Tout est à prendre (apprendre)

Le but de toute éducation n’est il pas apprendre à prendre , c’est à dire à attraper ce qui arrive, et à vivre ce qui surgit?

Saisir la rencontre quand elle se présente, l’idée quand elle surgit; apprendre à bifurquer.

Selon Henri Desroche, théoricien de la coopération dans la recherche et de la recherche/action, « apprendre » est une action se décline en quatre mouvements complémentaires, que je reprends ici.

Apprendre à surpendre

En pédagogie sociale, on a recours à la surprise; elle seule nous sauve de la violence immobile et ordinaire. Nos tapis, nos actions, notre présence sont des ruptures. Surprendre est un art, auquel s’adonne le pédagogue.

Apprendre à apprendre

Il s’agit d’apprendre de tout et de tous; que les âges apprennent les uns des autres. Et pour cela il faut avoir de l’intérêt, de la curiosité, se questionner sur chacun.

Apprendre à comprendre

C’est à dire apprendre la différence; être capable de se penser à la place de l’autre; envisager le sens , même quand il n’est pas le nôtre.

Apprendre à entreprendre

Telle est la fin de la boucle, et le but de toute action en pédagogie sociale: trouver le sens, l’énergie, l’occasion et le moyen d’agir!

Ainsi la recherche et l’action se rejoignent , s’alimentent mutuellement , sans jamais se clore et composent… une Pédagogie!

« L’innovation sociale nécessite les moyens de son existence.

 Elle est affaire non pas de doux rêveurs, mais d’acteurs ancrés dans un univers tout à la fois matériel et idéel. Trouver les ressources financières nécessaires relève souvent d’une véritable gageure.

Ces collectifs affrontent, du fait même de leurs propositions alternatives, des difficultés à assurer leur pérennisation.

Si leurs objectifs sont généralement entendables, voire semblent pertinents auprès de différents décideurs et financeurs, il n’empêche que leurs propositions ne participent pas aux priorités politiques retenues et servant de critères à l’attribution de financements.

Aussi soutenir une innovation sociale dans le temps suppose une réelle tolérance à l’incertitude, une réelle résistance à l’angoisse des lendemains. Ces collectifs ne savent pas si leurs pratiques et leurs conceptions finiront par être reconnues et légitimées.

Ils doivent affronter la précarité et défier l’avenir. »

Eve Gardien  , « Des innovations sociales, par et pour les personnes en situation de handicap ». Eres, 2012

Dimanche au jardin

Aujourd’hui,nous allons au jardin accompagné de Théo, Najami, Dylan, Amira, Corentin et Benjamin. C’est sous un beau soleil que se déroule cette journée mais le thermomètre ne décolle pas. Les filles ont joué à « C’est du propre » dans le camion en alternance avec une petite séance de dance. Corentin s’est improvisé chef cuisinier et débroussailleur avec Théo. Quant à Dylan et Benjamin, ils ont achevé le toit de la table à feu.

Après tant de travail et un bon repas nous sommes repartis et laissons le jardin se reposer.

 

Samedi à la Villa Saint Martin :

Aujourd’hui, divers ateliers sont mis en place : Scoubidous, perles, peinture, Halli Galli, jeux petite enfance, corde à sauter géante. Garance organise un cache cache, et Corentin une gamelle.

Julien et Salomon qui voudraient travailler avec nous, autour d’un court métrage, avec des adolescents sont venus découvrir notre façon de travailler sur l’atelier.

Mais tous les ateliers s’arrêtent avec la pluie et le vent froid qui arrivent. Aline propose aux enfants de faire le tour du terrain de foot pour se réchauffer  Nous finissons par tous faire de la corde à sauter. Après nous partageons le goûter tous ensemble. Un bon chocolat bien chaud : « ça fait du bien ».

 

VENDREDI

Notre soirée conviviale à la salle Breten :

Cette soirée fut mémorable ! Cette fois, nous avions prévu de la musique et ça a fait son effet. Avant même de manger, l’ambiance était déjà là.

Un bon groupe d’enfants roms des 2 camps dansaient en cercle avec notre super bénévole, Ramona !

D’autres comme Jessica les ont rejoins, sur le son roumain « Michto! ». Nous avons commencé  à manger pastels, makrouds et autres spécialités sans arrêter de danser.

 

 

Après quoi, ce fut au tour de la chanson : Jessica, à l’aise interprétant « ma révolution » de Jennyfer,et Oumar et Kéliane, le morceau, » ma direction » de section d’assaut.

 

 

 

Une dernière démonstration de danse du ventre  improvisée par nos petits roms, et c’est le tour de Dylan et Luis et de leur petit concert alliant guitare électrique et chant. Nous devrions bientôt entendre à nouveau parlé du groupe Wolfillusion !

 

 

Spéciales dédicaces à nos collègues Ramona et Alexandre pour l’animation de cette soirée. N’oublions pas non plus, les petites mains qui nous ont aidé à préparer quelques tartes salées et salades.

 

Merci à Csilla et Béatrice d’avoir accompagné des enfants de Wissous. Bravo à tous !!!!

Au jardin de Chilly :

Le temps s’est bien refroidi aujourd’hui. Pour nous réchauffer, nous continuons les travaux de taille au jardin potager. Le balayage des feuilles mortes est également au programme de cet après-midi, ainsi que le désherbage, le bêchage. Nous récupérons le bois découpé au préalable  qui nous servira pour faire le feu au jardin. Nous terminons en nous réchauffant grâce un bon thé à la menthe.

 

A la rocade

On ne pensait pas qu’il ferait si froid, Du coup, on n’est pas assez couvert et on a froid ! Alors on s’excite sur le jeu Halli galli pour se réchauffer, et on joue à « sorcière sorcière » à la corde à sauter.

Deux trois petits bien emmitouflés, sont venus nous rejoindre sur les tapis. On  anticipe un peu le goûter pour se réchauffer avec un bon chocolat chaud !

Jeudi

A Wissous :

L’atelier s’est déroulé essentiellement autour du vélo et du maquillage. Les enfants étaient ravis et voulaient différentes têtes, monstres, héros, princesses… Des adultes se sont joints à nous pour réparer leur propre vélo. D’autres enfants font leur coloriage et des scoubidous et les feutres commencent de plus en plus à s’éparpiller sur le tapis. C’est l’heure de ranger !

 

 

 

 

 

 

Au jardin de Saulx

Nous arrivons sous un beau soleil automnal à l’Equerre. Plusieurs activités sont au programme. Nous terminons de nettoyer et désherber la serre. Nous continuons à couper du bois en prévision des fraîches après-midi hivernales. On dépose du BRF sur une allée ou le grillage avait été retiré dimanche. Enfin nous délimitons la future parcelle qui sera transformée et retournée lors du chantier en collaboration avec l’association Hercule.

A la Croix breton :

Nous étions le même nombre d’enfants aujourd’hui mais avec pour différence : Le temps ! Nous étions au soleil avec un bon petit vent frais, ce qui était vraiment agréable ! Nous avons joué au ballon, au mikado, fait des coloriages, au frisbee et à la poupée. Beaucoup de jeux à disposition donc pour cet atelier fort agréable !

Au Skate Park

Aujourd’hui nous avons du soleil, mais ils nous manque un tapis. Donc nous avons fait un atelier très convivial de par la proximité. Différents pôles sont mis en place : petit coin jeu enfance, jeux de sociétés, et beaucoup de coloriages. Aline a fait une animation frisbee et corde à sauter.

 

Ensuite, est venue l’heure du rangement et du rebouchage des feutres, pour finir avec le goûter.

  

MERCREDI

Au Parc Nativelle :

Cette après-midi la ludothèque était pleine, nous  avons donc décidé de prendre ballon, raquettes, plots pour faire des jeux en plein air. C’est au parc Nativelle que l’on s’installe. Nous commençons par une balle aux prisonniers puis nous faisons un foot.

Ensuite, certains vont jouer à la corde à sauter pendant que d’autre joue au tennis.  Nous terminons cette après-midi par un goûter plus que bienvenu après tant d’effort.

Moulin Galant :

Aujourd’hui pas de pluie mais le froid commence à se faire sentir. Malgré cela nous nous installons, 4 atelier sont proposés : scoubidou, jeux de sociétés/cartes, maquillage, jeux pour les petits. Les scoubidous et le maquillage ont remporté un franc succès et renouvelés la semaine prochaine, ainsi que le jeu de sept familles.

 

Dans l’ensemble l’atelier s’est déroulé dans une bonne ambiance avec complicité et échange.

 

Au jardin de Saulx

Fraiche après-midi au terrain de l’équerre. L’opération plantations est lancée. Les bulbes de plusieurs fleurs sont mis en place avec entre autres des Tulipes, Allium…

Une autre petite équipe récupère toutes les dernières tomates présentes sous la serre  que nous emballons dans du papier journal pour les faire mûrir.

Enfin nous terminons la journée en déposant du BRF sur une allée.

KroniKs des Robinsons de DIE

samedi 27 octobre:
Le vent du nord souffle fort et il fait froid. J’arrive avec un ballon et Yanis entame une partie de foot avec son copain Rayan. Ça ne durera pas très longtemps, le ballon ayant atterri sur le balcon d’un appartement inoccupé au deuxième étage.
Alin sort des flacons de vernis à ongles et nous jouons à nous peinturlurer les doigts de toutes les couleurs.
Je profite d’un petit moment avec Cassandra pour lui reparler du film qu’elle a fait samedi dernier. Elle semble étonnée de mon intérêt et ravie de ma proposition de construire quelque chose autour de la photo-vidéo.
Pour se réchauffer un peu, nous finissons avec des jeux style « tomate » ou « l’épervier » et créer des parties de fous rire générale. Et nous prendrons le goûter à l’intérieur avec de la tisane de thym, menthe rapporté par Robin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *