Autonomie vs Créativité

En Philosophie en général, et en Philosophie sociale, en particulier , on fait progresser  la pensée commune en opposant entre elles ou en juxtaposant des idées ou très proches , ou très éloignées.

Curieusement, dans l’opinion générale, mais plus encore dans les débats portant sur des questions sociales, il est devenu plus que difficile d’amener des distinctions ou des oppositions entre des concepts, des idées et des catégories.

Il est particulièrement étonnant d’observer comment il est devenu de nos jours si facile et admis d’opposer entre elles des catégories entières de la population, voire de les jeter en pâture à l’opinion publique, sans que ça choque grand chose; mais que dès qu’il est question de juger des idées, on se heurte à de la désapprobation: on choque. C’est le monde à l’envers.

Une sorte de morale implicite, se fait à chaque fois entendre sur le refrain de: « Pourquoi opposer (des choses contradictoires)? », « Pourquoi choisir, on n’a qu’à conserver tout et son contraire, on se fera moins d’ennemis » , « Ce n’est pas bien de critiquer ».

Tenter de réfléchir, en définissant et opposant des idées entre elles, comme des pratiques, est perçu comme un acte agressif, en tout cas , dangereux pour un monde décidément bien fragile. Il ne faudrait surtout décourager personne , y compris ceux qui font le contraire de ce qu’on essaie d’entreprendre et de tenir.

Pourtant les idées qui donnent prise sur le monde, qui engendrent des pratiques nouvelles, ne peuvent naître que de distinctions et d’oppositions, avec tout ce dont il faut s’extirper.

Ainsi, en pédagogie, sociale, comme dans le domaine des pratiques sociale, il est nécessaire de critiquer tout ce qu’on érige en valeur absolue. Sinon, on ne travaille plus, on ne produit plus, on ne transforme plus: on juge, on récite, on répète. Il en est ainsi de la question de l’autonomie.

 

2016-02-03 16.00.25

En Pédagogie sociale, nous ne faisons pas passer l’autonomie pour une valeur supérieure, ou comme l’objectif obligatoire de nos actions. Notre motivation n’est pas, comme c’est devenu carrément la norme de rendre les bénéficiaires de nos actions, autonomes, le plus vite possible.

Ce n’est même pas une question de temps; nous ne déplorons pas simplement cette tendance des pratiques éducatives et sociales d’imposer l’autonomie des « usagers », d’une manière obligatoire, et dans un temps délié et inadapté pour les individus. Ce n’est pas la recherche d’efficacité ou l’utilitarisme affiché qui nous dérange. Notre critique est plus radicale:  c’est l’autonomie elle même, comme valeur suprême, comme injonction sociale qui nous paraît être de même nature que les problématiques sociales qui menacent la société tout entière.

Le projet ultralibéral pour notre société, celui qui s’impose par imprégnation des pratiques, voudrait nous faire passer d’une société qui protège ses membres , à une société qui active.

Les objectifs d’empowerment eux mêmes, sont détournés de leur inspiration révolutionnaire et radicale originale, et sont utilisés à contresens, du côté de cette recherche d’activation des personnes et des individus.

Non , nous ne croyons pas à l’autonomie ni comme valeur sociale suprême, ni comme orientation des politiques sociales et éducatives. Et nous remarquons que les pratiques et les lieux qui sont le plus orientés vers cet objectif sont souvent les plus routiniers, les plus ordinaires, et les plus pauvres.

Ce sont les lieux les plus ternes, les plus tristes, les plus monchromes.

L’autonomie se développe aux dépens de la créativité; celle ci pour s’épanouir, a besoin de dépendances, de relations, de communauté.

Il n’y a  pas de créativité chez le cadre dynamique, il n’y en a pas non plus chez celui qui s’est « fait tout seul ». Il n’y en pas chez tous ceux qui affirment qu’il se sont faits tout seuls, il n’y en a pas chez ceux qui conspuent « les assistés »‘.

Quitte à ne pas être à la mode, il faudra bien le dire: la créativité, l’inventivité, l’imagination ont besoin d’assistance, mais aussi d’audience et d’alliés. La créativité a besoin d’amitié, de capacité de se reposer et de compter sur autrui. La créativité a besoin des autres; elle se développe pour autrui et non pas pour se passer de lui.

En Pédagogie sociale, sur nos chantiers et nos ateliers, dans les milieux les plus populaires parmi les groupes les plus précaires, ceux qui sont le plus dans le besoin d’autrui, nous avons rencontré et nous rencontrons chaque jour la créativité.

Que celle ci soit artistique, culturelle ou sociale, elle est présente non seulement dans ce que nous produisons , mais comme mode même de relation et des groupes que nous formons, dans l’ambiance que nous créons.

Ceux qui érigent l’autonomie comme valeur et norme absolue sont toujours jaloux et à la recherche de cette créativité là. Ils seraient bien incapables de la produire et de la reproduire , par eux mêmes. C’est une alchimie qui leur échappe.

Il nous semble à nous, que plutôt que de tenter par des efforts acharnés de conformer les enfants de milieu populaire aux ordres de l’autonomie, il vaut 1000 fois mieux les encourager à cultiver leur propre créativité, leur diversité, leur aptitude au hasard et leur attirance pour la vie.

C’est pour cela que nous passons déjà beaucoup de temps à célébrer les moments présents que nous bâtissons ensemble, avec le chant, la danse, et tous les langages.  Nous n’avons pas de programme, nous n’avons que des expériences.

Mais nous pratiquons tous les jours ce que les tenants de la pédagogie et de l’éducation majoritaire et punitive, ne prennent que comme horizon: s’exprimer soi même et en groupe, faire ensemble société et même communauté.

Le travail lui même, devenu créatif , apporte de la joie, au sens « Freinet » du terme.

«Comment voulez-vous, en effet, que les ouvriers et les paysans, parents d’élèves, vous prennent totalement au sérieux […] ? Comment leur donnerez-vous une idée de la société fraternelle que nous rêvons si vous êtes incapables d’en constituer dès l’école, avec un nombre réduit d’individus, l’embryon révélateur ? Et ces élèves que vous dressez ainsi conformément aux instructions et aux programmes, qu’aurez-vous fait pour les aider à s’engager dans la voie que vous préconisez lorsque, dans quelques années, ils subiront à leur tour « le malheur d’être jeunes » ? Mettez, au contraire, vos actes de tous les jours en harmonie avec vos idées : apprenez à vos enfants dans votre famille, à vos élèves en classe, à se gouverner eux-mêmes, à prendre des responsabilités et à s’émanciper ; entraînez-les à s’exprimer totalement, à parler et à écrire, à critiquer et à voir juste ; donnez-leur la joie du travail désiré et voulu.»

Célestin Freinet

Dimanche au Jardin:

Malgré le soleil, le temps est toujours très frais et le vent souffle fort ce dimanche. Nous ne sommes que quelques valeureux à partir pour le jardin ce matin. Après plusieurs patientes tentatives nous parvenons à allumer le feu, et nous faisons cuire quelques merguez pour accompagner la salades de pâtes.

IMG_20160207_135829

L’après midi arrive et nous nous décidons à nous mettre au travail. Au programme, nettoyage et rangement du jardin! C’est incroyable tout ce que l’on peut retrouver comme déchets éparpillés, à moitié enterrés, cachés dans les bosquets…

IMG_20160207_171258

On entreprend également de reconstruire la réserve de bois, qui avait mauvaise mine, et l’on repart, replante, reconstitue à droite et à gauche. Le temps file à toute allure, et un averse nous rappelle que l’atelier touche à sa fin. Nous rentrons tous sur le quartier, satisfait de notre journée.

Atelier de la Villa Saint Martin :

Aujourd’hui nous allons passer une après-midi à la Villa pour proposer aux enfants de faire leurs dessins avec » l’endroit idéal pour habiter la monde »nous allons pour commencer faire le dessin du lieu où nous nous retrouvons déjà, plus exactement Villa Saint Martin.
Et c’est parti, laissons libre l’imagination, donnons une vision réelle aux rêve des enfants et imaginons nous que nous vivions dans une monde meilleure et soyons les rois et les reines de ce monde pour quelques instants.
Un match infernal de foot commence entre les enfants et puis Nicolae et Catalin qui est les arbitres et puis les joueurs adverses vont mettre toutes leurs forces pour les combattre.
Le dessins prend fin et des très beau dessins sont exposé puis le coloriage d’ à côté aussi avec Sana s’étaient très bien passé.*
Anna essaye de construire le Tour Eiffel avec les gamins qui mélange la dinette avec les Kapla mais a la fin ont réussi de faire une belle ouvre de bois !!
Le moment du goûter s’annonce et tout le monde prends place sur le tapis et puis on finis avec un bon verre de chocolat chaud !
Ciao!!!

 

Ateliers de l’Hotel F1

Aujourd’hui, nous (Fatimata, Kenzy, Audrey et Camille) allons à l’hôtel F1 pour faire les ateliers. Nous décidons avec les familles de faire la cuisine sur place pour le gouter. C’est des crêpes au menu!

20160206_164056

En attendant la préparation du coté des maman, nous profitons de nous retrouver pour jouer.
Le puissance quatre est sorti! C’est super les jeux de réflexion! Mais quand on est trop petit il faut escalader!

20160206_155514

On fait des tours avec les kapplas sur les tapis et on s’amuse avec la dinette.
Aussi il y a des dessins à disposition ainsi que des feutre pour exprimer toute notre créativité!

20160206_151357

Pour le gouter, les mamans ont fait plein de crêpes! Elles étaient trop bonne avec la confiture de cerise! Et puis Kenzy nous a préparé un chocolat chaud à la cannelle. TROP BON!!

Merci beaucoup pour cet après midi! A la semaine prochaine!

Atelier de Chilly Gare

Aujourd’hui sur le camp de chilly on était 5 (Laura,Cassandra,jenny,sebi,domino).
Nous avons fait des jeux collectifs avec les enfants (tomate ketchup)puis, nous avons aussi fait des coloriages et les jeux de petite enfance.

DSCN2449

Au début nous avons eu 7 enfants, mais après les coloriages et la danse nous sommes rester avec seulement 4 enfants, les autres était partie avec leurs parents. La danse c’est bien passer mais il y a des enfants plus investie que d’autres.

DSCN2487

Après la danse nous avons pris le goûter 30 min en avances, nous avons pris du chocolat, des pains au lait et des cacahuètes.
Puis après tout ça nous avons rangée et dit au revoir aux enfants et nous sommes partie.

DSCN2496

Atelier de Champlan:

IMG_20160205_163745IMG_20160205_163757IMG_20160205_164432

Aujourd’hui les enfants nous attendent en masse à l’atelier de Champlan, cela fait maintenant plusieurs semaines que nous venons faire de la danse ici, et tout le monde attend avec impatience la troupe de Kesaï.

Aujourd’hui nous avons décider de jouer de la musique plutôt que d’en passer dans les enceintes. Nous faisons une grande ronde et tout le monde se met a danser et a chanter!!
La journée s »achevé dans une note très musicale et très joyeuses!
A bientôt!

 

Atelier de La Rocade
Tito, Ana, Zoé, Mathilde, Nicolae, Pierre
Nous sommes arrivés vers 15h ( Tito Zoé Ana), nous avons installés la cuisine et préparé le chocolat chaud en attendant que les enfants arrivent.
Les premiers enfants sont arrivés nous avons donc commencé un petit atelier cuisine , préparation de crêpes !

DSCN2387

Les enfants étaient super contents à l’idée d’en manger !
Nous avons laissé les enfants jouer avec les jeux du square, Tito et Zoé leur ont appris à faire le cochon pendu !

DSCN2430
Mathilde Nicolae et Pierre sont arrivés et ont installé un atelier peinture ! tous les enfants étaient heureux d’y participer et ont laissé leur imagination transparaitre dans leur création !

DSCN2393
Puis nous sommes passés au goûter, super crêpes et chocolat chaud ! coquelicot !
Enfin, nous avons pu ouvrir le magasin gratuit, des tonnes de jeux, de coloriages, de livres et BD qui ont ravis tous les enfants sans exceptions !
A bientôt !

DSCN2447

 

Atelier du Skate park :

Une nouvelle fois nous partons pour l’atelier de Skate Park où nous retrouvons les enfants qui nous attendent très impatients de faire des activités avec nous, car on sait tous que les Robinsons sont les seuls qui répondent aux demandes des enfants pour leur jeux préférés, leurs activités préférées, la danse et de la musique qui donne envie à tous , petits et grands d’y participer et de prendre part à la mise en place d’une relation qui durera dans le temps.

DSCN0725
Les tapis sont installés, les activités de la journée déballées et présentées aux enfants. La musique tourne et elle résonne jusqu’en bas de Longjumeau, la danse donne envie de s’y mettre et les enfants, voir même quelques adultes, parents, se mettent à danser tous ensemble en oubliant les préjugés et les stigmatisations, car la musique et le danse sont universelles et la bonne ambiance et la rigolade prends sa place parmi tous.

DSCN0729
Une œuvre d’art plastique est en train de se finalisé avec les enfants et Audrey, et puis a côté avec Nicolae un coloriage collectif est en train de s’achever et des très beaux dessins, les enfants ont pu les présenter et être fiers.

DSCN0723
Pour finir, le goûter nous rapproche toutes et tous, ensemble on fait un petit conseil du quartier pour se rendre compte que les enfants ont vraiment adoré faire de la danse et la musique avec les Robinson.
A plus !

DSCN0747

Atelier de Ballainvilliers

Aujourd’hui, nous (Laura, Mathilde, Zoé, Abdel, Louis, Sandra et Camille) décidons d’aller à Ballainvillier. Nous n’avons pas fait d’ateliers dans ce camps depuis plus de 6 mois.

Lorsque nous arrivons, les enfants sont surpris mais très heureux de nous voir! Nous sommes accueillis à bras ouverts!

100_4353

Pour commencer, nous faisons une ronde des prénoms afin de se souvenir de tout le monde, puis nous avons chanté des chansons et comptines comme « jean petit qui danse ».

100_4330

Nous avons ensuite proposé 3 ateliers: Petite enfance avec la dinette et les Kapplas, peinture et basket-ball ludique (il y avait 5 caisses avec des numéros de couleur et des boules de papiers qu’il fallait lancer dans la case appropriée.)

100_4359

Pour finir nous avons pris le goûter : cookies et chocolat chaud au menu.

Le temps est passé très très vite, mais on s’est super bien amusés! Vivement la semaine prochaine!

Atelier du Jardin de Saulx:

Aujourd’hui nous partons pour une nouvelle séance de jardinage dans la compagnie des enfants, Andreea, Babi et Hârcan et d’Eric a notre potager de Saulx.

Nous allons continuer cet après-midi a construire notre mur des palettes et puis essayer de le finir dans le délai de temps qui nous reste fin Mars.

2015-01-01 00.00.00-10

Et puis plus tard on va essayer de faire aussi un peu de ménage dans la petite cabane ou nous gardons notre matériel de jardinage.

2015-01-01 00.00.00-2

Une tempête nous surpris et une pluie froide et un vent sec et fort nous a un peu empêché d’emmener a fin notre travail depuis 3 semaines déjà, mais même la pluie ne peut pas nous empêcher d’aboutir et sous la pluie nous continuons le travail et on réussi enfin a arriver a la fin de notre mur.

 

2015-01-01 00.00.00-12

Puis on se réfugie sous la serre pour prendre le goûter bien mérité et on prends le chemin de retour!

A bientôt!!!

Atelier de Saint-Eloi
Aujourd’hui, nous (Abdoul, Hélène, Sana, Fatimata et Camille) allons à St éloi pour les ateliers.
Lorsque nous arrivons, les enfants sont déjà là. Abdoul et Hélène se dirigent vers le terrain de foot en proposant un basket étant donné que toute les semaines, nous organisons une partie de foot. Tout le monde accepte avec joie, un peu de changement ce n’est pas plus mal.

DSCN0699
Fatimata, Camille et Sana installent les tapis et préparent de quoi faire des coloriages, de la pâte à modeler ainsi que des scoubidous.
On s’amusait tous, jusqu’à ce qu’une grosse averse nous tombe sur la tête !

DSCN0696

Tous les dessins mouillés, la pâte collante et les fesses trempé, il est temps de passer au goûter !
Les cookies de la cuisine du mardi étaient super bon, le chocolat nous a réchauffé, et les clémentines nous ont données toutes les vitamines nécessaires pour être en forme jusqu’à la fin de la journée !
C’était génial ! A la semaine prochaine !

DSCN0704

Atelier de Wissous

Nous partons sous un beau soleil d’hiver, pour faire un atelier de danse au camp de Wissous. Nous installons des tapis avec des jeux pour les plus petits : la dinette, des jeux de constructions et des kapla. Il n’y a pas beaucoup de monde lorsque nous arrivons mais au fur et à mesure quelques petits enfants viennent jouer sur les tapis, construire des châteaux.

2016-02-03 15.29.55
Après ça, nos services civiques des kesaj tchave se mettent à chanter et à danser. Les enfants et parents nous rejoignent, ils profitent de regarder le spectacle de chant, musique et danse. Nous proposons aux enfants de venir danser avec nous, au départ ils sont un peu timide et n’osent pas venir.

2016-02-03 15.04.26

Et puis nous arrivons a faire un grand cercle avec les enfants et 1,2,3 et 4 ! Nous apprenons ensemble quelques pas pour danser sur la musque slovaque. Nous nous amusons bien, et la pluie arrive. Nous nous abritons dans une baraque pour prendre le gouter : un verre de chocolat chaud et de bons cookies.

2016-02-03 15.27.46

Il est déjà l’heure de repartir, nous rangeons tout le matériel, le ramenons aux camions ou nous distribuons aux enfants des lampes solaires qui nous ont été donné par l’association « la voix de l’enfant ». Les enfants sont très content et nous nous disons a la semaine prochaine.

2016-02-03 16.00.25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *