Ce n’est pas en perfectionnant la bougie, qu’on invente l’ampoule

Ainsi donc, nous revenons aux bonnes vieilles recettes qui n’ont jamais fait leurs preuves: zones de cadeaux fiscaux, de surveillance absolue, zones de tension organisée; petits bonus de moyens, dans certaines écoles, saupoudrage en tout genre et nouveaux “emplois” précaires pour les jeunes.


Ainsi nous continuons de vivre dans une époque qui n’invente rien, ne crée rien. Après 20 ans de désert social et éducatif, pendants lesquels on nous a expliqué que l’avenir consistait à revenir en arrière (école d’antan, “bonnes vielles méthodes”, autorité et vielles recettes, etc.) , verra-t-on  enfin la pensée sociale et politique se libérer et sortir de l’ornière?

Pourra-t-on penser enfin le temps de l’enfant comme un “tout” avec ses trois composantes : temps familial, tiers temp (dit de “loisir”) et temps scolaire?  Pensera-t-on enfin une politique éducative qui tienne compte de ces trois composantes et qui ne se limite pas à modifier à la marge un “temps scolaire ” alors que ce sont les temps familiaux et “de loisirs” qui constituent aujourd’hui les pires facteurs d’exclusion des enfants pauvres?

Sortira-t-on enfin de la pensée limitée, des cadres impartis, des exercices de style obligatoires, … et pour finir de l’habitude de continuer à refaire et reproduire ce qui ne marche pas?

On ne changera rien à la violence économique, sociale, éducative et politique que subissent tant de familles et de jeunes en agissant sur les proportions des vieilles recettes: un peu plus de “ceci”, ou un peu moins de “cela”. Il nous faudra du neuf et du nouveau, de ce neuf et de ce nouveau que l’on met sous le boisseau à dessein depuis des décades.

Car la véritable innovation,  ce n’est pas ce qui a été inventé hier, ou ce qu’on est en train de nous préparer aujourd’hui, la véritable innovation c’est ce qu’on refoule éternellement:  sortir de l’administration du soupçon, de la volonté de tout contrôle, du pilotage par le haut, de la pensée programmatique. Et oser la confiance, la libre initiative, l’autorité des enfants et des jeunes l’exercice réel et concret du pouvoir par tous.

On n’inventera pas l’ampoule électrique en perfectionnant la bougie, disait P. Frackowiack, ancien inspecteur de l’Education Nationale; on ne coupera pas aux changements qui s’imposent , on n’échappera pas au rejet de ce qui ne marche plus. On ne fera plus taire ceux que l’on a mis “au ban” (banlieues, Rroms, jeunes, familles pauvres)

Cette gestion est catastrophique et sans issue. Ouvrons les yeux.

 Dimanche: CANICULE !!

En ces 40 degrés nous étions cependant réuni au terrain pour les récoltes qui s’imposent , ainsi que prévoir les changements  et les transformations que nous prévoyons pour l’automne… A suivre.

Samedi

Aujourd’hui  il faisait très chaud; nous avons donc arrosé les plantations avec quelques enfants. Avec la chaleur les enfants n’étaient pas très nombreux.

Un petit groupe a réalisé des “portés acrobatiques”, pendant que d’autres faisaient des perles.  Nous avons aussi parlé du responsable vidéo mais aujourd’hui nous n’avons pas trouvé preneur.

Vendredi :

Au jardin de Chilly :

Aujourd’hui sous un soleil caniculaire nous étions un bon groupe. Les missions qui on été réalisées sont l’arrosage, le désherbage et la taille des haies. Avec cette chaleur nous avons fais une petite bataille d’eau pour ce rafraichir. En fin journée nous avons pris le gouter avec des belle prunes du jardin, à l’ombre, sous les arbres.

A la Rocade :

Lorsque nous sommes partis à l’atelier aidé des mains précieuses de Franck D. et de Kadijha, le soleil chauffait.

Nous avons profité de l’ombre pour nous installer en nombre autour d’un “atelier perles”, toujours aussi populaire, et un atelier « cirque » avec des acrobaties menées par Aline.

Les enfants ont aussi joués au Uno. Dans une ambiance plutôt bonne. Bien que nous ayons assisté un début de bagarre, les enfants ont su se calmer grâce au début du gouter.

Puis nous avons replié l’atelier; Kelliane, Khadija, Oumar, Hosman ont accepté de nous raccompagner en portant quelques affaires.

Jeudi

A Wissous :

Notre petit groupe de Rom’binsons s’est installé au milieu du camp pour faire des puzzles et des coloriages, avec autour des tapis, le punching ball et ses fans, les jeux de raquettes et de ballons. A la fin de l’atelier, nous avons ressorti la grande corde à sauter ! Et un, deux, trois, quatre, saute, saute, saute….

Au jardin de Saulx :

Nous sommes partis au jardin avec un groupe d’adultes, arriver au jardin on s’est sépareé en deux groupes.

Un groupe pour récolter les pommes de terre et l’autre a arrosé puis récolté les framboises, radis, courgettes et tomates.

De plus nous avons continué à enlever les barrières qui délimitaient les cultures.                    Enfin nous avons pris un gouter bien mérité à l’ombre .

La croix Breton :

Il n y a pas eu d’enfants a l’atelier aujourd’hui jusqu’à l’arrivée de Khadidja nous avons lu des histoires, joué au Uno, et au Kapla; puis nous avons goûté et nous somme rentrée au local.

Nous avons profité de ce moment privilégié pour discuter un peu c’étais sympathique.

Au skate park :

Notre fidèle maman des vacances, Norah est là avec son fils, mais aussi des enfants de la Villa Saint Martin, de Bel Air et de la Rocade.

Aujourd’hui, c’est le jour du Lynx, jeu où il faut retrouver les objets représentés sur nos cartes sur le plateau de jeu, et ce le plus vite possible !

A côté, on fait des petits bracelets avec des petites perles. La prochaine fois, Najamie voudrait faire une salamandre !

 

KroniKs des Robinsons de DIE

Au programme : arrosage de nos plantations ( basilic, menthe et courgette). Je propose aux enfants de faire du coupage et du collage afin de réaliser des histoires à partir de leurs créations. Une mamie se joint à nous et prends une feuille afin d’essayer d’écrire en français . Nous sommes une dizaine dont 2 adultes. C’est la canicule, nous sommes donc obligés de faire comme les lézards ; bouger le moins possible.

 Mercredi, c’était le 15 août!!!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *