La Pédagogie Sociale se construit comme un bidonville

Le propre d’un bidonville est d’accueillir la vie qui n’a pas trouvé place dans la ville instituée. De ce point de vue , le bidonville abrite et donne refuge à tout ce qui est négligé, refusé, oublié, ou pris pour quantité négligeable.

100_0372

Mais il serait tout aussi vrai de dire que le bidonville réinvente la ville quand celle ci ne sait plus se réformer, s’amender, … quand celle ci étouffe dans ses voiries, ses concentrations, ses règlementations, son inertie, son incapacité à s’ouvrir, se réinventer.

Quand celle ci ne sait plus vivre et faire vivre les groupe et les individus qui la composent. Quand la ville au fond échoue à être Cité , lieu d’activité, de production et terrain d’aventures pour ses enfants.

Alors le bidonville met en oeuvre des qualités dont on aurait grand besoin un peu partout: place pour l’initiative collective et individuelle, primat des besoins élémentaires des personnes oubliées et broyées dans le silence des institutions; capacité à mettre en oeuvre des solutions dans le temps des gens, et là où ils sont, inscription dans le paysage et le territoire, tel qu’il est.

Bien entendu, le bidonville est décrié. Il est imprudent de le défendre, bien vu de le dénoncer et parfois même hypocritement au nom même du bien être des personnes qu’il abrite. Mais curieusement, au delà des passions qu’il déchaîne, on sent une grand impuissance , un grand renoncement à agir sur ses causes.

Où trouver dans la ville d’aujourd’hui la même énergie à faire vivre, habiter, construire, aménager, créer? On sent derrière la rancoeur, la dénonciation, un besoin de faire taire la vie qui fait défaut.

La Pédagogie sociale se construit comme un bidonville; comme lui, elle attire, rassemble de multiples énergies. On voit venir de partout des porteurs d’initiatives, d’ateliers, des créateurs de « machines à convivialité », des porteurs de débats publics, d’assemblées buissonnières, d’occupations de l’espace commun.

Comme lui, elle comporte une grande part de créativité et de bricolage. Comme lui, elle s’adapte à la configuration locale, à la géographie des hommes et des institutions. Comme lui elle résiste aux intempéries et aux mauvaises conditions.

Comme lui on peut rêver de l’ignorer, de la dénier, ou de l’éradiquer . On négligé son intérêt, sa véritable valeur. On ignore les besoins dont elle est porteuse; elle reste inévitable.

De même qu’on méprise les habitants de bidonville, il est courant de sous estimer les acteurs de la Pédagogie Sociale; de s’imaginer que leur travail est de moins bonne qualité ou de moindre valeur, au prétexte qu’il prend place dans la réalité la plus brutale, celle qu’on a mis tant d’énergie à éloigner des institutions et des centres villes.

Ce n’est pas dans les bidonvilles qu’on réalise les événements culturels, qu’on investit dans la vie sociale ou l’éducatif. Ce n’est  pas sur les ateliers de rue qu’on signe les nouveaux contrats de Ville; ou qu’on organise les réceptions et rencontres de partenaires.  Quelle erreur !

Le bidonville est toujours porteur de l’avenir de la Ville; il est le laboratoire de son changement, sa préfiguration. La Pédagogie Sociale  explore de nouveaux chemins et préfigure d’autres modes d’intervention, et de coéducation.

Dimanche 12 avril

au jardin:

Un dimanche au soleil, trop génial ! Nous allons donc à 10h45 chercher les habitants du quartier pour aller au jardin. A notre arrivée Jean-Jacques n’est pas bien mais il veut absolument venir au jardin, cela nous inquiète; nous préférons donc appeler Laurent. Il y a aussi Dylan et Eddy qui sont là ! Pendant que Laurent arrive, Iasmina, Eddy et moi allons faire les courses : ce midi c’est poulet et merguez grillés accompagnés d’une salade composée… Je sens qu’on va se régaler…

Au final nous décidons que Jean-jacques sera de la partie et s’il ne se sent pas bien on le ramènera ! C’est partie pour le jardin, Théo et Najamie sont aussi présents. Nous arrivons sur les coups de 11h30 au jardin, parfait pour commencer le barbecue, c’est Tiberiu qui s’y colle ! Nous préparons à manger en attendant. Nous avons fait une belle table bien garnie et notre cuisto Tiberiu a cuit la viande à la perfection, on se régaleeee ! La digestion va être longue…..

100_0316

C’est parti ! Maintenant que nous avons pris des forces, il est temps de travailler. Nous formons des petits groupes. Jean-Jacques et Dylan retournent la terre pour préparer l’arrivée des patates, Iasmina et Najamie arrosent les plantes pendant que Théo et moi continuons à fabriquer une table. Et la petite Carolina fait sa sieste sous un arbre dans la brouette (chanceuse !!).

100_0436

Une fois les travaux du jardin terminés, tout le monde met la main à la patte pour finir la table, c’est  un bon résultat final, nous sommes content ! Maintenant on va passer au côté créatif. Avec des bombes de couleurs, nous dessinons sur les tables et les chaises, Carolina est heureuse avec sa bombe, c’est rigolo à voir ! Nous fixons ensuite la table pour qu’elle puisse être dans la continuité de l’autre, ce qui s’avère être une tache assez difficile mais en vrai les Robinsons, on arrive toujours à nos fins, résultat : TOOOP !  Nous finissons par faire un peu de rangement pour que la table à manger soit la plus accueillante possible !

100_0441

Il est déjà l’heure du goûter et Eddy a très très hâte de manger le brownie. Nous nous posons pour manger après cette journée de dur labeur (ahah) et parlons de tout et de rien. Il ne nous reste plus qu’à rentrer tranquillement au quartier et dire au revoir à tout le monde.

100_0375

Résultat de la journée : j’ai rencontré de nouveaux Robinsons et me suis découvert un savoir faire pour le bricolage !

A bientôt et sous le soleil j’espère !

Samedi 11 avril

bidonville de Champlan:

C’était une chouette retrouvaille avec les enfants de Champlan ! Depuis quelques semaines les ateliers étaient assez difficiles, aujourd’hui Laura et moi (Thibault) avons décidé de séparer les enfants en petits groupes d’ateliers. Nous avons fait un espace jeux d’adresse où il était question de lancer les projectiles volants afin qu’ils retombent dans la « cible ». Nous avons montré comment on pouvait jouer et nous avons fait le choix de laisser l’installation afin que les enfants en autonomie puissent s’approprier le jeu en rajoutant eux-mêmes de nouvelles règles.

SAM_3649

Pendant ce temps sur les tapis Laura a proposé différentes lectures avec « l’imagier » Franco/Romani, puis a chanté avec les enfants des comptines.

SAM_3659

Sur une table à côté, j’ai proposé de fabriquer « une fusée » avec les garçons. A force de voir les avions au-dessus du camp, il était temps pour nous de construire notre engin volant ! Ces ateliers répartis en trois espaces nous a permis à Laura et moi de ne pas nous sentir submergés par les enfants. Ces derniers ont d’ailleurs apprécié de « tourner » comme bon leur semble entre l’espace tapis, le coin table, et l’installation du jeu d’adresse.

SAM_3665

Nous avons terminé les ateliers par des jeux collectifs cette fois avec tous les enfants. Le fameux cache-cache et 1,2,3 Soleil nous ont permis de bien se défouler avant le goûter ! Après la distribution de sacs de vêtements à chaque enfant, nous avons pris le goûter au calme tous sur le tapis. Un bilan positif de cette journée où nous nous sommes sentis très bien accueillis et les enfants nous ont paru détendus.

A bientôt champlan !

Villa-Saint-Martin

Un vent froid et violent aujourd’hui à la villa saint-martin. Donc peu d’enfants mais des enfants enthousiastes. Tout d’abord Eddy s’est concocté une petite scène décorée de plots et de freezbee car il a amené un petit djembé. Kevin et moi avons été forcés de l’accompagner avec un tome et un petit tam-tam.

Des filles arrivent ensuite. Nous jouons au Croc’carottes, puis nous faisons de magnifiques constructions avec les jeux de construction en bois coloré.

DSC_0034DSC_0033

Pendant ce temps Leïla et Cosmin tentent tant bien que mal de retourner la terre des parcelles derrières les bâtiments mais cela s’avère très ardu, pas possible de compter sur un motoculteur, ils sont en panne.

Kevin profite de la présence de vélos pour faire faire aux cyclistes des slaloms.

Ensuite, avec les filles hyperactives, nous voulons jouer au Monopoly mais le vent nous en empêche. Alors nous jouons au Dobble, sensible au vent aussi, mais nous arrivons à jouer, et c’est avec le cœur. Ça crie, ça se dépêche de reconnaître les motifs. On ne termine pas la partie car il y a conseil de quartier.

Au conseil de quartier, il est question faire des tartes au chocolat. On nous demande une nouvelle chasse aux œufs. Nous ne pouvons pas fêter pâques tous les samedis, mais on peut en revanche faire une chasse à un autre trésor avec le coffre.

On parle de planter des choses dans les parcelles : pêches, fraise, ciboulette. Nous verrons pour les pêches. On parle de faire du pain aussi. Un conseil de quartier constructif donc.

Goûter et à la prochaine !

Espace ado

Aujourd’hui n’est pas le plus beau jour de la semaine, nous sommes bien mieux au chaud au local !!

14 heures, Cosmin est déjà à la porte en train d’attendre puis Iosiv et Ionut nous ont rejoints. Nous avons fait des saucissons en chocolat avec Iosiv et Cosmin, ils ont été très rapides et nous avons vite fini, il ne reste plus qu’a attendre qu’ils refroidissent pour les déguster !

100_0459

Les gars veulent monter pour aller sur internet, c’est la session musique roumaine et cajon, on a les oreilles qui vont exploser mais les gars ont le sourire !!

100_0471

On décide après de faire autre chose, et si ont jouaient au « trou du … » ? Rien qu’a l’intitulé les gars rigolent mais sont très motivés à jouer ! Le jeu se passe dans la bonne humeur, Ionut essaie de tricher mais je suis là pour garder l’oeil sur lui !! Je suis présidente et notre chère Iasmina est la « trou du … ». On fait une autre partie quand Ronaldo pointe son nez. Il n’est pas seul, une nouvelle tête le suit, il se surnomme Coco et ne parle pas français ! Les gars décident de recommencer à faire de la musique et créer des comptes facebook ! Avec Iasmina, ont décide de jouer au billard, les gars sont motivés et jouent avec nous, on rigole beaucoup !!

100_0473

Il est déjà l’heure du goûter, ont prépare tous ensemble les oranges, les chocolats chauds et pour finir le saucisson en chocolat ! Miaaaaaaam , à manger avec modération mais tout le monde se régale ! Les gars commencent à s’exciter un peu, heureusement il est temps de finir. On dit au revoir aux garçons et ils filent…

100_0485

A la semaine prochaine et j’espère avec d’autres ados du quartier !

Vendredi 10 avril

La Rocade

Aujourd’hui sous un beau soleil, nous avons accueilli les enfants et familles sur les différents ateliers :

Jeux de ballon, jeux de société, cuisine, atelier création de colliers et bracelets et petite enfance.

Nous avons commencé par faire un 3 contre 3 au foot, puis une séance de tir au but. Ensuite Timothée et Cheick ont battu à eux deux une équipe de quatre !

Les enfants ont fait des constructions avec les pièces en bois et les ont très bien réalisées, le jeu était même trop facile donc ils ont refait le jeu en regardant qu’une fois la disposition des pièces puis ont construit de mémoire. Certains ont une bonne culture générale surtout en maths et ont répondu juste à presque toutes les questions des « incollables » CE2.

Ensuite nous avons joué au Monopoly et malgré les écarts d’âge la partie s’est bien déroulée, les plus grands expliquant aux plus jeunes les règles du jeu.

A l’atelier créatif mamans et enfants, on fait des perles, cela a donné de très belles réalisations. Puis tous se sont lancés dans la création d’un arbre en perle… à suivre !

SAM_3633

Il y avait beaucoup de monde sur le tapis petite enfance, grand et petits ont joués ensemble.

SAM_3610

Laura était à la cuisine avec des petits chefs qui ont fait de très bons beignets dont tout le monde a pu profiter au goûter !

SAM_3588

C’était une très belle après midi, il y avait une très bonne ambiance à la Rocade. Chacun a appris de l’autre, avec l’autre et grâce à l’autre,et tout ça dans la bonne humeur !!

SAM_3645

A bientôt !

Expression théâtrale

Suite à la récente scolarisation des enfants dans les camps, nous avons décidé Quentin et moi (Thibault) de relancer un nouveau projet avec les jeunes. Nous avons remarqué quelques tensions entre adolescents lors de l’espace-jeune du samedi. Quoi de plus normal de se crêper le chignon entre adolescents ? Cependant, en tant qu’accompagnateurs de ces jeunes, certains sujets nous ont paru importants à approfondir avec eux, tels que la jalousie, l’injustice et le racisme. Pour relancer une nouvelle dynamique à la ruche ou bien à l’espace-jeune, nous so mmes allés à la Rocade avec le reste de l’équipe afin de proposer une scène de théâtre de rue.

SAM_3638

Nous sommes dans une phase expérimentale de ce projet, avec l’objectif de tester l’outil théâtre afin de savoir si les jeunes s’en emparent. Dés lors, de la mise en place de l’atelier, nous avons été surpris positivement quant à la participation des jeunes. A travers, le théâtre d’improvisation, plusieurs enfants ont pu jouer des saynètes autour d’un conflit entre des jeunes et la police; une crise de jalousie entre deux copines ainsi qu’une scène très drôle, où un protagoniste tente d’enseigner à un ignorant un peu bête comment faire du thé…

SAM_3636

Les enfants, aussi bien acteurs que spectateurs, ont pu interagir durant l’atelier, où nous avons pris le temps après chaque saynètes de revenir dessus, afin de créer une réflexion.

SAM_3632

Nous avons commencé à parler d’un éventuel prolongement de cet atelier d’expression théâtrale qui se déroulerait au local le vendredi après l’école et qui pourrait se combiner éventuellement sur un projet autour de la video et l’image grâce aux compétences en audiovisuel de Quentin. Affaire à suivre !

Au jardin

Cette  après-midi, nous nous sommes retrouvés en petit comité avec Jean-Jacques, Franck et Eric, les habitués qui ne louperaient un jardin pour rien au monde ! Enfin du soleil et de la chaleur pour aller jardiner !

Nous avons commencé par étaler du BRF sur la parcelle sur laquelle nous allons planter nos futures pommes de terre…mais, aïe, nous sommes à court…ce qu’il restait nous a à peine suffi à recouvrir la moitié du terrain ; il va falloir nous en refaire un stock.

Puis nous avons retroussé nos manches pour effectuer quelques  tâches de bricolage et d’entretien du matériel. Eh oui, c’est important aussi au jardin ! Nous avons réparé le portail du jardin côté route, dont un des deux battants ne tenait plus et se fermait difficilement…le voilà comme neuf ! Puis dans notre lancée de bricoleurs, nous nous attaquons à la poignée de la porte de la serre qui ne tenait plus ; la voilà fixée pour un bout de temps nous l’espérons… !

100_0305

Jean-Jacques, toujours très sensible à l’entretien du matériel s’est aussi affairé un bon moment à brosser les outils pour leur donner une nouvelle jeunesse.

Après tout cela, nous avons pris un petit goûter qui fut l’occasion de discuter tous ensemble sous le prunier qui venait déposer dans nos verres, sur les barbes des uns, dans les cheveux des autres, ses belles fleurs rouges.

Jeudi 9 avril

Massy

Avec les beaux jours sont arrivées les coccinelles ! Une floppée d’enfants de tous âges ont participé à toutes nos activités !

Au début un petit avec sa grand-mère pour cause de grève à l’école se fait chouchouter. Il joue au dobble et à Dora l’exploratrice avec nous. Puis en arrivent d’autres par vagues de dix.

On a joué à Croc’carottes au freezbee, puis nous étions tellement nombreux qu’un grand foot s’est organisé avec Cosmin et Kevin.

SAM_3572

J’ai sorti la peinture et la frise déjà entamée par Aline avec des filles il y a trois semaines. Nous avons eu plusieurs genres, en figuratif ou abstrait, il y a eu du pointillisme, de l’expressionnisme. La frise a été continuée. Eleah, qui avait essuyé les plâtres de cette frise a même pu la continuer mais elle est arrivée seulement à la fin.

SAM_3579

SAM_3573

Le croc’carotte a pu fonctionner seul,. Même sans connaître les règles, un groupe de quatre filles en a compris les principes.

J’ai parlé à plusieurs mamans qui félicitent notre action, qu’elles connaissent par un bouche-à-oreille extraordinaire dans le quartier. Ces familles semblent entretenir des liens, se donner des nouvelles. Nous arrivons dans un environnement que les habitants se sont un peu approprié déjà. Restent ceux qui sont restés aux jeux pour enfants, et on me dit que c’est parce qu’ils ne pensent pas pouvoir participer. Mais le mot passe dans le carré des jeux et de nouveaux enthousiastes viennent participer, avec les félicitations de leurs parents. Si tout le monde présent avait participé, nous aurions été débordés, nous l’étions déjà ; une mère me dit qu’il faut leur demander de nous aider. Ce sera chose faite dès le goûter.

Malheureusement nous avons très peu à manger pour tout ce monde mais le goûter se passe bien, avec les mêmes vieilles contraintes qu’à Longjumeau : tranquille, on s’assoit, ensemble, on ne réclame pas etc… Mais nous jouissons de la nouveauté et les nouvelles rencontres sont encore une fois très plaisantes. Dans les deux sens.

SAM_3581

Nos cinq habitués des fois d’avant étaient là et ont pu expliquer aux autres notre fonctionnement.

Il va donc falloir penser à être plus nombreux sur cet atelier de Massy, sortir la cuisine, faire de grands jeux et ne pas perdre cette énergie de la rencontre qui suscite des collaborations. Les sollicitations ont déjà commencé.

Skate Park

Un grand soleil pour un très bel atelier ! La bonne humeur et l’envie de s’installer dans la rue à la sortie de l’école étaient au rendez-vous cet après-midi ! En plus de nos tapis de jeux, tout un groupe de mamans s’était installé dans le prolongement de nos ateliers avec des couvertures posées sur le sol pour passer un bon moment ensemble. C’était un vrai moment de convivialité.

100_0303

Flora a proposé un atelier lecture et dessin libre…les enfants ont eu beaucoup d’imagination (la bonne humeur et le soleil l’ont fait fructifier !),

100_0299

Charlène un atelier de construction avec kaplas, toutes sortes de formes en bois colorées et légos géants…là aussi, toutes sortes d’objets et constructions ont fleuri sous le ciel du skate park sur nos petits tapis et Leïla un atelier de cirque avec équilibre sur la slackline et manipulation d’objets avec les assiettes chinoises et diabolos.

100_0284

Bref, la petite place entre le gymnase et l’école primaire s’est transformée, l’espace d’une heure et demi en salon collectif de rue et en véritable espace commun et partagé où chacun s’est trouvé libre de passer un moment, de s’installer, de boire un thé, de faire une petite traversée en équilibre entre les arbres, de s’évader en se laissant conter des histoires ou encore de triturer son imagination pour exprimer ses drôles de rêves, ses idées loufoques et ses envies et tout cela avec plaisir !

Jardin aux ruches

Le soleil tape sur Longjumeau, une belle après-midi  pour aller au jardin ! Seulement après discussion nous pensons avec Iasmina qu’il faudrait aller voir les ruches car ça fait très longtemps que nous n’y sommes pas allés. Nous allons donc au quartier mais il n’y a qu’Eric et Eddy, nous décidons donc d’aller chercher du monde dans le quartier… Personne en vue, nous sommes donc quatre en tout et pour tout. Nous prenons la route, passons devant le jardin, il faut encore continuer et s’enfoncer dans la nature. Plus nous montons, plus j’ai le sourire, nous nous croyons en montagne dans cette forêt, il fait bon, ça sent bon, je suis super heureuse, c’est magnifique ! Je sens que cette après-midi va être super !!!!

Nous arrivons à l’endroit pour nous garer, il faut continuer à pied… Nous nous enfonçons dans les champs de Colza puis dans la forêt, c’est super mais nous commençons à voir des trous de vipères : grosse psychose pour Iasmina et moi, nous ne sommes pas en confiance, heureusement qu’il y a Eric ! Nous arrivons enfin aux ruches, un super lieu mais où les ronces sont maîtresses. Les abeilles sont de sorties, vite Eddy met sa combinaison pour les affronter.

SAM_9489

Nous commençons à couper les ronces quand le portable retentit, Franck nous  attends au jardin, je vais donc le chercher. Quand je reviens Eric et Iasmina ont beaucoup avancé, il y a beaucoup moins de ronces qu’au début de l’après-midi.

SAM_9493

Nous continuons à travailler tout en rigolant, en se charriant… La bonne humeur est présente, c’est un super après-midi. Nous nous posons autour de la table pour le goûter, nous avons pleins de gâteaux et Franck demande à ce que je lui en refasse un pour la semaine prochaine !

SAM_9497

Nous avons envie de rester jusqu’à 20 heures en mangeant un barbecue mais ce n’est pas possible il faut rentrer… Nous avons bien avancez mais il reste encore beaucoup à faire, il est temps de réinvestir ce lieu qui est très agréable aux beaux jours !

A bientôt !

Petite enfance Ballainvilliers

Laura et moi (Thibault) avons été au camp de Ballainviliers afin de proposer notre atelier, consacré à la petite enfance. Avant cet atelier, nous nous sommes posés plusieurs questions quant à la scolarisation des plus grands (primaire). En effet, les inscriptions scolaires se sont faites très récemment et c’était le premier jour d’école pour ces enfants. Dés notre arrivés à 14H, nous avons été très déçus de retrouver sur le camp Anna-maria et Maria-Londra alors qu’elles devaient retourner à l’école après la pause déjeuner (elles ont pu assister à leur première classe le matin).

Avec Laura, nous avons fait le tour du camp afin de capter les parents pour leur parler et échanger par rapport à la scolarisation des enfants. Les deux filles ne connaissant pas encore les règles d’assiduités et les horaires voulaient y retourner. Ni une, Ni deux nous avons fait une petite entorse quant au début de notre atelier et nous avons vite accompagner à pieds les enfants à l’école.

En retard certes mais nous avons pu expliquer la situation à la directrice d’école très compréhensive et qui tout de suite prend en charge les deux filles. Durant le trajet nous avons pu parler avec les deux enfants (enjoués de retourner en classe) de l’importance d’y retourner régulièrement et d’y aller toutes seules ( l’école se trouve montre en main à 5 minutes à pieds du camps) .

100_0409

Avec du retard, nous avons pu débuter l’atelier sous un grand soleil. Nous avons démarré par des jeux d’éveils musicaux. Les enfants devaient reconnaître le sons des instruments les yeux fermés. Pour cela, ils étaient très attentifs aux sons produits et après chacun s’est mis à tripoter les instruments afin de retrouver la bonne sonorité de chaque instrument. Les tout petits ont pu faire pleins d’expérimentations musicales.

100_0425

Dans notre lancée, autour du son et du bruit nous avons fait un grand jeu où les enfants devaient minutieusement et silencieusement attraper la Cimbale sans faire de bruit et sans se faire détecter par le meneur du jeu. Nous avons laisser un temps libre et calme où les enfants ont pu s’attarder à l’activité de leur choix. Dinette, Jeux de mémory, coloriage et quelques travaux d’écritures sur leurs cahiers.

100_0445

Les mamans non-loin de nos tapis se sont retrouvés pendant que leurs bambins crapahutés et prenaient du bon temps sur les tapis. Nous avons finis par le Gouter collectif où chaque enfant a pu avoir un rôle dans son organisation.

Mercredi 8 avril

Bel-air 

Que c’est agréable de poser bagages lorsque le soleil est de notre côté. Les enfants nous acceuille en tee-shirt, je sens que l’après-midi va être au top ! Nous commençons tranquillement a joué aux mikados, blokus avec les quelques enfants présents.

SAM_0759

Petit à petit, les enfants arrivent et nous jouons à pleins de choses. Aux raquettes, au chat, au moky, nous faisons des roues, des jeux de sociétés, des échecs…. Les enfants sont souriant et cours partout, s’appropriant entièrement l’espace. C’est un super moment car ce sont eux qui décident de ce qu’ils veulent faire, nous n’avons rien eu a proposés, ils étaient très motivés !

 

SAM_0730

Une ludothèque qui a très bien marché, nous n’avons pas vu l’heure tourner ! Il est l’heure du goûter, nous sommes une petite vingtaine et pourtant le gôuter se passe très bien, il fait toujours aussi beau et le sirop de fraise est bienvenue !

SAM_0773

Allez à la semaine prochaine !

Jardin

Aujourd’hui au jardin nous avons pu profiter des premiers rayons de soleil. Adelina, Denisa et Pisi ont arroser les fleurs.

Eric et Franck ont entrepris la construction d’un bac à fleur avec des palettes. Ensuite il ont rempli les brouettes de compost que Kevin et Madaline ont déposés sur la parcelle du fond. Nicolae et les enfants ont plantés des pivoines rouges et roses. Nous avons pris le gouter, le gâteau orange/amande préparé par Zorah était délicieux.

Le jardin est magnifique en ce début de saison, nous invitons tous les Robinsons à venir le découvrir et participer à la bonne humeur et au partage!

Wissous

Aujourd’hui,

Nous sommes arrivées à Wissous avec Leïla, Pauline, qui venait pour la première fois, et moi, Charlène. Les jeunes nous ont rapidement aidés à nous préparer. Ils se sont aussitôt installés sur les tapis pour élaborer d’originaux édifices architecturaux à l’aide de kaplas ou bien pour jouer à la dinette. Quelques mamans se sont installées avec nous pour discuter et participer aux jeux des enfants. Un moment agréable et détendu où les jeunes ont pu laisser aller leur création. Avec les jeux en bois ils testent l’équilibre et la stabilité avec patience. Et peu importe la création du voisin chacun fait selon son idée et son envie.

100_0398

Tout le monde s’est ensuite installé sur les tables bleues pour écouter Leïla expliquer le projet de créer un journal tous ensemble, où chacun pourrait faire un article sur ce qu’il lui plait.

100_0355

Stylo ou pastel en main, enfants, ados, et mamans se mettent à écrire des poèmes, des recettes,  des histoires et à dessiner. Chacun semble passionné par la création de son  article, s’est très agréable.

100_0372

Nous avons ensuite rangés tous ensemble et nous avons pris le gouter préparé a l’attelier cuisine du mardi.

À bientôt.

Mardi 7 avril

C’est le retour du beau temps et nous comptons bien mettre du soleil dans les gâteaux de la semaine ! Avec Zohra, nous nous sommes amusés à « surfer » sur internet à travers les sites proposant tout pleins de recettes gourmandes. Ce fut un atelier cuisine 2.0 ! Zohra avait un souvenir d’un gâteau d’enfance qu’il fallait imbiber de fleur d’oranger et de sirop d’orange, cependant il lui été impossible de se rappeler de la recette ! C’est alors que nous avons fait appel à notre cher ami Google. Zohra mamie fut très impliquée et intéressée dans la recherche sur internet, elle qui m’a confiée ne pas savoir utiliser un ordinateur. Pari réussi nous avons retrouvé la recette et avons pu commencer à cuisiner.

SAM_3560

Lancés dans cet atelier mi cuisine mi numérique, nous avons réalisé encore tout pleins de gâteaux : marbrés au chocolat façon grand mère, un sweet orange cake ainsi que des biscuits au lait concentré…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *