La stratégie d’Alzheimer

Michel Billé , dans « la Société malade d’Alzheimer », nous explique que toute époque vit sous l’influence de sa plus grande maladie.  Le XIXème siècle, sous le signe de la Tuberculose transpirait la mélancolie, le retrait du monde et l’individualisme; tandis que la la fin du XXème siècle, à l’image du SIDA,  a été marquée par la perte des moyens de protection et de défense des individus et des groupes.

SAM_7482

Il lui semble que ce début du XXI ème siècle est à coup sûr à l’image d’Alzheimer: perte de mémoire individuelle et collective, politique et sociale; désorientation des individus dans tous les domaines de leur vie.  Les analogies sont multiples et les signes sont variés.

Mais la perte de l’histoire , l’absence de prise en compte des processus qui ont conduit à l’état présent des choses nous semble encore bien plus caractériser les situations et les problèmes sociaux.

Tout se passe comme si aujourd’hui nous découvrions les problèmes sociaux sans la perspective du temps, sans la notion de dynamique, sans aucun élément sur ce qui a conduit aux désastres actuels.

Ainsi, il est devenu courant que le jeune discriminé depuis sa naissance, issu lui même de parents écartés de la vie sociale,  stigmatisé depuis trois générations soit miraculeusement  lui même présenté comme un raciste comme s’il venait d’inventer lui même et là tout de suite, cette situation.

Il est de plus en plus courant, et de la manière la plus banale, qu’on présente le jeune en échec scolaire comme créateur de sa propre mise à l’écart comme si c’était lui qui en était l’auteur.

Et de même, pour le chômeur, que l’on rend progressivement responsable du chômage et de tous les pauvres que l’on tiendra bientôt comptables de l’appauvrissement de notre environnement.

Plus près de nous, nous voyons, des acteurs institutionnels et représentants de collectivité reprocher aux acteurs volontaires que nous sommes de ne pas avoir été présents dans les lieux de décision dont ils nous avaient patiemment exclus.

Pour celui qui est atteint d’Alzheimer, tout tour de passe passe, tout stratagème même grossier semble fonctionner. C’est un public facile. Il suffit de refuser toute explication réelle, toute mise à plat des chemins parcourus et de sans cesse décliner des objectifs et des mots creux. Alors on s’en prendra à ceux qui n’y croient plus, qui n’ont plus ni espoir, ni illusion et on les accusera d’un coup de toute l’immobilité qu’on aura  produite.

Cette interdiction de se souvenir, de tenir compte des échecs, ne peut évidemment conduire l’action sociale , politique locale,  ou nationale qu’à la répétition et au bégaiement des mêmes désastres.

La réflexion, la pensée elle même, l’analyse du passé  sont unanimement décriés par tous les détenteurs actuels de petits pouvoirs. Ils y sont allergiques (une autre maladie du siècle).  Ils haussent le ton, ils exigent d’être honorés, adoubés et légitimés sur la seule foi des mots qu’ils répètent à vide comme une écholalie monotone. On y entend « citoyenneté, » « laïcité », « solidarité », « social » comme autant de termes dont on aurait perdu le sens et qu’on se répéterait pour leur seule musique.

Leur stratégie d’Alzheimer, qu’ils dressent contre nous, consiste à nous opposer sans arrêt l’insignifiant face au signifiant.

Sans aucune considération pour l’ancienneté, le sens global et historique de nos actions, on nous oppose, on nous met en concurrence avec des projets insignifiants, « one shot », pré commandés , prédigérés et juste sortis de l’oeuf et qui n’ont pas d’autre fonction que de faire diversion, d’éparpiller les moyens et de justifier la précarité. La stratégie d’Alzheimer permet aux décideurs sociaux de mettre en  oeuvre toutes les injustices, tous les clientélismes au nom même de la justice et d’une soit disante impartialité. Elle permet de mettre sur le même plan ce qui ne l’est pas , au nom de l’égalité; de commettre des injustices au nom de l’équité et surtout de ne jamais tenir aucune promesse et aucune parole, puisque le passé est occulté.

Et le plus surprenant bien entendu est que le public lui même, ces gens qui assistent à toutes ces grosses ficelles, la répétition des mêmes impostures,  ne  semblent pas avoir plus de mémoire ou de distance. Peut être ont ils perdu eux aussi tout souvenir immédiat et à court terme? Ou, plus simplement encore, ils n’ont aucune idée ou aucune inspiration sur d’autres manières d’agir, de parler ou d’inventer.

Dans un tel contexte , tous ceux qui ont échappé à ce jour, encore à tel fléau,  semblent paradoxalement inadaptés. On ne comprend plus leur méfiance, leur exigence; difficile de leur pardonner leur perspicacité.

Il n’y aura cependant pas de demain, pour ceux qui ne savent pas retenir des leçons du passé; la stratégie d’Alzheimer apparemment efficace pour maintenir un statu-quo, pour entretenir les illusions va dans le mur dès lors qu’il s’agit de politique de la Ville, de l’Ecole  et du social. Les bilans sont sans appel. Les refus d’agir ont déjà trop coûté.

Contre Alzheimer, nous avons besoin d’une pédagogie. Celle ci doit pouvoir faire preuve des qualités inverses de cette maladie , et permettre de les développer. Nous avons besoin d’une pédagogie d’histoire, qui donne du sens à l’évènement en l’inscrivant dans un mouvement, une généalogie, une perspective.

Nous avons besoin d’une pédagogie qui crée des traces, qui permette à chacun d’apprendre à devenir témoin, à apporter un point de vue, …et à ne plus se laisser faire.

SAMEDI

 Champlan 21/02/2015

Aujourd’hui, nous avons décidé Iasmina, Ramona et moi (Thibault) de ne prendre trés peu de matériels pédagogiques afin de proposer davantage de jeux collectifs. Arrivé sur le camp, Laurentu et Raul nous attendaient impatiemment. Nous installons trés vite un jeux de précision avec eux.

SAM_8323 Ce jeu consistait à lancer des balles dans des plots. Pour pimenter cette activité, nous avons élaboré une mini-compétition où petits et grands se sont empréssés pour participer. D’une part, ce jeu se voulait tester l’adresse, la concentration ainsi que la précision de chacun et d’autre part il a permis aux enfants de réviser leur Mathématique d’une façon ludique !

SAM_8307En effet, par l’attribution de points différenciés selon les plots, les enfants ont pu calculer leurs scores en réalisant des additions à chaque lancé. Ainsi, sur une feuille en papier, nous leurs avons demandé d’écrire leur prénom et leur score réalisé pour chaque manche.

SAM_8298 Le gagnant de cette mini-compétition pourra préparer et distribuer le goûter ! Sous le regard fier des parents, les enfants sagements en file indienne se sont auto-organisés pour le déroulement de ce championnat.  Une averse s’est mise à tomber nous rentrons tous sous un espace abrité, où nous avons installé un coin jeux d’éveil pour les plus petits. Les enfants s’amusent et nous aussi. Le soleil refait surface, ni une ni deux, nous profitons de l’éclaircie pour tous se mesurer au jeu du «  1,2,3 Soleil ! ».

SAM_8335 Le sol glissant encore mouillée par la pluie rend le jeux trés amusant ! Cosmin, Laurentsu et Iasmina : les trois gagnants du championnat de précision prépare le goûter. Penant que les autres enfants nous aident à ranger le matériel sorti.

SAM_8340 Moment de détente et de retour au calme aprés une aprés midi pleine d’énergies, les enfants assis le long de l’abris dégustent chocolat chaud, pommes et gateaux. Nous leur disons au revoir, ce fût une trés bonne aprés midi !

VSM 21-02-2015

Les enfants ont fait honneur à la fête foraine organisée aujourd’hui par l’équipe des robinson. Chacun à son stand, les activités débutent avec une ambiance à l’odeur de pop corn et de churros ! L’atelier cuisine créé par Quentin a su attirer les enfants, très investis à participer à cette activité gourmandise…SAM_7490

L’énergie bat son plein pendant qu’Aline a eu du succès avec son atelier glissades !! Quel amusement… Chacun dans son sac, le but était d’attendre son tour avant de se lancer vers une sensation faisant appel à l’adrénaline des enfants. Alors, une course a commencé. La butte suffisamment pentue a permis aux enfants de glisser très très vite !! Que de sensations !

SAM_7482

En parallèle, Nicolae a préparé son atelier chamboule tout ! Les enfants, très excités face à ce jeu, ont construit une file d’attente assez étonnante !

SAM_7458 Tout le monde a tenté sa chance. L’activité était très atractive et sortait de l’ordinaire. De plus, Cosmin et Leïla avec leur activité « chaise musicale » a permis de rajouter, par dessus celà une ambiance musicale apréciée de tous.

SAM_7464Danse, jeux, glissade, musique, odeur de pop corn et de churros… Un ensemble fort agréable !

La pluie est arrivée au moment où un conte africain a démarré… Des étoiles pleins les yeux, il a su nous embarquer vers le pays des merveilles. Un échange dynamique et rempli d’émotion, pour les plus petits.. Et les plus grands !

Les filles comme les garçons ont pu se faire maquiller par Virginia et Marion ! Strass et paillettes, couleurs de l’arc en ciel… Animaux totem, motifs orientaux… Il y en avait pour tout les goût !

SAM_7469Les enfants, avec leur personnalités affirmée, sont arrivé dans une optique bien précise. En effet, chacun savait très bien ce qu’il voulait. Certaines enfants ont également pu maquiller les adultes. Un échange très intéressant et remplie d’émotion : nous avons bien rigolé !

Lorsque l’on s’amuse ainsi, le temps passe très vite, il était déjà l’heure de ranger les ateliers de rue. Alors, la fête forraine s’est terminée par le conseil de quartier où les enfants, en cercle ont pu exprimer leurs ressentis : Si l’on collecte les dires des enfants : C’est mission réussie pour les Robinsons…

Au gouter, le chocolat chaud, les pop corn et les churros nous ont permis de terminer sur une note de sucré et de sourires… Merci à tous.

VENDREDI

La Rocade le 20.02.15

C’est les vacances en ce moment donc nous partons plus tôt à l’atelier ; 15h ! Le temps n’est pas avec nous aujourd’hui, il pleut, il y a du vent, il fait froid. Nous ne pouvons pas installer les jeux de société, le coin coloriages ni les tentes. Nous fabriquons tant bien que mal un abri pour protéger la cuisine mais nous ne pouvons pas nous servir de la gazinière car l’abri passe juste au dessus.

SAM_8268

Malgré ces conditions en apparences très peu favorables au bon déroulement de notre atelier de rue, les enfants et quelques mamans étaient présents avec nous. Flora avait posé une bache et installé un parcours corporel pour les plus petits, Aline nous préparait un bon chocolat chaud maison avec de la chantilly maison elle aussi, avec l’aide des mamans et de quelques enfants. Quant à Leila Iasmina et moi (Virginia), nous faisions des jeux collectifs avec les enfants restants pour nous réchauffer ; un foot, le jeu du parachute etc.

SAM_8262

On dirait que nos chers Robinsons ne craignent ni le vent, ni le froid ni la pluie. Ce sont des enfants, les enfants jouent dehors malgré les intempéries mais tout de même, certains enlevaient leur manteau trempé car le foot leur donnait chaud. Je devrai essayer de courir plus mais mes pieds étaient collés au sol.

SAM_8272

La pluie ne s’est pas arrêtée pour le goûter…nous avons servi le chocolat chaud sommes toute délicieux ainsi que les tartines aux enfants et tout cela sous l’abri de la cuisine.

SAM_8273

Rachida nous a énormément aidé que ce soit pour la cuisine ou pour le rangement, elle est restée jusqu’à la fin avec nous.SAM_8290

Nous aurions presque pu la ramener avec nous !
Non je plaisante, aller, à la semaine prochaine les amis

Jardin Saulx Les Chartreux

On se retrouve cette après-midi un peu pluvieuse pour une séance de jardinage avec les adultes au jardin de Saulx.

Quand nous sommes arrivée les adultes me font savoir qu’ils voulais faire  aujourd’hui un peu de bricolage et du coup nous commençons notre séance en consolidant les chaises et la table à manger du jardin ainsi que notre nouvelle petite cabane avec l’aide de Franck et Eric car à coté d’eux il se trouvait Nicolae, Jessica et Cosmin qui retournaient la parcelles des fruits rouges, malgré le froid, la boue et la pluie, parce que les Robinsons c’est des travailleurs et même la nature ne les empêche pas de continuer leur séance de jardinage-bricolage.

SAM_7432SAM_7430

L’heure passe vite et nous prenons notre goûter bien mérité et nous nous réchauffons avec un petit verre de chocolat chaud et un gâteux fait « maison Robinson ».

Au revoir !

SAM_7437

La ruche Math et Musique 20/02/15
Aujourd’hui, nous avons dans un premier temps laissé un temps libre aux enfants dans la grande salle de jeux afin qu’ils puissent se défouler en jouant au billard et en faisant des percussions avant de se concentrer pour l’atelier. Après ce moment de jubilation collective, nous avons pu se calmer dans la salle de bricolage afin de continuer les « Cajones » en cours de fabrications. A l’aide des plans et schémas reprenant toute les dimensions, nous avons avec les enfants sciés et cloués les différentes surfaces.

SAM_7681Petit à petit, morceau de bois par morceau de bois, l’instrument commence à prendre forme. Pendant que les plus grands bricolaient avec les outils sous la vigilance de Quentin, je me suis attardé (Thibault) avec Lorentsu sur des exercices improvisés de lecture/écriture à partir de clip musical sur Internet.

Comme toujours pendant la ruche, les enfants ont beaucoup d’énergie à revendre et aimeraient faire plein de choses ! En tant que pédagogues, nous avons négociés avec eux des compromis entre leurs souhaits et nos propositions pour aboutir à une activité où chacun puisse s’y retrouver.

SAM_7678Toujours, dans le thème de la musique, nous avons proposé en parallèle de la fabrication des « Cajones » un atelier de confection de « Bâtons de pluies ».

Les enfants ont pu prendre les mesures afin d’ajuster et bricoler cet instrument. Étant un instrument qui se confectionne assez vite, ils ont pu le personnaliser en les décorant à leurs guises. Dernier petit tour dans la grande salle avant le goûter, où nous avons joués de la musique avec les « Cajones » déjà fabriqués et où nous avons pu contempler les talents de danseurs des enfants. Fin de l’activité manuelle,nous mettons tous la main à la pâte pour préparer le chocolat chaud et mettre la table pour le goûter. Il est temps de se dire au revoir et de ramener les enfants. Ce fut une après midi sportive remplie d’énergies et d’envies.

JEUDI

Croix Breton 19 /02

Flora,Nicolae et moi (Thibault) avons installé sur une grande bâche deux coins tapis. L’un consacré aux dessins et à la lecture où Flora a pu conter plusieurs histoires aux enfants attentifs . L’autre quant à lui, était un espace où plusieurs jeux de constructions et de sociétés étaient mis à disposition.

Le début d’aprés midi était plutôt déstiné à desSAM_8242es activités calme et de détente. Le vent s’est levé ce qui n’a pas aidé les enfants artistes à faire leurs dessins, cependant cela nous a pas empêché de commencer les grands jeux collectifs ! à partir des propositions des enfants présents ainsi que des jeux proposés par les pédagogues, nous avons pu jouer au « facteur », au « béret », à « Jacques à dit », « chat glaçé » ainsi que des courses où les plus petits se sont frottés dignement aux plus grands !

SAM_8255 Nous avons laissé des temps où les enfants ont pu s’auto-organiser et  jouer librement laissant place ainsi à leur imagination. Cela devait être sûrement difficile pour les riverains de faire une sieste cette aprés midi avec cette ribambelle d’enfants jouant et rigolant sur ce terrain d’herbes en plein coeur du quartier.SAM_8239

Rangement collectif des outils pédagogiques et pliage des tapis, c’est l’heure du gouter. Tous assis en rond avec les joues roses rafraîchies par la petite brise, nous attendons le gouter.

SAM_8236 Nous avons pas manqué de volontaires pour distribuer les gobelets, la grenadine, le chocolat chaud ou une infusion à la mangue ainsi que pour servir les gâteaux. Ce fut un temps calme concluant cette atelier où les enfants ont pu discuter ensemble et reprendre des forces avant de tous se quitter.

Skate Parc 19.02

Je ne le répéterai jamais assez je pense mais QUE FRIO !

Nous installons nos trois tapis : jeux de société, petite enfance et coloriage livres ! Iasmina se met au jeux de société, Cosmin prend quelques photos et moi (Virginia) je me met sur le tapis livres et coloriages. Je ne m’intéresse que très peu aux livres car aujourd’hui, j’ai sorti des coloriages un peu particulier. Je leur ai donné des dessins représentant un papa avec son ou ses enfants. Ils colorient l’air de rien quand je finis par leur poser quelques questions. Questions simples et très vagues « est ce que tu habites avec ton papa ? » « Est ce que ton papa travaille beaucoup ? »  « Est ce que ton papa habite ici ? » etc. Puis je leur demande d’écrire, au dos de leur coloriage, quelques lignes sur leur papa ou d’expliquer selon eux, à quoi sert un papa. Ils se prêtent au jeu.

SAM_7403

Une fois fini, nous devons tous nous réchauffer parce que, mine de rien, c’est compliqué de colorier et d’écrire avec un froid pareil. Iasmina propose un chat perché puis un chat famille.

SAM_7407 Je dois avouer que, vu comment nous jouions aux deux, je n’ai pas bien saisi la différence. Mais ces jeux ont eu le mérite de me donner chaud ce qui n’était pas gagné !

SAM_7402

Beaucoup de nouveaux enfants nous ont rejoints. Ils ont posé plein de questions sur l’association et se sont étonné de tout ce que nous pouvions proposer. Ils ont pris sans hésitation les plaquettes d’information, les adhésions et les autorisations parentales. Cela fait plaisir !

SAM_7402

16H30, l’heure du goûter, l’heure du chocolat chaud, l’heure de manger. Et oui car le sport et le froid ça creuse.

SAM_7429 Nous continuions à discuter de notre association aux enfants qui nous écoutent avec un grand sourire.

A la semaine prochaine !

MERCREDI

Bel Air 18.02

Petit atelier tranquille aujourd’hui. Toujours dans le froid nous proposons des jeux collectifs mais les enfants sont apparemment moins frileux que nous. Jeux de société, jeux de cartes, jeu d’échec et même coloriage ! Ok…si ils n’ont pas froid, nous non plus !!

SAM_8228SAM_8227

Bon au bout d’une heure assis par terre, tous le monde est d’accord pour se bouger un peu ! Les garçons au foot et certains autres enfants autour du parachute pour des nouveaux jeux tous plus originaux les uns que les autres !

IMG_1106

L’heure du goûter arrive et le chocolat chaud aussi 😉 !

SAM_8234

A la semaine prochaine

La ruche 18 /02

Nous sommes partis Quentin et moi (Thibault) chercher les enfants au camp de Champlan voulant participer aux petites expériences scientifiques que nous avons pu préparer en amont. Aujourd’hui, pédagogues et enfants avons appréhender les phénoménes  de la « Gravitation » et de la « Friction ». L’idée de cette aprés midi n’était pas de dicter des discours fussent-ils humanistes, mais bel et bien de mettre en pratique à partir de différents objets et situations ces deux notions de physiques.

SAM_7670 Quoi de mieux pour apprendre la gravitation cher à Isaac Newton de lancer différents objets et observer les phénomènes produits ? C’est en faisant qu’on apprend et c’est en testant qu’on comprend, tel était notre positionnement enfants et pédagogues. A travers une mini-compétition sous forme de jeux de questions/réponses et d’observations/expérimentations les enfants sous leurs casquettes d’apprentis scientifiques ont pris goût au challenge proposé.SAM_7669

Perché en haut d’une chaise, Quentin a pu faire tomber balle, ballon de baudruche, feuille plane, feuille chiffonée jouant ainsi avec les fameuses lois de la gravité. En questionnant les enfants, nous avons pu expliquer la force invisible de la friction de l’air selon les différents objets testés. Dans la foulée, nous avons tenté d’éllucider à travers trois planches de différentes surfaces ( collante, rugueuse et lisse) ainsi qu’une multitude objets ( piéce,cube,gomme, glaçon, bout de bois…) le frottement et le glissement des matériaux. Place aux paris des enfants !

Mesdames et Messieurs quel objet glissera le mieux dés lors que nous releverons les planches ? A vrai dire, les paris ne sont pas toujours évidents ! Les enfants ont pu toucher et manipuler les objets afin de comprendre pourquoi telle surface était plus propice à la glisse que d’autres. A la fin de ces ateliers forts dynamiques, nous avons autour d’une table demandé aux enfants de schématiser sous forme de dessin ces deux expériences.

SAM_7674Nous avons cloturer cet atelier, non pas avec la pomme de Newton, mais en préparant avec les enfants un bon chocolat chaud accompagnés de ses gateaux maisons préparés la veille par des mamans volontaires. Puis débarrassage collectif de la vaisselle utilisée avant le retour en camion au camp de Champlan.

Jardin de saulx :

Nous sommes contents car cet après-midi il fait beau et nous en profitons au maximum en allant au jardin pour une séance de jardinage avec les enfants.

Quand nous sommes arrivées nous étions  prêts à travailler et suivre les règles de la journée : une ambiance agréable et le respect de la vie et de l’espace de vie.

SAM_7394

Tout le monde étant d’accord nous commençons bien notre séance et en pleine forme et nous ne tardons pas longtemps de faire une nouvelle parcelle pour les fruits rouges de cette année malgré les racines et les épines qui étaient partout nous arrivons quand même après beaucoup d’effort de retourner la terre, »

SAM_7395mais tout vas bien quand ça se finit bien «, et très fiers de nous ainsi que modestes comme nous sommes nous arrêtons le travail car l’heure du goûter était arrivée.

Nous nous asseyions autour de la table pour profiter d’une tartine te d’un bon verre de chocolat chaud.

A plus tard !

WISSOUS

Belle journée pour aller sur le camp de Wissous et retrouver les enfants. Madalin vient nous porter main forte, à Evelyne et à moi. On commence par des jeux de relais : les bleus contre les rouges, les petits avec les grands, en courant sur nos deux pieds mais aussi sur un pied pour corser un peu les choses.

SAM_2292

Après quoi, nous installons 2 grands tapis pour y disposer la dînette, un jeu de construction et des puzzles. La jeune Alexandra aura bien du mal à attendre ce moment là pour jouer avec la gazinière miniature. C’est dur d’attendre quand il y a des nouveaux jeux ! Je lui expliquerai à plusieurs reprise qu’elle y jouera après, craignant que d’autres enfants quittent le jeu du relais, cassant ainsi la dynamique et aussi pour éviter que ce jeu tant convoité, ne disparaisse à sa première utilisation.

SAM_2324SAM_2310

Elle réussira tout de même à s’installer avec, derrière une de nos étagères….

C’est maintenant l’heure de s’installer sur les tables ou les tapis, à la guise de chacun. Nous avons apporté de quoi faire des colliers et des perles de toutes les tailles pour tous les âges. Ce sont d’abord les grands qui s’attellent à confectionner de jolis bijoux, les plus jeunes construisent, coupent les nouveaux fruits de dînette avec des couteaux en plastique ou dessinent des bonhommes tous ronds et de jolis poissons.

SAM_2306

Les grands s’exercent ensuite a écire quelques mots sur ce qu’ils viennent de faire, en roumain et en français. Ils écrivent par exemple : « aujourd’hui », « perles », « rose, bleu, vert, jaune, orange, rouge » et toutes les autres couleurs des perles choisis. La plus jeune des Amalia m’offrira son collier. Les 2 Gaby et le petit nouveau,Valentin crient beaucoup et sont très agités.

SAM_2308Nous avons bien du mal à canaliser leur énergie et à porter de l’attention à tout le monde. Nous aurions bien besoin d’une quatrième personne, notamment durant ce temps où les actions ne sont pas les mêmes selon les âges !!

Pour le goûter, nous dégustons les gâteaux préparés la veille au local par des mamans de l’association.

Enfin, Madalin nous aide à expliquer aux familles, que demain, nous leur donnons RDV sur le camp à 13h30 pour tenter d’inscrire les enfants à l’école, puisque le maire, qui dit avoir déjà tout tenter, ne fera rien de plus. Bien que d’habitude, notre association ne s’occupe pas de ses démarches, dans l’impasse, nous avons suivi les conseils de la Défenseur des droits et allons y aller nous même avec un représentant de chaque famille.

MARDI

Atelier Maman est en bas, bébé est en haut 17/02

Aujourd’hui, beaucoup de mamans, beaucoup d’enfants, beaucoup de cuisine !

Les mamans sont arrivées un peu en retard, on en a profité pour aller faire quelque courses avec Sandra et Rania la fille de Rabia. Lorsque nous sommes arrivées, elles étaient toutes là !

SAM_8162

En haut, cinq ou six enfants jouaient et criaient de bon cœur avec Quentin. Il y avait l’ai d’y avoir de l’ambiance !

SAM_8168

Aller hop c’est pas le moment de papoter, on a du boulot ! Je fais quelque gâteaux au yaourt aux pommes avec les ados qui nous ont rejoint tandis que les mamans et Sandra tentent de faire marcher le robot. C’est pratique la technologie mais qu’est ce que c’est compliqué !SAM_8175

De temps en temps, quelques enfants redescendent pour vérifier si leur mamans étaient encore là ! C’est bon, maman est en bas, je peux remonter tranquillement.

Le robot enfin mis en marche, les mamans se mettent à faire des dizaines et des dizaines de biscuits. Elles réussissent mieux leur cuisson que moi car mes gâteaux peinent à cuire à l’intérieur. Mais ce n’est pas grave, on les fera cuire plus tard.

SAM_8193

Les ados montent rejoindre leurs petits frères et petites sœurs, la musique rythment leur jeu et les mamans et moi commençons à ranger.

Quelle merveilleuses après midi !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *