Les noyés qui vont revivre , commencent par vomir (F. Deligny)

Comment faire d’une terre hostile, un terrain habitable? Comment faire d’une ville anonyme et froide, un lieu pour vivre et grandir?

Comment lutter contre l’autoenfermement? Comment se constituer des racines quand tout se précarise? Voici à peu près en quels termes, se jouent les enjeux éducatifs, environnementaux et politiques, pour notre société. A quoi aura t il servi de vider les hôpitaux psychiatriques si c’est pour faire de la société un asile?

.

A quoi rime la désinstitutionnalisation des structures du sociale si c’est la société elle même qui se chronicise et enferme ses habitants dans la gestion fébrile de leur précarité?

On a longtemps cru dans le secteur social qu’il suffirait d’ouvrir les structures sur l’extérieur, de placer les usagers dans des appartements en ville, pour les ouvrir à la vie sociale, à la vie tout court.  Et nous constatons que ceux qui sont déconnectés des structures et de tous groupes d’appartenance… sont encore plus isolés. Il ne suffit pas d’être parmi pour être avec, ou d’être dehors, pour ne pas être enfermé.

On peut être enfermé sans aucun mur, emprisonné sans aucune chaîne, encamisolé, sans cellule. Jamais ces théories fulgurantes de Foucault n’auront été si évidentes, qu’aujourd’hui.

A Robinson nous savons qu’il ne suffit pas d’un environnement ou d’un lieu ,pour faire un milieu.

Il faut passer par trois étapes.

– A la première, on commence par la rupture. On rompt l’environnement froid et contraint. On crée , on résiste dans l’espace public. On se le réapproprie. Cette rupture est EXPRESSION, au sens où on fait sortir dans cet espace,  tout ce qui nous noyait. Ou l’on peut enfin y exprimer ce que l’on ne saurait entendre.

– A la seconde, on réintroduit le Travail; on retrouve la capacité de faire ensemble, de produire, de construire, de bâtir (et non pas de circuler ou de s’effacer) . L’environnement stérile doit redevenir productif. Il devient un « lieu » pour créer et de TRANSFORMATION.

– A la dernière étape, le lieu réinvesti, habité, redevenu fécond, peut devenir « lieu de vie ». De nouvelles structures sociales, et relations s’y établissent. C’est un lieu où on se retrouve , on se rassemble mais où on apprend également à accueillir les autres. Ce nouvel espace peut alors  à la fois devenir nôtre et accueillir les autres.

On y retrouve et en bonne place, la fête, la parade, le rituel et la réunion, qui sont les bases de la Pédagogie Sociale..

A Robinson, nous avons transformé quelques espaces en milieux et nous continuons encore. Nous passons les étapes, une après l’autre , en nous basant sur l’énergie des enfants pour y parvenir.

Chaque chronique , chaque photo, en donne l’illustration. Il suffit d’apprendre à  voir:

Dimanche :

Nous nous retrouvons devant le Dia en direction du terrain de l’équerre. Nous commençons par le feu du barbecue.

SAMSUNG CAMERA PICTURES   Pendant ce temps, nous démarrons, enfin essayons, de faire un grand feu pour  brûler des branches de lierre et des ronces.

Le feu pour les grillades fonctionne bien mais le grand feu a, lui, du mal à partir malgré les efforts de tous. Mais à force de perssuasion nous démarrons ce feu.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Nous nous mettons alors à table car le repas est prêt. Malheureusement, la pluie arrive et va s’intensifier pendant le repas. Mais dans la joie et la bonne humeur nous n’y pensons pas. Nous finissons rapidement le repas car la pluie redouble. Mais nous terminons quand même de brûler toutes nos branches, un exploit malgré la pluie.

SAMSUNG CAMERA PICTURES Nous terminons par plier bagages car nous sommes tous trempés, le sol est gorgé d’eau, nous nous mettons à l’abri sous la serre puis rentrons au quartier alors que la pluie ne s’arrête plus ! Une journée sympa malgré ce temps !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMEDI :

Au Bahos :

Après la répétition, la démo !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les enfants ont été super comme d’habitude. Ils ne voulaient plus s’arrêter. Les spectateurs et plus particulièrement les parents des capoeïstes étaient ravis !SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

D’autres familles étaient là aussi et ont participé à la confection, à la maison, de tartes salées, salade et gâteaux, pour la soirée. Nous sommes venus avec 43 personnes et le repas cuisiné était à la fois pour nous, à la fois pour mettre en vente au profit du Bahos pendant la soirée. En échange, nous avons pu assister au concert de musique brésilienne. Un deuxième bel échange avec cette nouvelle association, qui souhaite travailler avec le public du quartier.

 

SAMSUNG CAMERA PICTURESSAMSUNG CAMERA PICTURES

 

VSM

Au programme cet après-midi à la Villa Saint-Martin : jeux de société pour les grands, poussette, dînette et compagnie avec les plus petits, cirque avec de l’équilibre sur objets (pédalettes, échasses et slackline-sangle d’équilibre tendue entre deux arbres), atelier cuisine pour confectionner des gâteaux à la vanille pour le goûter et « poézik » (écriture de textes poétiques mis en musique).. Il y en avait donc pour tous les goûts aujourd’hui. Nous avons profité du goûte pour fêter l’anniversaire d’Alex, dix ans,  qui était avec nous cet après-midi. .Le conseil de quartier  a fait fleurir tout un tas d’idées, particulièrement gourmandes aujourd’hui : des envies de passer plus de temps sur l’atelier cuisine et plein de propositions de recettes pour les prochaines fois : brownies, beignets, crêpes aussi bien au chocolat qu’aux légumes et enfin quiches pour un goûter salé…tout un programme !

.

Répétition au Bahos pour ce soir :

Neuf enfants préparent un spectacle de capoeïra avec moi pour la soirée brésilienne de notre nouveau partenaire : le Bahos. On décide de faire des démonstrations, par petits groupes : des coups de pied, des esquives et des acrobaties, puis de terminer par une Roda. Les enfants sont un peu excités et la répétition se fait dans une ambiance électrique mais au final, le spectacle devrait être prêt. A ce soir !

Champlan :

Les enfants attendaient notre arrivée avec impatience et ont surgi  en criant nos prénoms. Le temps que Souad fasse le tour des campements pour réunir les enfants, on a commencé à démarrer notre habituelle partie footballistique pour se mettre en jambes. Ensuite on a fait un jeu de la tomate avec les plus petits qui nous le demandaient vivement.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ils sont ravis de découvrir les nouveaux cahiers qu’on leur a amenés et se pressent pour choisir les jeux et coloriages amenés. Des coloriages magiques pour tous niveaux révélaient une fois terminés les voitures de course, des fusées et une scène de cirque. Iasmina, elle,  a colorié un beau mandala. Ils ont ensuite pu les ranger dans leurs cahiers respectifs, et pas peu fiers !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les grands défient Corentin au tir à la corde, heureusement qu’il a eu l’aide de Maria et Florin sans qui il aurait eu sa raclée !!! On la transforme ensuite en corde à sauter, Alex nous a fait une belle démo, on ne l’arrêtait plus !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il fait froid et nos ventres commencent à crier famine, c’est l’heure de la pause douceur et l’occasion de réunir petits et grands avant de se dire au revoir et à la semaine prochaine !

 

VENDREDI :

Au jardin du fond de l’église:

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le temps a été clément pour une journée d’hiver. Pas de pluie aujourd’hui. Nous avons pu débroussailler les pieds dans la boue mais la tête au sec ! Nous avons scié des branches, coupé des ronces autour des arbres fruitiers et pas mal papoté aussi. Tout cela non sans énergie, avec une petite équipe constituée d’Eric, Frank, Jessica, Corentin et Leïla. Nous avons terminé l’atelier en buvant ensemble un thé à la menthe pour nous réchauffer et en grignotant quelques biscuits et fruits secs pour reprendre des forces, tout cela autour d’une discussion animée, dans une bonne ambiance.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

A la Rocade :

Au programme : limbo et jeu du Ninja pour bouger, bouger !!!

SAMSUNG CAMERA PICTURESDans la tente des grands, on termine les sièges du conseil de quartier pour demain, pendant que chez les petits, Elios montre les jeux à Romane et son frère, avec qui il est venu. Sa maman, Mélanie a parlé de la journée « Avis de famille » du samedi 1er février, à Solo, un voisin à elle. Il est intéressé et viendrait avec sa femme et ses enfants. Chouette !! C’est bien le bouche à oreille.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Marion a apporté un skate et s’entraîne avec Héloïse, Afsatou, Sarah, Djade. Héloïse qui n’avait pas confiance en elle au début, s’est plutôt bien débrouillée au bout du compte ! Bravo Miss !

Jeudi

Skatepark :

La pluie et la grisaille nous ont accueillis cet après-midi au skatepark. Ce qui ne nous a pas empêchés de commencer à jouer à chat pour nous tenir au chaud, ce qui a fait venir quelques enfants. Nous avons aussi fait quelques passes avec les enfants qui sortaient de l’école.

SAM_0266

Quand la foule s’est éparpillée…beaucoup d’enfants qui restent d’habitude sont rentrés chez eux pour s’abriter…mais quelques irréductibles sont restés.

  SAM_0263Quelques temps après la pluie s’est arrêtée et nous avons pu faire des jeux de société (loto et bonne paye)  tranquillement installés sur les tapis pendant que d’autres sont allés faire des passes et des paniers sur le terrain.       SAM_0273   Des mamans nous ont rejoints pour discuter autour d’un thé à la menthe. Nous étions  pleinement pris dans nos activités quand l’heure du goûter a sonné. Nous avons fini l’atelier dans la bonne humeur autour d’un goûter bien mérité !

 

SAM_0276

A la Croix breton :

Dans la fraicheur hivernale de cette fin d’après-midi, les enfants arrivent en courant a l’atelier. Parfois sortant tout juste de l’école, il nous rejoignent, leurs sacs encore sur le dos. Fatima, qui nous a cuisiné son délicieux gâteau au chocolat arrive avec ses enfants. Après le désormais traditionnel jeu du ninja,  nous entamons une partie de balle au prisonnier.

Après une bataille acharné, nous rejouons a la demande générale au jeu du ninja. On passe au goûter ou l’on discute du week-end qui approche et de la soirée brésilienne organisé avec le Bahos, ainsi que de l’évènement Avis de Famille. Le goûter se termine et on se dit à ce week-end pour les uns et à la semaine prochaine pour les autres.

IMG238

 

Au jardin :

Nous partons sur le terrain de l’équerre cet après-midi. Le temps n’est vraiment pas terrible, il ne cesse de pleuvoir. Nous allons quand même essayer de démarrer un feu pour brûler les nombreuses ronces et les branches de lierre que nous avions coupé les semaines précédentes.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

Le feu démarre presque sans peine, nous sommes désormais des professionnels lorsqu’il s’agit de faire un feu malgré un temps pluvieux.

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Nous devons le surveiller sans cesse car la pluie qui tombe menace de l’éteindre. Nous réussissons finalement à brûler un bon tas de branchages puis nous nous mettons à l’abri sous la serre pour avaler un bon thé chaud.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mercredi :

Au jardin :

C’est une après-midi pluvieuse et froide qui nous attend. Nous allons au terrain de l‘équerre et accueillons une maman accompagnée de son fils pour la première fois au terrain. Plusieurs activités sont au programme.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Tout d’abord suite au projet ados du week-end dernier, Dabi « rapporte » ce qui a été fait durant le week-end.

.WP_20140122_022

Un petit groupe s’occupe de continuer notre travail de débroussaillage autour du terrain.

WP_20140122_025

 

Et enfin, à l’abri sous la serre, on désherbe  complètement la surface de semis, ce dimanche ci tout va bien nous allons monter notre nouvelle toile de serre.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ludothèque :

Nous nous sommes installés sur le béton pour éviter de nous salir et de se salir par la même occasion.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce fut un superbe atelier qui c’est très bien déroulé malgré le vent et la pluie nous avons joué au billard, au molkky, à la marelle, au twister.

SAMSUNG CAMERA PICTURESSAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour se réchauffer, Aline et Anti ont improvisé un petit footing qui a permis la découverte d’un mini-golf à Bel-air 2, surement l’occasion de réinvestir ce parcours abandonné.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

Nous avons appris à jouer aux échecs avec Jérémie puis nous avons pris le goûter dans une bonne ambiance.

Sortie au Bahos :

Sur le camp de Villebon :        

Mercredi Villebon :

Nous avons commencé par faire un tour du campement pour aller chercher les enfants. Petit à petit, nous avons rassemblé tout un groupe. . Aujourd’hui, les enfants étaient encore plus nombreux que les dernières fois. Nous avons démarré tous ensemble avec le jeu du béret dans une ambiance chaleureuse et très  dynamique !

.Une fois toute cette énergie dépensée, nous nous sommes répartis en deux groupes : un groupe de petits avec Maria et Sandra et un groupe de grands avec Yasmina et Leïla.

.

Nous nous sommes ensuite attablés pour un moment plus calme. C’était le moment des jeux autour de l’alphabet pour les plus petits et autour des chiffres et des additions pour les plus grands. Tout cela a continué dans une bonne ambiance. Les enfants ont pris plaisir à réaliser ces exercices ludiques. Puis a sonné l’heure du goûter. Nous nous sommes alors rassemblés pour nous réchauffer en partageant un bon chocolat chaud avec des céréales. Nous nous sommes quittés dans la bonne humeur…en attendant la prochaine fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *