Notre attitude face à la peur

De plus en plus , au fil de la destruction du lien et des structures sociales, nous autres , acteurs , nous prenons conscience que ce qui va être déterminant , c’est notre attitude vis à vis de la peur.

DSCN1682

Dans une société , socialement protégée, intégrée, la peur était, elle aussi, gérée, c’est à dire, réduite à des situations d’urgence et particulières. C’était le règne de la peur exeptionnelle

Aujourd’hui, à l’inverse, la peur est devenue la matière même de notre quotidien, de nos relations, et de nos projets. Nous devons compter avec elle .

Nous avons à l’apprivoiser comme on l’explique aux jeunes enfants dans de très beaux albums jeunesse où la peur est illustrée par des monstres effrayants mais sympathiques.

Il y a deux manières , à ce qu’il semble pour des acteurs sociaux d’appréhender la peur liée à leur action: nous pouvons la fuir ou l’affronter; la mettre de côté ou la regarder en face.  Nous pouvons nous sentir forts ou faibles face à elle.

En travaillant au plus près des familles , d’enfants confrontés à ce que la violence sociale et institutionnelle a de plus terribles, nous prenons aujourd’hui des leçons de peur. Nous apprenons à vivre avec, à nous l’inoculer, à la démystifier. Nous apprenons à être inventifs face à elle comme le sont les enfants et les adultes qui nous sont si proches.

Où formera t on les travailleurs sociaux à la peur inévitable face à  l’importance de leur action? Dans des écoles de la précaution?  Dans des universités du retrait? Dans des stages de distance? Par des parcours professionnels d’évitement?

Ou alors est ce qu’on s’y colle, est ce qu’on y va? Est ce qu’on invente? Est ce qu’on produit ? Est ce qu’on crée?

La Pédagogie sociale invite ici et maintenant à travailler avec , malgré et peut être aussi grâce à la peur. Celle ci nous tient éveillés, attentifs, conscients. Elle favorise, rend nécessaire de nouvelles alliances qui étaient improbables.

L’homme sans souci n’est pas social.  Nous travaillons aujourd’hui à faire progresser le souci, à l’enrichir d’humour, de sensibilité et de créativité.

La peur pousse en général, à 3 réactions: l’immobilisme, l’agressivité , ou à la fuite.

Aujourd’hui, ce sont ces trois réactions qui s’imposent comme logiques mêmes des réactions à tous les étages de la société. Et nous nous heurtons partout , en effet, à l’agressivité , à la fuite et à l’immobilisme. Nous en sommes débordés.

Nous oublions cependant une quatrième alternative; celle-ci est sociale: l’alliance, la communauté.

La peur pousse à s’allier, à se regrouper, à se protéger et à se réunir.

C’est bien cette quatrième possibilité, celle qu’on voit tellement dans les films (de catastrophe et si peu dans la vie), que prépare et travaille la Pédagogie Sociale.

Dans nos ateliers de rue, de bidonville, dans notre travail global et durable auprès de ceux que les institutions ne perçoivent plus globalement et durablement, nous construisons des communautés de courage et d’initiatives.

Célestin Freinet: Elargir le domaine de la Pédagogie.

« Élargir le domaine de la pédagogie a toujours été un de nos mots d’ordre. Nous avons montré bien souvent comment le capitalisme obscurantiste sert sa domination en cantonnant l’action éducative entre les quatre murs de la classe, dans les pages mortes des manuels. Si nous voulons, par l’éducation, féconder vraiment l’action sociale et humaine, nous devons, moins que jamais, redouter la vie et la lutte. L’heure est plus que jamais propice. Œuvrez pour le rassemblement des organisations d’enfants prolétariens ; préparez le rassemblement des parents prolétariens. C’est le service le plus grand que vous puissiez rendre actuellement à la cause de l’éducation nouvelle, à la cause de nos techniques. »

in l’Educateur prolétarien – 10 Juillet 1935, cité par C . Chabrun

DIMANCHE

Jardin du 25-10-15

Aujourd’hui, direction le jardin avec Iasmina et Camille. Mais tout d’abord, nous partons faire des courses avec Jessica, Zoran et Mohamed. D’un coté le « gros des courses » et la boucherie de l’autre. Sadio nous rejoint alors, avec ses enfants.

ET OUI, CHANGEMENT D’HEURE: cela perturbe tout le monde.
Au menu ce midi: Salade en entrée, barbecue avec merguez et cuisses de poulet, puis, salade de fruit. Il ne fait pas froid aujourd’hui, on a de la chance, du coup le menu nous rappelle un peu l’été.

DSCN1769

Pendant que les garçons préparent le feu, les femmes sont à la préparation du menu. Mmmmmmh plein d’épices et d’herbes aromatiques! Ça sent bon, et c’est délicieux!  On se rend compte qu’il n’y a plus grand chose au jardin. Tous les légumes ont été récoltés!

DSCN1781DSCN1782

Enfin presque,il reste des poireaux que nous nous amusons à déterrer.  Du coup, on décide de ramasser les mauvaises herbes tous ensemble!

DSCN1767
Après le gouter, c’est déjà l’heure de rentrer.
On s’est bien amusé!
A bientôt!

Dimanche aussi: Chantier de Pédagogie Sociale

Chant2

Notre Chantier est dorénavant lancé sur une dynamique de production de recherche / action.  NOUS ÉTIONS DONC RÉUNI POUR ES ÉCHANGE SDE PRATIQUES LE MATIN ET POUR DETERMINER NOTRE PROJET DE RECHERCHE L’APRES MIDI.

Des réunions intermédiaires sont organisées par le groupe de pilotage. Nous définissons les cercle sde personnes intéressées et commençons à ECRIRE SUR NOS PRATIQUES.

SAMEDI

Champlan le 24-10-15

Aujourd’hui c’est l’atelier à Champlan avec Laura et Leïla et Camille deux stagiaires éducatrices. Lorsque nous arrivons, quelques enfants sont déja sur le parking pour nous accueillir. Pendant que Laura part chercher des enfants dans le camps juste à côté, Leïla et Camille font la connaissance des enfants.

100_3006

Lorsque Laura est revenue, nous étions en tout une quinzaine de personne. Nous avons fait une ronde des connaissances de prénoms, puis un autre jeu, avec le même principe, mais nous devions trouver des noms de fruits, puis de voiture.

Ensuite, nous avons commencé les activités: nous avons sorti les pots en verre que les enfants avaient peints il y a deux semaines, ainsi que les fleurs en papier rose et bleu. Nous avons eu quelques difficultés pour retrouver à qui appartenait chaque pots mais tout le monde a pu trouver son bonheur!

100_3016

Leïla et Camille avaient préparé une activité où on devait trouver toutes les lettres de son prénom, parmi les coloriages qu’on avait apporté, puis le colorier, pour ensuite les coller sur une grande feuille! Ca fait une pancarte pour connaitre tous les prénoms des enfants qui participent aux activités. Nous n’avons pas encore terminé mais nous finirons la semaine prochaine.

100_3013

Nous avons pris un bon goûter, puis c’était déjà la fin de la journée.

100_3029

C’est passé super vite!

Alors à la semaine prochaine!

Villa Saint Martin

Sébastien, Marie, Anna, Iasmina, Assa, ont continué sur les différents ateliers avec les enfants de la Villa st Martin.

SAM_7149

 

SAM_7160

L’atelier création des masques sur le thème d’Halloween, les enfants ont pris l’initiative de faire d’autres dessins plus ou moins en rapport avec le thème,

SAM_7154

ils se sont tout de même investis pleinement dans leurs création et certains sont partis avec leurs dessins inachevés.

Sur l’Atelier petite enfance, les enfants ont joué à la dînette, à un jeu de lettres, et certains ont alternés les ateliers à leurs guise, les jeux de société ont été apprécié par beaucoup d’enfants.

SAM_7164SAM_7165

VENDREDI

La Rocade

Aujourd’hui, nous ( Sana, Tito, Camille, Assa, Iasmina, Anna, Leïla) sommes allés à la Rocade. C’est sous un ciel  gris que nous avons installé les différentes activités : cuisine, jeux collectifs, petite enfance, bricolage et chaise musicale. Anna, avec un petit groupe d’enfants, a joué au Molky, au bowling, aux cerceaux (le but est de mettre les cerceaux sur un socle) et à l’élastique, activité qui a eu beaucoup de succès!

SAM_7144

De son côté, Assa s’est occupé de la petite enfance, pendant que Tito et Sana faisait du pain perdue avec un petit groupe d’enfant, pour le goûter!

SAM_7141

Iasmina a lancé l’activité chaise musicale, qui a mis une ambiance fort sympathique sur l’atelier! C’était très rigolo.

SAM_7128

De mon côté avec Camille, nous avons fait des affiches pour la soirée conviviale, des masques d’halloween et un dazibao pour expliquer les activités que l’ont fait pendant les vacances scolaires.

Nous avons terminé l’atelier par un petit conseil de quartier et un très bon goûter!!!

SAM_7146

A la prochaine, pour de nouvelles aventures :)!!

Jardin du 23-10-15

Aujourd’hui, Laura, Franck, Eric, Jessica et moi (Marie) sommes partis au jardin afin de récolter les derniers légumes de la saison (poireaux, blettes, pommes, fraises…) puis désherber quelques parcelles du jardin. Dans la bonne humeur, Franck nous raconte des blagues, nous rigolons beaucoup, avec Jessica et Eric. Il fait bon dehors, et le temps nous permet de rester tranquille et faire les derniers préparatifs avant l’hiver. Les tomates terminent de mûrir dans la serre, les poireaux et les blettes finissent de grandir et les pommes tombent des arbres. Il est grand temps de les ramasser !

100_2987

Pour la cuisine de Mardi, nous allons préparer des chaussons aux pommes du jardin, ce qui régalera les enfants pour le goûter. Franck et Laura ont repéré une très grosse pomme dans l’arbre. A la recherche du râteau dans le camion pour l’attraper, je suis surprise à mon retour de voir Laura qui a grimpé dans l’arbre pour l’atteindre !!!

100_2994

Cette petite surprise nous a fait bien rire, c’est maintenant l’heure de ranger le camion car les outils devaient être réorganisés et les légumes récoltés sont rangés. Nous avons tous un petit creux et grignotons avant de repartir.

100_3002

Nous avons tous passé un bel après midi d’automne. A bientôt !

JEUDI

Chilly Gare le 22-10-15

Aujourd’hui Iasmina, Sebastian, Victoria, Sana, Elise (future stagiaire) et moi (Marie) sommes partis au bidonville de Chilly gare, au programme, jeux sportifs avec les ados car la dernière fois, ils avaient beaucoup aimé, travail et coloriage autour des lettres de l’alphabet pour composer des mots ou leurs prénoms et l’atelier musique qui a bien marché y compris avec certains adultes.

SAM_7103

A notre arrivée, les enfants nous attendent, très heureux de nous voir, ils courent vers nous et nous aident à porter les sacs et caisses de jeux. On peut ressentir chez eux beaucoup de tendresse et ils aiment les câlins, et le contact physique. On commence traditionnellement par la ronde des prénoms qui nous permet de faire connaissance avec tous et de retenir plus facilement leurs noms.SAM_7097

Nous divisons le groupe en deux, en fonction des envies de chacun entre sport et jeux de lettres et mots. Des enfants va et viennent et échangent les activités au cours de l’après midi.

SAM_7113

Le temps du goûter arrive, tout se passe dans le calme, des pommes, du pain avec du chocolat chaud et les enfants prennent leur temps pour se reposer, l’énergie retombe. Ils nous font de grands « au revoir », très affectifs en nous prenant dans les bras et faisant des bisous. Ils nous demandent quand est ce que nous allons revenir à chaque atelier, comme un besoin de se projeter.

SAM_7105

A bientôt à tous !

Skate Park

Aujourd’hui, nous sommes cinq: les stagiaires, Assa, Leïla, Camille, Ana qui fait son service civique, et Laura, permanente.

Lorsque nous sommes arrivés, il n’y avait personne. Jessica nous a rejoints après un moment, ainsi que Mélissa, Eddy et d’autres enfants. Nous avons créé, avec Leïla et Camille, des masques et des chapeaux de sorcières, pour Halloween, et des origamis de chiens, de chats et de citrouilles qui font peur!

Pendant ce temps, Assa, Ana et Laura et quelques enfants jouaient à la corde à sauter et faisaient des jeux collectifs où il fallait sauter sur les cercle de couleurs.

DSCN1748

DSCN1719DSCN1746

Un coin petite enfance était aussi disponible pour les plus petits avec la dinette.

DSCN1755

Beaucoup d’enfants sont arrivés vers 17h parce qu’ils pensaient que les activités commençaient à 16H30. Mais non les enfants! Nous sommes là à partir de 15h!! Nous allons installer des Dazibau avec les horaires où nous sommes présents sur les quartiers poour que ca soit plus facile

Merci pour cette journée!

A la semaine prochaine!

MERCREDI

Balloche, le 21-10-15

Dans le cadre de la formation de Pédagogie Sociale qui se déroule depuis deux jours maintenant, Laura, Adrien, Sebastian, Sana, Ana, Tito et moi (Marie) sommes partis au bidonville de Balloche pour tenter de faire un atelier « test ».

 

100_2971

Cet ATELIER DIDACTIQUE devait prévoir, ce que nous négligeons trop souvent: un temps de préparation et de réflexion des activités plus long que d’habitude, un débriefing avec tout nos collègues qui étaient aussi sur d’autres ateliers afin de réfléchir sur notre pratique professionnelle, de nous questionner davantage et de faire évoluer nos activités de rue.

Cette expérience, réalisée avec plus de recul que d’habitude nous a permis d’enrichir nos perspectives de travail, de prendre le temps de réaliser un travail commun en équipe et d’observer nos terrains d’action. La préparation du matériel (jeux, activités manuelles…) a été une étape essentielle et primordiale.

L’atelier a débuté par la recherche d’un espace où s’installer malgré la boue et les véhicules qui stationnaient, bâche, tapis, table et chaises ont été placé. Installation de la dinette, des Kapla, jeux de construction et Lego. Les enfants apprécient beaucoup ces jeux et élaborent de belles constructions.

Nous avons fait également un atelier de musique, qui plaît toujours autant à tous !

100_2951

Les activités sportives comme le Molky, le skate, la boxe qui permettent de se défouler et de créer une activité collective sont nécessaires sur nos ateliers.

100_2911100_2931

Le goûter a été un moment important de cet après midi, un moment plus exceptionnel que d’habitude car nous avons décidé d’offrir des sucettes aux enfants (et parents) tous très contents de l’atelier. En mangeant, nous avons fait le temps de paroles pour connaître les ressentis de chacun sur cette journée.

Cet atelier « test » a permis une réflexion plus poussée sur notre travail de pédagogue social, en articulant les théories et les pratiques du terrain et du travail de rue.

Nous nous sommes rendus compte que l’organisation est une valeur essentielle en pédagogie sociale, qu’elle permet l’autonomie de chacun et donc une souplesse dans le travail. Organiser nous offre une liberté face aux imprévus (positifs ou non) du quotidien.

Ce travail réalisé en groupe a créé une cohésion d’équipe et une convivialité entre nous tous.

Saint Eloi, atelier de rue : « atelier didactique »

Rappel: c’est un nouveau terrain pour cet atelier « côté MJC ». C’est le second atelier.

Aujourd’hui, Iasmina, Pascal, Camille, Assa et moi (Leïla), nous sommes allés dans le quartier Saint Eloi à Chilly-Mazarin. Nous sommes arrivés sur l’atelier, il n’y avait pas un chat!

Nous avons installé les différentes activités: petite enfance, jeux de société, peinture, boxe, football, puis Camille et Assa ont fait le tour du quartier pour prévenir les enfants que nous étions arrivés. Un petit groupe (une quinzaine d’enfants) est arrivé et nous avons pu commencer l’atelier. La peinture, les kaplas et la boxe ont eu beaucoup de succès!

DSCN1709

Avec Camille, les enfants ont fait une affiche pour halloween, elle est très réussie!

DSCN1688

Un autre petit groupe s’est amusé à construire des grandes tours avec les kaplas ou encore des chemins de fer, des escaliers…

DSCN1682

D’autres ont préféré se dépenser en faisant de la boxe; Pascal a même fait une sorte de ring, pour que les enfants puissent faire des combats. Du côté des jeux de société, Iasmina a commencé par le jeu « ni oui ni non » puis j’ai animé un jeu des senteurs.

DSCN1700

Nous avons bien rigolé car ça ne sentait pas toujours bon! Nous avons terminés l’atelier par un goûter et un petit conseil de quartier, où les enfants ont pu s’exprimer sur ce qu’ils avaient aimé ou non pendant l’après-midi, et sur ce qu’ils souhaiteraient faire la semaine prochaine. Nous repartons avec pleins d’idées pour la prochaine fois!

A bientôt!

Lundi, Mardi, Mercredi: formation de pédagogie sociale

15 personnes pour cette formation de base qui a réuni les équipes d’Intermèdes et de la MJC, les stagiaires, les services civiques, des bénévoles, et des stagiaires extérieurs.

Format1

Une formule qui commence à être rodée, menée par Tito et Laurent.

Ce stage premier niveau allie les bases pratiques et théoriques; il est ouvert à tous.

Format2

La prochaine session est prévue les 8,9, 10 Février, à Chilly.

S’inscrire auprès de l’association.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *