Où sont passés nos « droits négatifs »?

Korczak promouvait pour les enfants, et bien longtemps avant l’adoption de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), des droits qui nous étonneraient de nos jours. Il réclamait ainsi, pour l’enfant qui avait peur, la légitimité d’un droit de mentir; ou pour celui qui estimait qu’on ne lui avait pas donné ce dont il avait droit, celui de voler ou de chaparder.

De telles largesses nous semblent aujourd’hui incompréhensives, voire complètement anti éducatives. Nous sommes en effet convertis par immersion à la culture univoque et exclusive des droits positifs; c’est à dire des droits pour faire des choses qu’on a considérées pour eux comme étant « bien »; validées et positivement connotées par les institutions et l’ordre établi.

SAM_2153

Les enfants ont ainsi le droit de s’exprimer, mais à condition que ce qu’ils expriment  soit « entendable ». Ils sont le droit de participer mais à condition que ce soient les adultes qui décident, ou que ce qu’ils décident ne coûtent rien, ne demande aucun temps et aucun moyen.

Il ont le droit d’être protégés, mais ils doivent savoir que s’ils ne le sont pas on ira chercher des histoires à leurs parents et leurs parents, qui en seront tenus comptables. On s’en prend toujours au milieu d’origine.

Ils ont le droit d’être soignés, …tant que les droits à l’AME, et CMU ou aux allocs de leurs parents sont ouverts et ne sont pas épuisés.

Les droits reconnus usuellement et pratiquement aux enfants aujourd’hui ont ainsi deux particularités: ils n’engagent à pas grand chose et surtout ils ont surtout l’immense avantage qu’ils peuvent toujours être retournés en devoirs.

Il n’y a plus uns seul discours, en effet,  règlement d’école, ou de cantine, qui n ‘aborde pas des listes interminables de « devoirs » ou « responsabilités », présentés comme étant la réciproque légitime de quelques malheureux droits bien théoriques. C’est au point de se demander si ce qu’il reste à ce jour de la culture des droits des enfants, ne sert pas avant tout à augurer de la culture de leurs devoirs, de leur surveillance et de leur contrôle.

L’avantage, avec les droits de Korczak,  était qu’on ne voyait pas très bien comment les rendre réversibles (sous forme de devoirs). Comment renverserait on le droit d’un enfant qui a  faim à voler de la nourriture? Difficile à imaginer, ce qui nous indique une qualité essentielle de la pensée de Korczak par rapport aux droits des enfants: ceux ci doivent être irréversibles, pour être fondateurs ou pédagogiques.

Nous devrions ainsi  défendre le droit des enfants de huit ans à dire « des bêtises », comme celui de quinze ans de faire une « connerie » si nous ne voulons pas produire la violence et l’asocialité que nous pensions dénoncer. Nous devrions défendre le droit des enfants à être des enfants, c’est à dire plus que des « êtres en devenir » au nom desquels nous prendrions des mesures « dissuasives », et qui ne nous intéresseraient pas pour aujourd’hui.

Nous devrions prendre au sérieux les droits des enfants d’ici et de maintenant, qui sont sous nos yeux , pour répondre ici et maintenant le plus possible à leurs besoins légitimes.  Nous ne devrions pas conditionner nos popres responsabilités à leur comportement, à leur conformité, ou à leur engagement. Nous devrions plutôt nous engager nous mêmes pour créer chez eux cette possibilité, qui sans cela, n’existera pas.

En Pédagogie sociale, nous tenons compte non seulement des droits positifs des enfants, mais aussi de leurs droits négatifs. Nous n’envisageons pas le travail éducatif comme un empilement d’objectifs positifs auxquels l’enfant devrait répondre uniquement par des réussites.

Nous savons « l’énergie et la force du négatif » (Hegel), et nous connaissons cette vérité que le plus souvent les enfants se construisent, en résistant et en s’opposant aux projets que l’on porte sur eux.

Dimanche et samedi: Château pour tous, ça continue!

On a été une trentaine à se retrouver ce week end dans le cadre du château de Buno pour un  week end très « famille », très « cosy » et bien agréable.

IMG_4843

Comme à l’accoutume nous avons profité de l’environnement remarquable du château et de la rivière (sous un beau temps qui ne nous a pas lâché), mais aussi de l’ambiance du château.

IMG_4824

L’atelier cuisine s’est ouvert aux saveurs indiennes et les cuisiniers ont rivalisé d’imagination et de production.

IMG_4814

Il y a  eu des ateliers pour les enfants , autour des crêpes, mais aussi veillée autour de films. Les enfants ont fait de belles rencontres et des amitiés se sont nouées.

 

SAMEDI

CHAMPLAN 07-02-2015

Cette après midi, le soleil a su apaiser nos esprits. Afin de se dire bonjour en convivialité, nous avons démarré par un jeu collectif. Nous avons bien courru. Ça nous a permis de rester sérieux penfant l’activité dessin, coloriage. Nous avons installé deux grandes tables, ainsi que des chaises. Laura nous a montré comment faire divers animaux à l’aide de nos mains et de nos feutres ! En effet, tout en mettant nos mains dans différentes positions, et en les contournant avec les feutres,  nous avons pu créer des poules, des poissons, des chevaux… L’activité était tellement agréable que même un Papa est venue nous rejoindre afin de colorier avec nous.

SAM_2178

Afin que les plus jeunes puissent en profiter également, nous avons installé des tapis au sol avec une dinette et une poupée. Les petits ont souhaité manier le stylo afin de faire des jolies traces sur les feuilles blanches

SAM_2197 L’activité semblait les réjouir. Une multitude de couleurs, pour une multitude d’émotions… Raoul, Ricardo et Susanul ont su masculiniser leurs jolis animaux. Lorsque les enfants ont tenté de dessiner sur les feuilles des autres, il a fallu répéter que chacun avait sa propre feuille. Je pense qu’il est important pour un enfant d’être propriétaire de son dessin. Très à l’écoute, ils ont su intégrer la règle à la fin des deux heures. Je les ai félicité pour celà.

SAM_2161

Laura a pu utiliser l’imagier tri-lingue. Elle leur demandait comment dire tel ou tel mot en Français… Les enfants étaient très attiré par cette activité et on tous su montrer leurs capacités !! Ce fut un réel échange, car j’ai pu intégrer quelques mots en Rroms et ainsi qu’en Roumain. J’espère qu’ils ont pu se sentir valorisé par leur réussite, car ils ont pu nous montrer à quel point ils étaient curieux, imaginatifs, et créatifs.

Après tant d’effort, il était temps de passer au goûter. Ils ont tous apprécié les pommes ainsi que le reste. Ils ont pu prendre le temps de bien macher, de bien manger… Dans le calme.

SAM_2204

Très bon moment, remplie de vitalité ! Merci à tous.

 

Samedi 7 février

Espace Ado

Après midi très calme à l’espace ado aujourd’hui. Seul trois ados du camp de champlan sont venus. Ils se sont installé en haut avec un ordinateur chacun pour regarder des clips et des séries.SAM_7923

Nous en avons profité pour travailler un peu avec Iasmina et les laisser tranquille. C’est leur espace et ils ont besoin qu’on leur fasse confiance. Ils savent ce qu’ils veulent faire. Joelle, qui est passé en coup de vent, est monté les voir. Elle en a profité pour subtilement les aider sur leur lecture et leur écriture puisqu’ils ne savaient pas écrire le nom de leur série. Une fois les vidéos lancées, elle est repartie.

SAM_7927

Vers 16h, nous avons commencé Iasmina et moi, à faire des crêpes pour le goûter. La bonne odeur de la cuisine a fait descendre les ados présents. Crêpes au nutella, rien de tel pour les faire venir.

17h, l’heure du départ. Il fut assez compliqué car ils ne voulaient pas rentrer chez eux. Toutes les excuses étaient bonnes pour rester un peu plus longtemps dans le local. Une fois que nous avons réussi à les faire sortir, ils restaient malgré tout devant le local.

Au bSAM_7928out d’un quart d’heure ils ont compris qu’il fallait rentrer et que cela ne servait à rien de rester ici car nous ne les ferions plus rentrer. Nous leur disons à la semaine prochaine.

 

Villa Saint-Martin :

Une après-midi plutôt tranquille où nous retrouvons les enfants avec les doigts un peu gelée de froid mais qui ne cesse pas à nous demander de faire plein des jeux avec eux pour ne pas sentir le froid. Du coup on se mobilisé et nous lançons une partie de « Les canards et les chasseurs », et les enfants ont adoré le jeu et on participé dans un très grand nombre avec nous.

SAM_7612Comme dans toutes les jeux d’enfants il y a eu aussi des petits fautes et des petites grimaces quand on se faisait touchée par le ballon de football, mais c’est ça la magie du jeux qui donne et redonne encore plus d’envie de se lever et de continuer à jouer , peu importe s’il fait froid, s’il neige, ou s’il y a de la boue , les petits Robinsons continue a s’amuser et a rigoler tous ensemble de tout et de n’importe quoi.

SAM_7609

Peu après le « conseil du quartier «  débute, et nous informons les enfants que dans les deux semaines à venir nous allons organiser un atelier avec l’ambiance « fête foraine », avec plein des jeux et beaucoup plats et gâteux à cuisiner. Heureusement nous avons trouvé aussi des enfants très intéressé qui vont s’investir pour mieux organiser l’atelier.

SAM_7598

Mais le temps passe vite et nous allons prendre le goûter sous la tinte de la petite enfance pour bien profiter d’un verre chaud de thé avec une tartine fait « maison Robinson » avec des oranges.

A + !!!

Vendredi 6 février 

La Rocade

Nous sommes arrivés à la Rocade sous le soleil, ce qui nous a donné plein d’énergie pour l’après-midi ! Laura, Iasmina et moi (Flora) avons dynamiquement mis en place la cuisine, les tables et chaises ainsi qu’installé une bache pour le coin « petite enfance » . Comme il y avait une forte bise, nous n’avons pas pu installer la tente. Nous avons voulu mettre des tapis mais ils s’envolaient ! Puis nous avons mis en place quelques jeux mais petit à petit tout s’envolait aussi alors nous avons décidé de tout laisser dans le camion et de les ressortir si la bise tombait…ce qui n’est pas arrivé!! Laura a cuisiné deux gâteaux aux pommes avec l’aide de deux enfants, sous la supervision de Iasmina !

SAM_2125 Nous avons joué au foot avec quelques garçons puis fait des petits parcours pour se réchauffer. Nous avons chanté des chansons en s’accompagnant avec quelques instruments de musique et fait des rondes, c’était super ! Puis nous avons fait le jeu du facteur. Quand nous avons commencé à jouer nous étions 6 et nous avons fini 15, on a bien rit ! Puis, pour bouger un peu plus, nous avons fait des parties du jeu

SAM_2141« la gamelle » où il faut se cacher ; puis certains sont allés boire un thé et papoter, pendant que d’autres ont fait de nombreuses parties de « 1,2,3, soleil ».

SAM_2152Tout le monde était content de se retrouver autour d’un chocolat bien chaud et d’un morceau de gâteau aux pommes, mmm…quel régal ! À la semaine prochaine:-)

 

SAM_2153

 

Jardin de Saulx

Nous sommes arrivés cet après-midi au lieu habituel de notre rendez-vous, ou comme d’habitude les amies nous attendaient très impatients malgré le froid qui faisait dehors.

Du coup on prend la route vers le jardin ou nous devions construire une cabane et aménager un petit espace pour ranger notre matériel.

SAM_7579

Avec les doigts gelée, les capuchons bien chaudes sur la tête nous ne cédons pas en face du vent et nous continuons petits à petits à donner forme et enfin a construire notre cabane.

SAM_7588

Très fiers de ce-que nous avons accompli aujourd’hui, nous rangeons notre matériel dans le camion et aussi dans le camion nous prenons le goûter car dehors il faisait vraiment très froid, et nous profitons d’un bon verre chaud de chocolat et une tartine aux oranges.

SAM_7589

A bientôt.

 

Jeudi 5 février

Skate Park

C’est sous des gros flocons de neige que nous avons installé notre atelier au skate park. Avec le vent les jeux s’envolaient, nous avons usé de certaines astuces pour faire tenir les tapis et les jeux ! Quelques mamans étaient contentes de pouvoir boire un thé chaud en attendant leurs enfants à la sortie de l’école.

SAM_2115

A la sortie de l’école plusieurs enfants se sont arrêtés vers nous pour faire un jeu, un dessin, choisir un livre à se faire raconter. Comme il faisait très froid, nous avons fait beaucoup de parties de « CHAT » pour se réchauffer.

SAM_2118

Fatima et Sarah ont été très fortes ! Pendant ce temps, les garçons se sont défoulés avec une grande partie de foot au skate park, c’était super !

SAM_2120 Nous nous sommes tous retrouvés pour déguster un chocolat chaud ainsi que les délicieuses confitures à l’orange et au kiwi !

 

La Croix Breton

Cette après midi, sur le tapis, nous avons dispersé différents jeux de société. Nous avons bien rigolé autour du croc carotte. Ensuite, chacun a pu faire son Monsieur Patate en choisissant son allure, son nez, sa bouche, etc. Pendant ce temps, de plus grandes filles ont joué au scrabble junior… Tout le monde a été très doué dans ces jeux.

DSC_0226

Un grand groupe d’enfants s’est réuni afin de faire divers jeux tel qu’une « gamelle », balle au prisonnier… Ce fut très agréable. Le goûter s’est très bien passé.

DSC_0232DSC_0227

Atelier « maternelle » à Wissous

Aujourd’hui au camp de Wissous c’était le premier atelier petite enfance pour les enfants de 3 à 6 ans .

Une maman  m’a prêté sa baraque pour faire les activités. On a commencé avec les Legos,  les enfants étaient très contents,  ils ont construit des maisons, des voitures.

 

SAM_7219

Après on a fait des coloriages avec des fruits et légumes, je leur ai fait découvrir les fruits en français, ils ont bien aimé. Aussi on a compté jusqu’à 10, il y a des enfants qui prononcent bien, qui comprennent mais pas tous. Après on a fait la pâte à modeler, ils ont mis les mains dans la pâte à modeler, ils ont fait des animaux et des bonhommes, après ça on a rangé et on a pris le goûter.

SAM_7246SAM_7229

Pour le goûter on avait du chocolat chaud, des crêpes, du Nutella, du jus aussi, on a bien mangé ensemble, cette journée s’est super bien passée, les enfants se sont bien amusés avec moi .

SAM_7252

C’est tout pour aujourd’hui, à la semaine prochaine.

La Ruche

Aujourd’hui les enfants de Wissous ont pu faire la connaissance de quatre nouvelles petites têtes. Héléna, Andréa, Marianna et Alexandru nous ont rejoints cet après-midi pour la Ruche. Ces trois petites filles vivent en hôtel social ; elles sont arrivées de Roumanie il y a trois mois et ne sont pas encore scolarisées.

SAM_7570

Pour commencer, les plus jeunes ont réalisé des dessins d’animaux en utilisant les contours de leurs mains dans différentes positions pour base (un cheval, un poisson et un dinosaure) tandis que les grands se sont tiraillé les neurones dans tous les sens pour confectionner des animaux en origami. Nous avions les modèles d’un poisson,d’une chouette et d’un éléphant mais ils n’ont eu le temps de faire que le poisson, qui a demandé beaucoup de concentration !

SAM_7566

Une fois ces œuvres réalisées, nous avons pris le temps d’écrire le nom de tous ces animaux…avant de nous pencher pour la première fois sur les toutes nouvelles tablettes éducatives. Les enfants ont été ravis de tester les différents jeux et aussi d’y trouver quelques musique de … Florin Salam !!!

Pour cette première fois, c’était un moment de découverte ; les enfants ont pu pianoter et aller un peu partout dans les propositions de jeux pour se familiariser avec son utilisation. La prochaine fois, nous prendrons le temps de faire une séance plus guidée avec une des fonctionnalités de cette toute nouvelle tablette.

SAM_7568

Et pour finir en beauté, nous avons partagé un bon goûter avec au menu : chocolat chaud et crêpes cuisinées ce mardi par les mamans à a confiture d’orange cuisinée par les ados samedi…que des bonnes choses !

Mercredi 4 février

Wissous

Aujourd’hui, malgré le grand froid, les enfants étaient au rendez-vous, et comme ils en ont l’habitude, ils nous ont aidé à apporter puis à installer tapis, matériel, tables, chaises… et jeux.

Pour commencer, on a joué au « podul de piatrà », « le pont de pierre » : tandis que tous les enfants chantaient en Roumain, Laura a formé un pont avec un enfant en levant les bras, on devait tous passer dessous les uns après les autres, et quand les bras se baissaient sur l’enfant « attrapé », on explosait de rire, et cet enfant devait attendre qu’un autre soit  « attrapé » pour former à son tour un pont avec lui. On s’est bien amusé !!!!

SAM_7500

SAM_7498

Ensuite, Laura a proposé aux enfants de tracer un cercle au sol avec les grosses craies de couleur, et on a choisi un des cercles pour tourner autour et faire un super « tomate ketchup » dont les enfants raffolent !

Après, on a pris les cahiers et les enfants ont choisi différents animaux à dessiner, en traçant le contour de leurs doigts, à partir d’un modèle dont ils ont pu s’inspirer pour ajouter des détails. SAM_7515

Quand ils ont terminé, on a fait le jeu des chaises musicales, en chantant, et quand on arrêtait de frapper dans les mains et de chanter, les enfants devaient s’asseoir vite vite vite ! On a bien rigolé parce qu’ au début, on avait le même nombre de chaises que d’enfants parce qu’il y en avait un qui partait toujours en cours de route !!! On se regardait tous pour savoir qui restait sans chaise, et on ne comprenait rien, tout le monde était assis…enfin, au bout de 3 fois, on a joué le vrai jeu !

Après avoir vaincu le froid rude, nous sommes passés aux douceurs d’un bon goûter composé de gâteaux, de pommes, et de chocolat chaud !!!SAM_7544
Pour terminer, après avoit tout ramené au camion, on a allongé le temps, et prolongé avec
un « 1-2-3 SOLEIL », en miroir au soleil très brillant dans le ciel, et comme un pied- de- nez au froid !!!
A bientôt à tous, La Revedere !

Verger

Aujourd’hui on se retrouve pour ensuite aller au verger de Chilly pour récupérer notre matériel  qui été stocké là-bas ainsi que la petite cabane qui à été construite par les enfants de notre association.

SAM_2104

Dés notre arrivée nous préparons nos outils et petit-à-petit nous arrivons avec beaucoup de patience à enlever la baraque afin d’avoir un espace pour ranger notre matériel au jardin de Saulx.

SAM_2103SAM_2102

Mais tout ça s’est vite déroulé et nous finissons plus tôt que prévu le démontage de la cabane et nous allons vers notre camion pour y ranger dedans ce que nous avons récupéré du verger.

L’heure du goûter arrive et on profite d’un verre chaud de chocolat et d’une part de gâteux fait « maison Robinson ».

A bientôt !

Bel-Air

Cette après-midi, le soleil était au rendez-vous ! Nous avons installé des tapis au sol. L’un était réservé aux jeux de société. L’autre était destiné au jeu de dames géant. Nesrine était la première à arriver. Semina a pu nous apprendre un jeu avec les cartes. Une sorte de UNO arrangé. Ce fut très marrant. Ensuite, nous avons enchaîné sur un « CROC CAROTTE ». Nesrine gagna de plus belle…

SAM_7177

Pendant ce temps, Iasmina jouait au chat avec beaucoup d’enfants. Nous l’avons rejointe par la suite… ça réchauffe les genoux et aussi le cœur de voir les enfants s’amuser ainsi. Iasmina s’est tellement prise au jeu que le fait de courir lui a donné très chaud. En effet, je l’ai vue courir en tee-shirt, en plein mois de février ! Les enfants ont tous bien pu profiter du ballon de foot que nous avions ramené…

Marwa, Nadjami, Luna et Marion on fait différentes parties de « MITO »…SAM_7185

Nous ne pouvions plus nous arrêter tellement ce jeu a su nous emporter… Semina a joué aux dames avec Nesrine. Un joli lien s’est créé entre les deux en cette jolie journée. Luna et Marion sont entrées dans un monde imaginaire. Elles se sont transformées en guerrières et ont affronté divers personnages qu’il fallait combattre à l’aide de leur arcs magiques ! L’imaginaire participe à la construction de l’enfant. C’est un élément structurant de sa personnalité qui lui permet de mettre de côté certaines angoisses de la vie ou alors de les mettre en scène afin de pouvoir assimiler certains sentiments ressentis dans la vie courrante. Merci à Luna de m’avoir permis d’entrer dans ce monde extraordinaire !

SAM_7181

Les crêpes ont été adorées par les enfants. Je n’ai jamais vu un goûter aussi calme… En général, c’est plutôt bon signe …

SAM_7210

Une journée remplie d’évasion et de partage. Immenses mercis aux enfants pour leur accueil et leur imagination débordante.

La ruche

Aujourd’hui, Victoria et Joanna sont venues pour un deuxième échange avec les enfants de Champlan. Ils étaient six.
J’ai (Quentin) proposé un petit défi : faire flotter de la pâte à modeler. Chacun commence à modeler sa pâte comme il l’entend, faisant fi de la consigne, à part Ronaldo, Ionut et Cosmin qui ont l’idée de faire quelque chose de plat pour que ça flotte. Très vite, Lorena se met à malaxer sa pâte dans l’eau, ça se renverse, on passe à autre chose.
Dans l’optique de la poursuite de l’imagier, Joanna et Victoria demandent aux enfants de dessiner une ville, on s’y met tous, sauf Lorena qui n’a envie de rien. On cite des éléments, on se demande ce qui constitue une ville : maison est le premier mot qui sort, puis on introduit la mairie, l’église, l’immeuble… Laurentu, lui, fait de l’art abstrait à base de lignes droites.
La concentration baisse et il y a une grosse demande de taper sur les cajones. Une session percussion s’improvise. Ionut et Ronaldo sont aux cajones, les autres ont divers petits instruments de percussion. Malgré le bazar et la tendance à jouer chacun dans son coin, on obtient quelques chouettes moments de jouer ensemble dirigés par le duo Ionut-Ronaldo qui savent s’écouter et se suivre. On passe par un petit poum poum tchak toujours efficace.

Nous avons fait un long goûter, car la préparation, assurée par les enfants a pris du temps. Chocolat chauffé par Narcisa et Lorena, gâteau coupé par Laurentu. Bravo à Zohra pour le gâteau !

Mardi 3 février

Cuisine et petite enfance au local

Zohra, Sadio, Mohamed ont cuisiné avec Iasmina et Simena. On a commencé par préparer la pâte à crêpe afin de célébrer la chandeleur.

SAM_7487

Zohra a fait une pâte à crêpe au pépites de chocolat en y rajoutant du citron. Iasmina a préféré faire des crèpes simples, qui étaient délicieuses.

Une fois que la pâte fut prête, Simena a commencé à les cuire. De l’autre côté, Sadio s’est mise à faire des gâteaux au Yahourt, aux pommes, au chocolat…

 

Mohamed a aidé sa mère a préparer les gâteaux et s’est appliqué à faire des copeaux de chocolat. Il a aussi aidé Zohra a couper des petites morceaux de pommes pour les mettre dans le gâteau.

SAM_7492x

De nombreux gourmands se sont approchés à plusieurs reprises, attirés par l’odeur des crêpes, pour nous les piquer!

On a dut faire plus d’une centaine de crêpes ainsi que quatre gâteaux pour les gouters de la semaine. Puis nous avons pu faire un gouter entre nous, avec les mamans et les enfants!!

Fatima et Mohamed on souhaité nous accompagner faire les courses de la semaine. Une fois que les courses ont été faites, Fatima m’a demandé si nous pouvions aller  jouer au sein de l’espace petite enfance.

Sidi et Fatima ont pu profiter des jeux proposé. Ils ont su me réclamer une histoire en début d’heure. Ce fut un moment très sympathique. Ensuite,  Sidi s’est dirigé, comme à son habitude vers les voitures et autres jeux qui roulent. Fatima a souhaité utiliser le tableau afin de dessiner et d’écrire son nom et le mien. A 6 ans, l’apprentissage de l’écriture bas son plein… Elle a souhaité que je lui dicte des chiffres. Nous avons pu lire ensemble. Ce fut très intéressant et très constructif. Mohamed faisait de temps en temps son apparition. Fatima a préparé un repas avec la dinette, nous a invité avec le « téléphone ». Nous avons pu « faire les courses » avec les jouets et créer de faux billets afin de rendre l’action plus réelle.

SAM_2099SAM_2098

Nous avons, en quelque sorte, reproduit le thème de la journée, à travers les jeux symboliques. Sidi jouait à l’aventurier avec la petite voiture à sa taille… La fraterie a pu profiter de la salle de jeux… Après avoir bien joué, nous sommes aller déguster les délicieuses crèpes avec tout le monde !

 

Chroniques des Robinsons de GRENOBLE: MME RUETABAGA

Atelier de rue – Samedi 07 Février 2015

Aujourd’hui, nous partons sur l’atelier de rue avec quelques appréhensions ne sachant pas d’avance combien d’enfants nous retrouverons sur place pour les trois permanents que nous sommes.

DSC04911 2

Finalement, l’atelier s’est très bien déroulé et malgré le froid, une quinzaine d’enfants était présente.

Stéphane, nouvellement salarié, a proposé un atelier arts plastiques au moyen de petits cartons « tissés » accompagné de pastels : effet garanti !! Cela a inspiré Genifer qui a réalisé un « mini-tableau » pour chaque permanent. Puis, très vite les enfants ont récupéré les ardoises-magiques sur la natte petite enfance et se sont adonnés aux joies du dessin parfois avec dérision.

 

Avec le peu de neige qui restait, un petit groupe d’enfants s’est lancé dans l’élaboration d’un bonhomme de « neige » également composé de cailloux, de terre, d’herbe et de nombreux trésors que nous réserve la nature.

 

Dans le cadre de mon projet interculturalité, j’ai mis à disposition des petits personnages originaires de divers pays afin de susciter l’échange avec les enfants sur la particularité de ces personnages (tenue vestimentaire, apparence physique, mode de vie, …). Après avoir réexpliqué l’intérêt de ce projet et l’aboutissement de celui-ci (exposition + vernissage dans le hall de la ludothèque du quartier), les enfants se sont lancés dans la production. Toutefois, à la fin de la séance, la plupart des enfants a voulu repartir avec sa création malgré ma persuasion d’inclure leur production au livre-géant que nous allons élaborer. Finalement, face à leur refus, j’ai décidé de respecter leur choix et de les

laisser repartir avec.

 

Voyant les enfants frissonner de froid, nous avons décidé de mettre fin à l’atelier de rue une demie heure plus tôt en leur proposant le goûter et surtout le chocolat chaud tant attendu…

 

Le ventre plein et le corps réchauffé, nous nous nous sommes dits « au revoir » en espérant que le temps soit plus clément avec nous la semaine prochaine !

 

Sur le chemin du retour, nous avons décidé de raccompagner Genifer (9 ans) et Alexia (7 ans) à leur domicile étant donné que leur grande sœur n’était pas présente ce jour-là pour les ramener. Entre confidences et fous rires, un moment de gaîté flottait dans l’air. Notre périple s’est achevé par une séance de grimaces immortalisée entre Alexia et Zakari.

 

Laura, étudiante éducatrice de jeunes enfants

en stage à l’association Mme Ruetabaga

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *