Nous, on doit et eux, ils peuvent

« Tu comprends , quand j’arrive au travail certains matins, avec tous les soucis que j’ai dans la tête, je ne me sens pas capable de travailler avec les enfants. Et puis je me dis que si je reste comme ça , les enfants n’auront pas envie de jouer avec moi, alors, je les vois et je change ».

11545944006_4861538195_z

Ainsi parle Iasmina, 19 ans et pédagogue sociale à l’association Intermèdes Robinson; elle exprime en trois phrases ce que certaines formations du travail social échouent à transmettre en 3 ans: la capacité de se décentrer, la nécessité d’une dissymétrie dans la relation éducative pour que celle ci porte du changement.

NoelSo

« Nous on doit et eux ils peuvent », disait Borys, quand il était apprenti dans notre association, à 17 ans (il est aujourd’hui membre de notre Bureau) , pour expliquer cette dissymétrie aux stagiaires travailleurs sociaux et leur expliquer la nécessité de la régularité sans faille de nos actions.

Nous on doit. L’engagement est une rupture. Il tranche avec le sus et coutumes de la vie de tous les jours. Il rompt la longue chaîne des comportements attendus, la litanie de l’ordre ordinaire, de la violence ambiante et prévisible. L’engagement tranche. Il est un début.

Eux ils peuvent. C’est bien parce que certains doivent que d’autres peuvent. Le seul vrai pouvoir qui compte , qui change quelque chose à l’ordre des choses, le pouvoir social, ne naît d’aucune disposition « naturelle », d’aucun don spontané. Il ne doit rien à la nature. Il est purement humain.

Paulo  Freire disait qu’il aimait être humain, car il ajoutait que être humain c’était pouvoir le meilleur comme le pire, la barbarie comme l’humanité , l’exploitation comme le don, l’inattendu , comme l’enfermement. Il aimait être humain justement à cause de ce possible,  de ce « non acquis « , de ce « non certain ».

Pouvoir c’est ne pas être tenu. Souvent les destinataires des actions de pédagogie sociale peuvent défaillir, venir à manquer . Ils vérifient qu’ils n’ont ni contrat, ni contraintes. Ils vérifient la solidité du « hors cadre ».

Mais quand ils viennent c’est pour eux mêmes; c’est pour rejoindre tous les autres . Ils ne viennent pas parce qu’ils peuvent, mais pour pouvoir.

A Robinson, nous voulons que les enfants aient encore longtemps l’envie de jouer et de travailler avec nous (et les adultes aussi).

Nous aimons qu’ils puissent et qu’ils aient du pouvoir.

la dissymétrie , n’empêche pas la proximité; « le maître doit être un grand camarade », disait Freinet , résumant en une expression,  cette inégalité des places et cette proximité des liens.

Parfois on trouve cette inégalité, cette dissymétrie offensante pour l’acteur social. Comment pourrait il supporter , devrait il supporter qu’on ne lui rende pas immédiatement ici , ce qu’il donne à l’autre?  Nous sommes tellement habitués à voir la vie comme un contrat, que nous ne supportons plus les contraintes non compensées tout de suite.

On traite alors celui qui n’égalise pas, ne « rend » pas, d’assisté et l’acteur social est soupçonné de complaisance, amateurisme, bêtise et complicité.

Comment expliquer que ce pouvoir qu’on donne à l’autre par la dissymétrie est aussi le sien? Comment expliquer qu’il nous concerne, et qu’en lui se constitue le pouvoir du social, qui inspire toutes nos actions?

L’association Intermèdes Robinson vous souhaite de belles fêtes de fin d’année et une belle année à venir:

Cartedevoeux

 

DIMANCHE à Saulx les Chartreux, Noël Solidaire avec l’association Animakt:

En amont de cette grande journée, nous avons organisé les menus et repas du midi et du soir avec des mamans de notre association : Anna et Sadio ont cuisiné chez elles, la veille pour nous confectionner le repas du midi : Anna a préparé une grande salade arménienne, des petits pains fourrés au fromage, à la pomme de terre ou à la viande, des cupcakes violets et roses, et pour les recettes maliennes : des pastels, des beignets à la fleur d’oranger et en plus de tout ça, des quiches !

Encore une belle expérience et journée de partage avec nos amis d’Animakt :
Au programme, des ateliers : cirque avec pyramides, boule et fil d’équilibre, couture pour confectionner des jolis sacs, cuisine pour faire des gâteaux au chocolat pour le goûter, peintures et fresques avec le célèbre Willy, musique avec Murielle mais aussi, en passant : le spectacle d’objets avec Marie et ses marionnettes, un moment pour se déguiser aussi et se prendre en photo. Ça nous fera à chacun de jolis souvenirs car nous repartirons tous avec des clichés.

Après le repas, Mourad, le conteur de l’Ôtre ville, nous raconte une histoire comme il sait si bien le faire.

Enfin d’après midi, nous nous retrouvons dans la cours de la Barakt pour engloutir les succulents gâteaux au chocolat, puis dans la salle de spectacle pour assister aux restitutions et spectacles des différents ateliers. Tout était chouette et la salle remplie de rires !
Après quoi, nous avons assisté au concert spectacle de Murielle et de sa troupe, puis au spectacle hilarant de 2 compères acrobates ! Morts de rires !

Au milieu de toute cette agitation et de ces moments partagés, les mamans des Robinsons se sont aussi créées leur espace. Toute la journée, Loulou, Chantal, Monique, Rabia, Mounira et Zohra cuisineront ensemble couscous traditionnel, tajine tunisien et tarte au citron pour tous nous régaler au dîner !

C’était vraiment une belle journée. BRAVO A TOUS ET A TOUTES d’y avoir contribué !!!

HIP HIP HIP HOURA POUR LES MAMANS CUISINIERES !!

Photos de Sileks.

Samedi à Longjumeau : http://www.flickr.com/photos/alexisnys/sets/72157639006173115/

Dimanche à Saulx : http://www.flickr.com/photos/alexisnys/sets/72157639009612273/

SAMEDI à la Villa Saint Martin :

Le vent s’est levé sur le quartier. Madalin, notre ancien collègue en service civique, est venu avec ses futurs collègues, l’équipe d’Animakt pour agrémenter notre atelier, de cirque et de musique. Mireille, qui est déjà venue mercredi sur le camp de Villebon, avec ses instruments originaux, est de retour !SAMSUNG CAMERA PICTURES

WP_20131221_004WP_20131221_017Et avec elle, Greg et son acolyte proposent du jonglage, au sens large : bâton du diable, diabolos et balle, mais aussi de l’équilibre sur boule et sur fil. Comme les enfants, je suis toute contente, de monter dessus, et cela me rappelle une autre époque de ma vie…. Du coup, j’aide les enfants à monter sur cette énorme boule rouge et à tenir en équilibre, en faisant le mouvement tic tac avec les pieds.

SAMSUNG CAMERA PICTURESA côté, un gâteau marbré se prépare avec Donya, sa mère et sa tante. La tente des jeux de société va bon train et les enfants s’éclatent au devine-tête avec Corentin et Florian.

WP_20131221_016Marion, propose aux enfants de nous refaire un bâton de parole pour notre conseil de quartier. Il est superbe ! Avec de la feutrine, des feuilles d’arbres, des perles, du fil de fer de couleurs, du papier crépon, du Posca et autres merveilles.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Au Conseil de quartier, les enfants proposent de faire un tournoi de foot samedi prochain, et un circuit vélo, le suivant. On les motive pour que ce soit eux, qui organisent. Ils vont constituer des équipes et nous apporter une liste vendredi avec le noms des enfants, les règles et ce dont ils auraient besoin : Adem et Arnaud sont sur le coup !!

VENDREDI :

Au rucher :

WP_20131220_003

Nous nous retrouvons cet après-midi au départ de Longjumeau en direction du terrain du fond de l’église à Saulx. Les ruches montraient des signes de faiblesse on décide alors d’y faire un tour.

WP_20131220_009

Nous nous préparons donc en mettant les combinaisons puis nous ouvrons les ruches très rapidement pour que le froid ne s’installe pas à l’intérieur. Malheureusement une d’entre elles à péri, mais difficile de savoir ce qui a pu se passer. Quand à l’autre nous la nourrissons pour qu’elle puisse passer l’hiver plus confortablement.

Ensuite nous essayons de retrouver le moral, nous défrichons notre terrain, certains enlèvent les ronces pour que l’on puisse circuler plus facilement sur le terrain. On coupe également du bois suite aux nombreuses branches cassées.

WP_20131220_034

Nous terminons par un thé pris au soleil qui est quand même assez généreux cet après-midi.

A la Rocade :

C’est les vacances et les enfants sont tous très contents. Les quelques rayons de soleil suffisent a nous donner le sourire !  Une partie de foot s’improvise sur la Rocade, tout le monde y va de son meilleur tir !

.

Les enfants proposent ensuite une partie de balle aux prisonniers afin de se réchauffer un peu plus. A côté, des parties du Saboteur s’organise dans la tente avec Maria et Nicolas. Ils sont très vite rejoints par Marion Hafsatou et Sara qui se lance dans une partie de Perudo.

.

Dans la tente petite enfance c’est la dinette qui est à l’honneur. Melvin et Adam préparent de supers petits plats à Souad et se régalent tous ensemble..

Aline accompagné de Rachida, Stéphanie et d’autres mamans font un atelier couture tout en discutant. Il est déjà l’heure de goûter et tut le monde se retrouve sur la bâche au centre. Nous nous disons à très vite !!!

.

JEUDI :

Villebon Atelier Français :

.

Aujourd’hui il est difficile de constituer un groupe pour l’atelier car les mamans ne sont pas disponibles. Les délais des OQTF dernièrement distribués (obligation de quitter le territoire français) arrivant à leur terme, beaucoup de familles sont sur le départ et c’est triste. C’est aussi l’occasion de faire la connaissance de Catalin qui fait le traducteur pour faciliter la conversation avec Florina.

.

Les enfants répondent tout de même présent pour se réchauffer autour d’un bon thé chaud. Ils nous montrent qu’ils ont bien retenu les mots de vocabulaire de la semaine passée comme « cuillère » ou « chocolat ». Chuchanu nous chante une chanson en Roumain et on improvise un bœuf de « percu on the table » avec Yocif.

On a également eu le plaisir de rencontrer Gabriella qui parle déjà un peu français et est très motivée pour participer aux prochains ateliers.

Au jardin :

WP_20131219_004

Nous arrivons au terrain avec un beau soleil, parfait pour se motiver à jardiner.

Nous continuons le travail entamé ces dernières semaines, c’est-à-dire d’ajouter du fumier à nos parcelles. Un groupe charge les brouettes, d’autres les transportent puis une personne l’étale sur le terrain. Aussi nous augmentons la surface de la parcelle qui cette année avait « accueilli » les patates ». On grignote du terrain en s’aidant de houes, râteaux et fourches.

WP_20131219_011

Un peu de bois est coupé ainsi que plusieurs branches, nous avons terminé de disposer du fumier sur tout le terrain. Ne reste plus qu’à attendre que le fumier se décompose puis nous passerons la motobineuse sur l’intégralité de nos parcelles afin d’accueillir nos futurs semis.

WP_20131219_002

Au skate-park :

20131219_170613

Il fait moins froid ces jours-ci mais c’est tout de même humide. Mais une fois installée sur les tapis, j’oublie un peu le froid. J’ai apporté des aiguilles et de la laine car Stéphanie, qui apprend à tricoter, nous a proposé de nous apprendre à son tour. C’est chouette ; nous avions déjà fait ça, avec une autre maman, Malika, mais entre temps, j’ai tout oublié ! Même les enfants, Sira et Khadidja essayent. Stéphanie a beaucoup de patience et montre et remontre…

20131219_172251

Rachida a presque réussi à monter une belle rangée de maille. La suite, au prochain épisode, peut-être demain, Car Stéphanie, est enceinte de 7 mois et doit se reposer.

20131219_171542

A côté, une belle partie de Blokus et donc de stratégie durera une bonne partie de l’atelier.

20131219_170321

Eta, sortie de sa poussette, passe de bras en bras. Ses grandes sœurs jouent sur le tapis ou aux alentours avec les autres enfants.

Nicolas et Florian emmènent les garçons jouer au ballon sur le terrain à côté.

Enfin, on se réuni pour prendre le goûter.

A la Croix Breton :

IMG_2483 IMG_2485 
C’est un joli soleil qui nous accueille aujourd’hui a la Croix-Breton. C’est les vacances et pas mal d’enfants sont partis. Nous avons prévu de la peinture à la bombe afin de réaliser les fonds de nos Dazibao, mais avant toutes choses il est important de se retrouver et de s’accueillir IMG_2490mutuellement. Rude nous propose de jouer au Ninja ! Ce jeu consiste a essayé de toucher la main de son voisin tout en adoptant les poses les plus folles ! Nous somme rejoins par Sara,Khadija et leur mamans qui sont ravies de nous retrouver ici pendant les vacances. Nous passons un bon moment ensemble avec les enfants,très intrigués par la peinture à la bombe, elles se laissent volontiers tenter !
Sara de son côté fait des coloriages et préfère rester plutôt sur un coin plus calme. Nous nous rassemblons ensuite afin de ranger l’atelier tous ensemble et de prendre ensuite le goûter. Nous nous donnons rendez vous le lendemain à la Rocade ou le samedi à la Villa Saint Martin !IMG_2492

MERCREDI :

Ludothèque :

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Cette après midi a bel air, nous sortons notre billard pour la second fois, et le succés est au rendez vous ! Les enfants se ruent dessus, et après avoir appris a bien tenir la canne, les parties s’enchainent sans discontinuer. Le jeu de mikado géant marche bien également.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Des enfants jouent aux echecs, certains maitrisent maintenant bien les règles, et expliquent aux autres sans l’aide d’adultes. Un peu plus tard on lance une partie de Molki, et on fait du Parkour avec Jessie, Mayssa, et Axel.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

On se dit que la semaine prochaine, on fera une vidéo comme les pros ! C’est déjà la fin de l’atelier, et l’heure du gouter qui approche. Maroua et Nesrine sont responsable du gouter, nous dégustons un chocolat chaud, et l’atelier se termine dans la joie et la bonne humeur.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Projet ados à la MJC :

WP_20131218_003

Cet après-midi nous nous réunissons à la MJC centre social de Chilly avec un groupe d’ados. C’est un groupe de 7 jeunes prêt à participer au projet ados pour l’année 2014.

Cet après-midi était l’occasion pour tout le monde de se rencontrer et de connaitre le contenu du projet. Deux anciens participants étaient présents et on pu partager leurs souvenirs de l’année précédente et expliquer comment c’était déroulé le voyage de l’année dernière qui aura lieu au même endroit cette année, à Vaunières, dans les Hautes-Alpes.

Nous avons également débuté la création de notre logo qui pourra être développé sur des t-shirts et des stickers. Chaque participant à pu proposer un dessin, que nous regrouperons pour produire notre logo.

WP_20131218_005

A Villebon :

Nos petits loulous nous attendent comme d’habitude. Aujourd’hui, nos amis d’Animakt sont de retour avec Mireille pour proposer un atelier de musique et de rythme, en parallèle de nos ateliers périscolaires.

Mais avant tout cela, nous faisons une ronde pour suivre les gestes et bruits que Mireille nous propose, un peu comme un chef et son orchestre !

.

Après quoi, elle joue un rythme sur lequel, nous dansons, puis lorsqu’elle s’arrête, plus personne ne doit bouger un cil et faire la statue.

Après ce temps tous ensemble, Mireille et ses acolytes prennent un petit groupe d’enfants et sortent de drôles d’instruments de musique et font un concert, assis sur des valises au pied d’une fresque et d’ours polaires graffés sur le mur.

.

De notre côté, nous ressortons nos puzzles de sapin de Noël, commencés la semaine dernière. Pour la plupart, ils ont déjà été découpés et collés. Il reste maintenant à les colorier.

..

Les petits, colorient des dessins plus simples, avec moins de détails et s’efforcent d’apprendre les couleurs, et de ne pas dépasser les contours.

Un bel atelier avec de jolis sons et de jolis couleurs !

.

 

 

One thought on “Nous, on doit et eux, ils peuvent

  1. Merci pour ces vœux empreints d’humanisme en cette période où parfois les relations sociales sont trop malmenées par la défiance, la peur, le repli.
    L’humain au centre, respect des droits de chaque humain : « Nous on doit, eux ils peuvent », C’est bien dit mais surtout c’est agi.
    Continuons à agir, chacun de notre place, pour permettre à chaque homme, femme, enfant de s’enrichir mutuellement dans une relation de partage, basée sur la confiance et non sur le profit.
    Belle année à Robinson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *