Nous allons donner FUITE à votre appel

Eloge de la fuite?

Qui n’ a jamais entendu derrière les services téléphoniques informatisés, les voix douces enregistrées, les paroles pleines de politesse qui nous promettant contact, écoute et considération, … sourdre un tout autre refrain?

SAM_6202

« Nous allons donner suite à votre appel », répètent à longueur de temps les répondeurs du 115, de la polyvalence de secteur, de la sécurité sociale , de la CAF, des hôpitaux… et nous comprenons tous très clairement ce que la formule dissimule et révèle à la fois:  « Nous allons donner FUITE à votre appel ».

Le soin donné aux apparences, les précautions verbales, ne cherchent qu’à habiller de manière un peu plus respectable les intentions véritables des groupes ou des personnes qui les ont mises au point.

La vie nous apprend à lire et à décoder les faux langages qui n’expriment rien.

Quand la parole ne sert plus qu’à dissimuler la pensée, alors la vérité se fraie d’autres chemins à travers les failles, les lapsus, les non dits.

Donner FUITE à nos appels, c’est ce qui se trame à chaque fois qu’on masque des refus par des explications.

Côté pile:  les services sociaux , les institutions concernées refusent et déboutent les demandes les plus légitimes et s’abstiennent  de soutenir les actions les plus probantes

Côté face: Comme on ne fait rien pour changer les choses, bouleverser l’ordre établi, à la place on produit autre chose:  une rationalisation, des prétextes, des postures et des convenance. Pour dissimuler y compris à soi même ses propres dysfonctionnements, on les érige en principes , puis on encourage les usagers et les bénéficiaires à se former pour les contourner.

Donner FUITE à nos appels c’est pratiquer cette discipline sibylline qui consiste à ne jamais accepter le débat , le travail ou la réflexion autour des besoins sociaux saillants. En lieu et place on se contente d’égrener ce que l’on fait déjà, même si ça n’a aucun rapport. Le but est d’occuper l’espace et le temps du débat , et d’en boucher même  la possibilité.

Donner FUITE à nos appels c’est remplacer par des procédures, des formulaires, des répondeurs, … l’attention, la disponibilité et l’autonomie que l’on ne trouvera plus chez nos interlocuteurs.

Donner FUITE à nos appels c’est prétendre n’être ni la bonne personne, ni l’instance concernée ; de récuser toute responsabilité ; de s’appuyer sur la défaillance des autres, de noyer le poisson et gagner du temps.

Il fut un temps où être professionnel, être un travailleur impliquait de développer des capacités de  transformer la matière et les choses. On était professionnels parce qu’on produisait, qu’on modifiait.

Aux professionnels d’aujourd’hui, on ne permet plus cet impact. En lieu et place, on les incite à se parer de discours d’emprunts, de procédures de dégagement, et de tout un décorum de « comme si » , de faux intérêt et fausse prise en considération.

A tout égard , le mot ‘FUITE » caractérise en effet assez bien le phénomène. On peut d’ailleurs le prendre dans ses deux sens bien distincts.

Dire que le système fuit de toute part traduit ainsi deux choses bien distinctes mais tout aussi vraies.

Le système fuit de toute part: Cela veut dire qu’il se retire, qu’il se désengage, qu’il ne répond plus, et que bien entendu, il ne crée plus rien.

Le système fuit de toute part:, cela veut dire qu’il perd de son contenu en permanence. Les publics se déperdent, se répandent , se diluent, ainsi que la maîtrise sur les actions en cours. En fait, il se vide.

La Pédagogie sociale propose des actions qui vont à l’opposé de ce double sens du mot « FUITE ».

-Face à tout ce qui se débine, tout ce qui se défile, qui prend la tangente; elle est présece, constance et endurance

– Face à tout ce qui est poreux, qui fuit de toutes parts, qui se vide ou qui prend l’eau, elle est contenance  et préservation.

Elle ne fuit pas.

De Samedi 15 à Jeudi 20: Plozevzt , Festival MONDIAL FOLK, avec les Kesaj Tchave

Avec Vincent de Lire C Partir , nous sommes allés retrouver les KESAJ à Plozévet où ils étaient en tournée pour le Festival Mondial Folk. 

IMG_6924

Répétition 

L’occasion pour nous de travailler avec IVAN, et les jeunes eux mêmes un nouveau projet artistique et d’initiation à la danse et au chant pour les enfants du quartier , comme des bidonvilles , en lien avec les KESAJ et dans le but de participer à leurs tournées.

La rocade 14-08-2015

Une très belle journée commence aujourd’hui sur l’atelier de La Rocade où les Robinson s’installent cet après-midi avec leur matériel et la cuisine pour une tourné des crêpes avec l’aide des enfants.

SAM_6197

L’atelier commence et les enfants ne tardent plus a venir , nombreux. ,

Nous sommes, pour les encadrer:  Laura, Tito, Iasmina et Ana, qui vient pour la première fois. Elle s’occupe des ateliers de la petite enfance . ,Mais il ya aussi jeux créatifs et cuisine.

Nous installons aussi un stand de distribution des légumes et de miel des Robinson et dans les minutes qui suivent les enfants viennent avec les mamans pour découvrir nos produits.

 

SAM_6202

Les crêpes sont dans la poèle et les enfants s’amusent bien avec nous . C’est la journée parfaite.

SAM_6196

Mais a l’horizon les nuages annoncent de la pluie et pendant le goûter des petits gouttes d’eau tombent mais ne feront jamais fuir les enfants.  La pluie n’y fera rien, tous restent avec nous.

SAM_6216

Ballanviliers 13-08-2015 Atelier pré scolaire

Encore un atelier où il faisait très chaud ; alors nous avons décidé deprendre en compte cela dans notre pédagogie et nos activités.

SAM_6127

Les enfants ijouenr à la dînette, mais après vient l’atelier d’écriture: après je le donne les ardoise pour écrire et dessiner. Après le dessin, on trace les lettres .

Puis pour conclure, le sjeux collectifs.

SAM_6149

Ils étaient tellement excités que je leur ai proposé de faire la sieste sur les tapis , en disant « Celui qui dort,  il aura des beignets ». EIls se sont même endormis.

Et tous on participé à l’atelier cuisine avec Fatimata et ont dégusté leurs beignets .

SAM_6172

C’est tout pour cet semaine ! A bientôt !

SAM_6133

Jardin de Saulx :

Jeudi: 13-8-15

Aujourd’hui après avoir accompagné Laura sur Ballainvilliers pour son atelier avec les toutes petits, avec un camion rempli des ados mais aussi des enfants nous prenons la route vers le jardin qui se retrouve pas loin du camp des Roms de Ballainvilliers.

100_2254

Quand nous sommes arrivée au jardin les enfants étaient heureux d’être avec nous lors dec ette ce belle journée pour une séance de jardinage collectif et convivial avec nous.

Et sans trop tarder nous nous séparons en deux groupes de travail, pour pouvoir nettoyer le terrain des mauvaises herbes , des ronces et puis avec Ana Aniela, Denisa et Andreea le travail est fait et bien fait.

100_2267

Cependant nous , Catalin, Alejandro et Nicolae ont mis des tuteurs pour les tomates et ont renforcé celles qui était déjà car les branches des tomates sont bien pleines et elles pèsentlourd.

100_2276

Après avoir fait ça nous allons maintenant ramassée les tomates qui sont déjà prêts pour la récolte et notre goûter.

Avant de finir et de ranger le matériel et prendre la récolte une dernier chose c’est de ramassé le plus des courgettes et c’est comme ça que les enfants dans quelques minutes ont réussi a ramassée un bon quantité des courgettes ( 50 kg de courgettes ).

100_2272

Bravo aux enfants qui ont réussi a mené avec succès le travail donné avec beaucoup plaisir et courage.*Merci a eux !

A bientôt !

Jardin de Mercredi :

A Saulx:12-8-15:

SAM_6117

Nous sommes au lieu de rendez-vous habituel et comme prévu nous allons commencer une nouvelle séance de jardinage avec le groupe des enfants qui sont très contents de se retrouver aujourd’hui dans le camions qui mené au jardin. Dés notre arrivée on prend une bêche , une fourche , et des cagettes et peut être nous allons encore ramasser quelques patates avec Assia et ses garçons qui cet après-midi nous fait la jolie surprise de nous accompagner et de nous donner un coup de main bienvenue.

SAM_6123

On commence aussi une cueillage générale des tomates toutes rouges et une bonne quantité , et puis des pommes de terre et des courgettes ainsi que des blettes et des poivrons et piments.

SAM_6087

Voila une belle récolte!

SAM_6079

Ça donne plus envie de venir!!

Bel-Air :

Un bel atelier sous le soleil avec une bonne vingtaine d’enfants !

DSCN1008

Et plein de jeux pour se secouer les neurones, les méninges, les pieds et les mains : échecs géants, jeu d’adresse pour les petits, l’incontournables croque-carottes, puzzle, mölki, acro-puzzle, jeu de construction d’animaux …

DSCN1026

Iasmina, les enfants et moi Leïla étions tous serrés sur nos deux petits tapis dans une ambiance parfois chaotique, parfois chaleureuse et globalement très sympathique malgré quelques fauteurs de trouble…qui ont été privés de tartines au goûter.. !

DSCN1020

Au revoir Jean Jacques

  Nous venons d’apprendre avec une grande tristesse le décès de notre ami et compagnon de tous les jours, depuis sept  ans: Jean Jacques.

DSC03998

Jean Jacques,  vous le connaissez au moins par nos photos , tellement il était présent dans toutes nos activités, au quartier, au jardin, et au sein de notre Conseil d’Administration.

Le jardin lui doit beaucoup; c’était aussi son territoire: son jardin. Il aimait s’y retrouver, s’y reposer . Il y allait souvent seul et par ses propres moyens. Il en connaissait le moindre espace, la moindre parcelle.

Mais Jean Jacques était aussi présent dans toute s os soirées et événements. Il représentait volontiers notre association et accueillait tant nos visiteurs que nos stagiaires. Il incarnait l’hospitalité des Robinsons.

Jean Jacques a été de toutes les galères et nous avons aussi été là pour toutes les joies et tous les coups durs.  L’association, ses permanents, ses stagiaires, mais aussi ses bénévoles comme lui a été sa vie pendant toutes ces années.

Au revoir Jean-Jacques, tu étais l’ami de tous les Robinsons et un des premiers d’entre eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *