Tu sais que tu viens de nulle part … quand tu y restes!

Pour se sentir ailleurs comme chez soi, encore faut il avoir eu l’expérience de se sentir chez soi quelque part.

Celui qui n’ pas eu l’expérience ou l’illusion d’être central et important dans un territoire pourra toujours circuler et se montrer mobile, il n’en restera pas un éternel « déplacé » et étranger partout où il passe.

La capacité de se sentir au centre ne s’acquiert pas; elle n’est pas construite, ni méritée. Elle n’est le résultat d’aucune compétence personnelle, banale ou remarquable. Elle est donnée ou pas.

Ainsi celui qui n’est de nulle part, y reste, parce qu’il porte ou supporte des parents déjà déplacés ou désemparés. Il a de bonnes chances de continuer à fréquenter les mêmes non-lieux et les mêmes milieux.

Il n’y a pas plus enfermé à son domicile, replié sur lui même, que celui qui n’a pas de chez lui dans son environnement. Il n’y a pas plus casanières que les populations perpétuellement déplacées et renvoyées d’un lieu à l’autre.

Les lieux de relégation, de ban-lieue, sont en effet tous les mêmes et ils se reproduisent à mesure que l’on se déplace de l’un à l’autre

Nous parlons ici d’un exil qui empêche de bouger; c’est un inconfort, une non-installation. Nous parlons ici de changements perpétuels qui ont haché le quotidien, fragmenté le vécu des gens depuis l’enfance et qui font, qu’an final, rien ne change vraiment jamais.

Il y a des racines, des origines qui donnent des ailes et des absences de racines qui enlisent.

Depuis le premier paradoxe « winnicottien » qui énonçait que celui qui n’a jamais connu de liens forts, y compris de dépendance reste aliéné, notre époque a multiplié les paradoxes du même type. Celui qui n’a connu que le changement ne change pas; celui qui n’a connu que déplacements, s’enlise dans le paysage.

Triste pensée linéaire et utilitaire qui inonde l’ensemble des théories et pratiques du secteur social, éducatif et culturel!

Nous sommes submergés de messages et de mots d’ordre « positivistes » qui plaquent des solutions simplistes sur des problématiques sociales actuelles, mal comprises et mal analysées.

Ainsi on cherche vainement à mobiliser celui qui n’habite nulle part; on cherche inutilement à socialiser celui qui n’a connu aucun lien fort ; on perd son temps à obliger celui qui n’a reçu aucune énergie à en fournir; on incite sans résultat celui qui n’a jamais reçu de l’intérêt, à en montrer pour autrui ou pour d’autres choses

En Pédagogie sociale on prend le problème à l’endroit et on se risque à d’autres diagnostics.

Nous savons que pour pouvoir aller quelque part, il faut pouvoir venir d’un centre; il faut avoir déjà eu la possibilité et l’occasion de faire du lieu où on est où on vit. Il faut avoir vécu l’expérience d’être au moins une fois, au « Centre » d’un espace dans lequel se produit de la valeur.

Ce qu’on n’a pas reçu de son environnement, de son enfance et de sa famille, il faut le produire. C’est la seule résilience , la seule voie populaire.

On n’amènera pas vers la culture des autres, celui qui n’en a pas reçu; il faudra le convaincre d’en produire lui-même. On n’amènera pas l’enfant précaire vers des savoirs constitués sans lui donner la possibilité d’en créer lui-même. On n’émancipera pas celui qui n’a pas connu de liens forts. Il faudra qu’il vive une expérience de dépendance réussie avant toute idée d’autonomie.

Seule une pensée complexe, non utilitariste, non positiviste, permet de traiter les problèmes fondamentaux qui s’imposent à nous tous et qui constituent nos défis pour pouvoir faire société aujourd’hui.

Or, de telles réponses, de telles propositions ne se conçoivent pas spontanément; elles ne sont pas non plus perçues ou soutenues par les institutions en place. Celles-ci ont perdu leur capacité d’expertise et d’analyse.

Les réponses aux défis sociétaux actuels ne peuvent être l’œuvre que d’acteurs sociaux suffisamment avertis et organisés pour agir avec volontarisme. Elles ne peuvent reposer que sur une compréhension fine et concrète de ce qui nous arrive à tous!

Samedi 9 Novembre

Atelier de Parthénon

Super après-midi ! La petite enfance était très intéressante car nous avons eu un petit très vif porteur d’un handicap physique. Il a adoré jouer avec les formes en bois. D’autres enfants ont appris à nous connaître car c’était la première fois qu’ils venaient à l’atelier. Certains parlaient français et d’autres pas encore très bien. Nous avons travaillé le langage avec l’imagier des animaux, ils ont adoré. Nous avons joué avec les marionnettes, nous avons chanté et pris un bon goûter. A l’extérieur aussi c’était duper, ils ont fait des bracelets en laine, des construction avec les briques et des jeux collectifs. Les enfants se sont beaucoup amusés.

Maite

Atelier VSM

Nous sommes arrivés à la villa saint martin un peu après 15h.

Nous avons eu un petit groupe d’enfants bien dynamiques malgré la fraîcheur du temps.

Nous avons proposé des jeux collectifs ainsi que des jeux de société. Afin de nous réchauffer, nous avons fini par faire un chat couleur, ce qui a beaucoup plu au enfants.

Hillary

Atelier Aven Savore

La répétition de notre troupe aven savore ça s’est super bien passer les enfants ils étaient très contents

D’apprendre une nouvel chorégraphie qu’on à inventer tous ensemble et on a que travailler retravaille la nouvel chorée après tous ça on diviser la troupe en deux Abdel à travailler le chant avec Yaelle et Hafsatou et Dusko à travailler bien la chorée avec les garçons et les deux fille de bidonville de Antony Paul et on a finis avec un gouter.

Vendredi 8 Novembre

Atelier Bel Air

Atelier bel air à super bien marcher, on a proposé des atelier jeux de société, le maquillage et les jeux collective on avait une très bonne ambiance sur cette atelier.

Enfin on a fini avec un gouter tous ensemble

Dusko

Atelier Cuisine

Beaucoup de personnes à la cuisine aujourd’hui, de nouvelles personnes étaient présentes.

Nous avons goûté de nouvelles saveurs, un plat Afgan a été préparé avec soin et avec l’aide de tout le monde. Le plat était succulent…

Mame nous a préparé des gâteaux pour le dessert.

Mélodie

Atelier Antony Pole

Nous sommes arrivés à Anthony Pôle aux environs de 15h40.

Romain et Maité ont proposé aux enfants de faire une course d’obstacles sous forme de relais, course qui a permis de développer l’esprit d’équipe et de compétition chez eux. À la suite de cet effort physique, les jeunes se sont dirigés à leur initiative vers les livres que nous avions amenés et y ont montré un grand intérêt pour ceux-ci. Après cette petite pause lecture, les enfants ont joué à « 1, 2, 3, Soleil ! » puis se sont fait des lancers de frisbee.

Grazzy et Hillary ont quant à elles commencé par un memory des couleurs. Les cartes de ce memory sont contrairement au memory classique, constituées d’une couleur ainsi que son nom écrit en français, en anglais puis en roumain. Cette première activité a permis de créer du lien avec les enfants, notamment en ce qui concerne la barrière du langage. Nous avons ensuite fait un « chat couleur » ce qui a permis de voir si les enfants ont réussi à retenir le nom des couleurs.

Après quelques parties, ce sont les jeunes qui nous ont proposé de faire des jeux qu’elles connaissaient.

Cette après-midi passée à leur côtés étaient très enrichissante que ce soit pour les enfants ou pour nous.

Hillary

Jeudi 7 Novembre

Atelier Skate Park

Aujourd’hui au skate park, nous avons proposées des activités diverses et variées.

En effet Sabri a proposé des jeux collectifs et sportifs comme une activité football.

Alex quant à lui a proposé des activités axées sur la réflexion et l’agilité. Les tous petits semblaient être intéressés par les pédalos et le puissance géant.

La petite enfance était bien animée grâce à la variété des jeux .

Enfin quelques jeux de rapidité et d’endurance ont fait surface, les enfants avaient l’air ravi !

Atelier Massy

A Massy, nous avons eu un peu d’enfants, mais il y a eu des nouveaux.  Denys à proposé un jeu de ballon avec Goundo.

Tom était à la petite enfance, les enfants ont lu des livres et ont joué avec les kaplas.

Maïté a proposé à certaines filles de finir leurs pompons de la séance précédente. Des mamans étaient présentes et ont apprécié participer, aider les enfants à faire leurs pompons.

Des mamans étaient présentes et ont pu boire un thé ensemble.

De mon côté, j’ai proposé une activité Land Art, c’est une activité d’art de rue avec les éléments naturels que l’on trouve dans notre environnement. Maïté a également participé à l’activité. Il y a eu beaucoup d’enfants qui sont venue découvrir l’activité.

Cette activité a été apprécié dans le quartier, en effet, plusieurs passant dont un couple de personnes âgées ont dit que c’était magnifique, et qu’ils félicitaient les enfants qui avaient fait ces éléments. Ils ont dit que ça serait bien que ces éléments soient partout dans le quartier, car c’était agréable.

Nous avons également eu un don de livre lors de l’atelier. Ce fut un atelier très agréable qui s’est clôturé par un goûter accompagné de chocolat chaud.

Mélodie

Atelier Balladins

Nous sommes arrivés vers 16h. Le temps d’installer les ateliers, de mettre un peu de musique et nous voila entourés de nombreux enfants.

La peinture animée par Amandine ou les participants ont pu créer de vrais œuvres d’art malgré le vent a réussit à attirer des enfants de tout âge.

La petite enfance tenue par Anita a elle aussi séduit bon nombre d’enfants qui ont pu jouer à la dinette ou bien construire en lego les fondations d’une société autogérée par des playmobils.

Un jeu de passe avec un ballon de rugby en compagnie de Romain et Dusko et d’enfants maquillés au préalable par Graziella était également de la partie !

Mercredi 6 Novembre

Atelier St Eloi

Aujourd’hui nous avons mis en place 4 activités à Saint Eloi.

Tout d’abord le café philo qui consiste à discuter et débattre sur différents sujets, a permis aux jeunes de pouvoir s’exprimer sur des sujets tels que l’importance de leur culture ou sur l’amitié fille/garçon. Les enfants semblaient apprécier ce moment et étaient très dynamiques.

Nous avons ensuite continué avec un « quoi de neuf » où de enfants sont venus faire leur grand retour comme Nazarina et Noémie qui a essayé tant bien que mal de vaincre sa timidité.

Il y a eu aussi l’activité peinture sur bois ou les jeunes sont partis chercher dans la forêt des morceaux de bois de toutes tailles et de toutes formes afin de les décorer. Cette activité a tellement bien marché qu’il a fallu faire un cache-cache pour que tout le monde puisse faire l’activité comme il se doit.

Hillary

Atelier D’Antony

Encore un superbe atelier ce mercredi à Anthony 2 ! Nous sommes plus d’une vingtaine aujourd’hui, et on se repartie entre les jeux collectifs, et la peinture. Certains enfants passent près d’une heure sur leurs œuvres et sont très fières d’eux. On présente leurs travaux pendant le gouter et tout le monde les félicites. Du coté des jeux collectifs, on fait des jeux de Roumanie que les enfants connaissent bien et qu’ils ont plaisir à nous faire découvrir. On se retrouve à la fin autour d’un gouter, puis les enfants aident à ranger et on se dis à la semaine prochaine !

Atelier Clas Collègiens-Lycéens

Aujourd’hui, cinq enfants étaient présents. Malek, Zaher, Lassana, Fousseny et Siwar étaient présents avec nous.

Zaher et Malek n’avaient pas de devoir. Ils ont lu un petit livre pour apprendre du vocabulaire et savoir s’ils comprenaient ce qu’ils lisaient.

Malek comprend ce qu’elle lit, mais a des difficultés en orthographe. On lui a demandé de venir tous les mercredis, pour pouvoir l’accompagner au mieux.

Ensuite, Zaher et Malek ont fait des maths et du français sur l’ordinateur.

Siwar a fait ses devoirs seule, puis est allée sur l’ordinateur faire du français. Elle semble avoir des difficultés mais ne souhaite pas que nous l’aidions pour le moment.

Lassana et Fousseny avaient les tables de multiplication à revoir et la conjugaison aussi. Ils connaissent leurs tables et la conjugaison et c’était correct pour les deux. Fousseny semble avoir des facilités. Fousseny est allé sur l’ordinateur, pour travailler ses tables de multiplications.

Lassana à eu du mal à se rappeler et à comprendre ses leçons. Il copie parfois sur les autres et il se sent mal face à ça. On a vu les multiplications avec les dizaines (ça lui pose un peu problème). Je lui ai dit qu’on l’aiderait pour qu’il puisse comprendre et mémoriser ses leçons. Il a effectivement du mal à voir. Sa maman doit faire les lunettes, elle a ‘ordonnance. Elle doit juste aller voir l’opticien pour lancer la commande.

Les personnes de la médiathèque nous ont proposé de venir jouer à des jeux d’enquêtes avec les enfants. Nous sommes donc descendus, et avons joué à deux jeux différents. Les jeux ont favorisé la cohésion entre les enfants et nous-même. 

Sarah et Mélodie

Atelier Bel Air

Atelier bel air ça s’est très bien passer on a proposé plusieurs ateliers

  1. La peinture les jeux de sociétés les jeux collectifs et le jardinage retourner la terre.
  2. Atelier jeux de société as très bien marcher les enfants ils sont joue de debout jusqu’à la fin donc c étais un atelier réussite la penture aussi pareil enfants ils étais dan dans tous les ateliers à super bien passer et a la fin en finis tous par un gouter collectif.