Les enclaves nomades

Avez vous remarqué cette nouvelle frénésie sociale de fermer les locaux, de fermer les MJC , les centres sociaux? Avez vous remarqué comment les anciens locaux résidentiels sont de plus en plus barricadés, inoccupés avec méthode. Les rares espaces collectifs et sociaux qui existent sont immédiatement garnis de barrières. On y rentre par des portes à code , des grilles baissées;  on s’y fait filtrer par l’accueil, on butte sur des horaires de fermeture.

SAM_5333

Le déni et l’exclusion se manifestaient autrefois par le renvoi à la périphérie, la ghettoïsation, ou l’enfermement dans des structures de consolation, de tous les groupes, les classes, les castes qu’on ne voulait pas voir. Ces derniers  étaient poliment ou gentiment renvoyés dans des structures censées les contenir et les retrancher de la vie publique.

C’est cela qui aujourd’hui a été renversé. Tout espace pour ces publics, même à la marge, aussi réduit soit-il, est devenu insupportable. Il faut leur retirer jusqu’au moindre interstice de repli. On lutte aujourd’hui contre les mêmes groupes avec une nouvelle logique: les priver de lieu pour les priver d’existence.

Ces lieux qui hier encore étaient méprisés et n’intéressaient pas les puissants ont pris une importance stratégique. Il s’agit de les reprendre pouce par pouce et de les neutraliser. On présente comme une reconquête le fait de chasser les pauvres des lieux qui leur servaient de refuge. On présente comme inacceptable que les groupes exclus et dominés puissent être quelque part chez eux.

Alors ou bien on ferme, ou on récupère les structures qui étaient à leur nom. Et on met en oeuvre une pédagogie sécuritaire, qui les en éloigne .

Et tout est inversé: les devantures, les ouvertures sont là pour filtrer; tandis que l’accueil est là pour refouler. Les salles d’activité sont là pour être fermées et les groupes sans but ne retiennent plus personne.

Les équipements publics sont ou bien privatisés et payants, ou bien démolis et neutralisés. Et surtout la règle d’or est : on ne bâtit plus rien de public ou de social.

Les équipements collectifs sont comme les logements vraiment sociaux: on sait plus en produire, et on s’imagine toujours que le progrès passe par leur destruction.

Ce qui est institué aujourd’hui c’est bien la désapropriation de tous les espaces.  Nous sommes réduits à l’état d ‘usagers de nos espaces de vie que ceux ci soient privés, , publics ou professionnels. Nous pouvons y être accueillis, nous pouvons les fréquenter , nous ne pouvons pas vraiment les habiter, les détourner ,les transformer et encore moins les, créer.

Toutes les tentatives d’habitation véritable de l’espace , d’y laisser notre empreinte, de les vivre et de les utiliser même un  peu, sont plus ou moins vues comme de l’abus, de l’illégitime, de l’invasion.

Une nouvelle morale se forme, se répand, se proclame et s’impose; elle consiste à interdire d’habiter , à ne pas laisser de traces. Dès lors toute occupations devient temporaire ou fugace; nos enclaves de vie ne sont que nomades, à l’image des ateliers de rue, en pédagogie sociale.

Notre appropriation ne s’inscrit plus dans l’espace, mais dans le temps. Seul un temps défini et balisé peut nous autoriser à vraiment vivre l’espace et à en faire une possibilité de vivre ensemble.

La Pédagogie sociale est une pédagogie de reconquête du temps , pour une époque sans espaces à habiter.  ce que produisent nos ateliers c’est du temps d’habitation, du temps de vivre et produire ensemble .

Nous intervenons sur des espaces que nous ne possédons pas, mais auxquels , en revanche , on donne un sens nouveau : les friches deviennent jardins magiques, et les espaces publics ateliers de production collective.

On ne peut pas chasser ceux qui sont dehors, on ne peut pas fermer ce qui n’a pas de murs.

Nous habitons subrepticement, nous occupons à temps perdu; nous logeons à de nouvelles enseignes.

DIMANCHE 19 JUILLET 2015

Jardin

Aujourd’hui, le temps nuageux et quelques mésaventures chez nos adhérents ont réduit l’effectif prévu. Nous étions 12 au jardin.

DSCN0769
En ce moment, c’est l’été, donc il y a beaucoup à cueillir, beaucoup à aider à pousser, beaucoup à couper.DSCN0775

Nous nous sommes tous mis au travail, encore une grosse récolte de courgettes, un peu de désherbage, quelques carottes, quelques radis, des poires que nous avons tenté de faire en jus grâce à une nouvelle machine achetée par Laurent.DSCN0799
Au menu, merguez et salade. Nous nous sommes régalés comme d’habitude. DSCN0783

Après ça, avec les récoltes de rhubarbe et de poires, nous avons fait une compote sur le feu, que nous avons dégustée avant de rentrer.

SAMEDI 18 JUILLET 2015

Champlan

Nous sommes allées à 3, à Champlan (Laura,Leila,Ramona ) Nous avons fait fais le tour dans le camps pour chercher des enfantsSAM_5460

Certains étaient partis en Roumanie et lquelques autres (5-6 enfants)ils étaient avec leur parents faire la manche. SAM_5461

Nous sommes restées avec Roberta et Sami on a joué a la dînette ensemble et on a pris le goûter.

SAM_5463

Nous espérons retrouver les autres enfants la semaine à venir.

 

Villa Saint Martin
( Mathilde) Je raconte l’atelier de rue de la Villa Saint Martin.

Avec Quentin et Nicolae nous avons aménagé un coin pour les petits au coeur de l’atelier,  avec la dînette. Nous avons lancé un chantier pour  consolider la table du jardin et la décorer ainsi que, selon Nicolae, la « grande bataille du siècle ».
Quand nous sommes arrivés, les enfants présents se sont immédiatement investis dans le bricolage. Vous vous souvenez la table en palette que les enfants ont commencée, lors de l’inauguration du jardin? Il ne restait plus qu’a la consolider et bien sûr, la décorer selon l’envies des enfants !  DSCN0733
Nicolae et moi sommes resté avec les plus petits a déguster les bons gateaux préparés par les petits avec la dînette. Il n’y avait pas beaucoup de monde: mais au fur et a mesure d’autres maman et  enfants nous ont rejoints.

DSCN0742
Avec Nicolae nous avons proposé un grand jeux pour se rafraîchir ! Les enfants nous ont aidés a inventé les règles. Ils ont déposé le drapeau que nous avions apporté a un bout du terrain et nous étions a l’autre bout. Nous avons formé deux équipes: les bleu et les rouge armés de saladiers d’eau et d’éponges. Il fallait être réactif et tactique pour que notre équipe puisse aller attraper le drapeau sans se faire toucher par les éponges qui volaient !

DSCN0761
Nous avons fait plusieurs parti et a la fin l’équipe qui avait réussi a prendre le drapeau a courser l’autre équipe et tout le monde se mouillait avec les éponges d’eau. Cela a terminer l’après-midi avec des rires.
Les Robinsons qui étaient a la table sont revenus pour le goûter avec quelques éclaboussures de peinture !

Après le goûter, on se dit  » à dans deux semaines » avec des idées d’atelier a faire ensemble. Oh oui dans deux semaines, la semaine prochaine nous serons a Chamarande pour une sortie avec des familles.

VENDREDI 17 JUILLET 2015

Jardin et La Rocade 

En cette journée ensoleillé, nous décidons d’aller tous ensemble au jardin et ensuite, d’aller a la Rocade pour l’atelier de rue.

Nous arrivons au jardin où chacun se met a un travail. Il faut désherber sous la serre, arroser une grande partie du jardin, surtout les haricots qui pousse pousse et pousse a grande vitesse  ! Il faut aussi ramasser des courgettes et cueillir les poires et les fruits rouges.DSCN0728

Les petites poires sont très bonnes et il y en a tellement sur les arbres  ! Nous faisons une grande cueillette qui nous servira pour préparer le goûter à l’atelier cuisine de la Rocade  .

Les fruits rouges se font un peu plus rares, les framboises ont souffert de la chaleur mais il y a comme même des fraises et des mûres. Nous allons déguster de bonnes tartes au fruit tout a l’heure.DSCN0725

Nous avons réussi a faire tout ça et Nicolae a même pu semer de nouvelles graines de radis que nous avons bien arroser.

Nous repartons, les bras chargé de fruits et de courgettes et c’est maintenant le moment d’aller a la Rocade.

Puis ATELIER DE RUE

Avec l’aide des adultes qui étaient au jardin, nous installons l’atelier. Ce vendredi ce sera atelier petite enfance, jeux de société, cuisine et théâtre  !

Quand nous arrivons il n’y a pas beaucoup de monde mais nos Robinsons  : enfants et parents arrivent petit a petit partager cet après-midi.

La cuisine débute tout de suite, cela plaît à de nombreuses personnes, de préparer des bonnes tarte au fruit du jardin. Il se mettent a réaliser deux tartes dont je vous reparlerai plus loin.

.SAM_5413

Pendant ce temps, Tito et des enfants font des parties de jeux de société et surtout de «  uno  »  ! C’est un jeux que les petits comme les grands apprécient. SAM_5446

Le tapis de la petite enfance se remplit durant l’atelier: jeux de construction, dînette, hochet sont tous utilisé et certains s’installent même pour se reposer sous une couverture, a l’ombre.

SAM_5431

Théâtre de rue: Cinq enfants, Quentin et moi débutons du théâtre.

Aujourd’hui, Quentin a préparé une petite scène basique, sur le scénario de 3 personnes qui se disputent pour une histoire de ratatouille. On commence par lire la saynette tous ensemble et chacun a dit ensuite ce qu’il en avait compris.

Nous formons alors deux groupes  : l’un pense que la scène se déroule pendant un repas en famille avec une maman et deux frères de 5 ans. L’autre groupe dans lequel j’étais, avons fait cette scène avec une maman, un papa et une adolescente. Nous créons alors, chaque groupe, notre scène a partir du même texte. Seulement, nous ne prenons pas les même personnages et interprétons le texte de façon différentes. Nous nous sommes donc entraîner a jouer le théâtre, se créer et incarner un personnage. Nous avons décider de jouer cette scène comme une comédie et cela a fonctionné  ! SAM_5457

Il est temps de ranger le matériel et de s’installer pour partager le gouter. Nos robinsons cuistot nous ont préparer une bonnes tartes a la crème d’amande, aux poires et framboises  ! Mmmmmmh, nous nous régalons  !

Une fois la tarte dégustée,, les deux groupes de théâtre présente leur scène aux autres et nous avons ien réussi a faire rire tout le monde. Deux scènes au texte identique mais différentes et drôle  !

Voila, l’après-midi se termine a la semaine prochaine  !

JEUDI 16 JUILLET 2015

Atelier petite enfance Ballainvilliers

Bonjour !

Laura et moi, Mathilde, allons sur le camp de Ballainvilliers pour l’atelier avec les enfants. Il fait vraiment très chaud aujourd’hui et les enfants n’ont pas trop envie de courir.

SAM_5333

Nous commençons donc l’atelier, assis sur les tapis, par la confection d’un DAZIBAO. Nous prenons pour thème la nature et les enfants dessinent des fruits et légumes autour d’un grand pommier.SAM_5336

C’est aussi l’occasion d’apprendre le nom des fruits et légumes et leurs couleurs. Le désibao se remplit des dessins des enfants ! Et puis, nous ramassons des feuilles, des fleurs, des branches… Le DAZIBAO prend vie !SAM_5362

Nous collons ce que nous avons ramassé et aussi des graines de haricots. Les enfants ont aimé coller les graines et les feuilles. Parfois c’était un peu difficile de les faire coller, mais ils se sont bien débrouillé ! Après ce moment créatif, les enfants ont eu envie de faire un « tomate ketchup », c’est un jeux qui leur plait beaucoup.SAM_5363

Nous partageons maintenant le goûter, de bon sirops frais et des madeleines au chocolat que nous ont donné Animakt. Mmmmmh un vrai régal !SAM_5385

 

Skatepark et jardin

Cet après-midi, la canicule était au rendez-vous et malgré cette grosse vague de chaleur, les enfants aussi…mais les plus grands seulement !DSCN0691

Hafsatou, une copine à elle, Najamie et Timothée nous attendaient de pied ferme puis toute une fratrie nous a rejoint et d’autres enfants ont passé un bout de temps avec nous. Au programme de cet atelier : lecture de contes, jeux de société et de logique, badminton et un peu d’acrobatie pour Hafsatou qui demande toujours à en apprendre davantage !DSCN0698
Après toutes ces activités, nous avons partagé un petit goûter pour prendre des forces avant de prendre la route du jardin et nous y avons trouvé de belles et succulentes petites poires bien sucrées que nous ne manquerons pas d’utiliser demain pour cuisiner ensemble sur l’atelier de rue de la Rocade une bonne tarte aux poires toute fraîche…kronik skatepark et jardin (6)

qui sera peut-être d’ailleurs agrémentée de quelques bonnes petites framboises jaunes et rouges…rendez-vous pour la confection et la dégustation demain sur l’atelier de la Rocade !

MERCREDI 15 JUILLET 2015

Bel Air

Il fait chaud aujourd’hui ! Le temps parfait pour profiter de jeux d’eau en extérieur ! Une bassine, des objets flottants, de quoi transvaser et c’est parti pour jouer tout en fraîcheur.SAM_5247

Les plus grands ont préféré jouer au badminton mais semblaient tout de même être tenté par les bruits de l’eau et les rires des enfants.SAM_5257

QUI VEUT FAIRE UN JEU COLLECTIF ? C’est avec un grand plaisir que nous nous sommes tous retrouvés, grands et petits, afin de pouvoir faire une balle aux prisonniers… Nous avons fait deux équipes, préparé deux bassines d’eau comportant des éponges…SAM_5264

Chacun son éponge en main… 3, 2, 1, BOOM ! La bataille d’eau a commencé… Tout le monde a su profiter, s’amuser en ce mercredi ensoleillé.SAM_5290

Nous avons tous beaucoup couru… Il est temps de prendre le goûter et de s’hydrater avec un verre de sirop frais.SAM_5313

Au revoir les enfants, à mercredi prochain ! Merci pour ces sourires et cette ambiance. Seul bémol : c’est passé trop vite !

Nous avons pu par la suite récupérer des gâteaux, du surimi, du jambon, offert par animakt. De quoi faire de bons goûters pour les jours qui viennent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *