Il y a des beaux endroits et des endroits où il est beau d’être

Un rêve de Beau dans un monde de chaos

L’intention est inattaquable; elle juste, elle est louable. Tout cela s’énonce sans peine, et sans aucun doute. La critique est inimaginable, quasiment impossible, car le locuteur semble ému par sa propre volonté, par la pureté de ses objectifs.

A toutes ses personnes qu’on respecte , il faudrait un endroit beau. Pour tous ces publics malmenés par la vie, cassés par l’existence, il faut un endroit calme, harmonieux. Les gens sont censés être grandis,par la qualité des lieux qu’on a  préparés pour eux, par le choix précis des meubles , des objets, des décorations.   Cette idée est rassurante pour l’acteur social; elle lui permet dans un même mouvement de démontrer la qualité de ses motivations et en même temps de réaliser ses propres rêves esthétiques. Après tout, lui aussi, et peut être lui plus encore , a besoin de beau , de calme et d’harmonie. Cela lui permet en quelque sorte de s’offrir à lui même, ce dont il a toujours rêvé:  un peu comme un enfant offre à sa maman, pour  fête, l’objet que lui même désire.

Qui n’ a pas rêvé de qualité et d’esthétique , dans le social? Un peu comme si cela représentait un travail déjà réalisé, des objectifs déjà atteints, un but déjà obtenu. Nous aimons nous représenter à nous mêmes que nous luttons contre la misère , le manque et le laid.  Alors si avant même que le moindre bénéficiaire arrive , nous y sommes déjà parvenus, cela va bien nous remonter le moral!

Le Beau dont onse pare, serait ainsi ontologiquement, fondamentalement synonyme du Bien qu’on vise!

Un tel besoin d’harmonie et d’unité 

Bien entendu, aucun rêve n’est neutre; nulle intention n’est pure. Et ce rêve esthétique, cette exigence de qualité et de « beau » que nous avons « au nom des autres », il y a de grandes chances que nous ayons l’impression que ce sont ces mêmes autres qui vont y faire obstacle; Si nous rêvons de calme, ceux que nous accueillons seront agités. Ce que nous trouvons beau sera décrié; ce que nous admirons, sera méprisé. Et nous ne comprendrons pas un tel entêtement, un tel refus à voir, à reconnaître et à rendre justice à la valeur que nous avons rassemblée… pour autrui.

Au delà du beau, ce à quoi nous tenons peut être plus encore c’est peut être à ce fol espoir de nous réunir avec nos publics, nos bénéficiaires; nous avons besoin  d’affirmer que nous aurions les mêmes goûts, les mêmes besoins, et que quelque chose comme l’amour du Beau pourrait magiquement effacer et gommer toutes les différences, et surtout tous les antagonismes.

Nous aurions besoin d’un « tous pareils »; cela nous rassurerait de penser un monde, un travail social, une action publique qui ferait l’unanimité et nous rassurerait dans un monde incertain.

Domination de l’esthétique, esthétique de la domination

Il y a des effets induits , qui étaient en quelque sorte déjà compris dans la proposition, mais auxquels on ne veut pas croire.

Le Beau peut écraser. Un beau cadre est aussi là pour impressionner, intimider celui qu y prend place. Cette distance esthétique entre le quotidien des bénéficiaires sociaux que nous imaginons laid et terne, avec notre cadre lumineux peut s’avérer un gouffre. Au fond en quoi consistait cette distance , que nous appelions de nos vœux, que nous parions de vertus esthétiques, si ce n’est pour nous éloigner nous mêmes et nous protéger de ce qui vient du … monde?

Peut on se protéger du monde; pourquoi faudrait-il s’éloigner de la réalité? Nous devrions au contraire nous y plonger, apprendre à l’aimer ce monde pour ce qu’il nous offre de vie, de possible, d’inattendu et de rencontres. Mais celles ci ne se déroulent pas dans un décor de rêve.

Indignité

En Pédagogie sociale, nous ne pouvons pas vraiment avoir de beaux endroits. Mais qu’on se rassure , cela n’est même pas l’effet d’un choix.  En effet, des beaux endroits nous sommes tenus à l’écart , car nous sommes trop marqués par l’indignité des publics vers lesquels nous nous portons.

Pour nous aussi tout est trop beau. Nous aussi, nous sommes invités à nous contenter de quelques kopeks, de salles d’attente sinistres, d’urgences délabrées, d’établissements scolaires miteux.

Les lieux que nous occupons , personne ne nous les a offerts; du seul fait que partout où nous sommes, nous sommes accompagnés par un public bruyant et vivant, on nous fermera lesportes de tout espace lumineux . Quand on rentrera dans un beau bâtiment, on nous maintiendra dans le hall, dans l’entrée. Des employés zélés fermeront à clef toutes les belles pièces où pourraient s’introduire nos gamins. On nous aura à l’œil! Nous aurons de la chance si, pour finir,  nous ne sommes pas chassés.

Le laid dans lequel on nous enferme, est notre marque; c’est notre miroir. Tel est le signe de ceux qui portent dans leur corps, dans leur naissance, dans leur histoire , l’indignité.

C’est aussi simple que cela:  il y a  des gens qui naissent dans la grâce et on doit prendre soin d’eux , comme ils se doivent de prendre soin d’eux mêmes. On les élève dans le respect de ce qu’ils sont et leur environnement doit être à cette hauteur.

Et puis il y a  les autres et puis sans doute aussi ceux qui sont trop près d’eux ; pour cela , il n’y a plus de seuil, plus d’exigence, plus de nécessité de soin. Il faudra juste les éduquer, les surveiller, les contrôler sans doute. Et quand ils s’aventureront vers le Beau, ils sauront instinctivement, immédiatement que ce n’est pas pour eux, même si on leur PERMET D’Y ENTRER.

Le sentiment d’exactitude

En Pédagogie sociale, à la beauté des environnements artificiels, des institutions rêvées, des cadres paysagés, nous préférons la beauté et l’authenticité des rencontres. Notre souci d’esthétique, nous le plaçons dans le temps, dans la durée, dans l’initiative, dans l’authenticité de cet autre qui nous bouscule.

Rien n’est plus beau pour nous que la Réalité si elle nous permet d’agir, tant elle est riche, tant elle est infiniment plus complexe et passionnante que l’artifice institutionnel.

Pour nous qui rejoignons notre public dans tous les espaces en friche, dans tous les environnements décriés, déconsidérés, , la beauté qui compte c’est cette prise de conscience qui nous saisit immédiatement qu’à défaut que la place soit bonne, … nous soyons nous mêmes exactement à la bonne place: là où il faut être!  Là où il faut qu’on soit, qu’on travaille , qu’on demeure, qu’on aime, qu’on espère et qu’on se désespère.

Quand le cadre n’est plus beau, les gens peuvent le devenir; les hommes , les femmes et les enfants nous éblouissent de leur force et de leur vérité. Et pour un moment, nous sommes au Monde, dans un monde en guerre, en lutte, inachevé et souffrant; mais où nous pouvons connaître des autres, et avoir des amis.

Samedi 17 novembre 1018

Atelier Pathéron

Sous le grand soleil de Chilly-Mazarin aujourd’hui au Parthénon, nous avons proposé plusieurs activités qui ont eus beaucoup de succès. Nous nous sommes séparés en deux groupes pour proposer des activités extérieurs et intérieurs.IMG_0043IMG_1316

À l’extérieur, nous avons fait du badminton et des jeux de société, à l’intérieur il y avait beaucoup d’enfants. Ils ont joué aux petits trains, à la dînette et les plus grandes ont fait de la peinture propre.IMG_0053IMG_0046

Une petite histoire a été lu avant le goûter pour remettre le calme dans la salle et nous avons bu du bon chocolat chaud avec des croissants et des carreaux de chocolat.

VSM

Aujourd’hui, les robinsons vous proposaient des jeux de société avec le uno, le mémorie, et le dubble, mais aussi un atelier de peinture sur tissu, de petite enfance et de foot.20181117_15073320181117_153238

Le froid qui s’installe ne décourage personnes ! tout le monde est au rendez-vous, surtout quand on sait qu’au gouter il y a du chocolat chaud et des brownies !

Baladin

Malgré le froid présent aujourd’hui, un grand soleil. Les enfants avec leurs mamans étaient au rendez-vous à Baladin à Longjumeau. Plusieurs sortent d’activités ont été proposés comme du foot, du tir à l’arc, des jeux de société, un atelier manucure/maquillage et pleins de petit jeux avec de la lecture pour la petite enfance.

20181117_152120

Les enfants ont été très curieux d’apprendre le tir à l’arc. Après ça, certains enfants sont allés faire une partie de foot pendant que d’autres s’amusaient aux jeux de société ou encore à l’atelier manucure. Les mini-jeux pour la petite enfance ont aussi eu du succès.  Plusieurs enfants sont restés du début jusqu’à la fin à jouer aux voitures, aux jeux de construction ou encore à lire des petits livres.

20181117_15024820181117_162129

Les mamans sont restées à l’atelier manucure/maquillage tout le long. Après les activités, un goûter a été mis en place avec des croissants, des bouts de chocolats et du chocolat chaud pour se réchauffer.

Aven Savore

Au programme du jour : répétition du concert avec une pause au milieu puis un atelier maquillage de scène.IMAG19061IMAG19051

Aujourd’hui, nous nous sommes concentrés sur plusieurs des chorégraphies afin que les jeunes filles arrivées fraichement puissent apprendre précisément les pas. Chacun est ressorti de cette répétition plein d’énergie car le moment partagé a été intense et joyeux. Il s’est fini en improvisations surchaufées.IMAG18971IMAG18991

La séance de maquillage a été un vrai succès. Aven Savore était prêt à monter sur scène !

vendredi 16 novembre 2018

La Rocade

En ce jour brumeux, à la Rocade, nous avons fait plusieurs ateliers tels que la peinture, de la petite enfance, des jeux de société et des jeux de balle.IMG_1302 IMG_1310L’atelier peinture a bien fonctionné avec les grandes filles. Les jeux de société comme le Uno, le dobble, et le jungle speed ont aussi bien fonctionné avec les petites filles. Les jeux de balle étaient plutôt autour du football et cela a beaucoup plu aux grands garçons. IMG_1313Malgré le froid, les enfants se sont bien amusés et ont bien profité du goûter avec du chocolat chaud pour se réchauffer.

champlan

Aujourd’hui à Champlan, c’est un atelier un peu particulier, puisque nous rassemblons tout le camp.

P_20181116_160812Nous discutons ensemble des différents problèmes que l’on rencontre lors des ateliers : les nombreux chiens qui envahissent la petite enfance, les ados turbulents qui bloquent souvent une activité, les adultes qui parfois n’interviennent pas autant qu’ils le pourraient.

On discute tous ensemble et les familles décident de se mP_20181116_155931obiliser pour les ateliers futurs. On finit l’après-midi par un grand goûter qui prend des airs de fête !

Bel Air

Aujourd’hui les Robinson avaient pour projet de préparer l’arrivée d’arbres fruitiers.20181116_16125220181116_153338

Pour cela, atelier creusage de trous, qui a été un grand succès malgré le froid. Au programme également badminton, tir à l’arc et coloriage, le tout dans une ambiance bonne enfant et de rigolade.20181116_165654

Très bon atelier à la semaine prochaine !

cuisine

Matinée cuisine avec les mamans ; nous avons fait des pâtes avec une sauce tomate accompagnée de la viande hachée ou du poison. Ce fut un succès auprès des mamans. IMG_3865Tout le monde a apprécié le repas qui fut convivial. La préparation a été faite autour de discussion diverse entre bénévoles, mamans, permanents et stagiaires.IMG_3864

jeudi 15 novembre 2018

CLAS

Le CLAS d’aujourd’hui a commencé par un atelier cuisine sur la confection de gâteaux pour le goûter.IMG_1261IMG_1256

Plusieurs enfants y ont participé et les plus grands sont partis faire des devoirs sur lesquels ils avaient des difficultés.

IMG_1251

En attendant que les gâteaux cuisent, nous avons fait les devoirs puis fini par un bon goûter dans la joie et la bonne humeur.IMG_1288

Les enfants sont repartis et nous avons convenu d’un rendez-vous avec les parents pour leurs réexpliquer le but du CLAS.

Massy

Atelier chaleureux aujourd’hui à Massy, malgré le froid, on a fait un policier voleur, tout le monde est à fond ! Après plusieurs parties, la nuit commence à tomber et on se réunit sous le barnum pour poser la question du jour : « A quoi ça sert l’art ? »P_20181115_173040P_20181115_164950_vHDR_On

On termine l’atelier par un gouter bien mérité !

Baladin

Nous sommes arrivés plus tôt au Baladin ce jour, dès 14h30 nous étions là.

Nous avons donc partagé avec les mamans du thé et du café. Il y avait également des perles pour confectionner des bracelets pour celles qui le souhaitaient. Nous proposions également un atelier manicure.IMG_2474IMG_2477

Il y avait des petits enfants toute l’après midi avec lesquels on a regardé les images des livres.

IMG_2487IMG_2489

Les plus grands enfants sont ensuite rentrés de l’école, or nous devions partir vers 17h15, nous n’avons donc pas eu le temps de faire le Kamishibai mais ils ont quand même pris le goûter avant notre départ.

Skate Park

Il y avait beaucoup d’enfants âgés de 4 à 10 ans et une vingtaine de mamans qui sont resté jusqu’à la fin. Les mamans, on fait du crochet avec Mariama.

20181115_162815
Alpha et léonard, on fait du foot, ils ont eus énormément d’enfants un peu plus âgés.
Cinthia était dans le coin jeux de société avec les enfants qui étaient bien présent.20181115_163616

Pauline et Ludivine étaient à la pâte à sel qui a eu un succès fou !20181115_16362420181115_164929

Laura était la photographe de cette après-midi qui fut bien remplie et qui se termina par un goûter.

Mercredi 14 Novembre

Bondoufle
En cette journée ensoleillée, nous avons été accueillis avec joie sur le bidonville de Bondoufle. Les enfants nous attendaient devant l’entrée et nous ont de suite aidés à installer les ateliers.20181114_160553

Il y a eu des ateliers variés pour les grands et les petits, un atelier peinture en faisant des masques, un atelier coloriages et dessins, l’atelier petite enfance et un atelier manucure qui a eu beaucoup de succès auprès des jeunes filles, mais aussi auprès des mamans qui auraient tendance à s’écarter des ateliers.20181114_15231820181114_15432320181114_150430
Avant le goûter, pour réunir tout le monde, nous avons fait un grand jeu qui s’appelle le jeu du chat et de la souris, où une peluche devait faire le tour et la deuxième devait la rattraper.
C’est un jeu qui permet de travailler l’attention et l’adresse. Puis nous avons fait le goûter avec le grand nombre d’enfants présent.20181114_162200

Saint Eloi

Aujourd’hui à St Eloi nous sommes arrivés éclairer par un joli soleil d’automne ! Nous installons nos ateliers, un coin petite enfance, un coin créativité, et un coin sportif !

46151030_485460095299998_571900776935325696_n46152857_2270780536491420_4503075783094304768_n
Les enfants ont pu faire de magnifique dessin d’automne avec des pavés de cire et de la peinture. D’autres se sont dépenser au football, et au basket. Nos athlètes se sont amusés, et ont beaucoup rigolé !!

46257134_2133425186974823_4721110257437245440_n

Pendant ce temps, l’ambiance était à la cuisine sur l’atelier petite enfance, nous avons dégusté de super bonnes pizzas préparées par nos petits cuistots ! Un Délice comme le goûter ! Croissant avec barre de chocolat et jus de pomme !

46207784_582636555499640_2695579701841231872_n
À la semaine prochaine St Eloi !

CLAS

Les Isabelle du CLAS et deux stagiaires ont accueilli douze enfants pour cette activité.
Le petit-déjeuner a été l’occasion de se présenter, de discuter en français avec les uns et les autres y compris les enfants allophones, et de réviser des notions d’histoire et de géographie.
Puis nous avons vite débarrassé et avons fait la vaisselle pour commencer l’activité manuelle du jour: la fabrication de lanterne. Certains enfants y avaient participé l’année dernière et ont pu expliquer aux autres de quoi il s’agissait.IMG_2643
Chaque enfant a reçu une feuille blanche avec la consigne de la colorer des deux côtés d’un rouge plein de nuances : qui tire vers l’orange, le brun ou encore le violet. Les enfants devaient faire du feu sur leur feuille en cette période de l’année où il commence à faire froid et sombre. Pour cela, ils disposaient de craies de cire carrées. C’était la première fois pour certains qu’ils en manipulaient. Nous avons pu les observer et les accompagner pour s’approprier le matériel et parvenir à superposer les couleurs. La seconde étape à était d’huiler la feuille afin qu’elle devienne translucide. Les enfants ont manifesté leur joie leur de cette étape. Nous avons ensuite regardé la lumière du plafonnier à travers. Les feuilles vont sécher en attendant que nous montions les lanternes la semaine prochaine.IMG_2641
Enfin, nous avons fait un temps de devoir avec chacun. Les plus jeunes sont restés dans la salle commune tandis que les plus grands ont été répartis dans des petites salles par deux ou trois. Avec les CE2, nous avons résolu un problème de mathématique concernant les concepts de la différence, de la longueur, de la largeur et du périmètre. Le découpage de feuilles et les manipulations d’un fil de laine nous ont aidés à comprendre ces concepts avant de les traduire en chiffre. Je salue l’effort de concentration que ce processus a demandé aux enfants.

Bel Air

Il fait froid, mais il fait beau !IMG_2451IMG_2452IMG_2453
On en profite pour installer les ateliers au soleil : badminton, tir à l’arc, jeux de société et foot.
Aujourd’hui nous avons accueilli de nombreux enfants qui se départagent dans les différents ateliers. Chacun y trouve son compte !

Mardi 13 Novembre

Atelier FLE

En ce jour, les mamans, les messieurs et dames se sont réunis autour de l’atelier organisé par Nicolae le permanent de l’association. Deux stagiaires étaient présents.IMG_2626

Le thème de ce jour, marquait l’importance à connaître leurs droits au transport, notamment ceux de bénéficier de « la solidarité transport ». Autre point, comment bénéficier des avantages de la CMU de l’organisme maladie CPAM et plus particulièrement de la mutuelle : la CMU-C qui est la complémentaire santé. Où se soigner et quels sont les droits étaient le sujet du jour.IMG_2628IMG_2624

L’adresse de l’Hôpital de La Salpêtrière, boulevard de l’hôpital a été transmis aux participants, afin de permettre aux personnes présentes de s’y rendre, sans être pour autant obligé de faire une avance financière.

 

 

La solution ne sera pas institutionnelle

 

Minima moralis (II)

Il y a des mots que l’on ne saurait remettre en cause sans provoquer automatiquement une levée de boucliers et des réflexes défensifs majeurs; remettre en cause la notion d’institution, provoque cet effet là.

La première chose est que personne ne s’y risquerait guère , si  on ne souhaite pas immédiatement perdre tout crédit aux yeux de ses interlocuteurs. L’idée même de « quitter l’institution », de « vouloir sortir de l’institution », condamne celui qui l’émet à l’inaudibilité. On ne saurait écouter davantage pareille ineptie.

Ce phénomène est rarement  soulevé , repéré ou simplement pris en compte; comment se fait-il que la critique institutionnelle soit si bien vue, tellement entretenue, voire même incidemment et épisodiquement encouragée et qu’au même moment, la simple idée de vouloir « se passer » d’institutions fasse l’objet inverse de tous les discrédits et condamnations.

Il est là le véritable blasphème civil, celui qui n’est même pas énonçable, même pour le condamner.

Le mot qu’on tait: désinstitutionnalisation.

Il est des idées qu’on n’a pas le droit de prononcer comme dans Harry Potter , il y a des noms qu’on ne saurait dire sans provoquer l’effroi: « Celui dont on tait le nom ».

Mais il y en a une autre qu’on n’ a même pas le droit de penser au risque de devoir se condamner soi même; l’idée de renoncer aux institutions est ainsi doublement interdite.

Ce phénomène est tellement massif, la pensée est tellement emmurée qu’il est inutile, voire contre productif de vouloir attaquer l’institution comme concept.

Paradoxalement la critique institutionnelle est toujours très bien vue, tant qu’elle préserve l’essentiel. Nous sommes perpétuellement convoqués à l’opération qui consiste au devoir de critiquer l’institution comme mode d’organisation, comme modalités et comme procédures, … mais jamais pour elle-même.

En d’autres termes, on nous occupe perpétuellement avec cette injonction perpétuelle de « réformer l’institution », de « l’adapter », de la renouveler, d’innover.

Le verbe qu’on tait : « désinstituer »

Il n’ y a  plus aujourd’hui de clivage droite/gauche autour des institutions. Les programmes des uns et des autres s’accordent sur les injonctions fondamentales de la réforme, ou du sauvetage des institutions en déroute, fût-ce au prix d’y perdre toutes nos énergies,  y compris politiques et citoyennes, et de  monopoliser toutes les ressources.

Il y a  quelque chose de désespérant à voir tellement d’acteurs justement désignables comme « institutionnels » qui croient réellement que la clef des changements nécessaires , des réponses aux besoins sociaux , humains de plus en plus en plus impérieux en passeront par des « modifications institutionnelles ». Toute l’énergie , tous les moyens sont ainsi détournés des actions nouvelles , des réels changements, pour tenter perpétuellement de renflouer l’idée que l’institution pourrait trouver des remèdes à ses propres dysfonctionements.

Croire aux solutions institutionnelles c’est vouloir croire absolument à l’idée que certes,  l’institution fait elle même aussi partie des problèmes, mais qu’elle RESTE dans tous des cas , la clef de tous les problèmes.

En Pédagogie sociale, nous nous affranchissons de cette référence institutionnelle, y compris dans la critique et la réforme, ce qui fait fondamentalement notre différence, justement avec les pédagogies « dites » institutionnelles. Nous ne répondons pas aux problèmes par « plus » d’institution, ou « moins » d’institution ou de l’institution « autrement » car nous savons que c’est justement l’institution qui est le problème.

Ce qui veut dire que  nous croyons qu’il y a autre chose que de l’institution, et que celle ci n’est ni la condition, l’enclos , ni l’écrin obligatoire des énergies humaines.

Nous expérimentons des formes libres, des formes souples des interventions éducatives, culturelles et sociales, qui s’accordent naturellement entre elles; qui s’enchaînent sans cadre et permettent une organisation des possibles.

L’idée qu’on tait : vivre et travailler hors institution

Nous expérimentons qu’il n’y a pas besoin d’école quand il y a  le désir d’apprendre, qu’il n’est pas besoin d’institution du social quand il y a une communauté, qu’il n’y a pas besoin de consommer de la culture quand on en produit,  qu’il n’y a plus besoins de loisirs et de vacances quand le travail n’est plus une punition.

Et ces vérités qui ne peuvent se dire, qui ne s’enseignent pas, qu’on ne délivre pas; ces vérités qui sont interdites, se donnent simplement à vivre petits bouts par bribes, par ceux qui s’autorisent à les vivre et à en expérimenter quelque chose.

Il faudra sans doute beaucoup de temps pour que l’être humain renonce à ses peurs, qu’il s’estime suffisamment grand de lui même pour se passer des figures tutélaires qu’il a lui même crées et qui l’enferment et qui le diminuent.

Il faudra encore sans doute un peu plus de déroute, un peu plus de faillite , mais les idées ont germé, les mots se fraient un chemin, de nouvelles pratiques apparaissent; forcément elles sont fragiles, forcément elles vacillent toujours; mais elles sont éclatantes.

Sociétés de solidarité « primaire, « secondaire »… ou tertiaire?

Alain caillé nous a appris à distinguer deux modèles de solidarité au sein des sociétés humaines; il distinguait ainsi les sociétés de solidarité dite « primaire », où les liens de solidarité concernaient tout le monde, sans spécialisation , qualification, légitimité ou institution spécifiques.

Il les opposait à un autre modèle, dit de « solidarité secondaire » au sein desquelles justement c’est l’institution qui p^rend en charge les principales fonctions de solidarité et qui s’empare de la légitimité à agir.

Nous arrivons aujourd’hui à la nécessaire émergence d’un troisième type de « solidarité sociétale »; celui ci ne peut plus reposer (ni retourner) sur les traditions et la « primarité » ; mais il ne peut plus davantage reposer sur les institutions qui touchent aujourd’hui les limites de leur modèle.

Nous avons besoin aujourd’hui d’un type de solidarité tertiaire, d’un  troisième « modèle » qui serait celui de la Culture: culture de la Solidarité,  culture d’une communauté qui serait à construire.

 

Samedi 10 Novembre

  Cérémonie et spectacle « Balance ton talent », au CGR de Paris-Pantin

Une ambiance électrique avec les enfants; une belle salle, une belle scène.

mais que d’attente?   Les enfants profitent du spectacle. Ils se sont donnés TOTALEMENT jusqu’à l’épuisement. Leur prestation, un Medley de 15 mn a introduit le spectacle avec puissance et émotion. Les enfants ont apprécié voir les autres artistes . Ils en sont sortis plus grands.

De belles photos et videos ont été prises; elles seront publiées, évidemment .

Samedi: Aux hôtels; une sortie en espace de Jeux

Avec Charlène bénévole, nous avons  organisé une sortie à royal kids pour les enfants du Parthenon.

Nous sommes partis chercher ceux qui n’avaient pas bénéficié de sortie ou d’activité pendant les vacances familles car ils ne fréquentent pas le local de l’association, mais nous les voyons tous les samedis lors des ateliers.

Nous sommes partis à leur rencontre pour leur permettre de sortir un peu de l’hôtel et aussi pour rencontrer ces familles. Nous avons donc emmener à 5 min à pied du Parthenon 14 enfants (de 1 ans à 15 ans, beaucoup de pré ado et d’ado) et deux parents (un papa et une maman) les autres parents ont profité de ce moment point se reposer. Une fois arrivé à Royal Kids nous avons pu observer que les enfants de l’hôtel restaient tous ensemble. Ils observaient ce lieu inconnu, ils étaient soudés et fraternels.

 

Petit à petit nous avons vu les enfants se séparer, créant de petits groupes accompagnés à leur demande par les bénévoles. Un groupe de filles s’est constitué; elles sont parties faire du trampoling et s’amusaient à faire des figures de gym. Un groupe de garçon a engagé une partie de football.

Les plus petits ont plongé dans la piscine à balle et ont grimpé les toboggan. Après 2h de jeux, nous avons prit un goûter collectif. Les enfants avaient tous très soif tellement ils s’étaient dépensés. Ils étaient aussi fraternels qu’au début, il se servaient mutuellement. Ce fut un beau moment de complicité où nous avons observé des interactions entre les enfants et des liens se créer entre eux. Mais aussi des liens se sont créer avec les bénévoles où les préados et ados on pu parler de l’école, de leur vie à l’hôtel.

C’est une force pour eux de pouvoir compter les uns sur les autres. Et d’avoir un moment de décompression où il peuvent parler. De retour à l’hôtel les bénévoles ont pu racontés aux parents la belle après midi que leurs enfants avaient passés.

Vendredi 9 novembre

Atelier de Bel Air

La journée d’aujourd’hui était froide mais les cœurs étaient chauds. L’après-midi à Bel Air a été varié en activités pour le bonheur de tous. Il y avait un atelier « bracelets » qui a attiré autant les enfants que les mamans.

IMG_1098IMG_1101

Le coin petite enfance a très bien fonctionné. Un atelier musical a aussi été mis en place avec des chansons pour des karaokés et le piano pour mettre une bonne ambiance collective.

IMG_1099

IMG_1094

 

 

Nous avons terminé cette journée par un atelier football qui a intéressé beaucoup de garçons. Le goûter s’est passé dans la joie et la bonne humeur. 

 

Atelier de la Rocade

Aujourd’hui à la Rocade, sous les nuages, se sont passés divers ateliers avec beaucoup d’enfants accompagnés de leurs mamans : petite enfance, lectures, kaplas, dinette et un atelier peinture plein de couleurs et d’imagination.

20181109_17270020181109_173407

Mais aussi des jeux collectifs animés au micro et en musique. Et pour finir, un atelier cuisine où ont été cuisinées des crêpes tartinées de myrtilles… un vrai goûter gourmand accompagné de lait au chocolat !

20181109_16264020181109_164732

Atelier FLE

Aujourd’hui Thomas et Emilie ont animé l’atelier FLE.

IMG_1081IMG_1079

Nous avons abordé plusieurs sujets avec les mamans qui se sont senties concernées et ont été intéressés.

Au départ certaines mamans nous ont évoqués leurs problèmes administratifs et nous ont demandé de l’aide.

IMG_1080

Ensuite, un sujet intéressant à pris place au sein du groupe : Le fonctionnement de leurs pays d’origines ainsi que leurs ressentis par rapport à la France et la société Française.

Elles nous ont montrés un certain attachement à leur pays d’origine et se sont montrées concernées par les problèmes politiques qui s’y déroulent  malgré le fait qu’elles résident en France.

Chacune des mamans a pu s’exprimer, ce qui a créé un petit débat. On sent se créer à présent une vraie cohésion de groupe.

Atelier Cuisine

Aujourd’hui au menu, c’est couscous tunisien !!
Et c’est dès 9h30 que la journée commence… quelques courses sont nécessaires. Nous achetons des oignons, de la semoule, des carottes, des courgettes etc…

Après cela, nous retroussons nos manches, et mettons les mains à la pâte, enfin plutôt dans la semoule ! Certains épluchent les carottes, d’autres les oignons. Et si ceux-ci nous font verser quelques larmes, nous finissons par rire de cette situation ensemble.

IMG_20181109_1303421

En même temps que les casserole, l’ambiance dans la cuisine commence à se réchauffer ! Nous discutons des différentes façons de faire le couscous, et débattons pour savoir quels desserts nous allons préparer. Finalement nous optons pour de magnifiques figues bio fournies par Animax, que nous préparons caramélisées au four.

Pendant ce temps Kévin et Raphael jouent avec les petits enfants des mamans venues faire à manger… un super moment passé avec ces enfants !

Puis viens le moment de servir… Une table d’environs 30-35 personnes autour de ces magnifiques assiettes pleines de couleurs. Pendant environs 45 minutes nous discutons avec les mamans qui ont fait à manger et avec ceux qui viennent d’arriver. Petit conseil : si un jour vous venez à Intermèdes Robinson et qu’il y a du couscous au menu, ne vous mettez pas a coté de Dusko et Nicolae… ils vous feront recracher votre semoule par le nez à force de faire des blagues ! Et dans le couscous IL Y A DU PIMENT !!

IMG_20181109_1317391

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus sérieusement, si vous venez à intermèdes Robinson, venez le vendredi… en plus de vous remplir le cœur de bonne humeur, vous ressortirez l’estomac de plein de bonnes choses !!

Jeudi 8 novembre

Skate Park

Aujourd’hui, l’atelier au skate park s’est déroulé dans la joie et la bonne humeur.

20181108_16402520181108_163616

L’atelier perle  la petite enfance a accueilli de nombreux enfants alors que les mamans à proximité discutaient en dégustant une boisson chaude.

20181108_16404320181108_163843

Pendant que sur le terrain de foot les enfants s’adonnaient au sport collectif.

L’atelier s’est terminé autour d’un gouter.

Atelier CLAS

Du fait d’un changement dans notre organisation, le CLAS s’est aujourd’hui déroulé dans la cuisine. Ce petit bouleversement à fait que les enfants étaient un peu agités mais nous avons tout de même pu travailler en commençant par un bon goûter puis une séparation en trois groupes selon les classes. Un monsieur est venu faire des cours de mathématiques puis Nicolae, Emilie et Pénélope se sont répartis les groupes de travail.Malgré le fait qu’il s’agissait du premier CLAS de la rentrée, un bon rythme s’est à présent instauré.

Atelier de Massy

Après une pause de 2 semaines sur l’atelier de Massy, nous voici de retour !

Les enfants sont très contents de nous revoir… et se révèlent force de propositions ! Nous installons un atelier petite enfance avec châteaux forts et tours en kaplas. On a sorti les diabolos et il commence à y avoir du niveau ! On organise aussi un foot et un cache-cache géant dans tout le parc, et sur le tapis on fait de supers bracelets en perles ! Autour de la table, on prend le thé et on discute de tout et de rien.

IMG_20181108_182359_01IMG_20181108_182355_01IMG_20181108_182421_01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la fin de l’atelier on range tout et c’est l’heure de la question proposée par Lucien : « Les extraterrestres existent-ils ? ».  Les avis fusent, certains pensent que oui et qu’ils sont parmi nous, d’autres qu’ils n’existent carrément pas ! d’autres encore se disent qu’ils ne nous ressemblent peut être pas du tout et ne sont peut être pas capables de voyager jusqu’à nous. Vu que chez les humains, on est a peine capable d’aller plus loin que la lune, c’est peut être beaucoup demandé à des êtres vivants, peut être a des milliards d’années-lumière, de faire tout le chemin juste pour venir nous voir ! La question reste en suspens…

IMG_20181108_182347_01IMG_20181108_182416_01IMG_20181108_182425_01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 7 novembre

Atelier de Saint Eloi

La journée d’aujourd’hui sonne bel et bien l’automne car le froid et le gris arrivent, mais cela n’empêche en rien les enfants de sortir et de venir s’amuser avec nous.

IMG_1071

Nous leur avons donc proposé plusieurs activités comme les perles qui ont attirées le monde puis les enfants se sont répartis dans plusieurs autres activités comme la petite enfance où ils se sont amusés à construire une tour avec les blocs en cartons pour ensuite la détruire à plusieurs reprises.

IMG_1062IMG_1056

Il y avait aussi un parcours à faire avec un ballon qui s’est ensuite transformé en jeu de balle sur le petit terrain d’à côté.

IMG_1065

Pour finir un jeu musical pour travailler la confiance en soi sur le chant devant un public et être en harmonie dans un groupe. Juste avant le goûter, nous avons fait un grand jeu pour rassembler tout le monde. Puis le goûter s’est déroulé dans la joie et la bonne humeur.

Atelier de Bel Air

 

Aujourd’hui, nous avons centré nos activités sur le désherbage du verger dans un premier temps. Nous avons ensuite fait du porte à porte pour rassembler un maximum de jeunes.

image0000003

Ils étaient une vingtaine à être mobilisés. Ils ont joué au football avec notre encadrement. L’ambiance était très agréable, une mère de famille habitant le quartier a rejoint notre groupe.

image0000004image0000005

Le goûter a couronné nos activités. Tout le monde était très satisfait.

Atelier de Bondoufle

Aujourd’hui nous sommes allés au camp de Bondouffle. Nous avons retrouvé les enfants autour des ateliers de peinture, de jeux collectifs, de petite enfance et de maquillage.

IMG_E0792IMG_E0794

Les enfants ont adoré cette après-mdi.

IMG_E0809

Nous avons fini par prendre un goûter tous ensemble.

Mardi 6 novembre

Transformation alimentaire

La journée a commencé par la banque alimentaire a 9h30 avec Nicolae et Pauline. Nous avons rapporté pas mal de choses, des gâteaux, de la purée, des légumes, du lait, de la glace, du chocolat et des yaourts…

IMG_1054IMG_1053

 

Nous avons effectué la transformation alimentaire avec des légumes et de la viande hachée pour donner aux familles lors de la distribution à 17h.

IMG_1055

Celle-ci a d’ailleurs eu beaucoup de succès jusqu’à écoulement les stocks.

Atelier FLE

Aujourd’hui au cours de français / langues étrangères, nous avons débuté par une présentation de chaque personne du groupe avec des phrases simples tel que « Bonjour, je m’appel(le) …, j’ai … ans, j’habite à … » mais nous avons aussi parlé de la vision de la vie et des centres d’intérêts « j’aime / j’adore … » et « Ma vision de la vie est … ».

20181106_164536

20181106_173333

Dans cette partie, les personnes ont pu raconter diverses choses, comme leurs parcours de vie, ou le métier qu’ils veulent faire. Et pour finir, nous avons chanté une chanson collective, très connue La vie en rose – d’Edith Piaf. Tous le monde à participé dans la joie et la bonne humeur… encouragements et applaudissement ont porté cette belle dynamique de groupe.

20181106_172853

Atelier Baladin

Après-midi à l’hôtel du Baladin. Ce fut une après-midi avec pas mal d’enfants âgés de 18 mois à 9 ans.

IMG_3784IMG_3791

L’activités proposée était une activité calme autour d’histoires diverses. Les enfants étaient calmes et agréables pour tout le monde. Ils étaient souriants et à l’écoute.

IMG_3781IMG_3782

Nous terminons cette journée par un goûter bien mérité.

La vie ne vit pas !

Minima moralis (I)

Par cette pensée , Théodore Adorno inaugurait en 1945 le recueil de ses Minima moralia ».  Ce n’est pas vraiment une pensée c’est par dessus tout un regret; c’est même le plus fort et le plus haut de tous les regrets que l’on peut avoir dans la vie: « ça ne vit pas! ».

Il y a une révolte essentielle, préalable à toutes les autres, et sur laquelle repose toute décision de vivre et d’apprendre, contre la déception du manque de vie. La mort fait des ravages et il n s’agit pas d’une mort naturelle ou inévitable, c’est la mort au contraire, artificielle,  de tous les abandons, de toutes les démissions, de tous les reculs, de tous les « réalismes ».

Il y a quelque chose qui choque et qui heurte l’enfant à chaque fois que l’adulte a peur de vivre: il assassine le monde.  Il y a  quelque chose qui hurle dans l’enfant à chaque fois que l’adulte n’est pas plus grand que lui « en vie »; il y a quelque chose qui casse dans l’enfant , à chaque fois que l’adulte renonce à vivre.

Il n’y a pas de place pour la neutralité. Dans la vie, soit on est compromis, soit on est engagés, il n’y a pas de réserve, d’abstention, d’expectative.

Nous ne sommes pas au Monde pour être au spectacle.

Or la vie ne vit pas à chaque fois que les apparences prennent le dessus sur les réalités. La vie ne vit pas, à chaque fois que ce qui est censé être , prend le dessus sur ce qui arrive effectivement?

la vie ne vit pas quand ce sont les institutions imposent leur manière de voir et que celle ci est contraire à ce que vivent les gens.

La vie ne vit pas quand on se contente de « faire vivre » la vie du passé et tout ce qui n’ a plus de sens.

La vie ne vit pas quand on la cherche là où elle n’est plus; quand on continue à raisonner à vide en termes de « culture » , « d’éducation », de « droits à « , sans se poser la question de ce qui a changé justement dans les domaines de l’Education, de la Culture et de l’accès aux droits.

La vie ne vit plus dès lors qu’on ne s’occupe plus,  qu’on ne se préoccupe plus de la produire. Dès lors qu’on renonce à créer, transformer, détruire, changer ; dès lors qu’on ne s’occupe plus que de son propre circuit ou de son parcours et de la préservation de l’ordre des choses.

La vie ne vit que quand l’on mélange les genres, que l’on franchit les lignes, que l’on fait naître ce qui n’existait pas encore.

“Sois vivant dans tout ce que tu fais !” – Picasso

SAMEDI

 

Atelier de Villa Saint-Martin

Beaucoup d’enfants de 5 ans à 13 ans ont pris part à notre activité à Saint-Martin. Au programme; des activités petite enfance, atelier cuisine, foot et bracelets brésiliens. Ce fut une belle après-midi hormis ce froid. Un bon goûter pour se réchauffer.

Beaucoup de sourires et de bons moments.

Repetition Aven Savore

Aujourd’hui à Aven Savore, on se prépare pour le grand concours qui aura lieu samedi prochain ! Pour ce faire, on travaille un medley de nos meilleures chansons, sans oublier la dernière en date : Llouba qui a une place de choix !

Atelier du Parthénon

Aujourd’hui au Parthénon nous avons fait du badminton, du foot et de la pétanque pour les sportifs.
Pour les plus créatifs il y avait de la peintur. À la petite enfance il y avait une montagne de lego pour les constructeurs en herbe et de la dinette pour les cuisiniers il y avait aussi de la peinture pour les plus petits et nous avons aussi fait un petit temps de lecture.

Atelier du Baladin

En cette fin de semaine au baladin :
certains enfants ont pu faire du foot, d’autres de scoubidous, bracelets de perles ou tresses.
L’atelier petite enfance était en place comme d’habitude.
Un atelier maquillage pour enfants avait lieu, certains se sont « transformer »  en lion, tigre, papillon et bien d’autres encore !
Nous n’oublions bien évidemment pas les mamans dans tout cela ! Elles ont pu se faire maquiller et vernir les ongles.

 

VENDREDI

 

Atelier de Champlan

Nous voici en route pour un nouvel atelier à Champlan ! On installe la petite enfance au centre du bidonville et les tout plus commence à affluer très rapidement. Pendant ce temps on emmène les grands sur le terrain vagues à côté pour faire des jeux ! On a ramené une balle de rugby aujourd’hui, du coup on commence par s’entrainer à la lancer correctement, puis on joue au taureau : On se met en cercle et une personne au milieu est le taureau, on doit se passer la balle les uns aux autres et si le taureau arrive à toucher la balle ou si la balle touche le sol, le taureau à gagné et celui qui a lancé la balle doit prendre sa place. Ensuite on fait une passe à dix (pour une fois c’est une passe à 5, comme ça on gagne des points plus vite et plus facilement). Puis on finit par une sardine !

Jeudi 1er novembre : Fête des morts mexicaine à Paris

Nous étions 30, petits et grands à prendre part à la « rue aux enfants » spéciale fête des morts mexicaine préparée  par nos amis du cafézoide pour la Toussaint.

Malgré une pluie battante qui a empêché une partie des animations prévues, tout le monde est reparti content d’avoir pu admirer l’autel des morts, déguster des pop corn et du pàn de muerto, s’être fait maquillé en cadaveras ou tatoué des fleurs au henné, d’avoir pu se  déguiser et prendre la pose, créer une carte postale, troquer des jeux…

MERCREDI

 

Atelier de Bondoufle

Aujourd’hui nous avons fait du maquillage pour Halloween, atelier qui était très attendu par les enfants. Il y a aussi eu un atelier percussion qui a eu beaucoup de succès. La petite enfance était très animée. Et il y a eu un atelier cuisine pour préparer le goûter qui a été très apprécié et dégusté. La journée s’est fini sur un grand jeu avec tous les enfants.

 

Atelier de Saint Eloi

Aujourd’hui atelier sous la pluie… Mais cela ne nous a pas empêché de nous amuser !

Au programme, foot, badminton, perles, petite enfance et attrape rêve. De quoi bien s’occuper.

Ensuite goûter, lait au chocolat chaud pour réchauffer tout le monde et des madeleines pour reprendre des forces.

Et on se dit à la semaine prochaine !

 

Atelier de Bel-Air

Aujourd’hui c’est rangement ! Dès notre arrivée au local on se presse de tout sortir pour pouvoir passer le jet d’eau et brosser le sol, une fois fait, il est temps de tout remettre dans le local et surtout : en ordre.

De leur côté Nicolae et Léonard s’occupe du jardin, un débroussaillage est nécessaire et il faut préparer le potager pour l’hiver qui arrive.

Il pleut aujourd’hui ! Malgré cela on joue au foot et on prend le gouter avec les enfants présents.

 

MARDI

 

Journée au Jardin

Aujourd’hui, quasiment toute l’association est mobilisée pour aller à Saulx les chartreux faire hiverner notre jardin ! Et il y a du pain sur la planche ! Désherbage, nettoyage, paillage, récolte, retourner la terre, sans oublier un atelier pour fabriquer un couvercle au puit, et atelier de confection des sandwichs ! Hafsatou nous assure une ambiance musicale de qualité ! Finalement, malgré le froid, malgré la pluie, et grâce à notre bonne humeur nous en arrivons à bout !

 

La Fabrique du bonheur

Le bonheur ne se recherche , ni ne se trouve, il se produit.   Dans notre organisation, nous savons le créer, nous savons le construire, élément après élément, un moment après l’autre , au fil des jours et des événements.

Nous savons qu’il n’y a pas de lieu pour le bonheur. Nous savons le faire pousser sous une épaisse couche de boue, dans les bidonvilles, les parkings des hôtels, les quartiers délaissés. Nous savons le faire naître sous la pluie, sous un ciel terne ou sous la lumière blanche des néons.

Nous connaissons le bonheur des tristes, celui qui colore la vie, qui la rend poignante, et digne d’être vécue.   Nous savons tout ce que le bonheur tient au malheur. Nous savons comment il s’en nourrit et comment il en retire toute sa puissance et toute son explosion.

Nous savons que le bonheur est une détonation, un accident, une rupture, un moment qui tranche.

Nous savons que le bonheur fait pétiller les yeux de ceux qui en trop vu, trop jeunes, trop tôt. Nous savons comment égayer des regards trop graves et trop profonds.

Nous savons que le bonheur n’est pas une question de lieu, ni de place. Qu’il est encore moins une question de chance, une forme de récompense, un objet attendu.

Nous savons au contraire que le bonheur est une question de temps ; qu’il en faut pour le faire naitre, qu’il en faut pour le reconnaître. Nous savons qu’il est la marque de notre pouvoir de créer des moments d’exception.

Le bonheur est une question de savoir faire, une question de construction. Et nous , nous savons le construire, le produire, avec de l’attention, des soins, des relations qu’on habite, des paroles fortes , des yeux dans les yeux.

Nous savons produire le bonheur et c’est pourquoi nous ne le cherchons pas.  Pas plus que celui qui sait faire du feu, ne court après les éclairs. Nous ne cherchons pas le bonheur car celui ci n’est ni le but, ni la fin, ni le moyen. Il est juste l’accident, la marque du sens que nous donnons aux choses et à nos difficultés.

Ce que nous apprenons avec tous les enfants, ce que nous leur apprenons aussi parfois provient d’une seule et même expérience: ce qui compte ce n’est pas tant de chercher le  le bonheur ou de le trouver, ce qui compte c’est de trouver ensemble des raisons pour être heureux.

Il y a une nuance qui paraît légère mais qui est profonde entre le fait de chercher à être heureux ou rechercher de bonnes raisons pour l’être. Mais nous savons que c’est de cela dont les enfants ont besoin. Nous savons que c’est ce qu’ils recherchent, ce qu’ils nous demandent. Nous savons que c’est cela qui leur permet d’aller plus loin, de grandir avec des trous, des pertes et des carences.

Il faut une pédagogie pour produire toutes ces raisons; des  raisons, des buts, des missions parfois pour donner du sens à ce qu’ils vivent . Et si des raisons, nous en trouvons, alors tous ces enfants sont alors capables de toutes les forces, de tous les courages, et de tous les génies.

 

SAMEDI

ATELIER DU PARTHENON

received_188467438711310

La journée au Parthénon s’est bien passée. Il y avait environ 25 jeunes et enfant. Ils ont pu jouer au foot, au badminton et profiter de la petite enfance dans la salle. Les enfants étaient rempli de joie et de sourires, ce fut une journée super et agréable avec ce soleil.

received_254044558613887 received_188652658714446

ATELIER DU BALLADIN

IMG_2387

Malgré le froid, c’est encore une belle journée que nous avons passé au baladin avec les enfants.

Comme à notre habitude,nous avons monter l’atelier de petite enfance. Il y avait également un atelier scoubidous ainsi qu’un ballon de foot.

IMG_2386

Nous avons fêté le départ d’une de nos stagiaires, Lucile. Les enfants ont donc eux pour l’occasion des bonbons, des chips, de l’oasis ou de l’Ice Tea ainsi qu’une part de quatre-quarts.

C’était la fête !

IMG_2385

ATELIER DE LA VILLA SAINT MARTIN

20181027_152044

 

La journée à la Villa Saint Martin était sous le signe de la joie et de la bonne humeur. La petite enfance s’est très bien passé, il y a eu aussi un parcours qui a eu beaucoup de succès. La pétanque a retrouvé ses habitués qui ont beaucoup progressé, à quand la compétition ?

20181027_152203

L’après midi sur des grands jeux collectifs. Tout d’abord un épervier et enfin un football qui a montré l’esprit de compétition mais aussi l’esprit d’équipe.

20181027_152934

Au moment du goûter les enfants nous ont bien exprimer qu’ils avaient beaucoup apprécier leur après-midi et aussi ce qu’ils aimeraient pour la prochaine fois.

IMG_0983

VENDREDI

Séjour vacances familles au Château de Buno

DE MARDI A VENDREDI: Vacances Familles à Buno

Petite escapade rurale, automnale et intense de 3 jours au bout de l’Essonne pour Les vacances familles.
Première fois pour les uns, approfondissement et retrouvailles pour les autres.
38 participants et encadrants de 12 nationalités et 3 générations se sont retrouvés,
au château de Buno pour vivre un quotidien collectif, communautaire, riche d’expériences :
Ateliers créatifs, cuisine, danses et chants, histoires autour du feu de camp, parties de cartes au coin du feu de cheminée, après-midi à l’accro-branches de Milly la forêt, anniversaire surprise…
Aucune lassitude à l’horizon … prochaine édition en Avril, grâce à la coopérativité de nos amis de l’association Lire c’est Partir, propriétaires du domaine.

C’étaient des vacances familles d’exception à près de 40 personnes, avec 3 nuitées au château pour un groupe privilégié de Robinsons

Partis en camion, mais surtout en train, tout le monde s’est installé au château et a organisé collectivement la vie quotidienne et les loisirs.

Il y a eu de la musique , de la fête, du travail bien entendu, mais aussi tellement de jeux.

Rappelons le: vacances familles: c’est du mélange des âges, des bébés ; c’est de la camaraderie, des veillées , des feux , des confidences…

L’accrobranche a eu très gros succès et a constitué la cerise sur le gâteau de cette édition « VACANCES FAMILLES ».

Encore un sans faute pour une belle équipe de bénévoles, un permanent des stagiaires et volontaires TELLEMENT IMPLIQUES!

ATELIER DE SAINT ELOI / SOIREE CONVIVIALE

 

IMG_3390

Aujourd’hui c’est jour de soirée conviviale à Saint Eloi ! Et comme c’est la soirée d’Halloween, on a pas fait les choses à moitié ! Dès 14 heures, on monte les barnums on installe la cuisine, et avec une dixaine d’enfants déjà présents, on commence à préparer la soupe à la citrouille de ce soir !

IMG_3392 IMG_3403

Ensuite les ateliers ne font que ce multiplier, theatre, deguisement, maquillage, fausses blessures, napage de sablés, poule renard vipères ( rebaptisé pour l’occasion zombies sorcières loups garou), sans oublié le très prisé atelier de pain banique, et le concours de danses !

IMG_3439IMG_3452

 

Une magnifique soirée où l’on aura vue près d’une centaines de personnes de Chilly mazarin et de Longjumeau !

IMG_3453 IMG_3459

ATELIER DE LA ROCADE

IMG_36591

Nous avons eu pas mal d’enfants âgés de 5à 12 ans. Les activités proposées étaient la petite enfance, les jeux de société, les perles, le maquillage, et les crochets. Des activités pour tout les âges.

IMG_36611

Beaucoup d’enfants aux perles, aux jeux de société mais aussi à la petite enfance. Le maquillage à fait effet. Ce fut une après-midi froide mais rempli de joie et de bonne humeur avec tout plein de sourire qui nous ont réchauffés le cœur.

IMG_36631

ATELIER DE BEL AIR

IMG_20181026_152144

Aujourd’hui à Bel-Air nous nous sommes occupés du jardin, nous lui avons fait une petite beauté désherbage, nettoyage ect…

Il y  avait d’autres activités comme le badminton et le tir a l’arc nous avons aussi fait un match de foot, ensuite après s’être bien dépensé les enfants ont pris un gouter pour reprendre des forces…

IMG_20181026_155047

C’était une bonne journée a Bel-Air.

 

JEUDI

Aujourd’hui l’association est fermée car tout le monde est en formation premier secours ! On se retrouve demain !

 

MERCREDI

AVEN SAVORE

P_20181024_145750_vHDR_On

Alors que la majeur partie de la troupe est partie aux vacances familles, nous nous retrouvons en petit comité pour prendre un peu d’avance ! On travail sur une nouvelle chanson que nous a appris Nuria, qui interviens une fois par semaine auprès de la troupe. OIn arrange même un solo pour bianca, ca sera sont tout premier solo de chant !

ATELIER DE BONDOUFLE

 

 

20181024_160528

Le camion passe le portail et déjà les enfants nous ont repéré et se regroupe pour nous accueillir. Aujourd’hui maquillage de super-héros trop cool et de tigres de la jungle.

20181024_155714

Badminton et foot pour les plus sportif, modelage créatif en pâte à sel et pleins de jouets pour les plus petits. Les sourires sont partout et l’après midi se passe dans une ambiance tranquille.

20181024_161604

ATELIER DU JARDIN DE BEL-AIR

 

MARDI

En ce mardi d’octobre ensoleillé, les robinsons reprennent leurs activités.

20181023_120812

12H10 : arrivée de la Bapif. La chaine, maintenant devenu un rituel, se met en place. Pas de distribution aujourd’hui, tout ira pour les vacances familles à Buno. Il est d’ailleurs temps de tout réunir et de charger le camion pour le premier départ aujourd’hui. Les robinsons pourront ainsi préparer l’arrivée des familles demain qui arriverons par le train.

20181023_120758

Pour ce qui est du local, rangement, et accueil des familles. Cours de FLE pour les parents et jeux ou dessins au choix pour les enfants. Sans oublier le gouter pour reprendre des forces après une après-midi bien rempli !

20181023_173034

Aujourd’hui au cours de français nous avons parlé de la soirée d’halloween qui se passera ce vendredi à Saint Eloi, nous en avons donc profiter pour discuter sur les origines d’halloween (fête des mort…). Nous avons aussi parlé de la journée du mardi 30 octobre qui se passera au jardin. Et nous avons accueilli de nouvel maman.

 

Oeuvrier

Nous associons généralement le terme « d’ouvrier » à une histoire révolue, liée à des industries encombrantes, salissantes et inhumaines. Nous avons appris à porter un regard positif sur la disparition de la classe ouvrière, sans nous rendre compte que cette disparition était avant tout la disparition de cette classe sociale de la scène publique, des préoccupations politiques et de la conscience de classe.

Nous n’avons pas pris garde que cette disparition de la scène visible masquait la tiers mondialisation de cette classe sociale productive, ainsi que sa prolétarisation. Nous n’avons pas pris garde que même chez nous, dans nos pays, la disparition de la classe ouvrière avait tout simplement cédé la place à l’arrivée d’une nouvelle condition sociale bien plus dégradée, le précariat.

Qu’importe , nous avons préféré porter notre regard vers le mythe de l’individu producteur et entrepreneur de sa propre activité ou inactivité. Nous avons préféré être sensibles à l’idée avantageuse d’un individu souverain, comptable de lui même, responsable de ses choix et donc , nécessairement, mieux avisé.

Nous nous sommes réjouis de la régression de toute conscience collective, de toute conscience d’une condition sociale collective. Nous avons voulu voir dans cette disparition du collectif , encore une fois l’avènement d’un individu roi et souverain, y compris dans sa propre misère et solitude.

Ce faisant nous  nous ne sommes pas aperçus que la disparition de ces consciences collectives coïncidait avec l’apparition en leurs lieux et places « d’identités meurtrières », derniers recours des individu qui veulent encore appartenir à quelque chose, fût-ce à un fantasme guerrier et vengeur des frustrations accumulées.

44398784_1708353582608543_3525787817777037312_n

Nous nous étions dits qu’ouvrier, cela ne valait pas grand chose; que personne n’allait pleurer ce statut mal fagoté.  Ce faisant , nous ne nous sommes pas aperçus que nous assistions à l’enterrement, en même temps que celui du dernier ouvrier, de tout pouvoir de produire et d’intervenir dans notre environnement.

Car ce qui a été perdu au même moment que la notion de métier, de statut, c’est aussi bien entendu la science de son propre travail et de la capacité à produire une œuvre  dont on soit fier.

Freinet définissait le travail comme profondément libérateur et le résumait par la capacité de faire œuvre: œuvre sociale, économique, mais aussi culturelle et politique. Pour lui le travail portait au plus haut la capacité humaine d’agir et d’intervenir sur son propre environnement plutôt que de le subir.

Cette capacité de faire oeuvre, c’est ce qui définit par la même ce que peut être un « oeuvrier », c’est à dire non pas le survivant d’une époque révolue,mais au contraire le promoteur de ce qui change et de ce qui fait rupture, dans ce que nous subissons.

La Pédagogie sociale est une pédagogie « d’oeuvriers », en cela qu’elle permet et incite tout un chacun , à commencer par les précaires et les enfants, de s’emparer de la capacité à faire œuvre.

Il y a fondamentalement et philosophiquement une opposition essentielle entre la préoccupation, le projet ou la volonté de devenir entrepreneur de soi, c’est à dire un simple comptable (de soi même) et l’ambition de devenir oeuvrier, c’est à dire auteur d’œuvres.

L’entrepreneur de soi s’adapte perpétuellement à des temps , des événement, des influences sur lesquelles il n’a aucune prise; il en les crée pas. Tout au plus salue -t-il son aisance à « surfer » au dessus du cours des choses.

L’oeuvrier, quant à lui, agit, quitte à s’opposer, quitte à transformer ce qui l’entoure, sur le contexte même de ce qui se vit. Il ajoute des éléments et des événements qui n’étaient pas déjà présents en tant que tels. Il augmente la réalité , en l’enrichissant de nouveautés.

Certes il restera une différence fondamentale entre l’ouvrier et l’oeuvrier. Le premier était salarié et  tributaire d’une vision de ce même travail sur ce modèle, qui le déclinait sous trois modalités uniques: le travail , le loisir et le chômage.

A l’inverse l’oeuvrier est enfant de la fin de ce modèle là de Travail , en tout cas sous  forme salariale. Pour lui, le travail a gommé toutes ces barrières inutiles entre salariat, chômage et loisirs et apparaît juste comme une œuvre positive et libre d’un individu qui se détermine lui-même.

 

Samedi

Les olympiades Inter-quartiers

Aujourd’hui, les enfants de tous les ateliers d’Intermèdes se sont retrouvés au stade de Longjumeau pour des Olympiades Inter-Quartiers !

P_20181020_145902_vHDR_On

Après une cérémonie d’introduction, des équipes sont constituées, mélangeant les enfants des différents ateliers, pour aller affronter d’autres équipes dans de nombreuses épreuves : Tir à la corde, tir à l’arc, jeu de fléchettes, parcours d’obstacle ect…

P_20181020_143418_vHDR_On

Plus de 70 enfants étaient présents ! A la fin, après un goûter bien mérité, viens l’heure de la cérémonie de remise des prix, avec des trophées pour l’équipe gagnante, des médailles pour les trois premières et des diplômes pour les autres.

P_20181020_163540_vHDR_On

Nous faisons ensuite une cérémonie de la flamme olympique, avec un discours de notre maître de cérémonie Raphael. Une journée que l’on n’est pas près d’oublier !

P_20181020_164314_vHDR_On

Sortie en forêt

Les vacances sont arrivées et avec elles, les vacances familles aussi.

44539024_1708065539304014_8324835591149584384_n

Magnifique est la forêt en automne et longue a été la marche pour y pénétrer.

44436091_1708066002637301_511185259518230528_n
Le soleil, dans le dos est venu réchauffer parents et enfants.

44396215_1708065625970672_783629285804998656_n
Nous en sommes revenus tout revigoré.

44412557_1708065732637328_2231769739779112960_n
S’affairer à ramasser des châtaignes et jouer dans les cabanes a permis à chacun de se découvrir et se rencontrer.

44387234_1708065779303990_4367984664904728576_n
C’est sûr, nous y retournerons.

44401451_1708066539303914_5096732360385232896_n

 

Vendredi

Cours de français

Au cours de français nous avons échangés pour faciliter l’expression avec l’ensemble des personnes rencontrées.

 20181019_122720

 

La rocade

Aujourd’hui, nous avons été à la Rocade pour faire cinq activités ludiques :

20181019_174027

  • Maquillage : les enfants ont beaucoup apprécié l’activité, ils ont pu se maquiller entre eux.
  • 20181019_170124
  • Petite enfance pour les plus petits, qui ont aussi passé un bon moment en notre présence.
  • Dessin : Les enfants ont réalisé des dessins sur papier.
  • 20181019_171039
  • Foot/Animation au micro : Les enfants ont joué au foot et certains d’entre eux ont pu commenter le match. Ils ont également chanté ensemble diverses chansons. Tous ceux qui étaient présents dans le square ont apprécié.
  • 20181019_170401

 

 

Jardin Bel Air

Nous sommes arrivé sur le site Bel – Air nous avons disposé l’ensemble de l’atelier cuisine pour réaliser des beignets à la courgette qui ont été dégustés avec les enfants lors du goûter.

20181019_174612
En ce qui concerne le Jardin, nous avons réalisé quelques cueillettes avec une résidente du quartier et nous avons entretenue et retournée la terre pour les futures plantations de la saison.

20181019_162642
Nous avons joué au foot avec les enfants une journée agréable.

20181019_163157

 

 

Champlan

P_20181019_151647_vHDR_On

Magnifique atelier à Champlan aujourd’hui, c’est le dernier de Lucile, qui termine son stage, et l’ambiance est chargée en émotion.

P_20181019_153005_vHDR_On

On joue encore à la bombe, à la passe à dix, et pour finir à la « Sardine ».

P_20181019_160311_vHDR_On

On prend un goûter très sympa avec des aux revoirs chaleureux.

P_20181019_155814_vHDR_On

 

 

Jeudi

 

Massy

P_20181018_171715_vHDR_On

Belle journée à Massy. De nombreux enfants sont présents et participent aux activités proposées : dessin, diabolo, slake-line et petite enfance.

IMG_0889

Aujourd’hui, la question du Jour nous est proposée par Lucian : « A quoi sert l’argent ? Fait-il le bonheur ! ».

P_20181018_171152_vHDR_On

Nous terminons par un goûter avec tout le monde.

P_20181018_170208_vHDR_On

 

Skate Park

De nombreux enfants étaient au rendez-vous aujourd’hui.

20181018_163305

Il y avait de proposé un atelier tir à l’arc, scoubidou, pâte à sel, puissance quatre, maquillage et petite enfance.

20181018_163702

Le tir à l’arc a eu un grand succès et les enfants étaient très contents de pouvoir jouer les Robins des bois.

20181018_171946

Le gouter était également un moment convivial avec au menu du marbré et du jus de pomme.20181018_163643

Le temps est encore une fois passé trop vite mais pas d’inquiétude intermèdes revient bientôt !

20181018_172920

 

 

 

Bibliothèque du Baladin

WP_20181018_16_27_41_Pro

L’équipe arrive à l’hôtel Balladin et la porte est grande ouverte pour notre arrivée, aujourd’hui nous prévenons les familles que nous organisons une super sortie Olympiades samedi et nous invitons les parents à venir passer un moment avec nous autour d’un bon thé ou café au choix !

WP_20181018_17_12_51_Pro

En attendant que les enfants reviennent de l’école on en profite pour jouer ou raconter des histoires aux plus petits.

WP_20181018_16_47_24_Pro

Les enfants arrivent plus tard plein d’entrain pour les histoires du jour, on s’installe dans les canapés et les histoires de Mi’Ling et Octave défilent sous leurs yeux émerveillés.

WP_20181018_17_23_13_Pro

L’heure du goûter est bientôt arrivée, le jeu des pécheurs et des poissons se lance et attention, le gagnant du jeu aura le privilège de distribuer le goûter qui se passe dans le calme et la bonne humeur « succès déverrouillé ».

WP_20181018_16_56_09_Pro

 

 

Clas

20181018_171757

L’atelier CLAS de ce jour a été réalisé en deux groupes. Les grands, (ceux qui sont au collège) ont eu un soutien en mathématiques par Monsieur MAKI, le second groupe a travaillé sur le thème Halloween en découpant des figurines sur des oranges. La séance s’est déroulée dans de bonnes conditions. Les figurines réalisées ont été conservées pour un prochain atelier.

20181018_183800

 

Mercredi

Saint Eloi

IMAG0149

Saint Eloi, c’est la préparation de la fête d’halloween, maquillage, danse et coloriage pour la déco.

IMAG0138

Mais aussi les jeux de société et la petite enfance. Les enfants sont au rendez-vous et heureux de partager ces moments avec nous. Les enfants s’exercent aux fausses blessures avec du faux sang ; le résultat est bluffant.

 

IMAG0144

On fait un grand jeu puis nous tentons une séance de relaxation. Les enfants trouvent ça un peu bizarre mais se prête au jeu.

IMAG0153

 

Et finalement, ça marche car le gouter se passe dans le calme.  On se donne rendez-vous vendredi pour la soiréeIMAG0146

 

Bondoufle

 

La journée à Bondoufle était sous le thème d’un après-midi festif. Nous avons ramené de la musique, et tous les parents et les enfants sont venus chanter et danser.

20181017_161958

Il a eu l’atelier petite enfance qui a également très bien fonctionné, des enfants de tous âges ont profité pour jouer. L’atelier maquillage a été fait sur le thème d’halloween en raison de la date qui approche. A la surprise générale, même les grands garçons y ont participé et ont apprécié.

20181017_150325

20181017_150353

Pour finir, nous avons fait le goûter sous forme de grands buffets ce qui a permis de partager un moment convivial avec les enfants et avec les parents.

 20181017_151723

 

Jardin Bel Air

 

Aujourd’hui, nous avons premièrement fait du tir à l’arc avec les enfants, par la suite nous avons fait quelques jeux de société, mais aussi des jeux collectifs.

20181017_171928

Il y avait également des enfants ainsi que quelques parents dans le potager pour participer à la collecte des légumes.

20181017_154142

Les enfants ont beaucoup apprécié et nous avons tous passés un bon moment avec eux.

Nous avons finalement fait le goûter dans le calme et la bonne humeur.

20181017_170951

 

Clas

IMAG0133

Un CLAS bien animé, adultes et enfants, nous étions nombreux et atteignons nos limites.
L’engouement est là.

IMAG0136
Après une collation variée, nous avons passé un moment a faire des jeux rythmiques ce qui a permis d’établir le calme et la concentration nécessaire avant que les cartables ne s’ouvrent.

IMAG0135
4 petits groupes se sont formés selon les niveaux scolaires et chaque encadrant a aidé les enfants à progresser.

 

 IMAG0134

 

Mardi

Nous avons commencé notre journée en rangeant les denrées alimentaires récupérées à la BAPIF !

44157616_1001878683330001_6940212472213143552_n

Organisés en chaîne, nous nous passons les produits un par un. Bientôt, le camion est vide, et la cuisine pleine. Nous faisons le briefing après un cours résumé de ce qu’il s’est passé dans le week-end.

P_20181016_174215_vHDR_On
Et la fourmilière commence, chacun s’active !
Quelques-uns pour répartir ce que nous avons récupéré dans des cagettes pour pouvoir les donner ce soir,
D’autre pour transformer une partie de ce que nous avons récupéré.

44027519_1877428552294936_966358832622075904_n
D’autre encore s’occupent de garder quelques enfants dont les parents ont besoin d’aide pour différentes tâches.
Certains lavent les camions pour qu’ils soient propres pour le reste de la semaine.

44178272_943494029184066_241261769148858368_n
Comme tous les mardis après-midi tout ce petit monde grouille dans l’association. Nous arrivons bientôt à l’heure du cours sociolinguistique. Les parents descendent donc dans le sous-sol, et leurs enfants restent avec l’équipe des Robinsons.
Nous décidons d’emmener une partie au parc, où nous entreprenons une partie de « chat » déchaîné, nous invitons quelques enfants du parc à venir jouer avec nous. Nos nouveaux amis sont même restés avec nous pour le goûter !

44269446_635090006887695_1346931881811116032_n
Les enfants restés au local, jouent avec l’autre partie de l’équipe, très vigilante à ces petits qui ont appris à marcher il y a peu pour le plus part. L’équipe au local a aussi dû jouer à chat, à force de courir après eux.

44206391_298040211017736_4505788316934733824_n

 

 

Le cours de français

Aujourd’hui, nous avons accueilli les parents pour le cours hebdomadaire de français, tout d’abord nous avons échangé sur la soirée Halloween du samedi 26 octobre, déguisements, maquillage effrayant, décorations à base de citrouille maléfique et histoire qui font peur.

De plus, nous avons pu convier les familles à nous rejoindre pour les olympiades organisées pour les enfants de Longjumeau Chilly et Massy. Nous leur avons expliqué que le but était de renforcer les échanges entre ville et de passer un bon moment tous ensemble. Les parents étaient ravis de cette proposition, ça fait plaisir !

 Nicolae a noté que pendant 2 semaines la distribution Bapif ne se fera plus au local, elle sera utilisée pour les vacances prévues par Isabelle et la soirée Halloween.

 

 

 

 

 

« Faire mumuse »

Le jugement est lapidaire, jeté à la va -vite. Apparemment, il se suffit à lui même. A nous, qui mettons en avant le contact que nous avons avec les individus et les groupes les plus précarisés et les plus éloignés des institutions, on répond par du fantasme.

« Oui, nous dit – on, vous êtes avec tel public qui nous échappe; mais c’est pour une raison bien simple. Vous ne travaillez pas avec lui, vous jouez, vous faites « mumuse ».  »

Ce type de jugement est omniprésent ; il s’impose dès le premier contact avec tout acteur institutionnel qu’il soit « de terrain » ou « administratif »:  l’enseignant, le professionnel, ou le responsable de service. Mais, pourquoi tant de rejet?

Il s’agit d’abord, pour celui qui nous accuse de « faire Mumuse », de tenter de répondre à un grand mystère: Comment ferions nous en effet (nous qui souvent n’avons ni les locaux, ni les moyens, ni le personnel, de réaliser toutes ces relations), pour créer une telle confiance et  tenir dans le temps des relations remarquables, si ce n’était pas pour une raison simple et coupable?

Après tout, si nous sommes, tellement proches , si nous entretenons tant de relations avec  notre public, ce serait sans doute parce que nous ne nous en différencions pas suffisamment.

Nous n’établirions qu’une sorte « d’entre soi », de relation immédiate sans motivation , ni profit.  Il faut que le fait que nous ayons vaincu les distances, les béances et les obstacles , soit corrigé par l’affirmation que c’était pour se faire plaisir, ou que nous ne savons pas vraiment quoi faire d’autre, tellement nous ne somme pas … des professionnels..

Car le plaisir, c’est incompréhensible, pour ces mêmes acteurs , cadres ou employés, condamnés à des pratiques, des procédures de plus en plus punitives , limitatives et maltraitantes pour eux même comme pour leur public.

IMG_E0591

Si nous, de nôtre côté, depuis  nos pratiques si différentes et notre indigne proximité, manifestons quelque joie, quelque plaisir , voire même un simple intérêt à côtoyer ceux que l’on cherche à refouler coûte que coûte, c’est qu’il faut que nous soyons bien coupables. Ou enfantins , ou puérils. On prendra alors une voix condescendante, lors de réunions de territoire pour nous dire « qu’on est bien gentils », mais que tout de même ce que nous faisons, ça ne doit pas valoir grand chose, puisque nous le réussissons.

Et alors là tous les procédés, sont permis, comme  tous les soupçons et tous les jugements  lapidaires.  On a à peine évoqué auprès d’un professionnel concerné, le nom d’une personne avec laquelle on demande un renseignement, que ce premier nous accuse de vouloir lui apprendre son métier. Immédiatement, il jette le discrédit non seulement sur notre démarche, mais aussi sur la personne que nous soutenons.

Si on attire l’attention du professionnel sur une contradiction ou une erreur dans le traitement des besoins de l’usager, l’analyse de sa situation,  si on ose dire qu’une amélioration serait réalisable, nécessaire, alors on se fait immédiatement  traiter de rêveur, d’idéaliste. Le simple fait qu’on imagine un peu de latitude , un peu d’autonomie chez nos locuteurs, les plonge dans une rage folle: Croit on vraiment qu’ils auraient le temps ou le loisir « de faire de la politique »?

Qu’il est étrange que l’exigence de penser ce que l’on fait, soit dorénavant nommée ainsi.

Le dénigrement arrive; il me rappelle celui que je connaissais lorsque j’étais enseignant , de la part de mes collègues qui méprisaient les écrits et les productions des élèves dès lors qu’on les valorisait. Qu’il fallait être nul, pour trouver bon ce que faisait un enfant.

Et c’est ainsi que les acteur sociaux engagés auprès de leur public se voient taxés de « doux rêveurs », ou de rechercher des « mondes enchantés ». C’est ainsi que toute une organisation destinée à susciter, soutenir et créer de la communauté, de l’initiative et de la solidarité, peut voir son action résumée à des actions terre à terre et ridicules, comme  « empiler des cubes ». C’est à peine qu’on ajoutera pour singer une once d’admiration « même sous la pluie »…

Il faut que le Social, le vrai, celui qui redonne du sens à nos fonctions, à nos entreprises, soit ridiculisé.

Sinon , c’est tout le travail quotidien, d’usure et se sape, effectué depuis les institutions, qui serait en danger.  Et cela ne saurait être!

 

Samedi

Villa Saint Martin

Aujourd’hui à la Villa St Martin, nous sommes arrivés accueilli par 5-6 enfants. Nous étions étonnés de ne pas avoir plus de personnes que ça à notre atelier, d’habitude fréquenté par les mamans comme les enfants.

44028209_180148882897895_4579769854457806848_n
Mais ce n’étais qu’une question de temps puisqu’au bout de 10 min, nous voilà avec une bonne vingtaine d’enfant, et quelques mamans 😊.

43950262_264160914303462_7273017595215740928_n

Maquillage, puissance 4, jeux de ballon et petite enfance étaient proposé aux enfants. Chacun a pu choisir son atelier favori après les avoir tous essayés ! Nous avons aussi rencontré une nouvelle habitante du quartier, qui disait ne connaitre personnes, et qui avait du mal à finir les fins de mois. Nous l’avons invité à venir au local pour rencontrer le reste de l’équipe, et prendre quelques briques de lait et de la nourriture pour ses enfants.

43952619_323814001728220_8352554794681892864_n

Au goûter nous avions du sirop, et du quatre-quarts, goûter indémodable, qui a plu à tout le monde !

43828813_2218020191564391_5155133371466121216_n

 

Hôtel du Baladin

Aujourd’hui, les enfants ont été très agités. Il a fallu redoubler d’effort pour avoir un super atelier.

IMG_20181013_150621

La petite enfance a été assailli ; les enfants ont voulu jouer avec tout. L’atelier peinture, pastels et feutres sur coloriages s’est bien déroulé. En jeu collectif nous avons proposé un chat « cache-cache ».

IMG_20181013_150639

Le goûter a permis de finir en beauté l’atelier avec les enfants.

IMG_20181013_160654

 

Hôtel du Parthénon

Aujourd’hui au Parthénon, nous avons fait l’atelier petite enfance les enfants pouvaient jouer à différent jeu comme la dinette les petites voitures et aux legos. Nous avons aussi lu des histoires tel que « Max et les maximonstre » et « papa est content »…

received_2688445551379545

Les plus grands ont pu jouer au badminton dehors et faire un uno et aussi faire de la peinture.

received_560270004419697

Nous avons ensuite pris le goûter dans la joie et la bonne humeur…

received_2214435892172017

C’était une très bonne journée au Parthénon.

IMG_20181013_155717

 

Aven Savore

P_20181013_144904_vHDR_On

La répète s’est très bien passé, nous avons commencé par répéter une chanson de Nouria puis nous avons fait un filage du spectacle. Nous avons fini par fêter l’anniversaire de Bianca en chantant et dansant autour d’un gâteau.

 P_20181013_162621_vHDR_On

 

Vendredi

La rocade

IMG_20181012_174720

Nous avons organisé un atelier de peinture, des jeux collectifs avec un micro et une enceinte pour chanter ou réciter des poésies.

IMG_20181012_174732

Après le goûter nous avons également distribué des fournitures scolaires récoltées au préalable. Les enfants ont demandé à faire du maquillage et à chanter au micro la prochaine fois.

 

 IMG_20181012_174030

 

Jardin Bel Air

Aujourd’hui à Bel Air, nous avons fait l’activité tir à l’arc pour les enfants nous nous sommes entraînés. Maintenant nous sommes tous des pros du tir, des vrais robins des bois… Nous avons aussi joué au Dooble pour affiner leurs sens du détail.

IMG_20181012_170844

Il y avait aussi l’activité cuisine pour les plus gourmands où ils ont pu préparer de délicieux pancake…

IMG_20181012_171339

Au goûter nous avons donc goûter ces fameux pancakes c’était très bon ! C’était une ambiance très conviviale nous avons passé une bonne après-midi…

 IMG_20181012_173424

 

Champlan

Très bel atelier aujourd’hui à Champlan, un atelier de petite enfance était dressés sur la place du bidonville, où les petits sont venus jouer en nombre, et un peu plus loin dans le champ, on organise des jeux collectifs avec les plus grands.

P_20181012_155740

On commence par le jeu de la bombe, où l’on compte jusqu’à 20 en se passant la balle, et celui qui a la « bombe » à la fin du décompte « explose » avec elle.

P_20181012_155641

Ensuite, on fait une passe à dix d’enfer ! Les équipes sont très équilibrées et le match est super serré !

 P_20181012_155710

 

 

Jeudi

Aven Savore

Nous sommes arrivés vers 19h, puis nous avons été accueillis par l’équipe et Clara une ancienne stagiaire. Ensuite, un repos nous a été proposé avant de faire le spectacle, après le repas les filles se sont habillées et maquillées puis nous avons commencé le spectacle vers 20h30. C’était super le spectacle s’est très bien passé et tout le monde était content.

 

 

Massy

Aujourd’hui, nous sommes allés au quartier de Massy. Nous avons monté un atelier créatif pour que les enfants puissent développer leur créativité, ils ont pu repartir avec des chapeaux de sorcières/ sorciers.

IMG_E0591

Un atelier petite enfance pour les plus petits, la slackline pour les fans de l’équilibre et des jeux de sociétés et collectifs pour réunir tout le monde.

IMG_E0586

On a aussi fait l’atelier philosophique où la question du jour était : « Qu’est-ce que la liberté » les enfants ont pu débattre et donner leur avis sur cette question.

IMG_E0580

On a ensuite fini cette après-midi par prendre le goûter tous ensemble.

IMG_E0570

 

 

Skate Park

                Aujourd’hui au skate parc nous nous sommes bien amusés, nous avons proposé les activités suivantes, nous avons fait un grand match de badminton. Nous avons fait ensuite un match de foot ou les enfants ont pu exploiter leurs techniques et leurs endurances…

IMG_20181011_163954
Il y avait aussi la petite enfance pour les enfants les plus calme où ils ont pu exploiter leurs créativités en cuisinant de délicieux repas avec la dinette et s’inventer mille et une histoire avec les jouets mis à leurs dispositions.

IMG_20181011_172008
Les enfants ont aussi pu développer leurs talents artistiques grâce a l’activité peinture…

IMG_20181011_163639
Nous avons ensuite pris le goûter dans la joie et la bonne humeur. C’était une très bonne journée au skate parc…

IMG_20181011_163729

 

 

Bibliothèque du Baladin

 

Le jeudi, c’est la bibliothèque au baladin ! On attend en buvant un bon thé avec les mamans que les enfants rentrent de l’école.

IMG_14131

Les enfants arrivent nous invitons tout le monde à se rendre dans la bibliothèque et nous faisons des petits groupes de lecture. On s’interroge sur l’existence des sirènes et des fées des dents.

IMAG0129

Après une demi-heure nous lisons deux histoires sur le buttai. Les enfants sont impressionnés par le dragon de l’histoire. Nous finissons par un tomate ketchup les enfants ne veulent pas arrêter, mais il est l’heure du goûter.

IMAG0130

Nous partageons les quatre quarts avec du jus de pomme et on se donne rendez-vous samedi.

IMG_14081

 

 

Clas

20181011_182516

  Ce jour, nous avons reçu un grand nombre d’enfants. Nous les avons accompagnés à faire leurs devoirs de maison pour les uns ; pour les autres qui ne parlent pas encore français, nous avons initié à écrire des mots simples.

20181011_173321

Ils ont bien apprécié le travail fait ensemble.

 

 20181011_182432

Mercredi

Répétition avec Nouria

WP_20181009_19_06_04_Pro

Mercredi Nouria est revenue nous voir. Nos étions 8 à revoir les pas précédemment appris et la synchronisation.

WP_20181009_19_05_37_Pro

Enfin, elle nous a fait l’honneur de nous chanter une chanson. Nous travaillons ardemment pour l’apprendre

WP_20181009_19_19_46_Pro

 

Saint Eloi

Aujourd’hui, nous sommes allés rendre visite aux enfants du quartier Saint Eloi de Chilly Mazarin.

Nous avons commencé par mettre un peu de musique dans l’optique de faire venir les enfants et les jeunes afin de mettre la bonne ambiance et de pouvoir créer un petit atelier de danse.

43595020_554650651638741_1883611401478471680_n

 

Nous avons ensuite créé de petites places conviviales pour jouer avec les enfants et effectuer plusieurs types d’activités comme des jeux de société, des jeux ludiques de construction pour les petits où même encore du maquillage pour les plus grands.

43612915_743182112689995_2933000249809043456_n

Nous avons fini par faire deux équipes pour jouer au téléphone arabe.  Ce jeu leurs a permis de se solidariser mutuellement et de créer un lien de confiance avec toute l’équipe de l’association. Nous avons leurs avons proposé un petit goûter afin qu’ils puissent avoir un moment convivial de partage ensemble.

43645081_1104450789729890_3757383239040237568_n

Alors que nous faisions notre briefing, nous rencontrons une mère paniquée car sa fille est enfermée dans la voiture avec les clés. Dusko tente de faire comprendre à la petite d’appuyer sur le bouton pour déverrouiller. Après moult efforts, le bébé actionne le bon bouton et décentralise les portes. La mère est soulagée nous pouvons retourner au local

 

Bondoufle

IMG_20181010_153056

L’atelier aujourd’hui c’est bien déroulé. Nous avons proposé plusieurs activités comme le maquillage visage et du badminton.

IMG_20181010_151339

Les enfants ont beaucoup apprécié les ateliers et les jeux collectifs avant le goûter.

IMG_20181010_160624

 

 

Jardin Bel Air

Aujourd’hui après-midi, nous avons abondamment arrosé le potager et vidé les bacs de terreau pour les ranger dans le local du potager.

20181010_152015

Nous avons aussi confectionné des guirlandes d’halloween avec des dessins citrouilles.

20181010_150822

Les jeunes gens ont livré entre eux un petit match de football.  Nos activités ont été couronnées par un grand goûter que tout le monde a apprécié.


20181010_164908

 

Clas

Le CLAS, c’est la grande classe !

IMG_20181010_114720

Maintenant notre groupe se stabilise à 14 enfants entre 6 et 12 ans.

IMG_20181010_114539

Nous avons accueilli aussi « un petit nouveau ».
Medhi, un étudiant à l’université. Dans le cadre du tremplin citoyen en Essonne, compléter notre équipe d’encadrement.

IMG_20181010_114611

Quel plaisir ressenti par chacun de vivre le jeu du Roi du silence. Ce jeu, nous a préparé à travailler dans le calme.

IMG_20181010_114712

 

 

Mardi

Comme tous les mardis nous avons été chercher la BABIF à Arcueil. Une fois arrivé au local nous avons fait une grande chaîne afin de décharger le camion, pendant que les enfants portaient les denrées légères.

43588786_1138545492972594_3869855096649023488_n

Une fois que tout fut rangé dans la cuisine nous avons fait notre briefing habituel pour décider la suite de l’après-midi.

43595027_1878598478927342_2612162056744337408_n

Certains ont nettoyé le locale, d’autres ont préparé la transformation alimentaire pour la distribuer plus tard dans l’après-midi aux familles présentent au cours de français, pendant qu’encore d’autres sont partie faire certaines courses pour rénover la petite enfance un peu vieillissante.

43592834_936938573164881_1198494758339608576_n

Une fois toutes ces tâches finis il était l’heure d’accueillir les mamans qui venaient aux cours et du coup de garder les enfants présents : un groupe au parc avec les plus grands et un groupe restant au local pour s’occuper des bébés. Puis vient l’heure du gouter et aux mamans de récupérer leurs enfants pour rentrer chez elles.

43534390_1082690305255360_5639898792498036736_n

Aujourd’hui il y a eu de nombreux participants aux cours. Le sujet de conversation principal a été l’organisation des repas du vendredi.

IMG_20181009_172727

Les mamans ont pu échanger sur leurs motivations à s’impliquer dans cette dynamique et nous les avons incités à se mettre en relation avec l’association si elles souhaitaient préparer un repas. Il a également fallu s’organiser autour de la sortie des mamans et des enfants afin qu’elles puissent toutes emmener leurs enfants dans les minibus de l’association avec des sièges enfants si nécessaire.

IMG_20181009_173027

 

 

 

 

 

Les migrants de l’intérieur

Nous sommes tellement impressionnés par les « migrants » (de l’extérieur) , que nous ne pouvons pas appréhender nos propres exils.

Les « migrants extérieurs » sont dehors, alors que nous sommes enfermés à l’intérieur. Ils sont nombreux, ; on dirait , une troupe, une invasion, une hémorragie. Tandis que nous sommes et restons tout seuls.

La fascination  des migrants

Nous ne comprenons pas les motivations des migrants, ce qui les pousse à appréhender une vie si difficile parmi nous. Ils sont tributaires de conditions qui nous semblent tellement exorbitantes , que tous les délires sont permis pour imaginer des bénéfices occultes et des sales affaires dont ils se repaisseraient.

Si leur misère nous aveugle, nous affole, nous indigne; à l’inverse, nous ne sommes pas préparés à affronter notre propre dénuement. Nous nous imaginons, installés, tranquilles, alors que chaque minute , chaque jour c’est notre propre vie ou celle de nos enfants qui devient de plus en plus difficile.

Nous croyons être dans la bonne part du monde , alors que nous ne croyons même plus en l’avenir , et même plus au notre. Quand avons nous perdu la foi en nous mêmes, au point de ne plus être en mesure de sortir de nos petites vies, de nos petits refuges, de ne tenter aucune expérience , aucune aventure et d’avoir peur de tout?

DSC_8251-Modifier

Le nomade moderne

Nous , nous ne sommes pas des migrants, pas des visiteurs, pas des explorateurs, pas des voyageurs. Nous avons été exilés d’un autre exil,  retirés du monde, enfermés à double tour.

Nous ne sommes pas des nomades, mais nous ne possédons plus, au fond, que ce que nous transportons dans nos poches: notre smartphone, une carte de crédit, et ça roule…

Nous ne sommes pas des nomades, mais nous ne sommes pas davantage des résidents, des sédentaires ou des habitants. Nous n’habitons plus au sens fort, les espaces qui ne nous ouvrent plus sur le monde. Ceux ci, dorénavant nous enferment.  Ces espaces que nous n’habitons plus, nous voici seulement  autorisés à les occuper. Nous ne possédons plus vraiment nos propres affaires. Nous sommes les locataires de leur petit usage.

Nous ne marquons plus rien de notre empreinte: ni objet, ni terre, ni maison, ni héritage. Nous ne laissons plus de traces que sur Internet.

Nous n’avons plus de métier, plus de carrière; mais seulement des emplois, des missions, des jobs.  Nous ne possédons plus rien ce qui constituait notre identité; et de ce fait même , nous ne savons plus rien transmettre, ni plus rien donner à no proches, nos lointains ou même nos enfants.

Cela explique que nous avons le coeur sec!

Petit à petit c’est la précarité qui nous a rongés. Nous ne sommes plus de notre terre, nous n’avons plus de racines, plus d’emprise, ni de maîtrise sur l’environnement qu’on contrôle pour nous et qui nous échappe.

Nous sommes des exilés de l’intérieur, des migrants sans destination, sans espoir et sans chance.

L’exil émotionnel

  Petit à petit, nous serons exilés de nos propres émotions, coupés de notre capacité à ressentir. Déjà nous avons perdu l’empathie, cette capacité à exister chez l’autre. Nous nous attendions à être plus tranquilles, moins dérangés, moins sollicités. Nous serons simplement un peu plus vides.

Celui qui s’éloigne se soi, se risque chez l’autre, celui là a quelques chances d’apprendre à se connaître et à devenir lui même. Seul celui qui se perd un peu, racines comprises, a quelque chance de se retrouver.  En enfermant l’étrangeté chez les étrangers, nous ne comprendrons plus rien à nous mêmes ni à ce qui nous entoure, et encore moins à nos enfants.

C’est un peu l’histoire de ces élus, de ces fonctionnaires et de ceux qui les suivent, qui croient qu’il suffirait d’éloigner les migrants et les étrangers pour retrouver une vie sociale et institutionnelle praticables.

Ceux là n’ont pas vu que juste à côté d’eux, là où ils ne regardent plus, et dans  ce qu’ils considèrent comme familier, la situation est encore pire…

 

Samedi

Villa Saint Martin

Aujourd’hui, à la Villa saint Martin nous arrivons à 14h40. Les enfants nous attendent déjà !!

43339975_938845099638023_7249582020265771008_n

Nous sortons les différentes caisses d’atelier : une pour la confection de beignets, une autre destinée à la petite enfance, une remplie de feuille de pinceaux, et de peinture, et encore une remplie de jeux pour les petits enfants. Nous prenons aussi le soin de sortir le filet pour jouer au badminton et le ballon pour faire des jeux collectifs !

43291471_337205573705731_2173973666251931648_n

Imen, intéressée par la préparation et la cuisson de la pâte a beignets nous a confectionné de magnifiques beignets bien dorés ! Elle a même réussi à faire en faire un en forme de cœur <3 ! Trop beau et trop bon !!

IMG_20181006_152604
Les autres grands enfants se sont amusés soit avec les petits, soit au badminton, soit au super jeu qu’Ines a proposé, une balle assise !! trop trop cool

Enfin les plus petits se sont amusés à faire des constructions et de la cuisine avec de la dinette de la petite enfance.

Et les plus créatifs d’entre les enfants de la Villa st Martin se sont essayé à la création d’œuvre d’art ! Merci Geanina pour ce magnifique atelier !!

IMG_20181006_152307

 

 

Hôtel du Baladin

Aujourd’hui au baladin, une température très agréable. Divers ateliers ont eu lieu ils étaient tous très conviviaux, avec plein de bonne humeur, de la motivation et du partage !

20181006_152451

Une petite enfance très vivante, réunie petits et grand. Associée à un atelier esthétique pour les mamans : maquillage, vernis, … et d’un atelier bracelet brésilien plein de couleurs.

20181006_151943

Divers ateliers sportifs ont eu lieu, tel que la boxe où les enfants ont donné toutes leurs énergies ; et un atelier jeux collectifs où la cohésion et l’entraide sont au rendez-vous.

 20181006_152425

 

Hôtel du Parthénon

P_20181006_161231

Nous voilà une fois de plus en route pour le Parthénon ! Alors qu’on installe les jeux dans la salle et dehors, une équipe fait le tour des chambres pour inviter enfants et parent !

P_20181006_151713

Dans la salle on fait de grand tour avec les briques en carton, on lit des histoires, et on joue à la dinette. Dehors on fait du Ping Pong, du tir à l’arc et autres jeux d’extérieur.

P_20181006_151619

Enfin on se rassemble pour partager l’histoire des 3 ours et un goûter bien mérité !

P_20181006_151956

 

 

Aven Savore

43197733_268951447086297_7412761911038574592_n

Encore une répétition pour Aven Savore ! Aujourd’hui, on travaille sur la voix. Nous commençons par s’échauffer la voix et nous travaillons sur la respiration et les voix vocales. La deuxième partie est consacrée à la répétition des chorégraphies. La prochaine fois, nous retravaillerons le spectacle et les enchaînements.

43266584_337121506864196_9172879340466077696_n

 43221095_2253271441623436_1435045863192788992_n

 

Vendredi

La rocade

Cet après-midi à la Rocade, nous avons organisé trois ateliers : Petite enfance ; jeux collectifs ; bracelets brésiliens.

20181005_165116

Nous avons eu une affluence d’enfants accompagnés par leur maman à partir de 17H30. Les activités se sont déroulées dans une bonne ambiance.

20181005_164447

Les mamans se sont jointes au groupe. Le goûter s’est bien passé avec une participation active des enfants.

20181005_165302

 

 

Jardin Bel Air

Aujourd’hui, nous nous sommes rendus au jardin de Bel Air. Une fois arrivées sur place nous avons accroché le journal de l’association « Notre vie » sur les panneaux pour informer les habitants du quartier de ce qui se passe dans leur ville, par le biais et les témoignages des autres habitants. On a ensuite arrosé et entretenu les plantations. Avec les enfants, nous avons fait un grand match de foot afin de prendre le goûter tous ensemble.

 

Champlan

Aujourd’hui, à Champlan c’est jeux collectifs ! On commence par faire une bombe, un jeu où on se passe la balle en comptant jusqu’à 10, le dernier à l’avoir en main à la fin du compte à rebours a perdue !

P_20181005_163754

On enchaîne ensuite avec une passe à dix, le match est très serré et dure longtemps, tout le monde est à fond et l’arbitrage est très ferme !

P_20181005_163640

C’est finalement l’équipe bleu qui l’emporte et enflamme des passions dignes d’un stade olympique ! On termine par un poisson/pécheur et un goûter bien mérité !

P_20181005_163643

 

Jeudi

Massy

Quel incroyable atelier aujourd’hui à Massy ! Près de 70 personnes enfants et adultes confondues ont participé à l’atelier !

P_20181004_172325

Geanina à la peinture ne sait plus où donner de la tête tandis que Lucie à la petite enfance est à la tête d’une véritable armée de bébé ! Juste à côté les diabolos de Abdel font encore un malheur ! Avec Lucian, on a l’idée de se faire des passes les uns avec les autres !

P_20181004_180108

On improvise même un petit atelier philo où l’on parle de religion, ; de sciences, de mathématiques ect…  La question du jour est « Les enfants ont-ils le droit de travailler ? »

P_20181004_171820

On parle des enfants mis en esclavages dans des pays lointains et du travail des enfants en France ! Même si le travail rémunéré est interdit on se rend compte que les enfants travaillent et que cela leur permet de grandir et d’apprendre des choses !

P_20181004_181548

 

Skate Park

IMG_8405

Un merveilleux soleil nous attend aujourd’hui au skate park mais il n’est pas tout seul, il est bien évidemment accompagné des enfants.

IMG_8408

Nous leurs avons préparé plusieurs activités. Peinture, bracelet de perles ainsi que la petite enfance. Super !!!!! Même les mamans y participent, discutent avec nous et passent un agréable moment.

IMG_8411

Que le temps passe vite !! C’est déjà l’heure de prendre le goûter, que nous partageons avec les mamans. Nous leurs proposons même du café et du thé. C’est un moment très convivial qui a plu à tous !!

IMG_8407

 

 

Bibliothèque du Baladin

Aujourd’hui, comme tous les jeudis après-midi nous sommes allés à l’hôtel du Baladin.

43093389_602185610179423_2260333436961030144_n

En attendant les enfants nous avons pris le temps de discuter avec les mamans, ensuite une fois les enfants arrivés Alpha et moi avons lu des histoires sur le Kamishibaï.

43189010_181097159456629_8580816385020526592_n

Nous avons fini par le goûter. C’était une très bonne journée ensoleillé.

43059944_731494627202719_5664937747459080192_n

 

 

Clas

On commence le CLAS par un quatre-quart et des crêpes faites par Raphael. Un délice !!

IMG_20181004_171326

Après le goûter les enfants avaient envie de jouer ! Mais le CLAS s’est fait pour travailler et se faire aider. Nicolae a donc décidé de proposer un débat autour de ce qu’est « un enfant responsable ». Les jeunes qui étaient là en ont fait une définition en 3 points.
Être responsable c’est :
-être autonome
-savoir prendre soin de ce dont on a la responsabilité
-faire attention à celui dont on est responsable
Si les adultes nous donnent des responsabilités, c’est qu’ils ont confiance en nous !

IMG_20181004_171316

Nous nous sommes divisés en 3 groupes
Un groupe de mathématicien dirigé par un ancien professeur
Un groupe d’English man et woman, avec Nicolae pour perfectionner l’anglais
Et un groupe d’aide aux devoirs dirigé par Séverin et Raphael.

 

 

Mercredi

Saint Eloi

Aujourd’hui, à st Eloi les Robinsons sont arrivés une fois de plus les bras charger de caisses remplies de jouets et de matériel pour les activités.

IMG_20181003_152256

Une caisse pour la petite enfance, une pour l’atelier jeux de sociétés, une dédiée au maquillage, une remplie de feuille et de crayon pour le dessin, sans oublier la caisse remplie de gâteaux et de sirop pour le goûter !!!

IMG_20181003_152246

A st Eloi notre priorité pour le moment est de préparer la fête d’halloween du 26 octobre ! C’est pour cela que nous essayons de proposer au moins une activité par atelier autour de ce thème. Aujourd’hui c’était activité « apprend à maquiller des zombies ». Nous avons donc utilisé beaucoup de maquillage rouge bleu et noir, pour faire les yeux au beurre noir des zombies !

IMG_20181003_155417

Les enfants ont pu s’amuser à se peindre le visage, à jouer avec les jeux de société, ou à dessiner de superbe chef d’œuvre !

IMG_20181003_152304

Merci aux enfants de st Eloi pour leur accueil chaleureux et dynamique chaque mercredi. A la semaine prochaine !!!

 

 

Bondoufle

Aujourd’hui, à Bondoufle, grand soleil, plein de familles sont présentes !

20181003_162700

Du dynamisme, de la motivation, autant pour les enfants que pour les pédagogues sociaux.

20181003_155733

Une petite enfance pleine de rire, un atelier créatif remplit d’imagination, un atelier pâte à sel rassemblant beaucoup d’enfants et un atelier maquillage plein de couleurs.

20181003_153352

Pour finir, nous avons fait divers grands jeux tels qu’un « Jacques a dit à dit », un tomate ketchup et une musique à geste pour apprendre les parties du corps et le goûter à base de Madeleine et lait au chocolat !

 20181003_152311

 

 

Jardin Bel Air

L’atelier Bel-Air ce jour était composé de trois parties : Football ; peinture ; décoration du jardin.

20181003_154443

Un tableau a été réalisé et exposé sur une pancarte à l’intérieur du potager. Le match de foot a opposé les jeunes du quartier.

20181003_154517

Tout s’est déroulé dans une bonne ambiance. La distribution du goûter était l’apothéose de notre activité. Les jeunes sont repartis chez eux satisfaits.

20181003_170116

 

 

Clas

Le CLAS du jour a été l’occasion de la découverte d’un nouveau jeu et de ses règles : le Roi du silence.

IMG_20181003_115644_panorama1

Cette séquence animée, succédant à une bonne collation prise ensemble, nous a permis de réviser ensemble les apprentissages scolaires élémentaires en petits groupes.

IMG_20181003_115920_panorama1

En cet automne beaucoup de révisions sont au programme: les tables de multiplications toujours et encore.

Elles nous invitent à entonner ensemble les tables de multiplications en vers de Tardieu.

 

 

Mardi

En cette belle journée d’octobre, nous avons fait une grande chaîne ou petit et grands aidaient à décharger le camion, tout droit revenu de la BAPIF.

20181002_17114420181002_171218

Un atelier de transformation s’est mis en place, une odeur a envahis nos narines, on entendait le frétillement de la cuisson. Cette délicieuse préparation a ensuite été proposé aux familles présentes à la distribution.

received_265050964211409

La journée s’est terminée avec le cours de français animé par les pédagogues sociaux (Mariama et Severin). Le thème abordé est la scolarisation des enfants. Une bonne ambiance et beaucoup de participation !

20181002_171158

Pendant ce temps, le reste de l’équipe lis des histoires aux enfants, font des dessins avec eux.received_288858675057798

 

On ne fait pas baisser la température en cassant le thermomètre!

Il est normal et établi de s’en prendre à ceux qui  déchargent leurs déchets dans la nature ou sur la voie publique. Il est beaucoup moins fréquent pour autant de s’en prendre à ceux qui les produisent.

la discrimination, comme la souffrance sociale imposée aux publics précaires, est constamment invisibilisées. On ne laisse pas traîner ses séquelles sur la voie publique. Une véritable volonté de faire disparaître ce qui choque et saute aux yeux, se met en oeuvre.

On annonce , on exige l’éradication, la résorption des situations que l’on ne veut pas voir. Et bien entendu, on ne fait rien en ce qui concerne les mécanismes complexes qui produisent toutes ces situations.

Tout cela est bien connu; c’est le principe de la saleté qu’on a glissé sous le tapis, de ce que l’on veut faire disparaître. Il suffit de déplacer, de faire tourner les familles, d’hôtel social en hôtel social par exemple. Il suffit de multiplier les obstacles au renouvellement des droits , des hébergements, des adresses, des scolarisations, des réductions, des exemptions, des inscriptions.

Un fol espoir dans la possible disparition spontanée des problèmes, s’empare des dirigeants, des élus, des administrations.  Au fond, faute de résoudre les problèmes des gens, on aura au moins résolu le sien, en les envoyant un peu plus loin. Par ailleurs il est fort commode de se couper de la possibilité de savoir ce que deviennent à long terme, les situations que l’on n’a pas voulu traiter.

Faute d’être confronté à ce à quoi on a  contribué, on peut toujours penser, on peut toujours rêvé que la situation globale, au fond s’améliorerait; que les problèmes ne seraient pas si importants, pas si aigus.

La seule précaution à prendre au final, ce serait d’éviter qu’il y ait des témoins. Rien n’est pire qu’un collectif, qu’un service social qui serait en capacité de voir à long terme ce qui a été produit, de continuer à suivre et rester en contact avec ceux que l’on a éloignés, et  bref , à connaître la fin de l’histoire que l’on a  voulu effacer.

Faute d’agir sur les causes, les phénomènes en eux mêmes, il est sans doute plus aisé de maîtriser et contrôler soi même les moyens de mesure. Il faut en avoir le monopole, quitte à casser tous les thermomètres qui n’afficheraient pas la température requise.

Le secteur social, de l’action sociale, éducative et culturelle (enfin tout ce qui humanise l’homme)  est un champ perpétuellement traversé par des fantasmes destructeurs, des illusions négatives , qui nous meurtrissent, entravent nos possibles, réduisent nos espérances.

L’illusion malthusienne (le songe de Malthus) continue ainsi d’irriguer tout l’imaginaire des administrations et des décideurs sociaux: s’en prendre aux pauvres pour réduire la pauvreté, aux précaires et aux exclus, afin deconsolider notre société.

Mais notre période a rajouté à ces illusions  négatives une couche supplémentaire et spécifique: l’ultime volonté de rendre invisible ce sur quoi on renonce à agir; l’ultime volonté de faire taire les témoins et de leur ôter tout moyen de rendre compte des réalités qui nous menacent; l’ultime rage de s’en prendre à tout ce qui révèle, tout ce qui mesure, tout ce qui enregistre et prend acte des reculs de la Socialité , de la communauté et de la capacité de vivre ensemble.

C’est ce que nous nommons, « la haine des thermomètres », quand on s’imagine faire baisser la fièvre social, en brisant les thermomètres citoyens.

Seul cet entêtement peut rendre compte et expliquer cette perpétuelle déperdition d’énergie qui consiste à ballotter ceux qui n’ont plus de place , d’hébergements en places d’urgence, d’hôtels à la rue et de centres d’accueil à l’hôtel…

Perdre la trace, brouiller les pistes des publics qui perdent tous, dans un ordre déterminé et si précis,  leur droit au travail, puis à l’hébergement , puis à la santé, puis à l’éducation.

Rebattre les cartes, considérer chaque jour,  comme nouvelles les situations qu’on ne sait même plus solutionner.

Repartir perpétuellement à zéro, en prétendant faire un point, un état des lieux.

Annoncer tous les 4 matins une volonté d’en finir avec un phénomène qu’on n’a même pas le courage de regarder en face.

Invoquer telles des formules magiques, les mots terribles et péremptoires,  » d’élimination », « d’éradication » ou de « résorption », alors qu’on ne sait que remettre, que débouter, qu’éloigner, que retarder.

  Et finalement ne rien faire, laisser faire et n’agiter que le vent.

 

Samedi, Dimanche, Lundi: Weekend Pédagogie sociale, à Nancy.

Le groupe de Nancy , autour de la librairie L’autre rive a invitéune délégation de Robinson et de Mme Ruetabaga , pour un week end de formation, conférence gesticulée, et débats/ projets pour des actions locales et partagées.

Un grand moment de rencontres et d’échanges autour d’expériences locales de Centre social « libéré »,  de réseaux locaux et du Chantier de Pédagogie sociale. Merci à Julie et Oscar de ce moment de chaleur!

 

Samedi

Villa Saint Martin

Aujourd’hui, à la villa saint martin nous sommes venu jouer avec les enfants pour cela, nous avons proposé des activités tels que le foot ou encore la pétanque ; les enfants ont pu se dépenser en s’amusant…

 IMG_20180929_150155

Il y avait aussi une activité plus créative où les enfants pouvaient faire des bracelets brésiliens et fabriquer des pompons … La petite enfance était présente aussi pour les plus petit, ils pouvaient jouer à la dinette, construire des châteaux avec les lego…

IMG_20180929_153022

Ainsi après s’être dépensé l’heure du goûter est venue. Nous avons pu échanger avec les enfants sur les jeux qu’ils voudraient faire la semaine prochaine.

 IMG_20180929_150141

 

Hôtel du Baladin

Nous étions présents sur l’hôtel Baladin où nous nous sommes répartis dans les différents ateliers : petite enfance, tir à l’arc, foot, quilles et patinettes.

IMG_2575Les petits ont été entourés par les stagiaires présents, alors que les plus grands étaient d’avantages tournés vers les jeux d’actions, comme le tir à l’arc. Les préados se sont rapidement mis à jouer au football, encadré par deux autres stagiaires.

IMG_2560

Le jeu de quille n’a pas trop rencontré d’adeptes, cependant ils ont été initiés à tenir en équilibre.

IMG_2592

Enfin, nous avons fêté l’anniversaire d’un tout petit (entouré de sa maman, qui a souhaité que soit fêté l’anniversaire de son enfant). Attention au tout petit, seul, car ils sont fragiles, et trop souvent ils sont bousculés.

IMG_2556

 

Hôtel du Parthénon

C’est sous un grand vent que nous sommes partis cet après-midi mettre un peu de soleil et de vie dans ce grand hôtel qu’est le Parthénon. A peine arrivés dans notre camion blanc que déjà les fenêtres s’ouvraient et les premiers sourires sont apparus.

42799990_1681618278615407_205487573496233984_n

Après un tour fait dans les étages pour prévenir les enfants, nous avons démarré nos activités. Il y avait beaucoup de monde dans notre petite salle et nous aurions bien poussé les murs ! Les enfants s’en sont donné à cœur joie, que ce soit avec la pâte à modeler colorée, les briques de construction en carton et le dessin. Nous avons aussi lu des histoires aux plus petits.

42752914_1681618078615427_3469539422830067712_n

Dehors se sont mis en place des activités pour les plus grands avec des jeux de société auxquels le vent a lui aussi essayé de participer. Nous avons aussi joué au badminton comme des fous et les filles ont dansé sur de la musique. Il y avait vraiment une bonne ambiance.

42743624_1681617855282116_4174798659428286464_n

Pour finir nous avons tous partagé un bon goûter tous ensemble et nous sommes tous souhaité une bonne semaine avant notre retour samedi prochain !

 

Vendredi

La rocade

C’est de bonnes humeurs et le cœur rempli de joie que nous arrivons à la Rocade.

IMG_8358

On prépare notre grandiose lieu d’épanouissement en attendant la sortie des classes avec impatience sous cette magnifique journée ensoleillée.

Pas le temps de se tourner les pouces qu’un amas de petits anges débarquent. PAS DE PANIQUE !!! il y en aura pour tout le monde. De la petite enfance aux plus grands. Des activités collectives telles que le football, puissance quatre… Ainsi, que manuelles telles que peinture sur toile, bracelets brésiliens. Il y a même du maquillage pour les plus coquets.

IMG_8361

Ça ouvre l’appétit tout ça n’est-ce pas ? « Les enfants il est l’heure de prendre le goûter »

On se régale tous ensemble autour d’un grand cercle solidaire…

IMG_8355

Mince il est temps de se quitter. A très vite !!!!

  

Jardin Bel Air

Au jardin de Bel-Air la plantation des salades a été effectuée ainsi que l’arrosage.

IMG_22611
Un panneau d’affichage pour les informations liées à l’association a été mis en place ainsi qu’un autre sur les plantes qui sont actuellement présentes dans le jardin. Il a été mis au fond afin que les habitants rentrent dans le jardin pour lire les informations.

IMG_22481

En parallèle, un foot a été organisé. Un atelier créatif était également en place, certains font des bracelets puis d’autres des guirlandes.

IMG_22651

Il y avait également un parcours de motricité.
Pas mal d’enfants étaient présents et nous avons passé une bonne après-midi en leur compagnie.IMG_22551

 

Massy

IMG_3342

Aujourd’hui à Massy, C’EST LA FETE !!! Aussitôt arrivée l’équipe municipale qui nous a déjà dressé barnums et chaises (gros big up à eux !) nous accueil et nous installons nos ateliers !

IMG_3336

Sous les barnums, l’atelier cuisine s’attellent à la tâche de préparer une soupe pour tout le quartier, tandis que juste à côté on fait du tir à l’arc. Les diabolos sont bien entendu sortie et beaucoup d’enfants viennent désormais avec leurs propres diabolos !

IMG_3364

On a étendu la petite enfance et juste à côté un atelier de peinture. Entre deux arbres on dresse la Slake-line. L’après-midi est festive, et les convives affluent alors que les rires se mêlent aux effluvent de la soupe qui chauffe tranquillement.

IMG_3341

La fête atteint son paroxysme au soleil couchant lorsque que l’on envoie la musique ! Ensuite viens l’heure du repas, on ne dira pas qu’à Massy les enfants de mangent pas de légumes ! tout le monde n’a que des compliments pour cette soupe collective, et beaucoup en redemandent ! Encore une très belle soirée à Massy, au parc de la Corneille. 

IMG_3370

 

Jeudi

Champlan

Aujourd’hui, les enfants de Champlan ont pu s’atteler à la peinture d’une part et au maquillage d’autre part.

20180927_153212

Des raquettes et un ballon étaient également disponible pour les plus grands.

20180927_160255

L’atelier s’est déroulé dans la joie et la bonne humeur. Tout le monde a pu jouer, même les chiens !

20180927_150559

Sur le tapis la petite enfance fait le bonheur des plus petits !

20180927_152119

Nous finissons par un goûter convivial et repartons en direction du local.

 

Skate Park

Très bonne journée au skate park il y avait beaucoup d’enfants… Nous avons fait du badminton les plus grands ont pu se dépenser ou se creuser les méninges en jouant au uno…

IMG_20180927_172742

Tandis que les plus petits jouaient à la petite enfance ou ils ont pu cuisiner de merveilleux repas et jouer aux petites voitures. Il y avait aussi l’activité pâte a sel et les coloriages que les enfants ont pu ramener chez eux…

IMG_20180927_163838

Nous avons ensuite pris le goûter dans la joie et la bonne humeur…

IMG_20180927_164007

 

Bibliothèque du Baladin

Une fois de plus, ce fut avec notre bonne humeur et le sourire que nous sommes partis en direction de l’hôtel du Baladin pour y passer un bon après-midi en compagnie des enfants. Le soleil et la chaleur étaient là, donnant un petit air d’été à cette journée.

IMG_3214

Tout d’abord, nous avons fait le tour des chambres pour faire venir les mamans présentes, car un atelier était prévu rien que pour elles, de la manucure ! Certaines ont donc eu la chance de passer entre nos mains expertes et de repartir avec du vernis sur les ongles.

Petit à petit les enfants sont arrivés et nous avons alors commencé à faire ce pour quoi nous étions venus, raconter des histoires… Nous avons commencé avec le Kamishibai (théâtre à images) qui a rencontré beaucoup de succès. Il est vrai qu’entre les magnifiques images présentées et les voix douces et envoutantes de nos lectrices, les enfants ne pouvaient qu’être subjugués… Nous avons aussi lu des livres avec des images que les enfants allaient choisir dans la sélection qui est présente sur place. Les enfants aiment qu’on leurs racontent des histoires, surtout quand elles sont belles et se terminent bien.

IMG_3217

Ensuite nous sommes partis dehors profiter du beau temps et avons fait des grands jeux tous ensemble. Nous avons fait les clowns en exécutant les demandes bizarres d’un certain Jacadi, puis nous avons couru après un facteur qui n’en faisait qu’à sa tête ! C’était beau d’entendre les cris de joie des enfants resonner sur ce parking vide !

Pour finir nous avons partagé un bon goûter tous ensemble assis en rond sur des tapis et avons mangé des madeleines. Ce fut encore un bon moment que nous avons partagé ensemble avec les enfants et les mamans présentes.IMG_3231

Nous nous sommes quittés en nous donnant rendez-vous samedi prochain pour encore plus de jeux et de belles histoires à partager ensemble !

IMG_3232

Clas

Aujourd’hui, premier jour de C.L.A.S. Nous avons pu accueillir 12 enfants de primaire et de collège. Nous avons commencé par un goûter avec une présentation des enfants déjà présent principalement les primaires, et les collégiens sont arrivés petit à petit.

20180927_180213

Après un moment de convivialité et une explication du principe du C.L.A.S. Nous, nous sommes séparés Emilie avec les primaires et Nicolae et Pénélope avec les collégiens. Nous avons eu l’occasion d’évoquer les problèmes rencontrés à l’école comme les problèmes de compréhension des cours et les échanges avec les professeurs. Il a aussi été question de harcèlement qu’il peut y avoir à l’école.

20180927_180207

Nous avons donc pu cerner leurs difficultés et cela nous donne une directive à suivre dans les semaines à venir.

Aven Savore

  

Nouria, une grande artiste professionnelle est venue donner des conseils à la troupe. Aujourd’hui, c’est un atelier autour du flamenco. Elle nous a appris des techniques pour la position des mains, et aussi pour avoir bien le rythme. Après, Nouria a travaillé avec les filles les mouvements de robe. Nous avons fini tous ensemble avec une petite chorégraphie.

WP_20180927_18_21_51_Pro

C’était une expérience pour les enfants et nous même, nous sommes ravis d’avoir le soutien d’une artiste avisée, c’est sûr au fil de ses interventions, nous allons grandir et avoir une nouvelle corde à notre arc : le flamenco.

WP_20180927_18_22_02_Pro

Mercredi

Saint Eloi

Ce fut encore une belle après-midi pour nous à Saint Eloi.

IMAG0090

La journée conviviale d’Halloween, qui aura lieu le 26 Octobre prochain, approche à grand pas et nous commençons d’ores et déjà sa préparation ! En effet, les enfants ont pu participer à la décoration de cette fête en réalisant des coloriages.

IMAG0080

Nous avons également dans l’optique de réaliser une chorégraphie en compagnie des enfants. Aujourd’hui a donc été pour nous l’occasion de commencer la chorégraphie. Nous n’avons pas eu beaucoup de succès au début, puis les enfants curieux se sont approchés et certains se sont même mis à danser. Nous avons découvert de véritables danseurs parmi eux ! Nous avons bien avancé et les enfants reprendront le cours de cette chorégraphie la semaine prochaine !

IMAG0081

Mais il n’y avait pas que ça ! Un atelier jeux de société était en place et a connu un grand succès, tout autant que le foot qui s’est organisé sur le terrain à côté !

Pour déterminer, qui des enfants distribuera le goûter, nous avons réalisé un jeu collectif. Les statues du musée ne doivent pas bouger devant le gardien ! Attention, celui qui est vu par le gardien est éliminé !

IMAG0083

Les gagnants ont donc eu l’honneur de distribuer le goûter !

IMAG0087

Il est temps de partir pour nous, rendez-vous la semaine prochaine !

 

Aven Savore

 

Mercredi à la répétition Aven Savore on travaille l’ensemble du spectacle au niveau chorégraphique.

WP_20180926_14_29_12_Pro

Nous avons choisi de faire travailler en petit groupe, ce qui nous a permit de faire un véritable travail de précision.  Nous avons aussi commencé à retravailler le chant et les paroles des chansons.

WP_20180926_14_49_22_Pro

A la fin de la répétition, l’équipe de la fédération ALMA est venue faire des portraits vidéos des enfants de la troupe en vu de la préparation du concours du 10 novembre. Les enfants étaient ravis de donner leur avis face caméra.

WP_20180926_15_34_11_Pro

Bondoufle

IMG_0728

                L’atelier a de suite commencée avec beaucoup d’enfants qui nous attendais. A peine le temps de s’installer qu’il fallait déjà débuter les activités car ils étaient impatients de commencer.

IMG_0702

Toutes les activités ont eu beaucoup de succès : il y avait le maquillage, le badminton, la petite enfance et l’atelier coloriage. Des enfants de tout âge étaient présents et même avec la barrière de la langue, l’échange et le dialogue étaient très présents.

IMG_0724

                La cohésion du groupe se fait de plus en plus sentir lors des grands jeux avant le goûter. Cela donne une bonne ambiance et une envie de continuité et d’amélioration.

 IMG_0727

Jardin Bel Air

Après-midi bien chargée à Bel-air, il est l’heure de la récolte, aujourd’hui nous ramassons de bonnes tomates bien goûteuses, des Blettes bien vertes ainsi que courgettes, carottes et aubergines de saisons.

42812054_161256101472745_1464472341995061248_n

Sous ce magnifique soleil un match de foot se prépare avec les enfants, énergie et éclats de rire sont au rendez-vous.

Plus posément, d’autres enfants débordants d’imagination prennent plaisir à préparer les décorations d’Halloween où il s’agit de créer une histoire sur une fresque à base de citrouille, fantôme, sorcière et pleins d’autres personnages terrifiants « oooooouuuuuuuuhhhhhh »

IMG_8347

Ce n’est pas tout mais c’est le moment de se raconter de petites anecdotes passées lors des précédentes fêtes d’halloween autour d’un booooon goûté …….miamm..miam!!

Nous nous quittons et remettons ces décos accompagnées de ces grands sourires à la semaine prochaine.42742094_2229196133776583_6646959535535685632_n

Ce n’est qu’un au revoir !!

Clas

Le CLAS du jour a permis d’intégrer de nouveaux enfants qui nous ont découvert pas à pas.

IMG_4129

2 jeunes Chiroquois, élèves du CP sont venus nous rejoindre.

Nous avons pris une bonne collation.

IMG_4131

Nous avons poursuivi avec quelques jeux collectifs animés par les enfants.

IMG_4125

Et enfin, nous avons travaillé en petits groupes sur les devoirs, mais aussi des révisions.

 IMG_4126

 

 

Le Travail en souffrance

Le « Travail en souffrance » doit être distingué de tout ce qui entoure l’étude de la souffrance au Travail.

Certes, la « Souffrance au travail » est un fait qui nous apprend énormément sur la dégradation du concept de travail à l’ère de la précarité généralisée et du libéralisme triomphant.

Mais le « Travail en souffrance » peut nous permettre une étude plus fine de l’impossibilité pour l’individu touché par la précarité, vivant dans un monde précaire , littéralement « de se mettre au travail ».  C’est une approche corollaire , complémentaire, mais qui donne des clefs essentielles concernant ce qui souffre au travail; c’est à dire l’impossibilité pour le précaire de s’en emparer vraiment, de le vivre au fond et d’en faire son oeuvre.

 

Et cette impossibilité du Travail se décline selon trois modalités complémentaires:

L’impossible Travail pour soi

Même et peut être surtout parce que le travail se dégrade et qu’il devient un travail de seconde qualité, un Job, « du » travail, ou « du Taf », le Travail est de moins en moins pour l’essentiel de nos contemporains, (en commençant par les plus précaires) un Travail « pour » soi. Ni investi, ni reconnu comme constructif, il est surtout vu comme une perte : perte de temps, de disponibilité et de soi.  C’est un travail qui ne peut être effectué que dans la perspective de son abandon ou de sa stricte temporalité, dès lors décomptée, négociée, et revue perpétuellement à la minute près.

L’impossible Travail en soi

Car il s’agit d’unTravail  qui n’est plus vu comme une source d’expérience , ou de développement de celle ci. Alors que les stages s’empilent sans aucun sens  dans leur succession et que tous les dispositifs d’attente ou de rétention de la main d’oeuvre usurpent et galvaudent l’idée même du travail, celui ci ne permet plus au travailleur, d’apprendre, de se construire soi même comme maître de son travail, ingénieur et auteur de son activité.

C’est l’image d’un travail qui n’apprend plus rien que lui même, qui ne permet pas d’accéder à des niveaux supérieurs de maîtrise ou de conception qui s’impose. Le travail , rendu improductif pour nous, que nous ne pourrions ou n’oserions même pas transmettre à d’autres, n’a plus d’autre valeur en soi. C’est un travail qui a dévoré son propre statut, monnayé son propre salaire, qui ne confère plus aucune sorte d’identité professionnelle, aucun surcroît d’identité personnelle.

Dès lors ce travail, non créatif en soi, n’est plus vraiment un Travail.

L’impossible Travail de Soi

Les précédents aspects de la dégradation de la relation au Travail, en déterminent le dernier et le pire: l’impossible Travail de soi. Un Travail qui n’en est plus un, qui ne débouche sur rien, ne crée rien et qui ne nous donne aucune identité,  coïncide avec un impossible travail de soi.

Certes, nous vivons une période où tout un chacun est invité à « travailler SUR soi »; mais ce travail « sur » soi n’est pas un travail « de » soi, tellement ce « travail sur soi » est  est complètement déconnecté de toute vie collective, publique et sociale. C’est un travail de retrait, de repli sur soi, de consolation et d’investissement narcissique. C’est un travail de la perte du pouvoir et de la volonté d’agir sur ce qui nous entoure, pour investir un territoire minuscule et privatisé.

Le « travail de soi », devrait être autre chose; l’occasion d’un apprentissage à agrandir nos oeuvres, à produire pour les autres, à transmettre, à changer et transformer ce qui nous entoure, notre vie, comme celle de nos contemporains. Tout au contraire d’un travail de détachement, d’un travail de distanciation ou pour apprendre « à lâcher prise », le travail de soi est une quête, une conquête, la construction d’un récit et d’une histoire de soi.

La dégradation du travail et son impossible investissement ont eu aussi cette forme de  travail là, comme victime collatérale.

Les trois phases du Travail impossible

Le travail en vacances (l’impossibilité de se saisir de son travail)

l’impossibilité d’investir le travail « pour soi », « en soi » et « de soi », amène à le vivre d’une manière parasite, complètement extérieure à ce que l’on est censé être. C’est le fameux triptyque improductif de l’emploi, du loisir et du chômage.

Le travail désinvesti paraît toujours dévorateur. Il est perçu comme l’ennemi absolu d’un Moi qui ne saurait s’épanouir que sans lui. Ce qui est tragique c’est que ce même Moi, détourné de tout travail sur le monde et sur son environnement se vide et modélise tel un stéréotype dénué de tout corps, de toute chair, de tout désir.

La première modalité de travail à l’ère de précarité est donc la vacance de travail. Cette situation englobe à la fois le sous emploi, le chômage, l’inactivité invasive, mais aussi une manière de vivre le peu de travail qui reste quand il y en a. Il ne peut plus être qu’une attente désespérée de sa propre rupture, de ses vacances, et de l’absence.

Le travail en dormance (l’impossibilité de vivre son travail)

Dans une telle attente, le Travail est réalisé sans joie, sans investissement, et sans volonté.  Il ne peut être qu’un travail morose, maussade; une routine. On n’y laisse rien de soi. Ce qui caractérise également ce travail est la préoccupation omniprésente, envahissante de « ne pas se laisser bouffer », de ne pas céder une minute de trop, un temps en plus; de ne rien donner de soi, ni son numéro de téléphone, ni son mail, ni un sourire.

Le travail en quittance (la saisie de soi en rupture)

L’annulation de toute empreinte de soi sur son propre travail ne peut aboutrir logiquement qu’à sa rupture, son détachement, et la fragmentation des périodes de petits emplois et de vacances.

VIVRE LE TRAVAIL

La situation d’emploi aujourd’hui est souvent un emploi sans avenir; un emploi avec une date de péremption dessus, comme sur une boîte de conserve.

On ne supporte son travail, ou bien tel ou tel stage que parce qu’on en connaît par avance la date de fin.

Le libéralisme a réussi ce tour de passe passe de rendre désirable et d’intérioriser la rupture promise de tous les liens fussent ils économiques et contractuels (ou affectifs).  La motivation pour un emploi, bien qu’obligatoire, n’a aucun besoin de durer. Elle peut s’évanouir tout naturellement très peu de temps après un début, un commencement, une rencontre.

Nous connaissons ainsi l’issue de tous nos investissements ; et il paraîtrait presque rassurant qu’ils ne débouchent plus que sur rien.

Dépeindre la notion de travail, telle que nous venons de le faire est catastrophique ; il suffit d’y risquer sa pensée pour avoir le vertige.

Quelle révolution dès lors d’inverser les perspectives et de donner du Travail une vision vivante.  En pédagogie sociale, le travail est en effet tout autre. jamais il ne me limite; jamais il ne me réprime ou me nie. Tout à l’inverse il me produit autant que je le produis.

Commencer dès nos ateliers, dès le jeune âge, à faire du travail l’élément essentiel, le ciment naturel de toute collectivité , de toute communauté; tel est le pari de la Pédagogie sociale. On mesure le chemin à parcourir…

 

Samedi

Villa Saint Martin

Aujourd’hui, nous sommes partis dans le quartier de la Villa Saint Martin et le temps n’était pas trop avec nous, mais ce n’était pas grave car nous avions quand même le sourire !

20180922_151742

Les enfants étaient déjà là et nous attendaient, et ils nous ont accueillis en criant et riant, heureux de voir notre camion.

20180922_143715

L’atelier pâte à sel a beaucoup plu et les enfants ont donc vraiment mis la main à la pâte. Ils ont aussi exprimé leurs talents d’artistes en réalisant un grand tableau commun. Leur gaité et les couleurs de la peinture ont mis de la lumière dans cette journée pluvieuse. Nous avons aussi fait du diabolo avec beaucoup d’enthousiasme. Nous avons ensuite passé un bon moment à faire des grands jeux tous ensemble comme le béret, des mimes, colin-maillard…

20180922_144828

Après une telle journée nous avons partagé un bon goûter tous ensemble et nous nous sommes séparés en se donnant rendez-vous la semaine prochaine pour encore plus d’aventures !

20180922_145513

 

 

Hôtel du Baladin

IMG_19721

Encore un atelier génial. Les enfants nous ont accueillis avec beaucoup d’enthousiasme et beaucoup de chaleur. Les activités étaient très bien investies, parfois même beaucoup trop pour ce qui est de l’atelier peinture par exemple ou je n’avais à l’évidence pas prévu assez de matériel.

IMG_19751

Les mamans quant à elles ont beaucoup aimé la manucure qui leur a été proposé. Un moment de détente dont elles ont largement profité. De plus leur présence permanence tout le long a apporté un petit plus. Il faudrait continuer à leur proposer des ateliers de ce genre.

 

Hôtel du Parthénon

En cette fin de semaine, je me rends pour la première fois au Parthénon.

IMG_2213

Nous sommes vite accueillis par un petit groupe d’enfants. Ces deniers s’installent rapidement et commencent à jouer.IMG_2231

Puis les enfants arrivent de plus en plus, Charlène a ramené pour cette semaine des instruments de musique, génial !

Les enfants regardent, écoutent, essayent et pour certains même de vrais petits musiciens apparaissent sous nos yeux.IMG_2184

Après une demi-heure nous rangeons donc les instruments car cela fait beaucoup de bruit !

IMG_2187

Pendant ce temps les ados s’amusent dehors, badminton et Jungle speed. La pluie commence à tomber mais rien ne nous arrête et les jeux continus.

IMG_2188

Nous finissons par nous regrouper tous ensemble à l’intérieur, à l’abri pour le goûter.

 

 

Aven Savore

42457880_10214495736285706_9121555632330113024_n

Samedi était plus qu’un jour de répétition pour les Aven Savore, puisqu’au studio de l’association nous avons enregistré notre premier album avec Olivier Ballande et son équipe. Discipline et rigueur ont été de mise samedi. Les enfants sont ravis de pouvoir faire des projets de cette envergure.

42468718_10214495721445335_574632681078259712_n42360728_10214495744525912_57483588886593536_n

 

Vendredi

Sortie au plus petit cirque du monde

 Vendredi soir, une grande partie de la Troupe Aven Savore et quelques autres enfants/jeunes de Saint Eloi ont changé de point de vue.
Ils n’étaient pas sur scène mais dans les gradins.
Nos partenaires et amis du Plus Petit Cirque du Monde nous ont invités à découvrir une incroyable création internationale fusionnant cirque et hip hop.
Chacun de nous nous, ébahi par la performance globale de ces jeunes, c’est senti unit à Union Black.

Cuisine

IMG_20180921_113220_1

Aujourd’hui, à la cuisine il y avait sept ou huit mamans et une bénévole pour préparer le repas.

IMG_20180921_132203
Au départ on devait faire des samoussas, mais finalement le projet a dû être annulé et on a fait des pastels, du riz blanc et des moules mélangées avec de la sauce tomate et des oignons.

IMG_20180921_132244

Que ce soit pendant la préparation où au moment du repas, adultes comme enfants, tout le monde a semblé passer un agréable moment.IMG_20180921_131943

 

La rocade

 20180921_172912

Cet après-midi, nous étions à la Rocade, avec presque un avis de tempête pour nous accueillir ! Le vent soufflait très fort et l’installation des différents ateliers fut plutôt épique. Mais comme le soleil était là, nous avons bien vite oublié, et c’est avec le sourire que nous avons accueilli les enfants qui sortaient de l’école.

20180921_171845

Aujourd’hui, nous avions un atelier petite enfance, des jeux de société, de la peinture sur un grand panneau de bois qui a eu beaucoup de succès et aussi le tir à l’arc. Il y avait beaucoup de monde et les enfants sont passés d’ateliers en atelier et se sont bien amusés.20180921_165731

Nous avons fini la journée avec un bon goûter que nous avons partagé tous ensemble.20180921_170841

 

 

Jardin Bel Air

Aujourd’hui, à Bel air la motivation était au rendez-vous. Dans le jardin mission protection des choux. Cependant, le vent n’a pas facilité les choses et il fut même impossible de finir et de mettre la bâche.

Pour ce qui est de la décoration du jardin l’atelier a été productif avec la réalisation de plusieurs guirlandes.

Le goûter c’est bien passé avec au menu des madeleines et du sirop.

 

 

Champlan

Aujourd’hui à Champlan, nous sommes arrivés avec pleins d’ateliers : un coin petite enfance, une initiation boxe, un atelier maquillage, et pour couronner le tout, confection de bracelets brésiliens. Les enfants étaient, comme à leur habitude, ravis de nous voir, et ont très vite investi les activités proposées.

IMG_20180921_154251

Susano et Ricardo, ont fait des démonstrations musclées sur le punching-ball… Impressionnant !!

De son côté, Emilie s’est improvisée visagiste professionnelle et a maquillé Laruka avec une couronne de fleurs… Bluffant !!

IMG_20180921_154243

Enfin, les plus jeunes ont aussi trouvé leur bonheur avec les montagnes de jouets mis à leur disposition… Amusant !!IMG_20180921_154231_1

Merci à Champlan pour l’accueil animé, c’est toujours un plaisir de venir à votre rencontre, et on se dit à la semaine prochaine pour de nouveaux ateliers forts en émotion !

 

 

Jeudi

Massy

Magnifique journée pour faire un atelier ! Malgré le vent de Force 4 c’est Severin qui anime le Puissance 4 !

IMG_3286

La bande des Jongleurs est toujours au garde à vous pour apprendre de nouveaux tours au diabolo, et plus loin dans le parc les archers sont également nombreux pour le tir à l’arc.

IMG_3282

Iasmina, qui nous fait aujourd’hui l’honneur de sa présence, organise un magnifique atelier peinture.

IMG_3293

La question philosophique du jours : Qu’est-ce qu’être riche ? On discute des différentes manières d’être riche, en argent, en pouvoir, en amour, et on débat sur est ce qu’être riche c’est posséder ou donner.

IMG_3301

 

 

Skate Park

L’activité au Skate Park s’est très bien passée. Il y a eu beaucoup d’enfants aujourd’hui et heureusement, car nous avions prévu plusieurs ateliers :

20180920_164415

la petite enfance, l’activité perles qui a eu beaucoup de succès, tout comme le maquillage, le football, l’activité jeux d’adresse avec les quilles de bois et la patinette, le jeu de boules, la pâte à sel et les jeux de société.

20180920_164817

Le goûter a débuté avec une grande chanson chorégraphique pour calmer les enfants dans la joie et la bonne humeur.20180920_164731

 20180920_172309

 

Bibliothèque du Baladin

IMG_2157

Cette après-midi à l’hôtel Balladin, nous avons fait de la lecture. Nicolae a lu aux enfants les histoires du kamishibai, ce sont des petites histoires ayant un but éducatif comme apprendre à trier les déchets.

IMG_2161IMG_2162

Après la lecture nous avons joué au jacques a dit et aux poissons pécheurs et nous avons ensuite pris le gouter dans la joie et la bonne humeur…

IMG_2160

 

 

Mercredi

Saint Eloi

Aujourd’hui direction St Eloi, une partie de l’équipe y vas à pied et l’autre en bus. Après avoir chargé notre coffre et nos cœurs de bonne humeur, nous partons.

IMAG0066

Lionel a proposé un atelier peinture sur soie, Ines et Eloise ont installé un parcours de motricité, Pauline a disposé les jouets et les livres pour l’atelier petite enfance, Lucien et Lucile ont ramener des jeux de sociétés, et Pénélope et Raphael ont proposé un atelier pour apprendre à maquiller des masques mexicains en prévision de la soirée d’halloween !

IMAG0069
Les enfants ont pu changer d’atelier autant de fois qu’ils le souhaitaient ! Certains sont donc passé sur la plupart des ateliers tandis que d’autre ont préféré se concentrer sur ce qu’ils faisaient.

IMG_20180919_150705

Avant le gouter nous avons joué à un jeu où il faut se mettre tous en rond et se taper dans la main au rythme de la chanson : « dans ma maison sous teeerrreeu ». Vous voyez de laquelle je parle ? Si c’est le cas vous l’aurez surement dans la tête pendant un moment 😊
En tout cas notre équipe la chantonne en rangeant les ateliers de la journée !!

IMG_20180919_160349

 

 

Bondoufle

20180919_150550

Bondoufle sous le soleil et la joie de vivre.

20180919_154613

En ce 19 septembre 2018, la joie et les rires sont au rendez-vous. Les enfants étaient excités en voyant arrivé le camion, prenant ainsi très vite procession des ateliers, tous les jouets trouvant ainsi preneur.

20180919_162403

Heureux de ce changement de routine comme tous les mercredis, c’est un enthousiasme général qui s’est transmis à tous, en allant du groupe d’enfants aux éducateurs.

20180919_151010

Ce fut agréable, touchant (comme toujours) et chaleureux.

 20180919_153329

 

Jardin Bel Air

Très belle journée au jardin. Nous avons embelli le jardin, arrosé et planté. J’ai eu l’occasion de voir en fin tout le processus lors du plantage, entre autres retourner la terre, la mise du terreau et la mise en terre des plantes. Une expérience enrichissante. De plus certains enfants nous ont aidé après avoir fini de jouer aux jeux que nous avions ramenés pour eux. Je dois dire que de voir les enfants investir à ce point ce lieu nous donne vraiment beaucoup de panache pour continuer ce travail.

 

Clas

Et voilà !

Le  CLAS du mercredi matin a redémarré, notre local s’est animé de jolies petites frimousses venues des quatre coins de la ville.

IMG_4067

Accueillis par une collation, nous avons ensuite fait quelques jeux rythmiques à la plus grande joie de tous.
Enfin, par petits groupes, nous avons abordé la scolarité individuellement et collectivement.

IMG_4065
Chacun a son niveau a abordé ses difficultés d’apprentissage.

 

Mardi

Après le débriefing, nous avons fait une chaîne humaine, comme chaque mardi, afin de décharger le camion de la BAPIF.

IMG_2123

Les ateliers se sont mis en place tranquillement : Rangement du sol-sous de la cuisine, transformation alimentaire… Chacun s’est ce qu’il a à faire est rempli sa tâche !

IMG_2119

Les enfants arrivent par la suite, il pleut ! mais ce n’est pas grave, certains partent en direction du parc pendant que d’autres s’occupe au local.

IMG_2128

La journée s’est donc terminée pour les parents avec le cours de français animé par les pédagogues sociaux (Nicolae, Lionel et Pauline). Le thème de cette séance était des conversations téléphoniques sur la scolarisation des enfants.

IMG_2125

Plusieurs mises en situations qui ont permis à quelques-uns de s’exprimer concernant une situation qui peut être quotidienne. L’ambiance était joyeuse et les participants ont joué le jeu, ce qui leur a permis d’acquérir davantage de confiance en leurs expressions en français.

IMG_2141

 

Altérations contre transformations de la Réalité

Biopsie d’un artefact

Nous avons été habitués depuis la fin du XXème siècle au remplacement de la réalité par sa représentation.  La médiatisation omniprésente impose d’abord un discours sur les faits, avant de considérer les faits en eux mêmes.

Petit à petit, la perception de la réalité par la plupart des gens a été remplacée par l’omniprésence d’un discours sur cette même réalité. Certes, un tel discours sur la réalité a existé de tout temps parmi les hommes; n’est ce pas ce que nous appelons l’idéologie? La particularité cependant de l’époque contemporaine est la mise au premier plan, l’omniprésence et la résistance à la réalité d’un tel discours.

On peut résumer ceci d’une seule formule d’Alain Badiou:  « Que peut la pauvre réalité , face à sa représentation? ».

D’une certaine manière, nous pourrions aussi dire aujourd’hui que les faits ne sont plus têtus et que l’idéologie, seule, prévaut.

Le travestissement de la réalité convient bien pour dissimuler ce que les institutions ou les autorités produisent , mais il arrive aujourd’hui que cela ne suffit plus. Il ne suffit pas en effet de dissimuler un certain nombre de réalités sociales, ou de publics invisibles. Il ne suffit plus de dissimuler les effets catastrophiques des politiques environnementales, éducatives ou sociales, telles qu’elles sont menées.

Nous vivons une période où le sentiment de crise est si aigu, si impérieux, qu’il faut en plus donner l’illusion coûte que coûte et en tout temps que les autorités, que les institutions agissent.

Et là l’idéologie ne fait plus le compte. Il faut ajouter et inventer d’autres manières d’agir publiquement. Il faut mettre en oeuvre une activité, aussi superficielle qu’elle soit. Il faut montrer qu’on prend en compte les difficultés, il faut les nommer, il faut AGIR.

Au travestissement de la réalité, il faudra bien ajouter une altération de celle ci; c’est à dire la création d’une réalité secondaire, virtuelle, alternative. Celle-ci affirmera un discours glorieux d’actions et de transformations sociales, qui partout seraient à l’oeuvre.

Plus l’action publique est introuvable sur un territoire abandonné, et plus elle est remplacée par une mise en scène bavarde et perpétuelle d’intentions, d’objectifs et d’annonces imprécises.

Mais comment laisser penser que tout serait en perpétuelle transformation quand jamais rien ne change? Comment perpétuellement faire événement quand il ne se passe rien?

Il reste alors à inventer de faux événements , de fausses inaugurations, poser des plaques devant des locaux vides, et ainsi mettre en scène toute une série de manifestations, qui n’ont pas d’autre objectif que de constituer la liste de « tout ce que nous avons fait ».

En eux mêmes ces artefacts , ces faux événements n’ont aucune valeur vécue. Ils ne permettent aucune rencontre, aucun accident, aucun lendemain.  Ils se suffisent juste à eux mêmes pour constituer le strict équivalent de leur annonce.

Qu’est ce que l’inauguration d’un espace associatif alors que celui-ci reste vide et fermé?  C’est juste une inauguration, sans l’espace. C’est juste l’évocation d’une réalité désormais introuvable de vie associative. Nommer cette évocation suffira; nommer cette évocation l’épuisera.

Chaque action, chaque événement est déjà pré-inscrit dans un programme qui se déroule dès lors coûte que coûte sans plus de référence aux territoires ou aux réalités des gens.

C’est que l’équation est simple et purement philosophique: la réalité, ou bien vous la transformez, ou bien vous l’altérez

Altération et transformation ne sont pas des actions équivalentes. celui qui altère accepte la réalité et toute la violence et l’ordre des choses qu’elle contient. Il n’a aucune envie, ni ambition d’y changer quoi que ce soit. Il cherche juste en quelque sorte, à la mettre « de son côté », à en faire son alliée.

Celui qui, au contraire, au mépris de son confort immédiat et de son strict intérêt personnel, cherche à modifier la réalité, à y apporter du changement, devra au contraire , la regarder d’abord en face, toute nue.  Celui-ci s’écarte alors des idéologies, des discours entendus, des représentations admises et sera en butte à bien des résistances. Il en a toujours été ainsi.

Ce qui change aujourd’hui, c’est justement que les forces qui résistent le plus aux changements de la réalité, doivent elles-même faire semblant de vouloir et pouvoir la transformer.  Ils adoptent alors un discours guerrier, plus radical: ils souhaitent « éradiquer », « supprimer » tout ce qui serait indigne. Ils affichent une détermination d’autant plus absolue que celle ci est sans capacité d’agir.

Vient alors le temps des bilans; il va falloir fournir des preuves, des indices, laisser des traces.  Il va falloir faire preuve d’imagination. On va sortir des chiffres invérifiables; on va évoquer le parcours d’autant plus positif de groupes et d’individus qu’on a  exclus, expulsés ou éloignés , que nul ne pourra établir le contraire, puisqu’on aura brouillé toutes les pistes.

L’artefact de la réalité consiste dès lors à affirmer comme réels des objets ou des événements qui doivent toute leur existence à leur annonce. Nous aurions réussi à solutionner les problèmes dont nous aurons perdu la trace. Nous aurons produit des événements , mais seulement sur un agenda.

Avant, on savait déjà diffuser des projets, et communiquer sur eux alors qu’ils étaient sans lendemain.  On pouvait compter sur l’hallucination positive que les problèmes seraient déjà à moitié résolus dès lors qu’on produirait des projets pour les éradiquer.

Mais aujourd’hui on fait bien mieux : on peut même produire et distribuer des objets qui en eux mêmes n’existent pas. On peut augmenter la réalité.

Tel ce petit pot de miel qui arbore fièrement sur son opercule qu’il serait du miel produit dans des résidences de quartier prioritaire, et qui a été distribué le jour de l’inauguration officielle (et en présence des officiels) d’un rucher qui est censé le produire… mais  qui n’est pas là.

C’est l’histoire d’un miel qui en quelque sorte n’existe pas ou qui du moins n’est pas ce qu’il prétend être , alors que sa seule valeur (vue la petite taille du pot) réside dans son appellation fallacieuse.

 

C’est l’histoire d’un objet qui n’en est pas un , censé attester de la réussite d’un projet qui peine à aboutir.

L’objet (virtuel ou actuel) remplacera-t-il  dans le futur les projets qui auront failli?

Passera-t-on d’une société de l’intention, à une société de prestidigitation qui nous tiendra en haleine pour faire apparaître et disparaître , au gré des besoins, tout ce qui arrange et tout ce qui dérange?

Sans surprise, en Pédagogie sociale, nous préférons, à l’altération de la réalité, sa transformation, aussi petite soit-elle.

Au discours sur l’événement, nous préférons le récit de ce qu’il en advient: son risque , la rencontre, la transformation de ce que nous avons prévu, en ce qui se passe vraiment!

A la production d’objets parfaits, manufacturés, lissés et enregistrés, nous préférons la confection joyeuse de repas farfelus ; nous préférons l’événement, même sans trace, pourvu qu’il ait impacté des gens.

Nous préférons les souvenirs à la mémoire; nous préférons la franchise de l’acte unique, direct au déroulement sans faille d’un programme sans impact.

Samedi

Villa Saint Martin

En ce beau jour ensoleillé du 15 septembre, nous étions installés à la Villa Saint Martin.

IMG_20180915_151744IMG_20180915_145113IMG_20180915_154931

Plusieurs activités leurs ont été proposé, tel que du foot, du pédal go, des jeux de société (puissance 4 et autre), un atelier petite enfance, un atelier maquillage, ainsi qu’un atelier bracelets brésiliens qui a connu un grand succès. Les enfants étaient calmes et très attentionnés.

IMG_20180915_145521

Nous avons de nouveau donné des informations concernant les horaires pour les activités que nous proposons le samedi afin que les enfants sachent que nous sommes toujours présents. Cette après-midi fut très agréable pour nous comme pour les enfants accueillies pour notre plus grand bonheur.

IMG_20180915_154915

 

Hôtel du Baladin

En cette fin de semaine, beaucoup d’enfants étaient présents à l’hôtel.

IMG_2105

Nous avons pu, sous ce soleil, faire un foot pour certains, des échasses pour d’autres ou encore du frisby. Pendant que les plus petits s’amusaient sur les tapis avec les jouets.

IMG_2109

Nous avons donc fini par un jeu collectif.

IMG_2079

Ensuite goûter pour tous !

IMG_2084

Nous nous disons au revoir et à Jeudi !

IMG_2101

 

Hôtel du Parthénon

Après un mois et demi d’absence, c’est avec joie et un peu d’appréhension que je vais au Parthénon pour l’atelier du jour. Je craignais de ne pas revoir les familles, ou d’être accueilli dans des conditions difficiles.

41769835_994613877384782_8857376085193523200_n

En réalité beaucoup de familles étaient encore là et étaient très heureux de nous revoir. Les enfants nous courraient après dans les couloirs. Rapidement avec les stagiaires, les bénévoles nous nous sommes retrouvés avec pleins d’enfants tout autour de nous. Ils avaient hâte d’aller jouer, nous leur avons couru après dans les couloirs en direction de la salle pour les jeux.

41755227_304894410288636_609111196766830592_n

Nous nous sommes ensuite séparés en deux groupes :

Les ados, préados sont parti jouer sur le parking du Chris club : une partie de badminton s’est engagé, ainsi que du tir à l’arc. Mais aussi sur le côté très discrète un groupe de filles jouaient aux cartes. Il y avait aujourd’hui 10 ados

41776929_1156993794449582_5033809165353484288_n

Les bébés et les jeunes enfants étaient installés à l’intérieur de l’hôtel dans une salle mise à notre disposition. Malheureusement cette salle est petite et aujourd’hui nous avons accueilli 14 enfants. Nous avons fait des jeux de construction avec des briques et des legos. Des jeux symboliques avec la dinette.

41880619_841206159603485_8119099785723510784_n

Et avec beaucoup de joie j’ai repris mes séances de lectures, j’étais impressionné par leur capacité de concentration.

41791722_705267893199361_3004160852812103680_n

 

Aven Savore

Le 15 septembre Aven Savore a fait une représentation au centre social des Bergeries à Draveil. Nous avons été très bien accueillis par l’organisatrice Assia, bénévole de l’association intermèdes et par toutes l’équipe du centre.

DSC_8855-Modifier

Avant de commencer le spectacle, les enfants ont pu se changer dans les vestiaires pour enfiler leurs plus belles tenues. Il y avait pas mal de concurrence, d’autre cultures, donc d’autre tenue haute en couleur. Quel régal pour les yeux !!

DSC_8768-Modifier

Le spectacle a rencontré un franc succès, et le défilé aussi. Les enfants ont pu montrer leurs tenues, leurs talents et leurs joies aux habitants de Draveil ! Qui n’ont pas manqué de nous impressionner lors de leur représentation. Un super spectacle du petit chaperon rouge, et un magnifique défilé de tenue venant de tous horizons !

DSC_9036-Modifier

Autant dire que les enfants d’Aven Savore, ont savouré leur journée avec leurs nouveaux amis de Draveil.

DSC_8854-Modifier

 

Vendredi

La rocade

WP_20180914_17_07_04_Pro

Aujourd’hui au programme : petite enfance, jeux de ballon, maquillage, et grands jeux de société. Tout le monde a semblé être satisfait de leurs activités. La bonne ambiance était au rendez-vous.

WP_20180914_17_30_37_Pro

Le goûter s’est également bien passé au menu jus de pomme et brownies, les enfants étaient d’ailleurs volontaires pour aider à sa préparation.

WP_20180914_17_02_14_Pro

Bilan après midi très agréable et ensoleillé.

 WP_20180914_17_02_28_Pro

Jardin Bel Air

Début de journée ensoleillé. Les enfants sont arrivés un peu plus tard et ils ont eu le plaisir de se tester à l’atelier peinture sur soie qui a eu beaucoup de succès. Ils ont également raffolé des beignets de courgettes faits avec les courgettes récoltées du jardin. D’ailleurs, les adultes présents ont également réclamé des beignets, et même la recette. Même si le vent qui s’est levé plus tard nous a empêché de faire tous les beignets, on peut dire que c’est une journée qui finit aussi bien qu’elle a commencé.

Champlan

Voilà une après-midi rayonnante pour l’atelier de Champlan !

P_20180914_152435

On installe la petite enfance, l’atelier d’alphabétisation, et le Babington pour des parties endiablés ! Sur une table à coté, Lucie maquille lauca et des mamans qui sont très contentes que l’on s’occupe d’elle pour une fois !

P_20180914_152444P_20180914_151806

 

Cours de français

Aujourd’hui, lors du cours de français, le sujet qui a été abordé était la prise de rendez-vous téléphonique. Il avait en effet été demandé lors du précédent cours, car il reste impressionnant et compliqué de tenir une conversation téléphonique. La majorité a participé se sont beaucoup impliqué et font de nombreux progrès de jour en jour. Nous avons procédé sous forme de jeu de rôle et les participantes ont su se faire clairement comprendre.IMG_0644IMG_0649

 

Jeudi

Massy

Encore un Magnifique atelier aujourd’hui à Massy, les enfants ont fait beaucoup de progrès avec le diabolo et Lucian a réussi à le lancer et le rattraper plusieurs fois !

P_20180913_175058

Sur un tapis on fait des bracelets brésiliens, et entre 2 arbres Lucie à tendue la Slack line. Les enfants sont en file indienne pour le tir à l’arc (Blague !) et à la petite enfance, enfants et mamans jouent et discutent à bâton rompue.

P_20180913_175113P_20180913_170743

Pour l’atelier de philo du jour, on parle du repas, et de l’importance tant de la nourriture que des convives. On se pose aussi des choix cornéliens : est qu’on préfère manger un plat dégoutant avec tous ses amis ou un plat délicieux tout seul ? Les avis divergent et le débat est vif !

P_20180913_171021

 

Skate Park

IMG_20180913_162929

Aujourd’hui, temps plutôt maussade au skate parc, mais le sourire des enfants et des parents était présent sur leurs visages… L’activité peinture à fait un  carton ; beaucoup d’enfants ont pu ramener leurs peintures chez eux ce qui leur fait de beau souvenir.

IMG_20180913_163657

La musique mettait le rythme dans l’activité sportive des enfants comme la pétanque, le badminton et le foot…

IMG_20180913_163627IMG_20180913_163635

 

Bibliothèque du Baladin

IMG_2502

Dès l’arrivée des enfants après l’école, nous nous sommes rassemblés pour plonger dans le monde des animaux conté par Romain. Les enfants sont tout de suite captivées par cette histoire dont ils doivent tout imaginer.

IMG_2496

Nous avons terminé par quelques chansons ludiques avant de goûter pour rassembler, ce qui a suscité des envies de la part des parents et certains d’entre eux nous ont même rejoint.

 IMG_2510

Mercredi

Saint Eloi

Un magnifique temps à St Eloi. Nous avons revu des enfants qui n’étaient pas venus depuis longtemps, car en vacances ou parce qu’ils ont déménagé.

IMAG0052IMAG0053

Aujourd’hui on a commencé à préparer la fête pour la soirée d’Halloween, au programme arts plastiques autour de dessins sur la fête des morts. A la petite enfance, tunnel, brique et dinette.

IMG_3241

Les enfants réclamaient le slime c’est chose faite, mais pas question d’inclure de la colle, nous c’est naturel, eau, maïzena et colorants alimentaires. Jeu de foot pour les sportifs. Nous finissons par un grand jeu ensemble, l’enjeu c’est la distribution du goûter.IMAG0051

Chut ! silence ! Romain nous compte une histoire. Les enfants sont attentifs. Nous terminons la journée avec le pain au chocolat et on se dit à la semaine prochaine.

IMAG0059

 

 

Bondoufle

En ce Mercredi 12 Septembre, le bidonville de Bondoufle nous a accueillis pour nos activités hebdomadaires.

20180912_14555620180912_151041

Aujourd’hui ce sera petite enfance, coloriage, jeux collectifs (tir à l’arc, foot.), peinture et maquillage.20180912_154221

Cette après-midi nous aura valu de revenir mouillés, en effet, une bataille d’eau a éclaté dans la joie et la bonne humeur ! douche pour tout le monde !

20180912_151850

Nous avons fini par un jeu tous ensemble ! tomate, tête épaules genoux pied, tic tac boum… avant de perdre un bon goûté sous le soleil.20180912_144809

 

Jardin Bel Air

IMG_0635

La journée au jardin potager de Bel-Air aujourd’hui était agréable. Nous avons fait avec les enfants du quartier plusieurs activités : la décoration de la clôture du verger avec des bombes de peinture ; arrosage ; confection et accrochage de guirlandes.

IMG_0639

Nous avons terminé nos activités par un jeu dénommé « jeu du pêcheur » avec les enfants où la dynamique des acteurs était conviviale.

IMG_0632IMG_0629IMG_0628

 

Aven Savore

Mercredi, journée de répétition avant le spectacle de samedi. Nous commençons par répéter les chansons pour le spectacle. En seconde partie, on travaille la synchronisation. Nous avons hâte de faire le défilé et de présenter notre spectacle au centre social des Bergerie de Draveil

WP_20180912_14_45_36_ProWP_20180912_14_40_04_ProWP_20180912_14_40_49_Pro

 

Mardi

En cette belle journée de septembre, nous avons commencé la semaine par une grande chaîne humaine solidaire afin de décharger le camion de la BaPif.

IMG_0598

La journée était joyeuse et tout le monde a mis du cœur à l’ouvrage pour le nettoyage des locaux etc.

IMG_0605

Une odeur appétissante a envahis le couloir, en effet un atelier de transformation alimentaire a été mis en place. Au menu du jour : dinde accompagnée d’un mélange d’haricot verts, de poivrons et de champignons. Cette délicieuse préparation a ensuite été proposée aux familles présentes à la distribution.

IMG_0620

La journée s’est terminée avec le cours de français animé par les pédagogues sociaux (Nicolae, Pénélope et Pauline). Le thème de cette séance était la RATP.  Une mise en situation qui a permis à chacun présent de s’exprimer concernant une situation qui peut être quotidienne dans les transports en commun. L’ambiance était joyeuse et les participants ont joué le jeu, ce qui leur a permis d’acquérir davantage de confiance en leurs expressions en français.

IMG_0614

Pendant ce temps, certains enfants se sont occupés de la préparation d’une tarte aux pommes pendant que d’autres s’amusaient au parc.

IMG_0626