Je suis content, je pilote


“Je suis content, je pilote…” (P. Frackowiack)

Nous vivons dans l’ère du hors sol ; il semble tellement  difficile d’apporter quelque changement que ce soit à toute situation concrète et réelle des individus et des familles,  que nombre de nos contemporains, encouragés souvent par les institutions , préfèrent substituer une vision théorique à la réalité.

Plutôt que d’accepter de voir comment le moindre mouvement de la vie quotidienne  est devenu implacable et difficile, semé d’embûches pour les moindres d’entre nous, les institutions préfèrent multiplier les modes d’emploi, et les recommandations.

A défaut d’impact dans le quotidien, il devient plus facile de s’accrocher aux procédures.

C’est ainsi que chaque institution rêve de “former” ses usagers pour qu’ils s’adaptent à son propre fonctionnement de plus en plus difficile (renvoyant sur eux , l’échec et l’inaction), plutôt que de … sortir d’elles mêmes et de se confronter à la résistance inouïe des situations complexes.

Il est vrai que la vie quotidienne est devenue un poids et une source de difficultés infinies pour un nombre croissant de personnes et de familles (dont bon nombre d’enfants) alors que le quotidien des institutions et de ceux qui y travaillent se remplit, quant à lui,  de tâches abstraites, pour lesquelles on parle de plus en plus de “management”,  ”qualité” , “évaluation”, “gouvernance” . Les uns sont paralysés par la réalité, les autres, par l’imaginaire.

Le pilotage procure paraît il à celui qui s’y livre, une intense impression de liberté . Ce que cette liberté doit à l’ignorance ou au déni des réalités triviales et singulières , ne fait que se renforcer.

Le danger avec le pilotage serait bien sûr de ne plus savoir atterrir ou de ne plus pouvoir le faire, à force d’avoir perdu de vue tout terrain.

Mais nous autres , professionnels, à quelque niveau que nous nous situons, ne sommes-nous pas tout autant concernés par “la tentation du pilotage” ?  Celui ci ne nous offre t il pas une impression de maîtrise, de force? Ne nous donne t il pas l’illusion d’une forme de pouvoir? Peu importe que ce pouvoir soit rarement celui de changer la réalité ou de créer des embellies; peu importe aussi que cette impression de maîtrise suppose qu’on se soit d’abord identifié à une organisation …qui nous ignore. C’est juste… une sensation.

“Je suis content je pilote”, devient ainsi le lot de consolation de celui qui se rend compte de la difficulté d’agir sur la matière, de la difficulté de durer, de la difficulté de tenir, et de vouloir savoir de ce qu’il en est de l’impact de son action.

A l’opposé de cette tendance, nous proposons la confrontation immédiate et globale à  l’ensemble des difficultés. A l’opposé du pilotage, nous proposons le jardinage, la lutte avec le  sol, la terre et la vie.

Dimanche: Fête des associations

Tout un commando  de jeunes de l’association s’étaient mobilisés depuis hier soir pour faire des crêpes, car ce dimanche c’était la Fête des Associations,  et la nôtre, tenait un stand buvette.   Notre stand est devenu rapidement un épicentre et nos crêpes et nos boissons  sont devenues incontournables.


Il y avait autant de monde à nous aider dedans, qu’à servir dehors, de sorte que notre  stand était des plus colorés et vivants de cette fête locale.

Nous avons reçu de l’aide, rencontré les partenaires, les amis des amis.

Nous avons fait le point avec nos connaissance sur notre association, la situation locale, sociale. Nous avons aussi fait des projets.

Bref on ne savait plus arrêter.

Dimanche :

Au jardin de Saulx :

Aujourd’hui, à notre grand surprise, il à fait très beau et très chaud. En bref, un superbe temps pour le jardin ! Dommage que nous étions peu nombreux. Cependant cela ne nous à pas empêchés d’être productifs malgré notre nombre et la chaleur. Nous avons arrosé malgré le puits qui est à sec; d’ailleurs nous envisageons une “mission commando appelée” : curage du puits !  Nous avons également nettoyé/désherbé le jardin, semé navets et épinards.  Les enfants ont  également composé une superbe salade et le repas était très bon ! Un des enfants nous a mêmes ramené des crêpes pour le dessert. En résumé, une très bonne journée au jardin dans une ambiance de travail et de convivialité.

 

 

 

 

 

Samedi :

A la Villa Saint Martin :

Aujourd’hui: grand soleil à la Villa Saint Martin ! On s’attendait à voir beaucoup d’enfants car c’est la rentrée, mais non ; on se retrouve en petit groupe. Nous faisons des petits sablés, décorons de petits cœurs, de graines de pavot et de sésame. A côté, on regarde les photos d’anniversaire des ateliers de Saint Etienne sur l’ordinateur portable, puis on leur écrit une lettre pour mettre dans l’enveloppe avec tout le reste : les cartes postales, les dessins, un jeu de 7 familles Barbapapa et la plaquette de l’association. On espère qu’ils seront contents et que nous aurons bientôt de leurs nouvelles!

 

 

 

 

 

 

Terrain des ruches :

Nous somme allés aux ruches avec un bon groupe hétérogène;  notre principale mission était de récolter le miel, et de nourrir les abeilles. Tout s’est bien passé:  les enfants ont adoré découvrir  le miel, au coeur de  la ruche et son fonctionnement. La récolte est assez correcte, compte tenu de l’ancienneté faible des essaims.  Nous avons pris le goûter a l’ombre en dégustant le miel qui est délicieux.

Vendredi :

Au jardin de Chilly :

Nous avons arrosé, désherbé, récolté, taillé dans la bonne humeur accompagné des adultes de la résidence soleil pour qui c’était la reprise. De nouveaux participants ont d’ailleurs intégré le groupe et ils s’y connaissent beaucoup en jardinage.

La rocade :

En arrivant à la rocade, plusieurs groupes de personnes installaient des jeux, des tables, un enclos pour les animaux, des photos pour l’événement du soir:  « Quartiers d’été ». Nous retrouvons des visages qui nous sont familiers par la suite. Beaucoup de petits sont présents. Certains d’entre eux ont bien grandi mais nous reconnaissent. Une maman vient discuter avec nous pour comprendre le principe de nos ateliers pendant qu’un garçon joue aux raquettes et d’autres reprennent le cirque.

L’atelier perles est toujours présent.

Jeudi :

A Wissous :

Sur nos tapis, aujourd’hui, il y avait beaucoup de petits. On avait apporté des camions et petites voitures et avec les plots, destinés aux sport, le petit Florentin, s’est fait un petit circuit dans les cailloux. Ricardo a dessiné sur le tableau magique, les filles ont colorié des princesses. Nous avons aussi joué au hockey et fini par une petite ronde avec une chanson en roumain. Nous avons 2 belles vidéos dont une de Ricardo.

 

 

 

 


Skate park :

La rentrée !! Tout le monde était là, les mamans, les nounous, de enfants, des petits, des grands, de nouveaux des anciens et même un papa ! Une dame de la Fondation de France est venue également pour voir notre travail en vue d’une subvention. Pendant que les enfants trouvaient ou retrouvaient leurs marques, les adultes papotaient nous racontaient leurs vacances mais aussi leurs envies de création pour la rentrée. On a ainsi parlé de reprendre le tricot pour décorer un arbre et de confectionner des petites fleurs de feutrines pour décorer coussinet et rideaux. Une maman, Sonia, souhaite participer à l’atelier en apportant un petit quelque chose pour le goûter la semaine prochaine. C’est la surprise… Chouette !

 

 

 

 

 

 

 

 

Au jardin de Saulx :

Le soleil est encore bien présent au terrain de l’équerre et la température est excellente pour jardiner. Nous commençons par finir de désherber une parcelle avant de nous attaquer à un nouvel emplacement. Nous nettoyons le jardin des nombreux tas d’herbes disséminés à droite, à gauche. Au passage un vieux tas d’herbe s’est transformé en excellent compost près à l’emploi. Ensuite Jean-Jacques sème des rangs de navets et de persil sur une parcelle et Jessica nous gratifie de ses talents de « désherbeuse » en maniant la houe avec panache ! L’arrosage est également de mise et nous profitons de l’ombre pour un temps de discussion.

 

Mercredi :

Au jardin de Saulx :

Plusieurs activités étaient au programme cet après-midi. Plusieurs petits groupes se sont formés. Un groupe arrosage, un autre désherbait la parcelle à droite de la serre. Par la suite nous avons tuteuré quelques pieds de tomates et Théo à confectionner des arroseurs à l’aide de petites bouteilles plastiques que nous avons installé sur les pieds de tomates. Nous avons récolté également des framboises, chou-fleur et courgettes.

 

A Moulin Galant :

Il y avait beaucoup de tout-petits à l’atelier aujourd’hui. Ils ont dessiné, colorié et aussi gribouillé sur un grand tableau. Les plus grands ont joué au Uno ou écrit dans leur cahier de vie, tandis que certains se défoulaient en jouant aux raquettes.

Ludothèque :

C’est avec une majorité de fille que nous sommes allés à la ludothèque, pendant l’atelier; elles n’ont pas arrêté de jouer, croque-carotte, poupée, dinette, awalé…

Gueng, Ndaye et Séphora nous ont rejoins pour le gouter  au parc, puis les enfants se sont jetés sur les structures de jeux.

KroniKs des Robinsons de DIE

Nous sommes nombreux à l’atelier dont 4 adultes. Une maman fait des bracelets brésiliens pendant qu’un groupe s’occupe de nos plantations. Malika (dont trois de ses enfant viennent régulièrement) s’occupe de mon petit garçon et cela ma laisse du temps ainsi pour jouer avec le groupe.

Nous continuons de faire de la broderie, des perles. 3 enfants sont responsable du goûter et il ont pas mal de travail pour contenter tout le monde.

Mélody

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *