Biopsie d’un artefact

Nous avons été habitués depuis la fin du XXème siècle au remplacement de la réalité par sa représentation.  La médiatisation omniprésente impose d’abord un discours sur les faits, avant de considérer les faits en eux mêmes.

Petit à petit, la perception de la réalité par la plupart des gens a été remplacée par l’omniprésence d’un discours sur cette même réalité. Certes, un tel discours sur la réalité a existé de tout temps parmi les hommes; n’est ce pas ce que nous appelons l’idéologie? La particularité cependant de l’époque contemporaine est la mise au premier plan, l’omniprésence et la résistance à la réalité d’un tel discours.

On peut résumer ceci d’une seule formule d’Alain Badiou:  “Que peut la pauvre réalité , face à sa représentation?”.

D’une certaine manière, nous pourrions aussi dire aujourd’hui que les faits ne sont plus têtus et que l’idéologie, seule, prévaut.

Le travestissement de la réalité convient bien pour dissimuler ce que les institutions ou les autorités produisent , mais il arrive aujourd’hui que cela ne suffit plus. Il ne suffit pas en effet de dissimuler un certain nombre de réalités sociales, ou de publics invisibles. Il ne suffit plus de dissimuler les effets catastrophiques des politiques environnementales, éducatives ou sociales, telles qu’elles sont menées.

Nous vivons une période où le sentiment de crise est si aigu, si impérieux, qu’il faut en plus donner l’illusion coûte que coûte et en tout temps que les autorités, que les institutions agissent.

Et là l’idéologie ne fait plus le compte. Il faut ajouter et inventer d’autres manières d’agir publiquement. Il faut mettre en oeuvre une activité, aussi superficielle qu’elle soit. Il faut montrer qu’on prend en compte les difficultés, il faut les nommer, il faut AGIR.

Au travestissement de la réalité, il faudra bien ajouter une altération de celle ci; c’est à dire la création d’une réalité secondaire, virtuelle, alternative. Celle-ci affirmera un discours glorieux d’actions et de transformations sociales, qui partout seraient à l’oeuvre.

Plus l’action publique est introuvable sur un territoire abandonné, et plus elle est remplacée par une mise en scène bavarde et perpétuelle d’intentions, d’objectifs et d’annonces imprécises.

Mais comment laisser penser que tout serait en perpétuelle transformation quand jamais rien ne change? Comment perpétuellement faire événement quand il ne se passe rien?

Il reste alors à inventer de faux événements , de fausses inaugurations, poser des plaques devant des locaux vides, et ainsi mettre en scène toute une série de manifestations, qui n’ont pas d’autre objectif que de constituer la liste de “tout ce que nous avons fait”.

En eux mêmes ces artefacts , ces faux événements n’ont aucune valeur vécue. Ils ne permettent aucune rencontre, aucun accident, aucun lendemain.  Ils se suffisent juste à eux mêmes pour constituer le strict équivalent de leur annonce.

Qu’est ce que l’inauguration d’un espace associatif alors que celui-ci reste vide et fermé?  C’est juste une inauguration, sans l’espace. C’est juste l’évocation d’une réalité désormais introuvable de vie associative. Nommer cette évocation suffira; nommer cette évocation l’épuisera.

Chaque action, chaque événement est déjà pré-inscrit dans un programme qui se déroule dès lors coûte que coûte sans plus de référence aux territoires ou aux réalités des gens.

C’est que l’équation est simple et purement philosophique: la réalité, ou bien vous la transformez, ou bien vous l’altérez

Altération et transformation ne sont pas des actions équivalentes. celui qui altère accepte la réalité et toute la violence et l’ordre des choses qu’elle contient. Il n’a aucune envie, ni ambition d’y changer quoi que ce soit. Il cherche juste en quelque sorte, à la mettre “de son côté”, à en faire son alliée.

Celui qui, au contraire, au mépris de son confort immédiat et de son strict intérêt personnel, cherche à modifier la réalité, à y apporter du changement, devra au contraire , la regarder d’abord en face, toute nue.  Celui-ci s’écarte alors des idéologies, des discours entendus, des représentations admises et sera en butte à bien des résistances. Il en a toujours été ainsi.

Ce qui change aujourd’hui, c’est justement que les forces qui résistent le plus aux changements de la réalité, doivent elles-même faire semblant de vouloir et pouvoir la transformer.  Ils adoptent alors un discours guerrier, plus radical: ils souhaitent “éradiquer”, “supprimer” tout ce qui serait indigne. Ils affichent une détermination d’autant plus absolue que celle ci est sans capacité d’agir.

Vient alors le temps des bilans; il va falloir fournir des preuves, des indices, laisser des traces.  Il va falloir faire preuve d’imagination. On va sortir des chiffres invérifiables; on va évoquer le parcours d’autant plus positif de groupes et d’individus qu’on a  exclus, expulsés ou éloignés , que nul ne pourra établir le contraire, puisqu’on aura brouillé toutes les pistes.

L’artefact de la réalité consiste dès lors à affirmer comme réels des objets ou des événements qui doivent toute leur existence à leur annonce. Nous aurions réussi à solutionner les problèmes dont nous aurons perdu la trace. Nous aurons produit des événements , mais seulement sur un agenda.

Avant, on savait déjà diffuser des projets, et communiquer sur eux alors qu’ils étaient sans lendemain.  On pouvait compter sur l’hallucination positive que les problèmes seraient déjà à moitié résolus dès lors qu’on produirait des projets pour les éradiquer.

Mais aujourd’hui on fait bien mieux : on peut même produire et distribuer des objets qui en eux mêmes n’existent pas. On peut augmenter la réalité.

Tel ce petit pot de miel qui arbore fièrement sur son opercule qu’il serait du miel produit dans des résidences de quartier prioritaire, et qui a été distribué le jour de l’inauguration officielle (et en présence des officiels) d’un rucher qui est censé le produire… mais  qui n’est pas là.

C’est l’histoire d’un miel qui en quelque sorte n’existe pas ou qui du moins n’est pas ce qu’il prétend être , alors que sa seule valeur (vue la petite taille du pot) réside dans son appellation fallacieuse.

 

C’est l’histoire d’un objet qui n’en est pas un , censé attester de la réussite d’un projet qui peine à aboutir.

L’objet (virtuel ou actuel) remplacera-t-il  dans le futur les projets qui auront failli?

Passera-t-on d’une société de l’intention, à une société de prestidigitation qui nous tiendra en haleine pour faire apparaître et disparaître , au gré des besoins, tout ce qui arrange et tout ce qui dérange?

Sans surprise, en Pédagogie sociale, nous préférons, à l’altération de la réalité, sa transformation, aussi petite soit-elle.

Au discours sur l’événement, nous préférons le récit de ce qu’il en advient: son risque , la rencontre, la transformation de ce que nous avons prévu, en ce qui se passe vraiment!

A la production d’objets parfaits, manufacturés, lissés et enregistrés, nous préférons la confection joyeuse de repas farfelus ; nous préférons l’événement, même sans trace, pourvu qu’il ait impacté des gens.

Nous préférons les souvenirs à la mémoire; nous préférons la franchise de l’acte unique, direct au déroulement sans faille d’un programme sans impact.

Samedi

Villa Saint Martin

En ce beau jour ensoleillé du 15 septembre, nous étions installés à la Villa Saint Martin.

IMG_20180915_151744IMG_20180915_145113IMG_20180915_154931

Plusieurs activités leurs ont été proposé, tel que du foot, du pédal go, des jeux de société (puissance 4 et autre), un atelier petite enfance, un atelier maquillage, ainsi qu’un atelier bracelets brésiliens qui a connu un grand succès. Les enfants étaient calmes et très attentionnés.

IMG_20180915_145521

Nous avons de nouveau donné des informations concernant les horaires pour les activités que nous proposons le samedi afin que les enfants sachent que nous sommes toujours présents. Cette après-midi fut très agréable pour nous comme pour les enfants accueillies pour notre plus grand bonheur.

IMG_20180915_154915

 

Hôtel du Baladin

En cette fin de semaine, beaucoup d’enfants étaient présents à l’hôtel.

IMG_2105

Nous avons pu, sous ce soleil, faire un foot pour certains, des échasses pour d’autres ou encore du frisby. Pendant que les plus petits s’amusaient sur les tapis avec les jouets.

IMG_2109

Nous avons donc fini par un jeu collectif.

IMG_2079

Ensuite goûter pour tous !

IMG_2084

Nous nous disons au revoir et à Jeudi !

IMG_2101

 

Hôtel du Parthénon

Après un mois et demi d’absence, c’est avec joie et un peu d’appréhension que je vais au Parthénon pour l’atelier du jour. Je craignais de ne pas revoir les familles, ou d’être accueilli dans des conditions difficiles.

41769835_994613877384782_8857376085193523200_n

En réalité beaucoup de familles étaient encore là et étaient très heureux de nous revoir. Les enfants nous courraient après dans les couloirs. Rapidement avec les stagiaires, les bénévoles nous nous sommes retrouvés avec pleins d’enfants tout autour de nous. Ils avaient hâte d’aller jouer, nous leur avons couru après dans les couloirs en direction de la salle pour les jeux.

41755227_304894410288636_609111196766830592_n

Nous nous sommes ensuite séparés en deux groupes :

Les ados, préados sont parti jouer sur le parking du Chris club : une partie de badminton s’est engagé, ainsi que du tir à l’arc. Mais aussi sur le côté très discrète un groupe de filles jouaient aux cartes. Il y avait aujourd’hui 10 ados

41776929_1156993794449582_5033809165353484288_n

Les bébés et les jeunes enfants étaient installés à l’intérieur de l’hôtel dans une salle mise à notre disposition. Malheureusement cette salle est petite et aujourd’hui nous avons accueilli 14 enfants. Nous avons fait des jeux de construction avec des briques et des legos. Des jeux symboliques avec la dinette.

41880619_841206159603485_8119099785723510784_n

Et avec beaucoup de joie j’ai repris mes séances de lectures, j’étais impressionné par leur capacité de concentration.

41791722_705267893199361_3004160852812103680_n

 

Aven Savore

Le 15 septembre Aven Savore a fait une représentation au centre social des Bergeries à Draveil. Nous avons été très bien accueillis par l’organisatrice Assia, bénévole de l’association intermèdes et par toutes l’équipe du centre.

DSC_8855-Modifier

Avant de commencer le spectacle, les enfants ont pu se changer dans les vestiaires pour enfiler leurs plus belles tenues. Il y avait pas mal de concurrence, d’autre cultures, donc d’autre tenue haute en couleur. Quel régal pour les yeux !!

DSC_8768-Modifier

Le spectacle a rencontré un franc succès, et le défilé aussi. Les enfants ont pu montrer leurs tenues, leurs talents et leurs joies aux habitants de Draveil ! Qui n’ont pas manqué de nous impressionner lors de leur représentation. Un super spectacle du petit chaperon rouge, et un magnifique défilé de tenue venant de tous horizons !

DSC_9036-Modifier

Autant dire que les enfants d’Aven Savore, ont savouré leur journée avec leurs nouveaux amis de Draveil.

DSC_8854-Modifier

 

Vendredi

La rocade

WP_20180914_17_07_04_Pro

Aujourd’hui au programme : petite enfance, jeux de ballon, maquillage, et grands jeux de société. Tout le monde a semblé être satisfait de leurs activités. La bonne ambiance était au rendez-vous.

WP_20180914_17_30_37_Pro

Le goûter s’est également bien passé au menu jus de pomme et brownies, les enfants étaient d’ailleurs volontaires pour aider à sa préparation.

WP_20180914_17_02_14_Pro

Bilan après midi très agréable et ensoleillé.

 WP_20180914_17_02_28_Pro

Jardin Bel Air

Début de journée ensoleillé. Les enfants sont arrivés un peu plus tard et ils ont eu le plaisir de se tester à l’atelier peinture sur soie qui a eu beaucoup de succès. Ils ont également raffolé des beignets de courgettes faits avec les courgettes récoltées du jardin. D’ailleurs, les adultes présents ont également réclamé des beignets, et même la recette. Même si le vent qui s’est levé plus tard nous a empêché de faire tous les beignets, on peut dire que c’est une journée qui finit aussi bien qu’elle a commencé.

Champlan

Voilà une après-midi rayonnante pour l’atelier de Champlan !

P_20180914_152435

On installe la petite enfance, l’atelier d’alphabétisation, et le Babington pour des parties endiablés ! Sur une table à coté, Lucie maquille lauca et des mamans qui sont très contentes que l’on s’occupe d’elle pour une fois !

P_20180914_152444P_20180914_151806

 

Cours de français

Aujourd’hui, lors du cours de français, le sujet qui a été abordé était la prise de rendez-vous téléphonique. Il avait en effet été demandé lors du précédent cours, car il reste impressionnant et compliqué de tenir une conversation téléphonique. La majorité a participé se sont beaucoup impliqué et font de nombreux progrès de jour en jour. Nous avons procédé sous forme de jeu de rôle et les participantes ont su se faire clairement comprendre.IMG_0644IMG_0649

 

Jeudi

Massy

Encore un Magnifique atelier aujourd’hui à Massy, les enfants ont fait beaucoup de progrès avec le diabolo et Lucian a réussi à le lancer et le rattraper plusieurs fois !

P_20180913_175058

Sur un tapis on fait des bracelets brésiliens, et entre 2 arbres Lucie à tendue la Slack line. Les enfants sont en file indienne pour le tir à l’arc (Blague !) et à la petite enfance, enfants et mamans jouent et discutent à bâton rompue.

P_20180913_175113P_20180913_170743

Pour l’atelier de philo du jour, on parle du repas, et de l’importance tant de la nourriture que des convives. On se pose aussi des choix cornéliens : est qu’on préfère manger un plat dégoutant avec tous ses amis ou un plat délicieux tout seul ? Les avis divergent et le débat est vif !

P_20180913_171021

 

Skate Park

IMG_20180913_162929

Aujourd’hui, temps plutôt maussade au skate parc, mais le sourire des enfants et des parents était présent sur leurs visages… L’activité peinture à fait un  carton ; beaucoup d’enfants ont pu ramener leurs peintures chez eux ce qui leur fait de beau souvenir.

IMG_20180913_163657

La musique mettait le rythme dans l’activité sportive des enfants comme la pétanque, le badminton et le foot…

IMG_20180913_163627IMG_20180913_163635

 

Bibliothèque du Baladin

IMG_2502

Dès l’arrivée des enfants après l’école, nous nous sommes rassemblés pour plonger dans le monde des animaux conté par Romain. Les enfants sont tout de suite captivées par cette histoire dont ils doivent tout imaginer.

IMG_2496

Nous avons terminé par quelques chansons ludiques avant de goûter pour rassembler, ce qui a suscité des envies de la part des parents et certains d’entre eux nous ont même rejoint.

 IMG_2510

Mercredi

Saint Eloi

Un magnifique temps à St Eloi. Nous avons revu des enfants qui n’étaient pas venus depuis longtemps, car en vacances ou parce qu’ils ont déménagé.

IMAG0052IMAG0053

Aujourd’hui on a commencé à préparer la fête pour la soirée d’Halloween, au programme arts plastiques autour de dessins sur la fête des morts. A la petite enfance, tunnel, brique et dinette.

IMG_3241

Les enfants réclamaient le slime c’est chose faite, mais pas question d’inclure de la colle, nous c’est naturel, eau, maïzena et colorants alimentaires. Jeu de foot pour les sportifs. Nous finissons par un grand jeu ensemble, l’enjeu c’est la distribution du goûter.IMAG0051

Chut ! silence ! Romain nous compte une histoire. Les enfants sont attentifs. Nous terminons la journée avec le pain au chocolat et on se dit à la semaine prochaine.

IMAG0059

 

 

Bondoufle

En ce Mercredi 12 Septembre, le bidonville de Bondoufle nous a accueillis pour nos activités hebdomadaires.

20180912_14555620180912_151041

Aujourd’hui ce sera petite enfance, coloriage, jeux collectifs (tir à l’arc, foot.), peinture et maquillage.20180912_154221

Cette après-midi nous aura valu de revenir mouillés, en effet, une bataille d’eau a éclaté dans la joie et la bonne humeur ! douche pour tout le monde !

20180912_151850

Nous avons fini par un jeu tous ensemble ! tomate, tête épaules genoux pied, tic tac boum… avant de perdre un bon goûté sous le soleil.20180912_144809

 

Jardin Bel Air

IMG_0635

La journée au jardin potager de Bel-Air aujourd’hui était agréable. Nous avons fait avec les enfants du quartier plusieurs activités : la décoration de la clôture du verger avec des bombes de peinture ; arrosage ; confection et accrochage de guirlandes.

IMG_0639

Nous avons terminé nos activités par un jeu dénommé « jeu du pêcheur » avec les enfants où la dynamique des acteurs était conviviale.

IMG_0632IMG_0629IMG_0628

 

Aven Savore

Mercredi, journée de répétition avant le spectacle de samedi. Nous commençons par répéter les chansons pour le spectacle. En seconde partie, on travaille la synchronisation. Nous avons hâte de faire le défilé et de présenter notre spectacle au centre social des Bergerie de Draveil

WP_20180912_14_45_36_ProWP_20180912_14_40_04_ProWP_20180912_14_40_49_Pro

 

Mardi

En cette belle journée de septembre, nous avons commencé la semaine par une grande chaîne humaine solidaire afin de décharger le camion de la BaPif.

IMG_0598

La journée était joyeuse et tout le monde a mis du cœur à l’ouvrage pour le nettoyage des locaux etc.

IMG_0605

Une odeur appétissante a envahis le couloir, en effet un atelier de transformation alimentaire a été mis en place. Au menu du jour : dinde accompagnée d’un mélange d’haricot verts, de poivrons et de champignons. Cette délicieuse préparation a ensuite été proposée aux familles présentes à la distribution.

IMG_0620

La journée s’est terminée avec le cours de français animé par les pédagogues sociaux (Nicolae, Pénélope et Pauline). Le thème de cette séance était la RATP.  Une mise en situation qui a permis à chacun présent de s’exprimer concernant une situation qui peut être quotidienne dans les transports en commun. L’ambiance était joyeuse et les participants ont joué le jeu, ce qui leur a permis d’acquérir davantage de confiance en leurs expressions en français.

IMG_0614

Pendant ce temps, certains enfants se sont occupés de la préparation d’une tarte aux pommes pendant que d’autres s’amusaient au parc.

IMG_0626