Tout chant commence d’abord par un cri

Durant le XXème siècle, les puéricultrices et les éducateurs ont appris à s’inquiéter des jeunes enfants trop sages. Cela n’allait pas de soi. Pendant des siècles, auparavant, , la pensée sur l’éducation avait été marquée par la négation de tout ce qui représentait l’enfance.

DSCN0940

L’enfant devait être adulte en miniature, et nier par son comportement toutes les qualités de son  être. Il devait effacer tout signe de jeunesse, fraîcheur, enthousiasme, passion pour la vie et les choses.  De l’entreprise de sa dévalorisation, il devait être promoteur. On ne lui pardonnait d’être enfant que s’il l’était le moins possible. Apprendre quelque chose revenait à simuler de le savoir déjà. On confondait sans arrêt le trajet et le but, le processus et le projet.

Nous savons aujourd’hui, un peu mieux, comment  les enfants trop sages, trop silencieux peuvent aussi ne pas être vraiment là avec nous;  ils peuvent être trop enfermés, trop retenus , et trop préoccupés des adultes pour pouvpir être eux mêmes

Ce que tout enfant a le plus du mal à supporter c’est qu’on s’habitue trop vite et trop bien à lui, alors qu’il n’arrive pas à être lui même. Devenir soi même suppose expression, création, cris, confrontations. Devenir soi même suppose de rompre avec ce qui nous préexiste, avec les images idéales, et les normes tendues.

Le jeune professionnel connaît aussi ce genre de musique . On lui expliquera à l’envie que son enthousiasme pour ce qu’il fait , sa passion pour le métier qu’il découvre, ne sont que les erreurs de jeunesse de son identité professionnelle à bâtir. Les uns diront « Dans 10 ans tu te calmeras », les autres professent un épuisement rapide.

Des vieux de la vielle , particulièrement éteints, prétendent qu’ils étaient eux aussi tout feu , tout flamme à leurs débuts. On ne les croira pas, à les croire, tellement ce qu’on voit d’eux témoigne au contraire, de renoncements profonds.

Il faut une formation en Pédagogie pour comprendre que la véritable usure ne vient pas de l’énergie que l’on dépenserait mais de la peur de cette énergie; de la frilosité , de l’immobilisme, du cloisonnement , qui poussent le professionnel à se retirer le plus vite possible de ses implications, de ses enthousiasmes et à craindre l’engagement.

Il faut une pédagogie pour comprendre que la véritable fatigue ne vient pas de l’engagement , mais qu’elle est déjà là, dès le départ,  justement pour éviter de s’engager, par précaution en quelque sorte, tellement on a peur de découvrir et de se découvrir.

Tout engagement commence par un cri. Toute action, en Pédagogie sociale commence par une rupture: avec l’environnement, avec le contexte, avec l’ordre donné des choses.

Il n’y a pas de création sans rupture. Il n’y a pas de rupture sans création.

Samedi, dimanche , lundi , mardi … et cet été : Familles au château

Cette année plutôt que de faire une sortie à la mer sur une seule journée, nous avons organisé des vacances pour les familles ou personnes seules… au château de Buno où il y a beaucoup d’activités à faire. (mais nous irons également avec les familles , pique niquer à la piscine à vagues)

Les groupes restent entre deux et cinq jours et vont se succéder tout au long de l’été, en autonomie complète ou séjour accompagné.

IMG_00001715

Ce week end c’était le tour de la famille S de vivre ces vacances ensemble, de sortir de Longjumeau et vivre dans un tout autre environnement.

Dimanche au jardin :

Il fallait être motivé pour venir au jardin aujourd’hui avec ce temps. On était tout de même huit mais en arrivant sur place, nous avons eu une très mauvaise surprise.

 

SAM_4221Sur le moment, je suis restée clouée sur place : notre serre a été brulée par des vandales ! Ils sont venus cette nuit et ont tout saccagé ! Tout ce qu’ils ont trouvé, ils l’ont jeté dans le puits : les brouettes, le bac où nous mettons l’eau, les outils….

 

SAM_4236Le puits est bouché et inexploitable. Je n’aurais jamais imaginé un truc pareil. Nous avions bien eu des cadenas et les cordes de la balançoire coupés et la serre un peu abimé mais là, ils ont mis du cœur à l’ouvrage.

SAM_4218

Mais, après avoir accusé le choc et prévenu la gendarmerie, nous nous sommes retroussés les manches et avons nettoyé et ramasser les objets brulés et retirer ce que nous avons pu du puits.

Zohra s’est occupé du feu, et en deux temps trois mouvements, nos saucisses étaient cuites !

Après manger, nous avons redoublés d’effort pour finir de nettoyer la serre et désherber la parcelle citrouilles/courgettes. Ils pleuvaient des cordes et il nous a fallu du courage pour nous y mettre. On a profité d’une légère accalmie pour se motiver.

Vu les circonstances, on a quand même bien bossé ! C’était mal nous connaître que de penser que les Robinsons allaient baisser les bras !!

Nous sommes repartis avec quelques belles courgettes vertes et jaunes, et des carottes sous le bras !!

« Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser. » – Françoise Giroud

 Samedi :

Champlan :
Aujourd’hui est une journée venteuse et parsemée de crachin, mais peu importe puisque la bonne humeur est au rendez vous !
Dans un esprit fort convivial les enfants sont venus nous accueillir dès notre arrivée, nous avons pu commencer alors à installer les bâches, les chaises mais aussi les tables !

 

SAM_4193
Ainsi une fois tout en place nous démarrons les ateliers, certains enfants investissent les tables pour pouvoir colorier tranquillement ou encore s’entrainer à reconnaitre les lettres de l’alphabet à l’aide de puzzle éducatif

Sur une paillasse étaient installés les plus petits qui ont pu s’amuser avec la dinette mais aussi un petit mémo mis à leur disposition !

SAM_4214
Pendant que tout ce monde était affairé sur les ateliers, les ados du camp ont préférés faire « le jeu du taureau » qui est plus ou moins le jeu du chat adapté au football! Certains ados ont aussi « travaillé » un petit peu sur l’alphabet après s’être défoulé en jouant à la balle.

SAM_4216
Peu avant de se regrouper pour la collation nous avons pu faire une grande gamelle avec tous les enfants présents ! Une fois le jeu fini nous nous asseyons tous en ronde sur une paillasse pour déguster un petit gouté convivial !

 

SAM_4204
Malheureusement c’est l’heure de partir, et comme ils nous avaient aidé à installé les ateliers, les enfants nous ont aidés à tout ramener au camion et nous ont dit au revoir et à bientôt !
VSM
Aujourd’hui nous sommes trois au quartier accompagnés d’un petit groupe. Une petite dizaine d’enfants est présente autour des tapis, d’humeur créative aux coloriages, amusée au devine-tête, et sportive au foot !

 

SAM_8012SAM_7998 On désherbe aussi les bacs et présente les aromates, oseille et fraises à la petite Kelly.

 

SAM_8001Quelques enfants du camp de Champlan sont avec nous, et très vite des liens se créent avec les petits du quartier. On rigole, on se chamaille, on se glisse des mots à l’oreille et surtout on gambade à toute vitesse !

 

SAM_8053
Le conseil de quartier commence. Tony propose d’organiser un tournoi de foot au quartier, Aline présente la nouvelle initiative de l’association : un petit marché au quartier où les familles pourront acheter à petit prix les récoltes du Jardin ! (50 centimes le sac).

 

SAM_8074 L’occasion de rappeler aux enfants qu’ils sont conviés aux activités du jardin et de recruter de nouvelles mains vertes !
Puis chacun raconte ce qu’il va faire pendant ses vacances et on attaque le goûter.

 

SAM_8077 Laura a préparé un délicieux crumble aux fruits rouges du jardin, qu’on accompagne de compote banane-rhubarbe et des fameux sirops des Robinsons.
L’après-midi se termine et on se dit à bientôt

 

Vendredi :
Jardin

Nous y voila de retour, sur la route vers le jardin de Saulx-les-Chartreux ou on se retrouve accompagner par deux dames qui voudrais faire un projet de théâtre avec l’association et les mamans du quartier ,et une autre dame qui aurait fait un interview avec Jean Jacques ,Eric et Frank pour le « Témoignage Chrétien » sur l’atelier du jardin et la récolte.

SAM_4151
Cependant comme y avait aussi les « portes ouverts « du jardin, Leila avait préparée au « feu du bois « une confiture de fruits rouges pour se régaler au moment du goûter avec l’aide de Eddy.

SAM_4165
En ce temps la dans l’autre coin du jardin avec Jean Jacques ont s’est mis à débroussailler et désherber le terrain des courgettes et concombres car Eric avait désherbé sous la serre.

SAM_4155
Le temps passe vite et nous y voila tous et toutes assises au tour de la table pour profiter de ce moment.

SAM_4146
Rocade :
Aujourd’hui, nous sommes arrivés à 14h30 pour installer tout le matériel : cuisine, petite enfance et jeux de société. Nous avons mis les tentes pensant qu’il allait pleuvoir..Mais le soleil et la chaleur était au rendez vous

DSCN0938.
Laura était à la cuisine, pour un crumble qui a mis plus de temps à cuire que prévu. Nous n’avons donc pas pu le manger aujourd’hui.

DSCN0931
Ferreol était au jeu de société et Mathias au dessin pour continuer son projet « Autres Climats », aujourd’hui le thème était « Quatre degrés de plus ».

Gwen était dehors pour jouer au foot avec les enfants qui ne voulaient pas rester dans les tentes.

 

DSCN0909
Quant à moi, j’étais dans la tente « petite enfance » où il n’y avait d’ailleurs pas grand monde.

 

DSCN0927
A 17h30, il est déjà l’heure de ranger, nous prenons le gouté, sans le crumble de Laura malheureusement. Compote et fruits sec, la compote n’a pas l’air de plaire aux enfants. Tant pis ça en fera plus pour nous !

 

DSCN0940
Il est 18h, nous chargeons tout le matériel dans le camion et nous rentrons au local.

 

Jeudi :
Jardin :
Toujours sous ce soleil de plomb (on ne s’en plaindra pas), aujourd’hui nous avons continué le travail entamé en désherbant une bonne partie des concombres !

 

SAM_3999Pendant ce temps, les autres Robinsons ont récolté les épinards et beaucoup beaucoup de basilic pour nos bonnes salades !
Nous avons arrosé les plants sous la serre après avoir fait tout ce travail ! Jean-Jacques, Eric et Jessica ont aussi planté une nouvelle tournée de poireaux.

 

SAM_3998Transpirants et rincés nous nous sommes régalés en mangeant notre goûter dans la fraicheur de l’ombre.

 

SAM_4022
Après s’être régalés, nous prenons le chemin du retour pour une prochaine après-midi de jardinage !
Croix Breton :
Aujourd’hui est le lancement du projet « autres climats », en effet les enfants ont pu mettre sur papier et en couleurs leur représentation d’une cinquième saison qui apparaitrait du fait du réchauffement climatique

C’est ainsi que certains enfants ont eu l’idée de représenter des fleurs poussant dans la neige ou encore une mer de feu !
Mais tout le monde n’a pas la fibre artistique, effectivement, ceux la ont pu se défouler tout en travaillant leur adresse en jouant au « Molki » !
Mais le temps passe à une vitesse, et il est déjà l’heure de prendre le gouter !
Et une fois la collation prise nous rangeons l’atelier et nous nous dirigeons vers le local !
A très bientôt !
Skate Park :
Aujourd’hui au Skate-Park nous lançons l’atelier « autres climats », animé par Aline qui propose aux enfants de dessiner sur le thème d’une « cinquième saison ».

 

DSCN0829 En résulte des idées originales comme un ciel de nuages arc-en-ciel, des pluies de fleurs sur l’océan et des animaux imaginaires.
Du côté de la petite enfance, on s’amuse à faire des pyramides avec tous les jouets qui nous passent sous la main (et à les écrouler pour déclencher des fous rires).

DSCN0841
Enfin les jeux de société, et surtout le croque-carotte, font toujours plaisir aux enfants qui s’agglutinent autour de la petite colline pour faire grimper leurs lapins jusqu’au sommet.

 

DSCN0818
Arrive l’heure du goûter, madeleines, et chocolat arrosés des fameux sirops grenadine et menthe !

Mercredi
Ballainvilliers :
Aujourd’hui nous sommes arrivés avec le soleil au camp de Ballainvilliers. Nous avons commencé avec un déménageur dont nous avons dû reformuler les règles après quelques jolies gamelles !

Une fois le jeu terminé, nous nous sommes mis au travail avec des exercices pour mieux tenir les crayons et tracer de beaux traits droits.
Nous avons commencé un imagier avec des dessins de ce que nos Robinsons voulaient représenter. Les dessins sont complétés des mots en français et en roumain !
Après cette belle après-midi mouvementé, nous avons dégusté un bon goûter : quatre-quart, pastèque et grenadine au menu !!
Une fois rassasiés nous sommes parti et avons dis au revoir à tout ce beau monde !

Ludothèque Bel air
Aujourd’hui à Bel Air on a joué au foot, au mikado, le joue de société le troc carotte
Apre o na joue au twister, le badminton,

 

SAM_7954
Laura a joué au mikado avec 4-5 enfants, après une partie de badminton et a fait danser les enfants grâce au twister. Florian a commencé par une partie de troc carotte avec les garçons puis a fait du badminton avant de lancer un match de football dans l ambiance de la coupe de monde avec eux.

SAM_7982
Ferréol a participe au match de foot, i la joue la pétanque avec 4 enfants aussi le badminton i le twister qui il a fait le danse les enfants grâces au twister.

 

SAM_7976
Leila à joue le mikado avec les enfants après il a participe a une partie de troc carotte, il a pris des photos , aussi i la parle avec les enfants pour les adhésion.

 

SAM_7941
La gouter c’était parfait tranquille tout le monde s’assoient sur le tapis les enfants ils ont aimée le gouter.
Jardin
Aujourd’hui les mauvaises herbes ont bien poussée au jardin ! Qu’à cela ne tienne nous avons mis les bouchées doubles !

En effet après avoir sorti les outils dont nous avons besoins tout le monde se met au travail! Les enfants comme les adultes désherbent comme de vrais jardiniers qu’ils sont.

 

SAM_3975
Une fois les plants de courgette, de tomate et les salades épurées des herbes nuisibles, certains enfants décident d’aller cueillir les framboises, les cassis, quelques salades et des courgettes!

 

SAM_3966
Après la cueillette, la chaleur devenant insoutenable, nous décidons d’un commun accord de démarrer une bataille d’eau !

SAM_3967
Mais il est déjà l’heure de prendre le gouter !

 

SAM_3995 Ainsi après avoir mangé une petite collation et bu une boisson, toute le groupe se dirige non sans regret vers le camion pour retourner chacun chez soi avec pour ceux qui le désirait, quelques produit frais du jardin !

SAM_3981

 

KRONIKS des ROBINSONS DE GRENOBLE: MME RUETABAGA

Atelier de rue – Samedi 05 Juillet 2014

Aujourd’hui, nous avons proposé un atelier argile afin de favoriser
la productivité au sein des ateliers de rue. Cet atelier a eu un tel
succès auprès des enfants que la surface de la carriole ne semblait
pas suffire pour tous les accueillir. Ce qui n’a pas empêché aux
enfants de prendre beaucoup de plaisir à réaliser leurs œuvres et de
vraiment s’investir pleinement avec minutie et application.

DSC03045
Progressivement, le groupe s’est dispersé et des coins-jeux se sont
formés tout naturellement par affinité mêlant petits et grands. Mille
bornes d’un côté, dînette de l’autre.

Pendant ce temps, le Conseil d’enfants s’est déroulé avec un petit
nombre d’enfants qui ont fait émerger de bonnes idées : volonté
d’explorer le quartier et surtout de découvrir le nouvel emplacement
d’atelier de rue qui a lieu le vendredi après-midi de 16h à 18h.

L’atelier s’est conclu par une préparation du goûter un peu
mouvementée puisque certains enfants voulaient bénéficier du goûter
avant tous les autres et venaient se servir directement. Peut-être
serait-il envisageable de revoir l’organisation du goûter afin de
permettre aux responsables d’assurer le rôle convenablement
jusqu’au bout ? Pendant celui-ci, quelques brimades ont été
échangé, la tension était palpable entre certaines enfants mais très
rapidement le climat s’est apaisé.

MERCI A TOUS LES PETITS ARTISTES EN HERBE POUR LEUR TALENT ARISTIQUE !!

2 thoughts on “Tout chant commence d’abord par un cri

  1. Démonstration concrète de l’engagement des professionnels et membres d’intermède Robinson au jardin, quelle belle cohérence entre le discours et les faits!

    Les propos de Laurent dans « Tout chant commence par un cri « parlent à la formatrice que je suis, cette même « authenticité » a sa place dans l’engagement à tous les échelons. Voilà de quoi « cogiter » durant l’été! Que puis-je faire évoluer pour le rentrée?

    Après avoir vécu quelques heures dans le jardin d’Intermède Robinson, je suis très touchée et en colère de constater ce saccage gratuit?
    Bel été à chacun, encore merci pour votre accueil, amitiés,
    Claire-Lise Paccaud

    1. Merci beaucoup Claire Lise En positif ce que nous a en quelque sorte apporté ce sale coup est que nous avons reçu de nombreuses marques de soutien. De tous côtés messages, dons, propositions d’aide ont afflué . Des personnes perdues de vue depuis des années se sont manifestées. Je n’aurais jamais cru cela possible. On s’habitue tellement au pire qu’on en oublie parfois … le meilleur (:-)) Merci à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *