Habiter suppose d’avoir un impact sur son habitat

Dans son article « La ville, un  terrain de jeux pour enfants » (Enfance et Psy N°33-2006), le psychologue,  Kaj Noschis , explique ce rôle fondamental de la ville tant pour les enfants et pour les adultes: nous approprier notre vie et notre condition.

SAM_9082

La ville n’est pas qu’habitat; elle est le lieu où on peut être un parmi d’autres; le lieu où on peut en même être radicalement différent des autres tout en partageant un moment avec eux: on attend ensemble à un feu rouge; on attend un bus. On est là un parmi d’autres.

La Ville est le lieu où on appréhende ainsi le sens de la vie en société… C’est même en cela que la Ville permet de faire l’expérience de la liberté; en étant ce « un  parmi d’autres », je peux être moi, tout en restant « parmi ». Je  peux m’approprier les qualités et usages des autres, sans l’être. Je suis libre d’être moi et de changer.

… Sauf quand

Sauf quand , la Ville ne permet plus ce mixage à la fois anonyme et proche; quand elle se fragmente, quand elle se sépare en autant de micro villes qu’il y a de groupes fractionnés et séparés du reste. Les âges se cloisonnent et se concentrent dans des espaces dédiés, tandis que les enfants sont carrément retirés, exclus ou mal vus dans les espaces publics.

Les différents groupes n’emploient plus les mêmes moyens de transports, ou  plus aux mêmes horaires; les itinéraires sont ritualisés, séparés. La Ville se fonctionnalise; elle n’est plus lieu à vivre, mais lieu de surveillance et de circulation.

Il lui faudrait être tout le contraire: lieu d’attention (et non pas de surveillance), et d’habitation (et non pas de circulation).

La séparation des espaces , la surspécialisation des espaces, la surveillance des espaces TUE LA VILLE. Et probablement la vitalité et la créativité de ses habitants, aussi.

Alors on n’entend plus que des revendications de mort sociale, car elles seules sont encore audibles; la municipalité, les « élus » exigent pour vous la tranquillité, le vide , le silence et la transparence . Toute autre revendication vis à vis des espace publics paraît impossible.

Quelle politique pour la Ville? Une chose est sûre , une vraie politique POUR la Ville n’aurait pas grand chose à voir avec ce que nous connaissons, avons vécu et subi des politiques DE la Ville: caméras, parkings, voies de circulation, éclairage et groupes sociaux dressé les uns contre les autres; les personnes âgées, courtiséss mais traitées comme des enfants; les plus jeunes, diabolisés et traités comme des ennemis.

Faire Ville ensemble est peut être le seul projet politique qui vaille. C’est aussi un  projet d’urgence si on ne veut pas vivre tous dans la peur.

Mais est on bien conscient de ce que cela suppose?

Il n’y aura pas de ville sans légitimité a priori de toutes ses composantes: enfants, jeunes, précaires de toutes sortes; il n’y aura pas de ville sans légitimité a priori de vivre l’espace public, de l’habiter, de l’OCCUPER, , de le transformer. Il n’y aura pas de ville tant qu’on en laissera le monopole, l’usage et la pensée,  à des institutions dépassées.

DIMANCHE

Jardin 15/03/15

Un jardin moins printanier qu’espéré, mais pas humide non plus. Nous étions une petite dizaine : Awa et son fils Alseny, Sadio avec Fatou et le petit Sidi, Eric, Jessica, Daby, Océane notre stagiaire préférée du dimanche pour son premier dimanche, et moi, Quentin.

L’ordre du jour donné par Daby c’est: »J’ai la tête à l’envers ». En effet, ce matin nous avons vérifié nos sacs mais nous avons oublié certains ustensiles et condiments. Nous faisons un aller-retour mais le téléphone n’est pas allumé, alors on ne répond pas quand on nous appelle pour prendre le sucre.

DSC_0020

Nous avons allumé le feu, préparé la salade pendant que Jessica et Eric commençaient à retourner la terre selon les directives de Nicolae, puis nous avons mangé tous ensemble un bon petit barbecue, quoiqu’un peu frileux.

DSC_0025

Nous nous sommes ensuite mis tous au travail, pour étaler le BRF et retourner la parcelle du jour. Nous sommes tellement efficaces que nous voilà presque désœuvrés une fois que cela est fait. Les missions du jour sont accomplies.

Nous cherchons le cassis afin d’en couper des tiges et de les mettre en bouture. Nous recherchons et débattons car nous ne sommes pas sûr de savoir à quoi ressemble le cassis en hiver. Nous finissons par trouver. Et Laurent, Hélène, Zohra et ses deux petites filles arrivent pour enrichir encore l’ambiance et nous donner de nouveaux travaux. On dégage le bois, on le change de place, on prépare la terre dans la serre, on vérifie que notre cassis est bien du cassis. Après une autre expédition pour le sucre, nous mangeons de médiocres fraises rendues délicieuses par la préparation d’Awa et Sadio : sirop de fraise (sur les fraises, mais oui absolument), sucre, et crème fraîche battue avec sucre vanillé. Nous partageons tout cela même si les enfants viennent tout juste d’engloutir un paquet de chamallows grillés sur le feu. J’en ai mangé un, je le confesse.

C’est déjà l’heure de repartir

SAMEDI

CHAMPLAN

Nous avons commencé l’après midi avec un grand jeux collectif. Il était question à l’aide de deux grands rouleaux de cartons tenus par les extrémités par les enfants, garder en équilibre le ballon. Pour complexifier le jeu, nous avons mis en place un slalom. A tour de rôle, en équipe de deux les enfants ont pu rivaliser entre eux.

100_0042 Hélas, après une chamaillerie Champlanaise, les deux grands rouleaux ont étaient détournés de leur fonction en devenant des « épées » et furent ainsi cassés… Vous voulez jouer aux chevaliers ? Dans ce cas, fabriquons ensemble des épées, des sabres, des boucliers dans les règles de l’art ! Une partie du camp de Champlan se transforma ainsi en armurerie.100_0050

Nous demandons aux enfants de réaliser des « patrons » sur les cartons, puis avec notre aide ils découpèrent leurs armes. Une fois terminé, nous expliquons aux enfants que tout chevalier possède un Blason, un nom… Les enfants ont ainsi décorés leurs boucliers en dessinant et en inscrivant leur prénom.100_0047

En garde Chevalier Cosmin : êtes vous prêts ? … Aller ! Nous leur expliquons quelques règles d’Escrime : Le bras tendu pour avoir la priorité, la fente, Interdiction de croiser les pieds, les escrimeurs marche en crabe. Cependant très vite, il fut assez difficile pour nous de canaliser tous ces chevaliers !100_0035 Nous posons sabres et fleurets pour effectuer une petite partie de « tir au but ». Nous finissons par le goûter, moment d’accalmie.

 Espace ados :

Aujourd’hui, une dizaine d’ados nous ont rejoints au local, la moitié venaient du camp de Champlan et l’autre du quartier sud de Longjumeau, à peu près moitié filles et moitié garçons.

Les ados du groupe percussions du vendredi étaient présents et en ont profité pour répéter pour leur spectacle du 27 mars à l’occasion de la prochaine soirée conviviale. Ils étaient super motivés car ils ont passé à peu près 2h à répéter avec Quentin.

SAM_2918

Avec l’autre partie du groupe, nous avons commencé Charlène et moi, Leïla à cuisiner des bonbons : des sucettes au caramel et au miel et des bonbons à la gélatine (agar-agar) à la fraise, menthe et pêche…pas si compliqué de faire ses propres bonbons. Les sucettes ont eu beaucoup de succès et il faudra être plus patients pour goûter les bonbons à la gélatine car ils ont besoin de plusieurs heures pour durcir au réfrigérateur.

SAM_2931

Puis après toute cette cuisine, Siména a fait un peu de publicité pour son salon de coiffure et maquillage et elle s’est retrouvée à vernir des ongles, se faire vernir les ongles par Nabintou…et même commencer à couper les cheveux de Quentin, qui s’est fait cobaye !SAM_2936

Une très bonne ambiance a régné tout le long de l’atelier.

Villa Saint Martin

Aujourd’hui il y avait un beau soleil mais le froid était encore présent. A 14h30 il n’y avait qu’Amine qui a aidé Virginia à faire du pain perdu ! Ils ont passé l’après-midi a nous faire ça !SAM_9050

Nous n’avons eu que très peu d’enfant jusqu’à 15h30, seul l’atelier d’étoile en laine a fait son petit effets auprès des filles. Les ateliers jeux de sociétés et petite enfance sont resté désespéramment vide.SAM_9080

Arrivé l’heure du conseil de quartier, qui a fait son petit effet. Beaucoup de question ont été posés par les enfants sur le jardin du mercredi et la raison de la présence de l’association sur le quartier. C’était un moment très sympa car chacun attendait son tour pour parler.100_0074

SAM_9082

Le goûter a été manger très rapidement, il restait encore du pain perdu qu’Amine à pu ramener chez lui car ils nous avaient donner son beurre !

Nous espérons plus d’enfants la semaine prochaine … A très vite !

 VENDREDI

La ruche 13-03-15

Aujourd’hui Quentin et moi, Charlène, nous rendons sur le camp de Champlan espérant trouver des ados participant au projet cajon. Ne les trouvants pas nous décidons de proposer à Laurentu, Raul, et Ricardo de venir faire des maths et de la géométrie avec nous. Ils s’en vont prévenir leurs parents et nous voilà parti.

100_0069

En arrivant, nous nous installons tout les cinq autour d’une table pour jouer à un jeu ou nous devons ajouter ou enlever des morceaux en fonction des signes plus ou moins. Ils comprennent trés vite les régles, le jeu se passe agréablement bien.

100_0049

Nous poursuivons l’atelier par de la géométrie. Quentin demande aux jeunes de déssiner des formes géométriques. Ricardo se sert du paperboard pour faire un triangle et écrire le mot, ce qui transmet à Laurentu et Raul l’envie d’écrire également. Quentin et moi les aidons a écrire ce qu’ils veulent en prononçant bien les mots mais nous ne faisons pas à leur place.100_0046

Leurs dessins géométriques se transforme en découpage, collage, coloriage et sont maintenant accroché aux murs de la salle d’activité.

Les garçons nettoient les tables et nous descendons prendre le goûter avant de rentrer. L’atelier ne s’est pas passé comme nous l’avions prévu mais nous avons le sentiment que ce n’est pas un mal, que nous avons été écouté et compris.

Jardin de Saulx :

Bonjour a tous ! Comment  allez-vous ?-me demande-t-il les adultes car d’apres la belle journée d’hier que nous avons passée ensemble nous nous retrouvons au lieu habituel pour prendre le chemin vers le jardin.

SAM_9045

Dès notre arrivée, nous partageons les tâches d’aujourd’hui  et les groupes de travail. Chacun s’est positionné ou sur la préparation du terrain en mettant du terreau et du BRF sur les parcelles qui en manquent, sinon on pouvait allonger et accrocher le fil de fer tout au long de la toile pour un meilleure soutien de la toile.SAM_9047

Mais quand nous travaillons le temps passe tellement vite qu’on l’à pas vu filer et on se rendr compte que encore une fois nous avons travaillé en équipe et nous avons gagne du temps et donné un bon rendement au travail.SAM_9046

Ciao, et à la semaine prochaine !

La rocade

Nous sommes arrivés à 14h avec plusieurs ateliers en perspectives : un espace jeux de société, des jeux d’exterieur, l’espace petite enfance et un porteur de parole avec une question pour ce vendredi 13 «  Le bonheur c’est quoi ? ».

SAM_2819

A cette question nous avons eu beaucoup de réponses qui était très jolies et parfois très rigolotes !  L’atelier de cuisine de rue n’a pas été mis en place puisque les mamans sont allés faire des tartes poires-chocolats à la Maison Collucci, MIAM MIAM.

SAM_7717

SAM_7710

Entre 14h et 16h il y avait une trentaines d’enfants et de mamans sont arrivés peu à peu, le jeu TIC TAC BOUM à eu beaucoup de succès ainsi qu’un jeu collectif d’équilibre avec des ballons et des baguettes.

SAM_2805

A partir de 16h nous devions être plus de 50 entre les enfants et les mamans présentent !! Le froid commence à s’installé mais cela n’a pas empêcher les gens de venir. Aline a mis en place un atelier étoile de laine qui a très bien marché.

SAM_2905

Nous avons aussi rencontré de nouvelles mamans qui étaient très interessé par les ateliers organisé par Robinson !

L’heure du goûter à sonné , les enfants se régale avec les tartes fait par les mamans, il est maintenant l’heure de rentré…

A LA SEMAINE PROCHAINE !

JEUDI

Jeudi

Atelier de tissage.

Tissage

Nouvelle séance pour Sonia et son amie ; nous avons ainsi pris un rythme de deux séances par semaine, adultes et enfants, pour ce projet … pharaonesque.

 

Au skate Park

Aujourd’hui, encore, avec les beaux jours sont arrivées les hirondelles. Elles étaient nombreuses aujourd’hui. C’est un essaim qui nous a accueillis plein d’entrain pour nos tapis qu’ils semblent tous connaître.

Aline a continué son atelier créatif où elle conçoit des bracelets façon tricotin. La patience nécessaire à leur confection n’est pas toujours présente mais l’enthousiasme est là. Aline est même un peu trop sollicitée mais heureusement, deux filles qui avaient assisté à sa démonstration la semaine dernière lui sont venues en aide. Elle a donc été assistée dans ses explications.SAM_2786

EN discutant avec des mamans, elle a prévu de relnacer un atelier créatif pour adultes, probablement pour la création de fleurs en tissu destinées à la décoration de rideaux, coussins et canapés.SAM_2792

 

Virginia était positionné sur le tapis petite enfance. Sa fourmilière lui a fait tourner la tête dans tous les sens. Coloriage, dinette… Elle quand même pu prendre le temps discuter avec un homme (oui oui) qui était tout près des tapis et de sa fille. Celui-ci lui a dit qu’il serait partant pour un atelier pères-enfants, ce qui peut nous intéresser. Nous en discuterons.

Pour ma part, Quentin, j’ai joué essentiellement au Blokus alors que d’autres ont emprunté le Uno pour jouer par eux-mêmes. Après insistance, j’ai réussi à convaincre ceux qui improvisaient une sorte de Tetris sur le plateau du jeu de Blokus d’apprendre puis de jouer selon les règles.SAM_2800

Les règles sont faciles à acquérir, il faut placer chaque pièce chacun son tour, chaque pièce doit toucher la précédente seulement par un ou plusieurs coins mais ne pas toucher les côtés. On a le droit de toucher les pièces des adversaires comme on veut. Les enfants se sont vite mis à respecter et faire respecter les règles et ont été très intéressés et amusés par la mécanique cérébrale qui consiste à faire tourner les pièces dans tous les sens pour les caser sur le plateau. Yousra a même affirmé qu’elle allait acheter ce jeu parce qu’elle était bonne en maths.

Le goûter s’est bien passé. Tartines de confiture dont une maison : la confiture de kiwis de Leïla.

Croix Breton

Aujourd’hui, c’était le dernier attelier à la croix breton. Sarah est arrivée en premiére avec beaucoup d’énergie à dépenser, nous avons donc joué au foot. Dés que nous sommes plus nombreux nous nous installons sur les tapis, pour jouer aux jeux de sociétés et dessiner en discutant.

2014-03-04 11.00.37

Nous avons ensuite joué à la sardine. C’est un cache-cache inversé où une seule personne se cache et ceux qui comptent doivent se cacher avec la personne dés qu’il l’a trouve.2014-03-04 11.08.48

Juste avant le goûter, nous profitons du rassemblement sur les tapis, pour rappeler aux jeunes que c’est la dernière fois que nous nous retrouvons ici pour un atelier.2014-03-04 11.18.17

Iasmina explique que ceux qui veulent venir sur l’atelier au skate-park pourrons se rassembler à la croix-Breton tout les jeudi à 16h40 et qu’elle sera là pour les accompagner et les raccompagner.2014-03-04 11.31.01

Nous terminons l’atelier en mangeant et distribuons des papier d’adhésion à tout les enfants, pour que ceux qui veulent continuer l’aventure avec nous, un peu plus loin, les transmettent à leur parents.

Jeudi au jardin :

Belle après-midi ou nous pouvons retrouver nos amies pour une nouvelle séance de jardinage au jardin de Saulx.Avec les adultes nous allons aujourd’hui mesurer le terrain de l’Equerre pour voir la superficie que nous allons la cultiver cette année.

100_0003Du coup nous en profitons aussi pour en discuter et se mettre tous d’accord décidement pour les plantations de cette an.100_0014

Nous prenons un feuille blanche et un stylo et petit à petit nous commençons a mesurer , noter et délimiter nos parcelles.100_0018

Enfin l’heure du goûter arrive et nous allons nous instaler autour de la table pour prendre un bon verre de sirop au citron sous cette journée bien chaude et ensoleillé.*100_0020

A plus !

 La Ruche Ballainvilliers :

Et voilà, tous les enfants de Wissous sont maintenant scolarisés et nous sommes ravis pour eux. Aujourd’hui, c’était une première ruche expression corporelle à Ballainvilliers, camp sur lequel sont revenus s’installer pour la deuxième fois après une première expulsion l’été dernier certaines familles avec lesquelles nous avons travaillé sur le camp de Villebon, lui expulsé début juin 2014.

Nous avons eu 4 enfants : Delfiné, Razvan, Denisa et Andrei.

2015-03-12 14.42.19

Dès que nous sommes arrivés dans la salle d’expression corporelle où étaient disposés le tapis d’acrobatie, les enfants se sont empressés d’aller y faire une impro chaotico-joyeuse d’acrobaties en tout genre, des figures hybrides…ils étaient ravis de venir faire de l’acrobatie avec nous !

2015-03-12 15.16.30

Nous avons commencé la séance par trois jeux collectifs pour faire connaissance, apprendre à nommer les parties du corps et apprendre de nouvelles règles pour jouer en collectif et faire attention aux autres.

Puis nous avons appris les bases des portés simples pour apprendre à faire attentions aux positions du voltigeur et du porteur pour ne pas se faire mal et tenir en équilibre. Nous avons aussi fait un peu d’acrobatie dynamique avec des roulades seul et à deux (Razvan et Delphiné étaient fiers de réussir du premier coup!) et puis des roues.

2015-03-12 15.41.15

Une fois ces prouesses réalisées, nous avons pris le temps de nous poser un moment pour retranscrire par le dessin et l’écrit ce que nous avions fait aujourd’hui…monter dans le camion a apparemment beaucoup marqué les enfants !

A la semaine prochaine pour la suite des aventures

Balainvilliers 12 /03/2015

Ce fut une très belle journée ensoleillée, ce jour à Ballainvilliers ! Avant de commencer les ateliers, Laura a pu faire un tour du camp pour discuter avec les personnes présentes pendant que Thibault s’est fait embrigader dans une partie de Billard avec les jeunes. Après un long accueil chaleureux qui nous a permis de nous rapprocher et faire connaissance  avec les gens et enfants du camps, nous préparons le premier atelier. Celui-ci, consistait en un puzzle-géant replacer les membres et accessoires afin de constituer un étrange Bonhomme ! Sous les pièces du puzzle nous avons avec Laura écris en Français et en Romani la sigification de ce dernier. Exemple : Le bras: Vast , la Moustache : Mustata, le Nez : Nakh etc.

SAM_9001 A travers le jeu, les enfants ont pu découvrir de nouveaux mots Français (écrit et oral) tout en plaçant au bon endroit sur le Bonhomme dessiné sur le grand carton. Au fure et à Mesure L’étrange Bonhomme composé entre autre d’une jupe et d’une moustache se constitua ! Ce jeu mérite d’être développé à travers différentes thématiques : Les animaux, la maison, le sport…

SAM_9028

Après s’être creusé les méninges dans la joie et sous le soleil quoi de mieux de se dégourdir les pattes ? Tous ensembles à travers le camp nous avons couru en évitant si possible Alex le « Chat » volontaire pour nous attraper. Sous le soleil de Mars, le camp de Ballainvilliers s’est transformé en Corrida, où les petits Bambinos firent de grandes pirouettes pour éviter de se faire attraper. Pour faire redescendre l’adrénaline ( et pour reprendre notre souffle) nous terminons par un 1 ,2,3 soleil ! ( 1 ,2,3 Khan !)  avant de démarrer une activité manuelle, artistique et créative.

SAM_9018 Les enfants ont pu se concentrer dans la réalisation de leur propre masque artistique. Nous avons mis à disposition de la Peinture, des Assiettes en carton, du papier crépon et des bouts de laines. Sans réel modèle, ni de rigueur artistique pouvant freiner la créativité des enfants nous avons réfléchis ensemble à la confection de ces masques Multicolores et Farfelues !

SAM_9042 Nous avons appréciés tous ensemble le bon gouter calme et silencieux aprés une journée sacrément bien remplie !

MERCREDI 

Bel Air 11/03/15

Quel soleil quelle chaleur, je suis contente de retourner à Bel Air !!

Nous avons prévu des jeux de société, les échecs, du badminton, du foot, des jeux collectifs, le punching-ball, un jeu de pétanque et plein d’autre chose, c’est dire comme on était chargé !

IMG_9014

Grâce à tous ces jeux, le beau temps et la bonne humeur de chacun, le temps est passé à une vitesse folle . Le jeu de pétanque a été réinventer pour plair aux plus jeunes, nous avons rajouter un petit parcours entre le joueur et le cochonet !

IMG_5625

Entre toutes ces activités plus diversifiées les unes que les autres, j’ai réussi à interroger quelques enfants sur le rôle d’un papa et leur demander si des ateliers pères enfants leur plairaient, à eux et à leur papa. J’ai obtenu des numéros de téléphone que je vais me atter d’appeler pour plus de précision.

IMG_4427

16h10, comme il y a beaucoup d’enfants, nous faisons le goûter à l’heure !

IMG_6143 En 10 secondes, ils sont tous revenus vers nous se sont assis et ont gentiment attendu que le goûter soit servi.

IMG_9760 On n’en profite pour rafraîchir tout le monde sur quelques règles de politesse et le goûter se passe bien !

A très vite !!0

Jardin de Saulx :

Après un long hiver, la végétation amorce une lente reprise. C’est ténu, très discret encore, mais bien la. Nous avons entrepris des opérations de désherbage de grande ampleur l’année dernier, mais pour cet an nous nous proposons de faire plus d’attention et ne pas se faire débordé par l’herbe.

Du coup cet après-midi avec les enfants Rroms de Ballainvilliers et ceux du quartier nous débutons ensemble en ce belle journée très ensoleillé notre séance de jardinage avec les enfants qui encore une fois font preuve d’une bonne motivation pour les taches de cette après-midi.

Ensuite en deux équipes nous partageons le travail et les taches ainsi que les enfants on les laisse choisir l’endroit ou ils veuillent rester. Nicolae, Eric, Delphine, Rasvan, Denisa, Fatu et Adélina, commençons petit à petit a s’en occuper de étaler le reste du fumier sur les parcelles et dans temps en temps nous avons assisté a une petite démonstration de force et de motivation de deux garçons qui se donné du mal a faire remplir la brouettes le plus vite en ne voulant plus s’arrêter car ils trouvait ça » trop génial » !

Mais tout ça étant dit, nous arrêtons pour aujourd’hui pour prendre le goûter et ensuite repartir au local.

A + !

Wissou

Aujourd’hui, à Wissou, les enfants, Evelyne et moi, Charlène, avons commencé l’atelier par un jeu collectif, l’épervier, histoire de motiver tout le monde. Les plus grands connaissaient déjà le jeu ce qui à facilité les explications.

SAM_8955

Nous avons ensuite fait un atelier peinture, grands et petits ont partagés le matériel et les cartons pour créer des oeuvre hautes en couleurs. Heureusement, nous avions pris soin de protéger les vêtements à l’aide de sacs poubelles, sans quoi les vêtements auraient étais aussi colorés que les créations!

SAM_8930

Après un temps un peu plus calme autour des jeux de sociétés, des livres et de la dinette, nous avons faits une danse celtique, pendant laquelle les enfants tournés bras-dessus bras-dessous, avec un partenaire, ce qui leur à beaucoup plu.

SAM_8948

Nous avons également eu le temps de jouer à cache cache et d’improviser un parcours avec les objets à notre dispositions, ou les plus jeunes ont pu travailler leur agilité.

Après un gouter bien mérité, tout les jeunes nous ont aidé à ranger le matériel et les tapis. Et viens l’heure de se dire au revoir et à bientôt!

A la tapisserie :

Aïssata est de retour pour une seconde séance de tapisserie et est contente de présenter l’atelier avec tous les métiers à tisser, à Elisabeth, qui vient pour la première fois. Elles s’étaient déjà rencontrées, l’été dernier, lors du projet de confection et de décoration pour le Festival Aoutside. Heureuses de se retrouver, elles passent toute l’après-midi à papoter et à rigoler. Nous sommes aussi venues avec Hélène et Awa, ca fait donc 3 adultes et 2 gamines, super motivées. Chacune se mettra tour à tour à tisser. Nous attaquons le cou de notre petit bonhomme !

SAM_7678 Pendant que les adultes tissent, les filles se mettent aux bracelets, en mode tricotin en carton. Je propose à Aïssata, qui a appris la semaine dernière, de montrer à sa copine. Je souris en regardant leur complicité s’épanouir, elles rigolent, s’amusent d’un rien. Bientôt, le chat Bulle fait son apparition. D’habitude, Noël ne le laisse pas trop rester dans l’atelier mais comme les filles s’en occupent, elle le laisse faire.

SAM_7686 Il miaule et se frotte sur nos jambes. Il nous suit lorsqu’on s’éloigne du métier pour se faire des bobines de fils et de laines pour nos ateliers de rue. Il y a tellement de bobines partout, que Noël nous laisse volontiers lui en piquer un peu. Les filles s’amusent à présenter des fils qui pendouillent à Bulle. Il distribue alors des coups de pattes pour les attraper et les filles, ça les éclate, même si Elisabeth avait un peu peur au début.SAM_7689

Sur le chemin du retour, Aïssata et Elisabeth disent qu’elles reviendront mercredi prochain. Awa, quant à elle, viendra plutôt un mardi sur deux. Elle va se faire ambassadrice et parler du projet mardi prochain lors de notre atelier de cuisine avec les mamans.

MARDI CUISINE

Maman est en bas.

A 14h pétantes, Lisa est arrivée pour cuisiner, en nous avouant qu’elle déteste cuisiner. En fait, elle vient se documenter, je remarque qu’elle note (en perse) toutes les recettes que l’on fait sur un bout de papier.

SAM_2757 En suite Sadio est arrivée avec Sira et Sidi, et a commencé immédiatement à préparer un tiep.SAM_2729

Le défi d’aujourd’hui était l’absence d’œufs. Nous avons donc recherché des recettes de pâtisseries sans œuf et avons trouvé toutes sortes de gâteaux. Avec Sira, nous nous lançons dans un gâteau au chocolat, Awa est arrivée et m’a relayée sur mes churros que nous avons assez réussis.

SAM_2750 Ils sont même esthétiques mais beaucoup ont ensuite trouvé ça trop gras, ce qui n’est pas faux. Rappelons ici que le churros est composé de sucre de farine et d’eau, cuits dans de l’huile.SAM_2742

Nous avons finalement décidé, face à notre désœuvrement, d’aller acheter des œufs puis nous avons alors lancé les gâteaux au yaourt et aux pommes, au chocolat, cuits dans des moules souples pour cup cakes.

SAM_2726  Nous avons mangé du Tiep de Sadio, boulotté, il est vrai, quelques churros trop gras, et bien rigolé en nous chambrant les uns les autres. Nous sommes tous dit à la semaine prochaine ou peut-être dimanche au jardin.

One thought on “Habiter suppose d’avoir un impact sur son habitat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *