Faire de la politique là où elle se défait

Faire de la politique là où elle se défait (S. Thierry)

Nous vivons l’ère de toutes les désillusions électorales et politiques; à quoi bon disent tous les passants. Ce qui semble aujourd’hui interdit est même de penser que quelque chose pourrait être meilleur.

Et voici que ceux qui ont le plus pour se plaindre, ceux qui savent mieux que quiconque ce qui ne va pas, ce qui se défait, ce qui se détruit , sont aujourd’hui les premiers à se retrancher, à se diminuer, à se faire oublier.

 SAM_5594

Nous voudrions faire de la politique là où elle se défait: dans la rue, dans le vivre ensemble, au travail , au chômage, dans les transports , pendant l’éducation des enfants, durant les loisirs, et l’absence de loisirs.

Nous voudrions faire de la politique là où on nous dit qu’il n’y en a plus, ou u’il n’y en a qu’une , là où on nous dit qu’il n’y a pas le choix, là où on nous dit de « circuler, y’a rien à voir ».

Nous voudrions faire de la politique pour chaque enfant, pour qu’il ait une place, une parole, pour qu’il soit membre ici et maintenant d’une société qui l’accueille. Nous voudrions faire de la politique dans la politique de la ville, dans la politique sociale, dans la politique de l’enfance… là où elle fait clairement défaut!

SAM_1389

Nous voudrions reconquérir la possibilité de penser la vie sociale, le travail, la Cité, la rue et le travail. Nous voudrions reprendre et partager les responsabilités.

A Robinson, nous étendons nos tapis, avec politique, nous faisons nos tartines, avec de la politique , nous jouons avec de la politique, nous dessinons et créons avec la politique dans la tête et dans nos actes.

Il y a  bien longtemps, Freinet avait voulu donner une autre image de la politique. Il apportait une exigence de cohérence entre les idées et les actes de la vie de tous les jours. Pour lui la politique c’était ici et maintenant avec les plus petits, là où il est dit qu’il n’y en a pas.

Sinon, il n’y a nulle part de politique, il n’y a que du pouvoir. C’est précisément là où elle se défait, là où elle fait défaut, qu’il faut en faire.

Et tout s’enchaîne:

Voici que nous faisons de l’éducation là où elle se défait, là où il n’y en a plus, là où il n’y en a plus projet, dans les friches et terrains vagues de nos vies modernes.

Et voici que nous faisons du social, là où il n’y en a plus, là même où on dit que le social n’est pas  possible.

Dimanche au jardin :

Un grand soleil nous accueille aujourd’hui ! On a bien envie de croire que le printemps est en avance…mais c’est encore un soleil d’hiver…ne nous précipitons pas, il fait encore bien frisquet !

SAM_5704SAM_5707

« Pour moi, le dimanche, c’est pas le jour du Seigneur, c’est le jour du jardin ! », annonce avec énergie Jean-Jacques. Nous voilà tous à bord du camion du jardin, en route pour une belle journée de travail dominical. La joyeuse petite équipe que nous constituons, avec des grands, des très grands et des plus petits, s’affaire dès notre arrivée :

Jean-Jacques ne perd pas une seule seconde pour empoigner un râteau et se mettre au travail. Il se met sans transition à l’étalage de crottin de cheval sur le terrain des pommes de terre… « baaaaaaah !!!! », s’exclameront les plus jeunes de la troupe, Corentin et Tony… des pommes de terre nourries au crottin de cheval, ça fait regarder les frites d’un autre œil.

De son côté, Zora se dresse en véritable maîtresse du feu malgré les difficultés (barbecue trempé et bois humide), avec grand succès, au plus grand plaisir de notre petite troupe qui se réjouira de déguster des merguez grillées pour le déjeuner !

SAM_5638SAM_5681

Après un bon repas, nous mettons tous les mains à la terre pour désherber les fraisiers puis finissons ensemble d’étaler le fameux crottin de cheval de l’écurie voisine sur le terrain de nos future pommes de terre qui seront bien nourries !

SAM_5700

Et n’oublions pas, l’idée nous est venue qu’il serait utile pour nous aider à démarrer les prochains feux de récolter des pommes de pins dans les parcs du quartier ! Affaire à suivre…

SAMEDI :

VSM :

Bel après-midi à la Villa St Martin où le soleil était présent pour nous réchauffer, ça nous change un peu de la pluie incessante de ces derniers jours. Le DAEV est donc déployé sur le terrain.

L’atelier cuisine démarre. Les apprentis cuisiniers concoctent un gâteau fondant chocolat noisette, la cuisson parfume l’air de la villa. Les enfants doivent notamment casser les noisettes pour la préparation.

SAM_5589

La slack-line est installée et à beaucoup de succès, certains n’ont pas besoin d ‘aide pour tenir l’équilibre, sinon les adultes sont là pour assurer la traversée de la slack-line.

SAM_5571SAM_5582

La tente petite enfance est investie où ont été fait notamment des pendus et de l’initiation musicale.

SAM_5590

De grandes parties de Dobble et de devine-tête sont lancées sous la seconde tente. Il y a du niveau !! Les parties sont serrées.

SAM_5598

Puis notre conseil de quartier des enfants très nombreux, nous revenons sur les bases du conseil car de nouveaux enfants sont présents. Enfin, le goûter est pris sous le soleil tout en dégustant le fameux gâteau au chocolat élaboré par nos robinsons.

SAM_5594SAM_5619

Champlan :

Petit comité pour cet après-midi à Champlan. On tente le jeu « accroche-décroche » et on s’éclate !! On court à en perdre son souffle et on rigole ! Qu’est-ce qu’on rigole ! Après être bien essoufflé, on continue à courir en jouant à chat glacé, proposé par la petite Denisa.

SAM_1335

Après quoi, chacun s’assoit à son aise soit autour de la table, soit sur le tapis.

SAM_1375

On distribue les cahiers aux enfants pour qu’ils terminent les exercices en cours, puis chacun décide s’il veut faire de l’écriture, dessiner ou jouer à la dinette, ou avec les puzzles. Le petit frère de Denisa, Andrei découvre notre atelier avec timidité et ne quitte pas notre collègue Maria, qu’il connaît bien.

SAM_1344SAM_1351

Notre petit groupe se rassemble ensuite pour le goûter : clémentines, chocolat chaud et cornflakes et quelques petits fruits secs ! Ciao !

Vendredi

Au jardin :

C’est avec un groupe de robinsons motivés, petits et grands que nous nous dirigeons au terrain des ruches pour continuer notre « grand défrichage ».

SAM_1273

La pluie nous accueille puis fait place au soleil, le temps alternera ainsi tout l’après-midi et nous observons alors un magnifique arc-en-ciel qui se forme tout prêt du terrain.

SAM_1307

Les débroussailleuses rugissent sur le terrain et résonnent dans le bois. Chacun  se relaie sur les 2 machines. Il faut aussi changer le fil et affuter les lames de chacune d’elles. Un feu est également lancé pour brûler touts nos tas de ronces, d’herbe et de bois mort qui jonchent le sol.

SAM_1293SAM_1315

Un beau travail d’équipe, et on se détend un peu pour une séance de grimpe dans les arbres. Mais l’heure passe, vite nous prenons le goûter et la pluie arrive, nous rentrons donc à grandes enjambées au camion.

A la Rocade :

La pluie, encore la pluie…Mais pas de quoi décourager les robinsons !

On profite d’une éclaircie pour sortir les cerfs-volants, mais difficile de les faire décoller malgré tous les pilotes de l’air volontaires. On a bien ri en regardant Aline, Héloïse ou Abdel courir sous la pluie battante, le cerf-volant refusant de voler.

SAM_1389

Sous les tentes c’est l’affluence, l’occasion de tester des nouveaux jeux de société comme « Mirorigolo » un jeu où il faut faire deviner des objets en les dessinant tout en portant des lunettes aux verres déformants.

SAM_1362SAM_1419

Dans la tente petite enfance Shaineze et Ramdalla et Iasmina se régalent autour d’une bonne dinette.

SAM_1402

On restera abrités pour le goûter, l’occasion de goûter aux marrons glacés gentiment offerts par Joëlle.

Soirée conviviale à la Salle Bretten :

Quelle soirée ! Cela faisait un bon moment que nous n’étions pas allés à la Salle Bretten pour notre fête. Nous étions très nombreux et l’ambiance était survoltée : des familles, des enfants du quartier,  des enfants de Champlan, accompagnés de Csilla, mais aussi des jeunes de Villebon, venus avec nos partenaires de SAVALFERR ; Claude et Robi. Malgré nos efforts pour que les enfants viennent en famille, ils sont nombreux à être seuls et ont de l’énergie à revendre. Ils passent de leur assiette, au maquillage, à l’extérieur de la salle, et courent partout !

SAM_5537SAM_5563

Jessica, qui était venue en stage chez nous, vient ce soir participer à la fête et ça nous fait très plaisir de la revoir. Il y a aussi Ramona, notre ancienne collègue et encore beaucoup de monde. Heureusement, nous avions prévu 3 grands plats, cuisinés avec des mamans du quartier : Tiebe et Yassa du Mali et couscous du Maroc. C’est un régal !

SAM_5541

Nous proposons une fresque à la pastelle avant que les spectacles d’enfants commencent  : de la danse et encore de la danse, par 2 groupes de filles, et les Red Scorpion Crew. Ils sont vraiment doués nos Robinsons et on les encourage.

Après tout ça, tout le monde sur le dance floor pour finir la soirée !

SAM_5560

Jeudi

Au jardin

C’est partit pour une nouvelle après-midi au terrain de l’équerre.

Nous arrivons au jardin sous le soleil, parfait pour démarrer les travaux ! Nous avons ramené la motobineuse. Nous allons pouvoir retourner le terrain à notre guise.

SAM_5472

Malheureusement la machine n’en fait qu’à sa tête. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas fonctionné, depuis l’automne dernier. Elle cale régulièrement et il faudra attendre la fin de l’atelier pour qu’elle se mette à avancer correctement, on se demande si la motobineuse ne se moque pas de nous.

SAM_5473

SAM_5481

Nous terminons donc d’agrandir notre parcelle, de casser les mottes, d’enlever l’herbe puis nous passons la motobineuse sur ce nouveau terrain. Mais après le soleil c’est le déluge ! Une pluie incessante fait son apparition nous allons donc tous à l’abri sous la serre, heureusement qu’elle est là sans quoi nous aurions été trempés jusqu’aux os !

Skate-park :

En sortant du local Sofia et Khadija nous attendent et nous accompagnent jusqu’au skate-park. Nous arrivons sous le soleil. Comme si la pluie avait décidé de faire une trêve pour nous laisser faire l’atelier. Nous installons alors, avec plein d’entrain, les tapis et les différents jeux. Khadija commence par lire à haute voix la bande dessinée sur les blagues toto.

SAM_1239

Nesrine et Nawelle nous rejoignent rapidement ainsi que Sadio, Fatima et Momo, mais l’atelier à peine débuté voilà que la pluie pointe le bout de son nez et pas qu’à moitié. Nous voilà obligé de tout ranger à la hâte et d’aller nous abriter. Mais quelques courageux et courageuses se lancent tout de même dans une partie de jeu « du mur ».

SAM_1217

Avec Iasmina, Fatima et Nesrine nous commençons par jouer à chat et nous enchaînons sur une partie de cache-cache. Et, oh joie ! Le soleil revient ! Nous décidons donc de nous réinstaller sur les tapis et jouons au « Tic Tac Boum ».

SAM_1207SAM_1211

Nous rigolons beaucoup et Fatima est en super forme, sa timidité s’est comme… envolée ! Puis vient l’heure du goûter, et sous l’impulsion de Momo nous installons au soleil et ça nous fait le plus grand bien ! Un petit groupe du jardin nous rejoint même et partageons notre goûter avec eux/elle.

Pour résumer même malgré cette pluie qui s’est abattue sur nous avec tant d’acharnement nous avons passé un super atelier, les petit-es et grand-es Robinson sont toujours là pour nous motiver !

La Croix Breton :

On croit au miracle quand on voit les premiers rayons de soleil de la journée inaugurer ce début d’atelier. Mais la lueur d’espoir fut brève, le temps d’installer la slack-line et des trombes d’eau s’abattent sur nos têtes. Même pas peur.. .

DSCN9210

A la demande générale on commence par un cache-cache géant.

DSCN9211

Muslim et Jason, rejoints par Srijan jouent les équilibristes et parviennent même à sauter sur la slack-line, épatants !!!

DSCN9202

Dur de rester assis sur les tapis avec ce froid, il nous faut de l’action ! Un jeu du ninja et un chat-famille nous maintiendront jusqu’au bon goûter salé préparé par Fatima. Aujourd’hui on eu droit à un super cake au thon, olives et courgettes, un régal encore merci !

DSCN9224DSCN9231

 

Mercredi :

Ludothèque :

Il y a foule aujourd’hui à la ludothèque. Le groupe de la formation en pédagogie sociale de mélodie nous accompagne pendant cet atelier, et les enfants sont nombreux au rendez vous.

SAM_1330

Au programme, nous avons ressortie le puissance 4 géant qui marche très fort !

SAM_1354

Nous déployons aussi la Slake-line, et et les petit comme les grand s’exercent au funambulisme.

SAM_1321

Le jeu d’échecs marche aussi très bien et on constate que même des adultes aguerries peuvent $être mis en difficultés par les enfants habitués de l’atelier. Au fil de l’après midi, la ludothèque grandis. Des familles nous rejoignent. Une maman nous offres des bonbons que l’on partagera au gouter. Meissa perd un de ses gants « squelette », on passe une annonce pendant le gouter, et on finira par le retrouver.

SAM_1360

Au jardin :

Que d’activité cet après-midi au terrain de l’équerre. Comme tous les mercredis nous commençons par nettoyer les bâches des tentes du DAEV à l’aide d’huile de coude. Et pour les sécher un maximum un coup de serpillère et un peu de vent.

SAM_5396SAM_5408

Aussi un grand chantier se lance ! Nous décidons d’agrandir notre grande parcelle du fond, tout le monde s’y met, c’est plus sympa à plusieurs. Les houes, bêches et pelles sont utilisées, les râteaux également pour enlever toutes les mottes d’herbe, si quelqu’un veut refaire s pelouse chez lui c’est le moment !

SAM_5406

Nous sortons la débroussailleuse car Théo tenait à la passer deans le terrain. Il commence alors à dégager les allées, avec ce temps quasi printanier l’herbe commence à pousser, et certains fleurissent déjà !

SAM_5452

Une belle après-midi passée tous ensemble au terrain.

A Villebon :

Atelier théâtre :

Nous arrivons sous un air de printemps. Le soleil tape et nous réchauffe. Nous nous échauffons, en massant notre partenaire et nous mettons à faire différents exercices. Nous recommençons par le jeu de l’électricité qui doit circuler dans les mains. Les ados aiment vraiment cet exercice. Nous sommes beaucoup moins vifs et vives que la semaine derrière mais laborieusement nous arrivons quand même au score de 4. Nous entreprenons ensuite une partie de mimes avec les gestes du quotidien. Des progrès sont déjà visibles. Nous continuons ensuite par une grande partie de béret. Et nous rions vraiment beaucoup. Nous appelons des chiffres, d’abord de 1 à 5, puis de 5 à 8 et ajoutons également les couleurs. Le jeu se complique lorsque chacun-e d’entre nous a et un chiffre et une couleur. Il s’agit d’être super concentré-e !!! Un autre jeu rythme l’atelier et connait un franc succès, « les jours de la semaine ». Une fois tous et toutes en rond, nous devons chacun-e notre tour taper dans la main de son/sa voisin-e en nommant un jour de la semaine, dans l’ordre, et lorsqu’arrive le dimanche il faut retirer sa main le plus vite possible pour ne pas être touché-e ! Nous faisons plusieurs parties, en français et en roumain.

Vous trouverez quelques photos sur ce lien: 

http://www.flickr.com/photos/alexisnys/sets/72157641656348614/

Atelier avec les enfants :

Du côté des enfants, on retente « accroche-décroche », bras dessus, bras dessous, le « sobolan » et le « pisica », courent autour de nous : le sobolan doit courir vite et s’accrocher à l’un d’entre nous, pour ne pas se faire attrapé par le « pisica ». C’est mieux que la dernière fois mais toujours un peu rock’n’ roll car tout le monde veut être le chat ou la souris.

DSCN9169

On jouera quelques minutes à l’épervier pour que tout le monde coure un peu avant de s’installer autour des tables.

Les grands récupèrent leur classeur et termine des exercices en cours : des coloriages magiques et des points à relier, mais aussi les petits pantins peints deux semaine auparavant à découper et à articuler avec les attaches parisiennes. Pour ceux qui ont terminé, on fait un peu d’écriture, des boucles, des cercles, des lettres ou des mots selon le niveau de chacun.

DSCN9183DSCN9184

Du côté des petits, on s’arme de craies pour s’entrainer à faire des cercles sur une feuille blanche. Pour ceux qui ont un peu l’habitude de tenir un crayon, on s’entraine à faire des cercles sur des lignes d’écriture.

DSCN9193

    KroniKs des Robinsons de GRENOBLE: Madame RUETABAGA

L’association Madame Ruetabaga à déjà 1 ans d’existence et pour notre plus grand plaisir.

Nous continuons nos ateliers à la Villeneuve où un grand nombre d’enfants se joint à nous chaque semaine.

Merci à tous pour vos soutiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *