EDITO: Rentrez, c’est la Faim!?

Le signal d’alarme des journaux quotidiens est ici rejoint par les professionnels; le niveau de l’aide alimentaire baisse, alors que les besoins explosent; et le mois d’août a laissé sans recours et sans soutien de nombreuses populations et familles, précaires .

Tandis que l’on met en avant avec une certaine complaisance ici ou là, tels des séjours dits « apprenants » bricolés à la hâte, pour une minorité, sur le terrain, nous ne pouvons que constater le marasme des congés de cet été pour une grande majorité d’enfants vraiment précarisés.

Distribution alimentaire , en bidonville , par Intermèdes-Robinson, Aout 2020

Combien d’enfants se son retrouvés enfermés et livrés à eux mêmes durant tout l’été? Combien d’autres n’ont même pas pu bénéficier des ressources de leur propre environnement?

Les espaces publics sont devenus des déserts, tandis qu’ici ou là, au milieu de tout cet abandon, ils deviennent des espaces de non droits, livrés aux individus les plus marginalisés.

La surenchère des contraintes et mesures à suivre pour tenir des interventions et venir en aide à ces familles et à ces enfants a abouti à la raréfaction des actions, ponctuelles, visibles et le plus souvent sans lendemain.

Bref , un été d’horreur pour de nombreuses familles et enfants avec au final des signes réels d’enfermement, de déprime, de découragement, et surtout de dégradation sanitaire et alimentaire!

C’est dans ce contexte que nous faisons le bilan de ces vacances et que nous envisageons la rentrée qui vient.

Bilan de l’été

Un été bien compliqué surtout pour les enfants et les familles vers qui nous nous portons ! En effet, tant de choses étaient annulées.

Après une fin d’année scolaire, terminée dans le plus grand flou et le plus grand embarras… Après un confinement qui a largement contribué à détériorer la situation financière, familiale, sociale et même administrative et scolaire des enfants et des familles, est venu un été où presque rien n’était possible.

D’un seul coup, nous ne pouvions plus comme l’année dernière faire partir quantité d’enfants en séjour grâce à nos amis et partenaires. Heureusement, les PEP 91 ont pu accepter quelques uns de nos enfants.

Nous nous sommes également efforcés de maintenir, de notre côté « Vacances familles », dans ce contexte où tout vacillait : Nous avons réalisé deux séjours familles à Buno, 4 sorties à la journée.

Et pour nos amis et partenaires, nous avons même organisé une journée d’étude sur la question de « Enfance , Education et précarité », le 02 Juillet…
Des extraits ici: https://www.youtube.com/watch?v=vnRkWkUIJJI
ou là: https://www.youtube.com/watch?v=a14Ah_xy8nM

De nouveaux ateliers !

Bien entendu nous avons repris dès que possible l’ensemble de nos ateliers de rue. Nous en avons même ajouté 2 :

  • Nous réalisons à présent un atelier chaque mardi, au Parc du Château, à Chilly.
  • Ainsi qu’un nouvel atelier au Parc des Champs foux, chaque mercredi après midi.
    La formidable activité alimentaire qui nous occupé tout le temps du confinement s’est poursuivie à la fin de celui ci , en maintenant nos collectes et une distribution inconditionnelle, etc.
    On peut voir un résumé ici : https://www.youtube.com/watch?v=GRSGZrnTYnw

Aven Savore en tournée !

Alors que tous les concerts étaient annulés et que nous ne pouvions pas trouver de festival pour inviter Aven savore, nous avons bien été obligés d’organiser notre tournée.

Heureusement, nous l’avons fait en intelligence avec toutes les structures « amies de la Pédagogie sociale »: l’AFERTES d’Avion, la Mairie d’Avion, l’association YEPCE, le café des Citoyens du Monde (Ponts de Cé), la Mairie de Nantes et nos amis de LACAVALE.

Et ça a été la superbe tournée de Juillet d’Aven savore (un clip est en préparation , ainsi qu’un journal de tournée; en attendant on peut trouver le teaser ici : https://www.youtube.com/watch?v=93TTBrkh3f0

Et que dire encore ?

Nous avons réalisé une fresque et une Mosaïque sur « le mur de la Honte », à Chilly; ainsi qu’un stage « Fresque » au Parc de la Corneille à Massy !
Vidéo ici : https://www.youtube.com/watch?v=HkEVk7IgGZ8

Ainsi vient la rentrée avec tous nos espoirs et tout ce que nous attendons encore comme la sortie de notre film « Maison », « Marie et les invisibles », réalisé par Martin Viguié avec tous les enfants de Robinson et tous les décors de nos vies quotidiennes; un film initiatique sur la différence, la découverte de toutes les réalités sociales invisibilisées, par une jeune adolescente.

Perspectives de rentrée

Nous comptons bien:

  • Soutenir les enfants et les familles dans des rentrées scolaires qui ne s’annoncent pas simples
  • Poursuivre nos nouveaux ateliers hebdomadaires ainsi que nos groupes de soutiens pour enfants et adolescents , au local
  • Poursuivre nos actions autour de l’alimentation populaire: collectes, distributions, ateliers cuisine collective, etc.
  • Continuer nos activités de collecte et distribution alimentaire auprès des groupes les plus impactés (et souvent peu connus)
  • Développer de nouveaux projets: Recyclerie sociale, activités de formation pour enfants et jeunes en quête d’orientation, etc.

Une note positive

Il y a plusieurs années, nous posions la question:

« Qui soutient ceux qui soutiennent » ?
Aujourd’hui, nous avons la réponse :
De plus en plus de personnes et de structures ont entrepris de nous aider et de soutenir Intermèdes Robinson dans nos actions.
Nos collectes de dons ont rencontré une générosité incroyable de très nombreux contributeurs et sympathisants. Et nous remercions ici toutes les structures, tous nos partenaires, privés ou locaux qui se sont mobilisés pour venir financer et rendre possible nos actions.

Aujourd’hui Intermèdes – Robinson rencontre de plus en plus de soutien et de reconnaissance.

Semaine du 17 Aout

20 Aout: distribution alimentaire.

Alertés par les familles des bidonvilles et des hôtels de l’isolement total qu’elles subissent en ce mois d’aout.

Alarmés par la situation alimentaire qui est subie par ces groupes et publics peu visibles, nous avons décidé de rompre notre fermeture de deuxième quinzaine d’Aout pour reprendre les distributions alimentaires.