Le capitalisme distille une morale de voisins, en tout cas du bon voisinage. Ce qui reste de la socialité quand il n’y a plus de but ultime commun, quand il n’y a plus d’entreprise sociale en cours, quand il n’y a plus de droits ou de libertés collectives à conquérir, c’est justement ceci: un idéal de bon voisinage, globalement convivial, certainement bienveillant et en tout cas plein de prévention et de politesse.

La morale du bon voisinage a ainsi une double vertu, sociale et politique. D’une part elle semble prendre favorablement la place d’un véritable lien social, et d’une véritable identité collective; d’autre part , la morale du bon voisinage est terriblement efficace pour policer nos comportements, nous renvoyer chez nous et renoncer à tout débordement ou risque social.

Le voisinage est une dimension privilégiée par toutes les politiques libérales, autoritaires ou sécuritaires. Il porte l’espoir d’une vie sociale limitée, souvent de surface , mais qui a la double vertu d’enfermer chacun chez soi , sous la surveillance commode des voisins « vigilants ». Toute dictature fonctionne sur le voisinage.

En effet , quelle meilleure analogie entre une morale politique individualiste qui prétend borner la liberté de chacun, au nom de celle des autres, et l’expérience concrète du voisinage , et de ses conflits de limites, de frontières?

L’expérience du voisinage est une expérience du chacun chez soi, qui identifie immédiatement toute excursion, aventure, initiative à de l’incivilité , du débordement, et en tout cas à quelque chose de forcément illégitime.

On ne peut bâtir aucun travail de création de lien social, communautaire , ou politique sur le terrain, en partant du voisinage.

Cette affirmation est évidemment très engageante car c’est souvent dans cette direction et cette direction seulement, que les structures d’éducation populaire et institutions locales, envisagent la question du lien social, et du travail avec le territoire.

Or le territoire c’est justement le contraire de la notion de voisinage. Autant le voisinage est individualiste et limitatif, autant le territoire est par nature une notion ouverte sur l’altérité, l’extériorité et des espaces non bornés.

Autant le voisinage se présente d’emblée comme une expérience contrôlée, strictement limitée et décomptée , c’est à dire un tout petit investissement qu’on décide à la marge, autant la notion de territoire ne nous garantit rien de tel. Nous pouvons être dépassés, par un territoire; nous pouvons être entraînés, par la découverte du territoire. Littéralement,nous pouvons nous y perdre.

Si le voisinage est un codicille, un petit tribut que l’on consent vis à vis du monde extérieur, un peu comme cette journée des voisins, un peu ridicule, la notion de territoire , au contraire, ne nous économise pas et ne nous garantit de rien. Nous n’habitons pas le territoire; en fait, c’est lui qui nous habite. Il nous transforme au même moment où nous ne pouvons nous engager qu’à le transformer à notre tour, comme on peut , à la marge.

Nous ne l’avons pas choisi, mais nous ne pouvons pas lui échapper et nous n’avons d’autre choix au final que de le découvrir et de nous y impliquer, ne serait ce que pour exister.

Comment concevoir une pédagogie du Territoire , qui ne se réduirait pas à une pédagogie cosmétique du bon voisinage et de la convivialité de surface?

Quels seraient ses principes, quelles seraient ses pratiques? Il nous semble, à nous, qu’une pédagogie du territoire repose sur une approche de l’espace complètement différente. Il ne s’agit pas de s’inviter les uns, les autres; il ne s’agit pas de se retrouver aux limites de nos vies privées pour quelque moment plaisant.

Non, une Pédagogie du territoire repose toute entière sur l’idée de la création d’un espace commun, qui aujourd’hui fait défaut. Il s’agit de conquérir de nouveaux espaces, de nouveaux temps. Le sens individu/ collectif est ici complètement inversé. On ne part pas de l’individu pour aller vers les autres; on part pas de la vie privée, pour aller vers une vie publique, on ne part pas de chez soi , pour aller chez les autres.

A l’opposé, il s’agit de création, de conquête, de fondation d’espaces et de nouveaux territoires. C’est à partir de ceux ci qui seront par définition communs dès leur conception, que les individus y prendront place, dans un temps second.

Ne soyons donc pas étonnés, si en Pédagogie sociale, sur les lieux de nos actions et ateliers de rue, nous n’hésitons pas à faire venir de « l’extérieur », à commencer par nous mêmes. Nous ne nous contentons pas, lorsque nous « ouvrons dehors » aux seuls usagers constants de ces espaces. Nous prenons des initiatives, nous amenons du monde. Car pour bâtir dehors, il faut de l’autre.

« Je hais mes voisins car l’aime mes lointains. »


Le territoire est à l’espace ce que la conscience de classe est à la classe : quelque chose que l’on intègre comme partie de soi […] » et « La notion de territoire est donc à la fois juridique, sociale et culturelle, et même affective. Le territoire implique toujours une appropriation de l’espace : il est autre chose que l’espace. »[1]

                           Roger Brunet, Robert Ferras, Hervé Théry (1993).


[1] Roger Brunet, Robert Ferras, Hervé Théry (dir.), Les mots de la géographie. Dictionnaire critique. Reclus, La Documentation française. 1993 (1e éd. 1992).

Samedi 15 juin

Atelier Jardin de Saulx Les Chartreux

Aujourd’hui notre équipe de jardinier, constituée de Faraj, Manon, Cosmin, Youness, Alex, Laura, Nicolae et moi-même sommes rendus au jardin de Saulx les Chartreux. Nous avons eu la chance de débroussailler le terrain tous ensemble dans la joie et la bonne humeur accompagné d’un beau soleil de printemps.

Atelier Villa Saint Martin

Aujourd’hui nous sommes allés à la Villa Saint Martin. Nous avons fait des bracelets et des colliers de perles avec les enfants avec quelques parents qui sont venu participer aux ateliers avec nous.

Nous avons fait des jeux collectifs et les enfants ont pu être maquillé comme ils le désiraient.

Léa, Faraj

Atelier Parthénon

Belle journée sous le soleil du Parthénon !

Nous avons fait le choix d’emmener les enfants au parc pour faire un grand foot et du maquillage. La petite enfance est quant à elle restée au parthénon !

Quelle aventure ! Nous avons pris le goûter dans le calme et le bonheur !                                                                            

Joséphine

Vendredi 14 juin

Atelier Rocade

Aujourd’hui nous sommes allés à la Rocade.

Mariama et moi nous sommes occupés de la petite enfance et avons proposés de la dinette ainsi que des legos.

Faraj et Laura ont, quant à eux, animé un atelier maquillage. Alin, lui, a encadré un atelier peinture.

Une très belle journée !

Youness

Atelier Bel Air

Aujourd’hui nous nous sommes rendus à Bel Air. Olivier a proposé un atelier dessin. Flora et moi avons fait un killer ainsi qu’un béret. Dusko a quant à lui, animé un atelier badminton. Cosmin et Alex se sont occupés du jardin. Ce fut une très bonne après-midi qui s’est terminée sur un gouter. 

Victoria

Atelier Antony Pôle

Lors de notre atelier à Antony Pole avec la présence de notre photographe Thomas Bérard, nous avons fait un atelier petite enfance qui a ravi les tout petits ! Nous avons aussi fait un atelier maquillage au henné et maquillage basique du visage, ils ont eu tout deux énormément de succès ! Le dernier atelier était composé d’un tir à l’arc ainsi que d’un chamboultout.

Tout le monde était très content, autant les enfants et ados que les parents ! Nous avons fini par un délicieux goûter qui en a ravi plus d’un !!

                                                                                                              Manon

Jeudi 13 juin

Atelier Balladin

Un agréable après-midi à Balladin. Nous avons proposé plusieurs ateliers : petite enfance, maquillage, musique et peinture. Les enfants étaient au rendez-vous. De nombreux petits étaient présent et ont partagés un moment de jeu à l’atelier petite enfance. D’autres ont appréciés les ateliers musique, peinture et maquillage comme il se doit !

A la fin, les mamans ont profité de la musique en dansant. Pour terminer, le gouter s’est déroulé dans le calme, tous étaient heureux d’avoir partagés ce moment avec nous !

Oriane et Victoria

Atelier Massy

Aujourd’hui, petite après-midi sous les nuages !

Cependant la petite enfance, le puissance 4 et les jeux collectifs ont su faire venir les habitués de Massy !

C’est autour du puissance 4 et de la petite enfance que se sont principalement dirigés les jeunes du quartier.

Après une bonne chanson relaxante que le goûter a été lancé ! Quel plaisir de prendre le goûter dans le calme !

Atelier Skate Park

Nous nous sommes rendus aux alentours du skatepark de Longjumeau : dans des city stades et en face d’une école maternelle.

Le programme de cet atelier était varié : du sport (football, basketball) ainsi que des activités créatives (peinture, dessin à thème libre) et un espace large dédié à la petite enfance.

Un moment apaisé du côté dessin et peinture accompagné de créations de toutes les couleurs et plusieurs matchs d’une compétition intense pour les enfants et adolescents les plus sportifs.

Axel

Atelier CLAS

En ce dernier jour de CLAS de l’année, nous avons vus les choses en grand ! Nous avons préparé beaucoup de crêpes, avec beaucoup de chocolat (ce qui a ravi les enfants) ! Nous avons su nous répartir pour les aider dans leurs devoirs et préparer le goûter en temps et en heure. Le CLAS s’est terminé en musique avec des jus, de délicieuses crêpes remplies de chocolat, de confiture, de sucre, un vrai goûter de roi !

A l’année prochaine pour de nouveaux CLAS, qui seront désormais gérés par quelqu’un d’autre que Nicolae, mais qui resteront toujours un moment de partage, de savoir, et surtout une grande partie de plaisir !

                                                                                                                                         Manon

Mercredi 12 juin

Atelier ClAS

Aujourd’hui nous avons pu découvrir l’atelier du CLAS. Il y avait une vingtaine d’enfants.

Nous avons d’abord commencé par installer des tables et des chaises pour prendre la collation (fruits, pains au chocolat et sirop).

 Ensuite, nous nous sommes tous mis en rond pour jouer à « Dans ma maison sous terre », celui-ci s’est déroulé entre bonne humeur et rires. Nous avons continué avec un roi du silence pour permettre aux enfants de s’extérioriser en criant et de se calmer quand il fallait faire un grand silence.

Pour finir, les enfants ont été répartis en trois groupes : les CP, les CE1 et CE2, les CM1 et CM2. Ce qui nous a permis de s’installer pour se pencher sur l’aide dont chacun avait besoin.

Victoria et Flora

Spéctacle Aven Savore

Arrivé sur place, accueil convivial autour d’un repas dans une cantine. Récupération des costumes et du matériel pour être fin prêts: marche aux côtés des artistes dans les rues d’Orly.

Nous accompagne une fanfare tsigane accompagnée de chants connus par les enfants comme les artistes a nos cotés. Au terme de cette balade musicale, nous nous sommes installés sur la scène afin de présenter notre spectacle aux familles du quartier, rythmés par l’enthousiasme des enfants. Petit contre temps: la pluie qui était au rendez vous nous a contraint d’arrêter la représentation, qui s’est poursuivie sous un abris accompagnée par la fanfare. On entend encore résonner les sons de cuivre et de cris de joies… 

Atelier Villiers

Cet après-midi nous avons proposé plusieurs activités avec les enfants. Cham et Alex se sont occupés du maquillage, Elisa et Léa de la petite enfance avec des jeux de constructions, Olivier, Nicolae et moi avons proposé du tir à l’arc au début puis nous avons fait du foot. Alin s’est proposé dans plusieurs activités.

Les enfants ont pu appréciés ses activités où a eu lieu des moments d’échanges. Cela été un réel plaisir qui s’est terminé par un goûter agréable, dans le calme et la bonne humeur.

Cham, Léa et Faraj

Atelier St Eloi

Cette après-midi, en essayant de passer entre les gouttes, nous avons proposé aux enfants des collectifs d’adresse, des jeux de société ainsi que de se mettre dans la peau d’un journaliste.

En jeux collectifs les enfants ont pu jouer à la tomate ou encore au chamboule tout, pour les jeux de société il y avait le dooble, les incollables mais aussi des feuilles et des crayons pour ceux qui voulaient dessiner.

Pendant ce temps-là, nos petits journalistes sont allés interviewés les personnes aux alentours du quartier pour connaître leur ressentis sur l’association et le quartier de St Eloi.

Nous avons fini la journée par un goûter, dans la bonne humeur.

Flora

Atelier au local

Aujourd’hui au local nous nous sommes retrouvés avec le petit groupe habituel. Nous avons fait un grand quizz par équipe. Il y avait 3 thèmes : la musique, la nature et la géographie. Nous avons pu s’amuser et apprendre de nouvelles choses. Nous avons passé un bon moment ensemble ! Les timides commencent à se sentir à l’aise. Nous avons ensuite pris le goûter tous ensemble ! Il y a eu des chocolats pour tout le monde.