. Les enfants se succèdent, fratrie après fratrie, pour continuer les devoirs données par les maîtresses avant les longues vacances qui se profilent. Nous offrons à Mario son propre cahier, qu’il accueille avec énormément d’émotion. Il prend beaucoup de plaisir à le remplir ! Après une belle après-midi studieuse, nous prenons le goûter en plein milieu du campement, en tâchant de ne pas s’agglutiner les uns sur les autres. A la semaine prochaine les enfants !

 

Atelier à l’hôtel social le Parthénon

 

 

Chaleureuse après-midi à l’hôtel social Le Parthénon. Nous avons pris des nouvelles de tous les enfants, des parents aussi. Des moments précieux pour faire le point sur la situation de chacun et chacune! Nous avons aussi beaucoup ri en jouant! Sofi, une enfant géorgienne a profité pleinement de l’atelier petite enfance, nous la voyons grandir de semaines en semaines.

Atelier de Bel Air

Un très bel après_midi aujourd’hui au quartier de Bel-Air. Malgré la pluie, on a pu profiter d’une ambiance festive et chaleureuse avec les jeunes qui nous rejoignent comme d’habitude sur notre atelier du samedi. On ne s’est fait rien manquer: jeux de sociétés (djenga et mime), mais aussi du sport (foot et boxe) et un atelier dessin. On a terminé notre après-midi avec un goûter de bananes et chocolat chaud… et aussi des croissants pour les plus gourmands!

A la prochaine!

Inscription à la newsletter

Réseaux sociaux

Prochains événements

  1. Spectacle AVEN SAVORE au Gala du Resto du Coeur du 77 à l’espace Lino Ventura de Torcy

    novembre 6 @ 8:00 - 5:00
  2. Formation de base à la Pédagogie sociale – Cycle 2

    novembre 16 @ 9:30 - novembre 18 @ 4:30
  3. Formation en Pédagogie sociale – Niveau 2

    novembre 16 @ 9:30 - novembre 18 @ 4:30
  4. AVEN SAVORE au FESTISOL d’Anthony (92)

    novembre 20 @ 8:00 - 5:00
  5. Formation de formateurs en Pédagogie sociale – Première rencontre

    1 février 2022 @ 9:30 - 4:30

RSS Youtube

Nos principaux partenaires financiers

Nos principaux partenaires de terrain Banque Alimentaire Paris Ile de France