Douleur politique

La véritable précarité, la véritable souffrance sociale, ce n’est pas quand on manque; ce n’est pas quand on a peu. Ce n’est même pas quand on est privés ou même isolés. Celle qui littéralement rend fou, disqualifie, embourbe est d’une autre nature. Elle réside dans un double mouvement complémentaire; le premier nous enjoint de tout contrôler, de contrôler nos existences, de contrôler nous mêmes et ce qui arrive. Le second nous dépossède de tout moyen pour y parvenir.

IMG_20151202_145236

Ce double mouvement d’obligation de contrôle sur ce qu’on nous a enlevé; d’injonction d’exercer un contrôle alors qu’on est privés de tout pouvoir, envahit l’ensemble de la vie personnelle, sociale et publique de ceux qui dès lors deviennent des précaires.

Le chômeur n’est il pas tenu responsable d’une employabilité qui lui a fait défaut et dont il est manifestement privé?

Le pauvre n’est il pas contraint de tenir un budget impossible s’exposant à la critique, au rejet et au risque d’exclusions au premier choix budgétaire qu’il fera?

De même,  l’irruption, puis l’évolution de la parentalité depuis la fin du XXème siècle  consiste en ceci qu’une pressions de plus en plus forte, voire coercitive s’amasse au dessus des parents pour contrôler des enfants qui de plus en plus leur échappent.

Allons plus loin et regardons comment le travailleur social lui même est pris dans la même toile et tenu par la même chaîne. N’est il pas lui aussi devenu comptable du tout de son activité? N’est-il pas censé la contrôler par le projet, par l’évaluation, par des contrats et des objectifs?  Et au même moment que voyons nous du point de vue de son pouvoir d’agir? Où sont ses moyens? Où est sa liberté qui lui permettrait d’exercer une telle maîtrise? On la lui retire. Et c’est ce double mouvement qui cause son désarroi et sa souffrance institutionnelle et professionnelle.

Tous les espaces de la vie vérifient malheureusement cette double contrainte. Le consommateur avisé, « le consomm’acteur » tant à la mode n’est-il pas exhorté à contrôler ce qui’l mange, ce qu’il consomme, ce qu’il absorbe?  Et ce phénomène que nous vivons et qui tend à devenir une norme, chacun se définissant et s’éloignant des autres, par ses choix alimentaires n’ a t il pas trouvé sa source dans l’exclusion de tout moyen de produire, par soi même, sa propre alimentation?

Au fur et à mesure que le consommateur perd le contrôle, le pouvoir de produire ce qu’il consomme et même et surtout le pouvoir de peser sur l’économie qui l’environne, le voici sommé de se porter responsable et gestionnaire de ce qui lui échappe.

La souffrance politique, la douleur sociale résident dans une impuissance non reconnue, non assumée; celle dont on ne peut pas  se plaindre puisqu’on en serait « responsables ». Il ne faut pas s’étonner dès lors que ce pouvoir d’agir qui nous a été retirés ne nous revienne sous forme de désir de détruire ce qui n’a pas de solution.

Nous ne pouvons pas être le Tout de nos vies; nous ne pouvons pas tout contrôler. Le social commence toujours par une dépendance acceptée, nécessaire et heureuse. L’injonction à l’entrepreneuriat de nous même qui we termine toujours par cette « responsabilisation » vise toujours à nous renfermer et à nous faire perdre tout contrôle véritable, non pas sur nos vies, mais seul le Social, le politique, l’institution.

En Pédagogie sociale, on explore une autre voie qui passe par l’interdépendance et la conquête non pas du contrôle , mais de la puissance sur ce qui nous entoure. C’est la voix du terrain, la reconquête du pouvoir de produire du social.

Jusqu’ici on a tenu la souffrance générée par ce processus de double contrainte (commandement au contrôle, privation de tout  pouvoir) pour négligeable. Aujourd’hui elle est en passe de tout envahir et détruire. Qu’il y ait ou non un pilote pour appuyer sur le frein, le train s’arrêtera quand même, mais il y aura du dégât.

Samedi 5 décembre 2015 à la Villa Saint Martin

Le beau temps est avec nous aujourd’hui, et malgré la fraicheur, nous décidons de ne pas sortir les tentes. Marie et Sebastien sont aux fourneaux, et avec un groupe d’enfant, confectionne 2 gâteaux chocolat-speculos. On cherche différentes techniques pour réduire les speculos en poudre: on les écrasés a la cuillére, on tape dessus avec plusieurs ustensils. Finalement Sebastien les rassemble dans un torchon pour aller les frapper contre un pauvre arbre qui n’avait rien demandé.

DSCN0020

Une fois la cuisson lancé, ils rejoignent le groupe de sportifs qui jouent au foot de l’autre coté du terrain. Pendant ce temps, sur les tables on colorie, et on résout des labyrinthe apporté par Sana, et on en dessine même d’autre, Imene est consacré championne toute catégorie de labyrinthe. Elle réussi a tous les finir en moins de 10 minutes ! Sur les tapis on empile des Kapla, avec des projets digne des plus grands architecte, faire la plus grande tour possible, une tour Eiffel comme sur la boite ( mais on n’avait pas assez de brique), ou même un pont.

 

DSCN0042

La cuisson des gâteaux se termine et l’heure du goûter arrive, on se rassemble pour le conseil de quartier. On parle un peu de la fête de l’hiver qui approche, et de l’atelier foot, qu’on veut améliorer. On liste les chansons que les enfants aiment écouter en ce moment, pour préparer la playlist de la fête. C’est déjà l’heure de déguster le gâteau, et après avoir rangé le gouter, on se dit au revoir, et à la semaine prochaine!

Samedi 5 décembre à Champlan

DSCN0048

Aujourd’hui, Laura, Ana, Elise, Estelle et moi (Leïla), nous sommes allées à Champlan. Il faisait très froid aujourd’hui! Nous avons commencé par faire des coloriages Noël et des scoubidous. Les enfants étaient calmes et ont adoré ces activités! Pour les scoubidous, nous leurs avons montrer comment faire, puis nous avons fait avec eux pour qu’ensuite ils puissent continuer tout seuls. Certains ont même dit qu’ils allaient les ramener à l’école pour les montrer à leurs copains. Nous avons passé un très bon moment, qui nous a permis de nous rapprocher des enfants.

De son côté, Estelle s’est mise sur les tapis avec des petits, qui se sont amusés à lui sauter dessus, ce qui était très drôle! Ils ont aussi pu faire des coloriages! Ce fut un moment fort!

DSCN0065

Puis il a commencé à faire vraiment froid, nous avons donc décidé de faire des jeux qui bougent pour nous réchauffer! Les enfants ont voté à l’hunanimité pour un chat! Et c’est parti! Chacun a pu être le chat et courir après tout le monde! Ensuite nous avons joué au facteur, les enfants aiment courir après les adultes! Surtout Estelle :)!

DSCN0073
Nous avons terminé cet après-midi par un bon goûter avec du chocolat chaud bien mérité!
A bientôt!

Samedi 05 décembre 2015 à l’hotel Formule 1

Aujourd’hui nous avons commencé un nouvel atelier pour les gens qui vivent à l’hôtel social, Formule 1 de Chilly, Kenzy et Audrey de la MJC ainsi que Nicolae et Fatimata de Intermedes Robinson étions au Formule 1 de Chilly Mazarin.

20151205_153437

Pour ce premier contact, nous étions accompagné par Anick et son amie, qui venaient de la paroisse pour essayer de faire un bilan de la situation et tenter de savoir comment elles pourraient participer conjointement à nos ateliers.

Nous avions prévu notre arrivée avec le gérant de l’hôtel, et annoncé l’atelier aux résidents quelques jours auparavant. Nous avons installé notre matériel, les tapis, les jeux, les jouets etc… sur le parking arrière de l’hôtel, afin d’être dans un espace réservé et protégé de la circulation.

Cinq familles ont rejoint notre atelier, Mariam et ses deux enfants (Aminata et Barou-Oumar), Irène et ses deux enfants (Michelle et Lenox), Oumou et deux de ses trois enfants (Famoussa et Aminata), Modédlie et son fils Nedved, ainsi que deux frères qui sont venus sans leurs parents, Glenis et Gersi Elvira.

Le premier contact a été facilité avec le ballon rond, qui a occupé les 30 première minutes, où nous avons pu nous présenter et apprendre les prénoms des enfants en même temps que nous jouions, et proposant une construction d’actions plus collectives après une séance de tir au but, pour passer à une dimension de groupe.

Ensuite nous avons été rejoints par les mamans, les enfants plus jeunes et les filles, qui ont investis les tapis de jeu, ont commencé a construire avec les Kapla et les dinettes. Tous les enfants se sont regroupés ensuite sur les tapis pour dessiner, faire des constructions ou jouer à Lali Gali.

 

20151205_153856

Les mamans sont restées malgré le froid, pour participer à l’animation, donner des informations pour nous permettre de nous rendre compte de la situation des familles, tant alimentaire que vestimentaire, scolaire et de transport.

Le thé et le chocolat chaud nous a permis de lutter contre le froid, et de rendre le moment plus conviviale.

20151205_161646

Le goûter était très sympathique, les enfants ont pris en charge la distribution des tartines et des boissons chaudes, nous avons fait un point tous ensemble, et ils étaient très emballés par ce premier atelier et avaient de nombreuses idées de jeux qu’ils souhaiteraient faire ensemble lors de prochaines séances. Seul le froid et le vent ont été les points « négatifs ».

20151205_162945

En tout cas, les mamans et les enfants ont promis de prévenir les autres familles pour la prochaine rencontre, et un maximum d’entre eux vont tenter de venir à notre fête de fin d’année. Nous avons apprécié autant que les familles ce premier atelier avec des jeunes enfants très demandeurs.

Vendredi 04 décembre 2015, à la rocade !

Personnes présentes : Abdel, Laura, Sébastian, Sana, Ana, Estelle, Sébastien, Badr et Elise.

Nous sommes arrivés pour la permanence vers 14h30, une dizaine d’enfants nous attendaient déjà.

100_3739

Laura et Ana ont pu commencer leur atelier cuisine notamment grâce aux nombreuses mamans qui se sont investies. L’atelier petite enfance, dirigé par Fatimata, a également très rapidement attiré quelques enfants.

100_3762

Aux alentours de 16h30, la deuxième partie de l’équipe a rejoint le site de la Rocade, très vite Elise s’est occupée de l’atelier petite enfance pendant que Badr, Sana et Sébastien ont animé l’atelier peinture qui a attiré une douzaine d’enfants.100_3779

Une petite activité de boxe a été mise en place par Sebastian et Estelle. Les enfants s’y sont bien amusés.100_3790

Abdel, de son côté, faisait en sorte que les parents remplissent les questionnaires à propos de l’association dans le but de conserver l’agrément Espace de Vie Sociale.

L’heure du goûter est arrivée avec un délicieux beignet et un chocolat chaud que les enfants ont beaucoup apprécié !!!!!!

100_3804

Jeudi 03 décembre 2015, au jardin

Une nouvelle journée commence, sous le ciel bleu de Saulx, où comme d’habitude nous nous retrouvons tous avec le groupe des adultes au jardin. Un bel après-midi à l’horizon car le soleil nous rend visite et il passe l’après-midi avec nous pour nous enchanter encore une fois avec ses rayons!WP_20151203_15_01_20_Pro

Puis on essaye de démarrer le motoculteur pour pouvoir retourner la terre et comme nous sommes des gens travailleurs, pendant qu’on se donne du mal à démarrer le motoculteur, Jessica, Éric, Franck et Eddy  retournent toute une parcelle avec les bêches .Alors là : Chapeau ! Vraiment !

C’est après ce genre d’épreuves qu’on se rend compte que ceux qui sont avec nous ne sont pas là par hasard, de leur vraie implication au jardin , dans la préparations des terrains , dans la préservation de l’ambiance conviviale et surtout de leur intérêt pour la survie de l’associations et enfin pour une bonne et belle récolte comme celle de cet année:  2,625 tonnes des légumes, fruits, et miel, de nos jardin et ruches !!

WP_20151203_16_11_00_Pro
Merci a eux pour leur envie de s’investir dans notre vie à l’association et au jardin car nous essayons de construire ensemble un endroit pour mieux vivre tous ensemble !
Enfin, une superbe journée s’achève avec plein d’espoir, forte en émotions, et en humeur !
A bientôt !

WP_20151203_15_23_55_Pro

Jeudi 3 décembre 2015 à Chilly Gare

100_3713

Aujourd’hui Laura, Victoria, Elise et Marie nous rendons au bidonville, les enfants sont à l’école dorénavant, et il ne reste les plus petits et leurs parents. Nous décidons de créer un dazibao pour la grande fête d’Intermedes (le Samedi 12 Décembre) afin de pouvoir l’afficher à la Villa St Martin, les enfants et les parents nous aident, nous profitons de ce moment pour parler avec eux, d’entendre leurs éventuelles demandes et de passer un moment autour d’un café chaud et de brioches faites maison.

100_3708
Pour le dazibao, nous travaillons à la bombe et au Posca pour avoir des couleurs vives et que notre affiche soit visible de tous. Nous sommes tous très fiers du résultat !

100_3716
Ce temps sans atelier formel avec les enfants nous a permis de réellement discuter avec les parents, particulièrement les mamans, et d’identifier les besoins qu’elles pourraient avoir, et surtout de partager du temps avec eux.

100_3723
Nous racontons des histoires aux enfants, jouons avec eux avant de repartir au local.
Nous faisons un petit détour à Longjumeau afin d’afficher notre œuvre, et nous vous attendons tous, aussi nombreux à la Salle Anne Franck le Samedi 12 Décembre !
A bientôt !

100_3727*

Jeudi 03 décembre 2015, au skate park,

Personnes présentes : Abdel (éducateur spécialisé); Sebastien (stagiaire éducateur spécialisé); Camille (stagiaire éducateur spécialisé); Leila (stagiaire éducateur spécialisé); Sana (service civique).

DSCN0014

Lorsque nous sommes arrivés, les enfants sortaient des cours et nous avons installé notre matériel et proposé aux enfants les différentes activités préparées :

_ Leila a organisé un atelier peinture, l’atelier s’est bien passé, les enfants étaient investis et ont fait preuve d’imagination

_ Sebastien et Badr ont organisé un atelier Foot, ils ont d’abbord commencé avec deux enfants puis d’autres (filles et garçons) les ont rejoinds au fur et à mesure, au final c’est une dizaine d’enfants et le papa d’un des enfants présents qui les ont participé. La présence du père de famille s’est avérée très positive, elle a permis un meileur encadrement de l’activité. Les enfants se sont vraiment amusés et ils ont même demandé que l’on reffase l’activité la prochaine fois,

DSCN0019

 

_ Camille et Sanna ont organisé un atelier « création de bijoux avec des perles », il y avait 5 enfants avec elles, l’activité s’est très bien déroulée, les enfants ont pu exprimer leur esprit créatif et s’amusé en même temps.

DSCN0021

Puis est venue l’heure du goûter, une vingtaine d’enfants plus des parents; un bon chocolat chaud et un gateau au chocolat ont été distribués. Les enfants se sont régalés et ils ont contribué au rangement.

DSCN0035

Mercredi 2 décembre 2015 à Saint Eloi

Aujourd’hui, Élise, Sana, Hélène, Yann, Estelle et Camille (moi) sommes allés à St Eloi. Beaucoup d’enfants étaient présents, nous étions au moins 30 au goûter !

IMG_20151202_152331

Du coup on a pu faire pleins d’activités :
La peinture, avec le jeu de l’oie, ou des dessins pour chez soi,

IMG_20151202_145625
Les coloriages,
On a fait un super match de foot,
Des mégas tours en Kapplas,

IMG_20151202_145236
Du badminton,
Les grands jeux en bois comme le billard japonnais,

IMG_20151202_144838
Et enfin, la petite enfance.

Nous avons fini par un goûter bien mouvementé au vu du nombre de personnes présentes.

C’était super !!

A la semaine prochaine !

Mercredi 02 décembre 2015, à Wissous,

Abdel, Leïla, Badr, Ana et moi-même (Sébastien) sommes allés au camp de Wissous. Comme d’habitude, de nombreux enfants nous attendaient ! Ils étaient très enthousiastes à notre arrivée et se sont tout de suite impliqués dans nos activités.

DSCN0004

Nous nous sommes répartis en deux groupes :

Le premier, composé d’Abdel et de Leïla, a proposé un atelier d’écriture. Une dizaine d’enfants étaient présents, ils étaient très motivés par l’activité et ont pu continuer à progresser au travers de leur cahier personnalisé. De nouveaux enfants nous ont rejoints dans l’activité, preuve de l’intérêt grandissant que celle-ci suscite. Cette activité permet aux enfants de s’entre-aider et développe un esprit de cohésion fort sympathique.

DSCN0008

Le second groupe, composé cette fois-ci d’ Ana, Badr et moi-même, a emmené une partie des enfants (environ 10) faire un football sur le camp voisin, certains enfants et adultes du second camp ont participé et nous avons passé un super moment ! L’ambiance était très joviale ! Tout le camp s’est impliqué que soit en tant que spectateur, joueur ou commentateur. Les personnes présentes se sont imprégnées du moment et se le sont approprié.

DSC_0196

DSC_0199

Nous sommes ensuite tous retournés au premier camp afin d’y déguster un délicieux goûter confectionné par Laura : un Cozonac et du chocolat chaud !

Ce fût un super après-midi !

Mercredi 2 décembre 2015 au jardin

Un peu froid, cet après-midi mais rien nous empêche de venir avec les enfants au jardin pour une petite séance de jardinage !

100_3688
Avec le camion rempli d’enfants, nous partons à l’aventure avec les petits Robinson au jardin pour découvrir le jardin et ses secrets puis travailler un peu la terre, préparer le terrain pour les prochaines plantations de l’année à venir.

100_3690

Les enfants sont chargés d’énergie , de force , d’enthousiasme et puis comme ça fait un moment qu’ils ne sont pas venus au jardin ça leur a fait du bien de revoir le jardin et surtout d’être là avec nous !

100_3698
Vite nous arrivons à retourner une parcelle et à commencer une deuxième car ils étaient trop fiers de leur travail.

100_3701
Enfin, nous les remercions pour leur force, et leur envie de s’impliquer dans la vie au jardin pour le rendre plus beau avec leurs petits sourires, et nous partageons maintenant le goûter bien mérité !

100_3703
A plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *