Ils ont trouvé des solutions par leurs propres moyens

Travail social: nouvelles manières de (décom)penser (II)

Les accueils , prises en charge et procédures de suivi dans le domaine du Travail social et de l’Education spécialisée sont souvent très intenses . C’est un temps considérable que l’on passe en réunions répétées et interminables pour étudier une seule situation, parler d’un seul individu, examiner un aspect souvent minime de sa vie. Et puis, d’un seul coup,  il  y a rupture, départ pour des motifs divers, mais qui ne manquent jamais et là, c’est le flou total, c’est le blanc; la personne est partie…  pour un « ailleurs ».

Ce passage entre une situation où on devait et voulait tout savoir d’une personne et contrôler tout son environnement, vers une autre situation où on tente d’expliquer comment on ne peut plus rien savoir, ni faire , s’accompagne alors souvent d’une trouvaille langagière , assez extraordinaire:  » Il a (ou ils ont ) trouvé des solutions par ses (leurs) propres moyens ».

Fantastique expression, directe transposition dans le domaine de l’action sociale du « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants », des contes de fée, qui en une seule phrase, exprime une réalité du travail éducatif et social , bien extraordinaire.

En premier lieu, comme nous venons de l’esquisser, si une équipe de travail social peut dire une chose pareille au sujet d’un individu ou d’une famille c’est d’abord pour la raison inouïe qu’elle ignore tout de ce qui se passe dehors, « dans la vie ».

Le contrôle absolu de ce qui se passait dans le service , dans la prise en charge, dans l’institution, révèle l’impuissance absolue de ces mêmes travailleurs sociaux, à savoir la moindre chose,  dans le cadre même de la vie sociale,  dans un ailleurs et un autre temps. Si des acteurs sociaux, disent cela , c’est que dans beaucoup de cas, ils ne savent rien, au delà, de ce que deviennent les gens et les familles qu’ils ont accompagnés jusqu’à la porte.

Le premier étonnement doit donc être celui ci et il est double: comment peut on perdre les gens à ce point? Comment peut on avoir eu avec eux des relations aussi contraignantes et sans lendemain? Et surtout comment peut on être si ignorant de ce qui se passe dehors, dans la vie, dans le Monde?

Et là le second étonnement arrive: ce non savoir, cette ignorance, au lieu de légitimement inquiéter et troubler le travailleur social,  laisse chez lui, place à une espérance béate . Les gens ont trouvé des solutions, ailleurs, dans leurs propres réseaux et par leurs propres moyens. Bien sûr on n’en sait rien, mais c’est cela auquel on veut croire.  C’est une belle croyance mais pourtant assez invraisemblable car, tout de même, si les personnes avaient recours à l’aide sociale , à l’assistance éducative, à différentes modalités prise en charge, toujours plus contraignantes et difficiles à activer, c’est que justement ils ne trouvaient pas  de solution par leurs propres moyens.

C’est également assez surréaliste, car c’est prêter aux individus et groupes en difficulté toute une masse de compétences assez extraordinaires. Ainsi ce que l’institution n’ pas pu faire, ce que l’équipe n’a pas pu organiser, ce que l’acteur social n’a pas pu susciter, et bien dans la vie même , « à l’extérieur » , tout cela se fait tout seul, juste grâce aux « super-pouvoirs des usagers ».

Les acteurs éducatifs et sociaux expriment dans de telles croyances sur les compétences cachées de leurs publics de s’en sortir, tout à la fois leur impuissance professionnelle (« Nous, nous ne pouvons rien faire ») et une croyance extraordinaire dans les compétences de leurs usagers  (« Eux, ils peuvent tout faire »).

On pourrait considérer comme positive , une telle conception des personnes en difficulté sociale. Après tout, on ne prend pas les gens pour des incompétents. Dans la réalité courante, pourtant, ce type de croyance se révèle souvent peu flatteur à l’égard des usagers. Si les professionnels sont si prompts à imaginer qu’ils peuvent s’en sortir tout seul et « ailleurs », c’est aussi parce qu’ils doutent beaucoup de la sincérité et de l’honnêteté de leurs publics. Après tout s’ils peuvent si bien et si souvent s’en sortir « par leurs propres moyens », c’est sans doute parce que ces mêmes usagers exagéraient, dramatisaient leur situation ou leurs problèmes.

En quelque sorte , ils pouvaient feindre leurs difficultés. Et du coup, les départ , les ruptures, les fins de prise en charge, les « mains levées » n’expriment plus quelque chose de négatif pour les acteurs sociaux (« On a  échoué ») mais quelque chose de négatif sur les usagers eux mêmes (« On les a poussé à s’en sortir par eux mêmes »).

Aujourd’hui on habille même volontiers cette nouvelle manière de penser d’un vernis théorique assez à la mode: « Empowerment », « DPA » (développement du pouvoir d’agir); après tout le travailleur social est là pour pousser l’usager à trouver des solutions autonomes, par lui même, non? Bien entendu , on ne sait ni comment, ni par quel parcours, ni par quelle pédagogie . On s’est contenté de réclamer l’autonomie, et de l’exiger à terme fixe. Et voici que, d’une manière commode , une forme d’idéal d’autonomie, devenue aussi obligatoire que peu réfléchie, se transforme en injonction, voire en incantation, ou en pure croyance.

Au final,  cette croyance que les gens s’en sortent (par leurs propres moyens) « dehors », exprime la foi qu’on veut encore avoir sur l’existence d’un « dehors » convenable.

Si on pousse les gens dehors c’est parce qu’on veut coûte que coûte croire que la société fonctionne et intègre encore. Ainsi pour les acteurs sociaux, bercés par une conception de la société issue « des 30 Glorieuses », la société serait bonne en elle même, intégrative, socialisante, et protectrice.  Remettre les gens dehors, c’est à dire à la rue, ce ne serait pas un abandon: ce serait un simple relais vis à vis d’un environnement positif et riche d’opportunités.

L’expression « S’en sortir dehors », pour un travailleur social, serait en quelque sorte l’équivalent de l’expression,  « En ville » dans les hôpitaux. Vous savez comment on vous sert une telle expression alors qu’on vous explique que vous ne serez plus pris en charge dans le service médical qui vous suit d’habitude; quand il n’y a  plus de place pour vous, pour des examens, ou tout suivi souhaitable. On vous envoie alors « En ville », quand on ne veut plus vous voir avant longtemps. Alors on vous dit:  « Vous irez  vous faire suivre en ville », comme si l’hôpital était à la campagne, et comme si laVille était riche et pleine des services médicaux, pas cher , qu’on vous refuse dorénavant dans les hôpitaux.

SAMEDI

Atelier de la Villa Saint Martin

20180203_151735

Aujourd’hui à la Villa Saint Martin il pleuvait, il mouillait, c’était la fête à la Grenouille (comme dans la comptine !)

L’équipe était prête, elle a sorti de son camion une grande tente et on a pu s’y installer pour l’atelier petite enfance. Avec les megablocks on a construit une  grande tour avec un garçon qui s’appelle « MOI ». Un autre garçon, qui se prénomme « JE SAIS PAS », nous a préparé des chips au grille-pain (l’atelier dînette était aussi de sortie !).  Les enfants ont donc donné des prénoms très originaux à l’équipe ! 😉

20180203_153221

La musique était de sortie, l’équipe a dansé… Elle a aussi bien couru avec les garçons. Deux filles étaient aussi avec nous à la petite enfance, sans compter un petit garçon qui a passé toute la journée avec nous et sa maman. Merci pour le bon chocolat chaud et les douceurs qui l’ont accompagné ! A très vite !

20180203_161908

Atelier des hotels

Aujourd’hui nous avons proposé et animé 3 ateliers pour les enfants des hôtels de F1.

IMG_4077

2 Bénévoles nous ont aidée, beaucoup d’enfants sont venus participer aux ateliers, qui se sont déroulés l’un dans l’hôtel et l’autre dans le parking de l’hôtel F1.

IMG_4079

Les enfants ont apprécié les jeux collectifs, ainsi que les jeux de création de colliers de perle.

IMG_4088

L’après midi s’est très bien passé malgré le mauvais temps.

IMG_4062

Atelier du CLAS de Longjumeau

Aujourd’hui au CLAS de Longjumeau nous avons proposé un atelier « Draw my Robinson ». L’objectif était que chaque enfant raconte une histoire qu’il leur est arrivée avec ou sans l’association.  Pour ensuite en faire une vidéo et un enregistrement audio qui finira par faire une vidéo pour la semaine prochaine.

A la fin nous avons rejoint le quartier de VSM pour le goûter.

A la semaine prochaine

Repetition Aven Savore

WP_20180203_15_08_13_Pro

Aujourd’hui à Aven-savore on reprend les bases ! En prévision des prochains concerts on travail sur la technique vocale, et sur les différentes chansons, pour mettre les nouveaux à niveau et approfondir pour les autres. Ensuite Christiani propose un travail autour de la gestuelle et de la synchronisation.

WP_20180203_15_08_16_Pro

VENDREDI

Atelier de Champlan

IMG_4032

Aujourd’hui, nous avons proposé plusieurs activités dans le cadre de notre atelier. Il y a eu un petit stand « crêpes party » que nous avons préparé avec les enfants et dégusté au goûter. Les autres ont pu participer à un atelier d’écriture : ardoises et craies au programme ! L’atelier petite enfance était composé de dînette, de déguisements et de voitures. Ce sont les déguisements qui nous ont le plus amusés : même le chien s’est déguisé en Astérix…

IMG_E4013

Les diabolos et les assiettes étaient aussi de sortie : atelier cirque improvisé. Le goûter nous a très bien réchauffés car nous étions un peu congelés avec le froid : crêpes à la confiture de fraise et chocolat au lait.

IMG_E4052

Atelier de Bel Air

27591093_1596279207132041_611061496_n27661308_1596277820465513_2097275240_n

Aujourd’hui, nous sommes allés à Bel-Air plusieurs ateliers ont été installés.

Il y avait un atelier petite enfance autour de la dinette.

27591002_1596276817132280_2113231491_n

Il y avait un atelier créatif avec de la peinture à l’éponge sur du papier épais.

Puis un atelier jeux collectif qui a commencé par un béret et s’est terminé en foot.

Malgré la pluie les enfants se sont bien amusés.

27781249_1596276947132267_1652746126_n

Atelier de la Rocade

 

20180202_164335

Aujourd’hui nous sommes allés dans le quartier de la rocade à Longjumeau, où nous avons proposé plusieurs ateliers dont :

La petite enfance qui a eu son franc succès.

Les grands jeux où les enfants ont pu découvrir comment jouer à la pétanque et au molki.

20180202_164407

Et un tournoi de football où se sont affrontés l’équipe du Real Madrid face au Paris Saint Germain et les heureux gagnant de ce match fut le Real Madrid avec un score de 3-2.

20180202_165431

Nous avons fini cette journée par un grand gouter tous ensemble.

20180202_171833

Atelier de cuisine

20180202_102216

Aujourd’hui nous avons préparé un repas sur le thème « inspiration du temps hivernale » avec la participation des mamans des hôtels sociaux, de 2 bénévoles de l’association, et des stagiaires. Un groupe de mamans est venue pour faire l’assaisonnement du poulet et la cuisson, la salade de pomme de terre, la soupe de potiron et les délicieuses crêpes pour environt 40 personnes.

20180202_103738

C’était un moment convivial et inter-culture. Nous sommes heureux de cette journée et de ce repas qui va dans la démarche que nous voulons promulgués.

20180202_103747

JEUDI

Atelier de Vauhallan

27583409_299499383907148_2072116483_n27591515_299499447240475_1749693509_n

Aujourd’hui Nadia, Casandra, Coline et la permanente, Laura sommes allées à Vauhalan.

Laura et Casandra sont parties chercher les enfants pendant que Nadia et Coline préparaient les différents ateliers.

Il y a eu plusieurs activités : Le jeu de l’oie organisé par Coline mais les enfants se sont rapidement dirigés vers l’atelier cuisine chapeauté par Laura et Casandra où elles y faisaient des crêpes. Nadia, elle, tenait la petite enfance où les enfants jouaient aux petites voitures et à la dinette.

27658551_299499520573801_837774458_n

Avant de se réunir pour prendre le goûter ensemble, nous avons effectué un jeu collectif (tomate-ketchup) ensemble puis il y a eu le goûter, c’est là qu’il a commencé à pleuvoir. Nous avons par la suite commencé à ranger notre matériel, les enfants nous ont aidé par leur propre initiative également.

Malgré la barrière de la langue, les enfants étaient très heureux de nous voir et ce fut un plaisir de partager un moment avec eux.

27661510_299499180573835_437571279_n

Atelier du Jardin

20180201_155646

Aujourd’hui il fait particulièrement beau, le soleil est à l’horizon sur le ciel et on sent une plaisante chaleur qui nous manquait depuis bien trop longtemps.

On est passé avec Eric, Ionut et Ilienne ( de SAMU SOCIAL) qui vient nous rendre visite pour voir le jardin car il envisagerait de faire des carrés potager en bas d’un l’hôtel social du coin, pour créer des liens voir les renforcer entre les familles de différentes origines qui vivent dedans.

On part pour Champlan où nous avons récupéré Ricardo, Raul, Raluca et Selena pour ensuite reprendre le chemin du jardin.

Une fois arrivé, nous sortons bêches, fourches et râteaux pour retourner la terre et ensuite la ratisser. Selena et Raluca ont fait un grand tour dans le jardin pour ramasser la poubelle et d’autres encombrants qui traînait dans le jardin.

A la fin on a finit avec un délicieux et chaud goûter.

20180201_160545

 

Atelier du Skate Park

20180201_162309

Aujourd’hui à l’atelier skate-park nous avons proposé différentes activités. Nous étions très motivés pour assurer au chant et aux percussions, photos à l’appui !

20180201_164821

Les parents ont même participé avec les enfants, autour de Dusko notre musicien. Nous avons été présent aux jeux collectifs, aux jeux de société, à la petite enfance pour jouer à la dînette et aux voitures.

20180201_164116

Les jeux de construction nous ont permis de fabriquer de belles choses. Le goûter s’est bien déroulé après un tour de parole et chacun a pu exprimer ce qu’il voudrait faire aux prochains ateliers ! à bientôt !

20180201_164849

Atelier de Massy

IMG_3973

Aujourd’hui nous sommes allés dans le quartier de Massy avec beaucoup de monde, ou nous avons installé plusieurs ateliers dont :

La petite enfance qui s’est bien déroulée avec les enfants et les parents qui se sont approprier l’atelier.

IMG_3982

Les grands jeux où les enfants et les parents se sont bien amusés entre eux.

Et les jeux collectifs avec plusieurs jeux dont « une sardine » et « chat maison magique » etc…

IMG_3987

Nous avons fini cette journée par un grand gouter et la participation des parents pour le rangement des ateliers.

Un petit moment d’émotion avec certains enfants qui était triste de nous voir partir.

IMG_3983

 

Atelier du CLAS de Chilly-Mazarin

IMG_20180201_172759

Aujourd’hui au CLAS nous nous sommes divisés en deux groupes. Un en cuisine pour préparer le goûter et un dans la salle habituelle pour faire une activité.

Pour le goûter l’équipe cuisine à préparer deux gâteaux au chocolat pour toute l’équipe du CLAS. Et ensuite, ils ont fait leurs devoirs, et les grands qui en avaient le moins, aidé les plus jeunes une fois fini. Les devoirs finis ils ont fait une partie de UNO tous ensemble.

IMG_20180201_173425

L’autre équipe à fait des affiches pour le journal, qui représenter leur école idéale, avec des cours spéciaux comme la classe de chamaille, ou le cours de beauté, ou dans des lieux insolites, comme en haut d’une énorme tyrolienne ou dans un château.

Une fois les activités finies, nous nous sommes tous rejoins pour prendre un bon goûter tous ensemble, dans la joie et la bonne humeur.

IMG_20180201_165635

A la semaine prochaine.

MERCREDI

Atelier de Saint Eloi

IMG_20180131_153452

Ah que d’eau ! Que d’eau ! Les trombes se déversent sans discontinuer sur le quartier de saint Eloi cette après-midi. Cela ne nous empêche pas de débarquer avec deux atouts majeurs pour notre atelier du mercredi : Un barnum et de la bonne humeur !

IMG_20180131_154130

IMG_20180131_153642

On commence un concours de panier sur le terrain de basket, qui a tôt fait de ramener un petit groupe d’enfant. On finit, trempé mais content par un chocolat chaud fort réconfortant.

IMG_20180131_154126

Atelier du Jardin

27661496_1939999206040566_1471901308_n

Aujourd’hui c’était une journée pluvieuse. Avec le permanent Nicolae, nous avons ramassé du bois et mis les chaises sur la table pour que la bach ne s’envole pas puis nous avons gouté avec les enfants : Madeleine et chocolat chaud.

27591601_1939999536040533_375633785_n 27583726_1939999799373840_1099959529_n

Atelier de Bondoufle

20180131_154144

Aujourd’hui nous avons animer 2 ateliers  à Bondoufle.

Beaucoup d’enfants ont participés à ces ateliers très apprécier par eux.

20180131_161115

Les ateliers proposés sont :

-atelier petite enfance

– répétition du groupe Aven Savore avec les enfants de Bondoufle

Les enfants ont tous danser , moment très convivial .

Nous avons terminer par un gouter

20180131_153940

Cuisine au Local

20180202_102216

20180202_103738

Aujourd’hui nous avons préparé un délicieux repas pour les enfants du CLAS, les mamans des hôtels sociaux et les enfants. Un groupe de mamans est venue pour faire un couscous, pour environ 35 personnes. Tout le monde a très bien mangé et nous avons partagé un super moment ensemble. Nous sommes heureux de cette journée et de ce repas. Merci à tout le monde.

20180202_133448

 

20180202_103747

Atelier du Local

IMG_4102

Atelier au local cet après-midi, avec les enfants et les mamans 😊

Nous avons partagé un agréable moment, autour de jeux et de coloriages. J’ai pu prendre quelques photos des enfants. Les activités proposées étaient principalement : coloriages/ perles/ bobines à enfiler pour les plus jeunes/ jeux de construction/ jeux petite enfance pour les tout-petits !

Une maman a aussi partagé un moment très convivial avec un petit garçon, d’apprentissage de la langue française (vocabulaire : mots, dessins, voyelles…)

IMG_4104

MARDI

 

Cours de FLE

IMG_E3943

Aujourd’hui, nous (Iasmina et Coline) avions fait le cours de français. Nous avions vu la notion de « passé » (exemple : « Hier, je suis allée à la pharmacie », la notion de « présent » (exemple : « Aujourd’hui, je vais à la pharmacie » et la notion de « futur » (exemple : « Demain, j’irais à la pharmacie » ) ainsi que les mots compliqués comme le mot « Pharmacie » -> Pourquoi un « F » au lieu du « PH » ?

Il y avait beaucoup de mères, beaucoup d’entraides et toutes ont montré leurs intérêts pour améliorer leur français.

La semaine prochaine, nous ferons des simulations d’entretiens à la préfecture.

IMG_E3947