Pédagogie sociale, pédagogie existentielle

Des procès en sorcellerie

La première fois que j’ai entendu parler « d’essentialisme », hors du champ de la Philosophie, c’était à mon encontre.

Pour l’acteur social que je suis, qui s’échine depuis tant d’années sur le terrain social le plus aride et le plus nu, il y avait quelque chose d’exotique à être mis en cause… pour des motifs métaphysiques! On décelait, sous cette accusation, comme un fumet d’ésotérisme, quelque chose de sectaire.

Et en effet l’accusation était sectaire puisqu’elle servait à me et à nous reprocher, le fait que notre troupe d’enfants chanteurs et danseurs (qui s’inspire de culture tsigane), dans les faits , la caricaturerait ou la « folkloriserait ». C’était tout le contraire bien entendu de ce que nous voulions faire; notre idée à nous étant que par l’appropriation singulière de cette culture, nous faisons œuvre nouvelle: nous faisons du neuf! et que cette œuvre de création est valorisante en soi.

Mais le mot était lâché et le concept ne manquait pas d’intérêt. Et il donnait à réfléchir…

Qu’est ce que l’essentialisme dans le champ social?

En effet, nous connaissons le dégâts de l’essentialisme. le mot est plus simple qu’il n’y paraît : c’est l’idéologie des étiquettes. Cette manie de réduire les gens à un caractère dont on s’arroge la définition.

C’est une pensée paresseuse que celle des étiquettes et de l’essentialisme. On se borne à porter un jugement, affirmer une définition; puis on relie la personne dont on parle à cette définition pour la catégoriser. On n’apporte aucune information, aucun jugement nouveau. La pensée se limite à la déduction sur un schéma qu’on pourrait schématiser ainsi: « Puisque cette personne est ceci ou cela, alors c’est pour ce motif qu’elle fait ceci et cela ».

Cette forme de pensée, toujours déductive, jamais inductive, constitue une « paresse mentale » que Kant, déjà en son temps dénonçait comme « stérile » et incapable d’apporter quelque chose en plus à la réalité ou à la pensée.

L’histoire du Social est infestée, depuis le XVIII ème et surtout le XIXème siècle, de cette manière de penser. On classe les publics et les populations en catégories : « filles de mauvaise vie », « enfants arriérés », « psychotiques », « addicts », … puis on justifie les pratiques éducatives et sociales, y compris les pires, par les caractéristiques que nous attribuons à ces catégories.

Éthique contre étiquette

En réaction, à la fin du XXème , on a heureusement vu se répandre dans les discours liés au Travail social, une saine « éthique conque l’étiquette » ; mais dont on ne parle plus guère.

Mais n’y a t-il que les institutions? Dans nos pratiques, nous nous affrontons sans arrêt à des discours fatalistes et essentialistes , issus des bénéficiaires eux mêmes; des individus de tout âge que nous croisons, qui tentent sans arrêt d’expliquer les limites de ce qu’ils vivent dans « ce qu’ils sont ». « Je suis comme ça , je ne peux rien y changer » , enferme celui qui énonce un tel jugement dans ce qu’il est aujourd’hui et dans ce qu’on a fait de lui.

A l’inverse, nous nous efforçons à travers la pédagogie sociale , de démontrer que tout un chacun est la somme de ses actes , et que par principe, nul n’est défini tant que sa vie continue. Et que si l’on ne peut pas changer ce que l’on est, on peut transformer ce que l’on fait de soi.

A l’adolescent qui nous affirme « qu’il ne peut rien y changer » car il est « comme ça », nous répliquons: « Jusqu’à aujourd’hui; mais aujourd’hui tout change! »

La Pédagogie sociale est donc existentielle et existentialiste, en action. Mais pour autant, il est des étiquette avec lesquelles nous jouons: ce sont celles des groupes discriminés et diabolisés, auprès desquels nous nous portons et avec lesquels nous vivons.

Revendiquer le stigmate

A chaque fois, nous refaisons l’expérience de la nécessité de revendiquer les étiquettes et les appellations avec lesquelles on est relégués. On appelle cela « la revendication du stigmate ». C’est une étape violente , nécessaire au changement des stéréotypes et images.

C’est en ce sens que nous sommes FORCEMENT tziganes, FORCEMENT précaires, FORCEMENT des chiffonniers, FORCEMENT des malpropres, tant que la relégation qui tue, continuera d’exister institutionnellement et socialement.

C’est un essentialisme de PROVOCATION , qui seul peut nous permettre de revendiquer et d’être ce que l’on dévalorise, ou ce que l’on nous interdit … pour nous en libérer.


Retour sur les colonies de vacances

Alors que les rentrées sont en cours, je reviens sur un temps fort de notre été : Les colonies de vacances

L’année scolaire a son rythme propre et  les vacances également.

Depuis plusieurs années successives,  l’Association Eva Soleil, organisateur de séjours de vacances offre à nos jeunes Robinsons enfants et adolescents, des places de colonies de vacances pour des séjours d’une semaine à Montalivet, en bord de mer.

Cette année, le don fut énorme, 8 places !
Les séjours se sont déroulés en continu sur toute la période des vacances entre le 7 juillet et le 24 aout.

Ici à Robinson, le départ d’un enfant est l’affaire de tous.
Chacun s’est impliqué pour remplir les papiers, faire les certificats, les navettes pour accompagner les enfants à la gare Montparnasse…
Un relai perpétuel a été mis en place entre l’équipe permanente et bénévole.

Quelle joie de pouvoir écouter le récit de vacances de nos jeunes adhérents,  les peurs et résistances qui ont été surmontées par eux-mêmes et leurs familles.

Quelle joie également d’entendre Eva Soleil nous faire un retour sur le séjour de chacun.

La colonie, c’est l’expérience de la vie !

https://www.lilo.org/fr/la-colo-enjeu-de-societe/?utm_source=la-colo-enjeu-de-societe

Samedi 21 Septembre 2019

Atelier Bel Air

Aujourd’hui nous avons mis trois ateliers en place :

Un atelier peinture où les enfants pouvaient peindre selon leurs envies. On a eu une vingtaine d’enfants très inspirés à cet atelier environ. La plupart d’entre eux ont fait plusieurs peintures. Cet atelier était plaisant à animer. Les enfants étaient calmes, on avait huit enfants à chaque fois. Parfois, il y avait un peu d’attente mais ils le comprenaient et s’asseyaient jusqu’à ce que ce soit leur tour. On a pu échanger avec quelques enfants. Cet atelier leur a plu. On a eu autant de garçon que de filles. Le public avait entre quatre et douze ans environ.

A côté de cet atelier, il y avait une activité pour cuisiner des beignets de courgettes. Les enfants ont participé activement à cet atelier. Les enfants étaient calmes également. Une dizaine d’enfants a pu aider Nicolae et Laura à cuisiner.

Nous avions également amené du matériel sportif. Nous l’avons laissé à disposition des enfants pour qu’ils puissent y jouer librement : cerceaux et ballon. Il n’y a pas beaucoup d’enfants qui sont venus à cette activité. Ils étaient plus présents sur les deux autres.

Sarah

Atelier Parthénon

Un bel atelier au Parthénon sous un magnifique soleil. A la petite enfance nous avons eu de nouveaux visages. Nous avons aussi innové, en installant au sein de la petite enfance un atelier jeux de société adapté pour les plus petits, ils ont adoré ! Dehors avec les grand nous avons dessiner avec les craies de sol pour ajouter un peu de couleur et de gaité. Nous avons aussi fait un atelier maquillage et henné qui a plus à tous les âges. Enfin nous avions également un atelier jeux de société pour les plus grands, nous avons joué au Uno, au Jungle Speed,… Nous avons terminé par un bon goûter dans la joie et la bonne humeur !

Marine

Vendredi 20 Septembre 2019

Atelier La Rocade

Aujourd’hui nous avons fait 2 ateliers musicaux, animés par Marjorie et Dusko. Les enfants étaient très participatifs et en demandent de nouveaux.

Dans un autre temps, un atelier maquillage a été mis en place, beaucoup de petites filles se sont montrées coquettes et curieuses.

Enfin un atelier « ma maison idéale » a été mise en place. Les enfants devaient dessiner leur maison parfaite. Cela avait l’air d’intéresser les jeunes.

Hillary

Atelier Cuisine

Encore un bel atelier cuisine ce vendredi. Si nous n’étions pas très nombreuses au début, les mamans sont petit à petit arrivé pour nous aider et nous avons fini de tout préparé dans la joie et avec efficacité. Nous avons préparé une salade avec les tomates du jardin, des frites, des bananes plantins, et du poulet, tout cela bien assaisonné par Mariama. Le repas c’est lui aussi déroulé dans la bonne humeur, et tout le monde s’est régalé !

Marine

Atelier Antony Pôle

Aujourd’hui à Antony Pôle nous avons retrouvé des enfants que nous connaissions bien, nous étions très contents de nous revoir et de jouer ensemble en roumain et en français, j’ai appris deux jeux roumains super ! La petite enfance a été très animée jusqu’au goûter qui a beaucoup plu. Comme à notre habitude nous avons chanté pour retrouver un peu de calme et de sérénité.

Maite

Jeudi 19 Septembre 2019

Atelier Skatepark

Au Skate-park nous avons eu beaucoup d’enfants.

Alex a fait du maquillage, les enfants ont beaucoup apprécié l’atelier. Alpha a fait du basket.

Mariama a été à la rencontre des familles pour leurs donner le programme de l’année. J’ai fait des bracelets brésiliens, puis a préparé le goûter avec les enfants. (Tartine de confiture) quelques mamans ont participé avec leurs enfants.

Les enfants étaient très calmes en fin d’atelier, ils nous ont aidé à rangé le matériel.

Mélodie

Atelier Massy

A Massy, nous avons fait le choix de ne faire que des ateliers créatifs et des ateliers de parole. Mais il ne faut pas oublier la petite enfance qui était tenue par Sarah.

Pour l’atelier créatif, Flora, Marine et Leïka ont proposé aux enfants de faire des grenouilles et des pingouins avec des assiettes en carton et du Papier.

Avec Maïté, nous avons tenus un atelier quoi de neuf qui consiste à raconter un peu tout ce qu’on veut et de la partager. Avec pour seule règle de ne pas se moquer des autres, les enfants ont su écouter attentivement les autres et dire tout ce qu’ils avaient à dire.

Nous avons pris le goûter dans le calme avec des comptines chantées par les enfants.

Joséphine

Atelier Balladins

Aujourd’hui, nous avons passé une agréable après-midi aux Balladins.

Nous avons fait un atelier en rapport avec la troupe Aven savore, animé par Grazzi, Hafsatou et Dusko. Cet atelier a eu un grand succès auprès des mamans et de leurs enfants, ils étaient ravis !

La petite enfance était envahie par de tout petits qui ont fait preuve de créativité en faisant des constructions de lego ou encore en jouant avec les éléments de la dînette.

Pour finir, l’atelier craie animé par Manon a également permis aux jeunes de développer leur créativité tout en couleur !

Hillary

Mercredi 18 Septembre 2019

Atelier Bel Air

De retour à Bel-Air, nous avons pensés à décorer le jardin pour remettre des couleurs et de la vie dans celui-ci. C’est pour ça que Nicolae et moi-même avons pensé à recruter des enfants pour faire des fleurs avec de la laine feutrée. Mais on ne compte pas s’arrêter là !! Nous allons essayer de faire des fruits et des légumes !!

Alex s’est occupé du jardin et à récolter de superbes tomates et des courgettes. Mariama et Marjorie ont quant à elles fait la promotion de l’association en mettant des affiches et en distribuant des flyers.

Joséphine

Atelier CLAS du Mercredi

Ça y est une nouvelle saison de CLAS pour les primaires a redémarré !
13 enfants déjà pour la 1ère et les demandes et rencontres avec les parents se multiplient.

Notre groupe sera très vite complet.

Des enfants de toutes les écoles de la ville, des revenants et petits nouveaux dont certains repérés sur nos ateliers de rue.

Mamie Blandine, les Isabelle et 2 nouvelles stagiaires éducatrices étaient au RDV.

Ensemble, adultes et enfants, nous avons passé un bon moment autour de viennoiseries puis un temps expérimental de peinture 2 par 2 où la consigne était de peindre du rouge et jaune et de se mélanger pour créer des nuances d’orange sans se perdre pour autant.

Se découvrir et se rencontrer avec ce média a été calme et joyeux.
Enfin pour une bonne heure, les cartables se sont ouverts…

Atelier Parc Chilly

Aujourd’hui nous sommes allés au parc de Chilly. Nous avons développé la créativité des enfants et des ados en faisant un atelier dessin et collage. Nous avons profité de ce moment pour favoriser les temps de paroles tous ensemble. En parallèle nous avons proposé un jeu autour des foulards pour permettre aux enfants et aux ados de se dépenser. Nous avons fait un atelier philosophique lors du goûter dans une ambiance conviviale. Les enfants comme les ados se sont questionnés et ont répondu à des questions existentielles qu’ils se posaient.  C’était une superbe après-midi.

Atelier Saint Eloi

Aujourd’hui à Saint Eloi il y a eu beaucoup d’enfants.

Nous avons fait un quoi de neuf avec plein d’enfants qui ont parlé de beaucoup de choses importantes pour eux : les violences faites aux femmes, les violences à l’école et plein d’aventures de vie vécues par les enfants dans leur quartier. Dusko a joué de la musique avec sa guitare, les enfants ont pu écouter de la musique acoustique, se détendre et aussi essayer de jouer la guitare, toucher l’instrument et se familiariser avec. Sarah et Mélodie ont proposé un atelier créatif autour des recettes de crêpes. Grazzi et Cosmin ont cuisiné de crêpes avec pour tous les enfants, un très beau moment !

Maite

Aven Savore

Aujourd’hui réunion exceptionnelle d’AVEN SAVORE !  pour préparer le spectacle de Samedi, à au festival Chap’co à boissy le sec ! Hafsatou nous présente la nouvelle Set-List qu’elle à préparé durant l’été, un renouveau salutaire pour la troupe qui se sent prête à relever le défi ! On passe le reste de la séance à passer en revue les différentes chansons et danses ainsi que les transitions. Nous sommes fin prêts pour le grand soir !