Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque

« Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s’habitueront »  (René Char)

Quelles sont les conditions, quelles sont les situations qui expriment l’homme, la personne? Comment allons nous apprendre à devenir nous mêmes dans un environnement qui nous pousse à la prudence , à la suppression de tout risque et à la conformité et l’appauvrissement des modèles de réussite?

Ceux qui ne parviennent plus à trouver de place dans un système économique, social, culturel et politique, semblent osciller entre deux manières de retarder une prise de conscience inévitable.

SAM_2550

Ou bien ils semblent retarder encore et toujours le moment de la prise de conscience de leur extériorité et de leur exclusion:

– Ils voyagent, retardent leurs projets , remettent à plus tard de se confronter à un problème dont ils ne voient pas le début d’une première solution.  Plutôt que de se sentir exclus, ils préfèrent se sentir jeunes, pas encore concernés … et, ce, de plus en plus vieux . Tout pseudo statut de jeunesse est le prix de consolation de ceux que l’on a rejetés. Il serait encore trop tôt… Dans un an  peut être, on se mettra à rechercher quelque chose, …dont on sait qu’on ne le trouvera pas.

– Ou bien , d’autres , plus âgés, font eux, semblant que rien  n’aurait changé depuis leurs rêves de jeunesse, leurs premiers plans ; à l’inverse des premiers, ils anticipent leur fin; ils attendent et comptent les jours qui les séparent dune retraite improbable. Ou bien encore, ils excusent leur inachèvement en projetant leurs responsabilités sur la génération d’après. Ils se précipitent dans l’abandon des leurs, la fin du match. Ils ne souhaitent que conclure au plus vite, un chapitre dont ils n’ont pas inventé la fin.

Entre ceux qui ne veulent (peuvent) plus y rentrer et ceux qui veulent en sortir au plus vite, nous,voici pris dans un système social, économique et éducatif que plus personne n’habite et dans lequel plus personne ne croit.

Mais le statut d’extériorité a touché ses limites; il ne peut y avoir plus longtemps et pour longtemps encore absence de vie, absence d’implication, absence d’habitation.  On ne peut toujours être en vacances de soi; on ne peut pas toujours vivre entre parenthèses.  On ne peut pas toujours retarder le projet de soi même.

Alors on doit inventer de nouveaux verbes pour contourner les empêchements de tous les jours. Ceux qui n’ont plus de lieu pour habiter vont devenir des sur-habitants. Ils vont occuper tous les espaces libres, s’accrocher à la moindre friche. On les traitera de nomades tandis qu’ils reviendront toujours dans les mêmes endroits d’où on croyait les avoir exclus.

Et il en est de même de ceux qui ont été rejetés de la réussite scolaire, de ses parcours et de ses cursus sibyllins; ailleurs, ils vont devenir des « sur-apprenants » ; ils vont apprendre une , deux , trois langues différentes; ils vont apprendre à vivre et à survivre en milieu hostile. Ils s’astreindront à lire et à écrire tous les jours le peu qu’ils déchiffrent; avec les mots qui leur manquent ils vont écrire notre histoire de demain.

Et il en est encore de même de tous ceux quo’n a exclus des institutions, qu’on a  tenus éloignés de tout lieu de pouvoir, d’installation, d’autorité et de légitimité. Ils ont été soigneusement écartés des institutions, auxquelles ne s’accrochent plus que ceux qui veulent en faire leur radeau, leur planque, leur retraite . Et bien ce n’est pas grave; ils vont sur-instituer tous les moments qui comptent. Moments de rencontres, de partage, d’amitié; moments arrachés au vide et à la normalité. Moments de surprise, moments de création, moments de vie parfois trop débordante…

Et voici que ce qui était extérieur , périphérique et exclu devient justement le centre; là où tout se passe , là où on s’invente. Il y a une pédagogie pour cela: c’est celle du moment de la rencontre et du risque.  Elle est le contraire de ce qu’on nous a vendu; elle est le nécessaire car elle est ce qui manque.

Extrait de la lettre d’Albert Camus à René Char:

« Je parle d’abord pour moi qui ne me suis jamais résigné à voir la vie perdre de son sens, et de son sang. A vrai dire, c’est le seul visage que j’aie jamais connu à la souffrance. On parle de la douleur de vivre. Mais ce n’est pas vrai, c’est la douleur de ne pas vivre qu’il faut dire. Et comment vivre dans ce monde d’ombres? »

Week-end au Château: 28 février et 1er mars

Nous nous sommes retrouvés en grand groupe ce week-end au château de Buno avec Jean-Jacques, Frank, Eric, Mounira, Rabiha et deux de ses enfants Rania et Nafti, Gabrielle et son fils Théo, Awa accompagnés de Charlène et moi, Leïla.

SAM_8643

La grande majorité du groupe découvrait le château pour la première fois…non sans un certain émerveillement ! Eh oui, on s’est offert une vie de château pendant ces deux jours !

Ce fut une première expérience collective pour le groupe d’adultes engagés sur un projet sur un an de production pour autofinancer en partie un séjour…nous l’espérons….en Andalousie !!! Et pourquoi pas !!!

La journée du samedi, nous avons tous été visiter la miellerie du Gâtinais à Boutigny-sur-Essonne. Nous en avons pris plein les yeux en observant à la loupe des bourdons, abeilles…, nous avons aussi appris le long procédé que requiert la production de gelée royale, pu observer la vie d’une ruche et apprendre plein de choses sur l’organisation des abeilles au sein de la ruches et les différents types de constructions qu’elles concoctent pour leur habitat. Et en fin de visite, nous avons titillé nos papilles en goûtant les différents miels produits sur place (miel de châteigner, de ronce, de forêt, de tilleul…).

SAM_8499

Puis en rentrant chacun a pu profiter du grand ciel bleu avant la tombée de la nuit pour se ballader dans le parc du château ou encore pour faire de la barque.

SAM_8614SAM_8512

La matinée du dimanche, Charlène a proposé un atelier fabrication de molki (jeu en bois) et moi un atelier de fabrication de nougat au miel (nous aimerions vendre ce genre de choses pour financer le séjour) alors il nous faut nous entraîner un peu !

SAM_8637

Nous avons passé un beau week-end et nous reverrons très bientôt pour la suite des aventures !

Dimanche 1er mars

Au jardin

Nous avons encore eu quelques désistements aujourd’hui pour le jardin mais malgré cela nous étions assez nombreux: il y avait beaucoup d’enfants et deux mamans qui ne viennent que très rarement à l’association. Cela fait réellement plaisir car c’était pour elles la première fois qu’elles venaient au jardin . En dépit du fait qu’elles soient parti un peu plus tôt, leur présence a été très appréciée par le reste des robinsons et elles ont, selon leurs dires, passé une excellente journée.

SAM_2527

Bonne surprise encore, un papa qui a entendu parler de nous via le journal de la ville et qui est venu de lui-même au rendez-vous ce matin devant le Dia. Il nous a parlé du fait qu’il voulait aussi participer aux ruches car il en avait depuis trois ans chez lui. De bons échanges avec ce papa et son adorable fille qui a tout-de-suite aimé l’ambiance du jardin. En même temps, qui n’aime pas l’ambiance du jardin le dimanche ? Barbecue, causette, jardinage !

SAM_2538

Question travail nous n’avons pas chaumé d’ailleurs ! Nous avons déplacer le gros tas de BRF d’un bout à l’autre du jardin, nous avons retourné une parcelle de terre et enlevé toutes les racines encore présentes en-dessous. Tous le monde y a donné de son coup de patte ! Quelques moments détente aussi grâce aux deux mamans qui ont organisé des jeux collectifs pour les enfants : chat, cache-cache, bérêt etc.

SAM_2550SAM_2548SAM_2539

Une très bonne journée sous le signe du beau temps puisqu’il n’a pas plu et qu’il n’a pas fait froid ! A bientôt !!!

Samedi 28 février

A Champlan :

C’est avec un Kevin, malade que je pars sur le camp pour retrouver nos petits monstres.

Nous avons prévu de nous défouler en faisant plusieurs jeux. On commence par un jeu d’adresse, essayé la semaine passée, où les enfants doivent viser des plots numérotés. Si la balle rentre dans les  plots, l’enfant qui a tiré doit additionner ses points en fonction des numéros des plots. Même les plus petits s’essayent à viser ces cônes oranges et blancs qu’on a allongés sur le sol.

Difficile d’attendre son tour ! On change de jeu pour celui du chat avec nos petites balles bleues et rouges. Le chat tire sur les souris pour les transformer en chat.

SAM_7694

On s’installe ensuite plus calmement sur nos tapis pour colorier dans son cahier ou faire un bracelet ou collier de perles. On aide les plus petits car le fil est un peu gros, et le trou des perles, un peu petit. De jolis bijoux seront réalisés et portés sur le champ !

SAM_7708SAM_7707

 

Samedi à Wissous: 

IMG_5732

 

Comme il n’était plus acceptable que la question des vaccins bloque encore plus longtemps l’entrée des enfants à l’école, avec notre partenaire La Voix de l’Enfant, ce samedi nous étions à Wissous pour une séance collective de vaccination (avec un médecin volontaire)

Le résultat ne s’est pas fait attendre: dès le lundi tous les enfants sont allés à l’école. Trois sont encore malheureusement en attente d’accueil…

Espace ado

Aujourd’hui, ce fut un espace ado calme et intime. Nous étions avec Simena, son frère Denis, Nabintu et son frère Lossenie. Au début, la demande a porté sur Internet et plus précisément Facebook. Etant libres de faire ce qu’ils veulent, nous avons mis à leur disposition des ordinateurs. Denis voulait créer son Facebook. J’avoue que personnellement, je ne voulais pas aider à la création d’un profil vu l’absence d’intérêt de ce que peuvent regarder la plupart des ados sur Facebook. Lossénie, lui, se connecte pour jouer aux jeux vidéos de Facebook. Il a aidé Denis, qu’il ne connaissait pas, à faire son profil.

Ensuite, nous avons joué au billard. Denis est un bon joueur. Lossénie, débutant, a beaucoup appris en deux parties, il a maintenant un geste efficace.

Nous sommes passés à la radio. Lossénie était très enthousiaste d’être responsable de la technique, ce qui l’a rendu bavard sur notre sujet de discussion qui tenait sur les différences hommes-femmes. Nabintu, plus féministe que son frère, a pourtant très vite cessé de parler. L’émission est assez courte, faute de bonne volonté.

Alexandru, bien que pas encore ado, était avec nous. Il a occupé Fofi, le chien qui était avec nous toute la journée. Il a participé à la radio également. Il aime aussi jouer aux jeux en ligne. Un peu de nostalgie pour moi : il adore Super mario bros.

Simena et Laura sont restées à la cuisine pour organiser les premières idées d’un projet de Simena : un salon de coiffure-maquillage-manucure au sein du local. A discuter entre nous. En tout cas, elle a maquillé Laura, et si j’avais été plus disponible, elle m’aurait coupé les cheveux !

Villa Saint-Martin

Il y avait du monde à la Villa Saint-Martin pour ce dernier Samedi des vacances. Nicolae et Cosmin ont pu affronter les petits et grands dans différents jeux de sociétés. Iasmina, toujours motivée pour courir a proposé un grand jeu collectif où défoulement et rigolade étaient au rendez-vous !

SAM_2464

Thibault s’est installé sous une grande tente et a proposé un espace lecture collectif. Les enfants bien installés sur des poufs et enroulés dans leurs couettes ont pu choisir librement des livres.

SAM_2470

Après ce moment dans le monde de l’imaginaire, les enfants se sont activés à la réalisation d’une grande fresque collective . Découpage, Collage, Coloriage et Gribouillage avait sa place dans cet atelier artistique.

SAM_2478

15H45 l’heure du conseil des enfants a sonné ! Iasmina arriva avec le grand baton de parole et explicita les régles pour le bon déroulement.

Ce conseil d’enfants est un réel moment de participation citoyenne pour les enfants ! Dans une logique ascendante, cet espace-temps de libre-échange et de discussion est un moyen de relever les besoins, attentes et envies des enfants. Non pas dans un objectif de l’enfant-roi mais bel et bien afin de permettre les enfants d’être acteurs dans les décisions les concernant et ainsi favoriser leur implication et l’appropriation dans les prochains ateliers. Ainsi, les membres du conseil se sont exprimés sans langue de bois dans un langage verbal ou corporel ! à la fin de ce conseil, les enfants ont voté pour préparer des crêpes lors de l’atelier cuisine de la semaine prochaine. Le petit Abdel à l’initiative de la proposition a été élu coordinateur de cet atelier. De plus, suite à la demande des enfants, les pédagogues d’Intermèdes devront proposer un atelier de réparation de vélo. A nos caisses à outils, le printemps va arriver, les bicyclettes ne demandent qu’à être réparées !

SAM_2481

 

Vendredi 27 février

Notre première soirée familiale

Nous avons annoncé lors de notre soirée conviviale de janvier que dorénavant nous alternerions une soirée conviviale avec une soirée familiale. La deuxième formule consiste à réunir 3, 4 familles pour une soirée à organiser selon leurs envies, et pour des relations privilégiées le temps d’une soirée.

Nous inaugurons donc ce type de soirée avec une partie des familles des enfants qui ont participé au séjour de la Fraternity Cup, en octobre dernier.

Dianké, Nadine et son petit frère Giovanni, viennent faire les courses avec moi dans l’après-midi pour ensuite préparer le dîner au local. Les filles ont tout prévu et avaient préparé une liste. Il y aura même un apéritif et des petits fours !

SAM_2386

De retour au chaud, on se met tous au fourneau, avec Quentin et Thibault, qui nous prêtent mains fortes. On prépare 3 quiches : une lorraine, une au thon, tomates,oignons et une aux légumes.

Ensuite, on cuisine du riz avec ses petits légumes et des petits croissants au fromage et jambon.

Les filles préparent ensuite un quizz  pour leur maman. On préparera ensemble une belle table et des cocktails « coucher de soleil ». Tout est prêt, je vais chercher les familles.

Le petit Giovanni nous a beaucoup aidé et est très fièr d’accueillir sa maman.

SAM_2422SAM_2420

On passe à table et les filles font le service et posent des questions de leur quizz au fur et à mesure du repas. Ce sont des questions sur le menu mais aussi sur elles. « Qu’est ce qu’il y a dans les quiches ? Quel est mon plat préféré ? Quel métier je veux faire plus tard? » Théresa, la mamie de Corentin se prête aussi au jeu. Le repas était vraiment délicieux et bien présenté. On passe ensuite à l’étage pour le karaoké et la danse. Les enfants chantent, mais aussi Sandra, la maman de Nadine et Giovanni.Elle nous montrera même un clip où elle chante et reprendra les paroles avec ses enfants, en créole du Cap Vert.

SAM_2437

Elle lance ensuite un deuxième clip ou Giovanni est figurant et danse avec ses enfants et aussi avec Iasmina. On finit la soirée avec encore quelques chansons en karaoké, le tout en mangeant les gâteaux préparés par la mamie de Corentin.

SAM_2458

Je suis contente que les filles aient réussi à se mobiliser et s’organiser pour leur projet. Et puis, elles ont passé ce petit moment privilégié avec leur maman, comme elles l’avaient imaginé à la fin de la Fraternity Cup : « chaque enfant du monde devrait avoir une famille et le droit de pratiquer des activités qu’ils aiment. »

La Rocade

Aujourd’hui il faisait très beau sous le soleil de la Rocade, nous avons installé les différents ateliers.
Virginia a fait des beignets à la pomme et cuisiné avec les mamans. Cela lui a aussi permis de rencontrer Sandra une bénévole de l’association.

20150227_161756

Iasmina était sur le tapis petite enfance, elle a fait des dessins et a lu des contes.

20150227_150454

Kevin a fait du foot et du basket.

20150227_160108

Les enfants ont aussi joués au badminton, ils étaient très content et s’entraidaient pour apprendre et faire des progrès dans ce sport.
Leïla a fait un puzzle de tour Eiffel en 3D.

20150227_160039

Charlène a fait des bijoux en perle, surtout des bagues.

20150227_150443

Tous se sont réunis pour le goûter,
Nous avons passé une très bonne après midi.

Jardin de Saulx

Une très belle après-midi nous a accueillis aujourd’hui et très impatients de commencer avec Cosmin nous allons partir au jardin car nous devons se faire livrer 10m3 du brf par le Zymovert et comme il y a une semaine nous avions déjà commandé du terreau nous étions obligés de changer l’endroit et le chargement du terreau (environ 3 tonnes) car plus tard vers 14h00 la livraison du brf a eu lieu.

La première tranche de livraisons arrive et nous sommes prêts avec ce qu’il faut et ensuite je repars pour le rdv de 14h00 pour chercher nos amis qui nous attendaient aussi impatients de nous revoir.

Une fois arrivés, nous prenons nos bêches et nos brouettes et nous commençons encore une fois à les remplir avec du terreau et faire de la place pour le brf et le travail en équipe mis en place fonctionne très bien et on s’en sort à merveille car le soleil aujourd’hui après une longue absence sur le bleu ciel de Saulx, nous a chauffés et réchauffés sans arrêt.

Mais le temps passe vite et nous allons goûter tous ensemble et nous profitons d’un verre de chocolat avec du pain au chocolat !

Incroyable mais vrai !

Jeudi 26 février

A la Croix Breton

Charlène, Nicolae et moi (Thibault) avons profité du fait qu’il n’y avait pas de pluie pour commencer l’après-midi par un atelier artistique avec les enfants. L’objectif de l’atelier était de permettre aux enfants de développer leur expression artistique. Dans un premier temps, les enfants ont dessiné selon leurs envies et imaginations à l’aide de pastels de couleurs sur une petite planchette en carton. Ensuite, nous avons accroché leurs créations sur une grande planche blanche à l’endroit où ils le souhaitaient. Un peu sous la forme d’un « Puzzle Artistique » les enfants ont pu voir leur production individuelle contribuer à une œuvre collective ! Cette pratique artistique mêlant expression individuelle et collective a donné la possibilité aux enfants de réfléchir et échanger ensemble quant à l’avancée de l’œuvre commune. L’activité a été un succès : les enfants ont été impliqués et appliqués !

SAM_7590

 

Une envie de courir et de se défouler nous est tous venu. Ainsi pour profiter au maximum de l’après-midi nous avons réalisé un grand jeu collectif. Nous avons joué pour la première fois avec ces enfants au Jeu du « Poule Renard Vipère ». C’était très amusant de voir tous ces bambins courir après les uns et les autres en chasuble de couleur pour attraper « la queue ».

SAM_7593

A la demande des enfants qui ne voulaient pas voir cet après midi se terminer, nous avons fait un Béret géant. Après toutes ces activités bien remplies, nous avons pu tous reprendre des forces autour d’un goûter bien mérité !

 

SAM_7611

 

Au Skate Park

Nous partons Iasmina, Flora et moi (Virginia) pour 15h (oui c’est encore les vacances). Aujourd’hui, pas de projet particulier, nous avons emmené le matériel pour permettre de monter les trois ateliers, à savoir la petite enfance, les jeux de société et le coin livres et coloriage.

Nous avons commencer par plusieurs partie de Uno. Petits, grands, parents et enfants se sont réunis pour ce jeu indémodable ! Les plus petits se faisaient aider par les plus grands tandis que certains adultes en profitaient pour tenter de tricher 😉 !

SAM_8445

Pour me réchauffer, je suis ensuite partie enfiler les rollers et faire quelques tours de skate park, ce qui a permis d’ailleurs de ramener les garçons qui étaient en train de faire une partie de foot. En même temps, si je vais au skate park, c’est AUSSI pour faire du roller. Il faut réinvestir ce lieu pour ce qu’il est aussi non ?

SAM_8457

Pendant ce temps, les plus petits faisaient des coloriages en écoutant les histoires passionnantes de Flora et les plus grands jouaient à chat couleur avec Iasmina !

Avant le goûter, j’ai pu continuer à interroger les enfants sur le rôle de papa selon eux. Plusieurs réponses des plus intéressantes « un papa ça sert à ramener de l’argent » « je passe beaucoup plus de temps avec mon papa » » « le papa et la maman ne s’occupent pas de la même façon des enfants, la maman y passe plus de temps et est plus douce alors que le papa il est fort ».

SAM_8459

Bref, après-midi au top malgré la pluie qui a pointé le bout de son nez. Nous avons enfin dégusté un bon chocolat chaud avec des enfants qui ne passent que très peu de temps au skate park d’habitude. Ils ont tous pris le temps de se poser avec nous et discuter un peu !

Je ne serai pas là la semaine prochaine mais j’ai hâte de revenir au skate park (et cette fois-ci, hors vacances 😉 )

La Ruche: expression corporelle

Afin de se dire bonjour, nous avons démarré par un jeu collectif très amusant : « Le chat clown » ! Ce jeu très sympa demande à chacun de manière individuelle, de solliciter tout le groupe en allant chercher l’autre et en exprimant quel chat il doit imiter. Pour le délivrer, il devra faire une expression ou un mouvement particulier. Cela amène les enfants à interagir les uns les autres.

DSC_0245

Un atelier cirque est prévu aujourd’hui. Leïla peut mettre à profit ses compétences pour échanger un atelier « assiettes chinoises » avec les enfants ! Dans un premier temps, Leïla a présenté le matériel aux enfants, soient des diabolos, des balles de jonglage, des massues, des anneaux et pour finir, les assiettes accompagnées de leurs bâtons.

DSC_0273

Leïla a dessiné des cercles au sol, à l’aide d’une craie, au même nombre que les enfants. Le but était qu’ils s’y mettent, afin de se passer les différents outils présentés juste avant. Cela a demandé aux enfants de l’attention afin de créer une harmonie en créant une chaîne. Il a fallu faire attention à la position de ses camarades et compter les uns sur les autres pour ne pas briser la chaîne. De plus, cela a permis aux enfants de manipuler le matériel avant de pouvoir s’en servir.

DSC_0288

Après avoir compris, étape par étape comment faire tourner l’assiette chinoise sur le bâton, nous avons pu faire des variantes concernant le lancé d’assiette. J’ai observé des enfants motivés à réussir cette activité. Chacun a donné du sien afin d’y parvenir. Des enfants intéressés par les consignes et intrigués par le cirque, ont créé une ambiance très agréable.

Par la suite, nous sommes allés dans une autre salle composée de tables et de chaises. Leïla a distribué le cahier de chacun afin qu’il puisse y dessiner ce qu’ils ont fait dans l’après midi. Les plus grandes ont pu l’écrire avec leurs propres mots. Il a fallu reprendre des forces en prenant le goûter.

DSC_0298

 

A la tapisserie :

Dernière séance avant l’inauguration avec tout le monde et c’est la première fois que nous sommes si nombreux. Il y a Marie-Lourdes et ses filles, il y a Sonia et sa copine Najet, accompagnée de son petit Yassin.

Najet, Marie-Lourdes et Charlotte ont essayé, sous l’œil attentif de Noëlle et de Sonia, qui est déjà venue 3 fois et qui peut maintenant, à son tour, aider et conseiller les autres.

SAM_2372

Sur l’échantillon sur lequel nous nous entraînons, nous avons terminé une étoile mais le petit bonhomme bleu nous donne bien du soucis car pour respecter le dessin de l’enfant qui l’a fait, il faut  esquisser juste le contour et donc « faire une toile », assez souvent pour cacher les fils bleus foncés sous les bleus clairs. C’est un peu abstrait quand on n’y connaît rien mais une chose est sûre, il faut être patient.

SAM_2382

Les enfants, de leur côté, apprennent à faire des étoiles de laine avec des pic à brochettes, c’est chouette !

SAM_2375

 

Mercredi 25 février

à Wissous

Leïla, Evelyne et moi (Thibault) avons prévu plusieurs activités à proposer aux enfants. Arrivés sur le camp, les enfants nous ont accueillis et nous ont trés vite aidés à décharger tout le matériel. Avant de commencer les activités, nous avons profité de passer voir les familles pour leur rappeler la venue du Médecin ce samedi concernant les vaccins indispensables pour la rentrée scolaire des enfants.

SAM_8438

Une fois ce petit tour terminé et le matériel installé, nous avons pu proposer un premier jeu collectif. La semaine dernière les pédagogues d’Intermèdes avaient pu mettre en place un jeu collectif sous la forme d’une course de relais où les enfants pouvaient s’affronter en équipe. Nous nous sommes appuyés sur ce jeu en rajoutant d’autres consignes plus techniques et ainsi agrémenter la course de relais avec la mise en place d’un parcours.

SAM_8404

 

Les enfants ont très vite assimilé les nouvelles règles et se sont vraiment amusés. Ce nouveau parcours, qui pouvait s’apparenter à une course de « Garçon de Café » a permis de tester l’équilibre, la rapidité et la dextérité des petits et grands enfants ! Quelques mamans se sont même prêtées au jeu ! Après plusieurs essais les enfants ont réussi à maitriser leur équilibre, en allant de plus en plus vite. Difficile pour nous de départager les deux équipes !

Après cette course par équipe, nous nous sommes assis autour des tables afin de réaliser une activité manuelle et créative. A l’aide de ballons de baudruche, d’entonnoir, cordelette, et de semoule nous avons, avec les enfants, créé des balles de jonglage et des «Bollas ». Les enfants ont pu s’appliquer dans la confection de leur objet. Ils ont apprécié le fait de pouvoir expérimenter et jouer avec leur création directement après. Les balles de jonglage et les bollas peuvent être réutilisées pour un spectacle ou bien un atelier d’expression corporelle !

SAM_8421

Nous avons mis en place le goûter, où nous avons pu échanger et discuter autour de gâteaux et de boissons chaudes avec les enfants et leurs mamans.

au Jardin de Saulx

Cette après-midi ensoleillé nous apporte de nouveau une belle journée sous le ciel bleu de Saulx.

Nous commençons notre séance de jardinage en essayant de trouver un autre endroit pour déplacer le terreau, et ensuite de retourner la parcelle derrière la serre pour la plantation de rhubarbe. Notre travail s’annonce doux car le soleil nous promets du beau temps et nous arrivons à finir la parcelle à retourner dans un temps record de 15 min.

SAM_7562

Tout ça étant dit et étant fait, nous arrivons vite au moment du gouter, mais pas avant de s’assurer que pour Vendredi on aura la livraison du brf sur notre terrain et que nos outils sont bien nettoyé et ensuite bien rangé dans le coffre du camion.

A plus !

La Ruche

Il est 13h45, nous partons chercher les enfants afin de profiter d’un atelier au sein du local.

Dans le but d’utiliser les différentes tablettes éducatives que nous avons reçues, nous mettons en place une activité informatique afin de permettre aux enfants de savoir se servir des nouvelles technologies, très utiles dans la vie de tous les jours. Nous avons tenté de stimuler leurs intérêts respectifs en étant disponibles pour chacun, de manière individuelle. Pendant que Quentin expliquait les consignes à tout le monde, je tentais d’amener les enfants à rester attentif durant ce court temps. Dans un premier temps, l’imagier interactif a permis aux enfants de mettre des mots sur des images. Force est de constater que ce n’est pas facile de verbaliser ce qu’ils peuvent observer sur les paysages. Dans un second temps, chacun a choisi des jeux en utilisant la tablette, selon leurs intérêts personnels.

SAM_7684

Alors, nous avons fait un jeu de société afin de se réunir tous ensemble autour d’une activité ludique.

SAM_7686

Il était déjà l’heure de goûter. Apaisés, tout le monde à goûter avec le sourire, dans une ambiance très agréable.

SAM_7688

à Bel-Air

Il fait de moins en moins froid et cela se voit. Les enfants sont rapidement venus nous rejoindre à Bel Air.

Aline a pensé à emmener le punching ball ET les gants de boxe qui vont avec ; ils ont eu énormément de succès ! Même nous, adultes, avons apprécié taper dedans.

SAM_2341
Nous faisons quelques jeux de société ; échec, jeux de sept familles etc. Mais rapidement, le froid (qui est quand même un peu présent il faut se le dire) nous atteint totalement. Vite il est temps de trouver des idées de jeux collectifs.

SAM_2365

Nous proposons une gamelle. Hum..peu de succès apparement. Certains ne savent même pas ce qu’est ce jeu mais refusent malgré tout pour faire un foot dans leur coin. Coup de bol pour nous, c’est NOTRE BALLE. Alors nous prévenons cette fois-ci (non, pas proposons) que nous faisons une gamelle. Et étrangement, ils viennent tous demander ce que c’est et acceptent de jouer avec plaisir. Comme quoi, il ne faut pas s’arrêter à un apparent refus de leur part !

SAM_2349

Nous faisons quelques parties jusqu’à ce que certains d’entre eux se mettent à tricher. STOP on arrête le jeu sans leur faire la morale, ils comprennent très bien ce qu’ils font ces filous. Tant pis pour eux. Alors nous faisons un autre jeu ; un chat amélioré (je ne connais pas exactement le nom) mais l’idée est de faire des couples de souris et un couple de chat. Une fois qu’une des deux souris du couple est touchée, elle est en prison et son partenaire doit venir la délivrer. Le jeu a eu un grand succès. Il a fait ressortir un bel esprit de solidarité et d’équipe !

SAM_2352

Bon maintenant qu’on a tous enlever nos manteaux à force de courir à travers tout le parc, il est temps de s’arrêter prendre un bon goûter avec les autres enfants. De sublimes cupcakes faits hier par les mamans ont eu leur effet sur les enfants « ouah j’adore les couleurs ». Nous leur rappelons que ce sont les mamans qui les ont faits et les invitons à ramener quelque chose à partager pour les prochaines fois.

A la semaine prochaine !

 

Mardi 24 février

Maman est en bas, bébé est en haut 

Maman est en bas :

Aujourd’hui, plus de monde que prévu. C’est top puisqu’on a besoin de beaucoup de main pour faire tous ces goûters !

A peine arrivées, elles commencent. Elles n’ont pas besoin de moi pour trouver le matériel et les ingrédients, alors je me mets à préparer une pâte à biscuit avec Awa, Sadio et Laurence. La fille d’Ana m’aide à couper des formes de biscuits, les colorer, les décorer etc. Merci les filles.

SAM_8374

Quelques fois, les petits montrent le bout de leur nez mais c’est très bref car eux aussi ont beaucoup de travail et finalement, ils ne font plus réellement attention à nous. Les mamans et assistantes maternelles sont détendues, elles peuvent cuisiner sans avoir peur pour les petits !

Ana, qui ne vient pas souvent, nous fait une déco pour les cupcake sublime. Ca va être difficile de ne pas en grignoter un ou deux ; ils nous narguent là, rangés dans le frigo.
SAM_7531

 

Certaines mamans, comme Ana ou Awa, qui ne viennent pas très souvent, ont l’air ravie de l’après midi qu’elles sont en train de passer. Chacune discute avec son groupe de copine et aident comme elles peuvent les mamans qu’elles connaissent moins.

SAM_7529

Que d’animation ; musique, grignotage et papotage. Ce temps offre aux mamans un peu de répit car à côté, les enfants sont entre de très bonnes mains.

Bébé est en haut (mais un peu en bas aussi) :

Une première enfant âgée de deux ans est arrivée la première. Je me suis présentée à elle en tant que stagiaire éducatrice de jeunes enfants et lui ai expliqué que j’étais là pour jouer avec elle ! Nous avons pris le temps de découvrir l’espace petite enfance avec sa nourrice. Dès lors qu’elle s’est adaptée à ce nouveau lieu, alors la nourrice est redescendue : « à tout à l’heure nounou ! », en faisant signe de sa petite main ! Il était alors temps de s’attaquer aux jouets ! Maëlys a trouvé une canne à pêche : « Poissons ?? ». Je lui ai alors donné les poissons, et nous avons fait une longue partie de pêche à la ligne tout en chantant des chansons en lien avec ce thème.

SAM_8344

Surprise ! Nafty et Alseny sont arrivés ! Les deux enfants, étant bien plus âgés que Maëlys, il fut intéressant de les rendre responsable envers cette jeune enfant. Ils ont su comprendre et s’adapter à ses demandes ! Nous avons fait un jeu de société tout les quatre. Maëlys a gagné la partie ! Elle était contente. Il fut intéressant de prendre le temps de respecter le tour de chacun et d’apprendre à se connaître de cette manière.

SAM_8357

Par la suite, nous avons ouvert la porte de David et Sophie, ainsi qu’à Sidi et Fatima ! Les plus grands se connaissaient car ils étaient à l’école ensemble auparavant. Une belle occasion de se retrouver autour du jeu. Je leur ai expliqué que j’avais installé un espace « atelier fabrication de pâte à modeler ». « Je suis trop trop pressé de commencer l’atelier ! », s’exclama Alseny.

Dans dix minutes, je vais ranger la salle, et nous allons retrouver les mamans, en bas, afin de faire l’atelier avec elles, si elles le souhaitent ! C’est avec engouement que nous sommes descendus en bas. Pendant que je finalisais l’installation de l’atelier, les enfants ont pu prendre leur goûter avec leurs mères et partager l’atelier cuisine avec elles ! En parallèle, j’ai installé différents aliments sur la table afin que les plus jeunes manipulent la farine et autres matière.

SAM_8371

Le but était de stimuler leurs sens, soit le toucher, le goût… Pour les plus grand, je leur ai installé les récipients avec des tasses remplies des ingrédients afin qu’ils puissent être autonomes dans la fabrication de la pâte à modeler. Oupss ; petite erreur, un enfant s’est emparé de l’huile et en a submergé la pâte… Ce fut une pâte assez grasse, mais nous avons rattrapé l’expérience en rajoutant de la farine et du colorant.

SAM_8378

Les enfants ont pu repartir avec des petits pots remplis de leur fabrication ! Mission pâte : réussie ! Des interactions passionnantes alliant respect de l’autre et savoir vivre ensemble, j’ai pu observer un développement créatif et solidaire de la part des enfants, qui m’ont, encore une fois, beaucoup appris ! Merci à eux !

One thought on “Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque

  1. J’adore tous ces moments de vie que vous nous faites partager. Tous ces textes si « puissants » et en même temps d’un profond humanisme.
    Tous ces moments de vie que nous devrions aimer tous partager.
    Alors oui à la rencontre et le risque indispensables à tous ces moments de vie de partage de création.
    Le courage des commencements.
    Bravo pour tout ce que vous faites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *