Tombeau de l’enfance

La fréquentation des adolescents précaires nous rend familier avec la manière singulière et souvent étouffante dont ils vivent cette période de leur vie.

Il fut un temps, je m’en souviens, où l’adolescence était une période d’anticipation, d’idéalisation, d’hésitation, de projection de l’âge adulte. A travers notre expérience de vie adolescente, nous nous demandions quel adulte nous pourrions être ou devenir et cela suscitait en nous de la peur, du rejet, de l’angoisse souvent et quelques désirs.

Il nous semble qu’il en va aujourd’hui tout autrement pour les ados, précaires que nous avons à connaître. L’avenir ne leur sourit pas; il semble devoir être (et surtout pour les filles) le tombeau assuré de leurs espérances.

S’ils se risquent dans des attitudes, traditionnellement rattachées à l’entrée dans l’adolescence (qui coïncide aujourd’hui avec l’entrée au collège), comme la contestation, l’expérimentation, la dissimulation, la découverte de soi , ce n’est pas pour anticiper, pas pour explorer, pas pour se préparer ou se bâtir eux mêmes… mais pour vivre encore un peu la liberté enfantine que l’on va perdre.

Que devient l’adolescence en effet si on se prépare à devenir un adulte plus enchaîné que l’enfant qu’on était? Loin d’apporter envies, rêves, espoirs et désespoirs, une telle adolescence n’est plus tournée vers l’avenir, mais se crispe sur ce qui peut encore être sauvé d’une forme de tranquillité ou d’impunité enfantine.

Pour les jeunes précaires , l’adolescence est ainsi vécue sur le mode d’un « solde de tout compte » d’une enfance qui s’envole. Demain ce sera le voile, le mariage , les enfants.

Ils savent l’imminence d’un rappel à l’ordre à la fois familial, normatif et lié à leur groupe social relégué. Demain on sifflera la fin de la récrée et cette possibilité de déborder l’adulte, de l’embrouiller, de lui échapper que l’on vit encore aujourd’hui… sera bel et bien perdue pour longtemps.

Demain , juste après avoir été « un enfant en fin de droits », lumineux, pétillant et insolent, on deviendra , car aucun autre modèle ne paraîtra possible, un ado coincé, facilement en surpoids, enfermé au domicile ou à l’école, avec l’écran comme dernière consolation.

Les parents précaires attendent ainsi leurs enfants au tournant. Se sentant eux mêmes isolés dans un environnement social, économique, politique , administratif inquiétant, l’angoisse légitime qu’ils ont pour leurs enfants se trompe de cible.

Plutôt que de se préoccuper et vouloir améliorer ce qu’ils vivent aujourd’hui comme violences institutionnelles , sociales et entre pairs, ils s’inquiètent pour un avenir absurde et abstrait; et ils se promettent de mettre en particulier leurs filles, grandes adolescentes , « en sécurité », tout simplement en les enfermant dans un filet inextricable de normes, d’injonctions et de conflits de loyauté.

Les enfants précaires ne connaissent que trop bien cette impossibilité de leurs parents pour les contenir et les envelopper et cette confusion avec la volonté de les enfermer.

Plutôt que de s’en révolter , comme on pourrait s’y attendre; ils en sont par avance résignés.

A l’inverse, à l’approche de ce grand enfermement dans la répétition du destin, ils déchargent leur révolte et leur colère contre les personnes, les groupes et les lieux qui leur accordent intérêt et préoccupation ici et maintenant.

Que faire avec ces futurs adultes bientôt enfermés, si tôt renonçants? Comment faire particulièrement avec les filles?

Sinon peut être tenir aujourd’hui ce qui peut se construire au présent; et leur parler d’un autre futur, même s’ils n’y croient pas.

Briser ce qui est promis, mettre en cause ce qui est prédit.

Fissurer la chape du futur.

Samedi 12 octobre

Atelier du Parthénon

Un bel après-midi au Parthénon. Les enfants n’étaient pas très nombreux mais cela ne nous a pas empêché de nous amuser. Nous avions une grande petite enfance avec dînette, livres et peluches. Nous avions aussi une partie jeux de société adaptés aux plus petits. Les enfants ont bien rigolé. Dehors nous avons fait du roller, de la corde à sauter et du foot. Nous avions également des jeux de société pour les plus grands, comme le UNO. Nous avons terminé par des comptines et un bon goûter !

Marine

Atelier de la Villa Saint Martin

Le soleil était présent à la villa Saint Martin… un temps idéal pour un foot avec Romain et Ricardo !

La petite enfance proposée par Mariama et Marine était également très animée. Sébastien avec son atelier dessin a rencontré lui aussi un franc succès. Le coin maquillage/henné animé par Inès et Alex a quant à lui réunit peu d’enfant mais quelques maquillages ont pu être réalisés.

Pour terminer cet atelier, le goûter a réunit tout le monde ou nous avons pu partager des gâteaux et une boisson.

Vendredi 11 octobre

Atelier Cuisine

Ce matin, comme tous les vendredis matin, direction la cuisine ! Nous avons préparé le repas du midi : poulet, pomme de terre et haricots, le tout parfaitement assaisonné. Nous n’étions pas très nombreux à cuisiner mais cela s’est fait dans la bonne humeur et nous avons été très efficace. L’heure du repas venue, tout le monde s’est régalé !

Marine

Atelier de la Rocade

Aujourd’hui il faisait beau à la Rocade, Inès a eu beaucoup de succès sur son atelier de maquillage et de héné, Mariama a eu un peu moins de monde à la petite enfance, mais les enfants se sont beaucoup tournés vers le sport collectif, les jeux de balle notamment.

Ensuite nous avons pris le goûter, les enfants étaient ravis d’avoir du chocolat chaud et en ont bien profité, puis nous avons tout rangé et sommes rentrés.

Atelier de Bel-Air

                Aujourd’hui, à Bel Air, nous avons continué notre petite enfance musicale qui a toujours autant de succès ! Les mêmes enfants et certains nouveaux étaient aux rendez vous et s’en sont donnés à cœur joie ! La pétanque ainsi que le rugby ont réuni un beau monde, et après tout, il faut bien se défouler !

Le jardin à lui aussi été très bien entretenu ! Le goûter a base de chocolat chaud et de madeleines a rendu les enfants encore plus heureux ! Une belle journée au soleil !

                                                                                                                                              Manon

Atelier au bidonville d’Antony Pôle

Aujourd’hui, nous avons reçu des personnes de l’association « La voix de l’enfant ». Nous les avons donc emmenés sur l’atelier Antony Pôle.

Pour assurer un bon atelier nous avons prévu un maximum d’ateliers. A commencer par la petite enfance. Il y avait des jeux de construction, des puzzles et des livres.

Sébastien a ramené de quoi faire un atelier boxe pour les plus grands. C’est avec une grande surprise que nous avons remarqué que même les plus petits étaient tentés par la boxe.

Nicolae a ramené le grand puissance 4. Des moments privilégiés pour certains jeunes qui préfèrent les jeux plus calmes.

Grazie et Anita ont amenés de quoi faire un atelier maquillage. Elles sont vraiment douées !

                                                                                                                                              Joséphine

Jeudi 10 octobre

Atelier de Massy

Magnifique journée aujourd’hui à Massy !

Plus d’une cinquantaine de personnes nous rejoignent sur l’ateliers, enfants comme adultes ! On tend la Slackline, sur les tables, on sort un atelier de dessin, et sur les tapis la petite enfance tandis que dans l’herbe on joue au puissance 4 géant et au foot !

Et comme à notre habitude, la journée se termine par un grand goûter en commun.

Atelier du Skate Park

Aujourd’hui au skate Park, nous avons amenés une grande petite enfance. Mariama a fait de la peinture en collant des feuilles sur les murs du gymnase, ce qui a beaucoup amusé les enfants.

Pour les plus sportifs, nous avons proposé du foot sur le terrain qui se trouve à côté.

Pour finir nous nous sommes retrouvés au tour d’un grand goûter.

                                                                                                                                              Joséphine

Atelier de l’Hôtel des Balladins

Aux balladins aujourd’hui nous avons eu beaucoup de tout-petits. L’atelier d’Anita et de Graziela qui s’occupaient de la petite enfance a bien marché. Musique, jouets et chansons ont permis aux enfants de se détendre. Inès s’est occupé du maquillage, presque tous les enfants étaient maquillés, ils étaient tous très content. En parallèle Nicolae et Josephine ont joué au Lynx avec une mère et Martin et Ricardo se sont occupés de jeunes qui jouaient au ballon.

Avant de goûter, Nicolae nous a raconté une histoire d’une jeune fille et d’un dragon avec le Kamychibai pour sensibiliser les jeunes à la pollution puis nous avons pris le goûter et sommes partis.

Mercredi 9 octobre

Atelier CLAS du matin

Aujourd’hui au CLAS nous avons eu beaucoup de monde, 18 enfants présents. Après avoir pris un goûter de fruits, de quatre quarts et de crêpes, Mélodie a raconté aux enfants une histoire se basant sur un origami qu’elle transformait à mesure que l’histoire avançait, les enfants étaient fascinés ! S’en est suivi un atelier collectif pendant lequel nous avons tous appris à confectionner un Origami, certains ayant plus de difficultés que d’autres, les enfants ont su s’entraider et montrer à leur voisin comment s’y prendre.

Finalement, tout le monde a fini par obtenir sa couronne en papier plié et les enfants étaient ravis. La semaine prochaine Mélodie a prévu de nous montrer comment transformer cet origami pour raconter une histoire. Puis nous nous sommes séparés en différents groupes pour aider les enfants à faire leur devoir et, pour les plus petits, les faire avancer dans l’apprentissage de la lecture et l’écriture.

Puis est arrivée l’heure du repas pour les enfants restés là. Et après avoir pris quelques photos, les enfants sont rentrés.

7 photos

Atelier de Saint Eloi

Aujourd’hui, nous sommes allés à St-Eloi, un quartier HLM à Chilly-Mazarin. Nous attendions une trentaine d’enfants, voire plus. Nous avons installé les tapis pour la petite enfance, l’atelier Puissance 4 ainsi que l’atelier maquillage. Je me suis occupé avec Chiara de la petite enfance, avec des jeux de constructions, des livres, des peluches et des instruments de musique.

Les enfants sont arrivés, pas très nombreux au début mais assez attentifs et gentils. J’ai pu leur apprendre quelques morceaux au xylophone. Il y avait plus d’enfants au Puissance 4 avec Nicolae, il y avait de l’animation.

Puis nous avons pris le goûter tous ensemble, c’était très sympathique. Les enfants étaient très contents de nous voir.

Pablo

Atelier de Bel Air

Aujourd’hui, au programme de notre atelier à Bel-Air, c’est activités manuelles et jeux collectifs ! Nous avons créé l’empreinte de nos mains en les dessinant,  puis nous y avons accroché des pailles afin de faire des bras mobiles ! Pour ce qui est de la peinture, le vent ne nous a pas aidé donc nous nous sommes tous rabattus sur les mains en papier. En jeux collectifs, nous avons d’abord fais un foot puis un grand béret qui a vraiment plus a tout le monde !

Nous avons terminé la journée par un super goûter avec toujours de nouveaux enfants !

                                                                                                                      Manon

Atelier du second bidonville d’Antony Pôle

Quel magnifique atelier aujourd’hui à Anthony 2 !

Plus d’une trentaine d’enfants nous attendent aux abords du bidonville ! Nous nous réunissons au centre de la « platz », et nous mettons en cercle pour faire la désormais traditionnelle «présentation en français ». Puis après avoir expliqué les ateliers, nous nous répartissons : Certains s’installent sur les tapis de petite enfance, tandis que d’autres vont aux jeux collectifs, et les derniers installent l’atelier peinture.

Ensuite, une fois les ateliers terminés, nous nous rassemblons pour jouer à l’épervier, puis nous nous asseyons en cercle sur les tapis pour manger le goûter. Cette semaine il est distribué par Mihaela, une jeune du bidonville qui participe à nos activités toutes les semaines. On chante la chanson des crocodiles en attendant qu’elle ait finit de distribuer. Puis on range et on se dit à la semaine prochaine !