Le règlement du taille crayons

Pour tel parent qui a des enfants scolarisés en collège, tel éducateur ou acteur social qui en connaît et qui en suit, l’évolution des pratiques règlementaires et procédurières des établissements est en passe de devenir … un monument!

Pour une simple entré en 6ème,  l’enfant concerné se retrouve  dès le premier jour confronté à un fatras de règles et d’interdictions à faire signer, dont l’accumulation, la juxtaposition et la banalisation posent problèmes.

  • Accumulation de règles , car celles ci émanent de partout et de tous les adultes de passage. N »importe qui peut édicter tant qu’il s’agit d’interdire…
  • Juxtaposition de règles, car personne ne semble se soucier que son florilège de règles, répète ou contredise celles de es collègues, des autorités voisines; aucune vision d’ensemble, aucun souci de cohérence n’est nécessaire, pour proscrire.
  • Banalisation des règles, car cela fonctionne. Les enfants, les parents , les publics , acquiescent, encaissent, enregistrent, le plus souvent sans mot dire et sans contestation. Le rapport de force est par trop inégal. Même si on n’est pas d’accord, on signe.

Bien entendu , on trouvera sans surprise dans le cahier de correspondance un règlement intérieur de l’établissement qui semble bien naturel; mais dans le même cahier, et sur feuilles volantes viendront donc se surajouter: le règlement de la cantine, le règlement des toilettes, le règlement de l’utilisation d’internet, du carnet de correspondance , etc…

Nous avons même rencontré même des règlements de  » la trousse » ou du « cartable ».

Du coup, et par mimétisme, je me suis surpris à prendre part moi même à cette « floraison règlementaire »  et à produire le règlement manquant du taille crayon.

Au sujet de ce taille crayons, on pourrait édicter par chapitres séparés, un certain nombre d’articles décrivant précisément et sans contestation possible: – son obligation, – sa disponibilité, – son emplacement, – ses caractéristiques techniques, – la fréquence de son usage, –  l’entretien de sa lame, -la gestion éco-responsable de ses déchets, – la prévention de ses risques, etc…

Et évidemment tous ces règlements, toutes ces règles , seront écrites en adoptant abusivement un ton consensuel, un « nous obligatoire », comme si nous en étions les auteurs. Ne s’agit il pas de  « Nos » règles de vie de « Nos » classe, et encore des règles de « Notre » vie d’écolier (ou à l’école) ou de « Notre » établissement… On écrira même parfois l’expression,voire la résonance curieusement libertaires, de « communauté éducative »

Et comme si ceci ne suffisait pas, apparaitront au gré même des « cours » et selon les enseignants, encore et encore, des recueils de règles et d’engagements « solennels », pour chaque matière, pour chaque prof.

Plus les règles pleuvent et s’abattent , et plus elles sont « naturalisées »; ainsi les listes interminables d’interdits sont-elles, présentées comme liées à des éléments extrêmement positifs comme « la vie », « la réussite », « l’harmonie », etc…

L’enfant lui même ne doit pas seulement y souscrire, s’y soumettre; en réalité il leur doit tout. Il n’existe et ne peut exister que dans le respect de toutes ces règles.

C’est certain:  ces règles ne sont pas faites pour être débattues, discutées, expérimentées entre soi, négociées, ou encore moins, décidées ensemble.

Elles sont nées d’un même désir délirant: celui de prévoir toutes les possibilités de contestation et de conflits, avec les enfants, les parents, l’environnement et de les exclure.  Elles sont nées du fantasme de hisser les institutions et leurs acteurs au dessus de toute contestation , et que la faute, comme les erreurs soient toujours de l’autre côté.

Elles ne sont même pas faites pour être lues! Elles sont imprimées, photocopiées et la seule signature du parent, du responsable (assortie symboliquement – cela va de soi- de celle de l’enfant lui même), compte.

En fait les règles ne servent à rien; elles ne comptent pas. Peu importe ce qu’elles disent et ce qu’elles contiennent. Leur véritable message, leur authentique valeur est ailleurs. Elles sont là pour nous exproprier de nos vies.

Les règles, surtout dites « de vie » , nous déclarent toujours : « Ici tu n’es pas chez toi« ; « Ici tu es juste admis toujours en attente d’un renvoi éventuel »…

Elles nous disent encore:  « Peu importe qui tu sois, il faut que tu existes le moins possible, que tu te glisses, que tu t’effaces et que tu te dilues , sans rien changer à l’agencement institutionnel qui t’entoure ».

L’idéal, qui découle de l’anthologie de toutes ces règles est celle d’un enfant , réduit à l’élève d’être éternellement neutre, camouflé, travesti, clandestin, et plus absent que présent au fonctionnement des structures qui devraient pourtant être les siennes.

Toutes ces règles nous passent le message; elles nous disent toutes : « Renonce! »

« Renonce à être, renonce à modifier quoi que ce soit,  et au fond, retranche toi dans une indifférence salutaire qu’on te conseille ». Le mieux au final, serait que tu traverses sans passion les lieux et les institutions qui sont les tiennes.

Le fatras des règles et des règlements nous éloigne ainsi de toute envie d’appartenir, de partager, de vivre ou d’être ensemble. Ce qui compte ce n’est plus le contenu, mais la seule forme.

Peu importe que tu triches, si les règles sont sauves. Peu importe que ce que tu fais au fond, et ce que tu produis, tant que tu as toutes les apparences de ton côté: le bon horaire, le bon matériel et que tu sois… en règle.

Les enseignants, les responsables, les directions qui ont rêvé cela ont rêvé d’un monde où ils ne seraient tenus responsables de rien. Toute l’accumulation réglementaire repose sur l’espoir fou que l’autre soit toujours responsable de tout; toujours responsable de ce qui lui arrive. Toujours responsable de ce qu’on n’a pas su faire ou empêcher en tant qu’éducateur, enseignant, acteur social.

Toute cette entreprise législative dérisoire cache et révèle nos démissions éducatives et sociales . Elle exprime notre désir fou, notre besoin absolu de ne plus être dérangé par tous ces enfants , par toutes ces réalités. Elle met en scène notre besoin de repos, ici , maintenant , térenel peut être devant le tombeau de nos révoltes passées.

 

Samedi

Jardin de Saulx les chartreux

Samedi, nous sommes allés au jardin communautaire de l’association situé à Saulx les Chartreux. Pour cette belle occasion nous étions une vingtaine de personnes enfants et adultes confondus. Au programme nous avons pu récolter les pommes de terre, ramasser pleins de fruits et légumes, tomates, courgettes, noix, pommes, poires… Au menu du midi nous avons pu déguster une succulente salade de tomates, radis et diverses légumes accompagné de viande cuite au feu.

 

Pour la petite anecdote, l’un des participants avait décidé de cacher son butin de récoltes dans le jardin. L’ambiance et l’énergie générale lui ont finalement fait avoir des remords. Il a donc décidé de montrer sa cachette afin de partager son butin.

 

Atelier de la Villa Saint Martin

20180908_154955

Aujourd’hui, nous étions à la villa saint martin, après deux semaines de fermeture les enfants étaient contents de nous retrouver. Un des enfants a même dit « Vous étiez passez où ?», voilà une anecdote.

20180908_151943

Pour les activités nous avons fait : du maquillage pour enfants, ils ont chacun fait preuve de créativité pour imaginer en quoi ils voulaient être maquillés ; deux grandes fresques d’aquarelles contenant des dessins très variés et colorés ; du tir à l’arc, le record du jour est de 23 points ; du badminton où petits et grands ont participé, une petite enfant remplie de jouets et divers jeux de cartes.

received_303105573816741

 

Aven Savore

La répète de samedi à été très utile, et les enfants étaient tous présents.

P_20180908_164122

On a commencé à retravailler le spectacle du début jusqu’à la fin. Une très bonne ambiance parmi les enfants qui ont réussi à progresser dans les chorégraphies et le chant.

P_20180908_145007_SRES

A la fin nous avons conclu avec un bon gouter bien mérité.

P_20180908_155311

Vendredi

Atelier de la rocade

Contrairement à ce qu’avait annoncé la météo ce matin, c’est le soleil qui nous a accompagnés pour la reprise de l’atelier de rue de la Rocade ! Et c’est donc avec ces doux rayons que nous avons eu le plaisir de revoir les enfants qui sortaient de l’école.

20180907_165509

Au programme aujourd’hui : un atelier petite enfance bien fournie, du maquillage toujours aussi stylé, du tir à l’arc pour les sportifs, et enfin pour les manuels un atelier de confection de petits bonshommes en fil de fer et bouchons de liège.

20180907_165521

Les enfants étaient nombreux et les ateliers n’ont jamais manqué de monde ! Les mamans aussi étaient là et nous en avons profité pour leur donner quelques flyers de l’association.

20180907_173928

A la fin nous avons pris le goûter tous ensemble et c’était très sympathique.

20180907_170353

 

Bel-Air

Aujourd’hui, nous sommes allés au jardin du quartier de Bel Air ! Quand nous arrivons dans le quartier, nous remarquons que tous les enfants sont à l’école. Nous partons donc en direction de l’école primaire et de l’école maternelle pour annoncer aux familles qu’il y a des beignets et des activités pour décorer le jardin.

0

Et en à peine 5 minutes nous voilà entouré d’une trentaine d’enfants, l’estomac creusé par leur journée passé à l’école. Nous finissons de faire frire les beignets et les distribuons. Quelques-uns restent avec nous pour décorer la barrière autour du jardin avec de jolies guirlandes.

41277991_240958679952693_2623696590849703936_n
Après avoir arrosé les plantes et débroussaillé le potager, nous accrochons nos belles guirlandes sur la clôture. Une fois tout ça finis, nous prenons le goûter, au menu beignet encore chaud, 4 quarts au chocolat, et sirop frais !!

vfr
Pour la semaine prochaine, les enfants nous ont demandé de faire des crêpes, c’est noté ! A vendredi les filles et les gars

Cuisine

Aujourd’hui, nous avons une fois plus voyagé. Nous avons eu plaisir à déguster un très bon couscous mené par zohra, une habituée de l’association et des repas du vendredi. Cette journée a eu encore plus de saveur puisque nous l’attendions avec plus d’impatience qu’à l’accoutumée. Faut dire que zohra a su nous mettre l’eau à la bouche.

41215429_233953150625081_5556504950109896704_n

En effet dès jeudi, elle a commencé à préparer les ingrédients du couscous et à faire cuire quelques petits éléments. Pour moi, qui n’étais pas en cuisine, mais qui baignais dans de très bonnes senteurs maghrébines tout au long de la journée, ce fût un supplice de se dire qu’il fallait attendre encore un jour pour pouvoir goûter à ce plat.

41222127_710469579345674_5379643342231437312_n

Mais tout vient à point à qui sais attendre et je dois dire que cette attente fut très bien récompensée puisque le repas était un délice. C’était sûrement l’un des meilleurs couscous que j’ai mangé jusqu’ici.

41199845_746754732332860_6967570005139390464_n

Au-delà même de cette belle récompense culinaire, la meilleure partie, si j’ose dire le meilleur morceau, à n’en point douter, était l’ambiance en cuisine pendant la préparation mais aussi pendant la dégustation.

 

Champlan

IMG_20180907_151746

Un bien bel atelier aujourd’hui à Champlan !

20180907_151022

On installe sur des nattes un grand parcours de motricité, juste à côté de l’atelier de petite enfance habituelle.

20180907_154635

IMG_20180907_151614

Sur une table, un peu plus loin on joue au UNO, aux cartes, aux dames. Et sur d’autres nattes, on apprend à lire, écrire, l’alphabet, les jours de la semaine ect…

IMG_20180907_15220620180907_152906

 

Jeudi

Massy

Skate-Park

Pour cette reprise au skate Park, les enfants étaient très motivés. Ils étaient en forte demande de maquillage.

IMG_20180906_162744_1

Les filles ont apprécié les bracelets brésiliens. Concernant la petite enfance, les jeux de construction ont eu un franc succès.

IMG_20180906_163124IMG_20180906_163728

Les enfants ont même pu expérimenter le toboggan sur les rampes de skate parc. Le chant juste avant le goûter a favorisé une bonne dynamique de groupe et une bonne ambiance.

IMG_20180906_164329IMG_20180906_165253_1

Tout le monde semble avoir apprécié cet après-midi.

IMG_20180906_174330

 

Bibliothèque Baladins

Quand nous arrivons au baladin, petit rituel de début : Nous frappons à toutes les portes en annonçant la venue d’intermède Robinson « Les enfants, les parents ! Intermèdes Robinson est là !! ». Et c’est partie direction la petite bibliothèque dans l’accueil de l’hôtel !
Nous étions surpris et heureux de constater qu’il n’y avait pas beaucoup d’enfants, car ils étaient… à l’école !!! Mais quelques minutes après, voilà nos écoliers qui débarquent !! Et….

IMG_20180906_173327

Il était une fois, un petit groupe d’enfant qui écoutait Moïse raconter des histoires. Des courtes, des longues, des qui font peur et des qui font rire. Les enfants étaient trop contents de pouvoir toucher les livres sensorielles, et d’écouter des histoires sensationnelles.

IMG_20180906_160803

Après avoir fini le dernier livre, nous allons en direction du parking de l’hôtel pour jouer au « Jaques a dit » avant de prendre un bon gouter. La bonne humeur continua quand nous avons décidé de chanter des chansons que nous connaissions.

IMG_20180906_170053
Puis est venu le temps de se dire au revoir et à la semaine prochaine ! Bon courage pour l’école !

IMG_20180906_173153

 

Mercredi

Saint-Eloi

Aujourd’hui, nous avons eu le plaisir de retrouver les enfants du quartier de st Eloi ! Nous avons proposé plusieurs ateliers, un coin petite enfance, un atelier sportif avec de la pétanque, du tir à l’arc et du badminton, un atelier « dessine ta rentrée », et un atelier jeux de sociétés.

IMAG0032

Pendant que certains s’essayaient à tirer des flèches sur la cible, ou s’échanger des volant par-dessus le filet, d’autres ont partagé une partie de loup garou endiablé. Les enfants de l’atelier dessin ont produit de réels chefs d’œuvres, qu’ils ont gardée pour montrer à leurs parents.

IMAG0038

Avant de prendre le goûter nous nous sommes tous réunis pour jouer, au poisson pêcheur, et au Lucky Luke. Les gagnants ont pu distribuer le goûter, comme quoi à st Eloi aider est une récompense !

IMAG0037

Bien ! On se dit à la semaine prochaine pour déjà commencer à préparer la fête d’halloween !!!

IMAG0027

 

Bondoufle

Pour cette première de la reprise des ateliers de rue après les vacances, les retrouvailles ont été particulièrement agréables.

IMG_2996

En plus de revoir les enfants habitués de l’atelier nous avons également eu le plaisir de faire la connaissance de nouveau venue sur le camp.

IMG_3011

Ces nouvelles arrivées ont créé une plus grande émulation ainsi qu’une nouvelle dynamique qui s’est traduite par exemple par la présence de plus de parents à ateliers qui sont resté tout le long.

IMG_3035

Nous avons également pu profiter du talent de chanteur d’un des parents qui est récemment arrivé de Moldavie.

IMG_3010

On peut dire que cette rentrée commence sur des chapeaux de roue et laisse présager des ateliers avec une atmosphère nouvelle, riche en surprise et pleine de joies.

IMG_3062

 

Jardin Bel Air

Cette reprise au jardin de Bel Air s’est bien passée, les enfants ont pu profiter du beau temps pour faire des dessins, des guirlandes pour décorer le jardin et jouer au foot, le tout avec de la musique grâce à l’enceinte.

IMG_1984IMG_2007IMG_2008
Pendant ce temps, les adultes et d’autres enfants ont ramassé les pommes de terre, récoltés les courgettes et les tomates, ils ont arrosé et chanté. La barrière détruite pendant les vacances a également été réparée.

IMG_1996

 

Mardi

L’atelier sociolinguistique s’est déroulé aujourd’hui dans une ambiance de rentrée. La reprise s’est faite sous une bonne dynamique, avec des « habitués » et quelques nouveaux, qui ont tous montré une grande motivation. Nous avons même partagé des fous rires, toujours dans une atmosphère de bonne humeur.

La prochaine récolte du jardin nous a donné une idée du thème de l’atelier qui tournait autour du jardinage. Nous avons mis en scène les participants dans des dialogues. La plupart ont apprécié cette approche même-ci, pour certaines, leur caractère introverti a conduit à une légère hésitation. Je pense cependant que nous réussirons à lever cette appréhension au fil du temps.

En somme, pour ce premier atelier de cette nouvelle saison, la motivation que les participants ont manifestée, est j’en suis sûr un gage d’un atelier qui une fois de plus sera riche pour eux comme pour nous.