Les idéaux négatifs (I)

Qu’est ce qu’être libre quand rien n’est possible, quand rien jamais n’est possible?

Que représente une liberté qui n’a pas d’objet, pas d’espace, pas d’espoir?

Nous sommes sommés de faire chaque jour davantage de choix; pour autant notre voie n’a jamais été autant tracée; les alternatives n’ont jamais été à ce point inaccessibles.

Nous exerçons le fantôme d’une liberté qui nous rend responsables de tout, alors que nous n’avons jamais rien pu changer à ce qui nous entoure; alors que nous avons de moins en moins d’impact que celui ci soit économique, social, culturel ou politique.

 

Collage de Jean Paul Kalkanli

Il faut vraiment se rendre compte de ce paradoxe pour comprendre la soif d’entraves, la frénésie des renoncements, la fringale des interdits et des tabous qui s’empare des jeunes précaires.

Ces derniers ne peuvent plus concevoir et surtout exercer leur liberté que sur un mode négatif; ils s’interdisent telle ou telle nourriture, renoncent à tel ou tel vêtement.

Là où jadis la jeunesse se reconnaissait entre elle par les libertés qu’elle prenait vis à vis des bonnes mœurs et des us et coutumes, la jeunesse populaire d’aujourd’hui se rallie autour d’interdits, de jugements et de normes.

Il fut un temps où la libération  était la libération de la parole et de l’expression. Aujourd’hui quantité de précaires et les jeunes d’abord , revendiquent le silence, le mutisme et le retrait, face à la vie publique, face aux institutions.

Quelques phrases et mots d’ordre surnagent de ce marasme:

Le « Je fais ce que je veux » , n’est plus synonyme d’aventures personnelles ou sociales, mais une simple revendication de refus de toute proposition.

Le « On n’est pas obligés » semble  être devenu le cri de ralliement et le mot d’ordre d’une jeunesse qui n’a plus aucun espoir et aucun lendemain.

Or cette autocensure individuelle est fondamentalement en miroir de celle des institutions.

Elles aussi, remplacent la liberté et l’initiative par la norme et le contrôle; elles aussi affichent des listes interminables de comportements ou d’actions à proscrire ; elles aussi n’entrevoient le progrès et l’avenir que sous la forme de la limitation des possibles.

Quand les normes explosent , on devient spectateurs du Monde; on ne le regarde plus que pour y chercher la moindre trace de liberté qu’on s’attachera à interdire et dénoncer; on devient un peu les voyeurs d’une vie qu’on ne peut plus connaître, qu’en s’en éloignant …ouvertement.

Les lieux et les expériences de la précarité sont les principaux pourvoyeurs de ces formes de pensée clivées. Comme rien n’est possible, comme demain ne tiendra jamais aucune promesse on filmexxl.org and porno, comme l’enfance et l’adolescence s’écoulent inexorablement sans jamais pouvoir sortir de l’urgence; alors on rêve de tout interdire dans le Monde.

Et nous, témoins volontaires, compagnons déterminés de chaque jour de ces enfants et jeunes privés de possibles, nous retrouvons confrontés aux contradictions qui les déchirent.

Nous voici confrontés pied à pied aux conséquences paradoxales de leurs vies.

Ils sont les rebelles de l’ordre; les insurgés du renoncement, les militants du contrôle, les guerriers contre eux mêmes.

Comment pouvons nousles soutenir? Comment pouvons nous encore les aider? Nos discours émancipateurs et libérateurs suscitent colère et frustration.

Mais pour autant, le contact est là; nos mots portent et sont entendus. Les expériences que nous vivons ébranlent et fissurent lentement cette certitude du pire. Nous réveillons peu à peu l’enfant rebelle qui est emmuré au fond ces jeunes dictateurs d’eux mêmes.

Derrière la frustration et la Haine qui s’expriment , on peut entendre et valoriser un immense désir de vivre.

« Le monde s’ensevelit, disparaît mais eux sortiront, comme des fleurs après la déflagration, car ce sont des résistants, ils ont l’âme meurtrie, décalée, dissociée, un pas de côté mais ainsi ils avancent et recommencent, inlassablement mais à juste titre vers la vie. Que le feu intérieur reste toujours leur. Vous êtes de ceux qui leur offre la force quand le vent se lève d’inspirer et regarder au loin, pas dans le vague, au loin. Vous êtes une inspiration, parce que vous êtes ces regards qui ne se détournent pas et « nourrissent » les âmes labourées mais jamais arrachées.
Que le monde fasse un pas de côté et ouvre son entendement. » (Message de soutien de Laetitia sur Aven Savore) 

Samedi 4 mai

Atelier au Parthénon

Aujourd’hui nous sommes allés à l’hôtel du Parthénon. Nous avons fait une grande petite enfance dans la salle principale.

IMG_E3154

Les enfants ont pu développer leur créativité en construisant des objets avec des briques, créer des histoires passionnantes avec les personnages et lire des histoires dans le coin lecture.

IMG_3158

Les bébés ont eu leur moment de 4 pates et certains ont même fait quelques pas. En parallèle les plus grands ont pu profiter de l’atelier make up, et de l’atelier découpage créatif.

AUSC5096

Nous avons ensuite pris le goûter ensemble.

 

Vendredi 3 mai

Atelier massage

Aujourd’hui, comme à notre habitude nous avons eu plusieurs enfants très contents de mettre les pieds dans l’eau et de jouer.

IMG_20190503_114940IMG_20190503_114924

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déborah à fait mine d’être un petit crabe qui mange les pieds, cela les a fait beaucoup rire.

IMG_20190503_120407

Nous avons aussi fait des massages avec de la crème et Mohamed du haut de ses 4 ans a demandé qu’on lui applique le tonic sur le visage qui sent très bon ! Un véritable lien se créé avec ses enfants car c’est un moment agréable et privilégié !

IMG_20190503_114954IMG_20190503_115004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A vendredi !

Déborah et Maite

Clap de fin pour les vacances familles de printemps !

En cette dernière matinée de vacances, mi-fraîche et mi humide, une trentaine d’enfants a assisté à la projection de Tante Hilda, une séance préparée spécialement pour nous par nos partenaires du cinéma Truffaut.
C’est un film original, tout en lien avec le printemps et qui aura marqué les esprits et les commentaires des enfants ont été nombreux.

IMG_20190503_101446IMG_20190503_101524

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis, profitant d’une éclaircie, nous sommes allés passer un moment au parc des champs foux où jeux libres se mêlant avec nos propositions, certains ont expérimentés avec joie les dominos géants, une bonne occasion de se préparer au retour aux apprentissages scolaires.

IMG_20190503_123912IMG_20190503_122501

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce moment privilégié entre petits et grands a fini par un super déjeuner préparé par Mariama, Mi-Mad et plusieurs mamans.

IMG_20190503_142014IMG_20190503_142003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_20190503_132247IMG_20190503_132211

Le menu était très appétissant : salade de tomates et haricots verts, poulet rôti, bananes Plantin et frites fraîches et gâteau maison pour le dessert.

Isabelle

Atelier à la Rocade

Sur les hauteurs de Longjumeau, entre les constructions perpendiculaires parallèles et verticales, dans le quartier de la Rocade,  nous combattons à notre manière ce fatalisme qui nous condamne à nous satisfaire de la marge.

Nous sommes les instigateurs de notre histoire.

Du coup, il faut bien commencer par un bout, et ce bout est harnaché de jeux créatifs, peintures et craies, afin que ces bambins puissent s’exprimer par une mécanique colorée et figurative.

Des jeux collectifs pour évacuer ce surplus d’énergie que nous accumulons et qu’il est nécessaire de déverser. Apprendre à jouer ensemble, à se défier tout en respectant autrui.

Une petite enfance pour que les plus petits s’éveillent par le jeu, s’émerveillent, s’étonnent, par des rires, des râles, des pleurs, qui encastrés les uns dans les autres, bâtiront notre personnalité.

Comme à notre habitude nous avons terminé ces ateliers sur un casse-croute composé de chocolat chaud et de gâteaux.

Atelier de Bel-Air

Aujourd’hui nous sommes allés au quartier de Bel Air. Nous avons eu la surprise d’être accompagné par le soleil tout l’après-midi malgré la pluie qui avait été annoncée.

IMG_3139

Nous avons préparé des crêpes avec les enfants. Ils étaient contents de pouvoir les tartiner et les retourner.

IMG_E3137

Les enfants ont montré leur côté créatif en dessinant sur le sol, des fleurs, la marelles etc… Ils ont également pu se défouler et s’amuser en faisant un grand foot. Nous nous sommes ensuite régalés en mangeant les crêpes trop bons !

IMG_E3145

Atelier de Champlan

Aujourd’hui à Champlan, nous n’avons pas fait d’ateliers, mais les enfants nous ont parler des activités qu’ils voudraient faire la prochaine fois.

thumbnail

Mais nous n’avons pour autant pas dérogé à notre rituel du goûter…

Après que les tapis aient été mis en place, les plus petits ce sont assis pendant les plus grands servaient le bon chocolat chaud.

Jeudi 2 mai

Atelier de Massy

Aujourd’hui, à Massy nous avons pu partager avec les enfants différents jeux :

Notamment le puissance 4, les pédalos, un béret, un chat-prénom et bien évidement, la corde a sauter. Un atelier maquillage était également mis en place pour le plus grand bonheur des enfants.

Malgré la pluie en ce début d’après-midi. L’atelier s’est terminé par un petit rayon de soleil durant le goûter.

Atelier du Skate-Park

« En mai fais ce qu’il te plaît ! » dit la chansonnette, néanmoins le temps de ce jeudi ne nous permettait pas de gravir l’Everest, cela tombe bien, ce n’était pas dans nos plans.

Non, nous gravissons des montagnes de sentiments et d’imbroglios sociales.

Alors c’est armé de nos jeux et de nos ateliers créatifs que nous sommes allées à la rencontre des habitants de Longjumeau, dans le quartier du Skate Park.

Là-bas, ballon au pied, craie en main, nous avons entremêlés les instants de chacun pour y créer une pelote de vie, du vivant, éphémère, qui s’inscrit en chacun de nous.

58793307_406695490173030_8223396173084360704_n59183192_303866317195601_7173521164520652800_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après s’être réchauffé le cœur et l’âme, une petite collation nous a comblé l’espace que nous a amener ces activités.

58864881_452618038877161_4631325254604554240_n

Sur ce…. bon appétit, et à la semaine prochaine !

Merci

Atelier à l’Hôtel Balladins

La pluie n’a pas entamé la bonne humeur de nos joueurs de foot, qui a permis de susciter l’esprit d’équipe et des participants.

Les jeux de société ont eu un franc succès, petits et grands ont pu de manière ludique, apprendre en s’amusant, grâce des jeux de stratégie.

thumbnail_20190502_155845thumbnail_20190502_155935

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos lecteurs, ont pu s’adonner à leur passion, en se concentrant dur leurs ouvrages préférés.

thumbnail_20190502_155928thumbnail_20190502_155919

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, la lecture du compte, avec le kamishibai, a retenu l’attention de tous.

thumbnail_20190502_171946thumbnail_20190502_171921

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour finir, le temps n’a pas entaché la collation que nous avons partagé dans la joie collective.

Marjorie

Atelier Peinture sur Soie au local

Aujourd’hui, nous accueillons avec joie Lionel, ex-stagiaire et dorénavant bénévole actif de l’association. C’est l’occasion pour lui de nous proposer d’improviser son activité favorite : la peinture sur soie.

IMG_20190430_154934

Aussitôt dit, aussitôt fait ! à peine la soie montée sur l’armature, les enfants se rassemblent autour du cadre en bois.

Concentration et habileté sont de mises. Les enfants choisissent leur couleurs et décorent le tissu en surimpression des dessins qu’ils ont choisis.

IMG_20190430_154942

Puis vient le temps du séchage. Chacun d’eux pourra repartir avec son oeuvre de la journée.

Encore merci Lionel et à très vite !!