Je t’envole

« Je t’envole, tu l’envoles, elle m’envole »; faire du social c’est conjuguer. Conjuguer le sujet avec le verbe; conjuguer par tous les temps et à tous les moments. Conjuguer avec le passé , tel qu’il est , et le présent tel qu’on l’a, pour un futur compliqué.

Eduquer c’est conjuguer le singulier et le pluriel .

100_1609

Eduquer c’est transitif: il faut un complément direct. Eduquer lui ou elle et non pas à quelque chose.  Tout est adressé à quelqu’un, qu’il faut impacter , choquer.

Eduquer c’est tout autant  intransitif comme le social. Aucun complément ; seul éduquer est essentiel. C’est une action sur persoenne en particulier et tout le monde, en même temps. Elle  agit indifféremment et au même moment, sur toi, moi, nous.

Eduquer c’est réflexif: c’est une action sur soi, c’est un verbe pronominal. : je M‘éduque. S‘éduquer. Je grandis avec cette action et en la grandissant. On n’en est pas seulement les sujets; encore moins les objets. On ne peut en être qu’auteurs.

Et enfin le pronominal aussi se fait collectif; il est naturellement un nous: « on s’éduque alors » veut dire qu’on est une communauté d’éducation; Eduquer  est un « se » qui permet le « ça ». Ca interagit, ça se partage, ça nous constitue en collectif.

Mais la vraie conjugaison, c’est le mélange, c’est à dire quand les personnes s’emmêlent, quand elles s’en mêlent, quand elles s’impactent, quand elles s’impliquent: « Je t’envole et tu m’atterres, je me tiens et tu nous libères. Je te suis et nous te sommes. Rien que le dire, c’est me taire; rien que te dire c’est le faire ».

Conjuguer c’est avoir le même jougs, connaître le même poids, les mêmes contraintes, la même condition, se connaître soi mêê, se connaître comme un « nous ». On y  découvre que ce qui nous enferme et nous détermine, et qu’il  faut apprendre la science de ses chaînes.

Enfin conjuguer c’est aussi s’associer, se coordonner, s’appuyer. Alors , là, bien rivé au sol, de toutes ses chaîne set de tout son poids on se décolle. Lâche toi, je t’envole.

Dimanche : partager le soleil 

Jardin : dimanche

Aujourd’hui, nous arrivons au jardin sous le beau soleil !SAM_5078

C’est une belle journée qui nous attend. Nous commençons par préparer le repas, en attendant que les dernières familles nous rejoignent.SAM_5072

Puis nous passons à table, nous sommes une bonne tablée : 29 personnes ! Après le repas, les choses sérieuses commencent : débroussaillage, désherbage, arrosage… Il fait très chaud, des pauses boissons s’imposent.SAM_5077

Puis nous prenons le goûter tous ensemble et c’est déjà l’heure de repartir.SAM_5064

Nous avons passé une très bonne journée.

Samedi:  Violations des droits des enfants Roms : l’Etat mis en accusation

C’était le procès; c’était le grand jour. Nous nous préparions, nous les Robinsons et les Rom’binsons depuis plus de deux ans. Dans l’impatience de ce jour, nous avions même réalisé (souvenez vous) , l’année dernière notre propre film d’un même procès… tourné dans deux bidonvilles.

Mais samedi, c’était le bon. Le VRAI procès symbolique certes. Mais qui dira que les symboles ne font pas partie de la réalité? Qui prétendra qu’ils n’agissent pas sur nos vies?

FullSizeRender

Il y avait donc de vrais juges et avocats, une vraie cour, et des témoins plus vrais que nature et des experts de vie, mais aussi de misères, d’injustices et de discriminations.

Un  grand procès avec beaucoup de monde et les Robinsons qui ont travaillé dur pour proposer à tout le monde , toute la journée, les délicieux « Cozonacs » , le café roumain , et notre bonne humeur.

Impliqués, nous l’avons été , dans le public avec notre équipe complète mais aussi des adhérents, membre du CA, des habitants des bidonvilles venus avec nous ou nous rejoindre.

Nous l »avons été en « off » du procès , mais aussi dans l’audience elle même; nous étions experts et témoins, engagés en nos noms et pour les autres.

Ainsi Laura a expliqué avec sensibilité  notre travail à la Cour et ce que nous découvrions.

DSC_0729

 

Nicolae a partagé avec humour la dure question de l’accès aux soins.

DSC_0759 (1)

Au nom de notre association, j’ai rapporté (Laurent) le compte rendu d’enquête préliminaire.

DSC_0709 2

VENDREDI

La rocade 26-06-2015

Sous un soleil éclatant, nous arrivons a la rocade ! Nous installons les ateliers sous les arbres: un grand tapis pour la petite enfance, un coin jeux de société et le porteur de parole avec pour thème: « Si je devais changer le monde, la première chose que je changerai serait…« . Ouf, nous sommes à l’ombre et pouvons profiter des différents ateliers ensemble.100_1676

Le porteur de parole, animé par Tito, a du succès et les enfants laissent place a leur imagination. Certains changeraient le monde pour que tout le monde soit gentil, un autre voudrait savoir voler, une autre aimerait que les choses que nous achetons soit moins cher pourque tout le monde puisse en acheter…100_1675

Pendant ce temps la, un groupe de garçon commence une partie de uno et les plus petits s’installent a la dinette, aux jeux de constructions et bien sur dans la piscine a boulles ! Les plus grands viennent au fur et a mesure jouer avec les plus petits et ils font bien attention a eux !100_1673

Trois enfants et moi avons jouer au « croque carottes », c’était une belle partie et les enfants sont très fort mais quelque fois c’est difficile de perdre a un jeux alors il y a eu quelques larmes qui se sont vite transformer pour redonner place a un beau sourire !

Plus tard dans l’après-midi, nous avons commencer le théatre. Beaucoup d’enfants sont venu pour faire des petites scènes. Aujourd’hui ils ont décider de faire des pièces sur le thème de l’école. Les idées fusaient et nous avons bientôt une scène ! Il fallait se mettre tous d’accord sur les personnages que chacun jouait. Nous n’avons pas terminé la scène alors les enfants ont préféré attendre la prochaine fois pour faire leur représentations.100_1681

Allez ! C’est l’heure du gouter, instalons nous tous sur les tapis !

Nous avons dégusté de bonnes tartines de pain a la confiture et bien sur de bons verres de sirop.

A bientôt !

Jardin 26-06-2015

Jour très chaud , aujourd’hui il n’y a pas beaucoup de travail .DSCN0367

Nous avons d’abord pris des forces à l’ombres des arbres pendant un petit moment , nous avons ramener un sac dans le quel il y a des ficelles accroché a des disques , chacun a pris un disque pour l’accrocher aux arbres pour que les oiseaux n’aillent pas dans les arbres .DSCN0402

Une fois cette tache terminé deux personnes se sont occupés de tirer l’eau du puits et les autres se sont chargé d’arroser les plantations .DSCN0389

Après l’effort le réconfort , nous nous sommes installés bien au frais pour prendre un bon goûter .

DSCN0424

Retour au local se fut une belle après midi !!!!

JEUDI

Balainvilliers petite enfance 25-06-15

Aujourd’hui il fait chaud , nous nous sommes installés à l’ombre des arbres .100_1616

Les enfants étaient très contents de nous voir , nous avons commencé par le téléphone arabe pour développer leurs compétences à s’écouter entre eux , puis nous avons fait « un atelier mime », les enfants ont toute suite bien compris le principe de ce jeu , ils sont même passés, un par un, pour mimer à leur tour .100_1609

Une fois le jeu terminé nous avons fais des activités avec les lettres de l’alphabet puis sur les chiffres , les enfants ont été très coopératif !100_1641

Les filles ont réclamé à Magali ( stagiaire) des tatouages au feutre en guise de henné , elles étaient très contente !100_1653

A 16h nous avons pris le goûter et nous avons terminer par une petite séance de yoga qui a détendu tout le monde .

Belle journée !!!

Skate Park 25-06

Ça cogne sur nos caboches. Courage à celles et ceux qui font le Ramadan !

A l’ombre sur nos tapis, les jeux s’enchaînent. Je découvre le jeu des senteurs et celui de la souris avec les enfants. Les senteurs me retournent un peu le cœur alors que les enfants, eux, sentent c’est petite boîte d’odeurs synthétiques, à plein nez.SAM_5053

Ils reconnaissent le champignon, la pomme ou encore le muguet. Le chocolat et la fraise, quant à eux, ont une drôle d’odeurs. A côté les petites souris se construisent au gré de la roulette tournée. Je suis entourée de la petite Divine et de Ayoub.SAM_5056

Le tapis de la petite enfance est bien rempli et coloré. Des nounous blanches avec des petits enfants noirs, de jolis voiles de couleurs portés par des femmes, des robes à fleurs et des sandalettes.

Pour Glawdys, c’est le dernier atelier car son stage se termine et elle propose aux enfants de faire des fleurs en origami.SAM_5051

Nous partageons des crêpes maison pour le goûter et nous disons au revoir.

Jardin jeudi 25-06-15

Cela faisait quelques temps que je n’étais pas allé au jardin avec les adultes Robinson et encore une fois nous avons bien rigolé !
Phillipe, ancien professeur du mouvement Freinet, était avec nous aujourd’hui. Nous lui avons donc fait visité le jardin avec tout ces légumes et tout ces fruits.
Comme il faisait très chaud c’était difficile de travailler au jardin, du coup nous avons commencé par discuter un peu a l’ombre et évidement les blagues ont commencé a surgir !

DSCN0333

Et puis, chacun s’est occupé de désherber les tomates, les piments et tomates de la serre…

DSCN0329

Avec Jessica, nous avons été cueillir quelques cerises pour les goûter mais il n’y en avait plus beaucoup. Je crois que nous avions déjà tout cueilli dimanche.
L’ambiance était très bonne et la journée tranquille. Nous avons fini en arrosant beaucoup de jeunes plants et la il y avait du travail ! Chacun notre tour nous avons sorti des sauts d’eau du puits afin de tout pouvoir arroser.DSCN0336
Bien sûr il ne faut pas oublie le goûter ! Nous avons partagé un bon goûter de crêpes et de sirops.
C’est maintenant l’heure de rentrer, alors on se dit: « a bientôt » car nous partagerons a nouveau de bon moment au jardin. On vous racontera tous ça !

MERCREDI

Wissous :24-06
Le camp semblait désert et sinistre quant nous sommes arrivés les bras chargés de nos caisses de jeux et de cahiers habituelles…la moitié des familles sont parties en Roumanie, certaines prévoient de revenir, d’autres non. L’atmosphère qui règne ces derniers temps avec le maire de Wissous et la police municipale qui ne cessent d’intimider les habitants du bidonville de façon quotidienne n’y est certainement pas étrangère, même si ça n’est pas l’argument qui a été avancé par les familles restantes.SAM_5039
Avec les  enfants qui étaient présents, nous avons installé un espace petite enfance ; en effet ce sont surtout les familles avec des enfants en bas âge qui sont restées. Puis quelques plus grands entre 10 et 13 ans nous ont rejoints un peu plus tard alors nous leur avons proposé une partie de badminton, des exercices d’écriture et des puzzles.

SAM_5044
Enfin nous avons parlé aux familles du « procès de défense des familles rom et roumaines contre l’Etat français» qui aura lieu ce samedi 27 juin à l’université de Saint-Denis et auquel nous participons afin que les familles intéressées puissent se joindre à nous.SAM_5027
Plusieurs familles sont intéressées et nous rejoindront directement en voiture, c’est une bonne chose !

Bel air 24-06-15

Aujourd’hui le soleil nous a accompagnés tout au long des activités , nous avons commencé par des jeux de sociétés ; croque-carottes , blocus , ni oui ni non et monsieur patate et les échecs géantes.DSCN0314

Les enfants étaient un peu moins nombreux que d’habitude , avant le goûter nous avons proposé à un petit groupes d’enfants des jeux collectifs comme le béret et une balle aux prisonniers .DSCN0321

Les enfants se sont bien amusés, malgré des petites tensions existantes avec les grands garçons qui ne voulaient pas partager leur terrain de foot avec nous pour nos jeux collectifs. Nous les avons tous réunis pour prendre le goûter où nous en avons profité pour parler du problème de partage de terrain entre les enfants.DSCN0324

Nous avons convenu que mercredi prochain nous discuterons ensemble de qui se met où pour que chacun ait sa place. Une fois terminé nous avons tout ranger pour retourner au local.

Nous avons passé une belle après midi !!

Jardin mercredi 24 juin 2015

Aujourd’hui, en l’absence de Nicolae, c’est moi Quentin qui m’occupe du jardin. Nous récupérons Nesrine à Bel-Air puis les enfants du camp de Ballainvilliers. La vision de ce camp est une épreuve difficile pour Nesrine qui ne connait pas ces conditions.En lui expliquant, elle comprend que tout le monde ne peut pas vivre dans un appartement.100_1587 - Copie

Au jardin, on se met à la balançoire, les enfants de Ballainvilliers cueillent des pommes de la taille de cerises. J’ai beau leur dire que ce n’est pas bon, ils persistent et continuent de cuiellir. Avec Nesrine nos passons un bon moment à récolter les framboises, il y en a de bien belles et elles sont nombreuses.100_1590 - Copie

Madalin s’occupe de l’arrosage.
Nous allons tous ensemble aux fraises pendant que Renaldo nous prépare des tartines. Nous ne trouvons que trois grosses et bonnes fraises qui seront mangées au goûter.100_1599 - Copie

Au goûter, nous nous délectons de la performance de chant de Renaldo qui s’accompagne en tapant sur la table. Une jolie après-midi, donc.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *