Les enfants des mondes bouleversés

Comprendre « la situation de rue »

En Pédagogie sociale, nous nous occupons des enfants jetés dans un monde hostile; mais il serait juste de dire aussi que nous nous occupons des enfants des mondes perdus , tellement ces enfants sont porteurs d’histoires, d’attentes, et de désirs.

Tous nos publics ont en commun la situation de rue; c’est à dire d’être livrés simplement au monde et à la précarité qui les ballotte d’un point à l’autre.

Cette situation de rue c’est aussi  l’éloignement des institutions. Ce n’est pas un éloignement comme une distance que l’on pourrait combler avec un peu d’effort; ce n’est pas un éloignement comme une fracture qu’on pourrait réduire ou guérir.

C’est un éloignement comme une dérive, une bifurcation, comme un chemin qui nous éloigne petit à petit des institutions et des solutions de temps passés.  Ce n’est pas un éloignement c’est un adieu.

La situation de rue, ce n’est pas la rue, comme nous l’avons souvent dit; c’est l’enfermement en soi, entre soi, dans la gestion de sa propre précarité. C’est l’impossibilité d’accéder à un espace commun, à un temps commun.

Ce commun devra être construit, bâti patiemment à partir d’une expérience communautaire avec une pédagogie spécifique que nous développons ici et ailleurs.

Invisibilité et inaccès au Monde

On retient souvent des enfants ou adultes en situation de rue leur non accès aux droits et aux institutions. Pourtant un autre phénomène devrait nous intéresser: leur invisibilité et ignorance depuis ces mêmes institutions ou depuis les décideurs publics. Tout est fait pour ne pas voir ou perdre de vue les enfants rencontrés fugacement à l’occasion d’une expulsion , d’une mise à la rue, d’un refus de scolarisation.

On les incite à ne pas se présenter , à ne rien réclamer ou à partir avant qu’on les jette dehors. Et s’ils ont l’audace de rester ou de réclamer , on les place dans des dispositifs où on perdra leurs traces au  bout de trois jours (ou trois nuits si c’est à l’hôtel social).

Nous comprenons donc pourquoi ces enfants et ces jeunes sont et vont devenir de plus en plus nombreux au point de devenir la majorité  ou la norme des classes précarisées.

Ces enfants  et ces jeunes ne sont pas à l’écart du Monde ; ils ont un monde et c’est aussi un monde de vie , d’invention et de nouveauté. Et ce sont ces mondes que l’on ignore.

Il est étonnant comment on continue d’allier les pratiques les plus cruelles d’éloignement, de mise à la rue et de déni de droits avec les plus misérabilistes de la vie des gens.

Il est curieux de voir comment et à quel point c’est  justement parce qu’on  une vision limitée, péjorative et stigmatisante de leur vie, qu’on se permet de détruire leur quotidien, de ruiner leurs tentatives et leurs efforts , en faisant mine de leur offrir généreusement des outils dits d’insertion ou de réinsertion, parfois pires que le mal qu’ils sont censés soigner.

Nous ne pouvons travailler socialement qu’à partir du monde des enfants et des familles que nous rejoignons. Nous le savons tous en théorie ; pourtant les pratiques éducatives sociales et administratives en sont encore à répéter et répéter les mêmes attitudes dominatrices et colonisatrices d’autrefois, en n’y apportant que d’infimes variations.

Il faut une pédagogie pour connaître et relier tous ces mondes et en faire une société praticable et possible. C’est ce à quoi s’emploie notre Pédagogie sociale, à partir d’une approche pragmatique, réaliste des conditions de vie et d’existence.

C’est le sens même de ce qui se joue dans la surprise du « travailleur social mandaté par l’administration », « pour faire son travail », quand il se trouve face à une pédagogue sociale , elle même issue ou ayant connu les mêmes conditions de vie que le public concerné. Inévitablement, spontanément, sans même s’en rendre compte va rejouer d’antiques rapports de fore et de pouvoirs. Il lui dit de se taire, qu’il n’ a pas à l’écouter; il lui demande de qui elle est la stagiaire ou la service civique et il finit par lui tourner le dos. Pire, il justifie son comportement au nom du « vrai travail social », renvoyant les pédagogues sociaux à une forme supposée indigne de ce même travail social (« l’animation »).

Il ignore qu’il est lui même le fossoyeur de son métier, qu’il le vide de tout sens et de contenu réellement producteur d’humanité et de socialité.

La notion de « Situation de rue », comme al prise en compte de ce que la notion de précarisation a de profond et d’irréversible est un enjeu fondamental pour le Travail social et ses travailleurs. Sauront-ils sortir de l’impuissance , sauront ils sortir de ce qui est déjà dit et décidé? Sauront ils en un sens faire oeuvre d’existence?

 

 

J’écoute mal un sot qui veut que je le craigne

« J’écoute mal un sot qui veut que je le craigne,
Et je sais beaucoup mieux ce qu’un ami m’enseigne. » 

Victor Hugo: Discours sur l’enseignement mutuel – 1815

Nous autres humains , oublions si souvent que nous avons cette possibilité de nous construire, de nous édifier de l’intérieur. Et nous nous gérons les uns et les autres comme si nous pouvions être dressés, éduqués de l’extérieur , normés, préparés.

Nous continuons encore et encore à rechercher des responsables parmi les parents, parmi le milieu, parmi les influences, parmi les écrans. Nous accusons depuis toujours les mauvaises mesures, les mauvaises influences, l’air du temps, les changements technologiques te numériques de tous les maux qui affectent nos sociétés et notre socialité.

Ce que nous n’avons pas su produire, pensons nous, nous devrions le redresser Et voici que sur le constat de l’échec de tous nos efforts pour éduquer, nous investissons la rééducation et la pénalisation comme des étais dérisoires.

Même dans nos échecs nous persévérons; nous faisons chaque jour plus mal. Notre imagination ne nous permet que de préparer le pire: suivis, casiers, dossiers, surveillance, mouchards à tous les étages!

Nous sommes toujours condamnés à traiter en étrangers ce et ceux qu’on a toujours cherché à dominer, à dresser, à civiliser, à instruire. Il faut des années pour le comprendre et l’appréhender. Tous nos efforts pour rattraper nos ambitions éducatives ne mènent encore et encore qu’à plus de ruine car c’est le projet lui même qui était erroné. Celui là même qui était mal pensé.

On n’éduque pas un enfant . A la limite , on éduque un chien. Et nul n’apprend rien sans le transformer. On ne peut pas enseigner, on ne peut que donner à vivre, à penser, à aimer…

Nous subissons de tous côtés des incitations , des injonctions à contrôler, surveiller, normer, partout, dans le social, dans l’éducation. La famille elle même, réduite à la parentalité se résume de plus en plus à une litanie interminable de choix que les parents qui ont peu de moyens prétendent faire pour leurs enfants tandis que les parents précaires sont eux, sommés de soutenir des choix extérieurs.

Mais pendant ce temps, là la famille, l’enfance, la rue, la cité,  se vident de toute expérience qui peut aider à se construire pour la vie. Où sont les moments de vie, les moments de joie, les moments ensemble. Où sont les collectifs, les identités communes? Où sont les passions et les amitiés bouleversantes? Dans quel espace secret, quelle intimité résiduelle les enfants d’aujourd’hui pourront encore se construire alors que nous les scrutons par peur qu’ils deviennent des menaces ou des victimes?

En pédagogie sociale on ne perd pas de temps à inculquer, éduquer, rééduquer, projeter, contractualiser suivre et poursuivre des projets ou des enfants ; nous mettons tout notre soin, toute notre attention à produire à vivre.

Ce que nous visons, ce que nous vivons c’est  de l’expérience vécue en pleine conscience de soi et des autres.

Ce que nous produisons c’est de la matière, du concret, du complexe. Et pour cela il n’y a qu’une seule voie: briser les barrières, rapprocher l’autre, tous les autres et faire famille là où on nous isole.

BONNE NOUVELLE !

Nous sommes sélectionnés par LILO le moteur de recherche qui reverse à des association une part de ses revenues publicitaires. Pour l’instant nous ne sommes pas encore référencés dans leur liste d’association partenaire, car nous devons atteindre un nombre important de donateurs! Nous vous invitons donc à nous donner vos goutte via ce lien :

http://www.lilo.org/fr/intermedes-robinson/?utm_source=intermedes-robinson

Et si vous ne connaissez pas encore LILO, venez vous renseigner, et pourquoi pas vous lancer dans l’aventure en suivant ce lien :

http://www.lilo.org/?utm_source=intermedes-robinson

Et si vous souhaitez nous soutenir sur la durée, n’hésitez pas à cliquer sur: « Donner automatiquement mes gouttes à ce projet »

 

UNE SEMAINE EXCEPTIONNELLE

Une semaine de formation de tous avec tous. Nos amis de l’école d’éducateurs AFERTES et d’Avion sont venus à plus de 30 passer une partie de la semaine avec nous.

Tandis que nous organisions un stage de formation à la Pédagogie sociale pour un groupe de 12 stagiaires sur 3 jours.

Intermèdes Robinson: capitale de la Pédagogie sociale ! Merci à tous nos visiteurs, stagiaires, à notre équipe, à Tito, et à Mélody venue nous apporter une aide essentielle.

DIMANCHE

Jardin du Dimanche

IMG_0433

Aujourd’hui Yasmina, Mariam, et moi (Mélissa) nous sommes allées au jardin à Saulx les chartreux avec des familles.

Il faisait très beau !

IMG_0440

On a commencé par s’installer, et à préparer, éplucher les concombres, laver les tomates et les salades, faire le feu pour le barbecue pour y mettre les merguez)

IMG_0445

Les enfants se sont beaucoup amusées, ils ont joué (à la balançoire, au ballon, de la guitare, chant)

Une fois les merguez cuites, on a installé la table, on a mangé tous ensemble, des mamans avait ramené des petit plats.

IMG_0458

On a ensuite ramasser les feuilles mortes qui se trouvait dans le jardin. Ramasser les haricots verts, ainsi que les mauvaises herbes.

Par la suite on a pris le gouter. Tout le monde a passé un bon moment.

IMG_0465

 

SAMEDI

Atelier de la VSM

20171014_143359

Aujourd’hui Nicolae, Laura V, Alfred et moi (Mélissa) nous avons été à la Villa saint martin. On a installé nos 3 ateliers petits enfance, coloriage et jeux de société (Uno, Mitho et le dooble). On a fini par un jeu collectif (l’épervier).  Et on a pris le gouter tous ensemble.

20171014_152237

Il n’y avait pas beaucoup d’enfant, mais les enfants se sont bien amusés. Il faisait très beau c’était agréable.

20171014_153230

Atelier des Hotels

IMG_0423

Hôtel F1: jeux de sociétés qui ont bien marchés. Atelier maquillage, des enfants par les enfants et par les adultes, maquillage des adultes par les enfants qui a lui aussi très bien fonctionné.

IMG_0425

Hôtel Parthenon:  Atelier petite enfance qui a eu un grand succès tout comme l’atelier coloriage.

IMG_0427

Une superbe journée pour ces 30 enfants qui s’est conclus par un goûter au soleil tous ensembles et dans le calme.

Bon weekend

IMG_0431

VENDREDI

Atelier de Morangis

20171013_155355

Aujourd’hui Laura. V, Florence, Fillipe, Cassandra et moi (Melissa) nous sommes allés au camp de Morangis, nous avons fait un tour du camp pour prévenir les enfants qu’ont été arrivé pour les activités. Nous avons installé l’atelier tel que l’atelier petit enfance, peinture et cuisine (création de pop-corn).

20171013_163006

C’était aussi l’anniversaire de Bianca qui fêtait aujourd’hui ses 11 ans,  nous l’avons fêté avec les enfants du camp, on n’avait préparé un petit buffet (boisson, popcorn, chips, bonbon, petit gâteau). Pour l’occasion la maman de Bianca avait préparé à manger (frite, poulet, merguez, salade) pour tout le monde, ainsi que des petits chapeaux d’anniversaire. Bianca était très contente, elle ne s’attendait pas à ce qu’on lui prépare quelque chose, les enfants ont apprécié. C’était un très bon moment convivial.

20171013_165921

 

20171013_161005

Atelier de la Rocade

22546837_1861348400548235_690338244_o

Aujourd’hui nous sommes allés dans le quartier de la Rocade en compagnie de Thomas, Dusko, Alfred, Enola et Nelson.

Nous avons mis en place plusieurs ateliers comme la petite enfance qui a eu son succès, à côté il y a eu les jeux de sociétés qui se sont bien passés, un atelier musique ou les enfants se sont amusés avec les rythmes.

22553747_1861349013881507_1326823356_o

Et un atelier jeux collectifs plus particulièrement des parcours de rugby ou grands et petits ce sont prêtez aux jeux.

Nous avons fini cette journée sur un grand gouter avec une quarantaine d’enfants.

22473742_1861348440548231_2092194945_o

 

Atelier du Jardin de Bel-Air

Aujourd’hui le soleil est de retour. En attendent la venue des enfants nous assemblons des bacs à fleurs.

received_1421403401312404received_1421403611312383

Les enfants arrivent peu à peu, et au programme il y a un atelier cirque qui a du succès.

received_1421403871312357

Ensuite nous avons joué au Dooble  pour finir avec un tomate Ketchup, le du killer et un béret. Le gouter se passe dans la bonne humeur.

received_1421403864645691

A bientôt jardin Bel air.

Cuisine du Vendredi

20171013_104859

Aujourd’hui moi (Laura O) et Mariam ont fait la cuisine avec le maman des  hôtel et de quartier,

20171013_114045

Aujourd’hui nous préparons un Tiep ( recette malienne) pour une quarantaine de personnes. Le repas est un franc succès et tout le monde adore. Nous passons une très bonne aprés midi !

IMG_2835

JEUDI

Atelier du Skate-Park

20171012_162930

Aujourd’hui nous sommes allés au skate Park en compagnie de Laura, Florence, Melissa, Cinan, Roberta, Marie, Clémence, Cassandra et Nelson.

20171012_165551

Et nous avons eu une cinquantaine d’enfants sur cette atelier ou nous avons proposé un atelier petite enfance, du maquillage, des jeux de sociétés et un kamishibaye. L’atelier a très bien marché, des dizaines d’enfants étaient présent, et malgré le nombre, tout le monde a passé un très bon moment.

20171012_165555

on a lancé un atelier de basket où l’on a pu effectuer plusieurs petits jeux comme un « 21 » ou un « tour du monde » et avons fini par un « 2 contre 2 ».

22472185_1860386383977770_338120489_o

Nous avons fini cette journée par un grand gouter.

20171012_174826

Atelier de Massy

IMG_0410

 

Une bonne journée, avec une petite enfance qui a bien marché, jeux collectifs aussi, comme les jeux de question et jeux de société.

IMG_0397

La cuisine fut légèrement perturbée lorsqu’une personne âgée a fait tomber notre popcorn (:-))

IMG_0395

Le goûter s’est passé dans le calme et la bonne humeur.

IMG_0385

A bientôt Massy !

IMG_0387

Atelier du Clas

 

IMG_2808

Aujourd’hui Mariam et Abdel on fait l’atelier clas  en premiers temps nous avons  fait les devoir avec eux. Ensuite nous avons écris une histoire avec les enfants ca s’est bien passé.

IMG_2805

Pour le premier jour les enfants ont bien aimé ce moment très convivial.

IMG_2807

MERCREDI

Atelier du Jardin de Saulx

Aujourd’hui nous avons de la visite des étudiants du Nord pas de Calais, de l’école de de l’afertes qui viennent a 40 avec leurs formateurs pour voir comment se passe nos ateliers pédagogiques de rue mais aussi  notre jardin communautaire.

received_1421403801312364

On va-y allée avec 4 d’entre eux plus nous 5 au jardin pour leur présenté un peu le projet mais aussi pour nous aider à finir la préparation des terrains pour cette saison.

received_1421403391312405

Tout le monde met la main à la pâte, dans une bonne ambiance et dans la bonne humeur le travail avance vite et des brouettes entières des mauvaises herbes sont amenées en dehors du jardin. Nous avons pu récolter un peu des légumes bien cachées sous les plantes et ensuite nous avons pris tous un bon goûter dans la rigolade.

received_1421404274645650

A bientôt.

 

Atelier de Saint-Eloi

20171011_151704

20171011_154906

Aujourd’hui nous sommes nombreux en raison de la formation en pédagogie sociale. Au Programme, Ateliers slime qui fonctionne très bien, les enfants expérimentent le toucher. Aux jeux collectifs, le foot a encore une fois raison des animateurs.

20171011_154929

A la petite enfance les enfants s’inventent des jeux. Après le Slime, les enfants s’adonnent à l’improvisation théâtrale et un Match d’improvisation se termine dans la joie et la bonne humeur.

20171011_162452

Le gouter se passe dans le calme et la bonne entente.

A bientôt St Eloi !!!

20171011_163632

Atelier de Bondoufle

20171011_152735

Aujourd’hui nous sommes allés au camp de Bondoufle en compagnie de Laura, Thomas, Thomas Berard, Nelson et des jeunes en formation , à l’école des éducateurs d’Avion (Nord Pas de Calais).

20171011_153541

Nous avons mis en place nos atelier comme la petite enfance qui a super bien marché, le coloriage a coter.

Un atelier peinture et Maquillage ou les enfants se sont fait maquiller et ce sont maquiller et du coter peinture ont pu montrer leurs imagination.

On a fini cette journée par des grands jeux comme « Le Facteurs n’est pas passez », le « 1, 2,3 animaux » et un « statue musicale ».

20171011_162104

Et pour finir cette journée nous avons pris le gouter tous ensemble ou les enfants était calme.

20171011_163336

MARDI

Atelier de Morangis

IMG_0358

Aujourd’hui il y avait la présence exceptionnelle d’élève d’une école d’éducateur du nord de la France ce qui explique notre présence à Morangis en ce jour.

Les enfants étaient contents de nous voir arriver par « surprise ».

Les enfants étaient presque pas assez nombreux en vue du nombre d’intervenant mais très dynamique.

IMG_0330

Nous avons continué les cahiers avec des desseins et d’écriture de plusieurs langues.

IMG_0344

Le twister ainsi que le Molcky ont bien marché les enfants étaient ravie.

IMG_0342

Nous avons fait une grosse partie de jeu collectif pendant que quelques un faisait du cirque avec les assiettes et le mikado.

IMG_0368

Le goûter c’est très bien passé il y a même des mamans et des hommes qui nous ont rejoins.

IMG_0371

Arrêtez les verbes en « ré »!

Immanquablement en ces temps troublés, la plupart de nos réunions, de nos colloques, de nos rencontres finissent de la même manière.

Après  un temps d’exposé où on entend et partage des analyses remarquables, après de longs débats où on se laisse convaincre, où on se laisse emporter , après avoir ressenti collectivement une impulsion et une énergie d’agir… nous finissons toujours par les mêmes étouffoirs.

Au moment où semble possible enfin  d’inventer du neuf, de commencer quelque chose, voici que nous nous mettons malgré nous et les uns et les autres à répéter les mêmes refrains.

La plupart terminent les discours et les rencontres par un appel à la vigilance, alors que nous venions de nous mettre d’accord, ensemble, que ce stade était dépassé depuis belle lurette. C’est comme une vitesse qu’on rétrograde, l’appel à la vigilance sonne comme un: « On continue comme ça et on fait comme si on n’avait rien remarqué ». On pourrait presque ajouter: « Comme si on n’avait rien vécu ».

Il est curieux d’appeler un collectif à ce qui n’est, au mieux, qu’une attitude intérieure, une alerte , une veille. Est ce donc la nuit pour longtemps? Faudra-t-il toujours dormir?

Après l’appel à la vigilance vient dans l’ordre des conclusions mortifères, un autre appel presque aussi fréquent, celui qui nous exhorte à « ne rien lâcher ».

« Ne lâchons rien », disent ceux qui retournent à leur quotidien, qui se séparent,  qui quittent les débats, qui rompent les réunions et l’observateur anxieux peut se dire à ce moment là que tout a déjà été lâché.

Comment se fait il que nous en arrivions toujours là? Etre capables de constats précis, de jugements sans complaisance, d’une nécessaire vision radicale des choses, mais qu’au moment de l’agir, celui de la détermination collective, nous flanchions toujours? Ce terrible désir de reporter , de remettre ça , et de nous condamner nous mêmes à répéter encore et encore l’échec que nous avons constaté depuis le début?

Alors certains font l’effort pour aller encore un peu plus loin et ils lancent alors des appels  de « VERBES EN RE_ « .

Selon eux , il va nous falloir « RE-inventer » la société de demain, le lien social ou autre chose; « RE-créer » la convivialité, le vivre ensemble, « RE-enchanter » le monde , nos valeurs, nos idéaux.

On tombe, à cette occasion, dans une vision de la RE-paration. On invoque l’idée d’une société qui ne serait que partiellement  endommagée, d’un accident facilement surmontable, d’une anomalie temporaire. On se met à rêver qu’on pourrait tout « RE-dresser », « Re-staurer », « Re-habiliter »

Après l’appel à la vigilance , nous voici donc donc l’attente de la  « Grande réparation » (ou du grand Réparateur); celui qui nous permettra de sauver l’essentiel d’un système et d’une organisation dont on préfère percevoir l’évolution comme une anomalie , plutôt que comme un défaut d’origine.

Ne pouvant concevoir du neuf, on pense que quelque chose est à refaire, on réitère ce qui a déjà eu lieu. Face au dilemme d’un avenir incertain, on cherche des solutions en arrière , dans un passé supposé plus doré et plus glorieux.

Comment devons nous entendre en effet les appels à  « Re-tisser » du lien social , de la convivialité et du « vivre ensemble », sinon comme la croyance qu’il aurait déjà existé un âge d’or de ces valeurs sociales?  Il semble importer peu que cette croyance ne repose que sur du vent.  S’il y a aujourd’hui des désastres sociaux en cours, c’est justement parce que rien dans le passé ne nous avait préparé à vivre et affronter ces phénomènes sociaux que nous subissons et qui sont inédits.

On ne luttera pas contre les problématiques modernes avec les remèdes sociaux d’un autre temps et d’un autre contexte.  Vouloir plus de la même chose (autorité, contrôle, mérite, sélection, enfermement), quand c’est justement ces mêmes choses même qui ne fonctionnent pas ou plus , ne mène à aucune issue.

Multiplier les liens sociaux? Pourquoi faire quand ces liens n’ont aucun contenu, aucune continuité ou aucune résistance? Développer le vivre ensemble? , pourquoi faire quand on n’a plus la moindre idée de sa voir pour quoi et dans quel but on devrait vivre ensemble?

Là sont les véritables enjeux , les véritables défis, dont la solution ne consistera pas dans le recyclage des idées d’avant hier.

Pour y parvenir, sans doute nous faudrait il un nouveau langage, ou un nouvel usage du langage. Nous retrouvons ici l’intuition de Korczak qui regrettait que les enfants s’expriment dans la même langue que les adultes, sûr qu’il était que ce qu’ils ont à dire va au delà de l’usure des mots.

Il nous faut du neuf; il nous faut agir, pas ré-agir; éduquer, pas ré-éduquerproduire, pas reproduire, etc.

Nous avons à faire face à des problématiques humaines qui n’ont pas encore été résolues.  Si nous buttons sur des obstacles, si les problématiques nous résistent c’est parce qu’il faut des ruptures et inventer des choses qui n’ont pas encore été dites.

Alors je propose d’arrêter les verbes en « ré-« , car ce sont des verbes mous, des verbes perdants, qui ont déjà raté leurs cibles, une première fois.

Préférons des verbes durs comme le fer, des verbes en « faire » : faire savoir, faire bouger, faire comprendre, avec du savoir-faire, du pouvoir-faire.

 

Partenariat LILO:

Bonne nouvelle, notre projet a été sélectionné sur le moteur de recherche Lilo. Vous pouvez désormais nous financer gratuitement en utilisant Lilo pour vos recherches quotidiennes !

Pour découvrir ce nouveau moteur et nous financer gratuitement, c’est très simple :
1-Se rendre sur http://www.lilo.org/?utm_source=intermedes-robinson pour utiliser le moteur de recherche Lilo.
2-Cumuler au minimum 50 gouttes d’eau.
3-Aller sur la fiche projet http://www.lilo.org/fr/intermedes-robinson/… et verser au minimum 50 gouttes d’eau la première fois que vous nous verser vos gouttes d’eau (les fois suivantes, c’est à souhait).
4-Faire ses recherches au quotidien avec Lilo pour gagner des gouttes d’eau.
5-Reverser régulièrement ses gouttes d’eau, en se rendant directement sur la fiche projet http://www.lilo.org/fr/intermedes-robinson/…

Dimanche: récoltes d’automne

Une belle journée aux couleurs douce. Nous voici au jardin. Il paraît déjà passé , vide , d’une autre saison. Tant de légumes ont été déjà ramassés.

Et puis voici, on cherche , on cherche encore et on trouve plein de légumes et de fruits un peu partout, presque dissimulés, attendant celui qui aura la patience de les saisir.

 

SAMEDI

Atelier Vauhallan

 

Aujourd’hui Laura, Lindsay, Elbera, Élodie et moi (Mélissa), nous avons été à Vauhallan.

thumbnail_IMG_2905

On a commencé par faire une ronde et on s’est tous présentés, on a fait un jeu collectif (poisson pécheur), les enfants ne connaissaient pas ce jeux il été très content de le découvrir et d’y participer. On a ensuite commencé à installer les ateliers avec les enfants.

thumbnail_IMG_2900

Il y avait un atelier petit enfance (Dinette, jeux de construction, circuit de voiture) , un atelier peinture qui a très bien fonctionné car c’était la première fois qu’un atelier peinture se faisait la bas, et un atelier maquillage, les enfants ont adorés, il ont font de très belles choses.

thumbnail_IMG_2901

Une fois les activités finies, on à distribuer le goûter, et des bonbons à la fin, les enfants étaient ravies.

thumbnail_IMG_2903

Atelier VSM

Aujourd’hui nous sommes allés dans le quartier de la villa saint martin en compagnie de Nicolae, Marine, Ionut, Dalinda et Nelson.

Nous avons mis en place plusieurs ateliers dont la petite enfance ou malgré que tous les enfants était à la fête foraine nous avons eu notre publique.

Un atelier jeux de sociétés ou nous avons tous jouer aux jeux « mito » et avons tous bien tricher.

Et pour finir les ateliers nous avons fait un « béret » et une « balle au prisonniers ».

Nous avons finalisé cette journée par un gouter.

Atelier hôtel

Aux hôtels F1 étaient présents Saman, Mariam, Laura, Thomas et Marie (copine d’Abdel). Nous avons proposés un atelier d’éveil pour les enfants en bas âge, un atelier coloriage pour les enfants un peu plus grands et Thomas a initié un foot avec Famoussa et sa bande, qui avaient une grande envie de se dépenser et de fait étaient très contents de jouer en collectif.

thumbnail_IMG_2901

Marie s’est occupée de la petite enfance et a dessiné des objets sur l’ardoise magique sous les commandes de Sandja, qui a lui aussi un peu dessiné à son tour avant de se mettre au coloriage. Mariam, pendant ce temps-là, répétait  de jolis pas de danse avec deux petites filles des hôtels, ainsi que quelques petits enfants et Mam qui venaient se greffer au groupe dans la bonne humeur ! Saman, faute de mamans présentes, n’a pu assurer son cours de QI gong et s’est donc occupé de superviser les coloriages magnifiques des enfants et a lu quelques Monsieur Madame a qui voulait bien écouter.

20171007_160405

A l’hôtel Parthénon nous étions en compagnie de Nathalie, Annick et Marie (stagiaire ES), nous avons partagés de bons moments avec les enfants.

20171007_160002

Les enfants avaient entre 1 et 4 ans, la salle s’est bien remplie dans l’heure.

Nathalie a organisé un atelier coloriage ‘’ où trouver Charlie ‘’ les enfants ont adorés, ils étaient très demandeurs.

IMG_0617

Annick et Marie ont assurées la petite enfance où beaucoup d’enfants s’y trouvaient, nous avons joué à la dinette, aux jeux de constructions.

20171007_160708

Puis nous avons rejoint nos collègues et les enfants pour faire le goûter tous ensemble. Une très bonne journée pour nous tous.

VENDREDI

Atelier Morangis

Les enfants de Morangis étaient très nombreux aujourd’hui, également les parents qui nous ont entouré tous le long de la journée, c’était chaleureux vivant et dynamique.

20171006_163454

Les enfants étaient demandeur et très attentif à ce qu’il se passait.  Sur un tapis, un jeu de société qui demande rapidité et réflexion les enfants ne quittait plus le tapis, et quelques petits autours qui regardaient les grands jouer.

20171006_160141

Sur le tapis à côtés la petite enfance avec quelques enfants et puis un atelier Kapla, nous avons installé également le puissance 4 et quelques grands jeux pour qu’il puisse se balader d’atelier en atelier.

20171006_160137

Nous avons terminé par des jeux collectifs, 1 2 3 animaux, tomate ketchup et le béret qui a super bien fonctionné.

20171006_164159

Excellente journée remplie de sourire d’amour et de joie ! Merci à tous

20171006_171110

Atelier Cuisine :

Au menu purée maison, poulet au four et beignet de courgette, un délicieux repas préparé par Dusko, Melissa, Marion, Stéphanie, Sadio, Mimad, tout le monde au fourneau ! De la musique sur l’enceinte, des bonnes petites blagues, une envie bouillonnante de faire un bon repas, des tables bien décorés et de belles assiettes !

Pas beaucoup de mamans présentent aujourd’hui mais un joyeux moment partagé avec l’équipe.

 

Atelier La rocade

Au programme  volley ball et chat avec un groupe d’enfants, le Memory et le Uno a plu aujourd’hui à la plupart des enfants sur la rocade.

20171006_170409

La petite enfance très attendu et très prisé des enfants et même des mamans qui y participaient avec en plus de la dinette et des legos, un atelier coloriage complémentaire à la petite enfance.

20171006_165250

Un gouter très dense avec le petit plaisir de cette fin d’après-midi avec des beignets aux potirons.

20171006_165300

Humm un régal !

20171006_174244

JEUDI

Atelier Skate park

Une très belle après-midi en compagnie de Dalynda, Nelson, Lindsay, Laura V, Marie, Melissa et Noemi.

20171005_163231

Au programme football, jeux de société avec le « MITO » qui a fait parler de lui et qui est attendu des enfants pour la prochaine fois.

20171005_163535

L’atelier maquillage qui conquit les enfants de nouveau avec des enfants qui se maquillaient  entre eux aussi, un moment  très sympa.

20171005_162703

Et pour finir la petite enfance, pour la prochaine fois les enfants désirent faire du Slime une composition de colle, mousse à rasé, colorant  alimentaire pour la couleur.

20171005_170751

Atelier Massy

A l’atelier de Massy en ce début d’automne, nous avons joué au foot avec les enfants, mis en place un espace d’expression par le moyen du porte-parole autour des questions des valeurs de la république où les enfants.

IMG_0244

Ont fait des échanges très intéressant sur la question de l’autorité, ou du fait que certain enfants n’est pas acceptés à l’école.

IMG_0222

D’autre part, il y avait la petite enfance avec des coloriages et un atelier de cuisine où les enfants ont pu préparer des crêpes pour le goûter.

IMG_0238

IMG_0250

Cette journée s’est finit par un conseil de quartier avec une volonté forte de faire de la peinture ou du volley ball.

IMG_0267

Atelier jardin

Nicolae, Ionut , Flora , Rosa , Franck , Eric

Nous avons désherbés les deux côtés du jardin

Ensuite nous avons cueillis des légumes : haricots verts, potirons et courgettes.

Pour finir nous avons pris une petite collation .

MERCREDI

Atelier st Éloi

Nous avons passé une agréable journée, il y a eu beaucoup d’enfants qui nous attendaient. Au programme aujourd’hui il y a eu des ateliers tels que le maquillage, la petite enfance, une expérience avec le slime et du théâtre qui se sont super bien déroulés.

20171004_145605

20171004_152921

De plus, un intervenant du club de rugby de Chilly Mazarin qui nous a apporté son savoir-faire auprès des enfants qui leur a beaucoup plu, C’est un atelier à refaire.

20171004_145551

Le conseil de quartier nous a permis d’avoir plusieurs propositions d’atelier pour la prochaine fois et le gouter s’est super bien passer nous avons bien mangé sous ce temps ensoleillé

20171004_161813

 

Atelier jardin

Aujourd’hui nous avons été six adultes et quatre enfants au jardin. Le temps était frais et humide, mais le soleil nous a permis de profiter des parfums et des couleurs de l’automne et nous en avons profité pour observer feuilles et champignons.

thumbnail_IMG_2860

thumbnail_IMG_2859

La benjamine du groupe s’est révélée une pilote de brouette hors pair et a semblé ravie de découvrir le jardin.

thumbnail_IMG_2858

Nous avons tondu la pelouse, nettoyé le potager, ramassé des haricots, des courges, des piments, du persil et des framboises, avant de nous attabler pour partager un goûter.

thumbnail_IMG_2857

 

Atelier Bondoufle

En route pour Bondoufle en compagnie de Laura, Iasmina, Abdel, Bianca, Noémie, Lindsay, Nathalie et Rosa.

IMG_0185

Nous avons fait la petite enfance qui a eu un grand succès avec les enfants et le petit coin « École », l’atelier peinture qui consistait à faire une empreinte de main afin de leur permettre d’illustrer par exemple une fleur, un animal tel que la girafe et plein d’autres…

IMG_0178

Ensuite la cuisine qui a été très apprécié des mamans qui ont participes en fessant des beignets qui ont contribué au goûter.

IMG_0198

IMG_0202

Et pour finir nous avons joué collectivement à un jeu qui vient de Roumanie «  Tu veux la moutarde ».

IMG_0207

IMG_0210

C’était un très bon moment avec un temps agréable, pour la prochaine fois les enfants aimeraient faire du coloriage et du maquillage.

MARDI

Atelier FLE

Une trentaine de mamans présentent pour le cours de Français. Nous avons commencé par une petite présentation de chacun, le nom, le nombre d’enfant, ou on habite etc.…

31534

Puis nous avons présenté le jeu « Théâtre d’improvisation » il s’agit de mettre en scène des petites sketchs, en commençant par piocher des papiers un lieu, une émotion et une situation.

19435

Aujourd’hui nous avons décidé de ne travailler que la joie, le bonheur et l’émerveillement, c’est assez difficile je dois dire. La plupart des mamans se portaient directement volontaire, se mettais sur le côtés et essayer d’inventer quelque chose rapidement.

73880

C’était une après-midi super chouette, bonne ambiance, beaucoup de rire et de joies !

Biiiiiisouuuuuuuuus

Ne rien proposer, rendre tout possible

La chimère, espace ouvert à tous, espace de vie sociale , propose depuis 2005, à Voiron, un lieu « qui ne propose rien et où tout est possible ».

Formulation magique, formulation magnifique qui peut nous aider à comprendre de quoi il s’agit comme différence essentielle, entre le travail éducatif et social classique et la Pédagogie sociale.

En effet, sur nos ateliers , dans nos locaux, dans la rue, les bidonvilles et les espaces publics, nous ne proposons rien. Nous n’avons même pas d’activité. Comment faire sans activités? Les gens ne comprennent pas:

-« Quoi? vous ne faites pas d’activités?  »

Et nous avons bien du mal à leur expliquer (car il faut qu’ils l’éprouvent)  que il n’y a pas besoin d’activité quand il se passe quelque chose.

Et chez nous, à tout moment, quelque chose arrive.

Dans,l’opinion majoritaire et institutionnelle classique, l’activité c’est la Base, l’offre , et après , vient l’accompagnement pour y accéder ou évoluer parmi elles.

Pour l’Education spécialisée, l’Education populaire et l’ensemble des pratiques éducatives et sociales actuelles , tout classiquement est une question « d’accompagnement », de « trajet », de « passage ».

D’ailleurs, dans les écrits des acteurs sociaux de tous ces secteurs, le vocabulaire,  et surtout les verbes ne trompent pas: on accueille, on suit, on accompagne, on propose.

L’image des réalités sociales , en lien avec ces actions, est très claire. Les gens sont définis par leurs manques. Les biens sociaux ou culturels qui leur font défaut, seraient disponibles… ailleurs. Et et il n’y aurait tout au plus qu’à organiser « le passage », l’accès à »…

Il ne manquerait en somme,  à l’ordre des choses, à la manière dont est agencé le Monde, que des « opportunités », un  accès aux ressources qui existeraient déjà. Il y aurait ainsi un passage au dessus des difficultés sociales,  qui permettrait de conduire chacun, à chances égales, sur de la terre ferme et définitive.

C’est bien là, la vision libérale  du Social, de la Culture , de l’Education.

La conception de la personne en lien avec ces représentations , est de même nature. Les gens seraient définis par leurs manques et, en conséquence,  ils doivent se mobiliser pour les combler.

Les gens auraient tout au plus besoin qu’on les aide à définir et accomplir « LEURS projets ». Pour cela, il rebondiraient sur des propositions qu’on leur fait. Mais ce serait à eux d’accepter; c’est à dire qu’on attend d’eux plus ou moins de signes objectifs, des comportements positifs qui indiquent qu’ils adhèrent, qu’ils acceptent. Ils doivent être ponctuels, persévérants, méritants. Ils doivent « suivre » leurs projets.

Dès lors la porte est ouverte, l’excuse est toute trouvée pour rejeter l’échec des propositions en question sur les défauts des « bénéficiaires » qui manquent de motivation, d’investissement ou de persévérance.

En les tenant comptables des échecs de ce système, on respecterait l’autonomie et la dignité des bénéficiaires , en se limitant justement à cette stricte vision des choses: on propose et ils disposent. A eux la faute, à eux l’échec. Ils n’adhèrent pas, ils « décrochent ». N’entend-t-on pas parfois dans le institutions comme motif de rupture ou d’exclusion : « Il n’adhère pas à son projet »?

Ces représentations  sont tellement ancrées dans l’imaginaire des institutions du Social, que le premier obstacle pour imaginer autre chose, une issue, une alternative se heurte à une croyance massive: que pourrait-il bien exister d’autre? Comment oser penser autrement?

Cette vision libérale, de l’action éducative et sociale, inspirée de la philosophie de l’Education nouvelle, est difficile à mettre en cause car elle touche à une véritable morale sociale qui se voudrait atemporelle et avérée. Telle est la morale de l’accompagnement, de la proposition, de l’accueil et de l’autonomie.

Pour en sortir, le plus simple reste encore de faire remarquer que nous avons totalement changé d’environnement social et sociétal depuis les 30 glorieuses.

Nous ne vivons plus dans le même temps.

A l’ère du précariat, il est contre productif de penser l’accompagnement social comme un passage d’une situation incertaine vers une société intégrative , qui soutient et qui contient.

Cette société qui protège et au sein de laquelle on devrait être intégré, n’existe plus. Il n’est plus de terre ferme où faire passer les gens.  La Société est devenue mouvante (et non pas mobile) au sens des sables mouvants.

Le Travail social ne peut plus être « passage« , il a en charge une nouvelle responsabilité inouïe: donner du sens et du contenu à la société vers laquelle on souhaite accompagner autrui.

Aujourd’hui , la tâche de tous les acteurs sociaux s’est métamorphosée. Le travail des enseignants, par exemple,  n’a plus rien à voir avec celle des profs d’autrefois.

L’enjeu auquel ils doivent se confronter aujourd’hui,  est tout autre que celui de l’assignation des places, du  contrôle et de la transmission des connaissances : à eux de donner du sens au collectif, à l’institution,  à la séparation de l’école, de la famille, et du milieu, avant toute autre considération. Car le sens de toutes ces choses là est perdu.

De même la tâche des travailleurs sociaux , des animateurs socioculturels n’a plus rien à voir avec la médiation, l’accompagnement, la transition. Le seul travail possible consiste dorénavant à créer ici et maintenant et de fonder tant la culture , que la socialité qu’on voudrait transmettre.

L’oeuvre sociale est ainsi devenue bien complexe, mais du même coup elle est aussi plus totale, plus évidente, plus exaltante.

Ce fait, c’est tous les jours que nous le vivons à Robinson, que  ce soit dans nos locaux ou à l’extérieur. Les questions les plus traditionnelles n’ont pas de sens pour nous (et donc pas de réponse):

  • Que proposez vous?
  • Vous avez quoi comme activités?
  • Vous avez un programme?

Questions sans réponses , bien sûr et pourtant tout est possible; c’est à dire que les gens viennent et parfois depuis de nombreuses années, et tout se construit ensemble. Une foule se présente et on cuisine ensemble, on s’occupe des enfants , on échange , on travaille ; nos lieux se remplissent et se vident constamment autant de personnes que de choses qu’on nous donne qu’on donne encore , selon un mouvement interminable qui n’est autre que celui de la Vie.

Au delà du travail linéaire des institutions,  fait de lignes droites à parcourir à coups d’objectifs et d’évaluations, notre travail est cyclique et écosystémique. C’est ce qui en garantit la permanence , la durée , l’inconditionnalité et son  impact immédiat et constant.

DIMANCHE

Atelier Jardin Dimanche

Quelle pluie ! Nous voilà pourtant, comme à notre habitude, levé du bon pied pour une journée au jardin !

20171001_144221_HDR

En arrivant, on prépare le feu, ce qui n’est pas une mince affaire vue les trombes qui nous tombent dessus !

20171001_132858

On fait ensuite cuire des ailes de poulet, et des pommes de terre à la braise. On fait aussi un grand ménage du Jardin, qui nous remplis 3 sacs poubelles des détritus diverses et variés.

20171001_132853

Puis on s’installe pour déguster notre repas bien mérité ! Après un petit café et une récolte tardive, on décide de rentrer avant d’attraper définitivement froid !

20171001_132818

 

SAMEDI

Atelier Villa Saint-Martin

Très belle après-midi en compagnie de Nicolae, Dusco, Ionut, Nelson, Florence, Elodie, Flora et Marie, nous étions à Villa Saint Martin un peu de vent mais le soleil était là.

20170930_162624

Beaucoup d’enfants nous ont rejoints, l’atelier bracelet de perles et maquillage a beaucoup plu particulièrement pour les filles.

20170930_161134

Peu d’enfants aux jeux volley Ball, petite enfance et  jeux de société mais l’ambiance était joyeuse.

20170930_163857

Pour finir nous avons fait un jeu tous ensemble ‘’ le béret ‘’ les enfants ont adorés, beaucoup de cohésion entre nous tous c’était une super journée !

Atelier Hôtels

Deux adultes sont partis récupérer les enfants pour participer aux ateliers.

Au f1 c’était une belle journée nous avons pour changer fait de la danse ou les enfants se sont éclatés, il y eu aussi les jeux de sociétés, les jeux collectifs la petite enfance et un atelier maquillage.

IMG_0097

IMG_0098

Au Parthénon, nous avons fait des coloriages a leurs demandes,  des jeux sociétés avec les plus petits en adaptant les règles du jeu et par la suite nous avons rejoint les autres au f1 pour prendre le goûter tous ensemble.

IMG_0086

20170930_152400

Ensuite deux animateurs sont partis déposés les enfants à leur domicile.

IMG_0104

Nous avons passés agréable après-midi.

VENDREDI

Soirée Conviviale

DSC_0942

Ce soir c’est la fête à la maison Colucci,  c’est la soirée conviviale d’intermèdes Robinson.

DSC_0928

En Cuisine il fait chaud et les enfants participent à l’élaboration de la soupe et des Cookies. Dehors les enfants jouent à cache-cache et découvrent  par surprise l’atelier Chant d’une troupe d’opéra.

DSC_0130

L’émotion est au rendez-vous et la soirée continue sur la piste de danse. Tout le monde s’amuse, les mamans se mettent à danser également sur des Morceaux de musiques traditionnelles.

DSC_0941

Après le repas, les Battles de danses captent l’attention de tout ce petit monde, et on finit la soirée par des chansons interprétées par les enfants. C’est un beau moment de partage.

DSC_0017

La pluie nous empêche d’effectuer le lâcher demontgolfière, et nous repartons sous la pluie, mais avec le soleil au cœur.

DSC_0940

 

Atelier Morangis

Aujourd’hui à Morangis, quelques dizaine d’enfants étaient présent et réactif aux ateliers.

IMG_0044

Il y avait notamment l’atelier des « cahiers de vie » (Freinet), les jeux de kapla et de société ainsi que la petite enfance. L’ensemble des ateliers étaient très joyeux et interactif.

IMG_0018

IMG_0029

Nous avons fini l’atelier avec un jeux d’un deux trois soleil des animaux où il fallait imiter un animal lorsque l’enfant se retournait après « soleil ». Puis le goûter.

IMG_0037

IMG_0058

A bientôt !

 

Atelier La Rocade

Aujourd’hui au programme des ateliers la Rocade : maquillage, volley-ball, jeux de société et petite enfance. Au maquillage les enfants se transforment en pirates et de jolie papillons apparaissent sur les visages.

20170929_170146

Au volley-ball les enfants s’en donnent à cœur joie et se dépensent en s’amusant.

20170929_165125

20170929_173040

Belle journée, à bientôt la rocade.

Jardin Bel Air

Un nombre parfait d’enfants cette après-midi à bel air, nous avons eu un temps idéal.

IMG_0576

Nous étions avec Nicolae, Mélissa, Dalynda, Florence et Marie.

IMG_0571

Les jeux de société ont eu beaucoup de succès pour les grands, la petite enfance s’est bien déroulée beaucoup d’échanges entre les stagiaires et les mamans.

IMG_0582

Nicolae a beaucoup attiré les enfants avec ses bombes pour customiser le jardin de bel air, ils ont tous bien embelli.

Très bonne journée pour nous tous !

JEUDI

Atelier Skate Park

Beaucoup d’enfants et de parents cette après-midi au Skate Park en compagnie de Laura, Ionut, Casandra, Dalynda, Elodie, Coralie, Melissa et Marie.

Un temps idéal pour faire des ateliers dans une bonne ambiance.

20170928_163328

20170928_164034

La pâte à sel a eu beaucoup de succès auprès des petits et des grands, nous avons combiné pâte à sel et peinture beaucoup ont appréciés.

Nous avons joué à de nouveaux jeux de société (le mito) les enfants se sont bien amusés, peu d’enfants aux Handball mais l’ambiance et le niveau était là.

20170928_165135

Et pour finir la petite enfance s’est très bien déroulée.

Pour jeudi prochain les enfants aimeraient faire du maquillage et du slame.

20170928_172324

Très bonne journée pour tout le monde !

Atelier Massy

Très bonne ambiance aujourd’hui en compagnie de Thomas, Felipe, Abdel, Rosa, Dusko, Mariam, Saman et Lindsay.

Nous avons proposé du Volley ball en jeux collectif qui a été très prisé des enfants.

20170928_164813

Un atelier maquillage qui a été proposé par les enfants.

20170928_164809

Les enfants, étaient très contents d’apprendre la règle du jeu de société « Jungle speed » qui a eu un grand succès, et pour finir l’atelier  petite enfance s’est très bien déroulé .

20170928_164805

Pour la prochaine fois, les enfants aimeraient faire de la corde à sauter et le Uno .

 

MERCREDI

Jardin Saulx

Aujourd’hui nous allons récupérer Zohra et avec les autres nous partons vers le jardin.

IMG_20170927_164832

Une fois arrivés sur place nous nous mettons vite au travail et chacun de son côté sait ce qu’il a à faire nous ne tardons pas a ranger la cabane ou nous gardons quelques outils de dépannage, et bien sûr cueillir des légumes pour nous.

IMG_20170927_151827

Nicolae range et nettoie avec Eric sous la serre pendant que Zohra cueillait des piments verts, poivrons, et des tomates.

IMG_20170927_150506

Dehors Ionut se donne comme mission de récupérer le plus de noix pour les donner aux adhérents. Comme à côté du puits la terre commençait à s’effondrait à l’aide de deux brouettes de terre et de brf nous avons pu refaire la partie plus dangereuse .

IMG_20170927_152057

A bientôt.

Atelier Saint Éloi

Nous sommes accueillies par les enfants, qui comme à leur habitude se pressent pour nous aider à installer les ateliers. Au Programme, atelier peinture  qui émerveille les enfants, surtout au moment de peindre les arbres.

IMG_2333

Les enfants se dépensent au jeu collectif , volley et foot .

IMG_2325

Atelier Théâtre, cela fonctionne bien et nous inspire un travail plus poussé sur le théâtre forum.

IMG_2313

20170927_154226

Pas mal d’enfants à la petite enfance, les enfants jouent à cœur joie.

Beaucoup d’enfants aujourd’hui, belle journée,

IMG_2335

A bientôt St Éloi.

Atelier Bondoufle

Nous avons mis en place une autre organisation cette fois ci qui consistait à commencer les ateliers en premiers avant de faire un jeu collectif tous ensemble à la fin.

20170927_153819

Les ateliers étaient le maquillage qui a plu à de nombreux enfants, la petite enfance, le foot, et l’atelier d’alphabétisation par le biais du coloriage des lettres, ainsi que la reconnaissance des formes pour les plus petits.

Snapchat-942004105

20170927_153627

Au départ il y avait moins d’enfant dans cette ateliers, mais ils sont tous venu à la fin lorsqu’ils étaient tous maquillé.

20170927_150532

Le goûter s’est bien dérouler avec les jeux du roi du silence. La semaine prochaine nous continuerons les lettres.

20170927_161826

L’humiliation, terreau de violence sociale

Le découragement, la dépression peuvent venir d’accidents de la vie, ou de la confrontation à des difficultés qui nous dépassent, mais la haine et la violence, surtout sociale, ça ne vient jamais de nulle part ! Ça ne sort jamais de rien. Il en faut des humiliations, il en faut de la violence de relégation, il en faut des dénis et des attentes vaines pour créer et susciter, ne serait-ce, qu’une once de haine.

Passent les malheurs, les misères, les galères; il n’y aura pas de haine, s’il n’y a pas encore et toujours à un moment ou un autre une humiliation.

L’humiliation vécue, ressentie, ne l’est jamais par hasard; elle est toujours identifiée par celui ou ceux qui l’ont subie comme un message de mort, une volonté de destruction totale, d’anéantissement du corps et de l’esprit; une intention  de faire le plus de dégâts possibles maintenant et pour toujours.

L’humiliation est un message de guerre sociale.

Au niveau d’une société, c’est tout un système de production qu’il faut rechercher, identifier et mettre en cause, quand la haine se suscite, se fabrique à grande échelle. Il est vain alors de rechercher des culpabilités extérieures, de mettre en cause les parents, les éducateur, l’école ou telle ou telle religion.

Il est vain de déplacer les problèmes en les travestissant en complots, en plans diaboliques; il est vain d’accuser la nature de qui d’ailleurs ? De groupes, de peuples, de classes, de religions ?

Même les phénomènes les plus complexes et les moins « naturels » comme le terrorisme, dont on se perd à savoir qui ils servent, ont besoin de cet élément essentiel, de cette formule de base, de cet atome initial qu’est l’humiliation.

Et dans notre association, dans notre travail, nous en sommes là; avons nous jamais été ailleurs? A nous porter vers celui qui fut , a ou a été peu ou prou, socialement humilié.

Lutter contre l’humiliation sociale, voilà un chantier interminable, un objectif qui dure.  Voilà de quoi se retrousser les manches. Il y aura de l’ouvrage.

Oui mais comment ? Comment restaurer ce qui a été détruit, revaloriser ce qui a été piétiné, renforcer ce qui a été affaibli, redresser celui qui a été abattu?

En Pédagogie sociale, nous suivons en cela tous ceux qui se sont donnés comme entreprise de  lutter contre les humiliations des groupes et peuples opprimés.

Notre travail dans ce domaine passe toujours par trois étapes :

  • Ne pas se tromper d’adversaire. Tout est fait pour nous confondre. Tout est fait pour traiter les victimes en coupables, renverser les agressions; accuser ceux qui ont été humiliés, ceux qui ont la haine de détruire le lien social ou la collectivité. En Pédagogie sociale, nous savons aller plus loin que cette idéologie de l’inversion; Notre première étape est donc la suivante: ne pas se tromper entre les causes et les effets et aller rechercher les processus et les responsabilités ailleurs, là où on est au dessus de tout soupçon, là où on est calmes, posés et tranquilles.
  • Restaurer la fierté des personnes et des groupes humiliés; affirmer les différences, transformer les stigmates en étendards, renverser l’oppression par de l’affirmation.
  • Faire de nos différences, de nos humiliations des communautés possibles , favoriser le travail collectif à leur endroit, lutter contre l’individualisation, l’assignation à soi.

En Pédagogie sociale, nous travaillons sur les causes des problématiques sociales, pas sur leurs symptômes, ni leurs avatars. Nous nous refusons à nous laisser réduire en tant qu’éducateurs, ou pédagogues, à des relais idéologiques ou de propagande. Nous ne nous égarerons pas à condamner ceux qui subissent, puis sont accusés de violences.

Nous ne nous contenterons pas d’affirmer des valeurs aussi creuses que théoriques; nous essaierons à l’inverse de nous occuper des racines des choses, des racines des causes.

Nous nous occuperons à re-fonder des confiances essentielles.

 

 

SAMEDI

AVEN SAVORE à « The Meal »

 

IMG_2867

Ce samedi, c’était spectacle à Massy !

Nous avons installé le stand pour informer le public sur les actions de l’association pendant que la troupe se préparait à monter sur scène pour le spectacle. C’était le premier depuis la tournée à Grenoble, nous étions heureux de se retrouver pour danser et chanter ensemble.

IMG_2873

Le public était très satisfait, il est monté danser sur scène avec nous. Tout le monde a applaudi chaleureusement la troupe qui a pu se restaurer sur place. Au menu : grillades et crêpe en dessert.

IMG_2880

A bientôt Aven Savore, portez-vous bien !

IMG_2882

 

 

Atelier de la Villa Saint-Martin

20170923_151843

Aujourd’hui nous sommes allés dans le quartier de la Villa Saint Martin En compagnie de Nicolae, Ionut, Marie et Nelson.

Nous avons installés plusieurs ateliers comme la petite enfance ou une maman est venue avec des enfants qu’elle gardait.

L’atelier jeux de société avec notamment le « uno » où il y avait quelques enfants.

20170923_154017

Et un atelier jeux collectifs avec du volley Ball et un grand match de foot tous ensemble.

20170923_155850

Pour finir cette journée avec un conseil de quartier et un goûter

20170923_162649

 

Atelier des Hotels

20170923_145610  20170923_161206

Aujourd’hui nous étions dans les hôtels, nous avons fait un atelier dessins (craie), petite enfance et jeux collectifs (foot, balle américaine, béret).

Nous avons remarqué de nouveaux visage (exemple Dihan), qui se sont bien intégrés. Le soleil était avec nous. Il y avait aussi une bonne ambiance, avec les petits, les grands et les mamans.

IMG_20170923_143107

Bon weekend à tous

IMG_20170923_152852

VENDREDI

Atelier de Morangis

 

IMG_2905

Aujourd’hui nous avons été au camp de Morangis. Nous avons été accueillis très chaleureusement. Différents jeux ont été proposés :

  • Ateliers « livre »
  • IMG_2925

Les enfants, à l’aide de Iasmina et Lindsay dessinaient des objets de leur quotidien, puis écrivaient le mot correspondant en Roumains, Romani et Français.

  • La petite enfance.
  • Un twister géant.
  • IMG_2959

Les jeux ont permis à l’équipe d’apprendre des mots dans la langue des enfants, et aux enfants d’en apprendre en français.

Pour finir nous avons fait un poisson/pêcheur et nous avons pris le goûté. Les enfants se sont bien amusés.

IMG_3009

Atelier de cuisine

 

Aujourd’hui c’est COUSCOUS !!

Asia nous a fait découvrir le couscous algérien, à la sauce blanche. Au fur et à mesure plusieurs mamans nous ont rejoints pour préparer. C’était un moment très agréable et convivial. Une fois servit le couscous a fait fureur, tout le monde s’est régalé.

 

Atelier de Français

IMG_2869

Aujourd’hui, nous avons fait connaissance avec une nouvelle maman. Elle nous a expliqué son parcours.

Les autres mamans se sont également présentées, et certaines se sont confiées sur leurs vies. C’était un moment très touchant et pleins d’émotions.

IMG_2876

Atelier de la Rocade

20170922_165812

Aujourd’hui nous sommes allés dans le quartier de la rocade en compagnie de Dusko, Saman, Nathalie, Clara et Nelson.

Nous avons installés plusieurs ateliers dont la petite enfance où un monde fou y est venue s’amuser avec la « dinette », « la construction » etc… Les jeux de sociétés ou certains enfants se sont mis à l’ombre en autonomie et s’auto gérer a jouer ensemble, et d’autres sur le tapis.

20170922_174512

Et en dernier, l’atelier musique qui s’est super bien dérouler avec beaucoup d’enfants. Pour finir cette journée nous avons pris le goûter avec tout ce beau monde « une quarantaine d’enfants » et avec un grand soleil.

IMG_28531

Atelier de Bel Air

DSC_8429-Modifier DSC_8444-ModifierDSC_8406-Modifier

Aujourd’hui nous faisons notre premier atelier au jardin de Bel Air, et pour cette première, nous décidons de poursuivre la décoration des barrières du jardin avec les bombes de peintures. Pendant que les uns peignent les barrières encore nues à la peinture, d’autres font des décorations dessus en utilisant des plantes comme pochoirs pour un résultat du plus bel effet ! Un vingtaines d’enfants en tout ainsi qu’une ou deux mamans participent à l’atelier. Tout le monde est ravi que l’association reprenne une activité dans le quartier de bel air. et en prime, nous avons les magnifiques photos de Thomas Berard !

DSC_8441-Modifier DSC_8418-Modifier

 

Ateliers DIHAL et Matignon

Tandis que Laurent avait rendez vous, pour un petit déjeuner avec le Premier Ministre (en compagnie des représentants de quelques associations « innovantes ») se déroulait à Monsouris l’atelier de la DIHAL consacré à l’expérience du service civique pour les jeunes Rroms.

Nous étions et sommes pionniers dans cette aventure (Iasmina a été la première service civique Rrom dès la création du dispositif en 2010)  et nous avions donc préparé l’événement.

Cassandra, Abdel Nicolae ont participé et animé les tables rondes en présentant notre pédagogie et en faisant part de leurs expériences, en présence de Marie , Hélène et Laurent (revenu en renfort).

Une belle occasion de faire le point sur une expérience en cours pleine de promesses et de promotion (nous avons eu de belles réussites), mais réalisée sans soutien et aujourd’hui menacée par la fragilité des acteurs sociaux et associatifs que nous sommes et la mise en cause des seuls emplois que nous pouvions créer (les emplois aidés).

 

Atelier du Skate Park

WP_20170921_16_40_04_Rich WP_20170921_16_44_07_Rich

Aujourd’hui, différents ateliers ont été proposés au skate parc :

Une quinzaine d’enfants ont joué au foot, pendant que d’autres jouer aux jeux de société, aux grands jeux, à la petite enfance, et aux coloriages.

WP_20170921_16_40_51_Rich

Pendant le briefing des enfants nous ont demandé des activités pour la semaine prochaine :

  • Maquillage
  • Peinture
  • Ecriture de lettres

Et l’équipe propose un atelier pâte à sel.

WP_20170921_17_27_08_Rich

 

Atelier de Massy

20170914_162337

Une super journée à Massy avec une équipe de 7 animateurs et deux permanents, Iasmina et Dusko.

Un grand soleil et de beaux ateliers, peinture, jeux de société, petite enfance et de la danse.

20170914_162707

Pour les jeux de société les enfants ont pu apprendre et jouer à des jeux qu’ils ne connaissaient pas forcément. A la peinture le thème c’était l’automne «  le jardin » les enfants ont fait de superbe dessins ! La petite enfance était pleine à craquer de sourire et de joie ! Et la danse ou les enfants ont pu s’éclater se lâcher et échanger

Très bonne journée

 

20170914_172707

MERCREDI

 

Atelier de Saint Eloi

20170920_150011

 

Aujourd’hui nous sommes partis dans le quartier de Saint Eloi en compagnie de Saman, Lindsay, Dalynda, Melissa, Thomas, Laura et Nelson.

20170920_152045

Nous avons installé plusieurs ateliers dont la petite enfance, le beau monde y était présent pour suivre à côté les jeux de société où les enfants s’amuser très bien.

20170920_151142

Un atelier de théâtre où les enfants ont donné leurs idées pour créer une situation et résolue le problème par eux même. Ils étaient tous très motiver.

Et un atelier jeux collectifs avec du volley Ball et un jeu de balle « le 180 » et du foot.

Cette journée s’achève sur un goûter et une journée réussie par un beau temps d’automne.

20170920_161904

Atelier du Jardin

IMG_2585

Aujourd’hui au jardin, nous avons ramassé les légumes (citrouilles, courgettes, noix, châtaignes…).

Pendant ce temps, Nicolae a débroussaillé le potager. Il est à présent plus joli.

IMG_2596

Quand on a fini, nous avons fait une pause goûté tous ensemble, et une belle photo de nous et notre récolte.

IMG_2600

Atelier de Bondoufle

IMG_2141

Aujourd’hui, nous avons proposé un atelier tout en musique !

Pour commencer, Iasmina a proposé un atelier créatif aux enfants en compagnie de Marion et d’Eloïse. De jolis petits carnets colorés ont été fabriqués par chacun. Photo à l’appui !

IMG_2157

 

De notre côté, à la petite enfance, nous avons chanté et dansé sur des petites comptines comme « Mon petit lapin » avant d’être rejoints par l’autre groupe de jeux collectifs. Un super cache-cache a été organisé, suivi d’une chaise musicale. Il y avait Laura, Mariam, Florence et moi Nathalie.

IMG_2174

Puis, nous avons joué tous ensemble aux jeux du poisson-pêcheur et du béret 😉 Nous nous sommes vraiment tous bien amusés. Le goûter était agréable et les enfants nous ont dit bye bye !!!

A bientôt, portez-vous bien !

IMG_2155

 

 

Repetition Aven Savore

IMG_1890

Aujourd’hui répétition impromptue d’Aven Savore au local en vue du spectacle de samedi !

IMG_1892

On reprend les bases, et on retravaille quelques chorégraphies, Hafsatou est prof de danse pour l’occasion, et pour les autres on travaille le chant ! On en profite pour faire un anniversaire surprise pour Najamie qui fête ses 20 ans aujourd’hui !

IMG_1893

Suspension d’humanité

Nous vivons à l’ère de l’interconnexion des catastrophes. Là où on attendait une catastrophe naturelle, on voit apparaître une catastrophe sociétale. Nous apprenons après le passage d’Irma à Saint Martin, qu’il y a bien pire que des  typhons ou des tempêtes tropicales; il est des ouragans sociaux qui nous révèlent et nous saisissent d’un cauchemar d’une autre trempe.  Ce que nous apprenons alors c’est que le lien social, le lien sociétal ne fonctionnent plus et que toutes les sociétés sont illusoires quand elles dépendent de l’électricité pour se maintenir.

 

Il y a 50 ans, des premiers films d’anticipation nous mettaient en garde contre des grands « black-out »; on racontait qu’à l’occasion d’une coupure d’électricité, toute la monstruosité humaine pouvait ressurgir. Que la vérité alors éclaterait , que nos voisins , et même nos enfants se révèleraient être des loups.

La suspension d’humanité à laquelle nous assistons aujourd’hui n’est pourtant pas du même ordre. Il ne s’agit pas de l’éclipse d’une société d’apparence qui se serait bâtie sur la sauvagerie naturelle et restée intacte des hommes. Nous n’apprenons pas de grande leçon sur la nature humaine.  La violence que nous rencontrons aujourd’hui est d’un tout autre ordre et ne doit rien à la nature. Cette violence, nous l’avons produite, nos l’avons créée, nous l’avons patiemment instaurée, entretenue et poussée à son paroxysme.

L’inhumanité, ça se produit, ça se consomme. L’inhumanité se fabrique chaque jour dans notre société par le mépris des puissants pour les faibles, par l’injustice sociale banalisée,  justifiée. L’inhumanité ça se produit avec la répression et la rancoeur de toutes les aides et de tous les soutiens… que nous n’avons pas reçus.

L’inhumanité ça se bâtit avec la défiance, la ruine de toute confiance pour une société, une organisation dont nous n’attendons plus rien car elle ne nous renvoie que des messages péjoratifs et répressifs.

Dans l’exagération et les rumeur folles sur ce qui s’est produit à Saint Martin, se cache le fait que nous avons peut être à cette occasion compris furtivement ce qui nous attend. Une mort de la société. Voici que tous les systèmes de sécurité, de répression, de surveillance totale, envahissante, de fichage de la population, d’intimidation, … nous ont montré leur ultime limite. Ce n’est que par artifice que la force et que l’ordre peuvent se maintenir et leur temps est compté.

L’apocalypse de la société est au bout du chemin de la mort du Social , que nous connaissons et que nous vivons depuis si longtemps.

C’est tous les jours que nous produisons l’inhumanité que nous craignons pour demain. C’est tous les jours que les institutions produisent de l’humiliation, de la répression, de l’exclusion . C’est tous les jours que les besoins les plus élémentaires en reconnaissance, en soins, en sécurité affective et sociale des personnes et des groupes les plus stigmatisés de la population, sont méprisés.

L’inhumanité n’est pas le fond oublié ou caché, mais resté « intact » d’une supposée « nature humaine »; elle est la marque d’une société et d’une communauté qui ont failli.

Alors nous colmatons les brèches.

La peur nous a jeté dans une frénésie sécuritaire. Nous attendons toujours plus de toujours plus de répression et nous y consacrons toutes les ressources que nous refusons à l’entreprise sociale , au travail quotidien sur les liens et les relations.

A force de traiter de barbares et de monstres nos voisins, les enfants les plus pauvres de nos cités, il ne faudra pas s’étonner qu’ils réalisent nos rêves.

Car c’est de faillite qu’il faut parler. Dans les quartiers où nous intervenons, dans la ville qu’on nous avait promise comme la plus vidéo-surveillée de France, nous voyons chaque jour la faillite des politiques locales conduites. Tout au sécuritaire !

Stigmatisation des « mauvais habitants », guerre contre les jeunes, les pauvres, les étrangers, les musulmans et « les dealers » et nous voyons que derrière les façades rénovées de la Politique de la Ville surgissent des réalités sociales et humaines que plus personne ne contrôle:

-invasion des punaises de lit, baisse de l’espérance de vie, mauvaise santé des enfants, perte des liens sociaux , augmentation de toutes les peurs.

Alors on nous promet des brigades de nuit et des chiens. Sûr que cela va tout arranger…

A l’inverse de l’inhumanité, l’humanité aussi ça s’apprend, ça se produite et se construit. C’est de cela qu’il est question dans l’oeuvre sociale, c’est le coeur même des pratiques et théories de la Pédagogie sociale.

l’Humanité ça ne se restaure pas , ça ne se décrète pas, ça s’instaure par l’institution de la sécurité affective dès la petite enfance, par l’institution de la valorisation et de la reconnaissance durant l’enfance, par la pleine participation démocratique à l’âge adulte  et à vrai dire à tous les âges.

L’humanité c’est aussi l’Humanitude, à la manière de P. Geneste . C’est quelque chose qui se donne, qui se pratique , c’est une action déterminée et professionnelle qui passe par le regard, la main et la voix:

  • le regard qui accepte de voir vraiment sans filtres ni idéologie,  les réalités cachées, les vraies conditions de vie d’existence, la condition de l’autre
  • la main qui ne saurait être que celle qui donne, que celle qui retient , que celle qui soigne , celle qui accroche, celle qui attache, celle qui travaille, qui fabrique, qui construit, qui dessine et écrit,
  • la Voix qui enveloppe, nomme, appelle, exprime, mais aussi celle qui transforme la plainte et le cri, en chants.

En pédagogie sociale dans les quartiers , où les rénovations , le sécuritaire, la résidentialisation, et les politiques de stigmatisation et d’intimidation, ont fait des ravages, auprès des groupes qui ont subi toutes les violences administratives, institutionnelles et sociales, les pratiques de rue , de bidonvilles , d’hôtels sociaux, les pratiques sociales de friche, réinventent , reconstruisent, les gestes fondamentaux d’une humanité primordiale. Il n’y aura pas de paix , pas de sécurité, sans le soutien à ce travail là.

Et pourtant au lieu de soutien, chaque jour ce travail essentiel est de toujours plus menacé par les mesures économiques sociales, l’abandon et l’ignorance de ceux qui nous gouvernent. Qui les réveillera avant qu’il soit trop tard?

DIMANCHE

 

Inauguration du JARDIN CORINE

 

Ca y ets nous l’avons fait; en lien avec le bailleur social du quartier, Efidis,  dans le cadre de la Politique de la Ville, nous avons ouvert un nouveau jardin des habitants; le jardin « Corine », du nom de notre adhérente, Corine, Robinson fidèle parmi les fidèles, tragiquement disparue cet été.

Une fête à la hauteur de ce projet; à la hauteur de l’amitié, avec une centaine de personnes présentes

Dans la joie et l’émotion, nous avons inauguré le jardin, en musique, en chantant , au milieu de la décoration qui débute.

Alors ce jardin, on va le faire vivre, on va le rendre beau. Ce ser un jardin de couleurs, de saveurs et de pensées .

Pour donner un aperçu de ce que sera le jardin, nous avons partagé une soupe aux citrouilles de nos légumes (du jardin de Saulx) qui a eu un grand succès.

Merci aussi à Tiberiu qui a tenu le stand des citouilles

 

DIMANCHE

Jardin Dimanche

Nous avons eu la visite d’une dizaine de personnes dont trois familles.

Les enfants se sont mis directement au travail, en ramassant : courgettes, citrouilles, pommes de terre, noisettes, piments, poivrons, etc.

WP_20170917_15_05_28_RichWP_20170917_13_44_59_Rich

Pendant ce temps, les adultes préparaient le déjeuner. Au menu : des pommes de terre frites, merguez, wings, minis saucisses et de la salade fait avec les tomates du jardin.

WP_20170917_14_13_18_Rich

L’herbe a pu être coupée, la terre a été retournée, les noix ont été ramassées et ce fut une agréable journée !

WP_20170917_13_59_15_Rich

Dimanche: Fête de l’HUMA avec les CEMEA

Nous étions invités à la table ronde concernant l’accueil des migrants avec Dominique Nogueres de la LDH et tous nos amis des CEMEA.

Une table ronde devant beaucoup de monde où nous avons pu présenter nos constats et notre travail.

SAMEDI

Atelier Villa Saint Martin

Aujourd’hui nous sommes allés dans le quartier de la villa saint martin en compagnie de Thomas, Nicolae, Felipe et Nelson.

IMG_20170916_161625

Nous sommes arrivés et nous avons  installé une tente car la pluie  pointait son nez puis nous avons mis en place l’atelier petite enfance où il y a eu quelques participants.

IMG_20170916_161553

Et nous avons commencé les jeux collectifs par une passe à dix en trois contre trois et avons fini par un grand match tous ensemble.

IMG_20170916_162514

Pour finir cette journée nous avons pris le goûter, tous réunis.

 

 

Atelier Vauhaullan

Nous avons passé une belle après-midi avec les enfants, nous avons mis en place 3 groupes Petite enfance, Jeux collectif (Twister), atelier écriture.

20170916_155340

Les enfants ont été très demandeur des opérations (addition, soustraction).

20170916_152821

 

20170916_155953

Lors des jeux collectifs qui ont été très appréciés des enfants, un échange  de vrais échanges ont eu lieu.

20170916_160823

Atelier des Hôtels

Il y avait une dizaine d’enfants avec nous aujourd’hui.

IMG_2085

Un atelier petit enfance était au rendez-vous des jeux de société ainsi que des coloriages.

IMG_2086

Les enfants ont improvisé un atelier manuel: des bracelet avec des élastiques. C’était intéressant et enrichissant d’inverser un peu les rôles en apprenant d’eux.

IMG_2091

Nous avons fait pour la première fois un conseil « de quartier » où les enfants ont pu s’exprimer et demander diverses choses.

IMG_2094IMG_2098

Pour finir la journée, le goûter a été distribué.

VENDREDI

Atelier Morangis

Enfin du soleil en fin de semaine ! Un plaisir de partir sur le camp de Morangis avec une équipe motivée et dynamique.IMG_2066

Au programme aujourd’hui un super atelier créatif avec la création de petits carnets en papier qu’il pouvait décorer à leur guise, c’était un très bon moyen pour également apprendre les lettres, écrire son prénom et communiquer avec les animateurs. Sur un tapis la petite enfance ou les enfants sont restés du début à la fin. IMG_2056

Sur le côtés nous avons installé  « Twister » un jeu collectif qui permet tous en s’amusant d’apprendre les couleurs, les parties du corps. Nous avons bien rigolé en terminant par plusieurs jeux collectifs avant le goûter.

IMG_2058

Pour les prochaines fois il nous parait important de continuer à développer l’imaginaire de ces enfants et de parler un maximum français !

IMG_2070

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiissssssssssouuuuuuuuuuuuuuuuuus

Atelier La Rocade

Aujourd’hui nous sommes allés sur l’atelier de la rocade en compagnie de Nathalie, Laura, Lindsay, Marion et Nelson.

20170915_170736

Nous avons installé plusieurs ateliers comme la petite enfance réunie avec les jeux de sociétés et juste à coté un atelier peinture pour faire une grande affiche pour notre présentation du « Jardin Corine » ou les enfants ont pu montrer leurs créativités au dessin.

20170915_173148

Et par la suite les jeux collectifs ou tous les enfants ce sont amuser ensemble et nous avons poursuivie sur un match de foot.

20170915_170810

Pour finir cette journée ont a pris tous ensemble le gouter et avons rejoint les autres au jardin ou la journée ce poursuivie.

 

JEUDI

 Atelier Massy

20170914_16233720170914_162707

De nouveau une journée pluvieuse pour Les Robinson ! Une difficulté pour faire les ateliers sous cette pluie interminable mais la bonne ambiance était quand même au rendez-vous. Nous avons fait des crêpes pour se réchauffer et partager un moment tous ensemble. Les enfants que nous avons l’habitude de voir était présent malgré le temps. Merci à tous pour cette motivation!

20170914_172707

Atelier skate park

Aujourd’hui, nous avons évité de justesse la pluie, ce qui nous a permis de garantir l’atelier d’écriture, ainsi que le Dazibao et la petite enfance. Pour permettre que le vent n’éparpille pas le matériel nous avons conditionné un seul même endroit ce qui rendait l’atelier plus convivial.

 

D’autre part, deux autres personnes ont fait des jeux collectifs avec les enfants sur le terrain de foot. photo 2

En finition, le goûter avec du chocolat chaud, nous a réchauffés et nous avons terminé avec des enfants heureux d’avoir participé.

photo3

MERCREDI

Atelier St Éloi

Une journée sous la pluie à St Éloi !

Beaucoup d’enfants présents pour le temps d’aujourd’hui ça fait extrêmement plaisir.

20170913_151344Nous avons installé deux tentes car les ateliers ce font quoi qu’il arrive.

20170913_154306

Sous la première tente, un atelier créatif tenu par Élodie et Nathalie, ou les enfants pouvaient écrire dans histoire en choisissant une image qui les inspirent et/ou des fanons qui constituerons une grande banderole.

20170913_153404Sous la deuxième tente un atelier petit enfances et jeux de société.

Humide mais Joyeux, un très bon atelier !

Atelier Jardin

Aujourd’hui sous cette pluie nous sommes allez au jardin des ruches en compagnie de Nicolae, Dusko, Ionut et Nelson.

IMG_2011

Nous sommes arrivée et avons nettoyé le matériels et l’emmenez dans le camion puis nous sommes allez à Longjumeau déposez tout le matériels dans notre cave.

IMG_2015

Puis pour finir nous avons pris un gouter.

IMG_2009

 

 

PEINTURE SOCIALE

Mardi dernier, nous étions 6 : stagiaires, bénévoles et pédagogues sociaux à découvrir et vivre l’expérience de la création d’une fresque collective en aquarelle sur papier mouillé.

C’est une pratique artistique de cohésion de groupe et d’ouverture à son ressenti fondé sur l’approche goethéenne de la couleur.

C’est Isabelle, administratrice de l’association qui termine sa formation d’art thérapeute par la couleur qui l’a menée.

Pour tous les 7, ça a été un moment réjouissant et vivifiant.

Tout le monde a « adoré », on en redemande encore !

 

 

 

 

Vivre en couleurs

Le rôle d’un collectif est de produire une expérience commune à vivre, puis de la partager. C’est ce que nous vivons à Robinson, avec tous les âges et toutes les cultures. C’est ce que nous avons vécu durant la récente tournée « Aven savore! », avec les enfants et les adultes. Une expérience commune, une aventure multiple, une sorte d’éducation qu’on se donnerait à tous et qu’on vivrait ensemble.

IMG_20170816_172725

Ce qui nous frappe, dans ces expériences, que nous savons produire, c’est leur évidence; évidence aux yeux de tous, de leur richesse, de leur qualité. Ce qui nous frappe dans ces expériences, c’est leur naturel, c’est leur simplicité. Chacun expérimente, chacun comprend que ce que nous vivons ensemble est riche de multiples manières. Chacun ressent que c’est précieux , que c’est rare et que c’est fragile.

Les enfants le ressentent. C’est plus que l’École; c’est plus que la Maison. C’est la vie même qui d’un coup leur apprend et qui les emporte.

Et voilà que d’un coup tout change alors que nous sommes dans un groupe qui vit pleinement.

Et on retrouve quelques effets invariants de la Pédagogie sociale:

  • Tel qui accaparait constamment l’attention, devient tout à coup autonome et plein d’initiatives; il va au devant des autres, des inconnus. Il se fait des amis.
  • Telle qui ne disait mot, qui a appris de la vie à se faire oublier, à se faire toute petite, se met au devant de toutes les danses, va provoquer et inviter le public, nous donne même quelques frayeurs par ses initiatives.
  • Les relations cessent d’être stéréotypées au sein des groupes d’âge. Chacun commence à devenir soi même au delà de ses étiquettes sociales et institutionnelles. On n’est plus avec des enfants ou des jeunes. Nous sommes avec Yaëlle, Caroline ou Cassy .
  • Le groupe se met à exister en tant que tel; le voici chargé d’identité. Un des signes qui ne trompent pas, c’est de découvrir comment les uns et les autres se mettent à tour de rôle et de leur propre initiative, à le représenter, à parler en son nom.
  • Une dernière caractéristique plus difficile à percevoir, plus encore à exprimer, est liée au Temps. En Pédagogie sociale, quand une expérience réussit, le temps semble s’arrêter et il s’arrête pour tous.  Nous avons l’impression que cela fait 1000 ans que nous sommes ensemble, que nous sommes partis. Le temps se déploie, il est plus riche, comme le seront les souvenirs qui en ressortiront.

Évidemment, pour finir, chacun vit comme une épreuve, la nécessité de devoir arrêter l’expérience en cours, de devoir abandonner le groupe, de revenir à la vie normale dans tout ce qu’elle comporte de pires anormalités.

C’est ça la vie normale? C’est quoi la vie normale? Les ruptures qui se succèdent? Les exils et les déplacements? Ces écoles qui refusent d’accueillir les enfants des hôtels sociaux?  Les cantines, les inscription qu’on refuse? C’est ça la vie normale, l’attente sans fin de droits de plus en plus réduits?

C’est ça la vie normale? Le temps perdu à espérer qu’il se passe quelque chose? L’ennui, encore l’ennui, toujours l’ennui?

Elle est terrible la lumière dans un temps d’obscurité; elle est terrible la couleur quand tout est gris…

Freinet,déjà, se demandait, comme Korczak, ce que l’on pouvait faire d’un peu de lumière de jour en plus quand la nuit tombe sur la société; il en a fait le cœur de sa pédagogie. Il en a fait le cœur de sa Philosophie: « La nuit tombera assez tôt, disait-il. En attendant , ne perdons pas une seconde de jour! »

Une fois passé le choc du retour à cette « normalité », du retour au quotidien, à l’inextricable, aux tracasseries administratives, à l’avenir incertain , il reste encore un autre dilemme, peut être le plus fort, peut être le plus grand.

Et de ce que nous avons vécu, qu’allons nous en faire? Que faire de cette liberté ressentie ? De cette joie qui a  gonflé nos cœurs? Que faire de ces rencontres qui nous ont changé? Que faire de cette reconnaissance qu’on ne peut exprimer?

C’est presque pire encore, toutes ces richesses qu’on ne peut dépenser , un peu comme dans un pays dont on n’aurait pas la monnaie.

Combien de temps devrons nous encore singer une vie qui n’est plus là; supporter et soutenir des institutions mortes? Combien de temps encore devront nous renflouer d’antiques solutions? Combien de temps encore, retiendrons nous la vie, l’espérance et l’énergie?

Combien de temps avant de lâcher ce qui ne fonctionne plus et de bâtir tout simplement des collectifs vivants?

Dimanche

Fête des associations

Même s’il n’y avait pas grand monde à la fête des associations , à Longjumeau , notre belle équipe a fait tout son possible pour ramener du soleil, de la vie et de la joie.

Notre technique pour ce genre d’événements , est bien rodée. Loin de  la perspective de perdre son temps sur un stand ou d’attendre le chaland, dans notre asso  pour expliquer ce que nous faisons, en informer le public, nous ne connaissons qu’une direction: le faire ici et maintenant.

Et c’est pour cela que nous avons dansé , chanté , et fait de la cuisine de masse, avec les légumes de nos jardins . Et nous avons eu plein de visites et fait plein de rencontres. A suivre…

Dimanche au jardin

Aujourd’hui nous sommes allés au jardin en compagnie de Felipe, Laura, Nelson, Isabelle, Zohra et quelques mamans avec leurs enfants.

20170910_134457

Nous sommes arrivés et tous ensemble, nous sommes répartis les tâches par groupe Par exemple un groupe cueillait les dernières pommes de terre, tandis qu’un autre groupe faisait tomber les noix et les ramassait, et un autre groupe cueillait des potirons, courgettes et des citrouilles.

20170910_121944

20170910_151817

Puis nous avons mangé, et, par la suite, nous avons arrosé les endroits qu’il fallait, et retirer les mauvais herbes.

20170910_121431

Et nous avons fini cette journée par un goûter, et avons tout ranger dans le camion.

  Mais ce n’était pas tout cela, il y avait aussi JARDIN

Samedi

Local : Répétition Aven Savore

(presque) Tout le monde était là et plus encore. Et quel bonheur de retrouver nos bénévoles, Caroline, Lucille, Colline… Un nouveau groupe de garçons très forts en chants et danses est venu nous rejoindre. La troupe avait la santé; la troupe était inspirée

Et qu’on fait les enfants après cette répétition tziganique?  , et bien les enfants, pour se reposer , ont fait ce qu’ils aiment : continuer à chanter et danser … ensemble.

 

Atelier Villa Saint Martin

Aujourd’hui nous sommes allés dans le quartier de la Villa Saint-Martin sous la pluie en compagnie de Nicolae, Thomas et Nelson.

Nous avons installé les ateliers de la petite enfance et jeux de société.

Yacine un enfant du quartier de la rocade nous a rejoint et nous avons commencé une partie de jeux de cartes « Bataille ».

Et la pluie retente et nous avons du arrêtez la partie nous mettre à l’ abri dans le camion et voir si la pluie s’arrête malgré cela le temps ne changea pas…

Atelier à Vauhalan

Aujourd’hui nous nous sommes rendus sur le bidonville de Vauhalan après l’été.

20170909_155258 En ce jour pluvieux, nous n’avions pas eu la possibilité  de faire tout ce que nous voulions faire mais tous les enfants étaient très heureux de nous revoir et motivé malgré le froid et l’humidité.

20170909_152734 Nous avons donc fait des jeux collectifs entre les moments de petit soleil et sous une cabane un peu serré lorsqu’il pleuvait.

20170909_152015

Atelier les Hôtels

Il y avait une trentaine d’enfants avec nous aujourd’hui.

IMG_1958

Au Parthénon trois ateliers ont été proposés : la petite enfance pour les plus petits, de la pâte à modeler mais aussi un coin esthétique pour les mamans.

IMG_1957

Au F1 nous avons pu faire des jeux à l’extérieur : mandala sur le sol avec des craies de couleurs mais également des jeux un peu plus sportifs comme « le taureau » et du football.

IMG_1963

IMG_1965

Ils étaient contents de nous retrouver. D’ailleurs trois nouvelles familles ont pu découvrir l’Association.

IMG_1983

Nous avons fini par le goûter avec tous les enfants réunis.

VENDREDI

Atelier La Rocade

Aujourd’hui nous sommes allés dans le quartier de la rocade en compagnie de Nicolae, Laura, Élodie, Marion et Nelson, et aussi une dizaine d’enfants.20170908_163920

Parmi les ateliers présents il y avait la petite enfance ou les enfants ont pu jouer à la dinette et au l’ego.

20170908_163920

Il y avait aussi les jeux de société ou les enfants ont pu jouer au jeux de « l’Esquisse », qui consiste à écrire un mot le dessinez et faire passez notre carnet pour enfin à la fin voir si tout le monde a bien trouvé le même mot et d’autres jeux.

20170908_173741

Et pour finir les jeux collectifs ou ont se lancer la balle de hand et s’entrainer sur les réceptions, et d’autres jeux.

Pour finir cette journée nous avons pris le gouter tous ensemble.

Atelier Morangis

Aujourd’hui, à Morangis, le nombre d’enfant n’était pas très important mais le dynamisme était présent.

20170908_145609

Quelques enfants étaient à la petite enfance qui apprenait quelques mots en français.

20170908_145301

Pendant ce temps quelque pas de danse ont ponctué le rythme de la guitare.

20170908_155541

Enfin il y a eu du chant principalement, notamment un duo d’enfant.

Certains enfants sont d’accord pour essayer de venir participer à Aven Savore.

Durant le gouter les enfants sont restés calme.

Atelier Cuisine

L’atelier cuisine de la rentrée s’est très bien déroulé. La maîtresse d’école était Laura et les mamans étaient au nombre de trois (+ un bébé). Trois élèves stagiaires/service civique & Mi-Mad ont appris la leçon avec les mamans. Nous vous la récitons en chœur. La voici :

  • Éplucher les légumes : oignons, pommes de terre, courgettes, carottes et citrouille.
  • Les couper et en faire une soupe dans une marmite (on met tout dedans avec plein d’épices et de l’eau et wahouuu ça fait de la soupe) + une pincée de bonne humeur collective
  • Faire des beignets de courgette (recette secrète de la maîtresse)
  • Confectionner une salade verte (l’élève Mariam est la spécialiste)
  • Aller acheter du pain
  • Mettre la table….

1,2,3… Bonne rentrée tout le monde et bon appétit !

JEUDI

Atelier Skate Park

Étaient présents sur l’atelier : Dusko, Laura, Élodie, Felipe, Marion et Thomas

Il y avait une vingtaine d’enfants avec nous.

20170907_163855

Un atelier petit enfance était installé, ainsi que des jeux de société.

IMG_20170907_172605_1

Du handball a été proposé pour pousser les enfants à découvrir un autre sport.

20170907_164643

On a vendu quelques citrouilles fraîchement cueillies au jardin.

IMG_20170907_172058 - Copie

Pour finir nous avons distribués le goûter

Atelier Massy

Que de vent pour cette rentée à Massy ! Heureusement les enfants (et les parents) sont au rendez-vous !

IMG_1931

Nathalie installe un bel atelier de petite enfance, où les mamans ont plaisir à s’installer avec leurs tout petits.

IMG_1933

Iasmina fait un atelier de papillons à base de rouleau papier toilette qui sont du plus bel effet.

IMG_1945

Abdel et Mariam font une soupe au potimarron dont on parlera encore longtemps, tant elle a été appréciée !

IMG_1939

IMG_1951

Atelier Jardin

Aujourd’hui nous sommes allez au jardin en compagnie de Nicolae, Ionut, Franck et Nelson.

20170907_160826

Nous nous sommes repartis les tâches, un groupe coupé l’herbe avec la débroussailleuse et un autre groupe enlever les mauvaises herbes et récolter les courges et potiron et citrouille.

20170907_153956

Pour finir on a rangé la cabane qui était dévaster et jeter les mauvaises herbes.

20170907_152856

On a clôturé cette journée avec un gouter sous le soleil.

MERCREDI

Atelier Bondoufle

Le retour des ateliers aujourd’hui, direction Bondoufle pour la première fois.

20170906_161209Le camp de Bondoufle se situe dans hangar, …  beaucoup beaucoup d’enfants tous heureux de nous retrouver, la plupart nous les connaissions déjà car ce sont des enfants de l’ancien camp de Epinay.
20170906_162421

20170906_155957

En premier temps nous avons visité les lieux et en même temps rassembler les enfants et leur parler de ce que l’on allait faire avec eux.

20170906_161612

Avec le beau temps qui est encore présent, nous avons commencé par faire des jeux collectifs et des jeux de présentation et enfin une sardine géante dans tous le camp, c’était vraiment génial.

20170906_145314 Les ateliers que nous avons par la suite sont un stand manuel avec des grandes  feuilles, des ciseaux de la peinture des perles… de quoi faire un beau musée à la fin. Et sur les tapis il y avait la petite enfance avec des capelas et des puzzles.

20170906_152129

Un atelier pour la reprise qui donne les sourires les familles étaient ravis de nous voir et ont bien participé avec nous.

C’est parti pour de nouvelles aventures avec les Robinson !

Le potager de Saulx-les-Chartreux :

Aujourd’hui, après une longue pause de 3 semaines, nous reprenons le travail au jardin avec enfants et adultes et c’est bien possible que cette après-midi nous allons récolter une quantité importante des légumes.Avec Franck, Eric, Ionut, Catalin, Nicolae,et Denisa, Biti, Andrei et Son frère Sebi.

IMG_20170906_165750

IMG_20170906_162757

Sous la serre, on va récupérer 2-3 kilos des tomates, 1 kilos et demie des poivrons et quelques piments verts accompagnées d’une énorme botte des persil.

IMG_20170816_172822

Après une longue période de canicule et ensuite beaucoup de pluie nous allons récolter les Citrouilles (Rouge Vif d’Étampes et Géant Atlantique), Courgettes (Verte Noire Maraîchère, Androïde 2, De Nice, et Butteurs), Courge, et Potimarrons, pour remplir un camion entier avec 1,150 kg des légumes.

IMG_20170816_172725

Un record on établit aujourd’hui et nous sommes très fiers de cela.

A bientôt.

Atelier St Éloi

Étaient présents sur l’atelier : Iasmina, Nelson, Marion, Mariam, Dusko, Felipe et Hafsatou

IMG_1824

Il y avait une vingtaine d’enfants avec nous aujourd’hui.

IMG_1832

Pour ce retour de vacances nous avons fait un atelier spécial « jeux collectifs » avec un béret, un poules/renards/vipères, une balle aux prisonniers et pour finir du foot.

IMG_1873

Les enfants ont beaucoup apprécié.

Il y avait tout de même des petits ateliers disposés pour ceux qui voulaient des jeux plus posés comme la petite enfance pour les plus petits mais également le puissance 4 géant.

IMG_1893

Des adhésions ont pu être distribuées aux enfants afin de sécuriser leur participation les mercredis.

IMG_1899

La journée s’est terminée tranquillement avec le goûter.

Mardi

Atelier FLE

Aujourd’hui il y avait nombre de  personnes présentes au cours de français où nous avons discuté de l’autorité.

IMG_1783 Chacune a partagé sa vision de l’autorité et l’a mis sur un post , puis nous avons débattu sur la différence entre autorité et pouvoir.

IMG_1768

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne soyez pas un réseau, soyez un centre; ne soyez pas complémentaires, soyez entiers !

A toutes les rentrées, c’est la même chose; on nous dit quoi penser « raisonnablement » de chaque sujet,  et en particulier, de l’éducation, de l’enfance et de « l’Ecole ». On appelle cela, justement, un « marronnier », un temps d’attention saisonnier, futile et obligatoire sur un sujet qu’on se pressera de classer, ordonner et de remiser aux oubliettes, dès le lendemain.

Penser avec des pensées toutes faites, telle est la condition de la nouvelle inhumanité. C’est du prêt à concevoir, à dire , à raconter, à partager…

Plus que tout autre domaine, l’Education et le Social sont les champs où nous impose le plus de pensées « formatées », moyennes et raisonnables; exemplaires, consensuelles, tièdes.

Or toute pensée cache toujours la manière dont on se pense soi même, comme acteur social, éducatif, politique de sa vie et de son temps. Il est là, l’enjeu de toute idéologie: limiter la définition de qui nous sommes et de ce que nous pouvons être.

Ainsi l’enseignant, le travailleur social, l’animateur, le « simple citoyen » sont-ils convoqués en permanence à se représenter comme des petits maillons de chaîne. Ils devraient être connectés, les uns les autres, travailler en « bonne intelligence », les uns à côté des choses selon des protocoles. Le mot d’ordre est là: « faire réseau », « être complémentaire », accepter d’être un fragment.

Il est bien commode d’inviter l’acteur social à perdre de vue la globalité et le sens de son action, comme de son impact, en lui réaffirmant qu’il n’est qu’une poussière dans un ensemble qui lui échappe et qui n’est ni à sa portée, ni lié à son vouloir.

La dilution des tâches, comme des responsabilités, contribue à décerveler l’acteur de terrain qui avale de plus en plus de couleuvres , mais qui n’en fait pas une maladie (en tout cas pas tout de suite) car il n’est qu’un petit maillon de la chaîne.

Tout réseau est un filet; tout réseau est entrave et trop longtemps les acteurs sociaux se sont consolés de leur perte d’influence, de liberté et de pouvoir d’agir, par l’hypothétique satisfaction d’être en lien avec d’autres acteurs et partenaires; de ne plus être seuls dans cette galère et d’être -pourquoi pas- un peu plus efficaces ensemble.

Mais tout cela est du vent ; ce que nous n’osons pas tout seul, nous n’aurons pas le courage de le faire au nom d’une pluralité d’éléments en réseau. Les réseaux échouent toujours à devenir des collectifs. Au mieux, ils sont une pluralité de solitudes.

Nous constatons que les réseaux ne se risquent pas, ne s’engagent jamais et n’arrivent guère à constituer un « nous » possible ou effectif.

La Base du social , l’avons nous oubliée?  C’est l’autonomie de l’acteur sur son propre terrain, sa liberté, sa nécessité d’agir et de construire un sens cohérent et global au delà même de son action.

Il faut être « Un » d’abord pour pouvoir être entier et même participer d’une communauté possible. Il faut d’abord être une personne entière. Une personne, c’est tout le contraire de l’individu qui n’est que matériau ou fragment d’un ensemble qui lui échappe. Seules les premières  personnes sont créatrices, au singulier , comme au pluriel.

Ne soyez pas complémentaires, ne fractionnez pas vos actions, ne cloisonnez pas vos combats ! Soyez les mêmes dans  la rue, au travail, à la maison. Soyez entiers; exigez la cohérence.  Soyez sauvages et vrais!

   KroniK des Robinsons de la Route: Tournée d’été AVEN SAVORE 22 – 27 Aout

Les couleurs d’AVEN SAVORE par Juliette

MARDI  : Après un départ mouvementé de Chilly-Mazarin et un joyeux pique nique musical, répétition énergique à l’arrivée à Chalon sur Saone. Aujourd’hui, on se découvre encore, mais les hésitations et les faux pas partagés nous lient ! Et sur scène, chacun prend sa place pour s’épanouir dans le cadre crée ensemble.
Pour son premier spectacle, Aven SAVORE, accompagné de Tomas et Stefan des Kesaj Tchavé a enflammé la scène de la maison de quartier du Pré st jean à Chalon sur Saône ! Des échanges émouvants et sympathiques avec un public enjoué, la tournée s’annonce riche de rencontres et de partage !

Sur l’aire d’autoroute, pique nique en musique et en danse! On annonce les couleurs!!
AVEN SAVORE, annoncé comme spectacle du jour!
Graziella et Cassandra dansent au milieu du public
Première représentation, le public est conquis!
La tournée en dessins, merci Marie!

MERCREDI : après une nuit bien méritée au château de Chalon et un petit déj gourmand apporté par Ennouri de la maison de quartier, la troupe reprend la route direction Grenoble.
Au camping de Seyssins, le casse tête du montage des tentes ne s’éternise pas trop longtemps…Ouf, on est installés et la pause piscine, tant espérée est bienvenue. Quelques brasses et il faut repartir pour la répétition au pied des montagnes sur le campus!

AU grand air, les répét sont douces!!
AU grand air, les répét sont douces!!

Dans la soirée, Aven Savore a mis le feu sur la scène du Congrès de l’ICEM !! L’ambiance était joyeuse, le public en folie a participé aux danses et aux chants de la troupe avec beaucoup d’enthousiasme! Instits et éducateurs reprennent en cœur « Le facteur n’est pas passé » à la sauce Dusko !!
Les robes colorées, les gestes gracieux, la joie partagée se sont répandus dans toute la salle et le bonheur a été contagieux !! Sûr qu’on entendra longtemps chez les Robinsons les ‘tu te souviens de la soirée au congrès »…

JEUDI : Ce ne sont pas les quelques nuages menaçant qui nous feront renoncer au petit plaisir d’une baignade matinale!! Alexandru fait ses premières brasses dans le grand bain sous les regards épatés des copains qui ont accompagnés ses premières tentatives. Pendant ce temps au congrès, Laurent « table ronde » et Dusko, Abdel et quelques enfants animent l’atelier danse de rue.

Pause piscine et premières brasses!

 

 

En début d’après midi, la joyeuse troupe se retrouve au complet. De la cuisine, de la danse, de la musique, des rires, des belles rencontres et des échanges ! Intermèdes est là!!! Toute la journée, les congressistes reconnaissent un visage, un sourire et remercient les enfants pour la soirée de la veille. .

Atelier Danse de rue avec Stefan
Hélène aux fourneaux. Ce soir, paella marisco pour 50 personnes!

Le soir, repas partagé : on mange tous ensemble la paella cuisinée avec les copains de l’association Mme Ruetabaga (de Grenoble). Une belle tablée autour d’une magnifique (et délicieuse!!) paella, avec les copains du chantier de pédagogie sociale et les Robinsons . Même si la paella ne passe pas aussi bien pour tout le monde, le moment partagé, avec chips ou coca est très chouette !

VENDREDI chargé pour les Robinsons!
Au congrès de l’ICEM le matin, Laurent, Abdel et Hafsatou présentent l’association et ses activités dans le cadre d’une conférence sur la pédagogie sociale. Incroyable Hafsatou qui remercie Intermèdes, « avant je n’étais pas ouverte d’esprit  comme ça»

Pendant ce temps, au camping, on démonte joyeusement!!!
Après une pause Mc do, (presque unanimement notre meilleur repas ; ) on arrive repus et contents au village de Glandage où on est accueillis avec les sourires des copains de l’association Mme Ruetabaga. Vue magique sur les montagnes!  Chacun s’active pour dresser notre éphémère campement. Malgré les galères de montage (« mais où sont les sardines », « comment ça se met ce truc ?? »), les nuits fraîches, le mal de dos au réveil, on aime bien notre petit camp et les moments qu’on y partage !!

Répét au café, dans un cadre encore une fois grandiose!

                 

C’est déjà l’heure de la répét au café associatif du village pendant que les bénévoles de Mme Ruetabaga aidés par les Robinsons épluchent, tartinent…pour la grande soirée tzigane. Malgré la fatigue, les gorges qui chatouillent, c’est ici et maintenant que nous voulons être ensemble ! Au public charmé, Aven Savore a encore offert une belle soirée de chants et de danses.


Et sur les plus grands tubes de manélé, ceux de l’été et des étés passés, la joyeuse troupe a entraîné les spectateurs jusque tard dans la soirée!! Zouk Machine a encore de beaux jours devant elle !! Pour nous, c’est encore de beaux moments partagés et des souvenirs créés…

SAMEDI
: Après une nuit humide, le café et les tartines de Nutella sont savoureux ! On se perfectionne pour le rangement des tentes mais on n’est pas mécontents que ce soit la dernière fois ! Direction Monestier le Percy pour le festival des 400 coups ! On apprécie le cadre improbable, le chapiteau grandiose planté au milieu des champs et bâtiments désaffectés…

Chapiteau au milieu des champs à Monestier le Percy
La sarbacane passionne Caroline et Alexandru…pendant 2 heures!
Mais que peut bien raconter Alex aux copains de Mme Ruetabaga?!?
Pause lecture dans le salon improvisé pour Izabella
Fête des 400 coups, le programme mis en couleurs par Héléna, Caroline et les petites mains des enfants!
Mariam organise l’atelier peinture
Yaelle et Héléna dessinent au vert

Dernière répét sous le chapiteau avant le dernier spectacle de cette tournée incroyable. Il sera beau ce spectacle, chacun perçoit sur les visages, dans les regards le plaisir d’être ensemble. Dernière boum aussi. Moins longue, la fatigue pesant sur les corps des petits et des grands. Pourtant, aux premières notes de Ceae Shukarie, devenue notre référence commune, les énergies se mêlent encore pour quelques minutes !

Pause déj, Laurent et Hélène expliquent à la troupe l’orga et le coût du séjour

Dimanche : dernier petit dej’ partagé avant un trajet qui s’annonce long et chaud.

10h, bagages chargés, traits tirés, on quitte Monestier à l’heure prévue, c’était pas gagné ! Pause déj, on partage un savoureux fromage de chèvre du marché (merci Hélène et Nathalie!!), une découverte pour Cassandra qui s’étonne d’aimer ça ! On se traduit quelques mots de roumain, des paroles de chansons remplissent les carnets. On veut garder une petite trace du séjour, des moments partagés.

Embouteillages, téléphones déchargés, chaleur étouffante…Dans les camions, on s’impatiente, on a envie d’arriver. Mais plus l’échéance approche plus on a envie de la retarder. Alors, on se raconte les soirées, les nuits sous la tente, on se rappelle les progrès des danseurs. On se répète qu’on a « adoré ces vacances ensemble » et on évoque déjà la prochaine tournée (pourquoi pas la Slovaquie ou la ZAD de NDDL?)

Et puis Chilly. 10H de voyage. Énième déchargement, le dernier pour cette fois. Yeux fatigués, gorges nouées mais des sourires, encore !
Le dernier camion arrive enfin : vitres baissées, Gipsy Casual volume maximum, rires explosifs : les Robinsons sont de retour !!
C’est l’heure des au revoir, des câlins et des larmes. On se promet de se revoir vite et on se quitte les cœurs chargés et les têtes pleines de couleurs, de musique et de souvenirs.

Vivent les Robinsons, Vive Aven Savoré !

Attendre le poids des années?

Pédagogie sociale et anti-Âgisme

Le plus gros mensonge qui réside dans le fait d’enfermer l’enfance sous un statut protecteur, c’est de laisser penser que ce dont on souhaiterait préserver l’enfance, serait bon pour les adultes.   Quand nous proposons aux enfants qui participent à nos actions et vivent parmi nous de prendre part au travail collectif, nous vérifions que dans les faits, ce travail est souhaitable, intéressant ; que c’est un  travail qui leur donne un rôle, une mission, qui leur apprend quelque chose.

IMG_1441

En fait , même s’il s’agit le plus souvent de tâches très simples, le travail que nous partageons avec les enfants est un travail qui les enrichit et qui ne les exploite en rien.

N’est ce pas comme cela que devrait être tout travail? Y compris pour nous le adultes: plein de sens , plein de nous?

Il en est de même pour l’utilisation des outils et de la question de l’éducation aux risques. On met réellement les enfants en sécurité quand on leur permet une activité qui correspond à  leurs possibilités et qui ne soit pas en deçà de ce qu’ils peuvent accomplir. Nous mettons les enfants en sécurité à chaque fois que nous les accompagnons et les mettons en confiance y compris sur le chemin du risque , à chaque fois que nous les formons aux règles de sécurité, à leur sens et à leur raison.

La passion moderne de parquer les enfants dans des statuts d’empêchement de multiples activités, alors qu’on ne leur propose en général rien d’autre à faire et qu’on les renvoie uniquement aux possibilités inégales de leurs familles, n’est ni protectrice , ni sécurisante. Elle prive les enfants d’expériences essentielles et d’une dimension importante de la vie: celle du risque , de l’engagement et de l’épreuve de soi.

Or cette vision de préservation des enfants de toute éducation ou exposition aux risques est aussi liée à une vision erronée à la fois de la notion de risque (confondue avec celle du danger), mais aussi sur la segmentation des âges. Ainsi les enfants auraient-ils besoin d’être protégés de tout et les adultes, par contre , pourraient être abandonnés de toute sécurité et protection, ou accompagnement?

Là encore, la vision correcte et raisonnable des choses est très éloignée de ce que l’idéologie dominante nous impose; en réalité, nous avons tous besoin de sécurités , de défenses, … autant et juste pour ce dont on en a besoin.

Cela dépendra de chacun de nous de savoir quand et jusqu’où nous en avons besoin; or, il en est de même pour les  enfants, qui, même très jeunes, ne sont pas dans des positions « sécuritaires » égales. Nous connaissons des enfants de 5 ans, « très en sécurité » et des pré-adolescents en danger constant. L’âge en réalité n’a que peu à voir à l’affaire…

Quand nous rencontrons à Paris des groupes d’enfants scolaires ou périscolaires, affublés de gilets jaunes et fluos, il ne fait aucun doute qu’on a dès lors quitté le domaine du raisonnable en matière de connaître et travailler avec les enfants.

L’enfermement par l’âge , comme tant d’autres enfermements (par sexe, par origines, par niveaux scolaires, par religions, cultures, langues, etc.) a deux raisons d’être.

La première raison de l’enfermement (par âges…) est le refus de connaître qui on a en face de soi.

On fait enfiler un gilet jaune à celui qu’on ne peut plus voir que de loin, et dont on ne veut rien savoir, à commencer par son nom ; on fait envisager un gilet jaune, à celui à qui on ne parle pas et dont on ignore ou se moque de sa parole.

Celui qui participe à nos activités et qui rencontre « nos » enfants, « nos » jeunes, nos adultes sera bouleversé parce qu’il aura des personnes en face de lui, on pourrait même dire des « personnages », c’est à dire des sujets originaux d’histoires.

Mais il y a aussi une seconde raison d’être à l’enfermement des âges, à la production de statuts de minorité, ou d’impuissance et celle ci est du côté de l’organisation.

C’est dans une société sans organisation , sans expérience vivante de l’organisation collective, entre soi, qu’on a  besoin de « classes » , de « registres », de « catégories » rigides et claires.

Moins il y a d’organisation, et plus il y a d’ordre , dans une société et plus il y a de la rigidité entre les âges, les sexes, les statuts.

Car c’est dans l’expérience de l’organisation vécue et vivante que l’on  grandit à tout âge, que l’on préserve la jeunesse pour tous et qu’on se prémunit ensemble contre la désespérance sociale.

SAMEDI

Atelier des hôtels

Aujourd’hui nous sommes allés sur le dernier atelier des hôtels. Nous avons préféré proposer de faire une fête et partager la bonne humeur entre tout le monde !IMG_1437

Nous avons emmené de quoi manger et boire, de la musique et des jeux. Tout le monde a joué ensemble sous le soleil. Les mamans rigolaient ensemble, dansaient avec nous et se moquaient de nos mouvements de hanches !

IMG_1438

IMG_1439

Le soleil était avec nous et nous ont permis d’exploiter le peu de temps que l’on a avec ces familles.

IMG_1441

IMG_1442

De supers moments ensembles, des rires, des sourires et même quelques larmes ! A la rentrée !

Sortie royal

Nous sommes arrivés ce Vendredi 18 Septembre afin de rejoindre les familles en direction de la piscine.

20170818_115028

Une fois les sandwichs préparés, et les familles arrivées, nous nous sommes regroupés. Malheureusement, au vue du temps, la piscine était fermée donc la sortie annulée. Nous avons donc décidé d’un commun accord d’aller au Lazer Game pour les adolescents et au Royal Kids pour les plus petits.

20170818_141542

Nous avons déjeuné tous ensemble au local puis nous sommes séparés vers les deux lieux prévus.

20170818_125008

Au Royal Kids, accompagnées des mères, nous avons passé un bon moment pendant lequel les mamans étaient installées  et les enfants libres se sont défoulés à travers divers jeux mis à disposition (piscine à balles, arbre à grimper, toboggans, trampolines…).

VENDREDI

Atelier la Rocade

Aujourd’hui nous sommes allés sur le quartier de la Rocade en compagnie de Alice, Iasmina, Eric et Nelson. Parmi cela il y a avait une quinzaine d’enfants.

IMG_1419

En arrivant nous avons installé un atelier petite enfance et jeux de société où il y avait quelques enfants qui s’amusaient.

IMG_1426

Puis avec les autres enfants nous avons fait des grands jeux comme le Chat Bougie, Mammouth, Ninja et 34 délivrances.

IMG_1432

Et nous avons fini cette dernière journée par un petit conseil et un bon gouter ensoleillé.

JEUDI

Atelier skate Park

Aujourd’hui nous sommes allés au skate Park en compagnie de Dusko, Laura, Nelson, Franck et son frère, Najamie et Eric et Parmi ceux-là une dizaine d’enfants.

20170817_153020

Nous avons installé une petite enfance avec un coin musicale et les jeux de société ou les enfants on put bien s’amuser.

20170817_153754

Puis d’un autre coté nous avons joué au Goal a Goal avec les autres enfants.

20170817_161517

Et nous avons fini cette journée par le gouter tous ensemble.

Atelier Massy

Aujourd’hui nous sommes allés à Massy. Le vent était de rendez-vous, sans les enfants. Nous avons donc installé l’atelier : Petite enfance, maquillage, et le terrain de volley.

IMG_1384

Nous avons joué au volley avec les enfants venus avec nous depuis le local.

IMG_1403

Petit à petit les enfants sont arrivés avec quelques mamans. Une d’entre elles a joué pendant longtemps au volley avec des enfants et les autres se sont installés sur les tapis petite enfance.

IMG_1390

Malgré le vent fort et en petit comité nous avons passé un bon atelier à se dépenser et rigoler ! On se retrouve à la rentrée !

IMG_1404

MERCREDI

Atelier Saint Éloi

Aujourd’hui nous sommes allés sur le dernier atelier de l’été au quartier de saint Éloi.

IMG_1364

Il y avait une vingtaine d’enfants au rendez pour plusieurs ateliers manuels : fabrication de bracelets Brésiliens, peinture. Iasmina a proposé des jeux de société.

IMG_1371

Des mini matchs de Basket ont eu lieu en même temps que la peinture sur le terrain. Tous les enfants se sont investis mais préféraient jouer à l’ombre plutôt que sous le soleil.

IMG_1354

Le goûter s’est bien passé, avec un bon conseil de quartier afin de conclure l’été !

IMG_1374

Aujourd’hui atelier Morangis

Laura O, Laura V, Mariam, Nelson, et moi (Melissa)

20170816_144943

On a commencé par rassemblé les enfants, on a fait les présentations (bonjour je m’appelle et quel Age), des jeux collectif (tomate ketchup, cache-cache)

20170816_151010

Après courir et s’amuser, on a installé les tapis pour la petite enfance, jeux de société et l’écriture.

20170816_152921

Les enfants ont bien tourné sur toutes les activités. Avant le gouter les filles ont chanté des chansons.

20170816_154210

Contre tout statut de minorité

La Pédagogie sociale oeuvre à l’encontre de tout statut de minorité, que celui ci soit attaché à un âge, un handicap, une catégorie sociale. Cette  critique , cette opposition est d’abord une « critique en acte », de ce type de statuts, pour les enfants, mais aussi pour tous.

20170811_103303

Nous l’avons souvent mis en valeur: en Pédagogie sociale, on tourne le dos à tout raisonnement sur « la nature » (de l’enfant), ou les objectifs idéaux et on s’attache au contraire, à la matière, au concret , au travail.

Il n’est donc pas étonnant que l’enfant, en Pédagogie sociale ne soit pas défini parce qu’il est (son statut, son âge, son niveau théorique- surtout scolaire) mais par ce qu’il fait. Ce qui suppose de passer du temps avec lui; ce qui implique de vivre avec lui; ce qui exige de partager avec lui.

La Pédagogie sociale permet ainsi par son refus des catégories, comme celles liées à l’âge (l’Âgisme) de lutter contre des ségrégations, des coupures (entre adultes, enfants, éducateurs / éduqués). Ces ségrégations sont spatiales (les lieux où sont confinés les âges) mais aussi plus profondes comme l’assignation de l’enfance aux apprentissages (à l’exclusion du monde du travail) et l’assignation de la vie d’adulte au travail (au risque de lui faire perdre tout sens quand il n’y a  plus d’emploi), à l’exclusion de la recherche et de la créativité.

L’enfance arrange bien les choses; elle sert avant tout à justifier la mise à l’écart d’une partie essentielle d’une société donnée du pouvoir de produire, de l’accès aux ressources, et à la prise des décisions communes.

La justification de la mise à l’écart et de la ségrégation des enfants emprunte toujours les mêmes voies; ils s’agit de la justifier par l’incapacité , l’incompétence d’une part, et par le souci de la protection contre la fragilité d’autre part.

Or, ces deux sources de justifications sont par essence, absurdes; les arguments s’appuyant sur l’incompétence par nature des enfants sont exactement de même type que ceux qui ont été employés, par nature,  pour les femmes, les noirs, les peuples colonisés , les handicapés de tout type…  La logique est toujours la même.

Quant à la justification des statuts de minorité par le souci de la protection des enfants eux mêmes, on touche aujourd’hui à un véritable renversement alors que les enfants sont de plus en plus souvent victimes des avatars, de leur propre protection:

  • victimes justement  de ceux qui sont justement censés les protéger (institutions ou individus) et qui du fait du statut de leur statut de  « protecteur » font la pluie et le beau temps et parviennent à faire le vide autour des enfants.
  • victimes quand les enfants se retrouvent sans solution, déscolarisés, renvoyés continuellement vers l’incapacité du milieu dont on les a éloignés. Ils se retrouvent alors, maintenus par leur statut mineur dans l’impossibilité de se protéger eux mêmes ou de subvenir par eux mêmes à leurs propres besoins, ou d’opérer des démarches autonomes, comme de travailler,
  • victimes quand leurs alliés, leurs proches ou leurs soutiens qui souhaitent normalement leur venir en aide,  peuvent justement à leur tour être menacés ou tracassés … à cause de ce soutien, de cette aide, de cette mise à l’abri par principe, illégitime… à cause de ce statut d’enfants qui rend tout compliqué, difficile, hasardeux.

La lutte pour l’émancipation de l’enfance est paradoxalement  entravée par le développement d’une culture des « droits de l’enfant, toute empreinte de « naturalisme » (« l’enfant est… ») et d’idéalisme (« l’enfant devrait être »), et complètement coupée de toute matérialité et de concret.

On est évidemment bien loin d’une authentique culture des « droits de l’enfant en actes », quand ceux-ci sont justement inspirés par la Pédagogie sociale. On pense aux « Droits négatifs » définis par Koczak quand celui affirme que nous devons revendiquer pour l’enfant du droit pour lui, à mentir (quand il n’a  pas d’autre solution), ou de voler (quand il n’a rien)…

On est très loin aussi des droits politiques d’agir, de travailler à son rythme et selon ses possibilités, des droits de s’associer entre enfants, et d’intervenir dans l’espace politique et social, qui ont été prônés par Freinet.

Cet enchaînement au statut de l’enfance , renforcé par une sacralisation de l’image idéale, désincarnée et sociétale, de l’enfance, s’accommode paradoxalement très bien d’une augmentation des  fléaux qui s’abattent sur les enfants y compris dans nos pays dits riches : pauvreté , précarité , déscolarisation, absence de soins, renvoi permanent par les institutions censées les protéger  vers les supposées ressources de leur milieu, abandon, etc…

C’est qu’en réalité le statut de l’enfant ne sert pas tant à protéger l’enfant que l’ordre social et politique. Il s’agit ainsi de rationaliser et banaliser les restrictions de vie, ou d’accès aux ressources dont les enfants font les frais, en donnant de ces restrictions une image naturelle.  Il s’agit, à partir du statut supposé positif et protecteur de l’enfance de préserver en fait tous les statuts qui légitiment l’éviction, la non participation, ou l’exclusion à la participation pleine et entière de la vie économique, culturelle et sociale.

Bien entendu , on répètera à l’encan  que « les enfants ne sont pas des adultes » et en affirmant cela, on croira  avoir établi une vérité universelle et intemporelle. Ce que propose la Pédagogie sociale, par son adhésion à la critique de « l’Âgisme », va bien plus loin que la centration sur l’enfance.

Ce qu’il s’agit de mettre à jour en terme d’évictions et d’exclusions concerne tout autant les adultes et toutes les catégories de la société. Il s’agit d’affirmer l’exigence que nul ne soit défini de l’extérieur, et que chacun puisse se déterminer individuellement et collectivement à l’intérieur de son propre groupe. Il s’agit d’affirmer le principe de la participation inconditionnelle de chacun à la plénitude et l’intégralité de la vie sociale, politique , affective, culturelle.

Il s’agit de retrouver les accents de la déclaration des « Droits de l’enfant », adoptée à Moscou par la jeune révolution russe en 1918 qui affirmait dans son point 4 (avant d’être démentie plus tard par la bureaucratie) « que l’enfant a le droit de choisir ses éducateurs« ; ou les accents du bref « Front de libération de la Jeunesse » qui , en 1971, en France précisait:

« Nous ne sommes pas contre les vieux mais contre tout ce qui fait vieillir ».

SAMEDI

Sortie a Good Planète Junior 

Photo 1

Aujourd’hui, La Voix de l’enfant nous avait convié à une « Good journée » :
La découverte de la Fondation Good Planète Junior

Photo 2
Un cadre et un encadrement exceptionnels qui nous ont fait dire en rentrant
« Wahouh, j’ai l’impression de revenir de vacances !»

Photo 3
Tout un programme riche et varié nous avait été concocté:
Sensibilisation ludique au gaspillage alimentaire et la saisonnalité, à la permaculture, pour le matin…

Photo 4
Puis après le pique-nique biologique offert, la grande chasse au trésor à travers le parc

Photo 5
Ces moments d’harmonie, partagés avec les bénévoles de la Fondation, nous ont laissé à tous, petits et grands, un goût de (good) « reviens-y ! »

Atelier Des hôtels

Aujourd’hui, nous sommes allés sur l’atelier des hôtels sociaux de Chilly Mazarin. Comme toujours nous avons rassemblé les enfants pour ensuite les emmener dehors et dans la salle du Parthénon.

IMG_1244

IMG_1246

Des belles surprises nous attendaient : 4 bénévoles sont venues et beaucoup de nouvelles familles dans les deux hôtels ! Une activité maquillage a été lancée, ce qui a permis aux uns et aux autres de se maquiller entre eux !

IMG_1250

Un bon atelier malgré un temps mitigé. Beaucoup de grands jeux pour rassembler tout le monde pour finir avec le goûter…

IMG_1254

Sous la pluie ! Mais toujours avec des sourires et des rires !

Atelier Villa Sain Martin

Aujourd’hui à la VSM, nous étions 4 personnes. Quand nous sommes arrivés, il y avait peu d’enfant alors Laura et Mariam sont partis en chercher pendant que Jean-Marc et Laura préparaient les activités.

20170812_153241

 

Nous avons fait atelier peinture, jeux de société et foot. Il y avait pas mal d’enfants. Il n’y avait pas un beau temps mais la journée s’est quand même bien passée et nous avons pris la goûter juste avant que la pluie n’arrive. En partant, Laura est tombé par terre et nous avons bien rit de ce moment pendant le trajet.

20170812_152348

20170812_155743

 

VENDREDI

Ateliers La Rocade,

Nous sommes accueillis par des enfants qui nous ont aidé pour l’installation de nos ateliers.

Aux jeux de sociétés les enfants se sont bien amusés et nous les entendions rire et prendre plaisir à jouer ensemble. Au programme, divers jeux, devinettes …

IMG_1212

A la petite enfance,  les mamans ont été présentes et c’était un beau moment  de partage.

IMG_1211

Aux jeux collectifs, le volleyball commence vraiment à plaire aux enfants, et nous avons fini par un dauphin/dauphine.

IMG_1214

Ramassage de pomme de terre au jardin Villa Saint Martin, au moins 15 kilos.

IMG_1216

Le gouter s’est passé dans la joie et la bonne humeur.

Beaux ateliers, belle journée.

Cuisine Du Vendredi 

Aujourd’hui, pour le dernier atelier cuisine avant la coupure de fin aout, les mamans ont décidé de nous concocter une spécialité locale de côte d’ivoire : le atiéké-poisson avec sauce moyo et une bonne salade en accompagnement.

 

20170811_103445

 

C’est dans la joie et la bonne humeur, qu’elles ont pris en charge la préparation du repas, pendant que les enfants, très sages, sont allés au parc en compagnie des pédagogues sociaux, pour se dépenser.

20170811_103303

A 13h, avec un menu spécialement concocté pour les enfants (pâtes et poulet au curry), tout le monde s’est installé pour manger, et nous avons pu apprécier le déjeuner.

20170811_131339

20170811_100559

Merci à toutes les mamans qui nous ont ravi les papilles et mis de l’ambiance pour cette belle journée !

JEUDI

Jardin de Saulx :

Aujourd’hui, au jardin avec les adultes dont Franck, Eric et Christian, nous partons pour cueillir les pommes et poires qui sont par terre et faire du jus de fruits; que nous partagerons pendant les activités. Nous avons aussi cueilli une dizaine des kilos de courgettes et un potimarron.

IMG_20170810_153059 - Copie

IMG_20170810_165334

Sous la serre, on arrose un petit peu car dehors la pluie s’en est chargée.

IMG_20170810_160437

A bientôt.

Atelier Skate Park,

Aux jeux collectifs, nous commençons un match de foot. Bon début, malheureusement interrompu par la pluie.

20170810_162111

A la petite enfance et jeux de société, pas mal d’enfants sont présents, la pluie nous oblige à nous abriter. Les enfants de tous les ateliers s’y réunissent, et on continue les jeux de  sociétés tous ensemble. Tictac boum, Lucky Luck et le killer fonctionnent très bien comme jeu.

20170810_152538

20170810_151649

Le goûter se passe bien et nous repartons trempés mais content d’avoir passé des bons moments.

A bientôt le Skate Parc !

Atelier de Massy

Aujourd’hui nous sommes allés , sur notre lieu d’atelier, au square de la Corneille, à Massy. Malgré les nuages menaçants, nous avons installé les tapis pour l’atelier ce qui a attiré les enfants et quelques mamans.

IMG_1127 - Copie

IMG_1143 - Copie

Nous avons commencé par des jeux de sociétés et un jeu imaginaire de restaurant, puis les enfants nous ont motivés pour faire un jeu collectif : le chat balle ! Mis à court par un éclat de tonnerre et de la grosse pluie.

IMG_1160

IMG_1125 - Copie

Nous avons continué malgré tout sous un grand pin pour finir avec le goûter sous le soleil. Même avec la pluie nous étions de nombreuses personnes présentes sur cet atelier.

IMG_1173 - Copie

MERCREDI

 Atelier St. Éloi

Le briefing nous réunit pour préparer en partie l’atelier de St. Eloi et ensuite tout le monde se met au travail pour la préparation de l’activité.

Une fois arrivé sur place, les enfants nous attendaient très impatiemment pour nous aider à décharger le matériel et l’installer.

IMG_20170809_160809

Très vite après l’installation les activités ont commencé et les enfants sont arrivés pour jouer.

Nicolae s’est mis avec le groupe des ados pour faire un tournoi de foot  avec 3 équipes, et parmi eux des tout petits se sont incrustés pour y jouer aussi. Malheureusement, la  pluie nous a forcé à nous arrêter un court instant.

IMG_20170809_160841

Alice a proposé une construction des rails de train sur le tapis de la petite enfance.

Les jeux de société de Saman ont bien fonctionné, les enfants ont été conquis par le « croque-carotte ».

IMG_20170809_155204

Isabelle a proposé un atelier perles et bracelets avec des tissus en laine et les amatrices se sont lancés des défis afin de désigner la meilleure.

La pluie nous a obligé à rester sous la tente pour prendre le goûter.

A bientôt.

Atelier Morangis

Ce mercredi,  les Robinsons ont retrouvé les familles du camp de Morangis.

20170809_150506

Il y avait une petite dizaine d’enfants ultra joyeux à l’idée de jouer tous ensemble. Nous avons mis en place un atelier maquillage sur le thème des super héros, un atelier coloriage et l’incontournable espace petite enfance.

 

20170809_153610

Enfin, c’est le temps du goûter, accompagné d’une douce pluie.