Le mouvement n’existe pas

En Pédagogie sociale, on acquiert rapidement un savoir paradoxal. On sait par exemple combien il y a peu de chances qu’une personne qui n’est jamais venue à un de nos rendez vous, y parvienne un jour, même si elle nous le promet. De même, nous avons aussi acquis ce savoir qu’un événement reporté pour les meilleures raisons du monde,  n’aura que peu de chance d’avoir lieu plus tard.

SAM_1609

En fait, en Pédagogie sociale, on affronte constamment et tout le temps, sans fard et sans illusion la chronicité, l’inertie, et la difficulté du moindre mouvement. On apprend à renoncer à la commodité d’ajouter notre propre inertie à celle du monde.

Le pédagogue social est ainsi comme Zénon d’Elée, ce Philosophe pré-socratique qui affirmait q’une flèche qui vole ne pourrait jamais atteindre sa cible, car la distance qui la séparait de celle ci , bien que diminuant progressivement, ne pourrait jamais être nulle. Il affirme que le mouvement est impossible car il connaît la réalité de ce qui immobilise.

On pourrait croire et craindre qu’un tel savoir , qu’une telle conscience des contraintes, des inerties, serait au fond contre productive et aboutirait au découragement et à l’impossibilité d’agir des acteurs.

En fait c’est tout le contraire. Cette connaissance sensible de la réalité permet justement d’éviter le découragement: nous ne sommes pas étonnés de la difficulté des choses; nous ne nous faisons aucune illusion sur un quelconque pouvoir d’un mouvement artificiel, volontariste. Nous connaissons l’impuissance des projets et programmes, du pilotage par les objectifs.

Faire avec ce qui pèse, ce qui résiste permet justement d’agir dans la réalité et nous pouvons dès lors mettre en oeuvre une  pédagogie qui nous permette d’avancer « pour de vrai ».

Mais en rester là et dire avec Zénon, qu’il n’y a pas de mouvement possible;  ce serait sans doute donner une image bien négative de notre travail. Or, Zénon n’est pas un imbécile: il voit bien que sa flèche vole. Mais il a l’intuition formidable que cette flèche ne volerait pas si le Cosmos lui même n’était pas déjà en mouvement.

Comprendre que le mouvement n’existe pas, pour un acteur social comme pour un philosophe, c’est comprendre qu’il n’existe pas de mouvement qui parte de rien. Le mouvement ne peut naître que du mouvement lui même.

On ne mobilisera pas des personnes que l’on juge immobiles. On ne déplacera pas des personnes que l’on juge sédentaires. On n’activera pas ceux que l’on juge inactifs. On ne mettra pas au travail ceux que l’on juge fainéants; on n’intègrera pas ceux que l’on juge inassimilables; on ne raisonnera pas ceux que l’on juge insensés. On ne civilisera pas ceux que l’on juge barbares.

Mais nous pourrons au contraire avancer en apprenant à reconnaître, à exprimer  le savoir, le changement, la découverte et l’invention, partout où on disait qu’il n’y en avait pas.

On ne peut, en effet, que s’appuyer sur un mouvement qui existe déjà, en chacun et en tout le monde. Et cela suppose d’abord d’apprendre à le voir et à le reconnaître, en soi.

Ainsi en Pédagogie sociale, on ne cherche pas à susciter de mouvement, de changement, mais à le cultiver; on ne crée pas de groupes,on s’intègre à ceux qui existent déjà. On ne crée pas de projets, mais on exprime les intentionnalités souvent contradictoires, déjà à l’oeuvre

Ainsi nous apprenons à constituer les groupes que nous souhaitons réunir en nous appuyant solidement sur ceux qui sont déjà là, et pas à partir de nos représentations et idées.  Nous travaillons dans l’espace immédiat, avant de prétendre imposer tout déplacement qui nous ferait perdre ceux  qui,ont le plus besoin de nos actions.

Nous ne remettons rien à demain; nous n’annulons pas les activités annoncées même si et surtout les obstacles semblent s’accumuler. Nous ne croyons jamais que demain serait plus propice si nous n’avons pas pu ou pas su agir aujourd’hui.

Notre savoir d’expérience est  un savoir profond; il s’enracine dans une pratique sans cesse renouvelée ; il caractérise nos actions. Il devient notre nature , il est notre Nord.

Avec lui, nous savons toujours quoi faire et où aller .

Nous traversons certainement une période grande instabilité et de crise de la pensée en matière de social et d’éducation. C’est un moment  où tout le monde semble douter, où tous les discours risquent en permanence de seretourner en leur inverse. Nous vivons un temps, où les valeurs affirmées les plus tolérantes risquent à présent de se transformer  en pratiques d’exclusion; on impose le silence au nom du droit absolu à l’expression; on enferme au nom de la liberté tout court. On rejette et on exclue au nom de la tolérance; on  pointe d’un doigt accusateur certaines cultures au nom du multiculturalisme et de la laïcité.

C’est une véritable tempête dans laquelle les certitudes éducatives et sociales les moins bien ancrées, et les pratiques qui y sont associées, risquent d’être balayées, oubliées, déniées.

Face au découragement général et total,qui risque toujours de basculer dans son nihilisme, chaque acteur social et éducatif doit apprendre à travailler avec autre chose que tous ces mots réversibles et piégés : citoyenneté, démocratie, république, égalité.

Faute de pouvoir créer nos propres petits mouvements artificiels ou nous opposer au monde qui bouge, nous avons à reconnaître les solutions déjà à l’oeuvre, ce nouveau vivre ensemble que l’on invente déjà et toutes ces trajectoires de vie qui sont déjà modifiées par notre présence.

Le travail en Pédagogie Sociale est justement celui qui permet de sortir des défaites idéologiques du social en panne, du découragement des acteurs en place, et qui nous donne des raisons pour ne pas se laisser submerger par les discours répressifs et violents.

 Dimanche : ASSEMBLEE GENERALE  pour aller de l’avant.

Une assemblée générale de l’avis de tous, riche , enthousiaste et pleine de déterminations. Les adhérents présents ont discuté et réfléchi à l’activité 2014, à nos perspectives et à nos intentions pour 2015, en actions, en formations et en recherches.

photo

Un CA de 20 personnes a été élu et s’est organisé. Un bureau de 7 personnes a été désigné et s’est réparti des responsabilités. Nous n’avons jamais été si nombreux.

 

 

Dimanche 18 Janvier 2015

au jardin :

Nous sommes arrivés et avons de suite allumé le barbecue avec les enfants. Pendant ce temps, Jean-Jacques n’a pas arrêté de s’occuper du jardin. Kevin a préparé le repas avec Awa, Lossénie et Najamie.

SAM_1677

Une salade de légumes. Nous avons appris comment couper comme des chefs ! Nicolae a préparé les merguez avec Jessica et Eddie, de la bonne humeur, une belle ambiance assurée par le maître du rire Eddie.  Nous ne manquons pas à l’appel du travail et commençons à récolter les choux, retourner la terre avec le motoculteur, étaler le fumier et délimité les parcelles tout ça dans un temps record car nous étions pressés de participer à l’assemblée générale de l’association.

SAM_1672

Avant de partir, nous prenons les outils pour les nettoyer et les ranger ensuite dans le camion et vite nous prenons le chemin du retour à la maison.

SAM_1685

Il faisait froid mais beau !

 

Samedi 17 janvier 2015

CHAMPLAN

Aujourd’hui, il a fait très beau. Étant stagiaire depuis deux semaines, ce fut mon premier passage au sein d’un camp. Quel accueil chaleureux ! Je suis personnellement comblée de voir autant d’engouement dans le regard des enfants et des habitants. Les enfants étaient très heureux de nous voir arriver. Leïla a proposé aux adolescents de se regrouper afin qu’elle les emmène au local, découvrir le nouvel « espace Ado ». Au retour, je constate que tout le monde semble être satisfait de leur après-midi.

À Champlan, Leïla a proposé un concours de construction ! Les jeunes enfants ont pu manipuler les cubes en bois, de couleur.

SAM_1615

Ils ont tenté d’imbriquer les formes les unes sur les autres en observant les enfants, plus grands.

SAM_1609 Ces derniers ont pu construire des châteaux, des forteresses ou encore des cabanes très originales.

SAM_1620 L’imagination et la créativité étaient en plein exercice. Grâce aux jeux de construction, l’enfant développe ses habiletés motrices.SAM_1624

En effet, il doit coordonner ses gestes pour empiler ou imbriquer les cubes. Ainsi, l’enfant devient plus habile de ses mains. Andra est une très jeune enfant. Elle a pu manipuler les diverses formes en les transvasant d’un sceau à l’autre. J’ai trouvé très intéressant d’observer les plus petits faire leurs expériences. Il est important pour le développement d’un jeune enfant de transvaser, afin de prendre conscience qu’il y a un « dehors » ainsi qu’un « dedans ». De plus, ils ont pu faire preuve d’observation et d’imitation grâce aux autres enfants qui était en plein jeu. Les enfants ont pu faire preuve de patience, de réflexion afin de réaliser des assemblages précis !!

Nous avons pu faire deux jeux coopératifs tel que le super jeu du « Chat assiette, chat diabolo et chat foulard » proposé par Leïla. Pour ce jeux, il fallait faire preuve d’observation de participation de la part de tous. Gérer son corps dans l’espace… Et imiter les différents objets représentant les chats afin de ne pas se faire attraper !! C’était très amusant et ça a permis aux enfants de se dépenser, de décharger leur énergie qui est très présente !!SAM_1650

Par la suite, au moment du goûter, de nouveaux enfants nous ont rejoint. J’ai pu rencontrer de nouveaux enfants, très intéressants. Le goûter fut très sympathique. Le nougat fut apprécié par les plus grands. Nous sommes repartit, et je suis très contente d’avoir pu partager ce moment avec tout le monde !!!
Encore un grands merci à tous.

 

VSM

Aujourd’hui nous partons sous un beau soleil et un froid sec ! Un vrai temps d’hiver que nous apprécions car il ne pleut pas et qu’il n’y a pas de vent.

Nous sommes 7, autant dire que nous pouvons faire plusieurs ateliers sans être débordés. Charlène se place sur la petite enfance et, à côté, elle crée un atelier création de bijoux en perle : des bagues en l’occurrence. Le rendu est sublime.

Laura se positionne sur la cuisine ; menu original puisqu’elle nous concocte des pâtes sucrée avec l’aire de Corentin.

SAM_7438 Malheureusement le four a mis trop de temps à chauffer… Mais nous sommes prévoyants, nous avons pensé à tout car nous avons emmené les derniers gâteaux que nous avons préparer mardi avec les mamans

Cosmin et Nicolae se sont proclamer réparateur de vélo ; à l’aide des enfants qui le désiraient, ils ont tout trois réparer les vélos ramenés cassés.Johanna a continué l’atelier « création en carton ». Elle et deux petite filles ont créé et décoré un magnifique château fort de fille !Quant à moi je me suis positionner sur les jeux de société, avec deux enfants, nous avons fait une très longue parti de carte qui a fini par nous congeler le bout des doigts.

SAM_7446

Une fois fini, nous avons foncé vers le four pour nous réchauffer.Vient l’heure du conseil de quartier.

SAM_7432 A l’ordre du jour, propositions de recette pour la semaine prochaine (nous avons voté pour un fondant au chocolat que nous préparerons avec la recette de Matis!), proposition d’atelier (création de bijoux en perle et en élastique) et mine de rien, ces deux axes de discussion nous ont pris un quart d’heure.

SAM_7472

Goûter !!!

 

Groupe ados
Aujourd’hui c’était le premier jour du groupe ados, il y avait beaucoup d’ados pour ce premier jour. Ils se sont tous précipités vers le billard et le baby-foot que Quentin a installé. C’était le feu autour du baby-foot ils étaient contents de gagner.

SAM_7144SAM_7127

Pendant ce temps certains ados étaient sur les ordinateurs pour écouter de la musique ou aller sur facebook. On a mis de la musique, il y avait beaucoup d’ambiance.

SAM_7181

A côté, Quentin faisait la radio avec quelques ados. Ils ont parlé de la liberté d’expression et des événements qui se sont passés ce mois-ci.

SAM_7183

Les filles ont improvisé un cours de danse, on s’est beaucoup amusées en dansant. Iasmina a joué à un jeu de cartes avec quelques ados et d’autres jouaient à des jeux de société.

SAM_7150

Ce premier jour du groupe ados s’est passer plutôt dans le calme et les ados ont beaucoup apprécié cet espace fait pour eux.

 

VENDREDI

La Rocade 16 janvier 2015

Aujourd’hui à la Rocade vous étiez nombreux à venir faire de la musique et à vous cacher dans la petite tente bleue. Une petite tente bleue, où, pour pénétrer à l’intérieur, il fallait se faire animal rampant traversant un tunnel étroit.

SAM_7377

Cette petite tente a été le témoin de moments bruyants puis plus calme où la discussion était à l’honneur. La grande tente aussi s’est animée sous un son plus instrumental : celui de nos corps et des instruments à bois !

Aujourd’hui à la Rocade vous étiez nombreux à déguster le délicieux nougat proposé par Leïla.

SAM_7365

 » HUMHHHHHHHHHHHH c’est trop bon goûte, goûte ! » dit un petit garçon les lèvres napées de nougat et la langue sûrement sucrée à souhait, à sa grande sœur. En effet, il était « trop bon » ce nougat, la preuve :  les dizaines de doigts trempés dans le saladier.

Aujourd’hui à la Rocade vous étiez nombreux à vouloir jouer à toutes sortes de jeux : SAM_7361

jeux de société ou jeux collectifs à courir derrière un ballon et à chercher un ballon pour faire une balle au prisonnier ou à se percher dans l’aire de jeux pour échapper au chat.

SAM_7430

Aujourd’hui à la Rocade vous étiez tout simplement… MERVEILLEUX !!!!

Signé une Robinsonne

 

La ruche vendredi 16 janvier 2015
C’est parti ! Aujourd’hui Théo, Ricardo, Ionut, Quentin et moi (Charlène), commençons la réalisation des cajon. Ce sont des percussions en bois, que nous fabriquons à partir de plaques de contre-plaqué.
J’espère que personne ne va se blesser!
Quentin explique les consignes de montage et commence à coller les tasseaux de bois avec Ionut. On continue ! Régles, crayons, colle, serre-joints, scie et bientôt vis, et perceuse ! Et toujours prudence et vigilance.

SAM_1595
Mine de rien tout ça prend forme, les jeunes partagent le matériel et s’entraident. Ils n’ont presque plus besoin qu’on leur rappelle les règles. Chacun leur tour, ils disent
« tu n’es pas droit », « appuie plus fort », « mets-la ici »…
Ricardo et moi allons préparer le goûter, on épluche des pommes, il s’occupe du chocolat chaud, je met la table, on rigole et on parle tous les deux.
C’est le moment de manger et personne n’est blessé! On a même bien avancé!
On boit nôtre chocolat et on en profite pour parler de l’école, des différentes matières.
C’est l’heure de repartir et on a tous hâte de finir le cajon.

 

 

Jardin de Saulx

La bonne humeur et le rire, c’est le maître du temps. Bien motivés comme nous sommes, dès notre arrivée on prépare les outils et nous partageons les tâches entre nous car cette après-midi nous arrivons sur place et dû au vent très forts des dernières soirées nous nous voyons obligés de remettre en place la toile de la serre comme une vraie équipe pour qu’on puisse l’utiliser très bientôt.

SAM_6886

A la fin de l’installation de la serre nous prenons les bêches et les brouettes pour emmener de quoi solidifier l’installation de la serre avec de la terre tout autour d’elle.

SAM_6999

Bien heureux tous, on s’arrête une dernière fois pour nettoyer nos outils et les ranger dans le camion afin de prendre notre récompense bien méritée: un bon verre chaud de chocolat et une part de gâteau marbré « fait maison Robinson ».

SAM_6987SAM_6985

Au revoir !

 

Jeudi 15 Janvier

Skate park

Cette après-midi, nous avons installé deux grandes tentes. L’une était réservée à l’espace petite enfance où nous avions installé des livres, du matériel de coloriage, ainsi qu’une dinette accompagnée de poupées et de jeux de construction. L’autre tente était réservée aux mères, afin qu’elles puissent profiter d’un moment de partage autour d’un thé ou d’un café, pendant que les enfants étaient en train de pratiquer les diverses activités proposées.
Nous avons pu jouer au célèbre jeu « croc-carotte » qui est apprécié et maîtrisé par tout les enfants. Nous avons pu initier certains enfants au « UNO » ainsi qu’au « MIKADO ».


SAM_7338

Un groupe d’enfants a pu partager un moment autour du jeu « Blocus ». Iasmina a pu proposer aux mamans l’atelier cuisine/petite enfance que nous mettons en place les mardis à partir de 14H00. Les femmes pourront y proposer des idées de cuisine à faire afin de faire partager leurs connaissances.
Au sein de l’espace petite enfance, les enfants ont pu dessiner.

SAM_7334

Sofiane et Darius ont pu discuter, un bout à l’autre d’une feuille, tout en faisant un magnifique dessin collectif !! Quel travail d’équipe !! Des jeunes filles se sont appliquées a dessiner de très jolies princesses.

SAM_1583

Des jeunes enfants ont demandé des lectures d’histoires avant de prendre le goûter. Le chocolat chaud et le gâteau au chocolat furent les bienvenus!!

Croix Breton

Aujourd’hui à la Croix Breton, le temps nous a poussé à jouer au ballon.
Kheira et Gloria expliquent les règles du dauphin dauphine, pendant que Nicolae discute avec Eddy.

SAM_6962
Nous y jouons un instant, avant de revenir à l’habituelle balle au prisonnier. Nous sommes maintenant 9 courageux à nous dépenser en oubliant le froid. La partie terminée nous passons au béret, chaque équipe essaye de grappiller quelques pas pour être un peu plus proche du béret.

SAM_6967

Mais Chloé, qui ne voulait pas participer ,se fait à présent arbitre et garantit le respect des règles.

SAM_6976
Il est maintenant l’heure de se régaler avec un bon chocolat chaud, des beignets et des gâteaux faits le mardi par les mamans.

 

 

La « Ruche aux enfants »

Aujourd’hui, jour pluvieux, mais cœurs joyeux de se retrouver pour poursuivre ce que nous avons commencé la veille, mercredi, sur le terrain de Wissous avec les enfants :

Après la confection de la pâte à sel et de formes variées avec les emporte-pièces hier,  nous avons aujourd’hui proposé aux enfants de peindre leurs formes, ce qu’ils ont fait avec un grand plaisir, puis au moyen d’aiguilles à tricoter, les plus grands et nous, les adultes, avons percé des trous dans chacune des formes et passé un fil de laine dans chacun, puis accroché toutes ces œuvres sur le mur,

SAM_7059SAM_7035

belle exposition !

Dans un deuxième temps, Laura a animé un atelier « danse », et nous avons dansé tous ensemble, après avoir passé autour de nos hanches de beaux foulards scintillants et cliquetants, avec Alexandra qui menait la danse, et que nous avons tenté d’imiter de notre mieux… !!! La petite Iris nous a bien fait rire aussi !!!

SAM_7074

Pour conclure notre rencontre, nous avons pris tous ensemble un goûter copieux composé d’un gâteau « maison » au yaourt fourré de pépites de chocolat accompagné d’un chocolat au lait bien chaud.

SAM_7042

Les enfants ont revêtu leurs manteaux, signal du départ, en attendant de se retrouver bientôt.

A mercredi prochain !

 

 

Mercredi 14 Janvier

 Bel Air

Cette après-midi, nous avons pu suivre les enfants dans leurs propres choix et désirs d’activité. En ce sens, ils ont pu nous présenter des jeux tels que « la queue du diable ». Un enfant était alors désigné comme « le chat » et le reste du groupe s’est dispersé, accompagné de son foulard de couleur. Dès lors que « le chat » a attrapé un des foulards, alors il peut avoir un coéquipier qui devra l’aider à attraper le reste des foulards.

SAM_1558

Ce jeu a permis aux enfants de réfléchir ensemble à trouver diverses stratégies favorisant la cohésion, l’entraide et la solidarité. L’ambiance chaleureuse a su regrouper les enfants de tous les âges et nous faire oublier le froid !

Le foot étant le sport adoré par les enfants, nous avons pu jouer et suivre les enfants dans leurs conseils ! Pendant ce temps, les plus jeunes souhaitaient jouer aux jeux de société. Nous nous sommes installés sur les tapis afin de jouer à « Croc Carottes » et au « Mito », le premier jeu de cartes où il est nécessaire de tricher !!

 

SAM_1560SAM_1553

Il a donc fallu user de stratégies, de discrétion, ainsi que de faire ses preuves dans la notion de comptage (de 1 à 5). Félicitation aux enfants, qui ont su gagner, grâce à leur motivation et à leur joie de vivre !

Après tant d’effort, le goûter fut le bienvenu. Nous avons pu manger des gâteaux fait maisons, accompagnés d’un chocolat chaud.

SAM_1572

Lors de ce moment, les enfants nous ont expliqué qu’ils avaient apprécié jouer même si nous n’étions pas très douées pour jouer au football. Ils nous ont expliqué qu’ils avaient, eux, l’habitude d’y jouer et que nous pourrions progresser avec un peu d’entraînement !

SAM_1570

Nous gardons en tête les précieux conseils des enfants, ainsi que leur envie de partager des jeux entre nous. Très bon moment !

 

 

Jardin de Saulx

Cette après-midi s’annonce importante et le froid laisse la place au beau temps pour qu’on puisse profiter de cette superbe journée en compagnie des enfants et des grands.

SAM_6945

Une très bonne ambiance, de la bonne humeur, et tout en rigolant nous avançons le travail. Mais quand on travaille et tout ça se passe bien nous ne voudrions plus nous arrêter.

SAM_6937

On veut d’autres journées comme celle-ci, ou nous pouvions nous retrouver tous ensemble et à notre arrivée au terrain, nous nous sommes dit qu’aujourd’hui on allait ramasser des choux pour les enfants et grands.

SAM_6933

Les choses étant dites, aussi vite ont été faites et nous avons partagé entre nous, après avoir profité d’un verre de sirop et d’une part de gâteau fait maison par nos amies et adhérents dans nos locaux pour les goûters.

A plus !

 

 

 La Ruche biologie

Ce mercredi la ruche était, pour Narcisa, Fatou et Ricardo, l’occasion de découvrir la différence de densité entre l’huile et l’eau et d’autres propriétés de l’huile.

SAM_7320

La première expérience consistait à faire tenir une règle en équilibre sur laquelle étaient posés, à chaque extrémité, des gobelets, l’un rempli d’huile et l’autre d’eau. Pour Cosmin, qui avait déjà mené cette expérience, ce fut une opportunité de dire qu’il avait bien retenu, qu’il connaissait le résultat que l’expérience allait donner.

SAM_7328

Il nous a expliqué qu’il nous faudra mettre plus d’huile que d’eau pour que ce soit équilibré, car l’huile était plus légère.

Nous poursuivons l’expérience en rassemblant l’huile et l’eau dans le même gobelet et nous observons clairement que les deux ne se mélangent pas. Quentin explique que cette réaction est due au poids et au caractère gras de l’huile.

SAM_7318
Ricardo, qui a envie de rendre service, se met à faire la vaisselle. On l’invite à continuer l’atelier avec nous mais il tient d’abord à finir ce qu’il a commencé.

Nous passons à la deuxième expérience qui consiste à mettre de la terre dans un gobelet avec de l’eau puis dans un gobelet avec de l’eau et de l’huile. Pendant que Quentin prend un temps privilégié pour expliquer l’expérience à Narcisa; Fatou et Cosmin commencent le compte-rendu sous forme de schéma avec Charlène. Cosmin, qui dit ne pas savoir dessiner, sait néanmoins reprendre quand on se trompe, il réexplique les expériences menées et les résultats observés:
 » dans ce gobelet-là, l’eau et la terre se sont mélangés, et dans celui avec l’huile, ils ne se sont pas mélangés, l’eau est restée claire. » Il n’hésite pas à prendre le stylo des mains, malgré ses premières réticences, pour mettre sur papier ses explications.

Narcisa prend feuille et stylo destinés à la réalisation du schéma mais ne veut pas dessiner l’expérience. Son attention est alors en baisse elle se trouve distraite par tout ce qui l’entoure, puis son intérêt se porte sur le tableau blanc. Une belle occasion que Quentin saisit pour terminer avec elle le compte-rendu de l’activité.

Puis chacun met la main à la pâte pour préparer le goûter que nous prenons tous ensemble dans une ambiance conviviale.

 

Wissous

Il faut croire que notre gros DAEV a fait fuir les nuages…et  hop, un beau ciel bleu s’est installé pile-poil pour le début de notre atelier !

Nous avons commencé par nous réunir pour faire un jeu collectif : le béret. Pas facile pour tous de comprendre de nouvelles règles …ce qui a valu à notre fameux béret de se faire promener dans tout le camp par de tout petits joueurs en herbe…mais ça viendra petit-à-petit ! En tout cas, tous étaient ravis d’apprendre un nouveau jeu et on a vraiment bien rigolé.

SAM_7027

Ensuite, place à un moment de concentration pour fabriquer de la pâte, apprendre à modeler et utiliser les emporte-pièces pour découper de jolies formes ! On a pris beaucoup de plaisir à patouiller dans les saladiers jusqu’à ce que la pâte ait la bonne consistance…certains étaient tentés de goûter à la mixture…mais se sont vite rendu compte que même si ça ressemblait à de la pâte à gâteau, ça n’en était pas…beurk !

SAM_7004

Les enfants étaient très contents mais aussi très agités…peut-être pas assez d’occupation dans la semaine… toujours en attente de nouvelles pour leur scolarisation.

SAM_6980

Tous étaient très fiers de leurs œuvres, que l’on fera cuire au local et qu’ils pourront peindre demain à l’atelier de la Ruche, alors la suite demain !

SAM_6988

 

Mardi 13 Janvier 2015.

Au local: Atelier cuisine et petite enfance.

Cette après midi, nous avons fait un atelier cuisine au local. Une adhérente nous a proposé une recette de beignet. L’après-midi fut très agréable de par le dynamisme et la participation de tous !!

Ayant aménagé un espace petite enfance la semaine dernière, nous avons pu y accueillir un jeune enfant au sein de cet espace. L’enfant a pu découvrir les différents coins proposé, tels que le « coin lecture » composé d’une bibliothèque et de fauteuils adaptés à son âge. Le coin « jeu symbolique » où est installé une dînette, de faux aliments ont amené l’enfant à imiter sa mère qui était en train de cuisiner avec le reste de l’équipe !IMG_0890

Il a su me faire partager « ses plats », ce fut un moment très amusant, et très constructif. Par la suite, l’enfant s’est dirigé vers l’espace jeux de construction où il a su transvaser, empiler, manipuler diverses formes de Legos et autres jeux. Des jouets ont permis à l’enfant de développer sa motricité en se servant d’un ballon et d’animaux à tirer de par une corde. Avant de terminer cette séance de jeux, nous avons lu une histoire qu’il a su me montrer du doigt.

IMG_0888

Une marionnette crocodile était intégrée à ce livre. L’enfant semblait avoir peur, mais il souhaitait tout de même que je lui lise ce livre… Au fur et à mesure de l’histoire, il a su calmer sa peur et terminer par de nombreux rires avant de caresser ce crocodile qui était en fait très gentil ! Il était temps d’aller goûter les délicieux beignets !

IMG_0885

Il a su me faire comprendre qu’il désirait voir sa mère de temps-en-temps. Afin de le rassurer, nous avons pu descendre observer l’activité que faisait sa mère avant de retourner dans « l’espace petite enfance » afin de continuer de jouer librement, selon l’aménagement de l’espace proposé.

IMG_0881

Il n’est pas simple pour un si jeune enfant de se séparer de sa mère. Voilà pourquoi pratiquer deux activités différentes au sein d’une même structure a su être ressourçant.

IMG_0899

Très bon premier moment d’individualité au sein de l’espace petite enfance… L’enfant a pu être autonome dans le choix de ses jeux… à refaire :).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *