Créer c’est prendre

Nous savons depuis longtemps,  comment toute création provient toujours des minorités, des exclus et des pauvres. Ou qu’elle  provienne directement de ceux-ci, ou que l’on s’en inspire, ou qu’on en marchandise, et “folklorise” l’œuvre.

C’est si flagrant dans la musique: blues, rock, jazz, rap, slam, etc Ça l’est toujours dans la culture Hip/Hop, et les arts de la rue.

Mais ça l’est plus encore pour les arts de la vie: cuisine, langage populaire, vivre ensemble. Aujourd’hui encore les ères de création sociales et culturelles, sont dans nos rues, nos quartiers, dans les camps… et hors des institutions.

La création vient toujours des pauvres, mais ce sont d’autres qui l’exploitent ou leur volent. Les figures populaires, minoritaires deviennent bien souvent des marques de T Shirt.  Regardons le destin du visage de Che , objet de marketing de base, et ordinaire.

Il y a ceux qui créent et ceux qui n’en seront jamais capables:  ceux-là, impuissants à créer,  détournent, exploitent, monopolisent, s’approprient et règlementent la création sociale. Ambigus, ils ont peur du pouvoir de créer et quand ils ne peuvent s’approprier, ils répriment.

Mais les créateurs créent toujours; ils ont toujours un métro, une rame et un temps, d’avance. Ce qui leur manque, ce qui leur a toujours manqué c’est le pouvoir de produire ce qu’ils créent,  de le prendre, de se l’approprier, de s’en saisir, c’est à dire de l’offrir.

Ainsi nos créations communes ne seront jamais “vendues”.   Ne nous méprenons pas, il s’agit ici, de création sociale, conviviale, autant qu’artistique, culturelle de la vie et des champs, autant que culinaire ou festive.

C’est ainsi que dans le Quartier, comme au camp de Massy,  Art en Caravane, fait surgir ses couleurs flamboyantes. C’est ainsi que nos ateliers de sortie d’école “déscolarisent” l’art et la culture; c’est à dire permettent à chacun de se les approprier.

C’est ainsi que nous accompagnons, les enfants, les ados dans des espaces sociaux, des lieux culturels, de leur environnement, non pas pour se cultiver, mais pour reprendre ce qui a été détourné; pour qu’à l’inverse, eux aussi le “reprennent” et s’en inspirent. Nous en ferons ensemble autre chose.

Intermèdes Robinson se spécialise dans le “produire” ce que chacun peut créer , sans exploitation, sans concurrence et sans profit. Il s’agit pour nous de produire une nouvelle dimension des savoirs quotidiens, de vie. Apprendre à cuisiner pour le plus grand nombre; modifier l’environnement commun, changer le regard de tous… Communiquer et dire.

Dimanche au jardin

C’est un groupe d’ados et d’enfants qui se présente au jardin aujourd’hui auquel s’ajouteront des adultes et d’autres enfants ainsi que Rashka. Au programme pendant que les filles préparent le feu pour les grillades, un autre groupe arrose les derniers semis et met en place de nouvelles graines telles que carottes, basilic, poireaux, laitues, radis, petits pois…et du bêchage est effectué en divers endroits. Après le repas les filles décident de réparer et consolider une des balançoires et délimitent un périmètre autour des plantes aromatiques et du carré de muguet.

 

Samedi à la Villa Saint Martin :

Plein d’activités au programme pour cet aprèm, avec un petit rayon de soleil. La caravane Animakt a ravi petits et plus grands, des couleurs dans tous les sens, des bombes, des pochoirs et une caravane transformée !

Des fraises, du thym, du persil, de la menthe font maintenant parties du paysage, les enfants les arroseront au fils des jours.

 

 

 

Le groupe de capoeïristes s’entraine pour le carnaval pendant que d’autres prépare des gâteaux. Puis tout le monde se retrouve sur les tapis pour le gouter.

Au passage, un petit montage photos de notre weekend capoeïra/cirque au château :

http://www.dailymotion.com/Cultures_Robinson#video=xpdum2

 

 

VENDREDI

Au jardin de Saulx

Nous nous rendons au terrain de l’équerre en cette belle après-midi. Le printemps pousse à la porte. On arrose ça et là et semons quelques graines. Un peu de bêchage sur une parcelle afin de mélanger terre végétale, terreau et fumier pour accueillir les futurs légumes.

A la rocade

Les enfants sont nombreux cette après midi mais aussi les parents ! Quelques mamans sont  au tour des tapis et les autres discutent un peu plus loin. Il manquera  juste un petit thé ou café et quelques biscuits pour que les discussions continuent et ne s’arrêtent plus…! Alors que Timothée s’occupe avec attention de la petite India, une grande partie d’Uno et un petit cours de jonglage  sont en cours sous les dernier rayons de soleils de l’après –midi…

Jeudi

Massy

Le projet Art en Caravane continue et les enfants n’en sont que plus motivés ! Place aux lettrages, formes, et couleurs !!! Certains vont même jusqu’à peindre sur le toit ! Chacun leur tour, tour s’exprime artistiquement. Les tapis sont toujours présents, certains y passent un petit moment notamment les adultes.

 

 

 

Skate Park

Comme c’est la rentrée, on reprend nos habitudes à la sortie de l’école et nous installons nos tapis près du skate park.  Et comme il fait beau, nous sommes un bon petit groupe : des mamans, une nounou et des enfants, bien sûr ! Alors que l’hiver avait privé l’atelier bijoux de ses amatrices, le soleil revenu, les voici de retour ! On crée des bagues en feutrine tout en discutant, chacune son style. Les enfants, à côté, sont contents de retrouver  le Uno !

 

 

 

 

Au jardin de Saulx

Belle activité et beau soleil cet après-midi au terrain de l’équerre. Les semis continuent et l’on met en place des petites graines de radis grâce à un semoir. On enrichit ça et là quelques parcelles grâce à du compost qui à mûri depuis l’année dernière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mercredi :

Moulin Gallant :

Un petit groupe d’enfants se sont réunis à l’entrée du camp. Le temps n’était pas au beau fixe, néanmoins les jeunes sont plein de vie ; Beaucoup jouent au foot autour des tapis et quelques uns colorient  et écrivent comme à leur habitude. La pluie nous obligea à écourter l’atelier et à se réfugier dans une grande case pour prendre le goûter.

 

 

 

 

 

 

 

 

Au jardin de Saulx:

Cette journée est plutôt maussade voir pluvieuse par moment. Toute la fine équipe s’applique à préparer le terrain pour l’arrivée des beaux jours, on plante des graines pour mettre de la couleur au jardin, et on rajoute de l’engrais.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *