Qui, enfant, ne s’est pas pris au moins une fois de passion pour un oisillon tombé d’un nid?

Combien de générations d’enfants n’ont pas tenté, le plus souvent en vain, de nourrir et d’héberger , ce petit en mauvaise posture?  Cet événement représente ou a représenté même une expérience « éducative classique », pour  tant d’enfants des villes comme des campagnes. La confrontation à ce que la vie peut réserver d’espoir, de sentiment d’impuissance et de fatalité et de mort.

Mais cette expérience commune , directe ou indirecte contribue aussi à un fond de culture que nous partageons, et particulièrement dans les secteurs de l’éducation, de l’enseignement, et du Social.   Nous sommes pris dans des représentations héritées par l’histoire de nos institutions, l’histoire de nos sociétés , qui s’accroche et qui se nourrit de telles images.

Le travailleur social croit à la rencontre providentielle, comme l’enfant avec l’oiseau tombé du nid. Il fait de cette rencontre un point de départ, un point d’appui, un commencement d’une histoire qu’il se raconte.  Toute notre culture professionnelle et sociale repose sur de tels arrangements. Nous « rencontrons » des enfants plus ou moins difficiles, des situations, des familles, des équipes… qui sont ce qu’elles sont , « par nature ».

La plupart des travailleurs sociaux croient à la rencontre comme on croit, non pas au Hasard, mais à la Providence. Ils croient en un hasard sans finalité , ni détermination.  Et tout ensuite en découlera . Il faudra remédier à ce qui fait défaut.  L’oisillon a-t-il froid? Il faudra le couvrir. A-t-il faim? Il faudra le nourrir. Mais surtout quoi qu’il arrive, pensons- nous, il faudra le replacer , le réintroduire dans son milieu et dans « sa » nature. 

Il y a  là toutes les croyances de nos cultures professionnelles en panne. Ce seraient les individus qui échoueraient, qui dévisseraient, qui perdraient pied.  Il n’y aurait nulle détermination, nulle rationalité à comprendre, nulle source de l’exclusion ou de la marginalité à comprendre. C’est l’exclu qui s’exclue, et le marginal qui se marginalise.

Pas de contexte, pas de raisons.

Ce qui heurte l’enfant, face à l’oiseau tombé du nid, c’est la révélation que la Nature ne serait au final pas « bonne » en elle même et qu’elle ne retient pas ceux qui tombent.  Le travailleur social, l’intervenant éducatif, l’animateur socioculturel veulent eux aussi croire en une bonne société , qui retient ceux qui y vivent et dans laquelle il suffirait de réintroduire ceux, qui sans raison, ni détermination, en seraient exclus et rejetés.

Il ne viendrait à l’idée de personne d’imaginer que c’est la « mère-oiseau », elle même, qui éjecte l’oisillon; que cette société censée protéger et intégrer, produit dans la réalité elle même, inévitablement et inexorablement de plus en plus d’exclus et de précaires.

Il est si difficile de croire que c’est celui qui est censé éduquer, qui produit l’ignorance, que c’est l’institution qui est censée socialiser, qui produit l’exclusion et la marginalité.

Nous sommes pourtant passés à un autre niveau, un niveau supérieur, où nous voyons et découvrons que ce sont justement les institutions qui avaient été fondées pour produire un peu de continuité, un peu de cohésion, qui, aujourd’hui, sécrètent la  fragmentation. Ainsi , vous n’êtes pas plus tôt inscrits à Pôle emploi, que , passée la porte d’entrée, à votre insu, vous voici déjà radié.

N’auriez vous pas oublié de produire un document impossible dont la demande vous a faite, à un moment X,  aux tréfonds d’Internet?

Et il en est de même pour vos droits et vos allocations, de plus en plus conditionnelles, de plus en plus conditionnées, en un mot… de plus en plus improbables.

Et c’est ainsi que c’est le foyer, la maison d’enfants,censée abriter qui met dehors, ou enregistre benoitement les fugues; les mesures de justice à peine prononcées, deviennent des mains levées dès que la situation se complique. Dans les polyvalences de secteurs, on érige des barrières , des barrages, des épreuves à passer .

Des employés vont faire filtre, vont faire « sas »des travailleurs sociaux vont être présents pour expliquer « qu’on ne peut rien pour vous » . Et ce nouveau service , destiné à éloigner, à protéger l’institution et ce qui lui reste de coquille vide nous allons l’appeler triomphalement: « Accueil de proximité ».

Aujourd’hui , les oiseaux , plus que jamais, tombent des nids; mais c’est qu’on a savonné les troncs et les branches!

Et les arbres ne les accueilleront plus. C’est toute une autre société des oiseaux tombés, que nous avons à inventer, à créer. C’est une autre manière de prendre soin, d’éduquer, de vivre , travailler et habiter ensemble que nous avons à produire.

C’est une autre action sociale et éducative, réaliste et sans illusions; une action sociale à la fois inconditionnelle et durable dont nous sommes pionniers.

Celui qui croit à la Providence , croit aussi à la Fatalité. Il est prêt à tout accepter, sans jamais réagir, sans révolte et sans conflits. En Pédagogie sociale ,  nous ne croyons pas à la rencontre providentielle, nous pensons les déterminations, les relégations sociales, politiques, administratives  et économiques .Nous nous savons le terrible poids de la détermination sur les choses et sur les gens. 

En Pédagogie sociale, nous connaissons le Hasard , la complexité des choses, et  la conflictualité. C’est cette complexité , l’ensemble des contradictions et des forces opposées qui s’affrontent, qui composent une réalité flexible, qui nous donnent un peu de liberté et de pouvoir.

Samedi

Atelier de la Villa Saint Martin

Aujourd’hui avec le permanent Dusko, Marvin, Farhana, Marie-Elisabeth, Brendan, Mariama, et Coline nous sommes allés à la villa Saint Martin.

Sans titre

Il y a eu plusieurs activités : atelier peinture (Coline), jeux de société (Marvin), jeux collectifs (Brendan et Marie-Elisabeth) et cuisine (Mariama et Farhana).

Puis, nous avons ensuite pris le goûter avec les enfants et déguster les délicieuses crêpes que Mariama et Marie-Elisabeth ont faites, avec du nutella.

Atelier des hôtels sociaux

Quel bel atelier aujourd’hui aux hôtels ! Nous arrivons à l’hôtel F1 où nous installons l’atelier de cuisine et celui de peinture. A peine a-t-on sortie les pinceaux que les enfants s’amassent devant le matériel. On colle des feuilles sur les murs de l’hôtel et on dessine des silhouettes dessus que l’on découpe en 3 : la tête, le tronc et les jambes.

IMG_20180414_145831

Les enfants remplissent une de ces parties au choix, et même si la consigne comme souvent, est parfois détournée, les enfants se prêtent au jeu, et le résultat est… intéressant ! IMG_20180414_151848

A la cuisine on prépare du pain perdu, avec les enfants, on casse les œufs, on mélange le sucre et la farine, et après avoir trempé le pain à l’intérieur on le met à cuire dans la poêle sur le trépied à gaz.  On installe également un tapis de petite enfance, où l’on joue, raconte des histoires, et l’on dessine par terre avec des craies.

IMG_20180414_151811

Au milieu du parking, on fait un grand béret, qui durera tout l’atelier. Côté Parthénon, on a installé une petite cabane sous la table, cela a fait fureur ! On continue aussi d’installer notre rituel de contes à la fin de l’atelier. Que d’aventure le samedi aux hôtels sociaux !

Vendredi

Atelier de la rocade

Aujourd’hui à la Rocade nous avons proposé un atelier petite enfance, jeux de société, jeux collectifs, cuisine et maquillage.

IMG_20180413_163149

Comme d’habitude, la petite enfance et les jeux de société ont eu un franc succès auprès des enfants, mais aussi des parents.IMG_20180413_164908

Comme jeux collectifs, nous avons proposé des jeux autour du foot, passe, tir, taureau et match.

Pour la cuisine, les enfants ont préparé des crêpes. Ainsi, pour finir nous avons pris le goûter tous ensemble.

IMG_20180413_164835

Bon début de Vacances à la Rocade !

IMG_20180413_174248

Bel-Air

JYBW9111

Nous avons eu une dizaine d’enfants et nous avons préparé un atelier créatif avec des œufs et de la cire que les enfants ont apprécié mais le vent était problématique, un atelier mosaïque que les enfants ont beaucoup aimer et un espace petite enfance.

VTVK3845Nous avons fini par partager un goûter tous ensemble ou nous avons pu discuter et apprécier ce moment convivial.

Cuisine

IMG_7754

Aujourd’hui, nous avons proposé un menu typiquement égyptien pour toutes les personnes de l’association.

IMG_7756

Au menu, il y avait des vermicelles qui ont été cuit à l’huile et que nous avons mélangé avec du riz blanc, accompagné de ceci, une sauce faite à base de tomates concentrées, d’olives et de carottes et nous y avons ajouté du poulet.

Pour le dessert, nous avons mangé de la mangue et des ananas en tranche. Et en plus, nous avons proposé du thé fait à base de feuilles de menthe.

IMG_7759

Ce fut un délicieux repas que nous avons tous dégusté autour d’une belle table. IMG_7761

Champlan

Aujourd’hui,excellente journée sur le camp de Champlan !

IMG_6681

Le soleil et l’amusement étaient au rendez-vous et une équipe motivée par l’enthousiasme des enfants. Un atelier boxe a permis aux plus grands de se défouler.

IMG_6689

Un atelier petite enfance, pour les plus petits, ou des constructions de tours était installé à côté des baraques. Un peu plus loin, nous avions construit une petit coin lecture pour permettre aux enfants de s’évader à travers les contes. Pour l’atelier jeu, nous avions prévu des jeux de société, qui permettaient aux grands comme aux petits de jouer ensemble.

IMG_6725

Et pour finir, le goûter !

Jeudi

Massy

Aujourd’hui à Massy, nous avons proposé différents ateliers. Les enfants ont bien participé.

Sur place, nous avons installé un atelier maquillage, que les enfants affectionnent particulièrement. A côté, nous souhaitions proposer un atelier jeux de société et jeux collectifs, mais le mauvais temps n’a pas permis de jouer. IMG_7742

L’atelier petite enfance, qui se déroulait sous le barnum, a eu du succès.

IMG_7743

Pour conclure cette journée, nous avons partagé un délicieux goûter.

Skate-Park

20180412_165547

Aujourd’hui, avec la permanente Laura, Marie-Elisabeth, Abo, Coline, Farhana et Mariama nous sommes allées au skatepark.

20180412_163309

Malgré la pluie, les enfants étaient présents sur l’atelier petite enfance et sur l’atelier musique. Ensuite, nous nous sommes regroupés pour faire un bêret avant de prendre le goûter.

20180412_163913

Vauhallan

IMG_3331

Le bidonville étant sur le point d’être expulsé, nous avons eu moins d’enfants que d’habitude.

IMG_3332

De ce fait, nous avons pu créer un vrai moment de cohésion. Nous avons proposé des ateliers d’éveil avec la petite enfance, des dessins, des jeux collectifs et des grands jeux

.IMG_3333

Nous avons fini par un goûter chaleureux dans une cabane.

IMG_3338

CLAS

Aujourd’hui, au CLAS, nous avons commencé par un temps convivial autour du goûter, suivi de mini impro théâtral.

IMG_0390

Par la suite, nous avons continué la création de la page du CLAS, en y mettant plus de textes sur ce que nous y faisons, et la présentation des enfants qui n’étaient pas là, la dernière fois.

IMG_0395

Dans un même temps, une aide au devoir était proposée aux enfants, qui le souhaitaient.

IMG_0400

Bonne vacances !

Mercredi

Saint-Eloi

IMG_6648

Nous avons eu une super belle journée à saint Eloi, avec beaucoup de soleil, des enfants avec leurs mamans.

IMG_6667

Yasmina et Marvin ont organisé un grand jeu collectif, avec un béret et un poule renard vipère dans tout saint Eloi.

IMG_6653

Albera et brandon se sont occupés de la petite enfance. Durant ce temps, ils ont joué à la dinette, aux voitures et se sont caché dans les tentes et dans le tunnel. Petit comme grand se sont bien amusé !

Georgy, a proposé des jeux de société avec des dominos, des mikados géants, un uno et un jeu de force avec le tire à la corde.

Puis Coline et Farhana ont fait un atelier créatif ; une grande fresque à la peinture où les jeunes ont dessiné soit au pinceau, soit à l’éponge. Chacun a mis sa touche. Le résultat était vraiment très réussi.

IMG_6669

Nous avons conclu la journée autour d’un goûter avec des gâteaux et du sirop. Les enfants ont pu s’exprimer sur leurs attentes pour la semaine à venir.

Bondoufle

Aujourd’hui, à Bondoufle nous avons proposé un atelier petit enfance, cuisine, peinture et jeux collectif.

IMG_20180411_153552IMG_20180411_154653

Pour la peinture, nous avons commencé par faire de la peinture classique puis nous avons utilisé nos mains, les réalisations étaient ensuite accrochées sur les murs des maisons. A l’atelier cuisine, les cuistos ont préparé des beignets pour le goûter.

IMG_20180411_151626

A la fin, nous nous sommes tous rejoint pour faire les jeux collectifs, avec une balle aux prisonniers, un tictac boum et un béret.

Tout au long de l’atelier, de la musique permettait aux enfants et aux parents de danser.

IMG_20180411_162145_1

Pour finir, nous avons pris un goûter tous ensemble, sous le soleil et dans la bonne humeur.

Jardin

Aujourd’hui, nous allons à Champlan, avec l’espoir de récupérer quelques enfants du camp, avant de partir au jardin.

Une fois arrivées au jardin de Saulx, nous déchargeons le matériel et on se met à travailler.

Eric et Franck commencent à préparer la chaux pour traiter les arbres fruitiers tandis que Nicolae et Susanu s’occupent de débroussailler. Gabriel, a commencé a retourner la terre d’une parcelle pour planter les pommes de terre.

Avant de partir, on s’est occupé de remettre en place une balançoire à la grande joie des enfants et des adultes aussi.

Maintenant, c’est l’heure du goûter et on va tous en profiter.

CLAS

Tout d’abord, nous avons pris une collation puis on a fait des jeux.

IMG_3865

Nous avons commencé par faire des jeux rythmiques, nous avons beaucoup aimé.

IMG_3869

Ensuite, nous avons fait des pas chassés.

IMG_3871

Pour finir, nous avons travaillé sur les devoirs et les révisions. Pendant ce temps, les petits réalisaient des découpages. Pour le repas, nous avons mangé des spaghettis avec de la viande et des pommes de terre.

MLCN0303