La Révolution que nous sommes

Si la révolution concerne l’avenir, alors elle n’est rien. Je me consumerai en attente, je perdrai mon temps à annoncer qu’elle arrive.  Je me servirai inutilement de son nom pour justifier l’absurdité de mon quotidien ou bien le fait que je supporte ici et maintenant bien trop d’injustices. Y croire m’éloignera de mes contemporains et ne me rapprochera de personne. Focaliser ma vie sur cet idéal risque de m’amener  à négliger mon environnement et mes proches.

Si la révolution concerne les autres, nécessite une quantité de conditions à réunir, si elle attend que tout soit prêt ou propice, alors elle n’arrivera jamais.

SAM_3129

Dans les deux cas, à l’évoquer et l’invoquer , je ne fais que renforcer la résignation et le découragement. Plus je la parle, plus j’en fais une idée et en éloigne le sens; j’en invoque les principes mais cela n’aboutit au final qu’à la faire apparaître un peu plus illusoire, et à en condamner la perspective.

Il ne peut y avoir de révolution que celle qui commence ici; par le détournement de mon environnement, par mon investissement,  mon appropriation, ma préoccupation de celui-ci. Par mon renoncement à rêver d’utopies et de cadres plus propices, …

Il ne peut y avoir de révolution que celle qui commence maintenant ; que j’engage donc par moi même et sans attendre, même à contre courant , même dans une période apparemment défavorable.

Il ne peut y avoir de révolution qui ne commence par créer un sens à la faire.  Il est perdu le temps des idéologies sur-mesure, des paradis standardisés, des mots vagues , mais admis par tous: communisme, autogestion, justice, égalité. Aujourd’hui , c’est ici et maintenant que nous avons d’abord à bâtir des raisons d’agir.

On ne défendra ni ne revendiquera le partage, la solidarité, la liberté si on ne les a pas connus, même en petit; si dans notre parcours nous en avons été empêchés, à tous les étages, même dans les institutions qui en faisaient l’éloge. On ne défendra ni ne revendiquera la liberté d’expression si tout en nous n’a inspiré que des « Tais toi ! « . On ne défendra, ni revendiquera la liberté d’apprendre et de produire des savoirs si on nous a toujours déclaré mauvais et incompétents.

Notre première tâche est de donner du sens, du corps, de la réalité à ce qu’on prétend souhaiter.

Loin de cette chape de plomb que nous inspire l’impasse de notre système politique , de la confiscation des pouvoirs toujours par les mêmes, de l’épuisement de la délégation, de la représentation, nous devrions nous apercevoir de ce qui change déjà , juste par nous mêmes.

La révolution, c’est ce que nous sommes: elle n’est ni avenir, ni idéal, ni lointaine espérance, encore moins une croyance; elle est ce que nous faisons , ce que nous disons, écrivons, partageons.

Elle est déjà là parce que nous sommes là, que les ateliers fleurissent, que nos idées se répandent, et que nous nous rendons compte, jour après jour, qu’elles « gagnent » la pensée commune, qu’elles sont de plus acceptées, reconnues.

A bien y penser, la révolution n’est ni une activité, ni un projet:  elle est le sens qu’on donne au monde. El le monde en ce moment en a grand besoin.

Nous sommes la révolution à chaque fois que nous mettons en oeuvre des actions ouvertes à tous, dans un monde qui se ferme; nous sommes la révolution à chaque fois que nous basons notre jugement sur notre expérience et non sur ce qu’on nous dit; nous sommes la révolution quand nous créons des actions éducatives et sociales inconditionnelles; nous sommes la révolution à chaque fois que nous refusons l’usage du contrat, la dictature des projets, et toute évaluation dont nous n’avons pas créé les critères.

Nous sommes la révolution quand nous osons le gratuit , quand nous refusons la punition, l’exclusion. Nous sommes la révolution quand nous n’attendons pas pour agir, la réciproque, le paiement le retour ou l’autorisation.

Nous sommes la révolution qui est déjà là…

Dimanche 29 Mars 2015

au jardin:

Motivation, motivation… Dur dur ce matin, avec le passage à l’heure d’été et la pluie, il nous faudra chercher l’énergie au fond de nous….pour travailler au jardin, parce que pour s’amuser ou se disputer, pas de problème, il y a de l’énergie à revendre !

Bilan de la journée : nous avons planté tous les plants de cassis, de groseilles et de mûres. Cette année nous misons sur les fruits rouges pour pouvoir faire des tartes et des confitures à gogo. Pour le cassis, nous expérimentons : nous avons acheté des plants mais nous en avons bouturé d’autres et attendons de voir s’ils prennent. Nous les avons tout-de-même mis en terre aujourd’hui comme les autres.

SAM_3433

Nous avons également repiqué des petits fraisiers, qui repoussaient de l’année dernière, mais au fond du jardin car il faut les changer de place tous les 2 ans.

Les garçons ont redressé la barrière avec Laurent, entre deux tours de balançoires. Zohra, qui avait loupé le départ à cause du changement d’heure, restera au jardin avec Laurent et Hélène, après notre départ, pour finir de débroussailler les pieds des arbres fruitiers. Pour le reste du groupe, il est grand temps de rentrer, tout le monde en a plein les bottes, y compris Charlène et moi, même si ce n’est pas pour les mêmes raisons. Les enfants sont fatigués d’avoir râlé les uns sur les autres et nous de les avoir entendu râler toute la journée.

Eh oui, on ne peut pas toujours faire un bilan positif et édulcoré de nos actions. Les enfants ont eu bien du mal à partager aujourd’hui. Partager un moment était déjà compliqué alors les bonbons, les merguez, ou la balançoire, n’en parlons pas !

SAM_3444

SAM_3445

Espérons en tout cas que les enfants aient écouté un minimum malgré l’interruption de la sorcière !

Samedi 28 Mars 2015

Villa Saint-Martin:

Nous sommes arrivés sur la Villa Saint-Martin sur les coups de 14h et le vent n’était pas du tout de notre côté… je sens que nous allons courir derrières les choses qui volent. Il y a aussi l’herbe qui est mouillé, nous décidons de poser bagages autour de « l’araignée ».

Océane est à la cuisine et, accompagnée de ses trois cuisiniers, ils se mettent à la préparation d’un gâteau pomme chocolat, le vent nous fait courir derrière tous les instruments de cuisine mais les pâtes à gâteau sont très belles !! Au bout de 30 minutes nous les enfournons en espérant que le four les cuit à temps, croisons les doigts…

SAM_3387

Pendant ce temps là, Laura est à l’atelier petite enfance .

Nicolae est à l’atelier jeux de société. Il joue avec les enfants à TIC TAC BOUM et il perd même contre des enfants de 8 ans ah ah. On entend des rires et des cris, l’atelier ce passe très bien, ça s’entend.

SAM_3406

Thibault quant à lui prépare la grande chasse aux œufs du week-end prochain.  Avec les enfants ils font un coffre au trésor ainsi que des pièces. Le résultat est super malgré le vent qui fait sans cesse tomber les bouteilles de peinture. Les tables sont marron mais les pitchouns ont adoré participer à cette atelier création.

SAM_3386

Enfin à l’autre bout on voit Charlène avec un groupe très calme, mais que font-ils ? Eh bien en s’approchant ont peut voir qu’un atelier de bijou créatif est mis en place et je reste bouche-bée face au résultat, c’est vraiment super ! On pourrait peut être lancer une boutique de bijou, il y a de vraies perles parmi les enfants !

SAM_3388

IL EST L’HEURE ! Conseil du quartier, sujet du jour : la préparation de la chasse à l’œuf, ce que nous en avons sorti, c’est que la mousse au chocolat sera le menu de ce samedi après-midi ! Génial, j’adooooore ça !

SAM_3419

Le goûter se passe très bien, les enfants restent assis en attendant qu’on leur serve leur part de gâteau et leur jus d’orange ! Tout le monde se régale, il parait que le gâteau est excellent ! Youpi !

Il est l’heure de ranger, allez à la semaine prochaine les ptits loups !

Villa St. Martin/ parcelles

Une belle après midi commence sur la Villa St. Martin à ce jour et très contents nous sommes car les enfants ne manquent pas à l’appel et sont là pour nous accueillir encore une fois, et comme d’habitude très chaleureux.

 

20150328_144553

Dès notre venue, Cosmin prend son petit groupe de garçons et ils commencent à se rendre vers nos nouvelles parcelles avec leurs outils sur le dos, comme des vrais paysans jardiniers pour inaugurer l’ouverture des parcelles en mettant le dazibao qui annonçait leur mise en plantation par l’association avec les adultes et enfants qui sont intéressés par le jardinage tous les samedis après-midi a partir de 14h00.

20150328_143038

20150328_150830

Mais les enfants veulent bouger et un peu avant le goûter font leur apparition bien contents de leurs minutes passées en train de jardiner.

Au revoir !Espace ados

Un espace ado essentiellement cuisine aujourd’hui. Nous retrouvons nos habitués : les Bamba (Awa, Lossenie, Nabintu, Najamie) et nos jeunes du camp de Champlan (Iosiv, Ronaldo, Ionut, Cosmin et pour la première fois Andrei). Nous commençons avec des crêpes, et Iosiv commence des gogosh. Nous apprenons deux-trois trucs au diabolo, il y a aussi une petite session boxe, mais il ne faut pas longtemps pour que de vrais coups maladroits soient portés.

SAM_0545

Les Bamba sont arrivés avec une idée de boule anti-stress. Ils se sont emparé de ballons de baudruche auxquels ils ont fixé un entonnoir à l’embouchure. Ils ont mis de la farine dans l’entonnoir et entrepris de faire couler la farine dans le ballon afin de le remplir le plus possible de farine. Le travail est fastidieux, ça se bouche, ça coule lentement et avec l’air du ballon, la farine à tendance à provoquer de petites explosions. Mais le résultat final est plutôt satisfaisant, la sensation ressemble effectivement à celle d’une boule antistress.

SAM_0549

La cuisine terminée, nous avons goûté dans la salle du haut et regardé les photos de la soirée conviviale d’hier soir sur le vidéo projecteur ainsi que les vidéos de danse. Lors du goûter, l’ambiance est tendue, les Bamba ne veulent pas manger ce que les jeunes de Champlan ont préparé (sauf Najamie et sa légendaire impartialité. Ils disent qu’ils n’ont pas faim, mais le racisme est palpable alors nous le nommons. Il n’y a pas de protestation mais ils continuent de faire la tête.

SAM_0537SAM_0542

Nous espérons que d’avoir prononcé le mot les fera réfléchir à ce comportement, nous leur faisons un petit sermon qui ne mène pas bien loin. Ce racisme est bien sûr des deux côtés, il y a des remarques inacceptables. Nous aimerions voir les jeunes apprécier se rencontrer, se faire découvrir de nouvelles façon de jouer, de cuisiner, de danser, de discuter et ne pas venir entre amis ou familles de consommateurs en critiquant la cuisine de l’autre. La semaine prochaine nous indiquera peut-être des évolutions.

La Rocade :

Le beau temps est de retour à la Rocade, malgré une grosse journée pour la préparation de la soirée conviviale et une petite fatigue d’équipe de fin de semaine, nous avons trouvé les ressources et l’envie de proposer tout plein d’ateliers.

Malgré les petits aléas du quotidien et de chacun, nous avons tous au fond de nous l’envie de faire plaisir, l’envie de donner, de recevoir, de partager… car le sourire d’un enfant joyeux et heureux est un des meilleurs remèdes. À chaque fois que je vais à la rocade le vendredi, cela me rappelle les Kermesses de mon enfance. J’ai envie de dire que l’atelier de rue de la rocade est en quelque sorte une Grande Kermesse socioculturelle ! Leila a installé une slack-line.

SAM_3316

Les enfants ont pu jouer avec la gravité et tester leur équilibre, pas facile. Pour les moins débrouillards mais d’autant plus courageux, Leila est restée non loin de l’installation afin de proposer un soutien, un appui, tel un tuteur.

Iasmina et Laura ont sorti les jeux d’éveils, de sociétés et les livres. Elles ont accueilli les enfants chaleureusement pour un espace calme et de détente. Nous avions mis quelques tables et chaises afin que les parents puissent s’installer et discuter ensemble autour de boissons chaudes.

SAM_3325

Aline, avant de partir préparer le spectacle de ce soir, a accompagné une maman qui voulait élaborer une activité manuelle et artistique avec les enfants. C’est une initiative qu’on aime et qu’on encourage, les enfants aussi d’ailleurs vu le nombre qu’ils étaient sur le tapis !

SAM_3334

Avec Tito nous avons continué le projet de « porteur de paroles », mine de rien l’atelier prend de l’ampleur et les enfants jouent le jeu. Aujourd’hui notre question philosophique a était « L’injustice, c’est quoi ? »

SAM_3306

Le thème a vraiment interpellé les enfants, tout plein de choses ont pu être écrites et exprimées. L’école, le racisme, les injures et les moqueries ont été traités. Nous avons fait un grand jeu pour conclure la journée, pour rester dans le thème de « l’injustice », nous avons joué au « Douanier, contrebandier ». Les enfants en très grand nombre, à vrai dire il n’y avait pas assez de chasubles se sont amusés et défoulés. Les contrebandiers ont gagné, est-ce un comble le jour où l’on questionne l’injustice ?

Vendredi 27 mars

Jardin de Saulx:

Une belle journée s’annonce aujourd’hui et sans trop tarder nous ne restons plus et nous partons vers le lieu de rendez-vous pour récupérer nos amis et ensuite prendre SAM_7812l

e chemin ensemble qui emmène au jardin de Saulx.

SAM_7817

Dès notre arrivée nous prenons nos vieux outils et petit-à-petit nous commençons à étaler le BRF derrière la serre avec Jessica et Franck, car pendant ce temps Cosmin et Franck étaient en train de ramasser les branches des arbres fruitiers après les avoir coupés nous tous ensemble pour que cette année on puisse avoir une meilleure récolte des fruits.

SAM_7811

Mais malgré tout, le temps passe ensemble l’heure du goûter arrive et nous nous installons à table pour prendre notre verre de sirop et notre tartine chacun afin d’échanger quelques mots sur la séance d’aujourd’hui et l’avancement de la situation au jardin.

A plus.

Soirée conviviale :

Nous étions une bonne cinquantaine de Robinsons du camp de Wissous, de celui de Champlan et des quartiers sud de Longjumeau réunis à l’occasion de cette première soirée conviviale du printemps 2015 !

Ce fut une très belle soirée pleine d’énergie et de nouvelles rencontres entre des personnes de nos différents publics qui n’avaient pas eu l’occasion auparavant de faire connaissance.

100_0290

Nous y avons dégusté des tartes salées et salades mijotées dans la bonne humeur par Océane, Sadio, Mariam assistés de Fatou et même parfois du petit Sidi…excellent goûteur de cet Etat.

Pour présenter la nouvelle saison de jardinage des beaux jours, le groupe des jardiniers adultes (Jessica, Jean-Jacques, Frank et Eric) ont présenté avec Nicolae un diaporama des travaux et productions de notre jardin de Saulx-les-Chartreux.

100_0297

Et en avant-première, nous avons eu un beau cadeau de la part de deux groupes d’ado avec lesquels nous travaillons. Les ados de Champlan avaient préparé un superbe « cajon’s band » pour accompagner à la percussion les ados de Wissous qui nous ont présenté des danses roumaines hautes en couleurs ! On peut dire que ce duo entre musiciens et danseurs a véritablement mis une ambiance de folie dans la salle et, parents comme enfants, qui étaient encore assis autour des tables avaient du mal à tenir en place. On se tortillait de toute part et on a vite fait de plier les tables et de repousser les chaises à la fin du spectacle pour rejoindre les danseurs !

100_0322

De nouvelles familles étaient présentes et ont pu découvrir l’association, nous les y accueillons avec plaisir !

Jeudi 26 mars

Cuisine avec les mamans pour la soirée conviviale:

Ce soir c’est la soirée conviviale de mars, youpi !! Il faut donc préparer à manger pour nos convives. Seulement, peu-à-peu les mamans nous disent qu’elles ne sont pas disponibles pour nous aider, aïe aïe aïe … Heureusement, fidèle au poste depuis des années, Sadio est présente avec comme toujours sa bonne humeur. Sidi est aussi là pour faire plein de bêtises et Fatou ! Nous avons décidé de faire des quiches et des tartes. Nous commençons donc les préparations.

SAM_9343

Sadio s’occupe de la quiche à la dinde pendant que je m’atelle à la préparation de la tarte à la merguez. C’est le moment que choisit Maryam pour venir nous aider !

SAM_9352

On entame la préparation de la tarte au thon et de la salade de pâtes et enfin une bonne tarte au poireau. Tout le monde commence à sentir les bonnes odeurs de tartes, ce qui amène les gourmands à rôder autour… Iasmina et Sidi sont les plus goinfres, mais PAS TOUCHE, tout est pour ce soir !

SAM_9351

Charlène fait des chaussons de chocolat avec Sidi et Fatou, ça me rappelle mon enfance, je suis trop contente !!

En une heure tout est fini, on est de vraies superwoman !! Nous regardons ce qu’il reste dans le local et décidons de faire un crumble et des boules de coco ! Miam Miam Miam on en a déjà l’eau à la bouche… On vous dira demain si les préparations ont été dévorées ….

Tchao !

Skate park

Cet après-midi nous avons installé l’atelier sous une pluie fine et très vite des rayons de soleil sont apparus pour nous réchauffer un peu 🙂 Aline a pris le temps de discuter avec les mamans, leur offrir un thé ou un café, parler de la soirée conviviale de demain, pendant que Virginia a fait des jeux de société avec les enfants. Je (Flora) suis allée chercher les enfants à Croix-Breton pour les emmener rejoindre l’atelier du skate park.

SAM_9327

Plusieurs enfants avaient envie d’aller jouer au skate park alors je les ai accompagnés, on a joué au loup, les enfants ont fait des figures incroyables sur les structures un peu mouillées mais ils étaient très agiles ! Certains ont voulu faire une course alors nous avons organisé une course sur la vraie piste avec chacun un compartiment, c’était top ! Puis est venu le tour de « 1,2,3 soleil » le grand classique dont personne ne se lasse!

Et l’ambiance était très chouette entre les enfants. Virginia a initié quelques enfants au boggle (jeu de lettre sur des dés de lettres), les plus petits cherchaient à reconnaître les lettres et les plus grands à écrire des mots, c’était très ludique et instructif. D’autres enfants ont construit le grand puzzle du jeu de l’échelle, mais ils avaient plus de plaisir à construire et déconstruire le jeu que d’y jouer!

SAM_9318

Puis nous nous sommes tous réunis pour prendre le goûter, il y avait plein d’enfants et tous se sont régalés de chocolat chaud et de gâteau, et je crois bien que les adultes aussi 🙂

SAM_9341

 Massy

Aujourd’hui, à Massy, Océane, Iasmina et moi (Quentin) arrivons sous un ciel gris et une bruine malveillante. Nous installons donc deux tentes, une pour les petits et une autre pour les jeux de société. Il faut attendre 16h30 et un peu de communication à la criée pour que les premièrs têtes pointent le bout de leur nez. Nous nous retrouvons avec 5 garçons de 9 à 12 ans et nous jouons au Halli Galli, Dobble,

100_0258

Tic-Tac bomb, selon les règles du jeu. Le plus âgé connait certains jeux et les apprécie et explique les règles aux autres qui sont contents de découvrir de nouveaux jeux.

100_0268

Le Dobble en désempare certains au début car il est difficile de repérer les images similaires d’une carte à l’autre. Puis les réflexes s’affinent, l’œil s’aiguise et la partie s’accélère.

Lors du Tic-Tac Bomb, on apprend des mots. Comme les marques et titres sont autorisés, j’apprends les jeux vidéos.

Une fille apparait, elle vient d’elle-même avec sa mère, comme une habituée. Elles étaient là la semaine dernière. Elle entreprend de ranger toute la dinette et de servir quelques mots virtuels à Iasmina.

100_0269

Nous passons au goûter autour de la table. Les enfants sont participatifs, ils sont étonnés et flattés que l’on serve un goûter de cette façon désintéressée. « J’ai jamais vu ça » me dit Silvio. Nous parlons cinéma. Les enfants sont impressionnés par les films d’horreur, je suis assez étonné qu’ils aient vu L’exorciste, Saw ou Destination Finale. Mais je suis rassuré par la suite, ils regardent beaucoup d’autres films.

100_0278

Nous nous disons à la semaine prochaine, et en partant, les enfants qui ne se connaissent pas forcément continuent de jouer ensemble.

Jardin de saulx :

Ouf, il pleut mais c’est pas grave on va y aller quand même au jardin malgré ça, car nos amis nous attendent comme d’habitude devant le lieu de rendez-vous. Sur notre chemin vers le jardin nous avons pris aussi le groupe des pédagogues qui feront l’atelier de cette après-midi sur le terrain de Ballainvilliers pour les déposer en chemin.

SAM_0523

Nous déposons les collègues et nous reprenons le chemin vers le jardin pour notre séance de jardinage , car nous allons faire beaucoup de semis après la plantation des fraises d’hier après-midi. Du coup on avait pris les pots, le terreau et chacun commence à faire des semis : Franck et moi, des semis de fleurs pour rendre le jardin plus beau, pendant que Eric, Cosmin et Eddy faisaient des semis de basilic citron,et poivrons rouge et vert, arrosé avec précaution par Eddy.

SAM_0519SAM_0520

Mais dehors la pluie n’a pas cessé de tomber, et nous très courageux comme nous sommes, nous sortons pour consolider la parcelle de fraises et ensuite préparer un peu le terrain sous la serre.Tous ça étant dit et surtout étant fait, nous allons maintenant prendre le goûter que nous attendons depuis ce midi.

A bientôt !

Mercredi 25 mars

Wissous:

Nous avons retrouvé les enfants à 14h, et avec leur enthousiasme habituel, ils nous ont aidé à apporter tout notre matériel. Une vraie petite ruche !!!

Nous avons commencé par se dire  bonjour, aux enfants puis à leur famille.

Ensuite, dans la continuité de mercredi dernier, nous avons proposé aux enfants le jeu du Béret, et c’est avec passion que chacune de nos 2 équipes a défendu son camp du mieux possible. Parfois, un enfant ou un adulte oublie le numéro qu’on lui a attribué, et le béret est pris, et on éclate de rire tous ensemble !!!

SAM_3103

Ensuite, on joue à  « accroche-décroche », nous formons plusieurs paires de souris accrochées ensemble « bras dessus, bras dessous »,  tandis qu’on désigne un chat pour chasser une souris seule, au départ. Attention, en chasse !!!! Notre souris court aussi vite qu’elle peut pour échapper au chat gourmand et va s’accrocher avec deux souris, alors vite vite la souris de l’autre  extrémité doit se détacher et courir vite. Touchée !!! Cette souris devient chat, ah, ah !!!

SAM_3129

Tacitement, on décide ensemble que le jeu du chat et des souris est fini, et on démarre un nouvel atelier :  Sur un Dazibao, Océane  a écrit : « Bienvenue à Wissous », les petits, les grands, même des mamans déchirent des morceaux de papier crêpon de couleurs variées avec lesquels ils forment des petites boules qu’ils collent sur les lettres. On veut voir la vie en couleurs ! Et même si le ciel est gris et verse quelques gouttes, le soleil a raison des nuages, et le vent s’y est mis aussi pour les chasser !!! Vive le vent de printemps !

SAM_3125

Notre belle Laura est un vraie cordon bleu, elle anime l’atelier cuisine: Aujourd’hui les enfants confectionnent des beignets, farine, sucre, lait, de petites mains magiques pétrissent le mélange, aplatissent avec le rouleau à pâtisserie, il ne reste plus qu’à les mettre au four et à attendre qu’ils deviennent bien dorés…

SAM_3182

Vous l’aurez deviné, l’heure du goûter est venue, et les beignets croustillants sont dégustés à pleines dents, avec chocolat et thé, et l’heure de se quitter arrive, à mercredi prochain !!!!

Fête du printemps au jardin de Saulx-les-Chartreux :

Ce mercredi 25 avril, nous nous sommes tous réunis pour fêter l’arrivée du printemps, aussi timide soit-il pour ses premiers jours !

Enfants et adultes  du quartier et du camp de Ballainvilliers étaient au rendez-vous. Nous avons partagé un très bon moment sous un soleil encore frisquet mais bienvenu.

SAM_0493

Il y en avait pour tous les goûts et toutes les envies : Iasmina et Charlène avaient préparé un jeu de reconnaissance des plantes en équipes, Thibault a proposé un atelier créatif de cartes postale à partir d’un collage de fleurs et petits objets de la nature divers et variés,

100_0252

Leïla a proposé de cuisiner une grosse confiture de citrouille (avec les citrouilles de la saison dernière) à la noix de coco…et pourquoi pas !

SAM_0497

Quentin et Virginia ont animé un atelier de construction d’une nouvelle table à partir de palettes pour le jardin et enfin Nicolae, Madalin et Cosmin ont planté plein de fraisiers avec les enfants.

100_0214

Une très belle et conviviale ambiance a régné tout le long de l’atelier pleine de rigolades, de travail, d’application et d’imagination ; nous étions vraiment bien au jardin ! Les enfants de Ballainvilliers, même avec leurs quelques mots de français pas encore assuré ont bien profité des différents ateliers avec tout le monde.

100_0246

Et nous avons pu goûter la fameuse confiture sur des tartines de brioches préparées par les enfants à l’heure du goûter !

Ballainvilliers

Nous étions trois pédagogues aujourd’hui à Ballainvilliers : Charlène, Laura et Moi. Le temps n’était pas clément, mais nous avons pu profiter de l’abri sous le hangar principal pour réaliser les ateliers. Il y avait plein de nouveaux enfants, ainsi nous avons dû débuter l’après midi en faisant plusieurs tours de présentations afin de mieux se connaître.

SAM_3199

Assis autour des tables les enfants attendaient sagement le début des activités. Dans un premier temps nous leurs avons proposé de se dessiner en réalisant un autoportrait. Pas évident comme consigne ! À travers le dessin, les enfants ont pu exprimer leur propre représentation de soi-même.

SAM_3212

Ces autoportraits ont permis aux enfants de se poser plusieurs questions : Comment je me vois ? Ou alors comment j’aimerais me voir ? Et dans un second temps, il a fallu transcrire graphiquement leurs pensées : Comment je me dessine ? Quelle couleur me représente ? Nous leur avons demandé de compléter leurs tableaux par des dessins montrant ce qu’ils aiment. Beaucoup ont choisi de dessiner des maisons à coté de leur autoportrait.

SAM_3256

Pour sacraliser symboliquement leurs productions, les enfants ont pu peindre un cadre transformant leur dessin en petit objet d’art.

Un par un, nous les avons pris en photo avec leur tableau et chacun a pu expliquer à haute voix le contenu de son œuvre. Après ce temps de détente artistique, nous avons joué et rigolé avec différents jeux collectifs : Colin Maillard et Tomate-Ketchup.

C’est toujours étonnant et agréable de voir que ces simples jeux peuvent créer une jubilation collective. Les rires d’enfants résonnent sous le hangar, en observant les adultes qui gravitent autour, je m’aperçois qu’ils ont tous un sourire aux lèvres. Ensuite, nous avons proposé à la fois un espace petite-enfance sur les tapis avec à disposition les coloriages, les jeux d’éveils et un espace pour les plus grands sur les tables avec des cahiers d’écritures, coloriages et jeux de sociétés.

SAM_3229

Nous avons donné la possibilité aux enfants de choisir leur activité et nous nous sommes positionnés en tant qu’accompagnateurs. Après une petite course d’avions en papier improvisés avec les garçons, nous nous installons pour le goûter. Ambiance respectueuse et détendue, le goûter fut très apprécié après une journée bien remplie ! Avant de partir, Laura a pu faire un tour des cabanes pour recenser les familles. Un grand coucou collectif et nous leurs disons à bientôt.

 Mardi 24 mars

Cuisine avec les mamans:

La pluie tombe sur Longjumeau et à 15 heures les mamans ne sont toujours pas là… Est-ce la pluie qui les empêchent de venir ? Eh bien non voilà Zohra qui arrive toute mouillée mais motivée comme d’habitude ! Nous nous demandons ce que nous pourrions cuisiner aujourd’hui en regardant d’abord ce qu’il y a dans le local. Youpi il y a des œufs, ingrédient de base pour les gâteaux ! Il y a aussi des pommes, de la levure, du chocolats, du caramel …. nous regardons ce que nous pourrions faire à partir de cela sur internet. Zohra veut faire un moelleux au pomme et moi je me penche sur un gâteau chocolat-caramel, miam miam ! Nous discutons de tout et de rien, de l’enfance de Zohra… C’est le moment que trouve Sadio pour pointer son nez avec Sidi. Nous décidons alors de faire des cookies avec ce qu’il reste. Le résultat est super mais Zohra nous a toutes mis à l’amende avec son gâteau au pommes, Sadio le trouve EXCEPTIONNEL !

Comme quoi, pas besoin de plein d’ingrédients pour faire de vraies merveilles !

La semaine prochaine nous pensions faire des recettes de leurs pays, qui ont une histoire et après en faire un livre de cuisine !

Affaire à suivre…

One thought on “La Révolution que nous sommes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *