Notre FREIRE

Texte consécutif à la Journée de Pédagogie sociale du 7 JUILLET

Paulo Freire fut un éducateur, un initiateur empêché d’agir par des forces violentes,  tout au long de sa vie; en butte aux politiques répressives, aux dictatures, à l’exil.  Il s’est heurté à des dominations et des oppressions objectives, violentes et concrètes. Mais sa préoccupation s’étendait bien au delà; les répressions et les dictatures ,ça ne dure qu’un temps. Il était bien davantage préoccupé par les effets idéologiques portés sur les individus et les groupes . Il s’inquiétait particulièrement de l’offensive ultralibérale sur la pensée elle même. Partout dans le Monde , se développe en effet une entreprise idéologique et mentale destinée à faire accepter comme naturelles , les pires violences économique set sociales. Partout les médias, les institutions économiques et  sociales inculquent et renforcent l’idée qu’il n’y a pas d’alternative, que l’individualisme est la condition humaine, son horizon indépassable et que la concurrence, les marchés, et les inégalités seraient le quel système d’organisation possible et souhaitable entre humains.

Le pire flic que nous connaissions est donc dans notre tête et c’est dans la tête également qu’il convient de lutter contre les désastres libéraux, politiques, économiques et sociaux. Cette entreprise d’abandon à toute initiative politique et sociale , est une entreprise de colonisation des esprits. C’est ce que Paulo Freire qualifiait « d’invasion culturelle »; nous sommes amenés à penser avec des mots, avec des concepts qui ont été préalablement piégés et qui ne savent mener que dans un sens unique: l’acceptation, la résignation face aux inégalités, aux injustices , l’insensibilisation face aux souffrances du Monde.

La libération culturelle est logiquement l’objectif de toute pédagogie émancipatrice et pour laquelle Paulo FREIRE a théorisé sa « pédagogie des Opprimés » que nous faisons nôtre et que nous intégrons dans le champ de la Pédagogie sociale comme une composante majeure.

A la base de la Pédagogie sociale, comme dans toute la pensée de Freire, règne en effet cette intime conviction: jamais la réflexion éducative , sociale ou politique ne doit être séparée de l’action.  Nous ne libérerons rien à terme, ou à long terme, quand nous ne le libérons pas dès à présent, ici et maintenant. Il ne saurait y avoir d’objectif qui s’affranchisse d’une pratique immédiate; aucune séparation , même temporaire, n’est concevable entre l’étude et l’action , la compétence et la pratique  car chez l’être humain ces deux mouvements, ces deux « moments »  ne sauraient s’affranchir l’un de l’autre.

Cette conviction, ce manifeste, déterminent et contraignent la pédagogie sociale , comme une pédagogie cohérente, efficace et … inévitable.

IMG_E9079

Il est inévitable en pédagogie sociale de faire  avec ce qui arrive, d’accepter celui qui vient; il est inévitable de prendre en compte ce qu’on attend et ce qu’on fait de nous.Il est indépassable de faire acte de présence et de compétence dans les domaines où nous sommes convoqués par les autres.

Il est indispensable en Pédagogie sociale, alors que les rapports de force sont contre nous , comme contre nos publics de faire « comme si » ; comme si le progrès était possible; comme si l’évolution  de nos conditions de vie, d’amour et de travail, comme si notre l’avenir politique ou économique des uns et des autres, comme de nos structures… ne pouvait aller vers un mieux.

Ce « Comme si » correspond exactement au concept de « Als ob » qu’Emmanuel Kant proposait comme soubassement théorique et doctrinal, à l’action. Ce n’est pas un acte de foi, pas un pari sur l’avenir, pas un pronostic rationnel ou savant.

C’est tout au contraire une condition nécessaire, un point d’appui indispensable sur lequel appuyer toutes nos actions efficaces, et qui toutes, à un moment ou à un autre feront inévitablement « mouche ».

Notre journée de Pédagogie sociale,  consacrée à FREIRE ne nous donc pas donné uniquement l’occasion de réaliser une journée d’étude supplémentaire sur un grand pédagogue , avec des apports universitaires et des approfondissements théoriques de spécialistes.  Cette journée nous a donné l’occasion d’une performance, d’une fête.

Elle nous donne la possibilité d’investir , non pas dans un sens économique, mais dans un sens stratégique, un territoire, un quartier, un temps , une collectivité.

Les principes d’action  immédiate, de « Comme si » et de « Faire avec » , constituent ainsi trois piliers, trois repères pour tous ceux qui souhaitent agir dans leur environnement qu’ils n’ont pas choisi, dans un contexte d’exclusion politique et sociale généralisée,  pour bâtir une communauté et les bases d’une action éducative, collective et sociale, durable.

Peu importe par quoi on commence: investir un jardin, une cantine, un bas d’immeuble, une friche urbaine, un bidonville ou un bout de territoire à l’abandon. Peu importe que les actions que nous mettons en avant ciblent l’éducation, la petite enfance , ou les familles; à partir du moment où on s’appuie sur ces trois piliers, toutes ces entreprises convergent et convergeront dès lors, dans un même sens … commun.

Vendredi

Atelier de la rocade

Aujourd’hui, comme depuis quelques semaines le soleil se montrait sous son plus beau jour. L’équipe est arrivée au quartier de la rocade accueilli par toute une troupe de petites têtes joyeuses. Après avoir installé nos ateliers, nous avons invité les enfants à se joindre à nous.
Maquillages, peinture, tir à l’arc et coin petite enfance étaient proposé aux enfants. Ces derniers vite conquis par les différentes activités se sont précipité autour des tables et des tapis.

IMG_20180713_150106
Un maquillage Hello Kitty par ci, un papillon peint sur une feuille de papier par-là, ou encore un entrainement intensif de tir à l’arc tel un vrai robin de bois.
Les têtes réclamaient de continuer, les estomacs réclamaient le goûter. Nous nous sommes donc réunis sur nos tapis tous en cercle, pour déguster grenadine et menthe à l’eau avec de la brioche (pense bête : n’oubliez pas d’enlever le papier ce n’est pas très bon ^^).

IMG_20180713_152053
Pendant le goûter nous avons demandé aux enfants ce que nous pouvions faire la prochaine fois. Parmi les propositions : ramener un ballon, et rester plus longtemps avec nous.

IMG_20180713_152409
C’est sur ces remerciements discrets mais touchant nos cœurs que nous sommes repartis en direction du local.

IMG_20180713_163910

 

Bel-Air

Aujourd’hui, nous sommes allés au jardin de Bel Air.

IMG_20180713_160645

Avec les enfants nous avons récupéré du bois, jardiné et arrosé.

IMG_20180713_150727

Les enfants étaient ravis de mettre la main à la pâte, et surtout de le faire ensemble ;

IMG_20180713_163314

Nous avons fini par prendre le goûter tous ensemble dans une ambiance conviviale.

Cuisine

Aujourd’hui, nous avons dépasser les records d’accueil pour le repas partagés surtout dans le nombre d’enfant.

IMG_5412

Le matin nous nous sommes retrouvés avec des mamans des hôtels et des quartiers pour cuisiner ensemble. Les fruits et les légumes étaient au rendez-vous !

IMG_5437

Nous avons fait des courgettes à la poêle ; des samossas ; une grande salade avec des tomates, des radis et des poivrons ; des boulettes de viandes ; des frites et une compote de rubarbe avec des bananes.

IMG_5418

Ils y avaient énormément d’enfants, ils étaient contents de manger avec nous de bons légumes.

IMG_5438

Nous nous sommes régalés. Nous avons partagé un bon repas discutant et profitant ensemble de ce moment.

 

Champlan

IMG_E9277

Un jour bien spécial aujourd’hui : C’est le dernier jour de Marvin et de Sarah ! Nous allons fêter ça au bidonville car c’est important pour les familles et pour les enfants qui ont une relation forte avec Marvin.

IMG_9242

Il a beaucoup investi cet atelier durant son stage. Alors nous avons fait une grande fête, de la musique, de la danse, du maquillage, une partie petite enfance bien évidement, et de quoi goûter !

IMG_9249

C’était un super atelier remplie de joie. Vraiment plaisant ! Ensemble nous avons créé du réconfort et de la bonne humeur.

IMG_9266

 

Jeudi

Massy

Aujourd’hui, nous sommes allés au quartier de Massy. Nous avons passé une superbe après-midi tous ensemble. Nous avons proposé aux enfants un atelier bracelets brésilien et atelier perles qui a énormément plu aux enfants, même les garçons sont venus avec nous.

IMG_5400

On a pu discuter et rigoler pendant ce moment. Nous avons aussi proposé un atelier tir à l’arc où les enfants ont aimés se surpasser, le puissance 4 géant et un volley ball autour de la slackline. La slackline a également été apprécié par les plus grands.

IMG_5389

Nous avons également pu faire des jeux collectifs tous ensemble comme la balle aux prisonniers avec des éponges mouillées à la place du ballon, un berret et un police voleur à la fin.

IMG_5401

Nous nous sommes ensuite rassemblés pour faire l’atelier de philosophie avant de prendre le goûter.

 

Skate-Park

C’est une belle journée dont nous avons pu profiter avec les enfants au skate Park. La créativité était au rendez-vous grâce à la peinture.

20180712_161913

Des ateliers jeux de société ont pu être savouré à l’ombre pendant qu’un tour du monde en basket s’animait sur le terrain.

20180712_161609

 

Jardin

 

A mon arrivé j’ai été impressionné par l’avancée du travail effectué depuis la dernière fois.

IMG_20180712_154340

Nous avons ensuite continué en défrichant et en plantant quelques plants. Moi qui n’y connais rien en jardinage je commence à apprendre et surtout à apprécier ce travail grâce à cet atelier. Les deux enfants présents aujourd’hui ont vraiment beaucoup apprécié cette journée, au point que l’un d’eux s’est s’exclamé « mais non je veux encore travailler » quand on a évoqué la fin de l’atelier.

IMG_20180712_175843

L’atelier c’est terminé par une récolte de courgettes.

IMG_20180712_175543IMG_20180712_155004

 

Aven Savore

La répétition d’Aven Savore c’est très bien passé. On a commencé une nouvelle méthode de travail avec la troupe autour des mouvements avec les robes et les chorégraphies de chacune des danses.

 

Mercredi

jardin Bel Air

IMG_5341

Aujourd’hui, au jardin nous avons paillé pour protéger les plantes de la pluie, on a tutoré tous les plants de tomates, planté des choux et cueillit les légumes tel que des courgettes vertes ou jaunes

IMG_5334

Avec les enfants, nous avons fait un foot avant le goûter. L’activité s’est bien passée.

IMG_5343

 

Saint-Eloi

Un bien bel atelier aujourd’hui à St Eloi. Les enfants sont nombreux à nous attendre aujourd’hui au quartier.

20180711_152141On installe les nattes et on s’installe tous encercle pour faire une activité collective : Chacun son tour, on lance un dé géant, et en fonction du chiffre, on doit raconter un souvenir, un bon moment, une surprise, un regret, quelque chose qui nous a fait grandir.

20180711_15213120180711_152154

Ensuite on installe nos différentes activités, le tir à l’arc, la petite enfance, les bracelets brésiliens, l’atelier créatifs, où l’on dessine une trentaine de mains, quel l’on décors à l’aquarelle avec les doigts.

20180711_152223

On se rassemble tous autours du goûter on l’on mange des bananes et des pains au chocolats.

 

Bondoufle

Aujourd’hui nous sommes allés au bidonville de Bondoufle. Nous avons été chaleureusement accueillis par une vingtaine d’enfants.

IMG_20180711_155127

Le baume au cœur et le sourire aux lèvres nous sortons du camion et installons nos activités.

IMG_20180711_161340

Marie et benjamin se charge de faire du slim qui a la particularité d’être un liquide non newtonien

Liquide au repos et dur quand on tape dessus ! Super intéressant

IMG_20180711_151040

Laura assisté par Makenlove et Alessandro étaient au coin petite enfance

IMG_20180711_154422

Pour ma part j’étais au stand maquillage envahi par 10 enfants qui demandaient tous en même temps d’être maquille en tigre ou princesse

Après le moment des activités nous avons fait un jeu commun, une sorte de béret revisité.

Puis le jeu fini, le goûter commence au menu : poire, pain au chocolat, un ré-gale !

Bibliothéque Baladins

Aujourd’hui, nous sommes allés à l’hôtel Balladin afin de lire des histoires aux enfants. Nous avons partagé cet agréable moment de lecture avec les enfants qui étaient très contents.

IMG_0802 - Copie

Chacun a pu choisir son livre et apprécier l’histoire comptée. Par la suite, nous avons fait des jeux collectifs. Nous avons joué à 1 2 3 soleil, ainsi que l’épervier et nous avons fini cette journée par un goûter.

IMG_0801

 

Good Planet

Aujourd’hui, une quinzaine de petits et grands Robinson sont retournés passer la journée à Good planet junior.

IMG_20180711_151202

C’est toujours un cadeau pour nous que d’y être invité.
Dans ce  lieu apaisant,  au milieu d’arbres centenaires nous avons vécu deux moments d’exception :

l’un autour du jardinage entre plantations et dégustations de fleurs comestibles.

IMG_20180711_114814

l’autre atour de l’exposition « Passeurs de sons » riche d’instruments de musiques traditionnelles du monde entier que nous avons écouté mais aussi essayer, pour la joie de tous.

IMG_20180711_142854

Nous y retournerons.

IMG_20180711_114041

Mardi

Cours socio-linguistique

Aujourd’hui, au cours de français, tout le monde est motivé, ils sont partant pour faire autre chose.

IMG_E9079

On programme d’organiser une sortie suivant leurs centres d’intérêts : football, peinture, danse, musique, handball, balade en forêt, … sans les enfants pour pouvoir profiter au maximum !

IMG_E9078

Et comme on est en plein dedans avec la coupe du monde, tout le monde est motivé pour faire un championnat de football !

 

 

Du soin comme projet de soi – De soi comme projet de soin

Santé et Précarité (II)

L’expérience de la Précarité amène les enfants, les adultes et les familles qui la subissent à faire coïncider l’expérience de mauvaise santé avec  le sentiment de soi. Au delà de l’accumulation des troubles, il y a surtout au cœur de la précarité une conscience et une épreuve de la fragilité de soi; une sorte d’abandon face à ce qui immanquablement se dégrade et nous dégrade.

Le précaire en quelque sorte est malade de la conscience de sa propre précarité. Et celle ci le terrasse.

 

Pour face à cette condition que le précaire ne parvient ni à retourner, ni à dépasser, il faudrait plus que du soin seul, plus que de l’accompagnement sanitaire; il y faudrait plus que de la prévention, plus que du conseil avisé, plus que de l’éducation médicale ou l’inculcation d’une hygiène sociale; il y faudra toute une pédagogie.

Le précaire se sent faible par lui même; il ne sert à rien de le renvoyer à sa propre autonomie ou sa propre responsabilité. Il ne sert à rien d’en appeler à sa conscience quand c’est celle ci justement qui le paralyse et qui l’éprouve.

Au Précaire, il ne faut pas plus de soi même, quand c’est soi même qui se perd. Au précaire, il faut de l’autre.

Parce que la précarité est un cercle vicieux, parce quelle est un serpent qui se mord la queue, il y faut de l’externalité, de la dissymétrie. Il faut une intervention extérieure, forte et fiable. Il faut de la rencontre, de la collision et que celle ci soi suffisamment forte pour faire dévier son chemin.

C’est de la rencontre mais celle-ci ne suffit pas; il faut aussi que cette rencontre puisse durer, qu’elle puisse se maintenir malgré les obstacles, les empêchements, et toute la somme des impossibles dont la précarité est remplie. Il faut de l’inconditionnalité à cette relation, il y faut de la dissymétrie , de la souplesse et du don. Il faut une rencontre et puis aussi une organisation pour la faire durer.

Il faut une pédagogie du soin et de la continuité pour sortir de la précarité , pour lui faire obstacle, pour lui faire accident. Il faut un complot du vivant pour renverser la pente de toutes les dégringolades; il faut toutes les complicité, et toutes les amitiés aussi. Mais, par dessus tout,  il y faut encore et encore une organisation.

Nous l’avons analysé ainsi; le défaut de santé du précaire est dû à un défaut d’immunité . Ce qu’il manque au précaire c’est un système immunitaire, une organisation de défense de tout son corps et ,au delà, de tout son être. Ce défaut de validité, ce défaut d’immunité ne se limite pas à l’instant, au trouble actuel. Il ne s’épuise pas dans le présent. Il est le résultat de toute une vie , de toute une accumulation de troubles mal soignés.

Aucune force n’a été transmise à l’enfant précaire et le vécu de ses problèmes de santé ne l’ont jamais rendu plus fort, comme il se devrait, mais au contraire, toujours de plus en plus  faible.

Il faut une immunité pour affronter le Monde et il faut une protection, une sécurité pour se constituer une immunité. Ce que la pédagogie du soin apporte à une clinique de la précarité c’est ceci, c’est un milieu plus fort, plus sécurisé , plus stable , dans lequel on peut peu à peu devenir plus fort.

Il faut une communauté pour constituer une immunité. Et il faut que cette communauté soit suffisamment stable et forte pour aller au delà des fragilités et défaillances actuelles.

Il l en faut de la force pour lever un à un les obstacles et répondre aux troubles! C’est cette organisation là, ce groupe, cette communauté qui, pour un temps, peut et doit jouer le rôle d’un système immunitaire et de défense de l’individu précaire.

Cela suppose bien entendu de sortir la question du soin  du strict périmètre médical , afin de lui donner tout sons sens général, somatique, affectif et social. Il faut de l’affectivité pour sortir de ses affections.

Sortir le soin  du médical, afin de le rapprocher de soi, de se familiariser avec lui, et de l’intégrer. Petit à petit le précaire change sa vision de ses troubles de santé; il ne se réduit plus à eux. Il ne s’y soumet plus tout à fait. Il intègre dans l’équation la possibilité de sa propre force , de sa propre énergie, qu’il a d’abord reçue du groupe.

Bien entendu le trouble reste, la maladie résiste quelques fois . Mais il n’est plus besoin de se limiter à elle.

Le précaire apprend et découvre comment être affecté parce qui lui arrive, sans se perdre.

 

Samedi : Journée festival de la pédagogie sociale

Matinée débat

Pour notre journée destinée à la Pédagogie Sociale, nous avons débuté par une conférence sur la « pédagogie des opprimés » de Paulo Freire.  La conférence, présentée par Laurent Ott, a duré environ 1h30 au cours de laquelle, les participants se sont vus exposés les différentes particularités dans la pédagogie sociale. A la suite de cela, nous avons poursuivi par un débat, dans lequel l’audience a pu échanger et posé ses questions.

IMG_20180707_104525

En deuxième partie de matinée a eu lieu une table ronde, composée d’autres structures pratiquant la pédagogie sociale telles que les Structures Sonores Baschet et Madame Ruetabaga (association basée à Grenoble). Grâce à cela, les échanges ont pu se faire pour permettre aux nouveaux participants de mieux cerner nos pratiques.

Atelier Kamishibai

Il a pu nous transmettre l’histoire, sur le plan historique et culturel, du Kamishibaï.

IMG_20180707_140038

Le narrateur nous a lu 2 histoires : La machine d’Octave et Bo-long. Ces histoires ont un sens fort, les valeurs qui priment sont le partage, l’entraide, le groupe.

Chacun a pu dire sa façon d’interpréter l’histoire, ce qu’il en avait retenu.

IMG_20180707_140015

A la fin, il nous a expliquer le fonctionnement de celui-ci et nous a expliqué comment en créer un sur un atelier de rue et comment l’animer.

 

Atelier percussion corporelles

 

Aujourd’hui, nous avons fait un atelier percussion corporelles animé par Dusko.

IMG_8967

Le but était de créer des sons avec son corps, en dansant, celui-ci devient donc un instrument.

Beaucoup de monde a participé à cet atelier, chacun à son rythme.

Atelier peinture sociale

Une vingtaine de participants sont venus découvrir la peinture sociale, en duo.
Pour chacun, cette expérience de médiation artistique dont le support est la couleur( pigments naturels) a été forte, source d’intérêt, voire de joie.
L’acte d’étaler la vibration colorée selon quelques consignes pré établies et en silence sur du papier mouillé a permis une nouvelle appréhension de soi-même et de l’autre.

IMG_8986

Puis,  les créations produites ont permis par la contemplation commune de révéler des images qui vivent enfuies dans l’imaginaire collectif du groupe.

 IMG_20180707_142012
Cette 2nde phase de l’atelier en a surpris et émerveillé plus d’un. Chacun a pu ressentir que le médiateur de la couleur est outil de connaissances et de liens.

IMG_20180707_142027

Atelier structure Bachet

Nous sommes une quinzaine, tous réuni en cercle. Devant nous des structures de plastique et de métal, et parfois de verre. Intriguant, ces assemblages biscornus composés de morceaux de métal, de cônes colorés et de tiges filetées nous sont encore inconnu, ils nous narguent. Ce ne sont pas des instruments, ils ne nécessitent pas d’apprentissage et donc invitent à la découverte et l’expérimentation. Le désir de découvrir les sons qu’ils produisent est grand. Quand Pierre nous donne la permission, les coups de baguettes commence à naître.
D’abord Pierre nous laisse essayer tous ces objets chacun notre tour pour que nous puissions en découvrir les possibilités multiples.
Quels sons font-ils ? Quelles vibrations produisent-ils ? Bientôt nous les avons tous écouté et toutes ressentit. Un brouhaha se fait entendre, désagréable et anarchique. Pierre nous invite donc à prendre une page blanche, un silence sur lequel nous pourrons écrire nos musiques.

IMG_20180707_142432

Après avoir chacun choisi son instrument, nous avons fait le silence et laisser un premier son s’installer et tisser un lien entre nous
Commence un instrument seul, un rythme simple. Un deuxième suis, puis un troisième, et une mélodie débute.
Chacun apporte sa touche, chacun se donne pour embellir notre musique commune. Ce son devenu comme une créature vivante qui tour à tour grandissait, diminuait, et parfois s’enfuyait

IMG_20180707_143211

A l’écoute de chacun, nous entendons toute la mélodie qui se compose.

A l’écoute de tous, nous entendons chaque son vibrant.

Puis nos oreilles se perdent dans l’atmosphère sonore, jusqu’à même oublier le temps, nous nous laissons transporter par le rythme et la musique.
Puis soudainement, nous levons la tête sortant de notre bulle. Pour découvrir une nouvelle mélodie, harmonieuse et entraînante. Quelle beauté de se sentir tous musiciens l’espace d’un instant, et que tous ensemble nous ne fassions plus qu’un.
Malheureusement, il est déjà l’heure des dernières notes, douces et calmes. Comme une caresse d’au revoir. Un dernier salut avant nos applaudissement rempli de fierté et d’émotion devant notre belle création.

Le jardin

S1330004

Pour ceux qui le souhaitait, nous avons fait une visite du jardin de Bel Air

S1330003

Aven Savore

On conclu la journée par une représentation d’Aven Savore. Après quelques chants et danses en tsiganes, le public est invité à rejoindre la scène, pour danser. Puis on fait une photo de groupe.

20180707_17042920180707_17085520180707_171247

 

Vendredi : Fête des 20 ans d’atelier de rue de l’intermède Robinson

Hier, pour notre journée anniversaire, au quartier Sud de Longjumeau, nous avons mis en place plusieurs ateliers :

IMG_E8909

  • petite enfance
  • atelier de la science magique
  • atelier de ballons gages
  • atelier de tir à l’arc
  • atelier de maquillages pour enfants
  • ateliers glissades/courses en sac
  • parcours , olympiades
  • frappez la pinata
  • atelier cuisine de beignets au courgettes du jardin

Nous avons eu beaucoup de monde, et toutes les personnes présentes ont participé à tour de rôle aux ateliers présentés. Nous sommes heureux d’avoir pu partager ces moments de convivialité avec les familles.

IMG_E8921

Pour conclure cette journée, nous avons proposé une variation de salades composées et de la pastèque pour rafraîchir.

IMG_8946

 

Jeudi

Sortie autour de la Villette

Aujourd’hui, à Intermèdes Robinson, c’était les vacances avant les vacances !

IMG_20180705_1414501

Beaucoup de nos enfants n’ont plus cours, les collégiens et lycéens, par exemple.
Direction, le 19ième arrondissement de Paris.

IMG_20180705_1413341
Nous avons découvert les piscines en plein air installées sur le canal, dégusté un petit repas végétarien chez nos amis du Cafézoide et fait un tour de toboggan géant à la Villette.

IMG_11601
De quoi réjouir nos jeunes enfants ! (et bien les fatiguer, également !)

IMG_20180705_1355181_02

Une belle entrée en matière des Vacances Familles qui démarreront la semaine prochaine.IMG_11241

 

Massy

IMG_E8869

Aujourd’hui après une semaine d’absence, nous sommes partis au quartier de Massy. Les enfants étaient très heureux de nous revoir. Au programme :
un atelier crêpe, les enfants ont mit la main à la patte c’était top ! Nous avons eu un peu de mal pour les faire cuire mais à plusieurs cerveaux, nous avons rapidement trouvé des solutions.

IMG_E8870
Il y avait également un atelier maquillage, un atelier destiné à la petite enfance, un pour faire des jeux de société, auquel même les parents y ont participé. Et un superbe atelier pâte à sel !

IMG_E8881

Merci aux enfants et aux parents du quartier de Massy pour les moments de partages et de jeux toujours aussi agréable.IMG_E8888

 

Skate-Park

20180705_171016

Aujourd’hui, nous avons proposé un atelier bracelets brésilien, des jeux de sociétés, un coin pate a sel et confection de balles de relaxation avec de la farine et des ballons de baudruche. Nous avons aussi fait des jeux collectifs comme un foot, une balle aux prisonniers et un béret.

20180705_163128

La petite enfance a connu un franc succès avec son coin dinette et voiture. Puis nous avons fait le conseil du quartier et le gouter tous réuni sur nos jolis tapis.

20180705_162707

 

Jardin

Après être passé demander une salle et du matériel pour les 20ans de l’Intermède Robinson, nous sommes partie en direction de Saulx-les-Chartreux pour s’occuper du potager

À notre arrivé, malgré la terre sèche les courgettes avaient poussé, ainsi que l’herbe…

C’est donc Aménie qui s’est charger de couper l’herbe au coupe fil

IMG_20180705_164352

Une fois le moteur démarré, la voilà partie pour tout couper, plus aucun brin d’herbe ne dépasse à présent !

Franck et Nicolae sont partie chercher des tuteurs au fond du jardin

IMG_20180705_164413

Avec Andrea et Rayan nous nous somme charger de retourner la terre pour ensuite planter les jeunes pousses de tomates. Une fois ce travail effectué à l’aide de Franck et Nicolae, nous plantâmes les tuteurs servant de guide et de soutien à ces jeunes pousses.

Tout ce travail terminé, nous nous somme attablées pour prendre le goûter que Rayan nous avait préparé.

Une fois assis nous avons constaté nous ampoules sur nos mains, signe de notre investissement à la tâche

Le goûter fut silencieux, c’est ainsi que la fatigue se fit entendre.

IMG_20180705_164330

Après ce bon petit goûter, nous avons pris le temps de cueillir nos belles courgettes bien mûres.

Espérons que nos jeunes pousses de tomates, grâce nos efforts et leur tuteurs solides, soient aussi belles et colorés.

 

CLAS

Aujourd’hui pour la dernière séance du CLAS, nous avons fait un atelier peinture où les enfants ont pu s’amuser à développer leur imagination artistique et leur créativité, en s’amusant à mélanger les couleurs, les textures etc…

IMG_5304

Nous avons ensuite fait un pendu avec un petit groupe, les enfants ont pu travailler l’orthographe des mots et travailler sur leur réflexion pour trouver les mots.

IMG_5309

Cette dernière séance de CLAS était amusante et très agréable.

IMG_5310

 

Mercredi

Saint-Eloi

Aujourd’hui nous avons proposé une activité manuelle consistant à peindre sur de la soie à l’aide de modèle.

20180704_153309

Il y avait aussi plusieurs tapis destinés à la petite enfance avec un coin dinette, un coin voiture et un de construction. Il y avait également un atelier pâte à sel colorée avec de la peinture quelle sensation agréable de malaxer la pâte !

20180704_154840
Nous avons proposé un grand jeu « Cluedo géant » avec l’aide de toute l’équipe. Et devinez quoi le voleur du trophée de la coupe du monde a été trouvé ! Bravo aux enfants de Saint Eloi !

20180704_153424
Les enfants ont apprécié toutes les activités.  Ensuite nous nous sommes réunis pour faire le conseil du quartier et avons fini par un gouter général !

 

Bondoufle

Aujourd’hui nous nous sommes rendus à Bondoufle, sous le soleil, où nous avons proposé divers ateliers.

20180704_150839
Les enfants ont ainsi pu profiter d’un atelier pâte à sel qu’ils pouvaient colorer avec de la peinture. Ils avaient également la possibilité de se faire des jolis maquillages sur le visage ou encore se faire faire une petite manicure.

20180704_151746

Les plus petits, pendant ce temps-là jouaient sur les tapis avec des jouets ou lisaient des livres. D’autre coupaient des fruits pour réaliser une compote pomme abricot pour le goûter. Hummm délicieux !

20180704_152940
Comme à chaque visite de Bondoufle, tout le monde s’est bien amusé. Avant de tous se retrouver autour du goûter, les enfants se sont tous regroupés pour faire des jeux collectifs comme « Jaques a dit » ou encore « 1,2,3 soleil ». Après tous ces super jeux, le goûter fût le bienvenu. C’est déjà la fin… heureusement on se retrouve la semaine prochaine !!!

20180704_162031(0)

 

Jardin

Aujourd’hui, c’est sous un soleil radieux que nous sommes arrivés au jardin pour y poursuivre l’aménagement des différents espaces et prendre soins des cultures. Les enfants, peu nombreux au début ont dû se passer le message car nous étions rapidement plus d’une vingtaine.

IMG_20180704_160557_1
Certains se sont chargés de répandre des copeaux de bois sur le sol pour faire des allées entre les plantations. Il fallait alors remplir une brouette puis aller la vider là où c’était nécessaire. Les enfants ont été d’une grande efficacité et ont échangé leurs outils à tour de rôle.
D’autres ont d’abord terminé la mosaïque qui décore le jardin, puis se sont chargés de réaliser des belles guirlandes de pompons, de tissu, et de perles. Ces guirlandes ont été accrochées dans les arbres et sur la clôture. Les enfants et nous même étions vraiment content du résultat. Les plus courageux ont désherbé le jardin, ça n’a pas été facile.

IMG_20180704_162453

Après nous avons pris un bon goûter tous ensemble et avons bu car il faisait vraiment chaud. Les enfants nous ont tous dit avoir passé un super moment, et du coup nous aussi !

IMG_20180704_170855

Aven Savore

Mercredi soir, une dizaine de nos enfants, danseurs-chanteurs d’Aven Savore ont pu rencontrer du folklore traditionnel de différents pays par le biais du spectacle vivant.

Ils ont assisté à une représentation de world music and dance. Ils en sont repartis impressionnés par les performances, réjouis et emplis de motivation pour leur propre pratique au sein de l’association.

 

Bibliothèque Baladins

Aujourd’hui, nous sommes allez au Balladin dans le but réaliser l’atelier bibliothèque.IMG_E8818

Cet atelier dans lequel nous avons proposé différentes lectures. Les enfants ont été très réceptif et content, nous avons fait participer les plus grands d’entre eux pour qu’ils lisent des histoires aux plus petits et aux adultes.

IMG_E8821

Par la suite, à l’extérieur, nous avons proposé une activité piscine à balles. Les enfants ont pu se rafraichir et s’amuser tous ensemble. Nous avons continué dans cette atmosphère remplie de joie en proposant différents jeux collectifs.

IMG_E8831

Les activités se sont terminées par un bon goûter, qui fût surement aussi bon puisqu’il était partagé avec tous.

IMG_E8812

Atelier Aven Savore

Aujourd’hui, la troupe de danse Aven Savore est allée à Champlan afin de tourner un clip vidéo.

IMG_8839

Dans un premier temps, nous avons présenté un spectacle, puis nous avons pris un goûter commun.

IMG_8843

Sous une chaleur assez lourde, la légèreté et la bonne humeur étaient au rendez-vous.

IMG_8838

Tout ceci sous l’œil attentif de Loïc, le caméraman qui réalisera le clip d’Aven Savore à Champlan.

IMG_8844

world music and dance

Mercredi soir, une dizaine de nos enfants, danseurs-chanteurs d’Aven Savore ont pu rencontrer du folklore traditionnel de différents pays par le biais du spectacle vivant.

Ils ont assisté à une représentation de world music and dance. Ils en sont repartis impressionnés par les performances, réjouis et emplis de motivation pour leur propre pratique au sein de l’association

Mardi

FLE

Pendant le cours de français nous avons discuté avec les mamans, nous avons tout d’abord commencé par leur poser des questions :
Comment est-ce que ce passe la vie dans les hôtels sociaux ?

IMG_8806
Si c’est compliqué ?
Si ça leurs plait ?
Etc…
Nous avons ensuite parlé des vacances, elles nous disent qu’il n’y a pas vraiment d’argent pour partir, mais que ce qui les arranges au par apport aux enfants, c’est qu’elles n’ont plus à se lever tôt le matin.

IMG_8807

Puis elles nous ont posé des questions jusqu’à la fin du cours.

 

 

Guérison impossible: l’insoluble santé du précaire

Santé et Précarité (I) 

Il est impossible de travailler auprès des publics les plus touchés par la précarité sans être frappé par leurs problématiques de  Santé. En effet , il ne s’agit pas seulement  d’être confronté au besoin de soins impérieux ou urgents , ou bien d’être frappé par les difficultés d’accès aux soins élémentaires. cela va même au delà du choc face à l’état de santé dégradé, y compris des plus jeunes.

Il s’agit encore d’autre chose: la réalité est bien au delà. Il y a quelque chose de plus terrible encore, c’est la révélation que rien ne va s’arranger. Que les solutions factuelles, ponctuelles n’auront pas l’impact souhaité. La mauvaise santé durera autant que la précarité elle même, car Santé et Précarité font système.

 

Il faut comprendre cela des deux manières :

  • d’une part comme l’affirmation du désastre sanitaire au coeur des situations de précarité
  • d’autre part comme une dynamique d’aggravation réciproque de l’état de santé et de la précarité vécues: comment l’invalidité, le défaut de santé se forme au coeur de la dynamique même de la précarisation. Comment la problématique sanitaire détermine et entretient toutes les autres , comment cette même problématique condamne l’accès à l’activité, la possibilité de nouer et entretenir des relations stables avec les autres, la possibilité de se projeter, etc.

Ce que nous comprenons, ce que nous vivons, en nous battant chaque jour, aux côtés des enfants, des familles précarisées, c’est comment le corps même du précaire est défaillant, comment il le trahit chaque jour, comment il lui fait toujours défaut. Au fond , le précaire est dépossédé de sa santé comme il l’est de tant de choses.

Que l’on ne s’imagine pas qu’il s’agisse ici de simples mots ou de tournures.

Rien n’est plus concret , plus matériel, plus réel et plus impérieux, qu’une rage de dents, qu’une migraine invalidante, qu’une toux épuisante. Le précaire quand il est présent se manifeste par ses troubles et est manifesté par eux. Il ne peut pas les dépasser, par les surmonter. Il n’imagine même pas avoir prise sur eux.

Ses troubles arrivent au précaire,en quelque sorte, sans qu’il puisse imaginer , ou faire l’expérience d’avoir prise sur son corps, ou la moindre capacité de temporiser, ou de les ignorer.

Et en même temps ces symptômes si impérieux sont également interminables. Combien de fois, les enfants et adultes précaires avec lesquels nous vivons , nous disent: « Je suis malade en ce moment », sas se rendre compte qu’ils disent toujours la même chose?

Chaque jour les mêmes reviendront encore plus marqués par l’aggravation des mêmes symptômes qu’il leur est impossible d’enrayer.

  En matière de symptomatologie, pour le précaire, tout va toujours vers le pire et nous retrouvons là cette pente qui caractérise et définit le mieux la précarité comme « fatalité vécue et ressentie ».

Aux prises avec des troubles qui s’avèrent à la fois aigües et constants, les préoccupations sanitaires du Précaire alternent constamment entre urgence et  chronicité; ce sont ses troubles chroniques, ses défaillances habituelles qui lui reviennent régulièrement sous forme de « crises » qu’il ressent comme une urgence. Ces crises empêchent toute poursuite d’activité , tout suivi de projet et interrompent le cours de la vie normale. Et voici le précaire qui tous les quatre matins est client des urgences. Il y attend des heures. Et il finira par en sortir le soir… avec du doliprane!

Cette crise de santé n’aboutit à rien, n’accouche de rien en quelque sorte sinon de réaffirmer la présence d’une santé générale dégradée qui elle , ne varie pas, qui, elle a commencé dans l’enfance et ne s’est jamais arrêtée.

Mettre un terme aux troubles chroniques paraît tout aussi inaccessible au précaire que d’empêcher le retour des crises et des défaillances . Ce qu’il ne voit pas, ce qu’il n’accuse pas derrière ses symptômes et ses maladies, c’est ce qu’il y a en creux: il est sans force, sans énergie, sans santé ni validité .

Même quand tout va bien, il n’est finalement, « qu’un malade en sursis ».

Comment une réalité aussi dure, aussi implacable pourrait-elle ne  pas affecter l’identité même de celui qui la subit?  Comment ne finirait-elle pas par caractériser sa manière d’être au monde et à la vie? Etre malade , ressentir des troubles, leur donner une expression devient une manière de s’affirmer, de démontrer son existence , de s’exprimer et de communiquer quelque chose d’un mal-être plus fondamental encore.

36445065_1554984171278819_8880428832528531456_n

On ne peut se détacher de ce qui nous exprime, même quand ça nous détruit.  Faute de mieux, bien entendu. La maladie, pour le précaire est à la fois perte et affirmation de soi.

Au fond, être malade, en mauvaise santé, cela exprime, pour le précaire, sa fragilité au monde. Les troubles dont il souffre sans arrêt manifestent le défaut de tout système de défense.

Le précaire est exposé à tout: au microbe qui passe, au vent, comme au froid. Sans immunité , il est sans cesse fragilisé. Il ne peut être affecté par le monde sans être abîmé.

Ce qui lui fait défaut c’est un système immunitaire, une défense , une santé positive, une forme d’énergie de vivre qui fairait qu’il ne se laisse pas abattre.

Mais pour autant , il est tellement habitué à cette fragilité et cette vulnérabilité même qu’il se retrouve à travers elle. Les ruptures qui scandent sa vie sociale, familiale, professionnelle, tendent à coïncider avec l’historique de ses accidents de santé.

Par la maladie, par la rupture, le précaire se retrouve en quelque sorte. Il se récupère lui même, toujours au même point. Un point « zéro » dont il est si difficile de sortir, tant il est un repère.

Il est impossible de guérir de soi.

Samedi

Aven Savore

 

Aven Savore est parti pour Montreuil ! Nous y avons fait un spectacle dans le lieu mythique de  « La parole errante ». Le tout, dans le cadre du Festival de la CNT. Nous sommes arrivés tôt dans le but de participer aux échanges; nous avons été très bien reçus . Nos enfants ont participé aux débats et aux ateliers pour enfants, dont l’atelier « Philo », dont le thèmé était « l’Exil ».

Ils avaient tant de choses à dire. Puis Laurent a participé à une « table ronde » sur les évolutions des politiques de santé , confrontées à la précarisation.

Puis le spectacle commence Yaëlle chante en solo et captive le public qui ne dira plus un mot .

 

Difficile de chanter et danser sous cette chaleur, mais nous nous sommes tellement donnés et à fond. On aurait cru tomber! Avant de partir, un beau goûter nous a été offert.

Atelier de la Villa Saint Martin

Aujourd’hui, grand soleil à la villa saint martin !

20180630_153618

Un gros atelier peinture est mis en place, pour grand comme pour petit. Chacun fait à sa manière tel un artiste. Peinture avec les mains, peinture avec les pinceau, peinture avec les doigts.

Une petite enfance calme mais présente.

20180630_155009

Une grande fresque est confectionnée pour la préparation des 20 ans d’intermède robinson.

20180630_161752

Un berret est organisé, les enfants disent les chiffres, les autres cours pour gagner le plus de points.

Un goûter au calme, tout le monde se régale et se désaltère.

 

Atelier du Balladins

Aujourd’hui, à l’hôtel baladine nous fêtons l’anniversaire de notre cher Mustafa. Sa mère a pleuré de joie. Elle était vraiment très heureuse.

IMG_8683 - Copie

Tous ensemble nous avons commencé par chanter « joyeux anniversaire ».

IMG_E8685

Nous avons tous joué ensemble, puis nous avons partagé le gâteau fait par notre équipe. Nous avons aussi distribué des bonbons et des jus. Tout le monde était très content.

IMG_E8697 - Copie

Nous avons dansé. C’était une très belle journée, pleine d’émotion. Bintou, la maman de Mustafa, nous a fait un délicieux repas pour nous remercier.

IMG_E8700 - Copie

 

Atelier du Parthénon

Belle journée ensoleillée pour ce 30 juin.

Au Parthénon :

36542653_1554984037945499_8609363263110512640_n

Les adolescents et pré ado (sur le parking) se sont rafraichit en faisant une bataille d’eau (en musique, que de joie et d’éclats de rires), ça a duré toute l’après-midi. Du coup, nous n’avons pas poursuivie l’atelier danse de la semaine dernière.  Nous avons fini par un « temps philo » et nous avons réfléchis sur « qu’est-ce que le respect pour vous ? » Nous avons eu des réponses comme :

Le respect pour moi, c’est d’être poli.

Le respect pour moi, c’est d’être gentil avec les autres et avec moi-même.

Merci aux responsables du Chris Club et de l’Empire de nous avoir autorisé à utiliser leur robinet, et merci de nous avoir offert une bouteille de coca.

36514969_1554992967944606_4892509341225058304_n

Dans la salle de l’hôtel les enfants plus jeunes ont pu se rafraichir à l’aide de brumisateur.

36445065_1554984171278819_8880428832528531456_n

Aussi, ils ont préparé un smoothie avec des bananes, kiwis, pastèques, que tout le monde a pu déguster au goûter. BRAVO à eux. Et jouait avec la petite enfance (jeux d’imitations, voitures, livres…)

36504828_1554984157945487_4549085207935844352_n

Aujourd’hui il y avait 15 enfants à l’intérieur de l’hôtel et 7 adolescents sur le parking.

 

Jardin de Saulx les chartreux

Aujourd’hui, nous sommes allés au jardin de Saulx avec une famille du Parthénon, et une famille de La Rocade.

IMG_5210

Nous avons joué à pleins de petits jeux avec les enfants à la balle aux prisonniers, à la balançoire etc…

IMG_5285

Nous nous sommes posés avec les enfants pour discuter et boire car il faisait très chaud.

IMG_5222

Nous avons ensuite jardiné avec les enfants et les parents, puis nous avons récolté des fèves.

Les enfants ont adoré passer cette journée, au jardin, avec nous.IMG_5253

 

Vendredi

Atelier de la rocade

Aujourd’hui, nous sommes allés à la Rocade. Nous avions prévu différentes activités comme de la pâte à sel, la glissade et la petite enfance. Les enfants qui étaient là ont bien profité des activités.

20180629_171205

Durant la glissade les enfants ont beaucoup rigolé et ont demandé qu’elle soit encore ramenée.

20180629_172351

Les enfants qui ont fait la pâte à sel ont pu ramener chez eux afin d’en faire la forme qu’ils voulaient et après la faire sécher.

Nous avons tous passé une bonne journée.

20180629_174339

 

Bel-Air

Aujourd’hui, direction le jardin de bel air pour un atelier dégustation des courgettes du jardin. Les enfants ont cueilli et goûté des courgettes jaunes et vertes, une vraie découverte !

20180629_163242

Ils ont ensuite réalisé des beignets de courgettes qu’ils ont mangé, un régal.

20180629_164756

Sans oublier d’arroser le jardin bien sûr !

On a aussi fait des colliers et des bracelets avec de jolies perles multicolores.

20180629_172859

Pour finir, nous nous sommes tous réunis autour d’un délicieux goûter. A la semaine prochaine !

20180629_164813

 

Cuisine

Aujourd’hui, avec quelques mamans, nous avons cuisiné des pâtes au gruyère avec des boulettes de viande accompagnés de sa sauce de légumes.

IMG_5178

Un plat très simple, mais qui a malgré tout plu à tout le monde. Un groupe a mangé avec les parents et un autre groupe a mangé avec les enfants. Cela a permis aux parents de souffler le temps du repas. Les enfants quant à eux ont adorer manger avec leurs amis en notre compagnie.

IMG_5180

Ce repas fut sympathique pour nous tous.

IMG_5197

Champlan

Un départ pour le bidonville de Champlan aujourd’hui sous une grosse chaleur.

IMG_E8659

Nous sentons dès les premières minutes que les enfants sont excités et l’ambiance est intense. Nous installons rapidement les activités pour calmer les enfants.

IMG_E8658

L’atelier jeux de société est investi directement par les adolescents et quelques adultes, puis des discussions s’en suivent entre tous. Iasmina et Alexis ont prévu de passer voir toutes les familles de rester avec eux de discuter afin d’aider Alexis à la construction et l’élaboration de son film. A cotés un atelier peinture où les enfants sont ravis de plonger leur main dans des pots remplis de gouache vert, bleue, jaune, c’est un arc-en-ciel de couleur sur les vêtements et les visages des enfants.

IMG_E8666

Du côté de la petite enfance, c’est un carton plein aujourd’hui, beaucoup d’enfants sont présents et profite pleinement des jeux, petites voitures, jeux de remplissage avec un bac d’eau …

IMG_E8661

Une journée très dense et agitée, mais une bonne ambiance comme d’habitude un plaisir de retrouver les familles, de partager et de passer des moments riches entre nous.

 

Jeudi

Jardin

Journée exceptionnelle aujourd’hui !!! Tous les professionnels, bénévoles, stagiaires, service civique d’intermèdes Robinson partent pour une journée complète au jardin de Saulx-les-Chartreux. Objectif, mettre un coup dans le nez de ce jardin qui s’est reposé tous l’hiver.

20180628_121624

Sous un grand soleil, nous avons défriché, désherbé, retourner la terre, ramassé et arraché les mauvaises herbes, chacun sa tâche et une motivation sans nom, ce qui nous a permis de le remettre au propre.

20180628_133022

Bien sûr, une bonne pause déjeuner s’imposait, un barbecue merguez salade boissons nous a redonné de l’énergie pour repartir de plus belle. Le jardin a été transformé, c’était un plaisir pour nous tous le voir ainsi.

20180628_135436

Nous remercions toutes les personnes ayant donné du temps, de la force et de l’enthousiasme !

Bisous

 

Mercredi

Saint-Eloi

Qué Calor !

IMG_1111

Comme d’habitude les enfants nous attendaient pour décharger le camion.

Aujourd’hui, nous avons ramené le flipiflux. Agréable sensation et jeu de contact. Super car on créé du contact entre des enfants qui sont réticents à se toucher.

IMG_1122

Nous avons enchaîné avec une balle aux prisonniers avec des éponges mouillés. Les enfants étaient très enthousiasme grand et petit ont participé. Une bonne entente régnait. Pendant ce temps-là à la petite enfance, nous préparions des glaces et de la soupe, pendant que certains jouaient au loto ou au jeu de mémory.

IMG_20180627_151443

Le goûter a conclu cette magnifique journée.

 

Bondoufle

Aujourd’hui, nous sommes allés dans le bidonville de Bondoufle.

20180627_151116

Nous avons mis en place un espace petit enfance avec des coloriages où les tout petits ont pu colorier de beaux dessins, construire des tours avec les lego etc…

Les filles repartent avec une manucure toute fraîche.

20180627_160451

Ah, on se surpasse et on s’amuse au parcours d’obstacle.

Et parce que la chaleur est là, on fait une bataille d’eau avec l’eau de la petite piscine gonflable.20180627_160502

Nous avons fini cette après-midi par prendre tous ensemble le goûter dans une bonne ambiance. Les enfants étaient contents de déguster les smoothies qu’ils avaient préparé. Miam, vraiment délicieux

 

Jardin

Aujourd’hui, nous sommes allés au jardin de Bel-Air, Nous avons récoltés des courgettes, de la menthe, du piment et plein d’autres légumes !! Nous avons aussi profité pour arroser tout le jardin puis à nous avons fait des guirlandes pour magnifier le jardin. Nous avons fini la journée par un goûter !!

 

Bibliothéque Baladins

Aujourd’hui, départ pour le baladin pour l’atelier bibliothèque, nous avons fait trois groupes et nous avons lu des livres que les enfants ont choisis tel que « petit ours brun », « la piscine », « docteur miaou miaou ».

IMG_E8621

Les enfants les plus grand lisaient au plus petit.

IMG_E8620

Par la suite, nous sommes sortis dehors car il faisait très chaud. Nous avons fait une bataille d’eau et nous avons sorti la piscine pour tous les enfants, ils se sont bien amusés.

IMG_E8634

Nous avons fini par faire le goûter dans la joie et dans la bonne humeur.

IMG_E8640

 

CLAS

Aujourd’hui, au CLAS nous avons commencé par manger dans une ambiance agréable.

IMG_5136

Puis, nous avons fait un atelier peinture. C’était une expérience qui consistait à créer des dégradés de couleurs oranges foncés et de l’orange clair avec le jaune et le rouge sans qu’il n’y ait plus les couleurs dominantes. Cet atelier nous a beaucoup amusé, par l’occasion nous avons partagé un moment agréable avec des personnes que l’on n’appréciait pas forcément. Cela nous a permis de nous réconcilier et de renforcer les liens.

IMG_5145

Nous avons fini par passer aux choses sérieuses et réaliser des groupes de travail pour l’accompagnement scolaire.

IMG_5152

Et nous vous invitons à venir participer au CLAS pour avoir un accompagnement scolaire et passer de bons moments.

Ciao

3F

Mercredi, 15h : fête annuelle des HLM 3 F à la résidence Fontaine Augère de Chilly Mazarin.

IMG_0252IMG_0259

Très attendus par les enfants attentifs et la gardienne très coopérative de la résidence, pour la 2ième   année consécutive, nous installons nos jeux et animation autours der la citoyenneté et du développement durable.

IMG_0279

Entre le lavage de murs qui finit en bataille d’eau et le « super memory » auto-créé, chacun est reparti avec le sourire sitôt un bon goûter dégusté en commun.

IMG_0298

 

 

 

Accueillis comme jamais!

Nous avons souvent cette réflexion issue de nos pratiques en Pédagogie sociale que ce qui fait la vraie valeur de notre travail est rarement mis en avant. ce n’est pas cela que l’on retrouve comme objet dans les demandes  de subvention; c’est rarement sur cet essentiel là que portent les demandes de résultats ou d’évaluation.

Curieusement, ce qui fonde et exprime l’originalité intrinsèque de nos actions, n’est pas vraiment financé , ni vu, ni reconnu. Et les mêmes qui ne voient rien sont pourtant les premiers à s’étonner de l’impact de nos actions ou se demandent comment nous pouvons nous y prendre pour entrer en contact, le garder et le conserver avec les publics les plus éloignés, et les plus invisibles depuis les collectivités et institutions.

Il en est ainsi de l’accueil, tel que nous pouvons le concevoir et le mettre en œuvre.Quoi d’extraordinaire en effet dans le fait de vouloir accueillir les publics? Toute institution, le moindre dispositif utilise et met en avant le terme d’accueil.

Nous constatons même, dans le cadre de nos pratiques, combien ce terme d’accueil peut être usé et abusé, quand on en parle sans arrêt dans des institutions, et quand on voit comment elle est mise en œuvre.

Force en effet est de constater que ce que l’on appelle « accueil » dans de nombreuses structures du Social ou champ socioculturel désignent en réalité des services destinés à faire barrière, filtrer, orienter,  et au final renvoyer les gens (certes de manière bienveillante ) en leur expliquant que ce n’est jamais ni l’heure, ni le lieu.

L’accueil quand il est pensé comme un lieu, une fonction , quand il est incarné par une personne censée l’assumer, ne peut être qu’une contradiction dans les termes. Quand l’accueil est délégué, il est en effet relégué.

Nous pensons, en Pédagogie sociale, que l’accueil ne saurait être une fonction séparable des autres; que c’est une grave erreur de prétendre l’isoler, ou le limiter aux nouveaux arrivants ou vis à vis des personnes extérieures.

Nous considérons l’accueil comme un effort de l’action et de la pensée qui doit être continu.  Ce n’est pas la première fois que nous accueillons une personne nouvelle, un stagiaire, un volontaire, un bénéficiaire ou un partenaire que nous devons l’accueillir; c’est en tout temps et en tout lieu et à chaque occasion de la continuité de nos relations que l’accueil doit être un effort soutenu de la part des pédagogues.  L’accueil est ainsi vu comme un processus continu.

Quand nous cuisinons , nous accueillons; quand nous jardinons « avec », nous accueillons. Nous conduisons en accueillant, nous travaillons en accueillant .

Par ailleurs, on associe généralement la notion d’accueil à quelque chose de relativement passif de la part de la personne ou de l’équipe qui accueillent. Ceux ci doivent au mieux être disponibles et bienveillants , mais pour le reste il s’agit d’accueillir, de recevoir.

Il est bien vu que l’accueillant soit à distance et en retrait pour manifester justement par sa passivité et son observation, cette disponibilité recherchée. Évidemment on ne s’aperçoit pas qu’avec une telle conception de l’accueil, ce que l’on met en œuvre c’est  justement de la mise en distance, des barrières. Il y a une manière explicite et dramatisée de mettre en œuvre l’accueil qui aboutit justement à ne jamais vraiment accueillir rien, ni personne.

De cette manière là, également notre manière de concevoir l’accueil en Pédagogie sociale tranche avec cette mise en scène dramatique, de la distance et la passivité. Dans nos pratiques, l’accueil que nous mettons en avant est actif . C’est pourquoi nous préférons l’appeler « hospitalité » car ce terme convient mieux à ce que nous faisons, puisque en quelque sorte, nous nous mettons au travail pour et avec l’autre, à chaque fois qu’il vient.

Dans notre conception de l’accueil, nous mettons beaucoup d’empathie, beaucoup de paroles, de mots, et d’actes que nous adressons intentionnellement et justement à celui qui vient. Nous avons toujours une petite phrase, un souvenir à évoquer, une question  personnelle, une forme de rituel ou d’habitude avec chaque personne concernée. Accueillir pour nous, c’est faire et c’est faire pour quelqu’un en particulier.  C’est abolir les distances et oser la proximité. Tout accueil devrait être unique, comme nous le sommes.

Il s’agit d’accueillir chacun que ce soit pour la première ou la millième fois, COMME JAMAIS! Il s’agit de faire événement par notre accueil, de rompre une monotonie, un ordre établi. Il s’agit d’étonner, il s’agit d’aller au delà des échecs attendus ou annoncés. « Vous avez eu raison de venir ici »« Vous êtes au bon endroit » , « Nous pouvons certainement faire beaucoup pour vous », telles sont en effet les phrases que nous disons le plus souvent à ceux qui viennent pour la première fois.

Et cela vient bien au delà de toute notion de prestation. Nous n’ouvrons pas de droits, nous ne donnons pas de prestation. Nous n’avons pas (ou si peu) de programme à distribuer . « Nous n’avons pas de programme, disons -nous, ici puisqu’il se passe toujours quelque chose »!

Ainsi nous n’accueillons pas pour faire l’article, ni pour caser ce que nous savons faire; nous accueillons juste l’autre pour lui même et il s’avère que pour ceux qui le vivent, il s’agit souvent d’une expérience rare, voire unique.

Beaucoup de nos anciens volontaires, bénéficiaires, etc. confient des années après comment la manière dont ils ont été accueillis sur nos activités ou dans nos locaux a fait événement dans leur vie, c’est à dire, une rupture. Il y a  eu un avant et un après un tel accueil pour eux mêmes. Car cet accueil a été un don, quelque chose de réellement vécu, pas une prestation.

L’accueil que nous mettons en œuvre est ainsi durable , il fait effet pour longtemps. Il marque et engendre des vocations.

Car l’accueil va au delà de l’accueil d’autrui ici et maintenant. Comme l’instituteur en Pédagogie Freinet qui bâtit la journée de classe avec ce que l’enfant amène, ce qui se passe dans la rue et dans la ville, en Pédagogie sociale nous accueillons ce qui arrive, ce qui nous arrive (et qui justement crée ce « nous ») , c’est l’événement, c’est la vie elle même. Nous accueillons ce qui vient.

 

Samedi

Atelier de la Villa Saint Martin

Aujourd’hui, nous nous sommes rendus avec l’équipe d’Intermèdes Robinson à La Villa Saint Martin, où le soleil et la bonne humeur étaient au rendez-vous.

IMG_2374

Un atelier confection de glace a fait le bonheur des enfants.

IMG_2371

Plusieurs autres activités ont été organisées comme un atelier petite enfance, un atelier jeux de société, un atelier tir à l’arc, un atelier glissade ainsi qu’un atelier pâte à sel.

IMG_2365

Nous avons conclu cette belle journée par un goûter festif réuni sous une glace rafraîchissante préparée par l’ensemble des enfants.IMG_2376

 

Atelier du Balladins

Par ce beau temps ensoleillé, nous sommes allés à l’hôtel Balladin. Les enfants et les parents avaient du choix !

IMG_E8579

Les enfants se sont baladés entre les poupées, les kaplas, les petites voitures, la dinette, la lecture, les jeux de société, les petits trains, la pâte à sel et le meilleur pour la fin… La piscine !

IMG_E8585

L’imaginaire était au rendez-vous et le coin petite enfance s’est transformé en un hôpital géant qui s’occupait des bébés malades !

IMG_E8602

A côté les mamans étaient en train de se vernir les ongles !  Elles ont pu discuter entre elles et nous avons même pu profiter de leur talent d’esthéticienne !

IMG_E8605

Bisous, à la prochaine !

 

Atelier du Parthénon

Aujourd’hui, ateliers deux en un : un pour les petits et le deuxième pour les adolescents.

20180623_151231

Dans la salle de l’hôtel : Nous avons proposé une petite enfance composée d’un coin de lecture assez douillet, un coin dinette pour pouvoir créer de bons petits plats. Il y avait aussi un coin voiture avec le garage et un endroit pour le bébé avec des objets à mordre et des livres sensoriels. Les mamans se sont approprié les coloriages pour se détendre. L’atelier s’est fini par un temps de lecture, petit rituel avant le goûter.

20180623_154848

A l’extérieur de l’hôtel : Avec les adolescents nous avons dansé, inventé des chorégraphies.

Amusé un peu avec la table de Ping Pong, mais le vent nous a empêché de jouer tranquillement.

35955010_1544911742286062_1195839875845193728_n

Pour finir et afin de créer un rituel de fin, nous avons fini par un « temps philo », nous nous sommes tous installés en ronde et nous avons répondu à la question : Qu’est-ce que la liberté pour moi?

36003078_1544911982286038_7296951059954532352_n

Nous avons eu des réponses comme :

« La liberté pour moi, c’est de pouvoir aller à la piscine quand je veux, tranquille.

La liberté pour moi, c’est d’avoir de l’argent pour m’acheter le jeu des sims.

La liberté pour moi, c’est de pouvoir faire tout ce que je veux dans ma chambre.

La liberté pour moi, c’est de pouvoir lire autant de manga que je veux.

La liberté pour moi, c’est de pouvoir faire tout ce que je veux mais en respectant la loi. »

Jardin

Quelle belle journée pour aller au jardin aujourd’hui ! On en profite pour faire un détour par Champlan, et embarquer quelques enfants qui s’ennuyaient, puis en route pour le jardin !

6f5515edcfe56358fa1ac58ba1f6a902.0

On désherbe, on allume le barbecue, on mange puis on redésherbe, et surtout on fait de la balançoire avec les enfants ! la journée passe vite et voilà venue le temps de ramener tout ce beau monde !

a57bcd27e4efc0641f4442bcfaa6573e.0

 

Vendredi

AVEN SAVORE

Aven Savore était invitée à la fête de la Musique de Saulx les Chartreux .  Une occasion de jouer en plein air dns la Parc de la Mairie dans une ambiance décontractée.

 

Nous pensons que notre petite troupe a produit son effet. En tout cas des contacts se sont noués.

Vendredi soir: la belle Soirée des bénévoles

Ce vendredi soir, au local des Robinsons, nous avons donné rendez vous avec aux anciens de la MJC, et aux nouveaux bénévoles.

Une occasion de parler de ce que devient le centre social MJC de Chilly, des nouveaux projets et de la place que chacun peut y prendre.

Merci à Laura , Mariama et tous ceux qui avaient préparé un repas succulent . Merci à tous les amis qui sont venus. Merci à Aven savore pour l’ambiance musicale et le spectacle dont nous avons bénéficié.

 

Atelier de la rocade

Aujourd’hui, direction la rocade pour des ateliers créatifs sous le soleil. Les enfants ont fait de la pâte à sel, ils ont adoré la colorer avec de la peinture verte, rose, bleu ou encore jaune. Plein d’enthousiasme, ils ont pu créer de multiples formes à l’aide de leur petite main. D’autres ont préféré faire de la peinture sur de grand cartons. C’était super ! Les plus petits, quant à eux ont joué avec des petites voitures ou encore de la dinette sur les tapis. Nous nous sommes ensuite tous réunis autour d’un délicieux goûter, plein de bonne humeur. C’est déjà la fin… Tout le monde s’est bien amusé. On se retrouve tous la semaine prochaine !

Bel-Air

Dès notre arrivé au jardin nous avons commencé par arroser les légumes du potager. Après quelques jours de beau temps les plantes en avaient bien besoin. La pousse des légumes avance plutôt très bien.

IMG_20180622_172045_1

Nous avons même pu récolter quelques courgettes d’assez bonne taille. Certains habitants du quartier étaient d’ailleurs surpris de constater qu’un jardin urbain puisse produire des légumes de ce calibre. Beaucoup en tout cas nous ont félicités de la tenue du jardin qu’ils trouvaient très beau.

IMG_20180622_172420

Nous avons ensuite peint les barrières en bois du jardin pour continuer à lui donner des couleurs.

Cuisine

Aujourd’hui, nous avons préparé avec les mamans du poulet avec des petits pois et des pommes de terre. Nous avons d’abord découpé et nettoyé le poulet.

20180622_104331

Ensuite, nous avons fait les oignions et préparé les petits pois, pomme de terre. Puis nous avons servi les enfants.

20180622_104345

Et avec les adultes nous avons pu déguster, à la table conviviale, ce repas.

20180622_104441

Champlan

Aujourd’hui, nous sommes partis au bidonville de Champlan.

IMG_E8560

Nous avons préparé un espace pour les mamans avec du thé, du café à volonté avec un atelier manucure où nous avons pu prendre soin de leurs ongles, discuter et partager un moment avec elles.

IMG_E8565

Nous avons installé un espace petite enfance et un espace jeux de société pour les plus grands avec le uno, le jungle speed etc.. Nous avons partagé un moment convivial avec eux.

IMG_E8569

Nous avons mis en place un atelier peinture sur des draps pour faire un twister avec les enfants ils ont beaucoup apprécié ce moment.

IMG_E8567

Nous avons ensuite fait un jeu collectif (le taureau) tous ensemble pour renforcer les liens et s’amuser.

Nous avons ensuite fini par prendre le goûter dans une atmosphère agréable.

IMG_E8570

Nous avons adoré passer cet après-midi à Champlan.

 

Jeudi

Massy

Une très belle journée à Massy avec différents ateliers proposés. Dans l’ensemble, les ateliers se sont très bien déroulés. Il y a d’ailleurs été évoqué le fait de poursuivre l’atelier drapeaux sur plusieurs séances pour coller au thème de la coupe du monde puisqu’il a eu du succès.

IMG_1534

L’atelier sport collectif s’est également bien déroulé jusqu’à la fin même si on a constaté un accrochage entre deux jeunes que nous avons cependant vite réglé.

IMG_1515

C’était une journée très agréable.

IMG_1536

 

Skate-Park

Aujourd’hui, nous avons proposé des jeux collectifs (comme le foot et la balle aux prisonniers).

20180621_163601

Nous avons aussi proposé une petite enfance avec un espace dinette, Kapla, figurine d’animaux, voitures et un coin lecture.

20180621_171223

l y avait un atelier maquillage où les enfants ont pu repartir en Spiderman, papillon et princesse. L’atelier diététique avec composition d’une salade de fruit (kiwi, fraise, banane) a été apprécié par les enfants.

IMG_20180622_173446

Un atelier créatif avec réalisation d’hérisson avec des dessins de mains d’enfants. Les enfants ont pu découvrir des jeux de sociétés (UNO, jungle speed, dooble). Ensuite, on a fait le conseil du quartier et pris le goûter.

20180621_163827

 

Jardin

Aujourd’hui, notre beau jardin a été vandalisé, le puit saccagé, pollué par une arrivée d’essence, des détritus et divers objets engendrant une eau non potable.

IMG_8546

L’équipe d’intermèdes Robinson n’a pas baissé les bras, en attendant de trouver une solution, nous avons désherbé une grande surface du jardin et nous avons ramassé les quelques déchets qui ne faisaient que désembellir notre petit havre de paix.

IMG_8547

IMG_E8548

 

CLAS

Aujourd’hui, au CLAS nous avons commencé l’après-midi par prendre le goûter tous ensemble. On a pu pendant ce temps discuter, rigoler et partager un moment agréable dans une ambiance conviviale.

IMG_5102

Ensuite, nous avons fait plusieurs groupes pour favoriser l’accompagnement scolaire.

IMG_5106

Nous avons aidé les enfants à faire leurs devoirs; la lecture pour ceux qui ont des difficultés ; les calculs ; les poésies et les tables de multiplications.

Les enfants remarquent de plus en plus leur progrès et ça fait plaisir.

 

Mercredi

Saint-Eloi

En cette forte chaleur, 30 degrés aujourd’hui, nous partons motivés dans le quartier de Saint Eloi.

IMG_5070

En arrivant nous voyons que les enfants sont tous présents et bien excités.

IMG_5064

Pour ce jour, nous avions décidé de commencer quelques choses de nouveaux, un jeu avec tous le monde pour faire les présentations des nouveaux enfants ainsi que des nouveaux stagiaires dans notre équipe, pour cela nous avons choisi le jeu du dauphin dauphine pour que tous le monde assimilent les prénoms des uns et des autres.

IMG_5066

Puis les ateliers ont commencé, scoubidou, jeux de société, petit enfance, tir à l’arc et même une grande glissade. Avec de l’eau et du liquide vaisselle nous faisions glissé les enfants sur une grande bâche, c’était vraiment super les enfants étaient très content.IMG_5088

Le goûter s’est déroulé dans une très bonne ambiance, ce que nous avons signifié aux enfants car il y a eu un gros progrès avec les semaines précédentes.

 

Bondoufle

Aujourd’hui, nous sommes allés sur le camps de Bondoufle;

IMG_E2630

Nous avons proposé diverses activités aux enfants.

Nous avons fait une activité peinture où les enfants ont pu faire plein de dessins sur une grande fresque avec leurs pieds.

Il y avait également un atelier petite enfance dans lequel les plus petits ont pu jouer aux kaplas, petite voitures, dinettes…

IMG_E2710

Un atelier vernis et beauté était aussi au rendez-vous,

Avant le goûter, nous avons fait des jeux collectifs tel que 1 2 3 soleil, le pécheur, tictac boum…

IMG_E2701

Nous avons par la suite pris le goûter tous ensemble autour d’un bon sirop à la fraise et de bon pain au chocolat.

 

Jardin

Sous un soleil écrasant cet après-midi, nous rejoignons Pauline et une troupe d’étudiante d’agro paris tech qui sont venus découvrir notre jardin.

IMG_20180620_154458

On installe un barnum pour s’offrir un peu d’ombre, et avec les enfants qui nous entourent déjà, on commence à désherber le jardin.

IMG_20180620_154426A cause de la chaleur, on fait des pauses régulièrement et on s’hydrate beaucoup, puis on fait du ping pong sur la nouvelle mini table portable que l’on vient d’acheter, et du foot dans la prairie à côté. On finit par un goûter et on se dit à la semaine prochaine.

IMG_20180620_154437

Bibliothèque Baladins

Aujourd’hui, nous sommes allés au Baladins. Par ce beau temps, les enfants se sont baignés dans la piscine tandis que les plus grands ont profité d’un moment enrichissant de diverses lectures de princesses, de chevaliers, de dinosaures…

IMG_8539

Ils ont également eu la possibilité d’exprimer pleinement leur potentiel artistique à travers des craies de couleurs variés qu’ils ont utilisées pour dessiner sur le sol. La prochaine fois, on mettra des chaussures parce que le sol ça brûle !

IMG_E8529

Par la suite, la fatigue des enfants se faisant ressentir nous avons commencé le goûter. Mmmh !

IMG_E8530

Au programme : pains au chocolat et sirop à l’eau !!!

Les enfants ont été ravis par notre disponibilité et nos activités géniales !

IMG_8536

A samedi !

 

CLAS

Aujourd’hui, au CLAS nous avons commencé par prendre une collation tous ensemble.

IMG_5004

Nous avons ensuite enchaîné par des jeux rythmiques, un balai de pas chassés et un jeu qui travaille la mémoire.

IMG_5025

Ensuite, nous avons fait des groupes pour faire l’accompagnement scolaire, les révisions et des devoirs.

Certains ont fait des travaux sur les ardoises à craies.

IMG_5028

Nous avons fini par manger et certains enfants sont partis à l’atelier de St Eloi

 

 

Institutions: les sources du déclin

La fin du XXème siècle a été marquée par le déclin des institutions sociales, publiques et éducatives, tel que l’a décrit François Dubet. Ce déclin s’est imposé à nous comme un simple constat. Les institutions doivent en effet faire face depuis quelques décennies à toutes sortes de critiques, de remises en cause, qui sont couramment illustrées par des faits divers, ou par des événements représentatifs.

Leur prestige a été atteint , en même temps que l’a été celui des agents qui travaillent en leur sein. D’un coup les institutions étaient en quelque sorte jetées du piédestal sur lequel les tenait la vielle France.  D’un coup, elles n’étaient plus éternelles indiscutables, évidentes et allant de soi.

Le déclin des institutions sociales publiques, culturelles ne saurait pourtant être abordé que du point de vue du simple constat . Car tant que l’on en restera à ce stade, on se bornera à « regretter » tantôt l’aura des institutions d’antan, tantôt leur prestige perdu ou celui de leurs agents. Bref, nous nous condamnerons à la nostalgie et de fait à l’impossibilité d’aimer notre époque et agir sur notre présent.

Il est nécessaire de sortir des constats quand ceux ci versent immédiatement dans le jugement moral et plus encore, quand cette tendance au jugement est alimentée par l’Etat lui même qui jette toutes ses forces idéologiques à défendre l’image des institutions , à défaut de pouvoir les soutenir ou les réinventer.

Les institutions sont en déclin et ce n’est pas sans raison. Nous pourrions même ajouter que ce déclin est un événement ininterrompu vis à vis duquel nous avons intérêt à nous familiariser et chercher à le comprendre.

Le déclin des institutions n’est  pas un simple constat parce qu’il est d’abord un processus , une fabrication en cours, une tendance continuelle qui compte trois sources connues.

La première source: perte de sens

La première source de déclin des institutions est celle de la perte du sens de ces dernières. Les institutions aujourd’hui encore en place sont dans l’incapacité à renverser les tendances à la précarisation, à la désaffiliation et à la fragmentation des groupes, des individus et des identités collectives.  Or cette capacité à faire barrage aux violences économiques, sociales , politiques ou administratives , comme aux crises individuelles, c’était justement ce qui donnait aux institutions tout leur sens, tout ce qui démontrait leur importance. Aujourd’hui, faute de pouvoir constituer une contre-tendance efficace, les institutions ne sont plus en mesure de faire société et se retrouvent même dans cette position inverse de devoir recourir à la société civile et aux organismes de l’Etat pour conserver encore un peu de sens et de prestige.

La seconde source: perte d’autorité

La seconde source du déclin des institutions tient dans la perte de leur capacité à faire autorité. Il fut un temps où les institutions faisaient autorité par elles mêmes et en elles mêmes. Elles détenaient même la source légitime de nombreuses formes d’autorité.  Cette autorité incarnée par les institutions se transmettait à leur agents qui se trouvaient légitimés en tant que leurs représentants.  Or, aujourd’hui , comme l’observait Dubet, les institutions ne font plus autorité. Elles ne font plus autorité car  elles ne sont plus en mesure d’agir efficacement sur les destins des individus. Elles ne sont plus en mesure d’assurer une place sociale, un avenir ou des sécurités élémentaires à leurs usagers, qui dès lors , perdent confiance en elles.

Or l’autorité perdue des institutions repose dès lors sur les faibles épaules de leurs acteurs. C’est à eux, par leur savoir faire et leur propre énergie de conquérir un peu d’autorité pour redorer un peu le blason des structures qui les emploient. Ces mêmes acteurs parviennent ou échouent à ce qui ressemble et ressemblera de plus en plus à un jeu de dupes dont au final, inévitablement, ils feront les frais face à des publics de plus en plus exigeants, méfiants et hostiles.

Troisième source: l’impossible transformation

La dernière et troisième source de déclin des institutions est sans aucun doute la plus redoutable et n’a pas été ou a été insuffisamment relevée jusqu’ici: c’est l’impossibilité pour ces mêmes institutions de se réformer par elles mêmes et de l’intérieur.

Cette impossible réforme, cette impossible autoréparation pousse les principales institutions publiques, sociales, éducatives et culturelles à réitérer et répéter sans arrêt les mêmes constats et les mêmes erreurs. Face à leur perte d’autorité, elles cherchent des sources autoritaires extérieures; elles font appel à la pénalisation des franges les plus hostiles de leurs usagers.

Face à leur difficulté à agir dans la réalité de leurs usagers, à amener de véritables changements ou transformations, elles se replient dans des attitudes « de tri » et de distinction interminables entre « bons » et « mauvais » usagers, « vrais » et « faux bénéficiaires » et multiplient les  pratiques de rejet, renvoi, et abandon des publics en commençant toujours par ceux qui auraient le plus besoin d’elles.

Si toute réforme est impossible c’est d’abord parce que ces institutions sont dans un processus de changement continuel qui repose sur la répétition du même processus: des constats idéologiquement biaisés qui appellent automatiquement le renforcement des mêmes mesures qui aboutissent à isoler un peu plus et fracturer un peu plus la relation avec les publics. Ainsi la plupart des institutions  répètent sans arrêt les mêmes rengaines: l’école court après des modèles archaïques imaginaires, tandis qu’on rêve de service militaire, d’uniformes, d’internats autoritaires . Les institutions du social , n’en finissent plus de diagnostiquer chez leur public « un manque de cadre » , qui appellerait donc encore et encore « de plus en plus de cadre » ; et dès lors on multiplie les contrats, les contraintes, les règlements, les délais, les échéances, et bien entendu , les fins de mesure, les « mains levées », les exclusions, et les expulsions.

Dans le domaine de la culture on présentera de plus en plus l’attachement à des formes archaïques et excluantes de la culture comme des bastions à tenir face à la barbarie dont on soupçonne de plus en plus les publics populaires. On se mettra même à trouver de la vertu aux pratiques les plus grossières d’exclusion culturelle par l’argent  et par les symboles mis en avant.

Il faut bien comprendre la nature exacte de cette troisième et dernière source de déclin; elle est active , elle est en progression constante puisque le mal lui même est employé comme antidote et puisqu’on prétend se soigner en cultivant les symptômes.

Rien qu’à elle seule cette troisième source serait suffisante pour assurer la continuité du déclin; elle vient alimenter évidement les deux premières sources s’il y en avait besoin.

Pédagogie sociale

Or , la Pédagogie sociale tire toute sa raison d’être de cette impossibilité de réforme des institutions par elles mêmes. C’est bien parce qu’elles n’en sont pas capables ni aujourd’hui, ni demain, qu’il convient de fonder ici et maintenant et en dehors d’elles , de nouvelles sources d’éducation, de social, de culture, de politique et d’économie . Très logiquement , les sources de légitimité et de re-fondation reposent sur les principes inverses de celles du déclin.

Là où il y a avait perte de sens, il s’agit de mettre en oeuvre dans l’espace public des actions et des interventions pleines de sens.

Face à la perte d’autorité , il s’agit de mettre en oeuvre une pédagogie de l’autorité qui encourage tout un chacun à être auteur d’initiatives sociales dans son environnement.

Et enfin, à l’opposé de l’incapacité à s’auto-transformer, les actions que nous mettons en oeuvre en pédagogie sociale sont en perpétuelle mutation et transformation.

Vendredi Samedi Dimanche : avec les écoles solidaires de Grèce

Intermèdes -Robinson, notre association,  était invitée à participer aux travaux du réseau des écoles solidaires de Grèce à Athènes, ce week-end. Hélène et Laurent sont allés présenter notre association, présenter la Pédagogie sociale,  et prendre contact avec les acteurs des écoles de ce réseau.

 

Les écoles solidaires en Grèce occupent un vide institutionnel , politique et éducatif. Il s’agit de permettre aux enfants pauvres qui ne peuvent pas se payer les cours privés de préparation aux examens, d’accéder à des écoles gratuites. Ces écoles sont avant tout des lieux sociaux, ouverts à tous les enfants, mais aussi aux adultes, aux voisins, et qui proposent des actions sanitaires , sociales, éducatives et culturelles.

Les liens avec nos actions sont évidents et nous espérons pouvoir poursuivre les relations avec nos nouveaux amis.

Samedi

Atelier de la Villa Saint Martin

Aujourd‘hui, nous sommes allés au quartier sud de Longjumeau à la villa st martin.

20180616_145136

Nous avons eu beaucoup d’enfants et un temps magnifique !

Les enfants ont pu faire de la peinture sur une longue feuille ce qui a permis de mélanger leurs dessins.

Il y avait également des jeux collectifs, comme le Babington, le foot, de la pétanque.

Un atelier Boxe a été proposé aux enfants, ils ont pu se défouler et se sont bien amusés !20180616_154233

Nous avons également fait un atelier cuisine, dans lequel les enfants ont pu participer à la conception de beignets pour le goûter.

Et nous avons fait un atelier glissade sur une grande pante avec une grande bâche et plein de savon !20180616_151335

Les enfants se sont bien amusés, nous nous sommes tous regroupés pour prendre le goûter : beignets et sirop.

 

Atelier du Balladins

Aujourd’hui l’équipe d’Intermèdes Robinson s’est rendue à hôtel Balladin, où le soleil et la joie étaient au rendez-vous.

20180616_145235

Plusieurs activités, ont eu lieu, un atelier petite enfance qui a réuni beaucoup d’enfants ainsi qu’une agréable piscine remplie d’eau pour rafraîchir nos jeunes sous ce soleil. Un grand jeux collectif ‘ football ‘ avec l’équipe de l’Albanie, du Maroc et de l’Algérie.

20180616_145355

Et pour finir, des jeux musicaux qui ont enthousiasmé petits et grands ainsi qu’un goûter convivial réuni sous l’ombre de l’hôtel.

20180616_153206

 

Atelier du Parthénon

Aujourd’hui, au Parthénon, il y avait 20 enfants/adolescents, et une maman est restée avec nous. Elle découvrait l’association avec ces deux enfants.

IMG_0208

Nous avons proposé un atelier de maquillage, qui a eu un franc succès. Certaines adolescentes nous ont aidés à maquiller les plus petits. MERCI à elles.

IMG_0212

Nous avons proposé des coloriages de Supers Héros, Princesses, et des Mandalas, les enfants ont pu repartir avec leur coloriage.

Nous avons mis deux/trois musiques pour danser et faire les fou fou tous ensemble.

Pour les plus jeunes, nous avons proposé des jeux d’imitations (dinettes, voiture…) et des jeux de constructions (lego, kapla).

IMG_0229

Les bébés avaient à leur disposition des mini instruments de musique et des livres sensorielles.

Nous avons comme toujours présenté des livres aux enfants pour tous les âges, et fini par un temps d’histoire. Maintenant les plus grands réclament de lire des livres aux plus petits.

IMG_0220

 

Vendredi

Atelier de la rocade

Aujourd’hui, nous sommes allés sur le quartier de Longjumeau Sud à la Rocade.

IMG_20180615_162915

Nous avons pu faire nos ateliers sous un magnifique soleil, il y avait énormément d’enfants.

Il y avait un grand tapis de petite enfance où es enfants avaient la possibilité de jouer avec des jeux magnétiques, des kaplas, des petites voitures, de la dinette…

Nous avons aussi proposé un atelier dessin dans lequel à l’aide de model les enfants ont pu dessiner des personnages de mangas, cette activité à beaucoup plus aux enfants qui dessinaient avec beaucoup de détermination !

IMG_20180615_164925

Un atelier peinture était aussi à disposition des plus petits et des grands.

Nous avons également fait de la pétanque.

IMG_20180615_164011

Tous nos ateliers ont été accompagné par de la musique et nous en avons profité pour faire des jeux musicaux avec ceux qui le voulaient, chaises musicales, statut musicale …

Pour clôturer, notre journée nous nous sommes tous rassemblé pour prendre le goûter.

 

Bel-Air

IMG_2245

Aujourd’hui, nous étions au jardin de Bel-Air. Nous avons accroché des photos dans le jardin et installé la mosaïque. Les barreaux en bois de la clôture ont été peint par les enfants qui y ont pris beaucoup de plaisir à le faire.

IMG_2264

Ils ont aussi paillé autour des légumes et des plantes de pomme de terre. Avec les fruits récoltés dans le jardin nous avons concoctés un smoothie que les enfants ont préparé.

IMG_2265

C’était vraiment délicieux ! Le goûter c’est également très bien déroulé. C’était une agréable journée.

IMG_2269

 

Champlan

Aujourd’hui, à Champlan nous avons proposé de la peinture aux enfants et un atelier petit enfance, cela a eu un grand succès.

IMG_4919

Un atelier autour des jours de la semaine en français s’est tenu. C’est une activité que beaucoup apprécie. Nous avons aussi fait des jeux de sociétés (comme le uno, le doble) avec des adultes. Un enfant du camp nous a ensuite fait des tours de magie avec les cartes.

IMG_4921

Pour finir nous avons tous pris un bon goûter convivial tous réuni sous le soleil.

IMG_4929

 

Jeudi

Massy

Les ateliers ce jour ont été investi pour la préparation de la soirée conviviale. Les enfants ont pu faire des beignets, préparer la pâte ainsi que les faires cuire à l’aide des adultes. Nous avons préparé une chorégraphie afin de l’apprendre aux autres par la suite, c’était super, les enfants étaient motivés et ont même réussi à apprendre à ceux qui avaient plus de mal. Il y avait une très bonne ambiance.

IMG_8421

Pendant ce temps, une longue file s’est installé avec l’atelier maquillage, les enfants ont été transformé en princesses, arc en ciel, tigre, serpents et biens d’autres.

IMG_8419

Certains ont commencé un match de foot, ils étaient nombreux et s’organisaient très bien.IMG_8431

Les familles ont commencé à arriver en fin d’après-midi pour poursuivre sur la soirée conviviale. Nous avons fait connaissance avec des familles que nous ne voyons pas habituellement, un chouette moment passé tous ensemble !IMG_8425

 

Soirée conviviale à Massy

Première soirée conviviale au quartier de Massy ! Une réussite !

IMG_E8434

La soirée s’est faite dans la continuité des ateliers de la journée, au programme des jeux de société, un match de foot avec les enfants et les adultes et de la musique pour ambiancer tout le monde. Au début de la soirée quelques enfants ont appris une chorégraphie, les grands ont aidé les plus petits qui étaient finalement très à l’aise ! Au milieu de la soirée les danseurs ont fait une représentation qui a lancé la soirée dansante, un grand cercle avec les enfants qui chacun leur tour se sont élancés dans le cercle, beaucoup de joies et de rires !

IMG_E8440

Le buffet a fait des heureux, des salades de pomme de terre, salade de pâte, des quiches au poulet moutarde, de quoi régaler tous les participants. Comme nos estomacs en demandaient encore nous avons terminé ce bon repas par des beignets et des lapins en chocolat. Certaines familles qui faisaient le ramadan ont pu emporter des ravitaillements pour le soir.

IMG_E8436

La soirée conviviale a pris fin sur un jeux de chaise musicale au milieu du parc, au moins 30 enfants ont participé ainsi que les adultes. Un moment vif et joyeux !

 

Skate-Park

20180614_163738

Aujourd’hui, sous un ciel orageux, les couleurs de la pâte à sel scintillent, les rires des enfants se font entendre à l’atelier petite enfance, la musique raisonne dans le quartier, les enfants s’agitent aux jeux collectifs et d’autres découvrent les craies.

20180614_163744

Durant ce temps, les parents discutent entre eux, se reposent.

20180614_164515

Ce temps était riche : cohésion, convivialité, entraide et bonne humeur sont au rendez-vous.

20180614_164025

CLAS

Aujourd’hui, au CLAS, nous avons commencé par prendre un goûter tous ensemble dans une ambiance conviviale où nous avons pu échanger ensemble.

IMG_4884

Ensuite, nous nous sommes divisés en plusieurs groupes pour l’accompagnement scolaire.

IMG_E4892

Certains étaient en individuel, d’autre étaient en binômes ce qui a permis de favoriser l’entraide et la communication entre eux.

Nous avons fini par faire des révisions de toutes sortes selon le niveau de difficulté des enfants.

Mercredi

Saint-Eloi

Aujourd’hui,  nous nous sommes rendus dans le quartier de Saint-Eloi pour proposer différents ateliers aux enfants.

20180613_151822

Au rendez-vous un atelier petite enfance, un atelier de fabrication d’instruments de musique qui a très bien marché.20180613_151756

Durant le jeu collectif, le béret nous avons revisité les règles, nous avons ajouté un parcours d’obstacle.

20180613_151803

Une chorégraphie à été proposé par les enfants durant l’atelier danse. Marion est parti de leurs idées de bases pour coordonner l’ensemble.

Nous nous sommes réunis pour lire une histoire avec le Kamishibaï.

20180613_161301

Pour clôturer, cette belle journée nous avons tous dégusté un délicieux goûter.

 

Bondoufle

Aujourd’hui, à Bondoufle nous avons mis en place un atelier pâte à sel qui a énormément intéressé les enfants.

20180613_15335520180613_163535

Un atelier dessin par étapes qui était un peu compliqué pour les petits mais génial pour les pré-ados.

Un atelier beauté qui a fait du bien aux mamans et qui a permis d’échanger avec elles.

20180613_162910

Un espace petit enfance avec les grands jeux pour les plus grand.

IMG_4880

Nous avons ensuite fait des jeux collectifs tous ensemble.

Pour finir, nous avons pris le goûter tous ensemble dans une ambiance conviviale.

 

Jardin

Aujourd’hui, à l’atelier de Bel Air, nous allons vérifier l’état des plantations suite à l’orage de ces derniers jours.

IMG_20180613_153059

Ensuite, le camion avec le paillage arrive et nous mettons tous la main à la pâte, enfants et adultes, pour aider au déchargement et ensuite au paillage des plants des tomates, courgettes et aubergines.

IMG_20180613_153322

Nina avec quelques enfants propose un atelier perles et décoration du jardin tandis que Nicolae avec d’autres enfants pulvérisent du purin d’orties sur les plantations pour les protéger des éventuelles maladies.

IMG_20180613_162243

A la fin, un bon goûter partagé avec tous les présents

.IMG_20180613_161132

 

Bibliothéque Baladins

Aujourd’hui, nous sommes allés au baladin pour faire l’atelier bibliothèque avec les enfants.

18_06_2018 atelier biblotheque (7)

Nous avons été chercher les enfants dans leurs chambres d’hôtel, puis nous avons fait deux groupes ; il y avait ceux qui voulaient faire et regarder le spectacle de marionnettes et ceux qui désiraient lire des livres.

IMG_8395 - Copie

Le groupe de marionnettes, ont jouer des pièces imaginées par les enfants. Les grands comme les petits ont participé !

18_06_2018 atelier biblotheque (3) - Copie

Le deuxième groupe c’est séparé de façons à pouvoir lire les histoires choisies par les enfants. Chaque enfant choisissait un livre qui était lu par la suite.

18_06_2018 atelier biblotheque (8)

Tous les enfants se sont bien amusés, ils ont adoré le théâtre et les histoires racontées.18_06_2018 atelier biblotheque (9) - Copie

Nous nous sommes tous regroupé pour prendre ensemble un bon goûter !

 

CLAS

Aujourd’hui, au Clas nous avons commencé par prendre une collation tous ensemble et en parallèle un atelier jeux de société a été mis en place pour ceux qui font le ramadan.

IMG_4871

Ensuite, nous avons fait le jeu « je pars à la chasse et je prends… » ; ce jeu consiste à dire « je pars à la chasse et je prends une louche » le prochain reprends la phrase et rajoute un élément ainsi de suite celui qui perd est éliminer. Ce jeu a beaucoup plu aux enfants, il a permis de travailler la mémoire tout en jouant.

IMG_4855

Nous avons ensuite enchaîné par des pas chassés et finit par l’aide scolaire, les révisions les entraînements pour les évaluations etc…

IMG_4858

 

Cours sociolinguistique

IMG_8389

On était vingt, l’atelier s’est bien passé. Les questions posées été sur l’alimentation et les goûts comme par exemple « qu’est-ce que vous mangez et pas vos enfants ? » et « qu’est-ce que vous n’aimez pas à cause du goûts? ». Les réponses étaient plutôt variées tel que le fait que quelqu’un ne mange pas de chocolat mais ses enfants si ou l’inverse.

IMG_8391

 

 

 

 

 

Nous ne faisons pas d’autre politique que celle que nous mettons en oeuvre chaque jour!

La Pédagogie sociale est entièrement basée sur cette réflexion que la politique, la vraie ne saurait être autre chose que ce à quoi nous nous employons chaque jour là où nous sommes.   On cite en général sur ce sujet , C.Freinet, affirmant qu’il ne sert à rien, pour un enseignant,  d’être révolutionnaire dans sa tête, tant qu’il reste un tyran dans sa classe et dans ses pratiques de vie quotidiennes.

Cette adéquation entre fin et moyens, entre ce que l’on fait au quotidien et ce que l’on se fixe comme but lointain, entre ce que l’on dit et ce que l’on réalise, constitue un impératif central de la Pédagogie sociale; c’est ce que nous nommons « Isomorphisme ».

Mais cela va plus loin. Cette haute vision de la politique implique une autre exigence: l’Enracinement. Cet enracinement va au delà de la raison, s’inscrit dans le local, dans l’environnement tel qu’il est. Ce même enracinement s’inscrit dans la durée et nous pousse, par exemple, à tenir 20 ans des ateliers éducatifs de rue dans les mêmes sites délaissés.

Dire que la seule politique qui nous intéresse est enracinée, cela suppose d’accepter d’agir dans une réalité comme elle est , aussi petite qu’elle soit, avec un déséquilibre de forces en présence , avec une pleine prise en compte des résistances qu’on aura à affronter.

Enfin, faire une politique qui ne se paie pas de mots, qui ne s’épuise pas dans des opinions, des étiquettes, cela suppose de reconnecter la  question politique à l’existence dans toute sa globalité. La véritable politique ne s’arrête pas au seuil de la vie privée. Elle n’élude pas les questions essentielles de l’affectivité , de la sexualité, de l’interculturalité et de la socialité. La véritable politique englobe la vie.

En Pédagogie sociale, on fait du Social là où il se défait; de l’éducation là où elle se défait; de la culture , là où elle disparaît. Il ne faut donc pas s’étonner si nous faisons aussi justement de la politique, là où elle se débine;  c’est à dire à contre courant de la manière majoritaire dont elle se présente.

IMG_1902

Nous ne faisons pas de politique, si faire de la politique, c’est s’inscrire dans un camp, ou une recherche perpétuelle de places, ou de majorité. Si elle consiste à rouler pour certains ou éliminer quelques autres. De ce point de vue là, les choses sont claires et qu’on se le dise: notre association ne sert les intérêts d’aucun parti, d’aucune organisation !

Nous ne ferons pas de cette politique, tant que la politique se fera par procuration; si on se borne, comme citoyen,  à ne vouloir n’être, dans la société, que de simples  supporters, ou des électeurs. Nous ne faisons pas de politique si la politique consiste toujours à remettre tout progrès , toute évolution, tout changement au lendemain, à plus tard ou aux autres.

Nous ne faisons pas de politique si la politique consiste à se déposséder soi même en tant qu’acteur social, de notre capacité d’agir ici et maintenant dans notre environnement.

Nous ne faisons pas de politique si la politique se borne au militantisme , alors qu’elle devrait être engagement. Nous ne faisons pas de politique, si la seule dimension politique qui reste  à l’acteur social , c’est d’en appeler sans arrêt à la vigilance ou à la résistance, qui sont des valeurs creuses, qui entraînent la résignation, face à un rapport de force désespérant.  Celui qui résiste ne fait qu’anticiper son échec; il en prend acte. Et celui qui affirme son devoir de vigilance feint de ne pas avoir déjà tout vu; quant à celui qui dit « on ne lâche rien », celui-ci a le plus souvent déjà tout lâché.

Dès lors, la dimension politique , vidée de son sens, ne peut plus mettre en scène que l’acceptation, ou la fabrication de l’inéluctable.

La Pédagogie sociale ne vise rien de moins que la transformation des réalités sociales concrètes, auxquelles elle se confronte. Cela suppose de rencontrer, de créer, de prendre des initiatives, d’entreprendre, de tenter, de se risquer, de travailler, en un mot de vivre!

 

Samedi

Atelier de la Villa Saint Martin

Aujourd’hui, belle journée ensoleillée à la Villa Saint Martin. Il y avait au programme :

20180602_151623

  • de l’origami : les enfants sont repartis avec des pouces animaux ;
  • de la pâte à sel : ils en avaient plein les doigts ;

20180602_152256

Et bien sûre du foot, et oui car la VSM sans le foot, ce n’est plus la VSM.

20180602_152325

Nous avons terminé cette journée par un goûter : du sirop de citron et des gâteaux au chocolat… Les enfants en voulaient encore et encore !

20180602_154719

 

Atelier du Balladins

Aujourd’hui, nous nous sommes rendus à l’hôtel Balladins pour proposer différentes activités aux enfants.

IMG_E8370

Il y avait au rendez-vous un atelier manicure et pédicure pour les mamans. Elles ont pu se faire bichonner. Un atelier craies au sol où les enfants devaient dessiner leur maison de rêve, un atelier peinture,

IMG_8360

un atelier jeux collectifs, un atelier petite enfance qui marche très bien au Balladins, un atelier maquillage que les enfants aiment beaucoup et pour finir un atelier boxe que les jeunes garçons aiment.

IMG_8346

Pour finir cet après-midi, nous avons pris un goûter tous ensemble.

IMG_8358

Atelier du Pathenon

Aujourd’hui, nous avons proposé des jeux de société pour les plus grand de l’hôtel. Ils ont détourné la dinette pour en faire des toupies Beyblades, ce qui les a beaucoup amusés.

20180609_150041

Nous avons aussi proposé des jeux d’imitation avec les poupées bébés, des jeux de voiture, des livres, la dinette. Nous avons créé un coin pour les tous petits.

20180609_160139

Ensuite Charlène a fait la lecture a tous les enfants. Puis nous avons pris le goûter tous ensemble.

received_1526678114109425

 

Jardin

Aujourd’hui, nous sommes partis au jardin.

Nous nous sommes donné rendez-vous au local avec les familles, nous avons préparés tout ce qu’il nous fallait pour pouvoir faire le barbecue. Une fois que tout fût prêt nous sommes parties au jardin ; les mamans ont allumé le barbecue, un bénévole qui nous accompagnait a débroussaillé. Avec les enfants nous avons fait des jeux dans le grand jardin, un chat, dans ma maison sous terre… Les mamans ont préparé des sandwichs pour les enfants. Ils ont mangé leur sandwich tout en s’amusant dans le jardin. Ils pensaient avoir fait la découverte d’œufs, ils étaient tous émerveillés, mais il s’est avéré que ce n’était que des navets. Une fois que nous leurs avons expliqué les enfants ont beaucoup rigolé ! Il faisait très beau et les enfants se sont beaucoup amusés ; ils ont adoré faire de la balançoire et se pousser les uns les autres !

20180609_145053

Une fois le barbecue terminé nous sommes tous allé manger sur la grande table en bois et nous avons dégusté de la viande grillée, des tomates, de la salade et du jus ; ce fut un moment très convivial.

20180609_145102

Après manger, les enfants ont fait un peu de désherbage avec nous et par la suite, ils sont allés faire de la balançoire.

Au moment de partir, les enfants étaient tristes et ne voulaient pas rentrer, ils voulaient rester jouer tous ensemble !

 

Vendredi

Atelier de la rocade

Aujourd’hui, pour l’atelier Rocade nous avons un bon temps. Nous avons proposé aux enfants un atelier petite enfance, jeux de société, pâte à sel, peinture, salade de fruit et jeux collectif.

20180608_165620

Pour l’atelier jeux collectif nous avons proposé aux enfants des jeux de foot avec un commentateur professionnel d’Intermèdes pour mettre l’ambiance. Les enfants étaient ravis de pouvoir préparer le goûter en faisant de la salade de fruit.

20180608_165039

Les enfants nous ont montrer leur coté artistique avec la pâte à sel et la peinture.  Comme d’habitude notre atelier petite enfance, et jeux de la société ont très bien fonctionné avec beaucoup de bonne humeur et de dynamisme.

20180608_171547

Pour finir, nous avons pris un goûter tous ensemble, dans la joie et la bonne humeur, pour ainsi commencer ce weekend dans les meilleures conditions.

20180608_175221

Bon week-end à la Rocade.

 

Bel-Air

Aujourd’hui, au jardin de Bel-Air c’est un beau soleil qui nous a accueillie. Le soleil tape, nous avons pris le temps d’arroser les plantes. De belles découvertes sont venues égayer cet après-midi, comme la découverte des premiers fruits mûrs. Des beignets de courgette ont ravi nos papilles. Quelques enfants ont découvrert cet atelier cuisine. Nous vous attendons avec impatience pour les plantations la semaine prochaine et bien plus encore…

Cuisine

Durant toute la matinée nous avons préparé avec Mariama du tiep pour les familles et l’équipe.

20180608_131910Au fur et à mesure les mamans sont venues nous rejoindre pour nous aider à finir la cuisine.

20180608_131913

C’était un moment très agréable. Nous avons partagé ce délicieux repas. Nous avons même été applaudit.

20180608_13191520180608_131920

Champlan

Aujourd’hui, nous sommes allés à Champlan comme tous les vendredis proposer différentes activités aux enfants.

IMG_E8328IMG_E8317

Au rendez-vous, nous avions un atelier petite enfance que les enfants adorent, un atelier boxe pour que les ados puissent se défouler un peu, un atelier pâte à sel qu’ils ont tous découvert, un atelier pour apprendre les jours de la semaine et enfin un atelier jeux collectifs (balle aux prisonniers).

IMG_E8332

Pour clôturer, cette belle journée nous avons tous dégusté ensemble un délicieux goûter.

IMG_E8312

 

Jeudi

Massy

A Massy, le vent a permis aux enfants de tester leurs cerf-volants. IMG_8252

Ils sont repartis avec un bracelet qu’ils avaient prit le soin de préparer avec beaucoup de passion.

IMG_E8254

Ce fut aussi le moment de la découverte, puisqu’après avoir fait du babington, c’est la pétanque qui a enjoué chacun.

Attention, attention, ici l’équilibriste. Et oui, nous aussi, on marche sur la stekline.

IMG_8255

Bien entendu, les enfants ont pu préparer la cuisine, jouer aux voitures et construire sur la petite enfance.

Et puisque chacun est philosophe, nous avons débattu sur « qu’est-ce que la confiance ?»

IMG_E8268

 

Skate-Park

Aujourd’hui, nous nous sommes rendus dans le quartier sud de Longjumeau.

Nous sommes arrivées au skate parc, nous avons tout installé et nous avons attendu que les enfants sortent de l’école.

IMG_1902

Nous avons proposé un grand tapis de petite enfance où les enfants se sont énormément amusés ! Ils ont beaucoup joué avec la dinette, les jeux de constructions, les livres …

Les enfants se sont rués sur l’atelier peinture, ils ont pu laisser parler leurs créativités et accrocher leurs chefs-d’œuvre.

IMG_1903

Des jeux de sociétés, ont été proposés aux plus grands, uno, mitho, jeu de cartes…

Nous avons également fait des jeux musicaux, statut musical… dans lequel les enfants se sont beaucoup amusés ont beaucoup dansé et chanté.

IMG_1912

Des jeux collectifs ont aussi été mis en place, grand foot et balle aux prisonniers.

IMG_1914

Nous avons clôturé l’atelier par un grand goûter, pain aux chocolats et sirop pour tout le monde.

 

Jardin

Aujourd’hui, belle journée ensoleillée !

 Nous sommes arrivés au jardin de Saulx-les-Chartreux puis nous avons désherbé les rangées de pommes de terre (mmmh succulent !). Ensuite nous avons arrosé les plantations !

Gare aux piqures d’orties!  car les orties étaient présentes

IMG_20180607_152757

Enfin, nous avons fini par prendre un délicieux goûter : sirop et pains au choc au programme !

A la semaine prochaine !!!

 

CLAS

Aujourd’hui, au CLAS nous avons commencé par prendre un goûter tous ensemble dans une ambiance conviviale.

IMG_20180607_171707

Ensuite, nous nous sommes divisés en deux groupe pour commencer l’aide scolaire (devoirs, révisions etc…).

IMG_20180607_174134

Certains enfants ont travaillé sur les ordinateurs pour faire des recherches pour leur exposé.

Un atelier dessin à la craie a été mis en place à la fin du soutien scolaire.

IMG_20180607_174143

Cette session de CLAS fût agréable pour tout le monde

 

Mercredi

Saint-Eloi

Aujourd’hui, belle après-midi ! Nous sommes arrivés avec pleins d’activités et nous nous sommes répartis en 4 groupes qui ont encadré des activités tels que :

IMG_20180606_145654IMG_20180606_152445

  • le loup garou : les loups garous ont gagné, gare à vous ! Ils règnent parmi nous ;
  • la fabrication en papier des moulins à vent : réduire l’impact écologique, ça c’est une idée géniale ;
  • le jointement des mosaïques : les enfants en avaient plein les mains c’était rigolo et la matière était trop top! ;

IMG_20180606_154324

  • la petite enfance : imiter papa maman avec les poupées et la dinette ainsi qu’apprendre l’anglais, ça c’était cool ;
  • le basket : il faut bien se dépenser!
  • la peinture : il faut bien exploiter notre créativité !IMG_20180606_154607

Bref, il y en avait pour tous les goûts ! Les enfants ont tous été captivés par les diverses activités proposées et sont repartis avec leurs moulins à vent effectués avec Eloïse.

Dédicace spéciale à François qui est venu nous aider à préparer l’atelier.

IMG_20180606_152645

Nous avons fini par prendre un goûter tous ensemble. Les brownies ont eu la côte !!!

A la semaine prochaine !!!

 

Bondoufle

Aujourd’hui, nous sommes allés sur le camps de Bondoufle

Nous avons proposé divers ateliers aux enfants qui étaient présent

20180606_145653

Un grand tapis de petite enfance avec des livres, de la dinette, des kaplas, des legos… Les enfants, les grands comme les petits ont fait des constructions, ont joués aux grands restaurants …

20180606_152313

Nous avons également fait des scoubidous avec les plus grands et proposé un atelier peinture et craies au sol. Les enfants ont fait de la peinture sur des feuilles et nous les avons accrochés sur les murs avec eux par la suite.

Nous avons entouré l’ensemble des ateliers par des dessins à la craie au sol.

20180606_161751

En avant les musiciens ! Pendant l’atelier de musique place aux bruits.

Pour finir, nous avons fait plusieurs jeux collectifs tel que le poisson pêcheur, 1 2 3 soleil…

20180606_155332

Nous avons partagé un goûter tous ensemble popcorn brownies et jus de pommes pour tout le monde.

Ce fut une excellente journée !

 

Bibliothèque Baladins

IMG_E8228

Aujourd’hui, nous sommes présents en nombre à l’hôtel baladin pour l’atelier bibliothèque du mercredi. Nous installons le matériel et faisons le tour des chambres pour inviter petits et grands à participer.

IMG_8249Certains s’installent sur les canapés où les chaises et lisent ensemble des livres. Sur une table nous avons dressé un Buta pour raconter des histoires, et dans la véranda nous avons installé un Castellet où les enfants viennent à tour de rôle et 2 par 2 raconter des histoires pour un public tout à fait conquis !

IMG_8244Un peu avant le goûter on va faire des jeux dans la prairie en face de l’hôtel, puis après une séance de méditation organisé par Iasmina, On s’installe pour prendre le goûter.IMG_8243

 

CLAS

Aujourd’hui, le CLAS a débuté par la prise d’une collation appréciée et partagée en commun.

IMG_20180606_113412

Dans la suite, nous avons joué au formidable « hip hop hey » qui permet la concentration et l’écoute active tout s’amusant vraiment.
Chacun a pu aussi s’exercer à l’art de faire des pas chassés et les ballets synchronisés à 2 sont de plus en plus « classes » au fur et à mesure des séances de CLAS.

IMG_20180606_114604

Enfin, nous avons formé 3 petits groupes de travail sur les apprentissages scolaires, révisions… et chacun a senti en repartant la satisfaction d’avoir bien travaillé, c’était intense.

IMG_20180606_114547

C’était comme le plus souvent une séance de CLAS vivifiante pour petits et grands

IMG_20180606_114612

 

 

 

Travailler à faire famille, tout simplement

Travailler avec les familles – 3

Toute la difficulté de l’acteur social, du travailleur social est bien celle ci: ce dernier ne saurait  travailler avec les familles sur le mode d’un technicien, et de même, il ne saurait pas davantage , leur apporter quoi que ce soit s’il n’est pas au moins un pédagogue.

Si tout professionnel peut être en lien avec des famille, si chacun peut prétendre « travailler « pour » ou même « avec » celles-ci ,  il faut toute une pédagogie pour travailler « ensemble ». Il faut une pédagogie pour aborder la question de la dimension communautaire et familiale.

L’Etat social ou policier (et ses institutions) ont deux manières (et deux seulement)  de considérer la famille:

1- il peut la diaboliser , lui faire des procès en irresponsabilité et en incompétence; il peut la « parentaliser », la mettre sous condition de conduites et de ressources . Il peut lui imposer des projets et des contrats à outrance. Littéralement , « il travaille sur… », il administre ; il contrôle.

2- Il peut l’idéaliser ou la naturaliser , et la famille dès lors devient l’étouffoir de toute vie affective, sociale, sexuelle,  ou politique. Elle devient un but en elle même; un moyen commode de gestion des humains , d’amortissement des crises individuelles. Une solution idéale pour renvoyer toutes les solitudes à des familles inexistantes ou introuvables.  L’attachement à « la valeur Famille » a toujours constitué un prétexte, pour ne rien faire, pour ne rien changer et pour valider l’ordre social et politique .

La Pédagogie socile , adressée aux familles, ne peut, elle non plus reposer sur les mêmes références, pratiques de base et postures du Travail social institutionnel et traditionnel.  Il ne s’agit pas seulement d’imaginer une variante , d’alternative, d’un style relationnel ou de méthodes en particulier; il s’agit plutôt de baser tout acte éducatif et social sur des références différentes.

IMG_20180602_142830

Remplacer la distance  par la proximité

Là où l’acteur social , l’éducateur, l’enseignant, le représentant institutionnel classique, pratiquaient la mise à distance la dramatisation de la relation, le pédagogue social, met, lui, en oeuvre, la proximité c’est à dire toutes les proximités actuelles et essentielles:

  • Proximité affective et relationnelle, par la mise en oeuvre d’un engagement.
  • Proximité géographique, Car il ne s’agit pas d’accueillir l’autre dans son fief , fort de sa réserve, mais de prendre le risque de rejoindre, « d’aller vers », de se dé-terriorialiser, d’aller sur le terrain de l’autre, là où on ne pourra pas contrôler l’environnement
  • Proximité culturelle, car on ne peut s’approcher de l’autre en étant indifférent à ce qu’il est et ce dont il est porteur , fût ce dans une véritable diversité et mélange des influences,
  • Proximité politique, économique et sociale, enfin car on ne saurait prétendre « travailler avec les familles », à l’heure de la précarité sans être sensible à toutes les violences qui s’abattent sur elles: violence politique, économique, institutionnelle, administrative, etc. On ne saurait être témoin sans agir, sans au moins prendre position, sinon à devenir complice.

Remplacer le cadre institutionnel par un Milieu humanisé

La grande différence , le grand écart entre le pédagogue social, à l’œuvre avec les familles, c’est l’abandon du cadre et des cadres. Entendons nous bien, il ne s’agit pas de croire qu’il pourrait y avoir institution du social, sans cadre , ce qui serait en effet illusoire; non il s’agit plus fondamentalement d’une renonciation plus profonde et plus simple: que tout acteur social ou éducatif,  à en appeler constamment « au cadre » et « aux cadres », pour combler le vide des métiers, des situations et des relations administratives et institutionnelles.

La Pédagogie sociale propose un mode d’intervention, où l’acteur social et éducatif , ne dépense pas son temps et toute son énergie « à rappeler le cadre »; à dire des choses telles que:  « Ici on ne fait pas ceci »; ou « ici, ça ne se passe pas comme cela ». Il n’attend pas du cadre sa propre autorité , de même qu’il ne perd pas tous ses efforts à lui conférer de la sienne.  Pour le pédagogue social, le cadre n’importe pas car toute son énergie, toute son activité pointent vers une autre direction, une autre intention: Faire et construire un milieu.

Qu’est ce qu’un Milieu en effet, sinon l’effet du travail humain sur l’environnement? Là où l’environnement est toujours donné, à prendre tel quel, sans choix, ni alternative, le milieu est toujours à l’inverse une construction en cours.

On transforme l’environnement pour créer un milieu. C’est le sens même du travail humain. Et ce milieu dès lors sert de lien entre les humains. Il est littéralement le « lieu à mi chemin », le « Mi-Lieu » entre soi et les autres, entre l’individu et le collectif, entre l’affectif et le social, le naturel et le politique. Il est le lieu où tout cela se travaille, se remet en cause, évolue et se transforme.

La Pédagogie sociale est une pédagogie du Milieu en un sens double.Elle est d’abord une pédagogie qui propose de produire et construire un milieu, à partir des gens qui sont là, de l’environnement qui est là, en les acceptant les uns comme les autres, « inconditionnellement ». Mais elle l’est également en ce sens que par ce milieu, elle fait tenir ensemble toutes les dimensions de la vie humaine et sociale.

 

 

Samedi

Aven Savore

Ce samedi, la troupe a rejoint les Kesaj Tchavé à la Cité de l’Immigration. Les enfants ont partagés quelques chansons sur scènes avec les Kesaj. Certains ont eux la chance de visiter l’aquarium de la Cité de l’Immigration.

DSC_6632-ModifierDSC_6387-ModifierDSC_6367-ModifierDSC_6391-Modifier

Atelier de la Villa Saint Martin

Aujourd’hui à la Villa Saint Martin, des rires, de la participation et du partage. Tout cela, autour de divers ateliers, tel que la petite enfance, la peinture, les jeux de sociétés, et les jeux collectifs.

20180602_15162320180602_152256

A la petite enfance plusieurs, enfants de différents âges jouent ensemble. Tandis qu’à l’atelier peinture les enfants dessinent entre terre et ciel.

20180602_152325

 

Aux jeux de société, ça s’entraide, pour que tout le monde puisse jouer. Et aux jeux collectifs, ça s’essouffle en jouant : au frisbees, au foot, a chat et au béret.

 20180602_154719

Atelier Balladin

Aujourd’hui, nous n’étions que trois pour faire l’atelier à l’hôtel Balladins, Amélie Elbéra et Thomas, mais nous avons vu les choses en grand !

34307611_10213335855925047_6911120223470878720_n

Les enfants nous ont de nouveau réservé un accueil chaleureux, et nous ont aidé à tout installer avec les mamans. Amélie avait préparé une grande petite enfance en plusieurs espaces, avec une première expérimentation de l’activité transvasements avec les bouchons collectés qui a passionné les plus petits.

34321854_10213335857365083_8255077466767360000_n

Les plus grands ont fait des dessins à la craie, des jeux de ballons. Un parcours avec des tunnels, obstacles, pédales à roulette a eu du succès avec tous les âges, avant d’être joyeusement transformé en construction de cabanes dans les caisses de matériel.

IMG_20180602_153100

Le départ a été un peu difficile avec quelques pleurs et tentatives de blocage de la voiture pour ne pas nous laisser partir… Mais ça s’est bien fini et on a expliqué aux enfants qu’on se reverrai très vite pour continuer tout ça.

IMG_20180602_160356

 

Atelier  Parthénon

Aujourd’hui au Parthénon il y avait 15 enfants, une maman est restée avec nous.

34122454_1520093461434557_9181490938873118720_n

Les jeux de sociétés ont eu un succès auprès des plus grands.

Charlène a proposé la petite enfance avec deux « bénévole en renfort » Helene et Vanessa :

  • Jeux d’imitation avec des bébés à nourrir, donner le biberon, cuisses de poulet, etc …
  • Des jeux de constructions en bois,
  • Des albums jeunesses,
  • 34318019_213098499472714_1372265389924286464_n

Pour les plus grands il y avait aussi

  • Des déguisements HULK (pour les garçons fort et costaud.)
  • 34276558_1520093514767885_1449162145089454080_n
  • Un théâtre de marionnette, afin pourquoi pas de créer avec les grands un spectacle pour les petits (peut-être un futur projet ?)

Les ados nous ont quitté pour aller joué, et manger au MacDo elles ont été accompagnées d’une nouvelle bénévole Vanessa, qu’elles n’ont pas voulu quitter. Elles ont pu parler de cheveux … Mais aussi raconter leur vie à l’hôtel.

34137563_1520093471434556_7730600125281599488_n

Comme chaque semaine l’atelier s’est fini par un temps d’histoire, une grande Johanna a voulu lire un livre aux enfants. BRAVO à elle si discrète d’ordinaire.

 

Jardin de Saulx-les-chartreux

Aujourd’hui, nous étions nombreux au jardin de saulx. Nous avons passé une très bonne journée, en très bonne compagnie  (Léa et de ses enfants, Marie et son fils, Yogesh et ses enfants , des mamans qui habitent dans les hôtels sociaux environnantes de Chilly Mazarin. Zohra, Bilal et son cousin Yassin, qui nous rejoins en bas de Longjumeau pour nous accompagner aussi.)

IMG_20180602_142830

 

Une fois arrivé sur place nous allumons le barbecue et nous descendons les outils de jardinage pour se mettrre au travail. On  desherbe une parcelle avec les enfants et ensuite, Nicolae commence a débrousailler dans le jardin.

Un peu plus tard, Sebastien avec Natalia et les enfants nous rejoignent, Laura et Ionut arrivent aussi , ainsi que le père et le frère de Laura , du coup,  le jardin se remplit. Du coup, le travaill avance vite et bien.

IMG_20180602_144502

Le soleil nous enchante avec ses rayons et l’eau froide du puits nous offre un bon moyen de garder les boisson au frais pour se revitaliser lors du repas.

Aprés un très bon repas partagé, nous allons maintenant planter les piments et les tomates puis desherber le reste des pommes de terre.

A bientôt au jardin!

 

Vendredi

Vendredi:Anniversaire d’Eddy

Eddy a 23 ans ce jour et nous le connaissons depuis qu’il a 8 ans! C’est dire combien il compte pour l’asso . Du coup l’équipe lui a fait un gâteau et un cadeau . A noter que Eddy a appris à se déplacer seul pour venir nous voir depuis quelque temps. Il change…

Atelier de la rocade

Aujourd’hui, nous sommes rendus au quartier de La Rocade.

IMG_8476IMG_8480

Nous avons proposé une petite enfance qui a très bien marché avec une dinette, un circuit de train et un coin lecture. Il y avait aussi au rendez-vous un atelier peinture et pour finir un atelier pétanque que les enfants ont adorée.

IMG_8477

Pour finir, cette journée nous avons pris tous ensemble un goûter.

IMG_8486

Champlan

Aujourd’hui, à Champlan nous avons fait la fête car en Roumanie c’est la fête des enfants. Les glaces, les gâteaux, les chips et les boissons étaient présent.

IMG_8137

Nous avons proposé un atelier peinture où nous avons accroché un drap, pour que les enfants puissent décorer le camp, pour donner un peu plus de couleurs à leur environnement.

IMG_E8157

Tours de magies et jeux de cartes étaient de la partie nous avons proposé une petite enfance autour de construction de tour et des courses de voitures.

IMG_8134

Nous avons passé un moment chaleureux tous ensemble autour de la musique.

IMG_8153

Bel-Air

IMG_20180601_180000

Nous nous sommes rendus au jardin Bel air avec Nicolae, Gabriel, Elbéra et Mariama, accompagnés par nos visiteurs Marion et Thomas du club de prévention de Liévin.

IMG_20180601_161358

Nous nous sommes mis au Jardinage, plant de tomates, aubergines et haricots ont été plantés, et nous avons fait un atelier de confection de guirlande pour décorer le quartier.

IMG_20180601_161353

Jeudi

Massy

Aujourd’hui, journée entre soleil et pluie à Massy, malgré le temps, bonne humeur, rires et ateliers sont au rendez-vous.

IMG_20180531_163148

Avec le vent, nous avons fabriqué, des jolis cerfs-volants colorés.

IMG_20180531_170557

Une bonne cohésion de groupe, était présente sur les jeux collectifs. La petite enfance, en musique, était conviviale, mamans et enfants pouvaient jouer et discuter ensemble.

IMG_20180531_165954IMG_20180531_172107

 

Jardin Bel Air

Aujourd’hui s’est déroulée l’inauguration officielle du jardin de bel air.

Pour l’occasion la Maire de Longjumeau, Mme. Sandrine Gelot, Laurence Blanquimanger de la Direction Régionale d’EFIDIS,  Julie Lascolle, Collette Vinatier et Rémi Betin des adjoints de la Mairie de Longjumeau , Marie-Andrée Le Saoût, adjointe du quartier Balizy Gravigny, l’ Association « Graines de jardin », représenté par Laurence Baudelet, et l’attaché parlementaire du député » En marche »  Marie-Pierre Rixain, ainsi que des représentants du Conseil Régional. Tous ont tenus un discours afin de remercier les collaborateurs associés au projet du jardin collectif. Un point important a été soulevé sur la capacité à motiver des habitants du quartier à s’investir dans leur potager.

IMG_20180531_181252IMG_20180531_182223

 

Puis, les enfants on fait des plantations et ont semé des graines dans des petits pots. Ils ont ainsi pu les ramener chez eux, pour les faire pousser et les ramener plus tard au jardin pour les planter.

IMG_20180516_164838

Enfin, pour clôturer cette journée une collation inhabituelle nous a été proposé. Les pains invendus des boulangers ont été transformé en cookies sucré ou salées, en tartes au fruit rouge, citron et en pains surprises.  Ces créations culinaires ont été apprécié par tout le monde.

IMG_20180531_181718

 

CLAS

Aujourd’hui nous avons commencé par prendre un goûter tous ensemble dans une ambiance conviviale où nous avons pu partager un moment de partage.

IMG_4781

Nous avons ensuite divisé le groupe en deux parties pour pouvoir faire le travail scolaire (devoirs, révisions, lectures…)

IMG_4782

Pour finir, nous avons fait une rencontre avec une troupe de danse très connu dans le monde des tziganes qui s’appelle les kesaj tchavé.

IMG_4783

 

Mercredi

Saint-Eloi

Mercredi, direction Saint Eloi pour un après-midi vraiment sympa. Sur l’atelier foot, les enfants transpirent, Thomas finit la journée en sueur. Les ados font un Uno, heureusement, ils aident les plus petits, mais plus la partie avance plus la triche s’installe. Du coup, on décide de faire un « mitos » ça marche vraiment bien.

IMG_20180530_150809

Les enfants de la petite enfance nous préparent des glaces et des macarons. On se fait des batailles pour savoir qui mange le plus vite.

IMG_20180530_150801

« Une araignée, sur le plancher
Se tricotait des bottes

Dans un flacon, un limaçon
Enfilait sa culotte

J’ai vu dans le ciel
Une mouche à miel
Pincer sa guitare

Un rat tout confus
Sonner l’angélus
Au son d’la fanfare»

Les enfants illustrent la comptine que nous chantons tous ensemble. Nous terminons par le goûter, les enfants nous aident à charger le camion et on se dit à la semaine prochaine.

IMG_20180530_153301

 

Bondoufle

Aujourd’hui à Bondoufle, un grand soleil, beaucoup d’enfants, de parents.

20180530_153334

Différents ateliers ont eu lieu. Farhana et Marion ont décoré les murs à la peinture avec certaines mamans. Casandra a pu maquiller, en divers personnages, les enfants.

20180530_153348

Laura a maquillé, tel des stars, certaines petites filles et les mamans. Hafsatou a fait du henné, tout le monde était très demandeur, mamans, papas et enfants.

20180530_161132

Lucie a pu animer les enfants avec divers jeux : construction de tours, imitation de la vie quotidienne avec la dinette.

20180530_160802

Après midi conviviale, dynamique avec beaucoup de participation !

20180530_153252

 

Bibliothèque Baladins

IMG_E8112

Aujourd’hui avec Annick Elbéra et Iasmina nous avons fait l’atelier autour des livres avec les enfants de l’hôtel Balladin. Les enfants nous attendaient déjà nombreux avant notre arrivée, et nous avons été accueillies avec des cris de joie et des câlins !

IMG_E8114Nous avons encore reçu de nouveaux enfants qui ont découvert l’atelier, et avons pu nous séparer en trois groupes pour mieux profiter des lectures et adresser une attention particulière aux enfants qui en ont besoin.

IMG_E8116

On voit que les enfants commencent à prendre leurs marques et vraiment apprécier l’activité proposée : les histoires sont écoutées jusqu’au bout, les grands font la lecture aux petits…

IMG_8117

Après avoir rangé les livres, il y a eu une grande partie de cache-cache dans le jardin autour de l’hôtel et de roulades dans l’herbe avec les plus petits, puis nous avons partagé le goûter. Le départ a été un peu difficile, les enfants ne voulaient pas nous laisser nous en aller ! Mais ils ont fini par décider de retourner lire des histoires entre eux, et nous nous sommes dit au revoir jusqu’à samedi, pressés de nous retrouver

IMG_E8111

CLAS

Aujourd’hui au Clas nous avons fait un « grand petit déjeuner » tous ensemble.

IMG_4719IMG_4722

Puis nous avons fait un jeu de mimes sur les expressions françaises (exemple : Planter un couteau dans le dos).  Comme certains enfants ne les connaissaient pas on les a noté sur le tableau et nous avons donné leur définitions pour que les enfants les apprennent et les réutilisent dans la vie quotidienne.

IMG_4740

Enfin nous avons fait des équipes pour tout ce qui concerne le travail scolaire.

Nous avons fini cette matinée par un repas en commun avant que chacun rentre chez soi.

IMG_4732

Cette séquence de clas fût très agréable pour tous.

 

 

 

« Faire famille »

Quand une famille ne peut plus en être une car elle ne peut plus organiser de véritable vie en interne et que chacun de ses membres en est réduit à gérer sa propre précarité, ce dont elle besoin, c’est de « famille encore ».

Quand des parents isolés ne peuvent plus faire famille, quand ils ne peuvent plus se percevoir eux mêmes que comme des « éducateurs impuissants », condamnés à se présenter encore et toujours comme de simples parents, à défaut d’être des travailleurs, des citoyens ou des acteurs de leurs collectivités, ce dont ils ont besoin c’est d’une famille autour d’eux.

 

Quand des enfants précaires ont de moins en moins ce qui ressemble à une vie familiale, quand ils doivent se prendre en charge entre eux, se débrouiller seuls , quand ils sont brutalement et perpétuellement en butte à la violence de leur condition, à al précarité de leur situation, ce dont ils ont besoin c’est d’une communauté de vie et d’accueil qui puisse faire famille, avec leur ou leurs parents.

Quand des parents isolés n’existent pour les institutions, pour les structures sociales , les collectivités que comme des auxiliaires sommés de faire et d’assumer des choix éducatifs, quand on ne leur reconnaît comme identité sociale que cette maigre fonction de parents, il y a de fortes chances que ceux qui sont les plus pauvres et les plus défavorisés ne développent pour y répondre qu’une simple « parentalité négative »:

  • interdire, limiter l’autonomie de leurs enfants,
  • discuter et refuser ce qui leur est loisible de faire,

  Faute d’avoir le pouvoir d’organiser, on interdit, faute de pouvoir proposer on retire , faute de pouvoir accompagner dehors, on enferme.

Or, cette parentalité-là , qui se recroqueville c’est tout le contraire de ce qu’une famille devrait représenter pour des enfants:

  • une diversité une complexité, une multitude d’opportunités, d’événements, de hasards.
  • Un lieu , un espace communautaire où le travail et les questions sociales sont présentes et à l’œuvre .

En Pédagogie sociale, nous rencontrons souvent la situation où les enfants et les adultes expliquent que le groupe qui se constitue autour de la vie et du travail en commun, constitue pour eux « une deuxièmes famille ».

Pour certains, on pourrait même rectifier que dans les faits , il s’agit pour eux de la première, comme expérience.

Faire famille en Pédagogie sociale c’est organiser un collectif qui répond à plusieurs qualités et spécificités:

  • Il ‘agit d’abord d’un collectif inter-âges qui accueille inconditionnellement, sans limitation, ni restriction tout un chacun et qui s’implante y compris dans l’environnement naturel et commun. C’est un collectif où on a sa place et où celle ci n’est ni limitée , ni déterminée par le statut ou l’âge.
  • Il s’agit ensuite d’un collectif qui s’organise lui même autour du travail. Ceux qui connaissent le travail d’une association comme la nôtre savent combien la vie quotidienne de celle ci s’organise autour d’un travail continuel , matériel, concret, manuel, régulier , qui se déroule devant tout le monde et auquel tout le monde est appelé à participer: préparation d’ateliers, entretien ménager, cuisine collective, entretien de matériel , réparations, travaux
  • Il s’agit ensuite d’un collectif d’expression, au sein duquel il y a toujours des espaces prévus pour la création: arts plastiques, chant, danses, théâtre.  Dans un tel collectif, on joue, on crée en permanence .

Faire famille en Pédagogie sociale, c’est d’entreprendre de développer la « familiarité » en lieu et place d’une « parentalité  » problématique ou introuvable.

Être familier, c’est être proche, c’est être engagé, impliqué, sensible. Être familier c’est avoir ses habitudes ensemble, banaliser et trouver normale la présence des autres, son immersion dans un groupe complexe dont on n’  pas toutes les clefs.

Dans nos locaux, dans nos ateliers , nous sommes toujours en présence d’un groupe dont on ne peut prévoir ni les membres, ni ce qui en découle, mais qui ne manque jamais d’être là. Ce qui est sûr, ce sur quoi on sait et peut compter c’st sur le collectif lui même au même moment où on renonce à en maîtriser la composition, comme à maîtriser ce que chacun fait en son sein.

Là où la vie moderne pousse les individus et particulièrement les parents à se retrancher du monde , à s’enfermer au nom du contrôle toujours de plus en plus tyrannique, que chacun est censé avoir sur sa vie et ce qui lui arrive, la pédagogie sociale apporte un tout autre message:

– Ouverture des portes et des fenêtres, ouverture sur le monde et la vie qui va avec.

Toutes les semaines et tout le temps

Une organisation c’est cela ! Merci à Charlène Frau, notre bénévole et à tous les permanents , volontaires et stagiaires qui contribuent à ranger la salle de « matériel petite enfance », ainsi:

Dimanche

La rue aux enfants – Quai de Loire  – 27 Mai

 

Dimanche au soleil, direction la capitale pour notre troupe Aven Savore et plusieurs de nos familles adhérentes.
A la fois, acteurs et spectateurs, nous avons participé à la « Rue aux enfants », un évènement annuel, festif et très populaire.
L’organisateur, le Cafézoide partage notre regard sur l’enfant, celui de Janusz Korcak.
Entre les prestations du théâtre de Canal Mômes, la tente à conter, l’initiation au tricot,  l’atelier cirque, la « boite de jour » et tout le reste,  il y en avait pour tous les goûts.
Mais le clou du spectacle a été la prestation d’Aven Savore qui a fait a danser une foule nombreuse et verser quelques larmes d’émotion à des personnes à qui sont venues nous en témoigner.
C’est avec du baume au cœur que chacun est rentré, bien fatigué de la sortie mais avec le sourire aux lèvres.

 

 

 

 

 

 

Samedi

Atelier de la Villa Saint Martin

Aujourd’hui, à la Villa-saint-martin nous avons proposé un atelier peinture qui a beaucoup plu aux enfants et une petite enfance.

20180526_150000

Nous avons aussi préparé un parcours d’eau avec des obstacles. Nous avons fini par un grand jeu collectif, suivi de l’assemblée des présents.

20180526_153641

Ensuite, nous avons pris le goûter.

20180526_160830

Atelier des hôtels sociaux

Aujourd’hui, au Parthénon nous avons fait une grande petite enfance.

IMG_0740

Nous avons installé un coin lecture. Les enfants ont ainsi pu lire des histoires.

IMG_0752

Certains ont fait des tours avec des kaplas pendant que d’autres ont joué à la dînette.

En parallèle, se tenait un atelier de coloriages et un autres de jeux de société.

IMG_0743

Puis, nous avons fini l’activité par un temps calme autour d’histoire et d’un goûter.

***********

Aujourd’hui, nous nous sommes rendus à l’Hôtel Baladin pour proposer des ateliers aux enfants.

IMG_8375IMG_8391

Il y avait un atelier petite enfance, très apprécié des enfants. Mais aussi, un atelier craies ; nous avons pu dessiner sur le sol.  Pour les mamans et les enfants nous avons proposé un atelier maquillage, manicure et pédicure. Pour finir les activités, nous avons fait un grand jeu collectif.

IMG_8380

Nous avons clôturé cette journée avec un délicieux goûter.

IMG_8387

 

Vendredi

Atelier de la rocade

Aujourd’hui, à la Rocade nous avons eu énormément d’enfants.

33788853_347919832398436_5109380132833853440_n

Nous avons mis en place un espace petite enfance, un atelier créatif pour la fête des mères, des jeux collectifs, un atelier peinture et un atelier autour de la piscine.

20180525_165647

Nous avons pris un goûter tous ensemble et nous avons continué la journée à la rocade par la soirée conviviale à l’occasion de la fête des voisins.

20180525_175759

Bel-Air

 

Champlan

Quelle chaleur aujourd’hui à Champlan ! Alors que nous installons l’atelier, nous sommes rejoints par une bande de tout petits et leurs mamans, on s’installe sur la petite enfance pour jouer à la dînette, faire un circuit de train etc

IMG_7978

Juste derrière, on accroche dans l’arbre le sac de frappe et avec les grands du camp, on travaille les coups de pieds et les coups de poings.

IMG_7973IMG_7980

Sur les tables de l’autre côté, Iasmina et Lucille apprennent aux plus motivés les jours de la semaine en français. Ana et Ionut se débrouillent très bien !

IMG_7977

Raoul nous rejoint en cours d’atelier ainsi que Madalin et son fils Bijou. Ils s’installent sur le tapis de petite enfance ! Les chiens sont affalés autours de nous, assommés par la chaleur. Vient l’heure du goûter, et les enfants nous aident à ranger et à ramener le matériel au camion.  Ana nous dit au revoir et nous souhaite bon voyage « Drum bune ! ».

IMG_7988

 

Soirée Conviviale

 

Aujourd’hui, nous avons organisé une soirée conviviale dans le quartier de la Rocade.

IMG_8001

Nous avons mis en place un atelier maquillage pour les enfants, un atelier jeux de société pour les plus grands et un espace petit enfance pour les plus petits.

IMG_8003

Nous avons installé un buffet d’apéritifs avec des boissons.IMG_8015

Nous avons fini par servir les plats mais nous avons malheureusement été interrompu par la pluie et les orages.

Les habitants, enfants et mamans étaient tout de même content de cette soirée.IMG_8016

 

Jeudi

Massy

Aujourd’hui, nous avons fait un super atelier, à l’occasion de la fête des mères nous avons proposé un atelier peinture sur des tasses, des assiettes et des bols. Les enfants les ont décorés selon leur envie afin de les offrir à leur maman.

IMG_4266

Nous avons également proposé un atelier cerf-volant qui a vraiment très bien marché, les enfants ont pu découper et créer leur propre cerf-volant.

IMG_4268

Un autre atelier créatif a été mis en place : la création de balle antistress avec des ballons et du riz dedans.

La petite enfance et les jeux collectifs étaient également de la partie.

IMG_4262

Nous avons fini par la question des valeurs républicaines ; la question du jour était : « Peut-on toujours dire la vérité ?».  Cette magnifique journée c’est clôturé par un goûter partagé.

IMG_4271

 

Skate-Park

Aujourd’hui, à la sortie de l’école les enfants nous ont rejoint pour faire différente activité :

20180524_165836

Nous avons dessiné sur le sol, à la craie des cœurs, des fleurs. Puis, nous avons dessiné une marelle, et nous y avons joué. C’était vraiment géniale !

20180524_171825

Les ateliers maquillages ont permis une transformation des enfants. Nous avons alors eu des chats, des papillons, des drapeaux.

20180524_165822

Les enfants ont donné le rythme en jouant de la musique. Les petits nous ont fait un bon repas grâce à la dînette.

20180524_164258

Ensemble, nous avons pris le goûter.

20180524_173739

CLAS

Aujourd’hui, au CLAS nous avons commencé par prendre un goûter.

IMG_4662

Nous nous sommes ensuite divisés en deux groupes.

IMG_4668

Une partie a fait un atelier art plastiques puis les devoirs.

Tandis que les autres, ont fait un atelier écriture suivi des devoirs.

IMG_4664

Mercredi

Saint-Eloi

Aujourd’hui, nous avons proposé un jeu collectif (le jeu du drapeau), une petite enfance et un atelier maquillage qui a attiré beaucoup d’enfants.

20180523_153947

Pour le groupe des pré-ados nous avons fait une partie de UNO simple, puis nous avons compliqué les règles.

20180523_160047

Pendant le jeu de carte, nous avons pu renforcer les liens de confiance établie au préalable avec eux. Ensuite, nous avons fait l’assemblée des présents et nous avons pris le goûter.

20180523_160515

 

Bondoufle

Pour l’une des derniers ateliers à Bondoufle les enfants étaient impatients de faire les activités avec nous.

20180523_152101

Clémence et Farhana ont proposé de faire une grande fresque avec comme consigne de dessiner « la maison de leurs rêves »

Pendant, son atelier écriture, Marion a proposé aux enfants de lire et écrire les noms des animaux de la ferme. Les enfants ont aussi imité à la perfection les cris des animaux.

20180523_161655

Une course folle de voiture a été proposé sur l’atelier petite enfance par Laura. Et les enfants ont cuisiné avec les éléments de la dinette.

20180523_155804

En fin d’activité nous avons fait des jeux collectifs ; comme le poisson pêcheur 1.2.3 animal et tic-tac boum. Nous avons fini la journée par le goûter.

20180523_162338

 

Jardin

Aujourd’hui, nous nous sommes rendus au jardin de Bel Air. Nous avons proposé un atelier perles aux enfants pour décorer le jardin. Nous avons arrosé, désherbé, planté.

IMG_8322IMG_8323IMG_8325

Nous avons fini avec un goûter que nous avons dégusté ensemble.

IMG_8326

 

Bibliothèque Baladins

Aujourd’hui, nous sommes allés à la bibliothèque du Baladins avec Abdel, Léïka, Thomas, Elbera, Caroline, Annick et Laëtitia.

IMG_20180523_154948IMGP5435

Nous nous sommes mis en petit groupe pour lire des histoires avec les enfants, les mamans ont beaucoup participé. Ensuite, nous avons fait des jeux collectifs dehors et nous avons pris le goûter tous ensemble.

IMGP5480

IMGP5425

 

CLAS

Aujourd’hui au CLAS nous avons pris des petits pains.

WP_20180523_11_20_08_Pro

Après nous avons joués à des jeux d’imaginations, rythmique etc … Ensuite, tout le monde a fait ses devoirs et ses révisions (table de multiplications, calculs, lectures…). Certains ont ensuite, mangé un délicieux repas au local et sont partis à l’atelier de Saint Eloi.

WP_20180523_11_29_11_ProWP_20180523_12_44_56_Pro

 

 

 

« Travailler avec … »

Travailler avec les familles (I)

L’expression « travailler avec des familles », ou plus sobrement « travailler avec les familles » (i.e des jeunes ou des enfants « pris en charge« ) n’aurait certainement pas signifié grand chose avant le début des années 1980. C’est à dire l’époque où les familles travaillaient encore. Il faudrait faire des études linguistiques et sémiologiques pour expliquer le glissement de sens de l’expression « travailler avec », appliqué dans le secteur du Travail social.

On s’interrogerait certainement alors sur cette coïncidence entre l’inflation du terme « travailler » durant la même période où les acteurs de ce secteur ont eu à faire et affaire avec des usagers de moins en moins concernés par l’emploi durable.

Le verbe « travailler », d’abord , que veut il dire? Des enseignants, des éducateurs des années 70 employaient beaucoup moins ce verbe qu’aujourd’hui. Il était en effet jugé  à l’usage trop « vague » et trop expansif. Les premiers préféraient « enseigner » et les seconds , « éduquer ».

Chaque métier avait son verbe et c’est quand l’emploi, au sens de spécialisation dans son propre « métier », a perdu de son prestige, de son importance,n de son évidence, de son universalité, que le verbe travailler, comme par réaction s’est trouvé promu à un usage généralisé. Aujourd’hui , tout le monde est censé « travailler » à quelque chose, ne fût ce qu’à sa propre employabilité.

 

Le travail est devenu obligatoire au fur et à mesure qu’il devenait rare et qu’il disparaît.

Disparaît aussi bien entendu , le sens de ce mot, surtout appliqué aux sciences humaines et sociales.  Célestin Freinet partait en guerre contre le mésemploi du terme « travail ». Il déclarait ce mot usurpé quand il s’appliquait au travail scolaire, au travail artificiel pensé et réservé de l’extérieur pour l’écolier.

Pour lui, l’école traditionnelle, au fur et à mesure qu’elle réclamait ou exigeait du « travail » de la part de la part des enfants et écoliers, perdait le sens véritable de ce mot. Pour Freinet en effet, le travail ne peut que viser à produire, à créer ou à transformer. Apprendre pour apprendre, obéir à un programme, se conformer à des exigences, s’activer sans but ni destination sociale, cela pour lui, n’était aucunement un travail, mais une simple « besogne » , un « labeur » qui abrutit forcément celui qui s’y livre.

Pour le pédagogue, le travail se spécifie en ce qu’il produit toujours de la valeur socialement reconnue; peu importe que ce travail soit économiquement viable, ce qui compte c’est qu’il fasse oeuvre et qu’il grandisse celui qui s’y emploie. On est bien loin du sens trivial de ce que ce verbe désigne, … surtout dans le secteur socioéducatif

A partir des années 80, donc, on s’est mis « à travailler avec les familles », puis très vite à « travailler avec les parents » , alors que ceux ci travaillaient de moins en moins dans le double sens que nous venons d’explorer:

  • d’une part ces derniers, surtout issus des classes populaires, accédaient de moins en moins à l’emploi stable, durable et reconnu, ce que l’on appelait encore à l’époque « une carrière ».
  • d’autre part, dans tous les aspects de leur vie , les parents des classes populaires accédaient de moins en moins à la possibilité d’influencer, modifier , transformer et améliorer leur propre environnement. Ils se déqualifiaient jusque dans leur vie personnelle, jusque dans leurs propres aptitudes sociales ou domestiques

Les adultes les parents des classes populaires ont perdu doublement leur « travail » c’est à dire à la fois leur emploi et le sens profond de ce mot.

Et c’est à ce moment là que le « travailleur social » a fait son apparition, non comme métier, mais comme fonction auprès des personnes dès lors en situation de précarité. Il ne s’agissait pas de produire quelque chose, mais d’amener les usagers, ces parents justement à « travailler sur eux mêmes », faute de pouvoir travailler sur autre chose.

Dès lors, le « travailleur social », à son insu s’est progressivement lui même « déqualifié », « prolétarisé » à son tour .Au fur et à mesure que l’acteur social se voit confier la mission de « travailler » (avec des familles, des enfants, des situations) , le voici qui se met au service de programmes, de mesures et de procédures qui limitent autant son champ d’action que celles- ci prétendent le préciser et l’objectiver.

Il en est ainsi: le travail, quand il est social, se perd toujours des deux côtés à la fois, aux deux bouts de la chaîne, autant du côté de l’acteur que de l’usager.

Ceux qui « travaillent avec » ( et particulièrement avec les familles) , travaillent ainsi de moins en moins véritablement, au fur et à mesure qu’ils ont de plus en plus de tâches, de contraintes, de besognes, de contrôles, d’évaluations et de surveillance. Ils travaillent de moins en moins , au sens de faire oeuvre. Ils travaillent de moins en moins du point de vue de donner d’eux mêmes dans ce qu’ils font . Ils ne transforment plus leur travail car celui-ci est pensé et décidé de l’extérieur. Ce travail ne les transforme plus et il a de moins en moins d’impact!

La Pédagogie sociale est une pédagogie d’oeuvriers , c’est à dire de ceux qui sont les auteurs de leurs oeuvres. C’est une pédagogie où le travail signifie toujours produire créer , autant que se créer, produire, autant que se produire, transformer (son environnement) autant que se transformer soi-même.

En Pédagogie social, on ne travaille pas avec les familles, ni avec la précarité, la misère, la violence ou la délinquance. On travaille « tout court » et ce travail est déjà le début d’une transformation.  En Pédagogie sociale, celui qui « travaille » avec des parents, avec des familles,  nettoie, répare, jardine, cuisine ou crée. Il ne travaille pas « sur l’autre », ni même « avec lui ». Il ne l’accompagne pas , il n’est pas seulement « avec ». On travaille « ensemble », c’est à dire à un ensemble.

C’est le travail qui fait l’ensemble. On ne peut être réellement ensemble que lorsque l’on travaille ensemble. On n’est pas « ensemble », quand on a la même opinion , qu’on appartient au même groupe, qu’on a  les mêmes « amis ». On n’est  pas ensemble quand on se contente de se reconnaître et de se regrouper entre soi, dans la vraie vie ou les réseaux sociaux. On n’est pas ensemble quand on « vit » ensemble, ou quand on est côte à côte.

Nous découvrons tous les jours d’ailleurs à quel point la simple; juxtaposition des gens, ne suffit pas à faire société, quand celle ci ne fonctionne plus. On découvre (et on n’ a pas fini de le faire) qu’il ne suffit pas de mettre filles et garçons côte à côte pour faire de « la mixité », ni de mélanger les origines sociales pour produire de « la mixité sociale ». Il apparaît que la juxtaposition des  groupes culturellement divers ne suffit pas non plus, à produire de la « diversité » et encore moins de « l’interculturalité ».

Seul le fait de travailler ensemble permet véritablement d’être ensemble et de produire un « ensemble ».

Faute de ce travail en commun, l’acteur social est condamné à s’éloigner de plus en plus, matériellement, affectivement, culturellement et politiquement de son usager. Au fur et à mesure qu’il travaille « pour » lui, ou « avec » lui, il le comprend de moins en moins. Il le perd de vue.

Il le soupçonne à présent de mille maux, de non sincérité, de dissimulation, de ruse, d’illégitimité, en attendant de croire à tous les complots, à toutes les confrontations et à toutes les guerres de « civilisation ». Et cela est aussi vrai pour l’enseignant face à l’élève des « quartiers », pour l’éducateur de foyer  que pour le travailleur social en « polyvalence » , « assailli » par les demandes des familles.

Faute de travailler ensemble, on se retrouve « assiégé », « dépassé ». On tente vainement de faire tenir ensemble toutes les tâches dont nous sommes chargés et qui ne formeront jamais elles mêmes, un « ensemble », c’est à dire une oeuvre, un métier.

 

Samedi

Atelier de la Villa Saint Martin

A la villa saint martin nous sommes allés faire plusieurs activités.

IMG_1789

Laura et Fatou, ont fait un atelier peinture, les enfants ont dessiné sur une grande fresque tous ensemble.

IMG_1791

Younes a fait des jeux musicaux comme une grande chaise musical, la statue musicale puis les enfants ont dansé sur leur chanson préférée.

IMG_1800

Farhana a proposé des jeux de société comme un Uno, un loup garou, le jeu de 7 familles …

IMG_1796

Puis, nous avons clôturé la journée par un goûter, les enfants ont mangé des gâteaux, des croissants, du chocolat et ont bu du sirop.

 

Atelier des hôtels sociaux

Parthénon

32925684_1507560192687884_6214056793790742528_n

Au Parthénon, nous avons proposé des jeux « petite enfance » tel que :

  • Trains, voitures, dinettes, puzzle, livres pour bébé, hochets …

Et des jeux pour les plus grands tel que :

  • Jeux de société (domino, cartes, jungle speed, coloriage …)

Et des jeux « moteur » avec un tunnel et une cabane et déguisement danse « orientale ».

33029258_1507560082687895_3899209127942946816_n

Il y a des nouvelles familles qui ne parlent pas français (perse, russe, géorgien, afghan, soninké).

Nous étions 3 : Elbera, Leika, Charlène.

 Baladin

Aujourd’hui, nous nous sommes rendues à l’hôtel Baladin pour proposer des activités aux enfants et aux mamans.32958027_10213237365462847_8053794266821951488_n

Nous avions prévu un atelier petite enfance où beaucoup d’enfants sont restés jouer à la dinette, un atelier jeux de société, un atelier jeux collectifs comme le foot et enfin un atelier beauté, où nous avons proposé du maquillage et de la manicure que les mamans ont adoré.32862219_10213237388623426_6001237109824815104_n

Nous avons clôturé cette belle journée avec un délicieux goûter que nous avons tous dégusté ensemble.

32845207_10213237389183440_2401060930927460352_n

Jardin de Saulx les chartreux

Nous sommes allés au jardin avec Yasmina et sa famille qui sont Zora, Bilel et Marvin.

IMG_7672

Nous avons préparé une délicieuse salade accompagnée de merguez. Nous avons désherbé et retourné la terre afin de planter des fraises.

IMG_7864

Le temps était en notre faveur puisque nous avons accompli notre travail sous les rayons du soleil, mélangeant ainsi travail, convivialité et bonne humeur.

IMG_7858

Vendredi

Atelier de la rocade

A la Rocade, nous avons proposé un atelier petite enfance, jeux de société, jeux collectifs, et maquillage.

IMG_0457

 

Comme d’habitude la petite enfance et les jeux de société ont eu un franc succès auprès des enfants mais aussi des parents.

Comme jeux collectifs nous avons proposé des jeux autour du foot et de la pétanque.

IMG_0445

 

A la fin, nous avons pris le goûter tous ensemble.

IMG_0487

 

Cuisine

Nous avons réalisé un repas à base de poulet avec l’aide de plusieurs mamans. Nous avons associé les poulets avec des pommes de terre, poivrons et salade de pomme de terre.

IMG_0609
Pour finir, nous avons réalisé un gâteau au chocolat pour clôturer ce délicieux repas.

IMG_0607

Le repas a été apprécié par l’ensemble des personnes adultes comme enfants.

IMG_0608

Champlan

 

 A Champlan, nous avons proposé différents ateliers pour les enfants, qui sont :

-un atelier petite enfance,

 -un atelier peinture,

IMG_7655

-un atelier écriture,

IMG_7665

-un atelier manicure.

IMG_7650

Ce fût une après-midi  calme, que nous avons clôturé avec un goûter.

Jeudi

Bel-Air

Nous sommes tous parti au jardin de Bel Air. Nous avons fait du jardinage et planté des légumes avec quelques enfants, des mamans et des bénévoles qui sont venu nous soutenir.

IMG_4568

Nous avons également décoré le jardin en faisant de la peinture, des dazibaos et en plantant des fleurs.

IMG_4527

Nous avons monté en parallèle un atelier cuisine où Laura, Cassandra et Younes ont préparé des beignets à la citrouille.

IMG_4570

A la fin, nous avons effectué un goûter tous ensemble.

Mercredi

                                                                                            Saint-Eloi

Avec la permanente Eloïse, Sarah, Elbéra, Lionel et Coline nous sommes allés à Saint Eloi.

IMG_20180516_153359

Il y a eu plusieurs activités :  petite enfance encadrée par Eloïse, jeux collectifs encadrés par Lionel et Sarah qui s’occupait des adolescents, atelier peinture avec Elbéra et atelier perles avec Coline.

IMG_20180516_152649

Enfin, nous avons pris un goûter tous ensemble : volvic pomme, pains aux lait et brioches au chocolat au programme !

C’était une belle journée même malgré le pollen, les enfants ont pris plaisir à aller d’activités en activités !

IMG_20180516_155244

 

Bondoufle

Nous avons animé 5 ateliers à Bondoufle. Beaucoup d’enfants ont participés et ont apprécié ces ateliers.

Les ateliers proposés étaient :

-atelier petite enfance,

IMG_0591

– atelier foot,

– atelier maquillage et peinture,

IMG_0564

– atelier craie et dessins,

– ainsi qu’un atelier beignet.

IMG_0568

Les enfants ont tous dansé, joué et mangé dans un moment très convivial.

Nous avons terminé par un goûter festif.

Baladin

Nous avons eu une trentaine d’enfants.

IMG_E7622

Nous nous sommes répartis en plusieurs groupes pour pouvoir raconter des histoires avec les enfants et les mamans.

IMG_E7609

Pour clôturer, nous avons fait un jeu collectif à l’extérieur avec un grand goûter tous ensembles.

IMG_E7616

 

CLAS

IMG_4449

Les enfants ont pris une collation en arrivant.

IMG_4454

Ensuite, nous avons fait un atelier aquarelle sur des feuilles mouillées qui consistaient à jouer avec les nuances de couleurs.

IMG_4446

Nous avons fini par aider les enfants à faire leurs révisions.

 

 

Ne jamais rechercher d’adhésion

Les pratiques élémentaires en Travail social ont souvent été représentées par leurs propres acteurs comme reposant ou donnant une importance exceptionnelle à la notion d’adhésion. Classiquement et ce depuis la fin du XXème siècle, de très nombreux éducateurs affirment « avoir besoin » ou « rechercher » l’adhésion de leur public.

La loi de 2007 sur la Protection de l’Enfance enfonce encore le clou et fait de l’adhésion des usagers, la clef de tout projet et de tout accompagnement éducatif. Pire l’absence d’adhésion de la part des familles aux mesures éducatives qui leur sont « proposées » devient dès lors un motif des plus courants « d’information préoccupante » et de signalement.

Nous avons fait de l’adhésion la base même des relations familles / professionnels , à l’occasion des innombrables projets portés sur les premières par les seconds.  Là encore , le fait de ne pas adhérer « au projet » devient synonyme de manquement, déficit ou de faute. Nous avons nous même rencontré des jeunes , renvoyés de leur foyer ou de leur structure d’accueil au motif « qu’ils n’adhéraient pas à « leur » projet ».

L’adhésion est devenu ainsi le modèle même des relations usagers/ institutions, parents / professionnels et cette focalisation dépasse largement les pratiques professionnelles et institutionnelles  du secteur social. l’Ecole est par exemple par définition le lieu même de l’adhésion obligatoire des parents  , que ce soit vis à vis des règlements, des projets pédagogiques, et éducatifs, des orientations ou des « suggestions » portées par les équipes enseignantes. Là encore, à l’Ecole, il est particulièrement mal vu et mal considéré, pour un parent, pour un élève de ne pas adhérer aux conseils , aux orientations ou aux projets que l’enseignant ou l’institution, préconise.

Mais d’autres secteurs sont tout autant concernés d’une autre manière ainsi, le secteur de l’Education populaire, des centres sociaux et socioculturels, manie également la notion d’adhésion et d’adhérent et place ces concepts au coeur de leur projet de fonctionnement. On cherche des adhérents, des bénévoles, des gens convaincus ; on cherche des personnes conquises et acquises aux programmes sociaux ou culturels que développe la structure.

L’image même du travail des animateurs socioculturels , des agents de ces structures est d’aider à structurer cette adhésion préalable pour mener les personnes concernées vers plus de responsabilité, plus d’engagements encore, plus de « militance ». C’est l’idéal même des métiers concernés qu’ils soient de l’enseignement, de la culture, ou du secteur social qui est en cause. Un bien supérieur est défini et on l’appellera selon les secteurs , « intérêt de l’enfant » « vie sociale », « vie culturelle » , « Culture », « Citoyenneté » , « Laïcité ou valeurs de la République », et l’adhésion des « publics » des « bénéficiaires » apparaît comme « allant de soi », indiscutable, évidente.  On cherche des adhérents et si on ne les trouve pas , on recherche, puis petit à petit on exige « de l’adhésion », à quelque chose qui n’a jamais été remis en question, qui n’a jamais été défini ensemble et qui ne le sera jamais.

Tout cela paraît tellement évident, qu’on ne voit pas, qu’on n’imagine pas un travail éducatif, sanitaire, social ou culturel, qui ne reposerait pas à un moment ou à un autre sur « l’adhésion ».

Or, en Pédagogie sociale , justement , c’est ce que nous faisons chaque jour. Nous travaillons directement avec tous les publics, en commençant par ceux qui adhèrent le moins à quelque institution ou structure que ce soit, et nous ne recherchons jamais l’adhésion.

Nous ne recherchons pas l’adhésion comme un préalable. Nous préférons la libre circulation, des enfants et des adultes sur nos ateliers.  Nous ne cherchons ni des convaincus par le type de travail que nous faisons, ni à convaincre des indécis. Nous ne cherchons pas à recruter des adhérents ou à fabriquer de l’adhésion.  Nous avons une autre manière de mettre en oeuvre nos pratiques et nos idées:nous montrons et nous démontrons dans l’ici et le maintenant , le « mieux être » et le « mieux vivre » que nos pratiques apportent ; nous donnons une place à chacun; nous mettons en oeuvre un travail collectif où il n’y a  aucune importance à savoir si les gens qui travaillent ensemble seraient d’accord ou pas, sur quoi que ce soit. Car cela n’a du point de vue de notre pédagogie, aucune importance.

C’est un point essentiel de différence entre nos pratiques , qui sont organisées, méthodiques et toutes les utopies éducatives qui fleurissent actuellement, comme les écoles démocratiques, les structures Montessori, ou autres. Toutes les structures alternatives littéralement « utopiques » dans le sens étymologique du terme, connaissent ici leurs limites.

Elles ont beau se doter d’un « volet social », de bonnes intentions démocratiques pour s’ouvrir sur d’autres « milieux », des enfants et des familles « d’autres horizons », elles échouent toujours à y parvenir . Les contraintes économiques mêmes de leur fonctionnement les ramènent à cette réalité: elles ne peuvent fonctionner qu’avec des « adhérents » , c’est à dire des personnes convaincues, et rationnellement conduites à s’investir et à investir dans ce qu’elles entreprennent.

Nous , nous travaillons avec tous les autres; ceux qui ne peuvent ni s’investir, ni entreprendre ; ceux qui ne sont ni convaincus , ni rationnellement conduits à « militer » , « prendre en charge », ni même parfois à « contribuer ».

Nous rejetons l’adhésion pour plusieurs raisons:

  • le concept même d’adhésion repose sur une vision d’acteurs libres au sein d’une société ouverte et plurielle. Nous constatons au contraire que la réalité des personnes que nous rejoignons est surdéterminée et contrainte.
  • le concept d’adhésion repose sur la notion d’opinion. Comment mesure-t-on en effet l’adhésion des gens et de publics, sinon en recueillant leur opinion conforme, favorable et acquise aux principes mêmes des engagements?  Or, en pédagogie sociale, on se méfie et/ou on n’ a que faire des opinions. Les opinions appartiennent rarement à ceux qui les professent. Elles ressortent bien davantage de « discours » et d’idéologies ambiantes. Nous nous fions au travail réalisé ensemble, à l’expérience vécue en commun, et non pas à ce qu’on en dit. Nous nous fions à ce que les gens découvrent chemin faisant, n’attendaient pas, ne savaient pas,ne disaient pas … encore.
  • L’adhésion suppose un paiement, une « cotisation », une capacité à donner et non pas à recevoir.  Or, nos public, enfants et adultes ont ceci en commun qu’ils se constituent  en groupes et en collectifs parce qu’ils reçoivent ensemble.

Enfin, et pour finir , nous nous gardons d’une société d’adhésion et d’adhérents, comme on nous en impose une . Une société d’adhésion, c’est une société de spectateurs, appelés régulièrement et au mieux « à participer »,  » à contribuer » , voire même à « se mobiliser », mais toujours de l’extérieur et selon un calendrier et un pilotage qui leur échappe.

Nous ne voulons pas d’une société d’adhérents; à ce concept, nous préférons , en Pédagogie sociale, celui de « Communauté » avec tout ce que cela implique de bouleversement des identités , de création et d’organisation collective.

 

Samedi

Atelier de la Villa Saint Martin

Aujourd’hui, nous avons proposé une petite enfance et des jeux collectifs (volley-ball, béret, épervier et balle aux prisonnier).

20180512_161014

Ensuite, les enfants du CLAS nous ont rejoint pendant la balle aux prisonniers. Puis nous avons pris le goûter.

20180512_15080120180512_152202

Atelier des hôtels sociaux

IMG_7595

Aujourd’hui, nous sommes allés à l’hôtel du Parthénon où nous avons proposé différentes activités telles que l’atelier lecture, atelier dessin, petite enfance.

IMG_7593

Les activités se sont déroulées parfaitement, les enfants étaient au rendez-vous.

IMG_7594

Pour clôturer cette journée nous avons partagé un délicieux goûter.

CLAS

Aujourd’hui, c’était la reprise du CLAS et nous avons eu 8 enfants.

IMG_4423

Nous avons fait des révisions de toutes sortes et l’aide aux devoirs.

IMG_4424

Nous avons fait des cartes de visite personnalisable. Ils ont pu les décorer avec des dessins leurs photos…

IMG_4425

 

Vendredi

Atelier de la rocade

Aujourd’hui, nous avons proposé un « puissance 4 » géant où les enfants se sont affrontés lors de plusieurs parties.

IMG_0457Nous avons fait une atelier maquillage. A côté, des enfants dessinaient des fleurs de printemps.

IMG_0445IMG_0487

Bel-Air

Aujourd’hui, pour l’atelier jardinage à Bel-Air, nous avons commencé par déplacer tous les outils dans le local à côté du jardin.

20180511_16593220180511_173655Une fois tous réunis, nous avons arrosé les plantes, désherbés, commencés à faire une allée de terreau. Les enfants ont bien participé, il y en avait une quinzaine.

20180511_173716

Après-midi sympathique au soleil ! Ensuite, nous avons fait un goûter tous ensemble.

20180511_170454

Cuisine

Aujourd’hui à la carte des vermicelles accompagné d’une sauce oignon et différents légumes tels que des carottes, des haricots verts, des petits pois, du poivron…

Pour le dessert, nous avons proposé un moelleux au chocolat que les enfants ont savoureusement dégusté.

Un repas convivial que nous avons tous partager ensemble comme tous les vendredis.

Champlan

Aujourd’hui, à Champlan nous  avons proposé comme activité la petite enfance.

IMG_7530Celle-ci a attiré beaucoup d’enfants avec la dînette et le circuit de train.

IMG_7510

Nous avons aussi fait des mathématiques et des dessins.

IMG_7526

Parallèlement, nous avons pratiqué la boxe et profité du billard sur place pour partager un moment.  Ensuite, nous avons pris le goûter tous ensemble.

IMG_7537

 

Mercredi

Saint-Eloi

Aujourd’hui, nous avons proposé des jeux collectifs (comme l’objet caché, dauphin/dauphine), de la peinture et la petite enfance. 20180509_152911

La peinture a été très appréciée ainsi que les jeux collectifs.

20180509_145520

Ensuite nous avons parlé tous ensemble de l’intervention d’Intermèdes-Robinson à Saint-Eloi. Puis nous avons pris le goûter.

20180509_160732

Hôtel du Baladin

Aujourd’hui, nous nous sommes rendus pour la première fois à l’hôtel Baladin.

IMG_8195

Nous avons proposé comme d’habitude plusieurs activités comme un atelier maquillage, manucure et henné pour les mamans qui ont adorées se faire chouchouter ; un atelier petite enfance que les plus petits ont découvert et enfin un atelier peinture sur lequel les enfants ont pris plaisir à dessiner.

IMG_8198

Pour clôturer ce bel après-midi, nous avons tous dégusté ensemble un bon goûter.

IMG_8201

 

Bondoufle

Aujourd’hui, nous nous sommes rendus à Bondoufle par une douce chaleur. Nous avons organisé une bataille d’eau, des jeux collectifs, une petite enfance, un atelier peinture et maquillage.

IMG_0413IMG_0419

Nous avons clôturé cette belle journée par un goûter convivial et de belles photos.

IMG_0432

 

Jardin

Aujourd’hui, au jardin de Saulx-les-Chartreux, nous sommes partis chercher les enfants de Champlan pour une après-midi de jardinage dans notre potager.

IMG_20180502_153835

Les enfants contents comme d’habitude de pouvoir nous joindre dans le camion, une fois arrivé sur place ont pris les outils et se sont mis à travailler dans le jardin. Certains arrosaient, d’autres débroussaillées, tandis que les derniers, désherbés les parcelles des mauvaises verdures.

IMG_20180425_153253

Afin de prendre le goûter tous ensemble dans la joie et la bonne humeur assurée par les gamins.

IMG_20180502_153832

Atelier CLAS

Aujourd’hui, dès l’arrivée nous avons fait le goûter. Après cela, nous avons commencé par des activités comme des jeux rythmiques, des pas chassé ainsi qu’un ballet de pas chassé à deux.

IMG_4375

Nous avons poursuivi par de l’aide aux devoirs.

IMG_4382

Pour finir cette matinée CLAS, nous avons pris le déjeuner spécialement préparé pour nous, pour poursuivre sur l’atelier de rue de Saint-Eloi.

IMG_4387